A l'Esperluette.

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 7:18

TOLERANCE n. f.

Lorsque les individualistes antiautoritaires, les individualistes anarchistes - c'est-à­ dire les individualistes intégraux - réclament, revendiquent la possibilité de coexistence et de fonctionnement parallèle et simultané d'associations de toute espèce et de toute intention ; lorsqu'ils revendiquent pour l’unité humaine - pour l'isolé comme pour l'associé, pour le solitaire comme pour le sociable - la possibilité de « vivre sa vie » sans avoir à redouter qu'autrui (son semblable, l'Etat, le Gouvernement, l'ambiance sociale ou morale) intervienne dans ses faits et gestes, empiète sur sa liberté d'être et d'avoir, les individualistes n'attendent pas la réalisation de leurs aspirations d’une mentalité faisant de la tolérance la base des relations entre les humains.

On a vu précédemment que c'est sur la réciprocité que les individualistes à notre façon voudraient voir se fonder les rapports entre les hommes. Et la réciprocité n'a rien à démêler avec la tolérance, régime de pur arbitraire et de bon plaisir. Il n'y a aucune fierté, aucune dignité à être toléré par ses adversaires. Qu'ils soient mus par la crainte ou par la pitié, par la politique ou la nécessité, il ne s'agit, en réalité, dans tous les cas, que d'une charte aléatoire dont les articles seront abolis dès que ceux qui l'auront octroyée se sentiront plus forts ou n’auront plus besoin de leurs antagonistes.

La tolérance est un autre mot pour humiliation. On vous tolère, c'est-à-dire on vous permet de vous manifester, d'exister, plutôt de végéter ; on vous accorde tout ou partie de l'exercice de votre activité mentale ou physique, quitte à retirer licence ou autorisation dès que la bienveillance ou la patience des privilégiés, des dirigeants ou des multitudes - selon le cas -­ se seront lassées ou épuisées. Ou encore dès que la Raison d'Etat ou la Souveraineté Populaire prescrira de mettre un terme à cette tolérance, tout simplement parce que sa pratique devient dangereuse pour le Pouvoir établi ou le conservatisme du Milieu social.

La Tolérance nous apparaît donc comme un régime tout au plus bon pour les esclaves auxquels l’absence de chaînes fait imaginer qu'ils sont libres.

Ce n'est pas la tolérance qu'exigent, que revendiquent les individualistes à notre manière. Ils réclament, ils veulent la possibilité entière, inaliénable, de vivre leur vie, à leur goût, à leur gré, peu importe que cela scandalise ou épouvante ceux dont la conception de vie diffère de la leur. Ils veulent vivre leur vie à leur façon, sans se mêler de la façon de vivre des autres. Ils ne tolèrent pas autrui : ils laissent autrui poursuivre en toute tranquillité son évolution ; ils se contentent de demander de lui qu'il agisse de même à leur égard. Ils peuvent s'associer pour éprouver, essayer, réaliser telle théorie, tel projet, tel dessein, mais c’est encore à leurs risques et périls, et en se défendant bien d'intervenir dans les buts, les objets, le fonctionnement des autres associations. Les individualistes ne veulent pas plus être des gêneurs que des gênés. C'est sous le régime de la « liberté égale » qu'ils veulent vivre et non sous celui de l'abaissante « tolérance ».


- E. ARMAND

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par dessein le Ven 27 Sep 2013 - 7:34

des fois c'est bien d'en avoir une grosse
main pour ecrire
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Kalimsha le Ven 27 Sep 2013 - 12:14

Kalimsha
Kalimsha

Messages : 1546
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 42
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 18:29

Ouh là, il y a les petits flics qui ont poussé comme des champignons ces dernières nuits. Va falloir se tiendre à Caro.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par p2m le Ven 27 Sep 2013 - 18:35

pourvu qu'elle aie des poignées d'amour. elle!
p2m
p2m

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 18:46

Un tout petit peu grasse et légèrement vulgaire, comme je les préfère.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 18:47

un lien qui parle du pouvoir dans une organisation



ICI => le pouvoir

pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 18:55

Ah, tu manges du Mintzberg ce soir, vieillard échevelé ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 19:07

le mot clé c'est plutôt pouvoir  qu'organisation

A l'Esperluette. - Page 6 1667308677

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 19:21

et oui encore une fois on l'a tous eu dans le cuL Lulu A l'Esperluette. - Page 6 Smiley-sex011... bon c'est pas don Ronsard mais
1/ je soutiens ton/votre "On ne cause plus de cul sur ce forum, keskisepass ?"
2/ le fil d'hier m'a laissé un goût amer. Sans jeu de mot

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 19:29

Faudra baiser de la fliquette si on veut rester.

Allez, je ferai un effort pour être conciliant :

A l'Esperluette. - Page 6 80650-deguisement-fliquette

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Harpo le Ven 27 Sep 2013 - 19:30

C'est un peu limite tes remarques, non Gimli ?

Sincèrement, je ne pense pas que le système actuel de modération, hiérarchique donc, avec des gens qui ont le pouvoir (les manettes pour verrouiller un fil, sucrer un post) soit le meilleur. J'imaginerais bien une organisation beaucoup plus collégiale, avec une capacité d'auto-modération  bien plus importante. J'aime bien d'ailleurs l'organisation de type circulaire, les systèmes plus ou moins sociocratiques.

Je suis persuadé que c'est jouable sur ce type de forum. A condition de... beaucoup de changements et de temps. La liberté égale, ça me plait assez comme concept.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 19:35

Mes remarques sont toujours limites.

Faut reconnaitre que les leçons de morale et les coups de scalpels vont bon train en ce moment.

Cette dernière phrase n'a pas de lien avec ta remarque, j'entends bien ce que tu dis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par p2m le Ven 27 Sep 2013 - 19:42

Gimli a écrit:Faudra baiser de la fliquette si on veut rester.

Allez, je ferai un effort pour être conciliant :

A l'Esperluette. - Page 6 80650-deguisement-fliquette
mmmmm. et cette matraque... mmmm ma tr... il y a des mâles chez les matraques?
p2m
p2m

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 19:47

Tu as cité pour que je puisse pas l'enlever, avoue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Ven 27 Sep 2013 - 20:14

Salut tout le monde
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par p2m le Ven 27 Sep 2013 - 20:16

Gimli a écrit:Tu as cité pour que je puisse pas l'enlever, avoue.
Laughing un mot, un geste...
p2m
p2m

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 20:16

Gimli, tu vas te faire harponner.

Pour avoir juste voulu faire plaisir à la femme à jean.


Allez chantons
mon pantalon:
mon pantalon est decousu, et si ça continu on verra l'trou de mon pantalon est decousu, et si ça continue on verra le trou de

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 20:17

Tu tombes bien, Odime, j'ai faim.

(Oui, ma phrase est volontairement ambiguë.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Ven 27 Sep 2013 - 20:47

Ce soir, pas de cuisine; il y a du muscat noir et du chasselas blanc. Et des petites choses qui vont bien avec.
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Ven 27 Sep 2013 - 20:49

Du chasse-là et du muse cas, ce n'est pas moi, c'est les mots qui parlent.
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 20:50

Va pour le muscat et les petites choses qui vont bien avec : une cuisse pour poser sa tête, un sein compatissant pour zakouski, ...

Semama va débarquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 21:18

A l'Esperluette. - Page 6 FRops_Gandin

J'aime bien celui-ci. Normalement, il pend à 2 kilomètres de chez moi, faudrait que j'aille voir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Ven 27 Sep 2013 - 21:26

Ils ont l'air aimer chais, surtout lui.
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 21:58

p2m a écrit:
Gimli a écrit:Faudra baiser de la fliquette si on veut rester.

Allez, je ferai un effort pour être conciliant :

A l'Esperluette. - Page 6 80650-deguisement-fliquette
mmmmm. et cette matraque... mmmm ma tr... il y a des mâles chez les matraques?

mignon

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 22:00

Je viens de proposer une solution conciliante pour toutes les parties, faire du forum une lotocratie.

Je vous invite à soutenir cette proposition qui risque, de surcroit, de nous offrir quelques moments guillerets si un sursaut de bon sens conduisait à l'accepter.

Vive la boule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 22:06

ce fil, c'est comme l'auberge espagnole...
on peut apporter son manger

A l'Esperluette. - Page 6 Grande-bouffe-1973-05-g

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Ven 27 Sep 2013 - 22:12

Le caleçon est trop serré, çà fait ressortir le ventre.
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 22:15

Mais la dame soutient bien ce qu'elle met en avant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 23:36

pourquoi t'as coupé la binette au docteur ?? ça manque ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 7:35

En ce moment, sur 13 membres connectés, il y a 4 modérateurs.

Rien de plus, je trouve que ça met de la couleur, on approche des fêtes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 7:44


Ces vieux textes ...

"VERTU et VICE

Ces deux notions sont étroitement liées à celle du bien et du mal et, par conséquent, dépendantes de la morale. On peut prendre une attitude négative vis-à-vis de celle-ci, nier l'existence objective du bien et du mal, et conséquemment celle de la vertu et du vice, mais si ces notions sont en elles-mêmes discutables, il est impossible d'en nier les effets sur le comportement des humains et même sur les êtres vivants fortement organisés. Partout où il y a vie et sensibilité s'impose la perception et la connaissance plus ou moins obscure du bien et du mal. Avec l'être humain doué d'une vaste mémoire et de la faculté de conserver, de transmettre et d'échanger ses impressions, apparaît un fait nouveau : la tradition. Nous pouvons désigner sous ce nom toutes les connaissances que les hommes se transmettent d'une génération à l'autre par de multiples moyens. L'homme isolé meurt en détruisant avec lui tout le fruit de ses innombrables expériences qu'ignorera un autre homme isolé. L'homme en société conserve le savoir de ceux qui l'ont précédé et ajoute à ses connaissances antérieures son savoir propre.

La tradition est donc un fait essentiellement social, le fruit de l'expérience collective, la richesse commune d'un groupement qui dure à travers toutes les luttes qu'il soutient pour ne pas disparaître.

Il semblerait donc que cette tradition, issue de l'expérience ne puisse engendrer que des concepts favorables à la vie du groupe qui l'a créée et la conserve à travers les siècles ; et que la morale, le bien et le mal, la vertu et le vice soient un ensemble de concepts nets et précis s'appliquant à des actes avantageux ou désavantageux, pour tous les individus d'un même groupement, ou même pour tous les groupements humains.

L'observation de ces groupements nous montre, au contraire, une telle contradiction dans les moeurs qu'engendrent ces concepts, et dans l'interprétation même de ces concepts, qu'il nous paraît intéressant de rechercher quelles peuvent être les causes de ces divergences profondes, et d'essayer d'établir sur une base solide les deux concepts du vice et de la vertu.

Par le fait même que la morale, qui devrait assurer une vie avantageuse à l'individu, s'oppose très souvent à son épanouissement, quand elle ne met pas sa vie en danger, nous nous trouvons devant un problème difficile à résoudre, car il est peu aisé de comprendre pour quelles raisons l'homme s'est ingénié à se créer des causes de souffrance, et même de mort. La morale étant l'oeuvre de l'homme, quelles peuvent être les causes qui l'ont amené à la créer hostile à sa vie?

Une réponse facile est que la morale est l'œuvre des maîtres et qu'elle est faite par ceux qui commandent pour ceux qui obéissent. Mais une telle explication ne fait que reculer l'explication véritable car il fut un temps, dans .la vie des hommes où les maîtres n'existaient point. Or, nous savons que la sensation du bien et du mal, inhérente aux premières ébauches de la vie consciente chez les animaux à système nerveux très développé, a précédé de longtemps l'apparition de la tradition et, conséquemment, de la morale. Si donc les vagues concepts du bien et du mal ont précédé l'apparition du maître, ils ne s' y sont point opposés, Ce n'est par conséquent point le maitre qui a inventé le bien et le mal, puisque lui-même est le produit de circonstances postérieures à ces concepts. Il resterait d'ailleurs à expliquer l'apparition du maître lui-même. Ce qui est un problème aussi difficultueux à résoudre que celui de la morale.

L'explication de la morale nous la trouvons dans le fonctionnement cérébral de l'être humain, Nous savons que l'individu agit selon les représentations qui sont en lui. Ces représentations peuvent se classer en trois groupes : 1° celles qui correspondent à une connaissance exacte des faits ; 2° celles qui sont le produit de son imagination (interprétations erronées des choses) ; 3° celles qui sont également subjectives mais représentent l'activité propre de l'individu avec ses besoins, ses désirs, sa volonté, son activité conquérante, son sens de la vie.

S'il est possible de classer objectivement ces trois sortes de représentations, subjectivement elles font un tout qui permet difficilement, à l'esprit non averti, de les distinguer entre elles et de faire la part exacte de l'imagination et de la réalité. Pour l'homme ordinaire, cette distinction est impossible. La tradition est acceptée en bloc. Comme celle-ci est le produit de toutes les connaissances d'un groupement, elle est inévitablement un mélange de connaissances exactes, d'erreurs et de concepts qu'élabore l'esprit conquérant des humains formant ce groupement. Ne pouvant distinguer la réalité de la fiction, l'homme, non doué d'esprit critique, ne peut également classer les actes bons et mauvais selon une norme objective mais selon les caractéristiques de la tradition qui l'a formé et par conséquent avec cette forte part d'erreur et d'esprit conquérant que renferment toutes les traditions.

Il peut sembler extraordinaire que l'imagination humaine ait interprété désavantageusement ses propres expériences et se soit inventé des explications malfaisantes de l'univers, de même qu'il paraît surprenant que l'esprit conquérant des humains n'ait point abouti à des concepts harmonieux.

Pour l'esprit critique qui observe l'univers, cela s'explique aisément car l'univers n'est qu'un vaste chaos en instabilité perpétuelle, et l'harmonie n'est qu'une invention humaine, un ralenti de la marche des mondes fixant, pour des durées à l'échelle de l'homme, un désordre dont le rythme le dépasse prodigieusement. L'homme produit de cet univers ne peut vivre qu'à un certain rythme, précisément celui de la substance en mouvement qui l'engendre, et il appelle harmonie cet équilibre qui s'établit entre lui et le monde objectif, et que sa conscience fixe sous forme de durée, laquelle est une sorte de stabi1isation subjective du mouvement contraire à la réalité des faits. La réalité c'est l'infinité des heurts de la substance dans l'infini.

Il est flagrant que tout se transforme incessamment, que rien ne dure et que toutes les formes s'anéantissent définitivement.

Il n'est donc pas surprenant que l'humanité ait porté jusqu'ici la marque essentielle de l'univers qui est non pas l'harmonie mais le chaos.

Eu fait, l'esprit conquérant de l'homme est un effet de la substance vivante qui se développe aux dépens du milieu. Comme le pouvoir conquérant de cette substance est infiniment plus étendu que les possibilités de conquête, il en résulte inévitablement une lutte entre les êtres vivants pour la réalisation de ce pouvoir. C'est la lutte pour la vie.

Une morale semblerait donc plutôt difficile dans de telles conditions mais plusieurs nécessités biologiques ont l'approché les humains les uns des autres et, parmi elles, la sexualité, l'habitude et le profit. La sexualité est il l'origine de tous les groupements ; elle rapproche les sexes, crée des affinités, développe les habitudes sociales, avantage les membres d'un même groupement. L' habitude détermine l'homme à se plaire dans la compagnie de ses semblables et engendre l'amitié. Enfin, le milieu social favorise l'individu dans sa lutte contre la nature.

L' homme est donc balancé entre l'altruisme qui le détermine à favoriser son semblable et l'égoïsme qui le détermine également à s'en insoucier, sinon à lui nuire. Ces deux déterminismes sont eux-mêmes caractérisés par les trois sortes de représentations qui meuvent les humains. Une question surgit alors. Comment se fait-il que la tradition ne crée pas une morale uniforme, avantageuse à tous?

En fait les morales ne sont pas absolument malfaisantes. Elles sont, nous l'avons vu, un mélange de réalités, d'erreurs et de concepts conquérants. Si tous les hommes étaient déterminés de façons identiques, la morale serait uniforme ; mais, bien que la tradition tende à créer ce type uniforme et que la morale se cristallise selon la tradition, celle-ci porte en elle-même des éléments contradictoires qui en détruisent la stabilité, car les représentations imaginaires sont différentes d'un homme à un autre et en conflits permanents entre-elles et avec la réalité. Chacun oppose en effet son imagination à l'imagination des autres, et son expérience propre et son sens de la vie à l'expérience collective et à l'intérêt collectif.

Mais de même que les idées générales se forment par répétitions d'impressions identiques, l'idée de vertu se précise lentement dans un groupement par répétition de circonstances dans lesquelles chacun aurait été avantagé (ou cru être avantagé) si telle chose s'était produite. Il est évident que cette chose désirable est inévitablement un triple produit des nécessités réelles, de l'interprétation erronée des faits et de l'esprit conquérant individuel et collectif du groupement. Une sorte de moyenne s'établit entre les interprétations imaginaires de chacun, créant les croyances communes de la collectivité, et les désirs, les espoirs, l'esprit conquérant des individus finissent, après bien des heurts, par se coordonner en une sorte de désir collectif de ce qui est avantageux ou désavantageux à tous. Les hommes appellent alors vertueux l'acte qui les favorise, ou les favoriserait s'il était accompli ; et vice celui qui leur nuit. Mais il est bien évident que cette morale, moitié imaginée par l'homme, moitié imposée par la nécessité des faits, ne peut être suivie et observée totalement par tous ; car, d'une part, l'esprit critique individuel tend à la modifier dans ses erreurs d'interprétation des faits ; de l'autre, chacun, tout en désirant que les autres soient vertueux, tend à satisfaire son sens de la vie, qui ne cadre jamais totalement avec le sens rigide et cristallisé de la morale collective.

Nous avons ici l'explication du conflit entre la morale et la raison individuelle, ou simplement la raison. Celle-ci recherche les rapports exacts des choses, non déformés par l'imagination ; de même qu'elle recherche tous les points communs où les humains peuvent. réellement s'entraider et intensifier leur joie de vivre, alors que la morale crée le plus souvent des barrières et des hostilités entre les groupements.

Si l'esprit. de groupe, issu de la horde et de la famille, a créé une certaine solidarité, il a de même créé la haine de l'étranger, le nationalisme et exacerbé l'esprit conquérant. Si les croyances ont été une forme de coordination des hommes, elles ont également divisé sauvagement ces mêmes hommes, engendré le fanatisme et d'innombrables maux.

Il ressort de cela que les idées de vertu et de vice de la morale courante n'ont absolument aucune valeur objective ; qu'elles varient d'un groupement à un autre et ne pourraient servir à l'établissement d'une morale rationnelle.

La chose est pourtant possible en écartant précisément tout ce qui est imaginations, ou interprétations imaginaires des faits, et en prenant comme assises fondamentales le fonctionnement biologique des humains.

On pourra objecter, peut-être, que favoriser le fonctionnement du croyant c'est lui laisser toutes ses croyances et les moyens de les satisfaire, mais nous pouvons faire remarquer que le croyant est déjà un produit de l'imagination, interprétant les faits contrairement à la réalité, et que, si l'éducation des enfants était simplement objective, il n'y aurait pas de croyant.

Nous prenons donc le fonctionnement physiologique de l'individu comme base et nous pouvons établir ainsi cette morale sur les caractéristiques essentielles de la vie qui sont la conquête et la durée. Il y a des conquêtes avantageuses à tous les humains et des conquêtes qui leur nuisent mutuellement. Est vertueux tout acte, toute conquête qui avantage en jouissance et en durée la vie de l'individu sans nuire physiologiquement à la vie des autres, ou même leur est favorable. Est vicieux tout acte qui détruit la vie et le plaisir de vivre.

Sur ces bases élémentaires les idées de vertu et de vice pourraient être universellement comprises et acceptées, car elles sont l'expression des seules conditions permettant réellement de vivre dans la joie et de durer.

- IXIGREC."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Sam 28 Sep 2013 - 7:54

Mots des rateurs, modérateurs et mots fédérateurs.

Chips Science Quelques fruits secs et un thé vert, l'ami? Y a du café et du pain grillé, aussi.Amis 
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Sam 28 Sep 2013 - 8:21

Il n'y a plus de viennoiseries, ni de chips à l'Esperluette, ou alors, on les apporte soi même.
On remplit les tables des premiers fruits d'automne.

Tout cet acrylamide, et ces acides gras trans, j'ai peur d'abîmer les clients avec. Et c'est de la pâtée indue sérielle.
L'Esperluette, le bistrot qui protège la santé mentale ET physique.

A midi: Quelques bolets et girolles, avec leur ciboulette. Pas crus, cuits.


Dernière édition par Odime le Sam 28 Sep 2013 - 8:25, édité 2 fois
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 8:21

Allons pour le café, mon amie.

Puis je me mettrai en route. Un ami au sang italien veut me faire des pâtes. Je ne peux lui refuser son plaisir autant que je serai heureux de l'embrasser et l'entendre.

Et quand il dit "viens mon ami, je te ferai les pâtes", on sait que l'acte n'est pas anodin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Sam 28 Sep 2013 - 8:24

L'Italien qui fait de l'épate, c'est un cliché, çà.
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Sam 28 Sep 2013 - 9:41

"Le New York Times dans son article « How Green is My Ipad » avance que 15 kg de minerais sont nécessaires à la production d’une liseuse numérique contre 300 grammes pour un livre papier (si l’on prend en considération le gravier nécessaire à la construction de routes pour l’acheminement du livre pendant toutes ses étapes de fabrication)"

Oui, évidemment, 15 kg et 300g, c'est très impressionnant. Mais si l'on ne tient pas compte du gravier nécessaire à la construction des routes, ni du nombre de livres et textes accessibles par e-objet, ou va t on?
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 10:38

En fait le calcul et les math ne semblent pas être en parfaite harmonie

15kg ça fait en principe 30 livres nan?
Et là dans ce calcul, un livre c'est 300g, ce qui nous donnerait 50 livres.
afro 
Ils sont fous ces amers look

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Free le Sam 28 Sep 2013 - 19:55

Odime a écrit:et un thé vert, l'ami?
ça dépend lequel, Gazton boycotte le téléfan

Spoiler:
A l'Esperluette. - Page 6 601557_677981088880431_899703167_n

Free
Free

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 20:26

@ Harpo

Je continue la discussion ici parce que c'est un bistrot et que je souhaite que mes propos soient considérés comme une discussion que nous aurions posément autour d'une table.

Il ne me parait pas inintéressant que ce soit public.

Je reviens à ma problématique de l'objet, que j'ai déjà évoquée ailleurs, et du public.

L'objet est dans l'en-tête et pas ailleurs : discussions et rencontres.

Le public, ce sont les zèbres, c'est écrit dans l'entête également, mais ...

Dans l'entête se trouve une définition du zèbre : surdoué, HP, HQI, mais ...

Si je lis le post de Luc sur zèbres et zébritudes et les zèbres de ZC, il ne s'agit absolument plus du même public et, sans qu'il y ait le moindre jugement de valeur, je ne me reconnais absolument pas dans le public qu'il décrit. Sur base de cette définition, je ne me serais pas inscrit sur ce forum.

Si Luc n'était pas "admin", je me contenterais de l'en-tête. Mais à partir du moment où le détenteur des clés est sur une définition différente de ce qui est mis sur la porte d'entrée, que fait-on ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par dessein le Sam 28 Sep 2013 - 21:11

quelle sauce les pâtes ?
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013 - 23:30

Ah au fait, suite à nos MP, mardi dernier, j'ai demandé à Pieyre (donc à la modération s'ils communiquent entre eux ) la création de notre salon privé.
J'ignore et je n'ose pas y voir une relation de cause à effet sur le fil ouvert jeudi par Luc.

Pas de suite donnée pour le moment, mais je dois reconnaitre que les chats à fouetter sont déjà assez nombreux pour les occuper.
je patiente encore un peu avant de demander à Pieyre où en est notre demande.

Papy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par dessein le Sam 28 Sep 2013 - 23:56

ca donne pas envie votre turne pas aérée
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Uccen le Dim 29 Sep 2013 - 0:02

Ouais que des vieux croûtons.
Uccen
Uccen

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 103
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:41

[img]A l'Esperluette. - Page 6 459196CaseyWeldonPainting1[/img]
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:43

[img]A l'Esperluette. - Page 6 841485CaseyWeldonPainting4[/img]
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:44

[img]A l'Esperluette. - Page 6 960124CaseyWeldonPainting2[/img]
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:45

Et le vieux


Dernière édition par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:49, édité 1 fois
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Dim 29 Sep 2013 - 5:46

[img]A l'Esperluette. - Page 6 301285CaseyWeldonPainting7[/img]
Odime
Odime

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par dessein le Dim 29 Sep 2013 - 8:00

c'est sur c'est pratique pour regarder dans le judas de la porte.

dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

A l'Esperluette. - Page 6 Empty Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Dim 29 Sep 2013 - 10:21

Qui 6 clopes, 6 pics.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum