Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Ven 22 Nov 2013 - 16:31

Il semblerait que quelques adeptes de ce qui peut être considéré comme une secte, j'ai nommé la psychanalyse, sévissent sur ce forum.
Qu'attend la modération pour faire taire les fidèles défenseurs de cette discipline-pompe à fric ?
Et ainsi protéger les pauvres décérébrés qui participent à ce forum, et risquent de tomber sous la coupe d'une longue et coûteuse soi-disant thérapie, dont les "résultats" en termes de guérison sont tout sauf prouvés scientifiquement ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Harpo le Ven 22 Nov 2013 - 16:37

Shakespeare a écrit:Comme c'est facile ...

eh oui il y a des psys incompétents, certains seraient même assez dangereux.
(et il suffit de naviguer sur ce forum pour constater que les psys ne sont pas forcément les personnes les plus pertinentes)

Cela dit, ce n'est pas la psychanalyse qui a inventé l'inconscient.

Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Harpo le Ven 22 Nov 2013 - 16:40

dessein a écrit:psychanalyse-outil-arbitraire-ou-espoir-therapeutique

re:en effet dans ce domaine la contre information est bienvenue aussi.
il y a eu recemment des posts la dessus
poser des informations contradictoires sur le sujet est moins difficile dans ce domaine plus exploré
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Harpo le Ven 22 Nov 2013 - 16:43

Shakespeare a écrit:
Je précise que je ne suis pas l'initiateur de ce fil : je ne faisais que répondre au tout premier post. Et lorsque j'ai répondu le posteur initial avait effacé son fil, du coup il apparait comme étant le mien mais tel pas le cas. J'aimerais bien que celui qui l'a créé se dévoile. Ce serait tout de même plus sympa.
Il y avait doublon sur le sujet, j'ai tout remis dans le sujet initial. C'est moi qui ai supprimé le post par erreur. toutes mes excuses !
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Harpo le Ven 22 Nov 2013 - 16:44

Le parallèle n'est pas stupide, c'est un peu le même débat. Avec la nuance exprimée par dessein.

A ma connaissance, le premier a avoir écrit sur l'inconscient est Averroes, bien avant les débuts de la psychanalyse.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Shakespeare le Ven 22 Nov 2013 - 17:03

Ah bon , merci de préciser, c'était vraiment bizarre de voir disparaitre le topic comme ça.
Shakespeare
Shakespeare

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Shakespeare le Ven 22 Nov 2013 - 17:25

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Ce que je trouve facile ce sont ces fils "miroirs". C'est parfois pertinent, parfois vraiment facile (comme là lorsque nm s'en prend à un monument)
Mais on peut faire ça sur tous les sujets.

"le yiking : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? (Jung pratiquait)

"le tarot :  outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?"

"la sophrologie : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?"

etc etc....

Le problème que soulève dessein à la base n'est pas celui là, mais bien celui qui porte sur le fait d'informer les gens sur les dangers potentiels d'une pratique, et cela de façon préventive et responsable.
Shakespeare
Shakespeare

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Ven 22 Nov 2013 - 17:30

Shakespeare.

je copie-colle ce que j'ai répondu à aaaaayah sur l'autre fil.

Je suis NelseM. (Moins anonyme ainsi ? Bof.)
Revenue pour écrire qques mp, puis j'ai lu le pataquès autour du fil de la honte toxique, parce que MidiDouze a eu le malheur de mettre un lien vers l'énnéachaipaquoi.
Ce truc, je m'en fiche.
Si d'autres s'y intéressent, libre à eux.

Tout comme la psychanalyse, je considère les religions comme des machins dangereux.
En même temps, ceci est un forum d'adultes, capables de s'informer.

Et de choisir ce qui peut leur faire du bien. Même si à mes yeux leurs choix = bullshits & Co.

Hyper-protéger les gens, les infantiliser, les prendre pour des c***... et au passage saccager un topic où des gens s'expriment, non pas en maniant des concepts, mais en parlant d'eux, de leur émotions...
Bah, ça m'a mis en colère.
C'tout.

Je n'ai aucune excuse et n'en cherche pas.

Salut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Shakespeare le Ven 22 Nov 2013 - 17:37

Bah de mon point de vue, infantiliser les gens c'est ne pas les prévenir justement.
La prévention des risques par l'information est très importante.
Eh puis ce n'est pas parce des gens parlent sincèrement de leurs émotions qu'ils ne faut pas les ramener à une autre réalité peut-être pas très agréable à entendre mais néanmoins importante à considérer.

Ceci est un forum d'adultes dis-tu ? j'ai vu qu'il y a beaucoup de gens mineurs, et de très jeunes adultes, alors non on ne peut pas affirmer cela.

Mais bon on a le droit de ne pas être d'accord.
ciao.
Shakespeare
Shakespeare

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Sam 23 Nov 2013 - 14:25

Ouille ouille ouille. Shakespeare...

Il y a des mécanismes propres à la phobie sociale que tu n'as pas compris. Enfin c'est l'impression que tu me donnes.

La phobie sociale (PS pour les intimes) est un trouble de l’anxiété extrêmement sévère. Je parle de crises d’angoisse, crises de tachycardie, paralysie ou parésie, évanouissements dans des situations considérées comme gênantes. Et ces situations, considérées comme gênantes, peuvent être :
- aller acheter une baguette
- répondre au téléphone
- boire un café dans un lieu public, etc

Je ne te raconte pas les ravages sur la vie sociale (et donc la vie affective), la vie professionnelle, l’équilibre mental…

Il y a une chose importante à comprendre, concernant la PS, c’est que ceux qui en souffrent ont complètement intégré la notion de tabou. Intégration qui peut se faire très tôt, dès la petite enfance. Ils ne parlent pas, ils se taisent, encaissent les coups, intériorisent, s’isolent du monde… et quand ils osent enfin exprimer (s’ils l’osent), ce n’est qu’après avoir lutté contre eux-mêmes, contre leurs inhibitions, contre leur propre culture du silence.

MidiDouze est inscrit depuis un an (un an !) sur ce forum, et il n’ose parler de honte toxique que depuis 15 jours. Et tu lui dis (si c’est bien à lui que s’adressait la phrase, j’suis pas sûr d’avoir bien tout compris) :
« Arrêtez un peu de vous regarder le nombril » ? (topic verrouilé)

Ouch ! Tu n’y es pas.

J’écris ce message, pas du tout dans le but de t’agresser (après, tu le prends comme tu veux ^^), mais vraiment parce que j’ai envie que tu comprennes ce qui est en jeu quand on parle de PS.


Shakespeare : Eh puis ce n'est pas parce des gens parlent sincèrement de leurs émotions qu'il ne faut pas les ramener à une autre réalité peut-être pas très agréable à entendre

Houlaaa… !
Tu as l’air de bien savoir « ce qu’il faut » dire ou faire avec les PS (alors que tu n’en sais fichtre rien ^^)

C’est un des gros problèmes de la PS : elle est mal connue, mal soignée par la psychanalyse traditionnelle. Les psys que j’ai rencontrés avaient même plutôt tendance à privilégier des traitements lourds. Prescrire un isolement chimique à des personnes déjà isolées socialement. Merci bien !
L’instinct de vie prescrit au contraire de s’ouvrir aux autres, de partir à la recherche de ses semblables, d’échanger, et de communiquer, sans tabou !


Shakespeare : Ceci est un forum d'adultes dis-tu ? j'ai vu qu'il y a beaucoup de gens mineurs, et de très jeunes adultes

Bingo ! Tu nous donnes encore une nouvelle raison de nous taire, et d’intérioriser. C’est quoi cette fois ? Les gens mineurs… Mwarf. L’air de rien, tu participes au maintien d’un tabou, et, suivant un peu tes interventions sur le forum, je suis à peu près certain que ce n’était pas du tout ton intention. Je crois plutôt que tu n’as tout simplement pas encore réalisé que MidiDouze venait de lever un lièvre énormissime. Enormissime.

Concernant l’information et les mises en garde que tu sembles privilégier, et bien on est tous à la recherche de ces informations, mais on ne les recevra que si elles viennent de la part de quelqu’un qui sait de quoi il parle. De quelqu’un qui « vit » la phobie sociale, pas de quelqu’un d’extérieur. D'une part parce que les conseilleurs ne sont pas pas les payeurs, et d'autre part parce qu'on est méfiant (même vis-à-vis des professionnels de la santé).

Raison pour laquelle, malgré ta bonne foi, tes interventions seront considérées comme infantilisantes, et tes bienveillances comme intrusives.

Le débat continuera avec la modo. Enfin j’espère.

Et comme le dit Nelsem, les débats sur l’ennéachaispasquoi, on s’en fiche un peu.

A+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par dessein le Sam 23 Nov 2013 - 14:46

apres l'hypersensibilité la phobie sociale...

dans les deux cas; est ce que les gens atteints de ces maux souhaitent qu'on decide a leur place de ce qu'ils liront
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Sam 23 Nov 2013 - 14:53

dessein a écrit:est ce que les gens atteints de ces maux souhaitent qu'on decide a leur place de ce qu'ils liront
c'est qui ce "on" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Shakespeare le Sam 23 Nov 2013 - 15:02


@ddistance : je ne vois surtout pas le rapport avec la choucroute.


En quoi est-ce manquer de respect envers les adolescents par exemple,  en quoi est-ce une négation du sentiment amoureux ou de la notion même d'amour, que d'aller expliquer à des gosses comment on met un préservatif pour éviter de choper des MST ? Est-ce qu'il faut avoir soi-même la petite vérole pour expliquer des choses simples et transmettre ?
Explique-moi où est le problème d'alerter les bébés ?



Dernière édition par Shakespeare le Sam 23 Nov 2013 - 15:07, édité 1 fois (Raison : Ajout d'une question.)
Shakespeare
Shakespeare

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Sam 23 Nov 2013 - 15:15

Shakespeare a écrit:@ddistance : je ne vois surtout pas le rapport avec la choucroute.
Hmm... bon, pas grave.

Je considère ce topic comme un succédané du topic "ennéagramme", lui-même succédané du topic "honte toxique". Parce que depuis 15 jours, je suis de près les interventions de MidiDouze, Nelsem, etc...

Si ta lecture est différente, alors effectivement, je risque de donner l'impression de parler chinois ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Shakespeare le Sam 23 Nov 2013 - 15:28

Eh bien personnellement je suis de près les menaces d'exclusion planant au-dessus de dessein, qui pose des questions gênantes.

Les sociétés aiment bien les boucs émissaires et les trompes l'oeil.

Je trouve que nm aurait mieux fait d'éviter ce succédané de topic et par ailleurs je trouve très intéressant le topic sur la honte toxique.

Mais je fais la part des choses. Du moins j'aime le croire.
Shakespeare
Shakespeare

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Sam 23 Nov 2013 - 15:31

ddistance a écrit: et quand ils osent enfin exprimer (s’ils l’osent), ce n’est qu’après avoir lutté contre eux-mêmes, contre leurs inhibitions, contre leur propre culture du silence.
Et à ce moment-là, sur un forum facilement accessible, il faut faire quoi ? Est-ce qu'il faut cacher ce qui une partie essentielle de la communication, à savoir le conflit ? Ou bien, est-ce que le fait de sortir enfin du silence signifie aussi se confronter enfin au conflit, et accepter de le faire ?

La question de la psychanalyse, à mon sens, c'est la conquête de l'autonomie en tant qu'adulte. Et la conquête de l'autonomie, ça passe par des trucs pas agréables du tout, et c'est violent aussi. Il faut se protéger quand c'est nécessaire, faire des pauses, mais ne pas être en quête d'une protection externe (ce qui serait le contraire de l'autonomie).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par dessein le Sam 23 Nov 2013 - 15:44

ddistance a écrit:
dessein a écrit:est ce que les gens atteints de ces maux souhaitent qu'on decide a leur place de ce qu'ils liront
c'est qui ce "on" ?
bonne question

et comment aussi

je ne peux pas te repondre je ne sais pas
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Basilice le Sam 23 Nov 2013 - 15:54

Gallinago Imperialis a écrit:La question de la psychanalyse, à mon sens, c'est la conquête de l'autonomie en tant qu'adulte.
Je le vois comme ça aussi.
Ce que j'aime dans cet espace (mes séances de psychanalyse) c'est que je me sens libre de penser, dire, éprouver ; c'est que personne ne pense, dise, éprouve, à ma place.
Dans ce contexte l'émotion est possible, là où dans d'autres, je la réprime.
Basilice
Basilice

Messages : 1811
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Invité le Sam 23 Nov 2013 - 15:57

@ gallinago

Les réponses sont dans les questions ^^

Bien entendu, sortir de sa coquille signifie aller au contact de l'autre, et aller à la confrontation. Mais c'est aussi tout un apprentissage, ou un ré-apprentissage, qui suppose un rythme propre à chacun.

Faire son "coming-out", cela suppose que l'on est prêt à affronter les regards désapprobateurs. C'est déjà un premier pas. Vient ensuite le temps de l'affirmation de soi, qui est en même temps le temps des conflits avec l'extérieur.

On y viendra tous. Question de rythme. C'est un peu ce que tu dis : "se protéger quand c'est nécessaire, faire des pauses".

Quant à la psychanalyse, je dirais qu'elle apprend à ne pas être dupe de soi-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Basilice le Sam 23 Nov 2013 - 16:02

ddistance a écrit:Quant à la psychanalyse, je dirais qu'elle apprend à ne pas être dupe de soi-même.
Voui, je trouve aussi. Smile 
Ne pas être dupe de soi-même est une clé de l'autonomie, ce n'est pas la seule.
Basilice
Basilice

Messages : 1811
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ? Empty Re: Psychanalyse : outil arbitraire ou espoir thérapeutique ?

Message par Basilice le Jeu 28 Mai 2020 - 12:10

Invité a écrit:Il semblerait que quelques adeptes de ce qui peut être considéré comme une secte, j'ai nommé la psychanalyse, sévissent sur ce forum.
Qu'attend la modération pour faire taire les fidèles défenseurs de cette discipline-pompe à fric ?
Et ainsi protéger les pauvres décérébrés qui participent à ce forum, et risquent de tomber sous la coupe d'une longue et coûteuse soi-disant thérapie, dont les "résultats" en termes de guérison sont tout sauf prouvés scientifiquement ?

La cure analytique n'est pas une thérapie et elle ne prétend pas guérir.
Si un psychanalyste te dit le contraire, Charles, attends.
Si c'est toi qui y va dans cet objectif, (tu parles Charles que ça ne "marche pas" !) cela peut t'amener à l'impasse (ne pas guérir) ou ailleurs.
Basilice
Basilice

Messages : 1811
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum