Zébritude et boulimie.

+19
Belena
i.a.
mango-woman
Pouniapod
Zelena
anoki88888
Cali-Mera
Occitanie33
Petits papiers
sollinette
Eoos
ShineFlower
Enfant sauvage
CarpeDiem
pommebleu
Zzita
Funambule
Sélène-Nyx
Unknown.
23 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Zébritude et boulimie.

Message par Unknown. Lun 25 Nov 2013 - 15:36


Y a t-il ici, des zèbres VICTIMES de boulimie ?


Dernière édition par Unknown. le Sam 6 Sep 2014 - 12:59, édité 1 fois

Unknown.

Messages : 35
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Région Centre

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Unknown. Mar 26 Nov 2013 - 22:12



Monde cruel Pompe lol

Unknown.

Messages : 35
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Région Centre

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Sélène-Nyx Mer 27 Nov 2013 - 0:46

Chamaeleonidae a écrit:Bonjour, je suis un zèbre boulimique(/anorexique) depuis 5 ans. Je ne suis pas officiellement testé mais j'ai fait un test de Marc Stern qui n'a même pas pu donner mon indice de QI car la droite représentant le QI en fonction du nombre de bonnes réponse n'allait pas assez loin (nombre de bonnes réponses maximum proposé : 30, correspondant à un indice de QI de 150, or j'avais 31 bonnes réponses). Bref là n'est pas la question Wink

Y a t-il ici, des zèbres VICTIMES de boulimie ?
Tu sais, caméléon, ici, il y a surtout des ZEBRES VICTIMES de ... boulimiques .... Wink 
(Et victimes, aussi, d'un ego boulimique, dont aucune échelle d'évaluation du QI n'est assez "longue" pour permettre de donner leur indice de QI ...) Rolling Eyes 
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3842
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Funambule Mer 27 Nov 2013 - 12:05

Bonjour,
Moi je l'ai été, mais c'était davantage de l'anorexie couplée à des crises de boulimie.

Personne ne pourra t'aider, c'est un combat avec toi-même et la réponse ne vient pas de l'extérieur...

N.
Funambule
Funambule

Messages : 68
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Unknown. Mer 27 Nov 2013 - 20:56

...


Dernière édition par Unknown. le Sam 6 Sep 2014 - 12:59, édité 1 fois

Unknown.

Messages : 35
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Région Centre

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Funambule Mer 27 Nov 2013 - 21:06

Pas de problème, si tu veux en parler en MP je suis là Smile
Funambule
Funambule

Messages : 68
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Invité Mer 27 Nov 2013 - 21:24

Je suis dehors 


Dernière édition par Sneglia le Sam 7 Déc 2013 - 11:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Zzita Mer 27 Nov 2013 - 22:34

La boulimie, les TCA, et de manière plus large, l'obsession liée à la nourriture viennent d'un problème d'identité profond.
Moi je m'en suis sortie grâce à une thérapie de groupe, où on ne parle ni de boulimie, ni de bouffe, uniquement d'émotions, de sensations, de ressentis, et de relations aux autres.
J'ai créé un fil sur la psy que je vois encore à Paris. Vous pouvez me demander ses coordonnées par MP.
En attendant, un site qui peut fortement aider : http://www.boulimie.fr/



Zzita

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Unknown. Jeu 28 Nov 2013 - 16:39

Sneglia a écrit:
S'il y a un rapport direct avec la douance. Pas sûre.
En revanche, un (des) dénominateur(s) commun(s), très probablement: mal-être, angoisses, estime de soi en berne, solitude, etc.
JSF parle de comportements addictifs en conséquences de la douance, c'est pour cela que je me suis posée la question. Je m’interrogeais donc plus sur ce côté "addictif" vécu dans la boulimie.

Cependant je suis d'accord avec toi Sneglia quand tu dis "En revanche, un (des) dénominateur(s) commun(s), très probablement: mal-être, angoisses, estime de soi en berne, solitude, etc." Et je pense qu'il ne suffit pas d'un trouble psychique pour créer une maladie, je pense qu'on peut se permettre de rendre les "S" à "dénominateur commun" ^^ En effet je pense aussi que si l'inconscient refait surface via cette pathologie c'est bien parce qu'il y avait déjà une fragilité sous-jacente en lien avec notre histoire la plus primitive. C'est plurifactoriel ... La douance serait donc un facteur aggravant, ou facilitant dirons nous ?

Merci Funambule Smile

Unknown.

Messages : 35
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Région Centre

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Invité Jeu 28 Nov 2013 - 19:35

Spoiler:

Funambule a écrit:Bonjour,
Moi je l'ai été, mais c'était davantage de l'anorexie couplée à des crises de boulimie.
Chamaeleonidae a écrit:Bonjour, je suis un zèbre boulimique(/anorexique)
Juste une petite intervention, possiblement stupide mais les passages que j'ai cité m'ont poussée à croire qu'il pouvait être utile de donner le lien vers un autre trouble du comportement alimentaire http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperphagie peut-être que tout le monde connaît déjà, c'est pour cela que j'ai préféré mettre cela sous spoiler, pour ne pas perturber le topic. Je sais que dans la boulimie il y a des modes compensatoires, c'est juste le couple "anorexie/boulimie" qui me fait aussi penser à ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Unknown. Ven 29 Nov 2013 - 17:43

C'est juste Strigide, la confusion est souvent faites d'ailleurs, c'est pour ça que j'ai rajouté les parenthèses : bien que ces deux maladies soient totalement différentes, on peut retrouver dans les compensations de la boulimique des comportements anorexiques et inversement !

Unknown.

Messages : 35
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Région Centre

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par pommebleu Lun 30 Déc 2013 - 20:21

Je t'ai envoyé un mp Smile
pommebleu
pommebleu

Messages : 108
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Sam 9 Mai 2015 - 0:56

Oui, moi. C'est horrible. Je prends énormément de poids (j'oscille entre hyperphagie et boulimie et davantage, en ce moment, vers l'hyperphagie).

Je dors très mal, ce qui précipite cela. Après, je ne pense qu'il n'y aie que ça même si c'est une grande part du problème.

Après, je suis de nature très anxieuse/stressée/survoltée/sensible, bref...

Je pense que tout cela vient d'un sentiment de manque: sentiment de solitude, sentiment de frustration (du genre: ne pas gérer réellement sa vie et combler alors son "absence de vie" en se "goinfrant"), etc...
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Enfant sauvage Sam 9 Mai 2015 - 8:23

Je faisais de l'hyperphagie par le passé jusqu'au jour ou c'est devenu insupportable car cela m'enfermait de plus en plus...
Avec l’auto-analyse, je me suis guéri à 95% de cette maladie...
Mon rapport à la nourriture est encore problématique car je développe maintenant une sorte d’aversion pour certains type de nourritures...

Enfant sauvage

Messages : 158
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zebritude et boulemie

Message par ShineFlower Dim 10 Mai 2015 - 14:17

J'ai eu tendance à trop manger jusqu'à il y a peu. La vie ne m'apporte aucune satisfaction mais maintenant je me force a faire un régime.
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 62
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Eoos Dim 10 Mai 2015 - 17:54

J'ai fais une belle plongée dans ces mondes de TCAs également.

Et... C'est finit!
Beaucoup disent que la fragilité reste à vie, je pense qu'il faut vaincre cette idée et se donner la chance de mener des habitudes alimentaires équilibrées.
Des raisons il y en a des tas, des façons de s'en sortir également. Pour ma part je pense qu'il faut y croire, persévérer, prendre le temps d'aller au fond du problème pour y repérer nos véritables malaises. Et les combattre.
Tout ça prend du temps mais n'est jamais perdu d'avance...

J'ai participé à un projet de livre-témoignage là dessus si ça vous chante! 22 personnes parlent à travers ce livre, et je trouve ça intéressant de voir les mondes qui peuvent séparer les malades de mêmes symptômes. Et quelques raisons enfuies dans le bouquin qui peuvent donner des indices qu'on n'imaginerait p-e pas.
Sinon, on peut en discuter!

Mais je suis d'accord avec toi Funambule. Chacun doit faire son propre travail, c'est comme ça que ça marche le mieux! Et qu'on comprends l'importance de se responsabiliser, de compter sur soi, et bien d'autres choses encore...

Je vous envoie un tourbillon de courage Very Happy
Eoos
Eoos

Messages : 39
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Zzita Sam 16 Mai 2015 - 15:28

Coucou
Moi suis dispo pour en parler en MP si qqn veut partager
J'ai eu ça pendant des années, anorexie, boulimie, vomissements, laxatifs, jeûnes, bref la totale
S'il y a des personnes qui ont envie d'en parler hésitez surtout pas je sais comme ça fait du bien de pouvoir le dire ;-)

bon courage à toutes et tous <3
on s'en sort Wink


Zzita

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par sollinette Dim 17 Mai 2015 - 9:38

Ah ben ca a l'air assez répandu alors ^^. Ca me soulage!

Zzita a écrit:Moi je suis dispo pour en parler en MP si qqn veut partager

Je te remercie Zzita, je t'appellerai ptet au sceours quand ca n'ira pas Wink
Je suis boulimique aussi, mais je préfère ne pas trop en parler quand tout va bien parce que des fois j'ai l'impression que ça aggrave le truc, on reste dans une spirale infernale, enfermée dans sa tête à ne voir la vie que par le filtre de cette problématique et ca n'aide pas =D! Vu que la boulimie n'est qu'un symptôme, il vaut mieux essayer de travailler sur la vie en dehors et ce qui déclenche les crises.
Et je suis super contente que tu ais réussi à t'en sortir. Des fois ça fait un peu peur de replonger alors que tu penses que tout va bien =/
Bisous Wink
sollinette
sollinette

Messages : 50
Date d'inscription : 21/10/2013
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Petits papiers Mar 25 Aoû 2015 - 11:31

Je ne sais toujours pas si je suis zèbre.

Mais je sais que la nourriture est ma croix.
Je suis boulimique, par périodes. Mais le genre boulimique qui se met les doigts au fond de la gorge après une crise.

J'ai un système d'auto-gratification et d'auto-flagellation basé sur la nourriture. Je suis heureuse : je mange. Je suis triste : je mange. Je suis en colère : je mange. Je culpabilise : je mange. Et quand je mange : je culpabilise.

Je vais un peu mieux ces dernières années. Les crises sont moins fréquentes, moins violentes. J'ai appris au fil des années à compenser par d'autres choses.

Petits papiers
Petits papiers

Messages : 18
Date d'inscription : 22/08/2015
Localisation : Pas très loin

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Occitanie33 Sam 29 Aoû 2015 - 21:51

Je n'ai jamais eu de problèmes de boulimie ou d'anorexie (encore que une phase d'anorexie avant une TS) mais j'ai un vrai problème avec mon poids qui ne fait qu'augmenter depuis l'adolescence. Je fais un 44 après avoir fait un 38 (exceptionnel à 23 ans), puis un 40 et un 42. J'ai certes eu 2 enfants coup sur coup mais depuis 7 ans je grossis régulièrement: 2 ans de harcèlement moral au travail et 2 ruptures sentimentales douloureuses (je vis une 3ème en ce moment) me font manger trop gras, surtout le fromage. Pas de grignotage pourtant, pas de gâteaux ou de bonbons. J'ai essayé plusieurs méthodes: Naturhouse (efficace mais cher et très contraignant), Weight Watchers (contraignant pour les réunions et pour la pesée mais bien pour les recettes). Mais l'émotionnel reprend vite le dessus avec des envies compulsives. Principale adjointe depuis 7 ans (tiens c'est lié à la prise de poids!) et maman solo depuis 11 ans, je vis dans une spirale de burn out: je gère tout au boulot et tout à la maison. Je surinvestis ma vie sentimentale et ça mène droit à la rupture malgré un travail en hypnose et PBA sur la peur de l'abandon. En plus, je n'arrive pas à m'endormir le soir tant je cogite (surtout le soir au lit toute lumière éteinte) et ça c'est mauvais pour le poids sans compter mon épilepsie (je fais des crises en cas de fatigue et manque de sommeil et le fait de ne pas arriver à m'endormir active d'avantage l'angoisse de ne pas dormir qui fait que je m'endors encore moins). Je suis sous lexomil et stilnox en ce moment. Je ne sais pas tenir un régime sur le long terme (je déteste les contraintes) et je ne sais pas comment gérer les bouffées émotionnelles qui m'envahissent surtout dans le cas des relations amoureuses et en particulier comme en ce moment dans le cadre de la rupture. Je pleure, je suis mal et ça me donne envie de manger tout ce qu'il ne faut pas à table. Et quand j'ai mangé, je suis mal parce que je culpabilise d'avoir mangé ça. C'est le cercle vicieux parce que je me dis que je suis grosse et que ce n'est pas comme ça que je vais rencontrer quelqu'un. On en revient à l'estime de soi, l'acceptation de soi et le lâcher prise. J'ai besoin d'aide en ce moment. Mes enfants rentrent tous 2 en études sup, je ne les aurai plus à la maison et ça va me faire un grand vide. Je sais que le sentiment de solitude va me reprendre avec des phases de dépression et la question qui tourne en boucle: pourquoi moi je n'arrive pas à avoir une vraie relation de couple, pourquoi je n'ai pas droit à ce bonheur là?
Occitanie33
Occitanie33

Messages : 39
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 51
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Cali-Mera Dim 6 Sep 2015 - 12:03

Bonjour,
au besoin, il existe un site et un forum dédié à la boulimie et créé par un zèbre Wink
http://www.bouliana.com/
Cali-Mera
Cali-Mera

Messages : 42
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par anoki88888 Lun 7 Sep 2015 - 15:00

bonjour , je suis par moment boulimique surtout en cas de situation stressante , avec un probable danger menaçant ma vie du coups je passe pour un débile goinfre mais depuis que je suis arriver ici sur le forum et que j'envisage de reprendre les études pour un bac s fin faut que finançièrement je puisse y arriver a terme .Ma vie ne tiens deja a pas grands chose je m'intèraisse a tout mais si je retourne chez mes parents notament après que messidor ne puisse plus me garder ou qu'après être en millieux ordinaire sa dure pas je serais mal moralement de retourner au départ.
J'étais hyperboulimique ( matin un paquet entier de gâteau + a 16h ,je parle pas des autres repas ) , faut dire chez mes parents ils ne m'aidaient pas ,chez eux le stress ,l'anxiete,aucun avenir possible, aucune vie social durable comment ne pas être boulimique ?

maintenant j'essais de reéquilibre vu la taille de ma chambre au fjt avec cuisine collectif pas pratique donc ne motive pas trop en janvier 2016 le nouveau bâtiment sera finit(studio de 20m² avec cuisinette ) du coups bien mieux pour cuisiner des plats rapide a faire .

Le pire je voulais bosser dedans en resto, cuissine collectif mais je prenais sa par défaut du a mon mal être , aucune vision sur l'avenir ,aucun mot pouvant définir se que je vie ,du a mon poids limite j'avais des bouffèe de chaleurs que j'ai plus d'ailleur depuis 1ans d'ou ma motivation pour le réequilibrage donc avec deja tout sa j'étais limitèe maintenant j'ai + de possibilité mais sa tiens a pas grands chose alors j'espère que je pourrais arriver a mes objectifs .


aujourd'huit je reconnais que je peut être boulimique parceque ayant perdu deja un peu de poids je ressent le changement et qu'a 23ans je tiens pas a m'auto saboter alors que veut bouger ,je suis tellement boulimique de savoir /découvrire notre planète (fin voyager ) tant que je suis vivant , j'ai pas complètement peur de la mort mais + de la manière je m'auto jugerais d'avoir rien essayer ni rien vécu a rester un cadavre ambulant ,je prèfèrer mourire en ayant tenter de faire des choses que regarder la fin arriver et de regrettais d'avoir rien tenter .

En tout cas je suis content de trouver des personnes qui peuvent comprendre reéllement se qu'on vit , la zebritude n'est pas facile a vivre .

anoki88888

Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Zelena Jeu 4 Mai 2017 - 1:37

Bonjour/Bonsoir,
Y a-t-il des personnes qui s'en sont sorties?
J'ai besoin d'aide.
Zelena
Zelena

Messages : 26
Date d'inscription : 04/03/2016
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Jeu 4 Mai 2017 - 14:23

Zelena a écrit:Bonjour/Bonsoir,
Y a-t-il des personnes qui s'en sont sorties?

Plus ou moins.
J'ai déjà du en parler sur un autre sujet, de mon côté c'est en faisant une école de théâtre que ça a commencé à aller mieux.
Ensuite, je me suis trouvé un doudou autre que la nourriture (la musique).

L'étape suivante : l'acceptation de soi. Et là, j'ai encore du trajet...
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Zelena Jeu 4 Mai 2017 - 14:32

Merci Pouniapod.
Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire... Je n'ai envie de rien, si ce n'est aller mieux Smile
Zelena
Zelena

Messages : 26
Date d'inscription : 04/03/2016
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Jeu 4 Mai 2017 - 14:37

Si j'ai choisi le théâtre, ce n'est pas que ça m'attirait particulièrement au départ.
J'ai testé des cours d'improvisation avec OVS.
C'était d'une violence extrême, mais je voyais bien qu'il se passait quelque chose de positif à chaque fois.
J'ai donc choisi de faire une école dans un but de développement personnel.
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Zelena Jeu 4 Mai 2017 - 14:42

C'est courageux. C'est même très brave.
Qu'est ce que ça t'a apporté de positif, concrètement je veux dire?
Zelena
Zelena

Messages : 26
Date d'inscription : 04/03/2016
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Jeu 4 Mai 2017 - 14:51

- nettement moins asocial et timide qu'avant !
- de nouvelles rencontres
- découverte d'une singularité artistique (ce n'est pas moi qui le dit, ce sont mes profs)
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Ven 5 Mai 2017 - 15:47

C'est très positif tout ça, merci pour ce partage et chapeau pour le courage!
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Ven 5 Mai 2017 - 16:02

merci Embarassed
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par mango-woman Jeu 11 Mai 2017 - 16:15

Pouniapod, peux-tu nous en dire plus sur l'évolution de ton état d'esprit par rapport à la boulimie, l'évolution de tes envies de manger...? J'aimerais comprendre un peu mieux comment les envies finissent par s'estomper progressivement Smile

En tout cas bravo pour ton évolution, pour ton courage, et pour cette singularité artistique ! C'est une très belle histoire Very Happy !

mango-woman

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Jeu 11 Mai 2017 - 17:02

Bonjour mango-woman,

Je vais tenter de répondre à ta question en donnant quelques pistes :

Je pense que le fait d'être occupé, d'avoir un sujet à cogiter, fait qu'au final on pense moins à la nourriture ; on nourri son cerveau, pas son estomac.
Sans doutes que le remue-ménage opéré par un passage au plateau n'est pas complètement anodin : on est confronté à soi-même et ses modes de fonctionnement face aux autres (j'en ai vu quelqu'uns pleurer).
Il y a aussi l'aspect social, les rencontres que l'on peut y faire.


Rien à voir avec le théâtre : j'ai fait un stage UCPA au mois de décembre qui m'a beaucoup aidé à me détacher de la nourriture.
C'était à la montagne, les repas étaient pris collectivement sous forme de buffet. Pas de grignotage possible, à moins d'acheter quelque chose à l'extérieur du centre.
Bien qu'il ne faisait pas froid pour un mois de décembre, il ne faisait pas très chaud non plus. Et il fallait assurer sur les skis !
On ne se pose donc pas la question de savoir si on doit manger si on a encore faim. Ni de savoir ce qui est mieux entre le bol de soupe ou les crudités, entre le riz ou les pâtes...

Voilà, j'espère que ce n'est pas trop sommaire et/ou trop confus.

J'imagine que ce que le théâtre peut m'apporter peut être obtenu en s'investissant à fond dans une activité doudou. Une activité où il y a des choses à apprendre, à partager.
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Ven 12 Mai 2017 - 16:18

J'ajouterais (après 24 heures supplémentaires de réflexion) que les troubles alimentaires sont un petit pansement par dessus une grosse plaie à vif.
Pansement suffisant pour ne pas voir le problème initial (ce qui n'empêche pas de sentir quand même ce problème initial). On se prend la tête avec la nourriture, c'est moins violent pour le cerveau que de voir son vrai problème.

Lorsque le pansement tombe, que les troubles alimentaires disparaissent, on peut donc se retrouver confronté à ce fichu problème initial.

Pour ma part, ce ne sont rien que des questions du genre "comment donner un sens à l'absurdité de l'existence"
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par i.a. Ven 12 Mai 2017 - 20:05

Question existentialiste :

Est-ce que les escargots en chocolat Lanvin (achetés à - 50 %) après les fêtes de Pâques font partie d'un processus boulimique quand on en a acheté 4 boites ?

Grignote
i.a.
i.a.

Messages : 736
Date d'inscription : 11/04/2016
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Ven 12 Mai 2017 - 20:28

Pour le moment non.
La question sera plus pertinente au moment de les manger Laughing
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Ven 12 Mai 2017 - 22:37

Pouniapod a écrit:J'ajouterais (après 24 heures supplémentaires de réflexion) que les troubles alimentaires sont un petit pansement par dessus une grosse plaie à vif.
Pansement suffisant pour ne pas voir le problème initial (ce qui n'empêche pas de sentir quand même ce problème initial). On se prend la tête avec la nourriture, c'est moins violent pour le cerveau que de voir son vrai problème.

Lorsque le pansement tombe, que les troubles alimentaires disparaissent, on peut donc se retrouver confronté à ce fichu problème initial.

Pour ma part, ce ne sont rien que des questions du genre "comment donner un sens à l'absurdité de l'existence"

C'est exactement ça, j'ai écrit ça à l'instant sur "Trouble alimentaire- L'hyperphagie":

"Et j'en suis venue à me poser la question suivante : est-ce que je veux réellement que ce trouble alimentaire disparaisse ? Et j'aurais tendance (dernièrement) à répondre... non ! C'est la première fois que j'en viens à me dire ça (et quelle culpabilité quelque part que d'oser penser ça). Non, je ne suis pas ravie d'être malade (car c'est une « belle » pu.ain de maladie), non, je n'aime pas prendre autant de poids en me sentant si mal (physiquement et moralement).
Mais... c'est étonnant de voir comment ce trouble (je ne dis pas « crises » mais bien « trouble »/maladie) remplit ma vie. C'est comme un doudou. Il est toujours là, je pense toujours à lui, je l'ai quasiment toujours sous la main. Il m'accompagne partout où je vais. Et quelle plénitude quand je crise, quel calme ensuite, quel bien-être... Adieu l'angoisse, adieu la nervosité, je n'ai plus peur de rien, je me sens si bien... C'est un peu mon refuge ultime. Je me dis : si demain, on m'enlève ça, qu'il m'arrive le moindre couac (que ce soit important ou non, et même une émotion positive), comment vais-je gérer le truc ?
Je me sens tellement apaisée après une crise... et par-là même, j'ai largement plus de recul, une énorme distanciation des événements mais aussi de moi-même, de mes émotions...
Criser, c'est un peu se fuir finalement... Mettre à distance son corps et même son mental... "

Je pense que nous sommes des personnes qui sommes constamment dans l'évitement.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Sam 13 Mai 2017 - 13:19

CarpeDiem a écrit:Je pense que nous sommes des personnes qui sommes constamment dans l'évitement.

(Je ne sais plus qui m'en avait parlé) cela s'appelle "le déplacement" en psychanalyse, qui consiste concrètement à se créer un problème pour éviter de voir le vrai problème, qui lui est vécu par le cerveau comme un potentiel danger.
C'est donc un mécanisme de survie.
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par mango-woman Sam 13 Mai 2017 - 13:57

Mais alors comment se fait-il que ce problème créé pour éviter le vrai problème soit encore plus pénible à vivre ? Et que ce trouble empêche encore plus la résolution du problème ? Exemple : si on mange parce qu'on est mal dans sa peau et qu'on complexe à cause de son physique, on va grossir et obtenir un physique qui peut-être nous plaira encore moins, ce qui va renforcer le problème.
Et si le problème d'origine ne se résout pas (malheureusement tous les problèmes ne se corrigent pas comme ça !) j'imagine que ça doit quand même être possible de soigner la conséquence ! Du moins je l'espère...!

mango-woman

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Sam 13 Mai 2017 - 17:55

C'est vrai, je me suis déjà posé cette question aussi.
Il faut croire que le cerveau a un drôle de sens des priorités... Rolling Eyes

Ne serait-ce pas alors le problème original qui repointerait le bout de son nez lorsque les questions d'estime de soi reviennent après une grosse crise par exemple ?
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Sam 13 Mai 2017 - 21:26

Oui, Pouniapod, tu as raison, c'est plutôt un "déplacement".

Mango-woman, je dirais que ces troubles ne sont pas pires que la raison (= la cause) pour laquelle on a ces troubles.

Je pense que ces troubles sont souvent liés à nous en tant qu'adulte: l'homme, la femme, mais surtout l'adulte en tant qu'objet sexué. J'ai remarqué, que souvent, chez les femmes en tout cas (pour les hommes, peut pas trop dire mais c'est peut-être similaire), la personne hyperphage/boulimique n'assume son rôle de femme (pas de fille, de femme), le rapport à ce nouveau corps, à sa sexualité, ...
Je ne sais pas si ça vous parle?

En tout cas, je ne pense vraiment pas que ces troubles soient pires que ce qu'ils cachent. Le corps et le mental sont bien fait, si on a des troubles si sévères, c'est que ce qu'il y a derrière est de loin bien pire. Et je pense qu'on peut effectivement parler de survie.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty boulimie/ anorexie

Message par Belena Sam 13 Mai 2017 - 22:00

L'anorexie ou la boulimie n'est pas LA maladie des HPI, les HPI ne sont plus inclins à développer des maladies, pas plus que les autres, et un peu moins...


Dernière édition par Belena le Sam 13 Mai 2017 - 22:06, édité 2 fois
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 48
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty anorexie/boulimie

Message par Belena Sam 13 Mai 2017 - 22:02

Salut!
Je ne crois pas que l'anorexie ou le boulimie soit en relation avec le côté HPI d'une personne. JSF dit que lorsqu'un HPI est malade ( car HPI et maladie psychiatrique existent ensemble comme dans la plupart de la population), les synthomes ne sont pas les mêmes que pour les autres… L'anorexie dure un temps et laisse apparaître une déprime, etc  La maladie est plus masquée aussi, car la personne peut faire une vie ( presque normal), et reste cachée pour les autres…
Disons que le côté HPI aide à guérir aussi plus rapidement…
 Mais en aucun cas, l'anorexie ou la boulimie est la maladie typique des HPI. Je n'ai jamais lu ça dans les livres. En tout cas, un HPI peut souffrir plus de déprimes pour se sentir seul(e)… mais c'est tout. Il n' y a pas de maladie typique… liée à ...
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 48
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Sam 13 Mai 2017 - 22:15

CarpeDiem a écrit:Je pense que ces troubles sont souvent liés à nous en tant qu'adulte: l'homme, la femme, mais surtout l'adulte en tant qu'objet sexué. J'ai remarqué, que souvent, chez les femmes en tout cas (pour les hommes, peut pas trop dire mais c'est peut-être similaire), la personne hyperphage/boulimique n'assume son rôle de femme (pas de fille, de femme), le rapport à ce nouveau corps, à sa sexualité, ...
Je ne sais pas si ça vous parle?

En tant qu'homme ça me parle.
Je me suis surpris l'autre jour a me trouver "sale" justement pour ça. Et ensuite à considérer les autres adultes également "sales".
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Dim 14 Mai 2017 - 14:56

Merci Pouniapod pour cette réponse. J'ai eu un peu peur que ce que j'ai dit soit mal pris. Ce n'est pas forcément facilement à "entendre" ni a considérer.

A titre personnel, ça me parle également... tout comme cet aspect "sale" dont tu parles.

Je vais même vous avouer quelque chose, je me suis demandée si je n'avais pas été violée (des hommes et des spécialistes me l'ont également demandé!!). Hors, jusqu'à preuve du contraire, je ne l'ai pas été!

Du coup, j'ai une autre question, à Pouniapod et à tout le monde lol. Avez-vous des problèmes avec le sexe opposé (ou du même sexe si vous êtes homosexuel)?
J'ai des réactions de fuite pour ma part. Voire même: je panique! Et je ne comprends vraiment pas pourquoi...
Du coup, je fous tout en l'air avant que ça ne puisse devenir sérieux... (mais c'est relativement inconscient)

Je vais changer totalement de registre mais une autre théorie de ces troubles alimentaires pourrait "tout simplement" être une carence. Peut-être qu'on se jette sur les aliments car notre corps manque cruellement de quelque chose (de purement physiologique, alimentaire)?
Quand je vois l'état de presque "folie" qui me prend avant de criser... je me dis que mon corps crie peut-être famine par rapport à un aliment/une vitamine, que sais-je...?


Belena a écrit:Salut!
Je ne crois pas que l'anorexie ou le boulimie soit en relation avec le côté HPI d'une personne. JSF dit que lorsqu'un HPI est malade ( car HPI et maladie psychiatrique existent ensemble comme dans la plupart de la population), les synthomes ne sont pas les mêmes que pour les autres… L'anorexie dure un temps et laisse apparaître une déprime, etc  La maladie est plus masquée aussi, car la personne peut faire une vie ( presque normal), et reste cachée pour les autres…
Disons que le côté HPI aide à guérir aussi plus rapidement…
 Mais en aucun cas, l'anorexie ou la boulimie est la maladie typique des HPI. Je n'ai jamais lu ça dans les livres. En tout cas, un HPI peut souffrir plus de déprimes pour se sentir seul(e)… mais c'est tout. Il n' y a pas de maladie typique… liée à ...
Les différents post sont effectivement allés dans ce sens. Il a juste été fait un rapprochement entre le côté addictif de ce type de troubles et le fait que les HPI peuvent souffrir plus facilement d'addictions. Après, cela reste une réflexion très générale...
Quant à ce que disent les livres, je pense qu'il ne faut pas forcément rester bloqué dessus pour la bonne et simple raison qu'il reste toujours des choses à découvrir sur un sujet et aussi qu'il n'est pas rare qu'une idée/théorie/hypothèse soit réfutée plus tard.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Belena Dim 14 Mai 2017 - 17:23

Je ne crois pas vraiment que les HPI soient plus addictifs que les autres ... c'est ça que je voulais dire... l'exemple des livres n'est pas une Bible mais ... Les recherches vont dans ce sens là... La seule façon de savoir si on est HPI est passer un test de QI... et pas justement suivre des idées reçues: les HPI sont ça ...
un HPI est même moins addictifs que les autres et tombe moins malade que la moyenne car on a plus de ressources pour s'en sortir ... Une des aventages de l'intelligence ...
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 48
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Dim 14 Mai 2017 - 18:25

CarpeDiem a écrit:Merci Pouniapod pour cette réponse. J'ai eu un peu peur que ce que j'ai dit soit mal pris. Ce n'est pas forcément facilement à "entendre" ni a considérer.
Aucunement, pas de soucis Wink
J'ai même souvenir que ce sentiment d'être "sale" remonte à la puberté, avant que je ne rencontre Anorexie et Boulimie...

[EDIT : Hors sujet]

CarpeDiem a écrit:Je vais changer totalement de registre mais une autre théorie de ces troubles alimentaires pourrait "tout simplement" être une carence. Peut-être qu'on se jette sur les aliments car notre corps manque cruellement de quelque chose (de purement physiologique, alimentaire)?
Quand je vois l'état de presque "folie" qui me prend avant de criser... je me dis que mon corps crie peut-être famine par rapport à un aliment/une vitamine, que sais-je...?

Il peut y avoir de ça également.
Si un rééquilibrage / une supplémentation permettent de résorber le trouble, c'est que psychologiquement tout va bien.


Dernière édition par Pouniapod le Lun 15 Mai 2017 - 22:17, édité 1 fois
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Dim 14 Mai 2017 - 22:19

Belena a écrit:Je ne crois pas vraiment que les HPI soient plus addictifs que les autres ... c'est ça que je voulais dire... l'exemple des livres n'est pas une Bible mais ... Les recherches vont dans ce sens là... La seule façon de savoir si on est HPI est passer un test de QI... et pas justement suivre des idées reçues: les HPI sont ça ...
un HPI est même moins addictifs que les autres et tombe moins malade que la moyenne car on a plus de ressources pour s'en sortir ... Une des aventages de l'intelligence ...
En toute honnêteté, je n'en sais rien... Je ne faisais que répondre à certains posts qui se sont probablement éloignés un peu du sujet (en parlant seulement du trouble).
Et quand je parle du fait que les HP sont plus susceptibles de subir des problèmes d'addiction, je ne fais qu'énoncer l'avis de spécialistes. Je ne sais moi-même qu'en penser, cela me passe pas mal au-dessus de la tête lol...
Bref, je te laisse échanger avec d'autres s'ils le souhaitent.



Pouniapod a écrit:Je ne crois pas. Tout petit je ne trainais qu'avec des filles (j'ai des photos de goûters d'anniversaire lorsque j'étais en maternelle pour preuve !!), ça se passait plutôt bien, mais ce n'était que de l'amitié.
J'ai du mal m'exprimer, je parlais de relation amoureuse plus que d'amitié. Moi aussi, j'étais toujours avec les gars étant plus jeune (et toujours tendance à très bien m'entendre avec les hommes).

Pouniapod a écrit:Mes premières tentatives d'expression de mes sentiments auprès d'autres filles se sont toujours soldées par un râteau (ou un vent). Ce qui me faisait en général énormément souffrir.
J'ai eu une chance, une fois, avec une fille. Je pense qu'elle avait juste envie de me séduire et de s'amuser, et que c'était un coup du hasard. Je n'oublierai jamais ce que j'ai vécu durant ce mois. C'était il y a 3 ans. Depuis, plus rien. Et j'en souffre.
Je n'ai jamais été attiré par les autres hommes. Et quand bien même un autre homme aurait le malheur de me toucher les fesses là pour le coup je me sens plus sale que sale, souillé, dégouté.
Pas cool pour les filles d'autant qu'elles sont pas tendres parfois (je préfère ne pas m'inclure dedans quand je vois certains comportements...).
Pour les hommes, je ne te demandais pas si tu étais homo. Je parlais, pour être plus claire, des relations avec sexe (donc, a priori, pas de l'amitié). Et je mentionnais l'homosexualité au cas où ça concernerait quelqu'un sur le forum:D .
En gros, le sexe est problématique pour moi (là, je ne peux pas faire plus clair) et je pense que ce soucis est en étroite relation avec mes troubles alimentaires.

Pouniapod a écrit:Si un rééquilibrage / une supplémentation permettent de résorber le trouble, c'est que psychologiquement tout va bien.
Oui, c'est ce qui est sous tendu... Mais, justement, pour certains, on peut avoir des soucis au niveau psy qui viennent en fait de soucis avec les intestins etc... Le problème de fond n'est absolument pas psychologique. J'avoue que je penche quand même de plus en plus pour cela même si je sais que j'ai des soucis psy aussi (mais comme un peu tout le monde).
Et je ne dis pas ça pour rien, j'ai changé pas mal de choses dans mon alimentation, qui ont eu un impact direct sur mon mental.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par ISIS75 Lun 15 Mai 2017 - 12:34

@carpediem : tu peux lire Si on me touche, je n'existe plus. Je ne ferai pas de commentaire dans ce topic, ne l'ayant pas terminé.
Sinon, pour ma part, pas (trop) de souci si le mec est bien élevé... Enfin, je pense que ça devrait mieux se passer si la personne m'attire vraiment (ce qui est rare, sauf contexte particulier). J'ai passé beaucoup de temps à croire que des gens me plaisaient alors que c'était en partie mon hyperempathie qui s'exprimait et comme les dégoûts ou l'attirance s'entretient (des gens ont crû que je les appréciais plus que ce n'était le cas à cause de mon hyperempathie).
ISIS75
ISIS75

Messages : 2861
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par Pouniapod Lun 15 Mai 2017 - 14:16

CarpeDiem : Oui, je vois que j'ai un peu répondu à côté de la plaque...

Je vais peut-être éditer mon post alors
Pouniapod
Pouniapod

Messages : 236
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 30
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et boulimie. Empty Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem Lun 15 Mai 2017 - 18:37

ISIS75 a écrit:@carpediem : tu peux lire Si on me touche, je n'existe plus. Je ne ferai pas de commentaire dans ce topic, ne l'ayant pas terminé.
Sinon, pour ma part, pas (trop) de souci si le mec est bien élevé... Enfin, je pense que ça devrait mieux se passer si la personne m'attire vraiment (ce qui est  rare, sauf contexte particulier). J'ai passé beaucoup de temps à croire que des gens me plaisaient alors que c'était en partie mon hyperempathie qui s'exprimait et comme les dégoûts ou l'attirance s'entretient (des gens ont crû que je les appréciais plus que ce n'était le cas à cause de mon hyperempathie).
Tu sais Isis, moi aussi, les personnes que je rencontre m'attirent rarement... ça me pose beaucoup questions... Et toi, ça te pose question aussi ?
Le fait que des gens aient cru qu'ils te plaisaient à cause de ton hyperempathie me parle aussi. Cela m'est arrivé de nombreuses fois... D'autant que je m'entends bien plus facilement avec le sexe opposé.
Le livre que tu me recommandes a l'air sympathique mais pourquoi un livre sur l'autisme, une raison particulière ? Tu peux répondre par MP si tu veux.

Pouniapod a écrit:CarpeDiem : Oui, je vois que j'ai un peu répondu à côté de la plaque...

Je vais peut-être éditer mon post alors
Pas de soucis ! Je n'ai peut-être pas été assez claire aussi.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1182
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum