Une majorité d'enfants surdoués ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Kalimsha le Ven 20 Déc 2013 - 16:11

Exilium :
Cette crainte de passer pour prétentieux est assez prégnante, je crois.
Pendant le congé mater de la maîtresse de mon fils, 2 mois avant les vacances et 4 mois après, elle a été remplacée par une autre, cela va sans dire. Cette maîtresse est très gentille et attentionnée, un peu jeune dans le métier.
Je lui ai demandé à plusieurs reprises comment ça allait en classe, si mon loulou s'intégrait bien, suivait sans soucis.
Elle me disait qu'il était plutôt discipliné mais se mettant souvent à l'écart, se désintéressant du programme. Tout à fait normal pour un toute petite section, par encore très à l'aise avec le groupe. Et à côté de ça, le soir, il me racontait ce qu'avaient fait les trois niveaux de sa classe (TPS/PS/MS) le jour en question.
Comment lui dire, sans paraître péter plus haut que son fondement, qu'en fait c'est pour faire plusieurs choses à la fois qu'il quitte le groupe.

Et à côté de ça, il y a, par exemple, les parents qui voient en une avancée de leur enfant qu'ils poussent au fesses, la naissance d'un génie qui rattrape leur égo malmené par la vie, et qui eux, n'hésitent pas à mettre la pression aux enseignants, comme le racontait l'article.

Kalimsha

Messages : 1545
Date d'inscription : 03/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 16:12

bah voila Gasta je pense que tu résume bien à la fois ce qui existe, soit pas grand chose voire rien du tout en terme de formation des enseignants. après y'a ceux qui sont "motivés" à prendre un autre regard, a remettre en question leur méthode et une grande majorité d'autres qui restent dans le rail et attendant encore plus impatiemment l'heure de la sortie que leurs élèves ! je discute de cela avec 2 mères de mon entourage car leurs enfants ont aussi une "différence", l'un est autiste l'autre cumule différentes pathologies, et bien l'accueil en milieu scolaire n'est pas plus facile, sauf peut-être sur le regard qui est porté sur chacun. Mon gosse on le trouve chiant alors que les 2 autres on les plaint ! et pour le coup c'est aussi peu constructif pour les 3 !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Kalimsha le Ven 20 Déc 2013 - 16:26

+1 Gasta

Et je rajouterais aussi que, dans la catégorie doutes, j'ai un autre soucis pour évaluer la réalité de la situation de mon fils :
Moi, je le trouve tout à fait normal. J'ai l'impression de me revoir au même âge, ma mère à l'impression de me revoir au même âge. Même caractère, même vivacité, et une sacré ressemblance physique, en plus.
Kalimsha
Kalimsha

Messages : 1545
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 42
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Ainaelin le Ven 20 Déc 2013 - 16:32

La formation des enseignants, en règle générale, est quasi-inexistante à ma connaissance. Quand je passais le CAPES (donc pour l'enseignement secondaire) il y a une quinzaine d'années, il y avait l'année du passage où on bosse pour le concours avec un cours de "pédagogie", qui n'est en réalité que l'histoire résumée des méthodes pédagogiques en France depuis la première guerre mondiale.
Si on avait le concours, il y avait ensuite l'année de stage, où on donne déjà des cours à deux classes de mémoire, et le reste du temps on était avec un vieux de la vieille dans son cours pour apprendre les ficelles. Et c'était ce prof-là qui était censé nous donner les clefs, les trucs et astuces, etc.

Ensuite, il y a des formations une fois de temps en temps sur un sujet particulier, auxquels beaucoup de profs ne peuvent pas aller (soit parce que c'est loin de chez eux, soit parce que c'est en même temps que d'autres trucs importants, etc.).

Mais en gros, les profs apprennent quasiment tout de leur métier sur le tas, et donc dans l'urgence. Pour moi, c'est là qu'il devrait y avoir les plus grosses réformes de l'enseignement.

Edit : Kalimsha, moi je le trouve aussi tout à fait normal, ton fils. D'autant plus au vu de ce qui vous est arrivé en début d'année.  Very Happy 
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 17:15

Kalimsha a écrit:+1 Gasta

Et je rajouterais aussi que, dans la catégorie doutes, j'ai un autre soucis pour évaluer la réalité de la situation de mon fils :
Moi, je le trouve tout à fait normal. J'ai l'impression de me revoir au même âge, ma mère à l'impression de me revoir au même âge. Même caractère, même vivacité, et une sacré ressemblance physique, en plus.

Comme je te comprends !!!
Ce qui d'ailleurs fait aussi qu'ils vont bien nos bambins....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par guillaume.theleme le Ven 20 Déc 2013 - 19:05

Un fil de discussion consacré aux zèbres sur un gros forum de profs :
Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?

guillaume.theleme

Messages : 217
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 44
Localisation : Pertuis La Ciotat Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 19:43

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 17:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 20:26

Un vrai génie ne va pas à l'école, c'est une perte de temps, il attend patiemment que l'on vienne caresser sa lampe.

 What a Face 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Kalimsha le Ven 20 Déc 2013 - 20:43

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Un vrai génie ne va pas à l'école, c'est une perte de temps, il attend patiemment que l'on vienne caresser sa lampe.

 What a Face 

 Bisous 
Kalimsha
Kalimsha

Messages : 1545
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 42
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 21:42

guillaume.theleme a écrit:Un fil de discussion consacré aux zèbres sur un gros forum de profs :
Faut-il appeler les enfants intellectuellement précoces des "zèbres" ?
J'ai lâché au bout d'une quinzaine de réponses, c'est lent, laborieux, et d'un superficiel... Une discussion entre néophytes, dont la plupart ne semblent pas avoir les moyens ou la curiosité pour réellement approfondir leur raisonnement.

Le simple fait que "EIP" leur semble un terme adapté complet et suffisant, y compris après réflexion, en dit long je trouve. Incapables de constater les différences autres que la précocité des résultats, ils semblent également incapables de se projeter au-delà de leur environnement immédiat (que deviennent donc ces "précoces" à l'âge adulte?). Ils manquent, au choix, totalement de capacité d'abstraction, d'imagination et de curiosité, ou pensent sincèrement que tous les adultes sont dotés des mêmes capacités cognitives Rolling Eyes Dans les deux cas, il y a une c*%@#%e dans le pâté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Julie83 le Ven 20 Déc 2013 - 21:52

moi j'ai lu tout le fil, et franchement, il y en a quand même qui font preuve d'une sacrée bonne volonté pour les aménagements dans leurs classes. Ca fait quand même chaud au coeur... (oui je sais je suis en mode bisounours. désolée)

Julie83

Messages : 47
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Ven 20 Déc 2013 - 21:59

Mon ressenti se base sur le début de leur conversation Wink Et j'avoue que lire "Y'a" dans une discussion sur la douance entre enseignants, ça pique un peu Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Ainaelin le Ven 20 Déc 2013 - 23:07

Julie83 a écrit:moi j'ai lu tout le fil, et franchement, il y en a quand même qui font preuve d'une sacrée bonne volonté pour les aménagements dans leurs classes. Ca fait quand même chaud au coeur... (oui je sais je suis en mode bisounours. désolée)
Je suis tout aussi bisounours, même si je n'ai jamais douté que certains profs font de tels efforts, j'en ai connu.

Mais oui, les pages 2 et plus sont bien plus intéressantes que la première.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Mowa le Ven 20 Déc 2013 - 23:31

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:Voilà ce qui résume ma pensée, les parents qui veulent un surdoué en parle sans hésiter, ceux qui en ont n'osent pas...

+1... Et puis il y a ceux qui causent le plus de tort à tout le monde: qui en veulent un, qui l'ont, et pour qui ça devrait tout expliquer et tout cautionner, à l'exclusion de toute autre remise en question
Mowa
Mowa

Messages : 4392
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 52
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par superreeduc le Dim 19 Oct 2014 - 6:54

Bonjour,

j'aimerais bien relancer ce débat me trouvant souvent au milieu en tant que :
• ex élève "surdoué", testé, estampillé, reconnu par Saint Binet, Saint Wisc et Saint Wais et me reconnaissant aussi dans pas mal d'études et de bouquins...
• papa d'un zébro-testé plutôt fainéant et d'un non-testé artiste (donc à la fois très fainéant et très bosseur)
• enseignant
• enseignant spécialisé qui accompagne comme il peut certains zèbres et quelques tigrons d'un établissement où il y en a quand même pas mal...
• formateur d'enseignants à ces spécificités entre autres

De par mon expérience d'enseignant spé et le "bouche à oreille" qui circule vite dans notre petite communauté, on me parle beaucoup de "et il ne serait pas surdoué celui là ?" (bon quand je ne suis pas dans les parages, c'est plutôt "non, mais il fait chier celui là avec ses précoces, il en voit partout !")

Toujours est-il que je reçois beaucoup d'enseignants et de parents et qu'ils savent que l'hypothèse d'une "zébritude" comme dirait Mme Royal peut toujours être envisagée.

Quand des parents évoquent cette possibilité c'est en général avec l'enseignant et le plus souvent suite à des lectures, des articles, des rencontres sur des forums et on retrouve alors, je simplifie à l’extrême, deux types : les très fiers et les embêtés...
• les très fiers ont enfin trouvé la réponse à leur angoisse de savoir pourquoi leur petit marchait mal, ne se faisait pas d'amis était mal élevé, coupait la parole bref, toutes les caractéristiques "négatives" qu'on peut plus ou moins retrouver chez les enfants doués mais aussi chez un paquet d'autres... Ils veulent : que l'enfant réussisse, qu'il saute une classe, qu'on arrête de les convoquer, ne surtout pas passer le wisc, inutile ils sont abonné à doctissimo et d'ailleurs eux-mêmes ont souffert et patati et patata...ils sont souvent venus sur un mode revendicatif
• les très embêtés n'ont pas trouvé la réponse mais s'interrogent et ne savent comment se positionner, souvent, ils ont hérité du sentiment d'imposture très souvent cité chez les zèbres ados et adultes... ils voudraient savoir pourquoi cet enfant qui est parfois si intelligent dans ses réflexions à la maison peut jouer le débile léger à l'école, ils ont peur du passage anticipé et sont ravis mais ont la trouille quand on propose de passer un wisc, mais acceptent car il veulent comprendre le fonctionnement intellectuel de leur enfant.
(Je rajouterais bien une catégorie de ceux que j'appelle mes "cartes de fidélité" que je vois pour leur troisième gosse  "cette fois-ci on va pas attendre le CM2..." )
Nous devons alors nous poser la question simple après tout, car nous sommes dans le cadre scolaire, de : comment ça se passe en classe ?
• du point de vue de l'enseignant,
• du point de vue de l'élève,
• du point de vue des parents,

et là, j'ai pas trouvé de meilleurs moyen que de rencontrer tout ce petit monde, séparément d'abord, et de leur demander leur avis.

Tant que j'ai le gamin sous la main, je guette le moindre signe de fulgurance, je le taquine, on joue, on essaie de piger comment se déroule la journée, comment on apprend et en général, même avec les gamins très méfiants, ils oublient un instant de se faire passer pour un imbécile: "ça" leur échappe... souvent une seule rencontre ou deux suffisent à émettre une première hypothèse.

Avec les parents j'explique pourquoi il faut confirmer l'hypothèse du surdouement et pourquoi l'avis de tata Ginette qui est musicothérapeute et qui a rencontré Albert lors du baptême du petit dernier, ou celui de la mamie instit qui a personnellement connu Jules Ferry ne peuvent suffire comme diagnostic... Pour cela je leur explique les adaptations qu'on mettra en place si on confirme l'hypothèse, adaptations qui mettront sans aucun doute le petit Albert en très grande difficulté si par hasard on s'est planté est qu'il est d'une intelligence normale. Quand j'ai fini de leur expliquer comment on va complexifier les tâches et être bien plus exigeant avec leur enfant et qu'ainsi on va lui donner les moyens de surmonter la frustration, ils acceptent l’idée du Wisc avant de tenter l’expérience…
Quand ils me parlent des légers "travers" typiques des enfants doués, je leur explique ce que sont les enfants tyrans, et qu'un des moyens de lever l'hypothèse enfant tyran est de vérifier les habiletés cognitives : dans le cas du surdouement ça devrait aider le gosse, dans le cas où le test serait non significatif, selon le principe du rasoir d'Ockham, nous partirions sur l'hypothèse la plus simple : vous avez un enfant tyran et faudrait voir à repenser votre système éducatif... (et parfois, y a les deux et là faut se préparer à en baver pendant quelques années parce que surdoué + tyran ça fait des zozos pas piqués des vers !)

Avec l'enseignant... ben ça dépend de l'enseignant... soit il a des enfants, soit il n'en a pas, s'il en a, soit ils sont bons, soit ils ont des problèmes d'apprentissage et c'est là que ça se gâte... (attention caricature inside), soit il en a un doué et là ça passe un peu mieux…
si son gosse n'a pas de problème : "je veux bien qu'il soit surdoué, mais mon gamin qui est "normal" il réussit bien, donc si il était si intelligent ton Albert ça se verrait"
si son gosse a eu des problèmes : "je sais ce que c'est, le mien avait du mal, ça veut pas dire qu'il était surdoué..."
ou
"oh, j'en ai eu un une fois, le jeune Amadeus, et bien ça n'avait rien à voir avec Albert"
Donc, pour éviter d’agrandir ma collection de lieux communs sur les zèbres (qui n’a pas besoin de ça pour croitre et embellir) je préfère parler de l’aide à mettre en place pour l’élève, parce que, après tout, c’est pas l’étiquette qui compte. Donc on essaye de quantifier le problème, de le déshumaniser et de sortir du système de croyances et de représentation de l’enseignant.

A partir de là, on commence à avancer…
à suivre si ça intéresse quelqu'un... Very Happy
superreeduc
superreeduc

Messages : 38
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 54
Localisation : Asie du sud est

http://superreeduc.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Sélène-Nyx le Dim 19 Oct 2014 - 11:26


Quel dommage que tous les enseignants ne soient pas comme toi, supereeduc, faut avoir la "vocation" ....
Ce genre de démarche, c'est excellent pour l'élève, et c'est ce qui compte, j'pense. Mais, comment arrive-tu à "supporter" les parents, (car il doit y en avoir, ma belle-fille ne doit pas être une exception ... lol!), pour lesquels "leur" enfant ne peut qu'être "surdoué" (même dés l'âge de deux ans), et qui pensent que, de toute façon, l'instit (plus la cible, que les profs de collège), ne comprendra jamais leur rejeton, et donc, partent avec l'idée qu'il faudra toujours se battre ... (J'ai l'impression que ça se calme un peu, dès l'entrée en 6ème (?).
Perso, je n'aurai pas la patience.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 11:46

Laughing le profil des enfants de l'enseignant, c'est vrai que ca impacte beaucoup sa façon de voir nos enfants.

L'instit de CE1 mon fils me posait beaucoup de questions: "comment avez vous eu l'idée de le faire tester", " et quels jeu", etc, jusqu'à c'qu'elle me dise " votre fils me fait beaucoup penser au mien".
Une année géniale pour mon fils, avec une instit bienveillante.

C'est souvent l'école qui signale la douance de l'enfant aux parents dans ce que tu constates ?

Perso l'école m'a renvoyé une image très négative de mon fils dès la maternelle, quand pour moi tout allait bien à la maison. En PS, la 1ere semaine, on me disait qu'il ne rentrait pas dans les règles de la collectivité. Euh et nous parents on doit l'y faire rentrer ? 0o
On nous a envoyé chez la psy scolaire qui a cherché dans la grossesse, l'accouchement, dans notre éducation... et a finalement trouvé une "faille". J'ai allaité mon fils jusqu'à 2ans et demi (trop fusionnelle avec Maman a t'elle conclu, à 3 ans. Moi je suis sortie de l'entretien en me disant " quelle conne", mon mari lui me regardait de travers, comme si j'avais fait de mauvais choix.
L'école et la maltraitance aux familles.

2 ans plus tard, nous avons trouvé la piste de la douance grâce à internet. Après test, il est THQI (et aujourd'hui, à 8 ans, je suspecte un syndrome Asperger, mais le diagnostic sera plus long à poser, et je me sens carrément moins soutenu dans ma démarche que pour la douance).

Donc test réalisé à 5 ans, communiqué à 6 ans à l'école parce que ça se passait très mal avec l'instituteur du CP. Nous avons réuni l'equipe pédagogique, une enseignante ressource est intervenue et a fait un merveilleux travail d'observation en classe afin de proposer un aménagement de la méthode de l'Instit.
Le changement de regard a été bénéfique pour mon fils et depuis tout roule en classe (la récré reste une épreuve par contre).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 11:50

Selene, moi j'ai aussi l'impression qu'il faut se battre. Si tu laisses les enseignants décider pour ton fils, t'as intérêt à toujours tomber sur des superreduc !!).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 12:05

Je suis psycho, et c'est plutôt moi qui parle de surdouance aux parents. L'important c'est qu'ils s'approprient l'idée. Sinon cela ne sert à rien, et ils reposent la question telle quelle au professionnel suivant. Arrow

De plus ce que voient les professionnels, ce sont aussi les difficultés en lien avec la personnalité ou des difficultés psychologiques. Le schéma surdouance ~ agitation est trop réduit. Mais avoir notion du Haut potentiel de l'enfant permet d'ajuster son accompagnement. Je fais souvent remarquer aux parents l'acuité auditive de l'enfant, cela valide ses perceptions. Comment un enfant peut-il dormir si entend le bruit de la télévision ou de la machine à laver. Sleep

Et puis c'est difficile de trouver un sens direct aux angoisses des enfants, il faut être plus global. La plupart des adultes et êtres humains ressentent naturellement de l'angoisse. C'est important aussi de rassurer les parents. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Sélène-Nyx le Dim 19 Oct 2014 - 14:37

Jordan Sulli a écrit:Selene, moi j'ai aussi l'impression qu'il faut se battre. Si tu laisses les enseignants décider pour ton fils, t'as intérêt à toujours tomber sur des superreduc !!).

Oui, Sulli, mais dans le cas de ma belle-fille, justement, je trouve que ça va un peu loin: elle, elle est THQI (diagnostiquée à l'adolescence), et a connu beaucoup de problèmes au cours de sa scolarité (beaucoup de problèmes psy), et je trouve qu'elle a une fâcheuse tendance à reporter les difficultés qu'elle a connu, sur ses enfants (lesquels, apparemment, ne semblent pas trop en avoir, en tous cas, pas plus que les autres enfants.
Alors, c'est elle qui a demandé que sa fille soit testée (à 4 ans? Pourquoi?), et quelle ne fût pas sa fierté (!), quant la pédo-psy lui a dit qu'elle était une "enfant précoce": cependant, on l'a mise en garde contre la fiabilité d'un tel diag, à cet âge. De fait, cela cause des tracas supplémentaires à ... la mère, qui n'arrête pas de surveiller la moindre "faille" possible chez sa fille. Elle lit, bien sûr, tous les bouquins qui parlent de précocité, et "surveille" les instits (dernière année de maternelle, et déjà, elle anticipe un tas de difficultés que la petite pourrait être amenée à rencontrer). Je trouve qu'il y a un phénomène de "mode" qui se juxtapose aux peurs qu'elle a que sa fille connaissent les mêmes difficultés qu'elle a eu, elle. (Je plains les instits ... Tous ces parents qui tentent de prendre une revanche sur leur enfance, à travers leurs propres gamins, ça ne doit pas être facile tous les jours. Et, en plus, s'ils ne considèrent pas l'éducateur comme quelqu'un qui n'y comprend rien, donc, pas "à la hauteur").

Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 15:48

Je comprends que le cas de ta belle fille soit particulier (même si je me demande ce que ma mère a pu penser de mes démarches mais bon osef vu le changement radical pour mon fils depuis).

Cela dit, j'ai déjà lu des choses comme le lien donné en début de site. On pense que les parents ne connaissent pas leurs enfants. Les instituteurs se braquent très vite.
Je trouve ça dommage.

Moi je vois ça plus comme un partenariat parents / enseignants, où chacun cherche la meilleure solution dans l'intérêt de l'enfant.
Quand je parlais en direct avec l'instit, j'avais systématiquement droit à l'argument "on a 30 élèves, on peut pas faire dans l'individuel".
Par contre, quand c'est passé par l'équipe pédagogique, comme par magie, c'était possible.

Dommage que les enseignants prennent trop souvent les parents pour des idiots qui mettent leurs enfants sur un piedestal


Dernière édition par Jordan Sulli le Dim 19 Oct 2014 - 22:51, édité 1 fois (Raison : piédestal, merci Mowa :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 16:53

J'ai ouvert un sondage suite à mon post, pour savoir de qui venait la suspicion de douance chez les enfants, pour les membres de ZC (échantillon représentatif de la population HQI ? ^^)
https://www.zebrascrossing.net/t18739-qui-a-eu-la-suspicion-de-douance-chez-votre-enfant#817634

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Mowa le Dim 19 Oct 2014 - 22:45

Excellente idée ce sondage!

pas taper...:
pied d'estale piédestal

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?
Mowa
Mowa

Messages : 4392
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 52
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par superreeduc le Lun 20 Oct 2014 - 2:11

Sélène-Nix a écrit:Mais, comment arrive-tu à "supporter" les parents, (car il doit y en avoir, ma belle-fille ne doit pas être une exception ... lol!), pour lesquels "leur" enfant ne peut qu'être "surdoué" (même dés l'âge de deux ans), et qui pensent que, de toute façon, l'instit (plus la cible, que les profs de collège), ne comprendra jamais leur rejeton, et donc, partent avec l'idée qu'il faudra toujours se battre ...
En vérité, je vous le dis, ils ne sont pas si nombreux... mais qu'est-ce qu'ils sont bruyants.
Mon "truc" pour les supporter ? ben justement de les "supporter", de leur apporter mon soutien et d'essayer, au delà de l'agressivité primitive de les écouter : dans le ramassis de rancœur et de critiques, il y aura peut être un indice à prendre.

Digression : En fait, j'ai longtemps eu honte de penser que les autres étaient lents et assez stupides pour une majorité d'entre eux, comme de la paranoïa mais sans le fait qu'ils m'en veulent, juste qu'ils sont crétins... Razz  Maintenant, j'ai un peu mûri dit mon épouse (il était temps, rajoute-t-elle!) et je n'ai plus honte... Ou plutôt, sans chercher à juger mes interlocuteurs, j'ai tendance à avoir un à priori d'incompétence à leur égard, comme ça si je suis surpris, c'est bien agréable.  
Fin de la digression

ASPERGE a écrit:Et puis c'est difficile de trouver un sens direct aux angoisses des enfants, il faut être plus global. La plupart des adultes et êtres humains ressentent naturellement de l'angoisse. C'est important aussi de rassurer les parents.  Smile

Bien évidemment, et être plus "global" c'est avant tout s'éloigner et se distancier, non pas du sujet, mais de son environnement, et  tu es bien là ton rôle de psycho (psycho quoi d'ailleurs ? logue, thérapeute, pathe ?), c'est aussi permettre à ceux qui composent cet environnement d'effectuer cette démarche : c'est la paille et la poutre des écritures, l'instit "voit" ce qui ne va pas à la maison, le parent "voit" ce qui cloche en classe et les deux ont souvent raison, pas seulement grâce à des capacités d'observation supérieures à la moyenne, bien au contraire, mais parce qu'on ne voit une scène qu'à la condition de n'y point participer...
Et puis souvent, il est plus confortable d'aller sur le terrain des autres, surtout quand il est inconnu, c'est l'aventure intime à la portée des caniches pour parodier Céline, (pas Dion hein ?)c'est la seule exploration qui nous reste au XXIème siècle, y a qu'à voir le succès des émissions voyeuristes où la misère est bien plus belle à coté...

Jordan Sulli a écrit:Perso l'école m'a renvoyé une image très négative de mon fils dès la maternelle, quand pour moi tout allait bien à la maison. En PS, la 1ere semaine, on me disait qu'il ne rentrait pas dans les règles de la collectivité. Euh et nous parents on doit l'y faire rentrer ? 0o
On nous a envoyé chez la psy scolaire qui a cherché dans la grossesse, l'accouchement, dans notre éducation... et a finalement trouvé une "faille". J'ai allaité mon fils jusqu'à 2ans et demi (trop fusionnelle avec Maman a t'elle conclu, à 3 ans. Moi je suis sortie de l'entretien en me disant " quelle conne", mon mari lui me regardait de travers, comme si j'avais fait de mauvais choix.
L'école et la maltraitance aux familles.

Une première semaine sans rentrer dans les règles de la collectivités, c'est normal, c'est normal aussi qu'on te le dise, parfois, c'est la rencontre avec un cadre qui est nouvelle, la question que posent les instits c'est : "est-ce qu'il y a un cadre à la maison ?", que nous pourrions traduire par "votre enfant a-t-il commencé l'apprentissage de la frustration ?" ou par "mais qu'est-ce que vous foutez à la maison ?" mais comme on prend des mois avant de se dire ce qu'on pense, ça fait du détour tout ça... Ceci dit s'ils t'ont convoqué après une semaine, c'est qu'il les inquiétait sans doute beaucoup, (en général à cause de l'agressivité ou du replis sur soi en PS je vois pas autre chose)

j'aimerais t'aider à traduire le dialogue avec les enseignants de maternelle :(en italique ce qu'ils aimeraient dire)

pour moi tout allait bien à la maison
-ben voyons, ça va toujours bien à la maison, vous devez pas lui dire non souvent hein ? Sans doute, mais ici on apprend à vivre en collectivité, et c'est là que ça se passe mal, il ne respecte aucune règle.
Euh et nous parents on doit l'y faire rentrer ?
-Dis donc, tu crois qu'on va tout faire ? Bien sur que non ! Mais il faut quand même l'aider à grandir et à accepter les règles/la frustration...

ad lib

ça s'appelle un malentendu, c'est à la base de toute cette pseudoscience à la mode qu'on appelle "communication" qui consiste à maîtriser la dose de malentendu, à son avantage s'entend.
D'ailleurs un qui refuse le malentendu et pose et repose la même question sans cesse, c'est l'autiste (aspie ou troubles autistiques légers comme on dit dans le nouveau DSM V) et on dit qu'il a du mal à communiquer ?!

Dernière réflexion :
Dommage que les enseignants prennent trop souvent les parents pour des idiots qui mettent leurs enfants sur un piédestal
N'est-ce pas là un exemple typique de ce que tu dénonces chez les autres (et n'en sois pas vexée, j'adore la caricature)
Remarque que, comme je l'écrivais au dessus, je prends souvent les parents pour des idiots, mais pas que pour cette raison clown
superreeduc
superreeduc

Messages : 38
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 54
Localisation : Asie du sud est

http://superreeduc.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une majorité d'enfants surdoués ? - Page 2 Empty Re: Une majorité d'enfants surdoués ?

Message par Invité le Lun 20 Oct 2014 - 10:16

Je reviens sur le sujet, rentrée scolaire oblige...
Et bien cette année, après une petite remise au point avec la directrice de l'école de Pataton et la psy-scolaire, nous avons pu mettre en place un petit système d'échange d'info avec l'enseignante, qui, cette année, est plutôt ouverte aux "difficultés" de mon rejeton.
Cela confirme mon sentiment que tout est fait au petit bonheur la chance. A chaque jour suffit sa peine et à chaque enseignant aussi !
Vivement l'an prochain !! ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum