Assumer ses "coupures"

+12
HopeDreamer
Mégalopin
Naniss
Satisu
fleur_bleue
Hubby
Ise
Sol œil
Sneglia
zebre31
zazazèbrette
droledezebre07
16 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 10 Fév 2014 - 14:32

Bonjour,

comme je l'ai dis dans le sujet Z'automutilations, je suis moi aussi un coupé repenti depuis 10 ans. C'est un sujet très tabou que je n'aborde jamais alors j'aimerai connaître vos sentiments par rapport à cela. Que pensez-vous des personnes qui se livrent, se sont livrés à cette pratique ? Où sinon, pour ceux, qui sont comme moi, comment l'assumez-vous ?

Personnellement, je ne l'assume pas du tout et j'ai très peur du regard des autres. Ça me pose beaucoup de problèmes socialement, en plus de ceux que j'ai déjà ; je fuis tout ce qui pourrait me découvrir : médecin, plage, amour, etc... je n'ai pas mis les pieds chez le médecin depuis plus de 10 ans, ce qui n'est pas sérieux du tout.

C'est un grand défi pour moi de surmonter ça mais c'est vraiment pas facile de passer outre toutes mes appréhensions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par droledezebre07 Lun 10 Fév 2014 - 18:06

je pense qu'à partir du moment que tu n'assume pas tes actes, tu vis un mal-être qui t'incite à recommencer plus encore le dit acte. Un peu comme la boulimie. Ce n'est donc à mon avis pas l'acte en lui même qu'il faut freiner mis le pourquoi, et ainsi trouver un échappatoire pour te libérer du cercle vicieux.
Je suis passé rapidement par beaucoup de stades. Durant un moment de ma vie où j'étais perdue, l'automutilation me permettait de me sentir exister. elle me permettait surtout à réduire un peu les souffrances psychiques: faire souffrir son corps pour ne plus sentir la souffrance de l'âme....

Ensuite, je trouvais là un unique échappatoire à la violence de mes colères intérieures qui me dévoraient: seul le fait de me blesser arrivait à me soulager, le sang qui coulait semblait libérer de moi cette tension dévastatrice.

Je suis passé à autre chose en travaillant beaucoup sur moi: acceptation du passé, pardon envers ses bourreaux, paix avec soi-même. me recentrer sur moi au lieu de me dissiper constamment m’a beaucoup aidé. La méditation, relaxation, hypnose..... m'ont canalisés.

Tu dois arriver à assumer ce que tu fais, et pour cela travailler ta confiance en toi. Pour moi, personne n'est en droit de juger l'autre. Donc ce que je pense des personnes qui se livrent à cette pratique: qu'ils portent un fardeau dont ils peuvent apprendre à se libérer.
Que surmonter cette expérience leur apportera beaucoup et les fera se sentir bien plus forts.
Que la douleur qu'ils portent est bien plus forte que celle de leurs coupures.
Que aucun sujet n'est tabou si on trouve le bon interlocuteur.
Mais surtout, que ces personnes ne s'enferment pas dans une condition passive de victime: chacun porte la lumière en soi.
droledezebre07
droledezebre07

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 10 Fév 2014 - 18:37

Merci pour ton retour. Comme je l'ai précisé, je n'ai plus de problème d'automutilation. Ce qui me gène ce sont ces "rayures" qui me collent à la peau, me tirent 10 ans en arrière et me sont tellement difficiles à assumer.

Tu arrives à assumer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par droledezebre07 Lun 10 Fév 2014 - 18:58

Aimes ton corps..... et ses rayures qui sont les marques des épreuves que tu as surmonté, des difficultés que tu as vaincues.
Je te l'ai dit, je suis arrivée à un point où je ne tolère pas le jugement d'autrui. Qui est-il, l'autre, pour juger? Ce prend il pour un être supérieur? a t-il vécu ma vie, mes souffrances? Non, et je n'ai pas de comptes à lui rendre, ni à me justifier devant cet autre. Si je suis ce que je suis, c'est grâce à ma force, mais aussi grâce à mes faiblesses et mes blessures. Je pense que surmonter tout cela nous rend plus forts.
parfois, il est vrai, je cachais mes cicatrices, mais pour ne pas qu'on m'aborde comme quelqu'un de faible, de manipulable. C'était il y à longtemps. Mais je ne peux renier ce qui fait partie de moi, comme mes tatouages, qui ne correspondent plus à ce que je suis mais ils font partie de moi puisqu'il représentent ce que j'ai été.

Demande toi ce qui te gène vraiment: as-tu fait la paix avec toi, acceptes -tu ce que tu as fait? Je pense que si tu fais la paix avec toi_même et que tu regardes ton corps avec amour, que tu l'acceptes vraiment comme une partie de toi, tu n'auras plus de peine à le dévoiler. Aimes toi.
droledezebre07
droledezebre07

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 10 Fév 2014 - 20:30

C'est vraiment le jugement des autres qui me fait peur, je suis globalement en paix avec moi-même. Je sais que c'est quelque chose que je dois surmonter et dépasser pour avancer. Pour l'instant, j'ai fuis ce problème le plus possible, voilà pourquoi je le traine. Je vais faire au mieux pour suivre tes conseils Very Happy

Je suis vraiment intrigué par ce que pensent ceux qui ne sont pas directement concernés par le problème. J'ai l'impression que c'est un sujet que personne ne veux voir, qui dérange...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par droledezebre07 Lun 10 Fév 2014 - 21:14

peut-être que sont nombreux ceux qui refusent de voir la souffrance de l'autre, comme tant de choses.... peut-être que cela leur fait peur. Je pense que tu peux trouver quelque chose qui te rassure et qui servira de sorte de "bouclier" face aux autres, et lorsque tu auras repris confiance en les autres tu te dévoileras petit à petit.... En tout cas tu as déjà fait le principal, tu es conscient et tu connais ce qui représente une difficulté pour toi. imagine le moment lorsque cela sera loin derrière........ si tu es en paix avec toi c'est bien, alors sois en paix avec les autres, ne les considère pas comme hostiles. L'autre est ton miroir, si tu appréhendes sa réaction, son regard, il sera forcément critique. Si tu lui envoies de la bienveillance et de la compréhension cela apaisera bien des conflits. Je te souhaite de trouver cet apaisement bientôt Smile
droledezebre07
droledezebre07

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 10 Fév 2014 - 21:46

merci pour ces paroles réconfortantes.  Smile 

J'ai déjà fait beaucoup de progrès dans ma relation aux autres, je partais d'un point où il n'y avait que des progrès à faire... Comme je maximise tout, je me fais énormément de sang pour rien mais j'espère franchir ce cap.

Ton image du miroir me paraît très juste, je vais essayer de m'en souvenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par zazazèbrette Mar 11 Fév 2014 - 11:33

Réponse en MP  Very Happy 
zazazèbrette
zazazèbrette

Messages : 63
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 11 Fév 2014 - 15:42

Ok, répondu  Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par zebre31 Mar 11 Fév 2014 - 17:40

Tigrou a écrit:Bonjour,

comme je l'ai dis dans le sujet Z'automutilations, je suis moi aussi un coupé repenti depuis 10 ans. C'est un sujet très tabou que je n'aborde jamais alors j'aimerai connaître vos sentiments par rapport à cela. Que pensez-vous des personnes qui se livrent, se sont livrés à cette pratique ? Où sinon, pour ceux, qui sont comme moi, comment l'assumez-vous ?

Personnellement, je ne l'assume pas du tout et j'ai très peur du regard des autres. Ça me pose beaucoup de problèmes socialement, en plus de ceux que j'ai déjà ; je fuis tout ce qui pourrait me découvrir : médecin, plage, amour, etc... je n'ai pas mis les pieds chez le médecin depuis plus de 10 ans, ce qui n'est pas sérieux du tout.

C'est un grand défi pour moi de surmonter ça mais c'est vraiment pas facile de passer outre toutes mes appréhensions.

Si ca peut t'aider un peu, une ex ma annoncé avoir pratiqué régulièrement la scarification en me montrant une partie de ses cicatrices, j'ai toujours pas comprit ce qui était censé me choquer... y'a des gens qui se coupent, d'autre qui se tuent avec des clopes ou autres, l'un dans l'autre, je préfère la marques qui ne tuent pas. Ce qui a peu être aidé c'est qu'elle avait bien prit le temps de m'expliquer pourquoi elle le faisait et ce que ca lui apportait, et surtout, elle avait patiemment répondu à toutes mes questions sans s'énerver ^^
zebre31
zebre31

Messages : 423
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 36
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mer 12 Fév 2014 - 21:53

Merci zebre31, tu es très compréhensif.

Les autres, je vous invite à participer. Même si c'est pour dire que c'est une pratique de détraqué. Je suis curieux d'entendre d'autres avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Sneglia Jeu 13 Fév 2014 - 0:12



Dernière édition par Sneglia le Dim 25 Mai 2014 - 1:16, édité 3 fois

Sneglia

Messages : 1109
Date d'inscription : 01/01/2014
Localisation : Dans ma tête...parfois...

http://sammensurium.dk/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Jeu 13 Fév 2014 - 14:35

La dernière fois que je suis allé chez mon médecin de famille, j'étais très stressé et j'ai du lui en parler. Il ne m'a pas jugé, je crois qu'il m'a dit qu'il en voyait de plus en plus souvent des comme moi. Par contre il en a parlé à mon père. Ça ne partait pas d'une mauvaise intention mais j'avais pas trouvé ça très éthique.

Je pense effectivement que j'ai un complexe avec ça. C'est quelque chose que j'ai totalement fuis, je ne m'en soucie que lorsque arrivent des "épreuves".

Été = plage = au secours je veux pas y aller. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Sol œil Jeu 13 Fév 2014 - 15:13

Tigrou peut être que pour commencer a "t'assumer" tu dois découvrir si l'image que tu as de toi (avec des coupures etc ...) élaboré par la pensé est une illusion ou si elle est reel ?
Pour sa il suffit juste d'observer comment tu as établi cette image de toi dont maintenant tu te sens prisonnier ? Car en t'affranchissant de cette image tu t'affranchi aussi de tout se que ramène l'image dans son sillage.
Juste observe comment la pensé établi des images afin de s'y sécuriser, et par la même de par sa nature dysfonctionnelle émet des images qui sont la racine de la peur, ou le sujet se sens pris au piège de ses propres conceptions.
Bonne continuation Tigrou Smile
Sol œil
Sol œil

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Ise Jeu 13 Fév 2014 - 15:19

Bonjour Tigrou

Je ne suis pas concernée, par les coupures.

Mais j'ai passé 2 mois en HP et j'y ai vu des personnes qui arrivaient ainsi. J'ai pensé que leur mal-être s'était exprimé comme cela, différemment de la manière que j'avais choisie, ou de celle d'autres personnes.

Je n'ai pas porté de jugement.

Mais il est vrai que je ne porte pas de jugement . 

En revanche je suis comme toi je les crains.

Je suis en arrêt maladie et je me prépare à reprendre en avril. J'ai fait courir le bruit que j'avais un maladie grave et que j'avais subi une opération au printemps dernier. Je n'aurais pas voulu que l'on sache que je suis arrêtée par une psychiatre, parce que je suis zèbre !

Donc j'ai menti.

Tu pourrais dire que tu as joué dans un film de guerre 
Ou que tu t'es fait faire ces marques dans un pays où c'est ça qui est à la mode et pas les tatouages
Ou n'importe quoi d'autre

Pour moi ce qui compte c'est que je suis moi, heureuse d'être moi, avec mes défauts, et je considère que les autres n'ont pas à savoir tout
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Jeu 13 Fév 2014 - 15:49

Je ne sais pas bien mentir.  Wink Et honnêtement, je ne pense pas que ça passerait car ça ne ressemble pas à des blessures normales. En me cachant toutes ces années, je me suis en quelque sorte menti mais aujourd'hui je ne veux plus. Il faut que j'assume.

Je crois qu'a un moment de mon existence, j'ai enterré mon passé et j'ai foutu un grosse pierre dessus. Sûrement pour être plus à l'aise dans mes baskets et redémarrer.

Bon courage pour ta reprise, Ise.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Ise Jeu 13 Fév 2014 - 18:45

Merci Tigrou

Gore :
Quand même tu peux dire que tu t'es fait enlever et torturer pendant des jours, on voit ça toutes les nuits dans des séries, sûr que ça marcherait...

Bah en même temps franchement y a pas grand monde qui va te demander ce que c'est. Ils sont sur la plage entre amis, ils ne vont pas quitter leur serviette pour te demander ?
Ah si, il y a les tout-petits : "Papa il a quoi le Monsieur ?"
Alors là, soit tu laisses le papa prendre un ai gêné, soit tu réponds un blague au gosse, qu'il a envie d'entendre : "j'ai joué avec Rambo". Le papa et le petit te remercient d'un grand sourire  Very Happy 
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Jeu 13 Fév 2014 - 18:54

Comme Jack Bauer dans 24 heures chrono. Toujours cette bonne humeur Ise Very Happy

Ise a écrit:Bah en même temps franchement y a pas grand monde qui va te demander ce que c'est. Ils sont sur la plage entre amis, ils ne vont pas quitter leur serviette pour te demander ?

Non, c'est sûr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Ise Mar 18 Fév 2014 - 18:02

Coucou Tigrou,
J'a été assommée par la maladie
Ben mince, personne n'est venu te donner d'autres conseils ?
Sinon j'ai pensé à des crèmes colorantes, fond de teint. Pour la plage c'est pas terrible si tu te baignes, mais pour te balader en Tshirt à manches courtes, voire en marcel aux beaux jours, c'est une possibilité  Very Happy
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Hubby Mar 18 Fév 2014 - 18:32

La première fois que j'ai vu les coupures (très récentes) sur ses bras, je venais d'emménager, de quitter ma propre vie et j'étais moi-même à la ramasse.

J'ai juste eu un peu peur et mal pour elle. Je me souviens de m'être dit "si je peux lui être utile, alors je le serai."

Aucun jugement; je crois pas qu'on puisse juger la façon dont les autres gèrent leur douleur.
On peut montrer sa compassion, son affection, être attentif tout en restant pudique. Je ne lui ai jamais demandé pourquoi elle s'était fait ça; elle m'en a parlé quand elle a voulu, et ça a été à moi après de me montrer à la hauteur de sa confiance Smile

Je pense que tes proches, et d'une manière générale les gens qui te portent de l'affection, peuvent t'en porter de manière vraiment bienveillante et sans paniquer ou te juger.

C'est après de toute manière un ajustement subtil entre l'envie qu'on peut avoir d'aider quelqu'un qui nous est cher quand il souffre et le respect absolu de la liberté et de l'intimité de cette personne.

Mais avec un peu de sincérité et des mots pour expliquer tout ça, je crois pas que ce soit infaisable.

C'est vrai que tout le monde ne comprendra ou n'acceptera pas; mais tout le monde n'est pas non plus là pour t'aimer/te vouloir du bien.

Smile Bref.
Hubby
Hubby

Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 32
Localisation : Ailleurs. Parfois Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 18 Fév 2014 - 18:49

Ravi de te revoir en forme, Ise. Smile

Non, ce n'est pas un sujet qui passionne les foules. Pourtant je me suis laissé dire que les zèbres ont un avis sur tout.  Wink Mais je comprend tout à fait car c'est un peu particulier.

Cacher est effectivement une solution intéressante pour la famille. Autrement, il faut que j'apprenne à assumer.

Hubby, je suis d'accord avec toi. Je me ferai surement rembarrer par certaine personnes mais après tout ce n'est pas si grave.
Pour les proches c'est plus compliqué et gênant, je verrai bien au moment venu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par fleur_bleue Mar 18 Fév 2014 - 18:53

Tigrou, tu sais quoi? La plupart des gens risquent de ne même pas remarquer si tu vas à la plage p. ex. Et ceux qui remarquent ne vont rien dire la plupart du temps... (Ce sont en tout cas les retours que j'ai vu là-dessus.)
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 18 Fév 2014 - 20:59

J'ose espérer que tu as raison fleur_bleue. J'ai plus qu'a m'en auto convaincre. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par fleur_bleue Mer 19 Fév 2014 - 9:30

Essayes peut-être dans des endroits sans enjeux - cet été, aller te promener en short et t-shirt dans un centre commercial ou un truc comme ça, quelque part où tu ne risques pas de croiser des gens que tu connais, pour voir ce que ça donne. Smile
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mer 19 Fév 2014 - 10:33

Il fait un peu froid là Smile Mes coupures sont invisible la plupart du temps, j'en ai quelques une sur les bras mais que je n'ai pas peur de les montrer car quasi imperceptibles.

En fait je n'assume pas du tout mais je ne doit jamais assumer hors choses que j'évite comme la plage et le médecin. Il faut juste que j’arrête de m'auto pourrir la vie avec ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par fleur_bleue Mer 19 Fév 2014 - 11:16

C'est pour ça que j'ai dit "cet été". Wink Tu pourrais aussi tenter la plage à doses homéopathiques, s'il y a moyen - tu y vas, tu nages un peu (sous l'eau, personne ne voit rien), tu ressors, te sèches et te rhabilles direct. Et si ça va, tu peux étendre petit à petit le temps passé hors de l'eau sans être habillé. (J'avoue que ce stratagème est plus difficile à mettre en place pour le médecin.)
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Satisu Sam 22 Fév 2014 - 15:30

Hello !
J'ai envie de dire, ça fais parti de ce que tu es, il n'est plus question d'assumer ou pas il est question d'être ou de ne pas être, dans certaines cultures la scarification prends les traits d'un rite de passage. Dans d'autre l'expression d'un mal-être parait-il.
Mais au fond peut importe les codes, tu as fais ce que tu as fais, ton corps a changé, vraisemblablement ton esprit aussi.
Des plaies de ton passé, qui ne sont que des cicatrices sur ton corps aujourd'hui et demain, demain les charognards ne feront pas de différence.
C'est pas parce que d'autre malades mentaux considèrent ce que tu arbores péjorativement que tu dois en pâtir.
Et puis oui au pire bronze et arbores fièrement ta parure !
De toute façon ce n'est jamais toi que les gens voient, juste le reflets de leurs pensés, et éventuel déductions pas forcément très fameuse. Que tu es des cicatrices ou non, il y a toujours un prétexte Wink.
Et puis d'un certain point de vu c'est toujours plus propres que le tatouage !
Enfin relativiser, relativiser. On peut passé ça vie a ça !
Au fond c'est un peut ton trésor d'une certaine manière, personne n'a le droit de pauser les yeux dessus par peur de ce qu'ils pourraient en penser. Le truc c'est que ça fait toujours parti de toi, ils en penseront ce qu'ils voudront quoi qu'il en soit, c'est a toi de passé le pas ! Wink 
Perso ça prends le soleil de temps en temps certaines disparaissent d'autre non, ce qui compte c'est ce que toi tu en penses dans le fond, si tu es persuadé que tu dois en avoir honte alors tu en auras honte.
Parfois j'prépare encore des lames de temps en temps, puis au final je ne le fais pas, pas le temps de faire cicatrisé proprement.
Bien fais j'ai une tendance a trouver ça beau au contraire, mais après pareil, c'est une question de goûts et dieu sait qu'il y en a des variés !
Puis parfois pour accepter les traces que tu as dans le présent il faut aussi accepter totalement ce qui c'est passé avant Wink.
Bref. Je comprends quand même ta gêne que j'ai partagé il fut un temps. Visite médicale obligatoire, je m'étais fait un "dessin", quelques jours auparavant. J'ai choisi d'affronter, le regard, le jugement, la conversation qui en a suivi, bref, je suis seul responsable de mes agissements et du sens que je leurs donnent, ce n'est pas parce que quelqu'un a suivis quelques années d'un formatage quelconque lui donnant un "titre" de médecin qu'il aura son avis donner la dessus ! (autre que médicale bien sur) (et médicalement, un bobo, ça peut s'infecter, ça doit se nettoyer a partir du moment ou tu respectes ça et surveille quand même, what else ? =) on se fait bien liposucer a volo dans ce monde de fous ! ) Alors, un jugement éventuel, sur des cicatrices, mais, mais ! (et puis la santé mental, c'est psychiatre a la limite, et puis se serai la santé mental, a l'occidental ;)pas forcément très rassurant !)
Il y a beaucoup de spirituel dans les scarifications, ce dont les jeunes n'ont pas forcément conscience, toujours en le faisant, parfois dans un esprit punitif, parfois rédempteur, parfois juste pour "laisser couler", enfin peut importe. Mais ce n'est pas a une société qui elle même pourrait être jugé profondément malade, et en carence de spirituel, de juger les actions encore une fois passé, d'un individu !
Bref j’espère que mes divagations t'auront apporté quelque chose !

Satisu

Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Sam 22 Fév 2014 - 17:14

Je lis trop vite fleur_bleue Wink 

Merci pour ton retour Satisu. Smile

Je commence à me sentir de plus en plus mis à nu au fil de vos messages, peut-être que c'est le premier pas vers l'acceptation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Naniss Mar 25 Fév 2014 - 16:13

Coucou à tous!

Donc alors il y a des cicatrices qui restent visibles très longtemps ?  Rolling Eyes ? ( et qui font des contrastes rouges avec la peau? )
Je suis mal barrée, j'ai une ancienne coupure au poignet droit qui est là depuis 4 mois. Et bien sûr j'avais tout prévu je savais que si je mettais une montre ça ne se verrait pas. Parce que je tenais à garder les apparences propres. Mais j'en ai marre de toujours la porter quand je sors.
J'ai peur que quelqu'un soit assez con pour me demander qu'est ce que j'ai fait à mon poignet, ou bien que les gens s'imaginent des trucs et qu'ils me prennent pour une suicidaire.
Alors qu'aujourd'hui je vais plutôt bien, je suis un peu plus en paix avec moi-même!
Je n'ai pas honte de ce que j'ai fait, cependant je crains le regard des gens et tous les jugements.
Je vais faire un effort moi aussi vers l'acceptation de mon passé  Smile 
Biz
Naniss
Naniss

Messages : 9
Date d'inscription : 21/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Mégalopin Mar 25 Fév 2014 - 16:30

Oi,

Pour info les blessures traitées à l'argile laissent des cicatrices très fines.
Et un tatouage bien fichu permet de masquer des cicatrices, les noyant dans le dessin  Wink 

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 25 Fév 2014 - 16:40

Les cicatrices s'atténuent avec le temps mais restent toujours visibles. Après ça dépend de la taille et du nombre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par HopeDreamer Dim 9 Mar 2014 - 21:19

Bonjour, moi ça fait presque 1 ans que l'automutilation à commencé. Ça a débuté dans une période où j’allais vraiment mal (sans savoir que ces pires périodes allez devenir mon quotidiens, et que mes moment douloureux serais invivables). Aujourd'hui je ne n’arrête plus aux coupures, mais aux griffures, au coups de poings, voir à la boulimie ou à l’anorexie...

Quand je vais vraiment mal, la douleur est tellement atroce que j'en tombe par terre et que je ne respire presque plus, j'ai tellement mal et j'ai tellement de rage que je ne contrôle plus rien, j'ai envie de partir, et mes ongles se resserrent touts seul sur ma peau, pour remédier à tout ça je me fait du mal par quelconque moyens (je ne contrôle pas ce genre de choses) Il n'y a qu'une fois que le mal est fait que je suis stupéfaite, voir apeuré devant le massacre auquelles je suis capable, et la je m'en veut, comme si je découvrais ce que j'avais fait et que je venais juste d'en pendre conscience... Je suis allée à me faire des cicatrices qui on pris des semaines à se refermer, et aujourd'hui mon bras, mes jambes, tout est un champs de batailles de petits ou grosses marques qui ne partiront jamais. Et je n'assume rien du tout, je me haie en plus grosse partit pour ça. J'ai constamment peur du regarde des autres sur les parties abimées. Hier j'ai du me promener en Tee-shirt (24 degrés et je m’évanouis quand il fait trop chaud...) Avec d'énormes griffures sur les bras... L'écrire en sachant que personnes ne te connais est plus facile que d'en parler, mais j’ai toujours aussi honte et je suis loin d'en être fière...

Ça fait 2-3 semaines qu'il n'y a pas eu de "coupures" mais souvent ça ne dure pas...

Enfin bref, moi voilà mon vécu avec tout ça... Mais si tu veux un conseil, le meilleur moyen de le cacher et ne pas le cacher (oui cette phrase est tellement logique...) Quand je n'y prête aucunes attentions, la personnes avec qui je parle n'en prête pas non plus. Fait comme si tu n'avais rien, et les gens ne verront rien. Au pire un peu de fond de teint couvrant sur les plus voyantes... (Désolé si j'écris comme un zombie mais à l'heure où j'écris je suis à moitié endormie sur le clavier de mon ordinateur ;/)
HopeDreamer
HopeDreamer

Messages : 115
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Au bout de la rue, à droite

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Dim 9 Mar 2014 - 23:38

Bonsoir HopeDreamer,

j'ai lu tes différents messages et c'est très touchant car le chaos que tu traverses, je l'ai traversé aussi. Avec un état d'esprit similaire au tiens mais sans jamais savoir pourquoi j'étais différent. Tu verras qu'avec le temps, tu apprendras a dépasser tout ça.

C'est troublant car tu sembles déjà adulte et pourtant si jeune.

Merci pour tes conseils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par HopeDreamer Lun 10 Mar 2014 - 17:29

Merci, ce que tu me dit m'est également touchant, j'ai pris une ou deux semaines avant de poster mon premier post de peur d’être critiquée comme toujours, mais il y a du monde qui m'apporte énormément d'aide, et c'est vraiment rassurant de ne plus se sentir incompris.

"C'est troublant car tu sembles déjà adulte et pourtant si jeune." C’est vraiment gentil ! Ça m'as fait sourire car ça me rend un peu heureuse d’être considérée comme tel, depuis la maternelle j'ai décidé d’arrêter de faire confiance à ces gens cruel et de me construire seul. Mais aujourd'hui je déteste que l'on me vois comme une des ados de mon age, car quand on dit "13 ans" il y a directement pleins de clichés, et surtout celui de l'immaturité et c’est vrai qu'en faire une globalité et me préjuger m'a toujours un peu énervé...

"Merci pour tes conseils." De rien Razz, et merci à toi pour ce touchant message Smile !
HopeDreamer
HopeDreamer

Messages : 115
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Au bout de la rue, à droite

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 10 Mar 2014 - 18:12

Oh ben c'est gentil. Ça met un petit rayon de soleil dans ma journée. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par hf Lun 10 Mar 2014 - 22:51

Naniss a écrit:Donc alors il y a des cicatrices qui restent visibles très longtemps ?  Rolling Eyes ? ( et qui font des contrastes rouges avec la peau? )

Tout dépend de ce que tu as utilisé, de l'endroit et de la profondeur de la plaie et de comment tu en as pris soin. J'ai certaines cicatrices qui ont disparues après 2 mois, d'autres qui sont encore là 8 mois plus tard. Au bout d'un moment ça devient rose, puis blanc, mais ça peut prendre longtemps. J'ai entendu dire que des crèmes comme Bi-Oil peuvent accélérer la disparition des cicatrices, mais je n'ai pas essayé personnellement.

Quand à assumer... Je ne sais pas comment faire. D'une manière ou d'une autre il faudra que j'y arrive puisque l'été arrive.

Je vous souhaite à tous beaucoup de courage.

hf

Messages : 12
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 11 Mar 2014 - 0:16

Oui, ça devient blanc et ça s'atténue un peu avec le temps mais il ne faut pas s'attendre à des miracles.

Bon courage à toi hf.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Wayne Mar 11 Mar 2014 - 12:00

Tigrou a écrit:Oui, ça devient blanc et ça s'atténue un peu avec le temps mais il ne faut pas s'attendre à des miracles.

+1.

J'ai essayé à peu près toutes les crèmes qui existent (sur et sans ordonnance), les remèdes de grand mère et même les massages sur les plaies récentes. La seule chose qui a disparu, c'est la thune que j'avais dans les poches.

Je pense qu'HopeDreamer a raison. Au final, c'est parce qu'on les abhorre qu'on continue de les voir.

@HopeDreamer:
Vole un câlin à la première personne que tu croises. C'est de ma part Razz
Wayne
Wayne

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par HopeDreamer Mar 11 Mar 2014 - 12:22

@wayne:
C'est noté  xD

"Naniss a écrit:Donc alors il y a des cicatrices qui restent visibles très longtemps ?  ( et qui font des contrastes rouges avec la peau? )"

Si la question du départ était "Est-ce les cicatrices partiront un jour ?" Je préfère ne pas laisser de fausses illusions... Tigrou a raison, il n'y auras pas de miracles. Tu auras toujours des petites marques, et au mieux de simples tracées  blancs au soleil. Personnellement aucunes n'est jamais partie, l'été elles sont blanches, l'hiver c'est comme des taches brunes ou violettes (brulures, coupures, griffures,...), ou alors ça forme une bosse rose pour certaines qui d'après mon expérience sur le même genre de cicatrice au genoux (Chute quand j'avais 4 ans) ne s'en iras jamais et reste bien voyante...

La réponse pour ma part serais oui...
HopeDreamer
HopeDreamer

Messages : 115
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Au bout de la rue, à droite

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Tiphaine Lun 17 Mar 2014 - 14:29

bonjour,

Je n'ai pas lu les réponses des autres donc peut être que je vais redire certaines choses que d'autres ont déjà dites.

Pour moi, je fait partit des gens qui ont commencé à se ré ouvrir a mes émotions et à ma façon de voir et vivre les choses. Je vis en couple avec quelqu'un qui préfère se couper. Mais j'ai fait le choix de m'ouvrir a moi même et d'apprendre a me connaître avant de me mettre en couple.

Il est cependant très dur de ne pas rentrer dans le schéma "se nier pour être aimé" du moins en avoir l'impression. Jusqu'au jour où finalement je me rend compte que l'amour n'est pas là et surtout que moi je m'éloigne de moi même. Et je fait des va et viens dans ce schéma jusqu’à me perdre, puis je m'arrête et me met dans mon coin ( au niveau du cœur et de la tête) c'est à dire que je vois que je suis fermée finalement car je vois que ce que je faisait pour être aimé ne m'apporte pas ce que je souhaitais. Donc je fait le point dans cette fermeture et je me demande pourquoi je le suis, en quoi je suis frustrée, qu'est ce que je n'ai pas dit (car pour moi c'est souvent des non-dit) qui pourrais m'avoir apporté cette frustration et donc cette fermeture.

Le couple et la famille sont de très bon miroir pour cela, pour voir et sentir le besoin de s'ouvrir. Car ce sont des gens très proche de nous intimement même si l'entente est mauvaise. ce sont les personnes à qui on voudrait, dans le font et après nous même, entrer en communion. De là, dans ton rapport à eux, tu peux voir ce qui te bloque et sentir a quel point tu est fermer en toi même. Ce que tu protégè du jugement de l'autre et surtout du tien vaut il le coup d'être gardé en toi ? fait le vivre en le livrant a l’extérieur , en l'exprimant de la manière dont elle vient. Prend le risque d'être remis en question par une vision extérieur et non plus avec ton regard qui tourne en boucle .

J'espère ne pas m'être éloignée du sujet, ce qui arrive souvant.
et j'espère pouvoir t'aider car c'est un sujet très important je trouve
Bon aprem
Tiphaine
Tiphaine

Messages : 20
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 33
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Lun 17 Mar 2014 - 15:31

C'est sur qu'il y a un problème sous-jacent dans cette pratique et encore un autre dans le fait de tout garder pour soi.

Personnellement je me suis fermé et j'ai fuis toutes difficultés. Ce qui fait que j'ai du réapprendre toutes les petites choses comme répondre au téléphone, aller dehors, reprendre les études, chercher du travail, etc. Je pense qu'a un moment c'était un mal nécessaire mais voilà ça me poursuit. Honnêtement je ne pense pas être capable de m'ouvrir complétement aux autres dans un futur proche. J'apprends sur la durée et je suis plutôt prudent.

Pour ma famille, je ne souhaite pas leur imposer ça. C'est trop loin et ça ferait sûrement culpabiliser ma mère. Mais par rapport à ma personnalité en général, je me suis quand même livré un peu (beaucoup ici Sad ) a mes parents et c'est vrai que ça fait du bien de dire les choses. Je suis aussi allé chez le médecin comme un grand Laughing

En tout cas tu as bien compris que j'ai des choses profondément ancrées en moi que je n'arrive pas à extirper. Et j'ai encore du travail à faire de ce côté là.

Tu ne t'éloignes pas du sujet, merci beaucoup pour ta participation Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par citrouille Lun 17 Mar 2014 - 23:27

J'espère que tu reçois de l'aide HopeDreamer, ton témoignage est boulversant.
Je connais quelques personnes qui se sont coupées et pour qui cela se voit car c'est sur les avant -bras.
Je me suis juste dit que ces personnes avaient énormément dû souffrir.
J'ai déjà eu envie de me ( j'avais envie de dire, torturer) mutiler mais je ne suis pas passée à l'acte parce que c'était sur un accès de douleur et je n'avais pas ce qu'il fallait avec moi pour pouvoir le faire... Et puis ça s'est passé.
Mais c'était à chaque fois dans un contexte où je me sentais tellement incomprise, que je n'aurais même pas su par où commencer pour m'exprimer. Et parfois, c'est tellement en décalage (dans le temps) par rapport à la cause qu'il est parfois difficile de la retrouver, cette petite saleté!!! ça c'est quand on anesthésie un peu l'émotion quand on tombe sur un coup bas, ça ressort un jour, à l'improviste.
Tout ça pour dire que ça ne m'avait pas choqué et effectivement, il y a tellement de gens qui se détruisent autrement (alcool, tabac etc... bien que le tabac choque quand même un peu maintenant, l'alcool, c'est loin d'être le cas )
Plein de compassion pour vous et surtout va chercher de l'aide HopeDreamer. ça aide vraiment, ça prend du temps, mais oui ça aide !
citrouille
citrouille

Messages : 681
Date d'inscription : 26/09/2013
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Tiphaine Mar 18 Mar 2014 - 8:59

ah ouai nan mais d'accord, j'avais mal lu !! je pensais des coupure enfin que tu sois coupé des gens! Mais il y a de ça c'est sur.

Tu à beaucoup de coupure? Moi j'en ai une grosse sur le bras mais ça fait dix ans mais je ne sais pas si les gens savent ce que c'est.
si tu en à beaucoup c'est sur que ça va attirer l'attention dessus mais tu peux te poser une question. " il est probable que ça ne parte jamais, alors est ce que je les caches où je laisse tomber et je ne veux pas me laisser manger par le poid des regards ?".  qui ne sont pas forcement lourd non plus

Pour moi ça à été un déclic ma coupure, je n'ai plus jamais ressenti le besoin d'en faire donc je le vie bien.
pourquoi tu le fait? tu continue?

tes parent son les premier à devoir être au courant puisque c'est eux que tu appelle. Mais c'est important que tu comprenne pourquoi tu fait ça,avec tes raisons a toi. que tu prenne du recul pour bien en parler. sans dramatiser mais en prenant compte que ça n'est pas anodin et sue cela va toucher ta famille. Tu peux discuter avec ta famille en général ?
Tiphaine
Tiphaine

Messages : 20
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 33
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par HopeDreamer Mar 18 Mar 2014 - 10:36

Merci Citrouille, oui j'essaie d'en trouver, mais le temps devient de plus en plus court et attendre devient insupportable...
HopeDreamer
HopeDreamer

Messages : 115
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Au bout de la rue, à droite

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par citrouille Mar 18 Mar 2014 - 11:30

Tu as un rendez-vous chez quelqu'un ou ?
Si tu n'en peux plus d'attendre, tu as toujours la possibilité d'aller aux urgences. N'hésite pas, ils sont là aussi pour ça Smile
citrouille
citrouille

Messages : 681
Date d'inscription : 26/09/2013
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par HopeDreamer Mar 18 Mar 2014 - 15:17

Aux urgences ? J'y était plus d'une fois, notamment pour des prises de médicaments trop fortes...

J'ai eu rendez vous, pleins de rendez vous chez tellement de psychologues en tout genre qui n'on jamais su faire faire quelque chose.

Et la il y a une Hypnothérapeute qu'on doit revoir dans je ne sais combien de temps... Mais elle n'y pourras rien non plus...
HopeDreamer
HopeDreamer

Messages : 115
Date d'inscription : 03/03/2014
Localisation : Au bout de la rue, à droite

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Mar 18 Mar 2014 - 16:55

Ok Tiphaine, y a eu comme un quiproquo. Tout est précisé dans mon premier post. Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par citrouille Mar 18 Mar 2014 - 20:03

Ne pars pas perdante Hope, j'ai vu des gens qui s'en étaient sortis, pourquoi pas toi?
Et les psychologues, je sais que ça peut être très long pour trouver le bon ou la bonne, ça peut être décourageant. J'imagine que tu es suivie par un psychiatre aussi ?
Bon, je ne suis jamais passée à l'acte mais je pense qu'un petit comprimé d'anxiolytique sur le moment ça m'a bien aidée à me calmer et à relativiser. Quelqu'un m'a dit appeler les anxiolytiques des "c'est pas grave" par opposition aux antidépresseurs qui sont des "tout va bien " !! J'ai trouvé cela tellement juste.
Bon courage, ne désespère pas!
Personne ne t'a proposé une hospitalisation?
citrouille
citrouille

Messages : 681
Date d'inscription : 26/09/2013
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Tiphaine Jeu 20 Mar 2014 - 9:56

oui j'ai vu après lol après je suis rentrée dans le sujet Very Happy
Tiphaine
Tiphaine

Messages : 20
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 33
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Assumer ses "coupures" Empty Re: Assumer ses "coupures"

Message par Invité Jeu 20 Mar 2014 - 10:11

Y a pas de mal, tu as répondu quand même finalement Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum