??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

+11
colargolle
Basilice
siddhartha
soudain
the buru
aglaets
cesarine
filigrane
♡Maïa
UK09
dessein
15 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 0:24

(merci aux autres de ne pas participer -pour le moment- a ce fil, c'est pour comprendre un truc suite a experience)

sur un autre fil on est parti en gros sur "est-ce qu'il faut voir toutes les souffrances sous le prisme du qi" ou plutot "est ce q'il faut examiner la composante qi dans tous ce qu'on "travaille" au cours de la therapie"

qu'en pensez vous ?


Merci d'indiquer si vous avez connu votre "douance" avant, pendant ou apres votre therapie

On est pas oblige de rentrer dans le detail du travail effectue (evidemment)


Dernière édition par dessein le Ven 2 Aoû 2013 - 2:20, édité 2 fois
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 0:25

pour moi c'est niet
par exemple histoire familiale.
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par UK09 Ven 2 Aoû 2013 - 0:36

sur un autre fil on est parti en gros sur "est-ce qu'il faut voir toutes les souffrances sous le prisme du qi" ou plutot "est ce q'il faut examiner la composante qi dans tous ce qu'on "travaille" au cours de la therapie"

Ça doit être la fatigue, je ne comprend rien à ta question; la différence entre tes propositions m'échappe...Embarassed 
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 33
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par ♡Maïa Ven 2 Aoû 2013 - 2:07

Salut dessein Smile

Pas facile de répondre à ta question, mais vu que tu interpelles "ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré", je me sens concernée.
Sauf qu'à l'époque, je ne savais pas que j'étais zèbre... Donc je n'ai pas intégré ce paramètre dans le long et profond travail effectué.
Comme je l'ai déjà écris par ailleurs, le paramètre Z, c'est un peu comme si on m'avait enfin allumé la lumière sur un puzzle de 3000 pièces que je faisais jusque là dans le noir.
C'est pas que je n'avais pas avancé, le puzzle avait pris forme, mais il manquait du sens, vraiment.
La connaissance de la zébritude, je la vis un peu comme la cerise sur le gâteau.

Donc, pour essayer de te répondre quand même, je pense que "voir toutes les souffrances sous le prisme du qi" est une solution de facilité qui masque les spécificités individuelles et risque de servir d'explication toute faite empêchant un véritable cheminement.
Alors qu'"examiner la composante qi dans tous ce qu'on "travaille" " est une meilleure idée de mon point de vue, bien qu'il soit parfois difficile de faire le tri entre ce qui relève de la douance et ce qui relève du parcours personnel. C'est probablement illusoire de scinder les deux... non ?

Depuis 8 mois, j'ai "repris une tranche" comme on dit dans le jargon. C'est une expérience différente car effectivement, il y a des moments où je peux me dire par exemple "ah oui mais ça c'est l'hypersensibilité, c'est normal". Mais il y a des tas d'aspects que je ne lis pas au travers du prisme QI. Par exemple, j'ai réalisé un beau travail de psychogénéalogie, qui m'est propre, et qui est "impartageable" (même si ça me fait beaucoup réfléchir sur les points communs des familles Z, notamment sur la composante incestuelle qui pourrait découler de l'ostracisation, mais ça c'est un autre sujet). Ce que je ressens, c'est que connaître ma douance me donne encore plus d'acuité dans un cheminement qui reste néanmoins très intime.

Ce qui me semble évident, c'est que pour pouvoir faire ce travail d'intégration de la composante QI dans le travail thérapeutique, il faut être accompagné par une personne qui peut entendre, comprendre...
Un exemple tout bête : le psy avec qui je bosse en ce moment qui a essayé de m'interroger sur mon angoisse des rendez-vous (c'est de sa faute aussi, il arrive tout le temps en retard ! Wink). "Qu'est-ce que vous ressentez quand je suis en retard ?" : "Ben, je me dis que vous êtes mort dans un accident de voiture !" affraid 
Je l'ai dissuadé de chercher une explication psy : "non mais c'est bon, inutile de revenir à mon enfance, j'ai ce point commun avec beaucoup d'autres personnes surdoués (merci Madame Adda), et maintenant je vis avec, j'adapte mon environnement au lieu d'essayer de m'adapter moi.". Après 7 ans de thérapie, je me sens à l'aise pour pouvoir dire ce genre de choses : mon enfance je l'ai "travaillée" en long en large et en travers, jusqu'à la vie intra-utérine, donc les comportements qui restent "inexpliqués" par ce biais, ça me simplifie la vie de les attribuer à la douance et de vivre avec plutôt que d'essayer de "guérir".
Mais si on met la charrue avant les bœufs et qu'on commence par tout attribuer à son QI, je ne suis pas certaine que la démarche soit intellectuellement honnête, ni la thérapie très efficace...

Pour conclure, j'ai le sentiment que le paramètre Z m'a surtout apporté la possibilité de partager mon fonctionnement avec d'autres, c'est à dire de choisir mes interlocuteurs, et donc de cesser de considérer que mon travail thérapeutique n'était pas terminé : il y a des points irréductibles qui n'ont pas besoin d'être "travaillés", juste acceptés pour ce qu'ils sont.
Tu vas me dire "ben pourquoi t'as repris une tranche alors ?". Parce que j'avais un point très précis à travailler (qui n'a d'ailleurs rien à voir avec mon QI), et que j'ai estimé que j'avancerai mieux dans ma réflexion avec l'aide d'un professionnel. Mais c'est très personnel.

Pinaise, j'ai encore écrit un pavé ! Désolée Rolling Eyes
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 2:18

super merci de ton long partage
je me reconnais dans tout ça et je trouve tres bien dit:

"Mais si on met la charrue avant les bœufs et qu'on commence par tout attribuer à son QI, je ne suis pas certaine que la démarche soit intellectuellement honnête, ni la thérapie très efficace..."

et

"le paramètre Z m'a surtout apporté (...) de cesser de considérer que mon travail thérapeutique n'était pas terminé : il y a des points irréductibles qui n'ont pas besoin d'être "travaillés", juste acceptés pour ce qu'ils sont."

oui oui oui (et encore un oui)

je vais faire un edit dans le sujet pour demander que les temoins precisent si ils ont fait leur therapie en sachant ou pas.

je serais tres curieuse d'avoir le retour de quelqu'un qui en a fait une en sachant

merci mog car c'est une question qui me travaille


dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par ♡Maïa Ven 2 Aoû 2013 - 2:21

dessein a écrit:je serais tres curieuse d'avoir le retour de quelqu'un  qui en a fait une en sachant
Ben oui, moi aussi... Je me suis posé la question pendant que j'écrivais mon pavé... "Et si j'avais su ?"...
Je me suis répondu que non, finalement, c'est très bien (pour moi) que les choses se soient passées dans cet ordre-là, sinon j'aurais un doute sur la présence d'un biais méthodologique What a Face
En gros, j'ai tout nettoyé au Kärsher, et ce qui reste, c'est la douance Smile
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 2:22

UK09 je ne comprend pas ce que tu comprend pas Very Happy 

ce n'est pas deux propositions mais une autre formulation de la meme
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 2:26

Mog*why a écrit:
dessein a écrit:je serais tres curieuse d'avoir le retour de quelqu'un  qui en a fait une en sachant
Ben oui, moi aussi... Je me suis posé la question pendant que j'écrivais mon pavé... "Et si j'avais su ?"...
Je me suis répondu que non, finalement, c'est très bien (pour moi) que les choses se soient passées dans cet ordre-là, sinon j'aurais un doute sur la présence d'un biais méthodologique What a Face
En gros, j'ai tout nettoyé au Kärsher, et ce qui reste, c'est la douance Smile

oui moi je crois aussi que dans les periodes difficiles* je me serai raccroché a ça pour ne pas creuser, eviter de voir certains trucs (et perdu beaucoup de temps et d'energie la dedans)

* periode difficile en psy = periode beaucoup moins difficile qu'avant la psy
(info pour ceux qui ne connaissent pas)
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par ♡Maïa Ven 2 Aoû 2013 - 2:33

dessein a écrit:oui moi je crois aussi que dans les periodes difficiles* je me serai raccroché a ça pour ne pas creuser, eviter de voir certains trucs (et perdu beaucoup de temps et d'energie la dedans)
Voui, ça bride la créativité de savoir, moi j'ai dû trouver plein d'autres excuses bidons pour "ne pas creuser" à certaines périodes Wink

Bon, pour être un peu sérieuse, c'est pas une perte de temps d'éviter certains points, c'est que c'est nécessaire au psychisme, une pause salutaire pour ne pas péter les plombs. Alors finalement, qu'on prenne pour alibi le QI ou autre chose, c'est qu'on en a besoin...
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Dim 4 Aoû 2013 - 0:04

Mog*why a écrit: moi j'ai dû trouver plein d'autres excuses bidons pour "ne pas creuser" à certaines périodes Wink ...
Razz 
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Dim 4 Aoû 2013 - 0:05

Les grandes inventions

Écoutez comme elle craque le soir l’armoire
la grande armoire à glace
la grande armoire à rafraîchir
la grande armoire à glace à rafraîchir la mémoire des lièvres
Il y a un lièvre dans chaque tiroir
et chaque lièvre dans le froid rafraîchi
comme un fruit glacé
comme un marron glacé
se trouve comme ça soudain
plongé dans son passé
mais ils ne se rappellent rien du tout
les lièvres
Mais l’homme savent a beau perfectionner les meubles
et supplier tremblant de fièvre
les lièvres
et faire l’aimable
Voyons voyons
je suis le professeur Cocon
J’ai déjà inventé le ver à. soie
vous n’allez pas me faire ça à moi
allons allons rappelez-vous
d’où venez-vous
où étiez-vous autrefois
mais les lièvres ne répondent pas
Alors le professeur installe
un grand nouveau système d’horlogerie
avec un sablier à pédale
des calendriers à coulisses
et puis un très petit arbre généalogique
avec des lapins à musique
Et puis l’infra-rouge
et le système bleu
mais rien ne bouge
c’est lamentable
dans la tête des lièvres
Il a beau se donner un mal de chien
le pauvre malheureux
mnémotechnicien
toutes ces petites bêtes
ah vraiment c’est trop bête
n’en font qu’à leur tête
Alors il tourne autour des meubles
la tête dans ses mains
et il pleure
et il pleure
Soudain il sent ses mains mouillées per les pleurs
Tiens et voilà
que je pleure maintenant
Hélas! C’est la grande pitié
des armoires à lièvres de France
Oh! lièvres
vous n’allez tout de même pas laisser pleurer un professeur
allons faites un petit effort
lièvres souvenez-vous
descendez-vous du singe
ou bien du kangourou
Lièvres
ne voyez-vous pas
comme je suis malheureux
voyons faites un tout petit effort
ce n’est tout de même pas une affaire
que de se rappeler
puisque tout le monde le fait
Lièvres
je vous en prie
souvenez-vous du jour
du fameux jour
où la tortue est arrivée avant vous
Mais du tiroir aux lièvres
aucune réponse ne vient
Tristes petits ingrats
et sales petits vauriens
pense le professeur
Et il s’assoit par terre
la tête dans les deux mains
Ah vraiment il y a des soirs comme cela
où on se demande si la terre tourne bien
et pourtant elle tourne
Et Dieu la fait tourner
c’est un fait
Dieu est bon il fait bien ce qu’il fait
c’est ce sale petit monde de lièvres
qui est mauvais
Et voilà ce bon professeur
qui rêve d’une machine à perfectionner le civet
Mais tout de même il se secoue
il lutte contre le découragement
Il se répète dans son petit soi-même
En avant en avant
En avant en avant
et il refait ses calculs
il vérifie la preuve par l’œuf
et toutes les preuves qu’il faut
et ses calculs sont justes
et sans aucun défaut
Soudain il sursaute et l’inquiétude s’installe dans sa tête
et la sueur froide
Mais alors
si mes calculs sont justes
c’est sûrement mes lièvres qui sont faux
Il se précipite vers l’armoire
mais la glace est fondue
parce que c’est le printemps
tous comme un seul homme
les lièvres ont fichu le camp
Ne vous désolez pas professeur
les lièvres s’en vont
mais les tiroirs restent
C’est la vie.

Jacques PRÉVERT
Recueil : "Paroles"
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Dim 4 Aoû 2013 - 8:48

Perso, j'ai commencé une thérapie en partant de chez mon ex PN (disons que je croyais qu'il n'était "que" PN mais c'était bien plus grave que ça), pour pouvoir m'en sortir au mieux. C'est au moment où ma psy me dit certaines choses comme "vous avez un problème avec vos émotions", "vous devriez sortir, voir du monde ! - heu.. non, j'aime pas vraiment ça, je ne me sens pas à l'aise - ha bon ? quel problème avez vous avec les autres" etc.. que je me suis rendue compte qu'elle remettait en cause ma personnalité propre. Là, je me suis dit qu'elle ne me comprenait pas du tout.

J'ai cherché où était le problème et c'est là que j'ai découvert la douance et ce que ça emportait de caractéristiques spécifiques (avoir dû mal avec ses émotions car on les vit très, très fort; ne pas supporter la foule, le bruit...). Elle me demandait finalement d'éliminer ma zébritude (hormis l'intelligence heureusement !), de gommer ma différence pour être bien.

J'ai stoppé net. Et, plus tard après le résultat du test de QI passé chez un autre psy, j'ai recommencé mais cette fois-ci avec une psy spécialisée dans les surdoués.

Et ça a tout changé. Car cette fois-ci, on ne remet pas en cause ce que je suis en tant que zèbre mais on reprend mon histoire à la lumière de la zébritude (je me sentais anormale, on me rejetait comme anormale parce que ..).

" il y a des points irréductibles qui n'ont pas besoin d'être "travaillés", juste acceptés pour ce qu'ils sont." Tout à fait.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Dim 4 Aoû 2013 - 10:17

"je serais tres curieuse d'avoir le retour de quelqu'un qui en a fait une en sachant"

J'avais fait une tentative de thérapie il y a quelques années sans connaître la zébritude, très rapidement avortée, problème de feeling. Puis l'an dernier je suis tombé sur tipeh, et je me suis décidé à creuser, à partir de ce socle. Je suis donc aller voir une thérapeuthe orientée z, que je continue à voir depuis. Il est bien évident, comme le dit Mog, que tout n'est pas à observer sous l'angle des rayures, mais il peut aussi très utile de les garder à l'esprit, effet-loupe ou autre oblige. Bon tout dépend du problème quoi : " il y a des points irréductibles qui n'ont pas besoin d'être "travaillés", juste acceptés pour ce qu'ils sont." : voilà tout est dit.
Bref, il me semble que les rayures peuvent aussi être une porte d'entrée pour un travail thérapeuthqiue. Et avec un thérapeuthe prenant en compte le facteur z, de par mon expérience tout ne tourne pas autour de ça, il y a d'autres choses qui peuvent être mises en avant, et qui n'ont parfois rien à voir avec les rayures.

"Mais si on met la charrue avant les bœufs et qu'on commence par tout attribuer à son QI, je ne suis pas certaine que la démarche soit intellectuellement honnête, ni la thérapie très efficace..." : si un psy, qu'il soit orienté z ou pas, laisse entendre ça, est-il seulement crédible ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Dim 4 Aoû 2013 - 10:27

(merci !)

ferdi a écrit: J'avais fait une tentative de thérapie il y a quelques années sans connaître la zébritude, très rapidement avortée, problème de feeling.

le feeling  c'est ca la clef d'un bon choix de therapeute, le ou la psy est quand meme payé pour se mettre a notre niveau (et pas sur ses genoux) sans nous faire chier. ca s'appelle la bienveillance.

sauf pour ceux qui allongent leur (tres) patient sans le border... mais ce sera l'objet d'un autre débat


Dernière édition par dessein le Dim 4 Aoû 2013 - 10:31, édité 1 fois
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Dim 4 Aoû 2013 - 10:30

et parce que une bonne therapie est aussi une therapie ou poesie et rigolade sont de mises
******************** interlude musical ********************


dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Dim 4 Aoû 2013 - 10:32

Oui, la qualité du lien est eseentielle, quelles que soient les méthodes, ou les outils.
On peut aussi bien se marrer dans un cabinet psy, c'est vrai Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par UK09 Dim 4 Aoû 2013 - 20:49

dessein a écrit:UK09 je ne comprend pas ce que tu comprend pas Very Happy 

ce n'est pas deux propositions mais une autre formulation de la meme
Ah, ok. (Donc, oui, mon cerveau a fondu au soleil, je ne comprend toujours pas...)
Essayons tout de même.

Je n'ai pas suivi une longue thérapie, mais plusieurs passages de psychologues et d'éducateurs spécialisés de 11 à 18 ans. J'ai découvert ma zébrité à 13 ans.

Doit-on considérer d'abord la souffrance ou le QI? La personne souffre, ce n'est pas à "considérer": c'est un constat, son état actuel; c'est donc au fonctionnement de son cerveau et à la façon dont le patient traite sa souffrance qu'il faut s’intéresser. Je crois que de reconnaître au patient sa particularité intellectuelle est primordiale pour traiter ses souffrances. Traite-t-on des trisomiques en dépression comme on traite des gens normaux? Je ne crois pas, sinon, on ne leur conférerait pas des unités spécialisées, des lieux d'adaptation à la vie orthonormée etc.

Ma première psy et son collègue éducateur ont pris en compte ce particularisme: en fait, c'est la psy qui a soutenue ma maman quand celle-ci lui en parla un jour. A posteriori, ils ont traité avec moi comme si j'étais un surdoué, sans me le dire. Quel soulagement d'entendre:
--que j'étais différent et non pas anormal
--que mes réactions d'auto-défense étaient justifiées, et non pas de la violence gratuite ( oui, les professeurs auraient préférés que je me fasse tabasser plutôt que d'envoyer trois c.nn.rds chez l'infirmière)
--que je pouvais être fier de moi d'être intègre
--que s'ennuyer à l'école n'était pas ma faute.
On m'a même proposer des activités "à mon niveau". Mais jamais ces deux professionnels n'ont tergiversé ou facilité les choses avec moi. On me traité comme un personne, pas comme un gosse.

A contrario, ma troisième psy me prenait pour une seule chose: un lycéen. Point. Je n'étais qu'un parmi des milliers d'autres adolescents difficiles. Ce n'était qu'une période à passer. Le QI n'était pas la cause des brimades, des violences: j'étais coupable de ne pas vouloir suivre les règles, de ne pas m'adapter, de ne pas comprendre le fonctionnement de la société, de rejeter les autres, de remettre en cause l'autorité (mettre en évidence que la moitié du règlement intérieur du lycée contrevenait, au mieux à la Constitution, au pire à la loi, c'était inadmissible). Du coup, bien qu'elle soit gentille, elle n'apportait ni conseil efficace (en général, j'avais déjà fait ce qu'elle proposait, sans résultat), ni proposition à discuter pour comprendre les choses. C'était péremptoire. Elle avait raison, je n'était qu'un jeune de plus. Contre-productif au possible, mais je loupais mon heure de math du jeudi aprés-midi et elle me lâchait la grappe tant que je venais Very Happy 
C'est grâce à la remplaçante de cette psy là que les choses se sont apaisées. Elle a pris en compte mon passé, mes particularités (métis, QI, réputation de Casanova -alors que j'étais pas comme ça à l'époque!) et m'a aidé à analyser mon comportement, à trouver des parades aux problèmes etc. Elle ne proposait jamais de réponse, mais seulement des pistes. A la fin de la thérapie, je lui ai dit que je savais ce qu'elle faisait. Elle m'a répondu qu'elle espérait bien que j'avais conscience de son jeu.

Donc, si la personnalité et le lien patient-psy rentrent en ligne de compte pour une thérapie, le fonctionnement intellectuel aussi. Comme avec une langue étrangère, il faut parfois un traducteur ou un interprète pour lisser les choses, dans le bon sens du terme.
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 33
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Dim 4 Aoû 2013 - 20:56

J'ai passé des tests psychotechniques 1 an après avoir commencé une psychanalyse. Ça fait aujourd'hui 15 ans que je suis en analyse. Pour moi, il n'y a aucun lien avec la prétendue douance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Lun 5 Aoû 2013 - 2:59

15 ans ?
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par filigrane Lun 5 Aoû 2013 - 8:30

plusieurs therapies longues pour moi aussi. L'hypersensibilité était une évidence. Ce n'est que récemment que j'ai évoqué une éventuelle douance, idée avec laquelle le psy(chiatre-analyste) est d'accord.
Ne soit pas étonnée dessein (15 ans?), tout dépend du parcours de chacun.
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Lun 5 Aoû 2013 - 11:23

c'etait pas une question pour t'ennuyer c'etait une invitation a ecrire pour ceux qui se renseignent qu'on peut trouver du secours en moins de 15 ans !

dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Lun 5 Aoû 2013 - 11:43

Non, ça ne m'ennuie pas. S'il y a des questions, j'y répondrais. J'aurais pu faire plus court, mais j'estime que j'ai encore des choses à découvrir et à travailler. Je ne crois pas à l'auto-analyse et à la toute-puissance de la raison, ni aux TCC (ou autres) par rapport aux questions qui m'animent. Au fil des années, ça a pris une teinte "d'analyse didactique".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par ♡Maïa Lun 5 Aoû 2013 - 12:43

dessein a écrit:c'etait pas une question pour t'ennuyer c'etait une invitation a ecrire pour ceux qui se renseignent qu'on peut trouver du secours en moins de 15 ans !
Ni-Sa a écrit:Non, ça ne m'ennuie pas. S'il y a des questions, j'y répondrais. J'aurais pu faire plus court, mais j'estime que j'ai encore des choses à découvrir et à travailler. Je ne crois pas à l'auto-analyse et à la toute-puissance de la raison, ni aux TCC (ou autres) par rapport aux questions qui m'animent. Au fil des années, ça a pris une teinte "d'analyse didactique".

Je suis surprise de ta surprise dessein Wink
Le titre du fil c'est quand même "ceuce qui ont fait une therapie longue de leur plein gré", non ?
D'ailleurs, c'est quoi "longue" pour toi ?

Ce qui est intéressant dans le témoignage de Ni-Sa, c'est que cela permet d'imaginer que la thérapie, ce n'est pas que pour "trouver du secours".
C'est d'ailleurs cet aspect didactique qui m'a poussée à retourner voir un psy cette année alors que je ne souffrais pas, au contraire, ma vie n'a jamais été aussi belle Smile

Je suis d'accord avec toi Ni-Sa, je ne crois pas non plus à l'auto-analyse... Du moins, je crois qu'elle porte intrinsèquement sa propre limite qui ne peut être dépassée que par l'introduction d'un regard extérieur...
Quand je relis mon journal, je suis parfois "bluffée" de constater à quel point j'avais déjà "tout compris" avant de démarrer une thérapie... Et pourtant, j'avais encore tout à comprendre, à "enchairer", à relativiser, etc... Sans parler de l'accès aux émotions : c'est par le truchement d'un autre que petit à petit j'ai appris à porter un regard différent sur mes ressentis, à les apprivoiser, à leur laisser réellement de la place.
Je me demande même si les défenses psychiques qui empêchent de "creuser" dans certaines directions ne sont pas proportionnelles à la capacité d'analyse du zèbre...
Perso, plus je suis angoissée, plus je suis capable de produire des théories fumeuses complètement auto-centrées et/ou projectives pour me rassurer Wink
Et quand en plus on s'approprie les concepts, on construit un magnifique surmoi psychanalytique secondaire qui vient renforcer la camisole critique du surmoi initial... Exemple simplifié : "Pff, chuis vraiment trop naze, même pas foutu de dépasser mon Oedipe ! Pourtant j'ai tout compris !? Suspect "
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par cesarine Lun 21 Oct 2013 - 23:59

Je suis suivie, (non on ne se retourne pas à la Gad Elmaleh) depuis presque 8 ans et j'ai découvert que j'étais HP il y a environ 2 ans.
C'est une anxio-dépression, après la naissance de mes filles, qui m'a menée chez le psychiatre, ce qui n'est en fait qu'un problème d'hyper sensibilité, conduisant à une peur extrême et anticipant tout pour contrôler et diminuer la peur,pour moi et pour elles.
je fais une analyse en profondeur et non cognitive comme la plus part des HP que je connais, jusqu'à présent cela m'a aidé. Cependant, ce qui a été le plus déclencheur de progrès est d'avoir rencontré une personne du milieu paramédical, HP elle aussi, qui m'a fait comprendre, dieux sait comment, que je pouvais être maître de mon avenir. Tout mon être criait que je voulais foutre le camp, et la personne me répondait, "mais qu'est ce qui t"empêche?" et là t'as pas de réponse, sauf.. euh ben ouais....
Par contre découvrir que j'étais HP à 37 ans m' a mis dans une détresse folle, de savoir que tout ce que j'avais enduré toute ma vie n'était pas normal, que je n'étais pas comme les autres, mais comment je pouvais savoir qu'on pouvait vivre sans souffrir autant... Je me suis rappelé, toujours grâce à la même personne, que quand j'étais ado je sniffais de l'éther dans ma chambre pour me faire planer, tellement j'avais mal, j'avais oublié... Je me brulais au briquet tous les jours au même endroit, pour marquer la douleur, j'en ai toujours la trace... Et ma soeur, quand j'ai mentionné que j'étais HP, qui ose dire, mais elle n'étais pas si malheureuse... Non, je ne Semblais pas si malheureuse.
Bref conclusion, j'ai commencé une thérapie sans savoir que j'étais HP, mon psychiatre ne tient pas compte de ce facteur et me considère comme un individu singulier, mais ne tient pas compte de ma singularité. J'ai fait le plus de progrès en me rapprochant d'1 personne qui connait ce facteur.
Donc je pense que si ce facteur avait été pris en compte, j'aurai peut être avancé plus vite.
Je ne sais pas.
Tout ce que je sais, c'est que même dans les moments les plus noirs, alias suicidaire, j'ai toujours pensé qu'il restait une chance de s'en sortir, qu'il y a une lumière au bout du tunnel, quelque soit la longueur, je sortirai vainqueur parce que c'est l'unique solution. Je crois en ma résilience, le moteur de mon existence.
cesarine
cesarine

Messages : 472
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 48
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Mar 22 Oct 2013 - 0:37

23 ans pour moi, avec de longues vacances, et des stages intensifs What a Face Avec un peu de chance la découverte de ma "douance" j'utilise les "" parce que non testé et je m'autorise le le terme de douance parce que mon psy (un pur Lacanien qui n'a rien compris quand je lui ai dit que j'étais peut-être un zèbre, ou il me l'a fait croire Suspect ) a considéré que j'avais effectué un grand pas en acceptant de me considérer comme HP, me permettra de passer la deuxième !

Edit veuillez excusez mon manque de clarté, dure soirée Ivrognes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par aglaets Mar 5 Nov 2013 - 15:12

Pour ma part, 10 ans de psychanalyse car je me sentais mal et déprimée sans raison apparente. Cela m'a beaucoup aidé, voir même sauvée car j'ai eu le sentiment de commencer à exister au bout d'un an d'analyse. Mais aujourd'hui je sens les limites de ma thérapeute. J'ai découvert que les zèbres existaient il y a peu de temps et cela m'a fait un grand choc de trouver des réponses là où l'analyse ne pouvait rien.
Je vais me faire testée dans peu de temps et j'hésite à en informer ma thérapeute n'étant pas sûr qu'elle comprenne. Je ne sais pas si je dois poursuivre mon analyse avec elle ou une autre personne qui connaisse la douance.
aglaets
aglaets

Messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 40
Localisation : Etampes

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par the buru Mar 5 Nov 2013 - 16:02

Douance avant thérapie.

Je pense que ca n'a aucun rapport à priori.
the buru
the buru

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par dessein Mer 6 Nov 2013 - 9:14

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mécanisme_de_défense
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par HarleyQuinn Mer 6 Nov 2013 - 12:03

Je pense qu'il faut savoir que ça peut avoir des... disons des conséquences sur notre focntionnement, à la fois intellectuel et emtionnel, mais l'improtant ce n'est pas ça, c'est ce que nous avons perçu des événements de notre vie, et c'est indispensbale de ne pas le voir que sous le prisme de la douance car cela n'explique pas tout, et nous sommes quand même tous différents.
Après des années de thérapie, je me sentais prête enfin à me livrer et c'est à ce moment que je me suis posée d'autres questions et que j'ai vu une nouvelle psy qui m'a fait passer le test. Alors ça m'aide pour mieux me comprendre, mais ça n'explique pas tout.
HarleyQuinn
HarleyQuinn

Messages : 236
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par aglaets Mer 6 Nov 2013 - 13:48

Entièrement d'accord avec toi, HarleyQuinn.
aglaets
aglaets

Messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 40
Localisation : Etampes

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par soudain Jeu 7 Nov 2013 - 13:48

Bonjour.

J'ai entrepris plusieurs psychothérapies depuis l'âge de 20 ans. Evidemment, la relation à mes parents, l'humiliation répétée, le décès de ma soeur... ont fait l'objet d'un travail important chez le(s) psy(s). En revanche, je n'y ai trouvé aucune réponse quant aux troubles du comportement alimentaire qui ont rythmé 13 ans de ma vie. Pas de clés de compréhension non plus quant à mon perpétuel sentiment d'insatisfaction, ni par rapport à ce sentiment de me mentir à moi-même et donc à tous les autres (ça va bien, hein ? Laughing ). Du moins rien de satisfaisant.
En revanche, réexaminer mon histoire avec le filtre de la zèbritude me permet enfin de pouvoir accéder à une explication satisfaisante quant à la façon dont j'ai vécu, construit (et beaucoup déconstruit) mon parcours. Cela n'explique pas les traumatismes mais cela permet de mieux comprendre la façon dont je les ai vécus, gérés...
Un diagnostic HP pourrait constituer une bonne nouvelle donc, mais j'ai peur, peur comme jamais. J'ai toujours eu le sentiment d'être à côté de moi, de ne pas faire corps avec qui je suis profondément. Cela génère des crises régulières, de plus en plus fréquentes avec le temps et (paradoxalement) une certaine forme de stabilité dans ma vie sociale et affective. J'avais presque fini par accepter de devoir vivre avec cette bizarrerie et là s'ouvre la voie d'un total remaniement : la possibilité d'écouter enfin ce qui hurle en moi plutôt que de chercher à le faire taire à grands coups de raison.
J'ai une situation professionnelle très intéressante (surtout pour l'autodidacte que je suis) mais je m'y ennuie mortellement et je vais peut-être enfin avoir le droit d'exprimer la souffrance que je m'inflige à ne pas m'autoriser à partir. Je suis peut-être juste un peu différente.

MAIS,
Je n'aurai le résultat du test que demain.

Voilà pour mon témoignage. Les zèbres sont tous uniques comme tous les êtres vivants qui peuplent cette planète et si on peut résumer une personne à son fonctionnement cérébral, il me semble essentiel de prendre tout de même ce critère en considération dans le cadre d'une psychothérapie.




soudain

Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par HarleyQuinn Jeu 7 Nov 2013 - 16:08

Oui je suis bien d'accord, cette "particularité" a un rôle dans nos vies et en thérapie, il ne peut être mis de côté (bien que certains psys soient de cet avis).

Tu n'es pas trop stressé(e) pour demain?
HarleyQuinn
HarleyQuinn

Messages : 236
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par soudain Jeu 7 Nov 2013 - 16:50

soudain a écrit:
Voilà pour mon témoignage. Les zèbres sont tous uniques comme tous les êtres vivants qui peuplent cette planète et si on peut résumer une personne à son fonctionnement cérébral, il me semble essentiel de prendre tout de même ce critère en considération dans le cadre d'une psychothérapie.



Lapsus...
je voulais écrire "si on NE peut résumer une personne à son fonctionnement cérébral"

soudain

Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par soudain Jeu 7 Nov 2013 - 16:55

Et sinon... Je crois que je ne suis plus en mesure d'évaluer mon niveau de stress depuis le passage du test (il y a bientôt 3 semaines tout de même). J'ai été confrontée à certains mécanismes de mon cerveau ("hopla, je me barre !") lors du passage de certaines épreuves que j'ai reconnus comme familiers mais dont il m'est pénible d'accepter la prégnance dans ma vie de tous les jours.

Et c'est ainsi que je vais aborder un nouvel épisode de psychothérapie...

A vous je peux le dire : je suis fatiguée.

soudain

Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Lun 18 Nov 2013 - 11:13

/


Dernière édition par Rompekeu le Ven 20 Déc 2013 - 6:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Invité Mar 19 Nov 2013 - 7:58

Bien que la thérapie ait commencé par le test, dans les faits, on n'en a plus que très peu parlé ensuite.
Par contre, à certains moments, la douance affleurait, cad que le psy réagit à ce qu'on lui dit en sachant également que le patient présente certaines caractéristiques de fonctionnement intellectuel que le test a mises en évidence. Après, on parle d'abord de ce que le patient vit et a vécu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par siddhartha Mar 19 Nov 2013 - 13:45

Mog a écrit:ça me fait beaucoup réfléchir sur les points communs des familles Z, notamment sur la composante incestuelle qui pourrait découler de l'ostracisation, mais ça c'est un autre sujet
Ça m'intéresse ! Une digression ou explicitation en spoiler serait possible ?


Pour la question originale de Dessein, je vois une psy depuis peut-être deux ans maintenant, et j'en avais vu une autre un ou deux ans avant. Je suis un peu dans une sorte de déni de ce travail, dans une posture où moi-même ne fais pas le travail de fond, par besoin de renforcer les bords dans un premier temps (un peu long soit dit en passant).
siddhartha
siddhartha

Messages : 373
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 36
Localisation : Sur le chemin après ma rencontre avec Alice Miller

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par ♡Maïa Mar 19 Nov 2013 - 19:01

siddhartha a écrit:
Mog a écrit:ça me fait beaucoup réfléchir sur les points communs des familles Z, notamment sur la composante incestuelle qui pourrait découler de l'ostracisation, mais ça c'est un autre sujet
Ça m'intéresse ! Une digression ou explicitation en spoiler serait possible ?
Pour ne pas polluer le fil de dessein ni minimiser le sujet en le cachant dans un spoiler, je te propose d'ouvrir un autre fil. Je le fais dès que je trouve un peu de temps pour exposer mon idée de façon précise et étayée car le sujet risque d'être polémique si je ne m'exprime pas clairement... Wink 
♡Maïa
♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Basilice Mar 19 Nov 2013 - 19:44

Oui, "long", c'est quoi ? Smile 
Pour ma part il y a eu une première psychothérapie de 4 mois qui m'a redonné une pêche d'enfer (avec un psychologue) - j'avais 23 piges.
Puis cinq ans de belle construction et plouf, gros pétage de plombs intérieur, ruptures - très propres ! - en chaîne (au revoir veaux, vaches, cochons)...
Et psychanalyse depuis trois ans (c'est pô fini !) avec un lacanien.
Il y a environ deux ans, une amie m'a parlé douance, puis une autre, puis encore une autre et je me suis rendu compte que j'étais cernée (dans le cercle amical). affraid 
C'est comme ça que je suis arrivée ici ; je n'ai pas passé les tests.
Pour le moment, je regarde mon histoire passée et présente avec le potentiel effet loupe en tête (ça m'aide à me sentir moins folle Fou).

Mog, merci d'avoir partagé ton angoisse d'accident de bagnole, je me sens moins seule. What a Face 
Et youpi à l'avance pour ton post sur la composante incestuelle.
Basilice
Basilice

Messages : 1927
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par siddhartha Mar 19 Nov 2013 - 22:20

En me relisant je vois que je n'ai pas été très clair.

La douance comme composante essentiel du travail thérapeutique, oui, mais seulement comme une étape de renforcement.

Mog : cool. Ne te fais pas non plus de bile, ça viendra comme cela viendra, et dans tous les cas il y aura des incompréhensions mais peu importe, vu l'étendu de l'intérêt que peu porter un regard sur ce sujet à mon avis.
Merci à toi. Smile
siddhartha
siddhartha

Messages : 373
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 36
Localisation : Sur le chemin après ma rencontre avec Alice Miller

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par colargolle Ven 22 Nov 2013 - 19:25

dessein a écrit:sur un autre fil on est parti en gros sur "est-ce qu'il faut voir toutes les souffrances sous le prisme du qi" ou plutot "est ce q'il faut examiner la composante qi dans tous ce qu'on "travaille" au cours de la therapie"
Ne pensez-vous pas qu'on s'aveugle dans une métonymie quand on parle de QI pour faire référence à nos difficultés à vivre ?
On le voit bien d'ailleurs, même entre nous : le QI est un sujet tabou sur lequel il ne faut pas trop s'étendre ("on s'en fiche, ça ne change rien, on est tous pareils")

Il me semble que le QI n'est en fait que "le seul outil actuel" pour déceler un certain type de fonctionnement humain qui englobe beaucoup plus de choses que la puissance intellectuelle (ce que mesure le QI, donc).
D'où la notion de métonymie : on prend l'outil pour ce qu'il révèle.  Un peu comme si on disait "un thermomètre est une maladie". Non, ce n'est pas une maladie, c'est l'outil qui permet de la déceler.
De même que le QI permet de déceler un certain type de fonctionnement psychique. Mais il n'en certainement pas l'unique cause.
Parce que finalement, ce qui nous rend la vie difficile, ce n'est pas notre capacité à réfléchir, au contraire, elle devrait nous aider. C'est plutôt tout ce qui tourne autour, et se trouve être commune à quasiment tous les surdoués.
Par exemple, pour beaucoup de gens : l'hypersensibilité. On peut être hypersensible et pas surdoué. Mais comme quasiment tous les surdoués en galère sont hypersensibles, alors on dit que le QI permet de diagnostiquer l'hypersensibilité. Mais c'est un abus de langage (ou un abus de raisonnement)

Du coup, à la question qui lance ce fil, j'ai envie de répondre ce qui suit :
J'ai fait six ans et demi de psychanalyse. 2 ans + 2 ans + 2 ans 1/2, avec trois psys différents (déménagements). 350 séances. J'étais à mille lieux de m'imaginer surdouée.
J'ai découvert tout ça quand j'ai claqué la porte de mon dernier psy.
Depuis, je refais mon chemin sous cette lumière, comme tout le monde, et je me dis que le QI n'est pas la question. Le QI ne devrait être qu'un atout. Vous noterez qu'il l'est d'ailleurs pour tout un paquet de gens (il y a des surdoués heureux, qui réussissent leur vie brillamment).
Et je ne suis pas loin de penser (sans avoir du tout fouillé la question) que c'est justement parce qu'ils ne sont pas pollués pour tous ces trucs périphériques qu'ils ne souffrent pas de leur douance. Et que donc, il ne s'agirait peut-être pas tellement de "mettre le QI au centre ou de le parsemer un peu partout", mais de trouver le moyen de le rendre utile... afin de pouvoir travailler efficacement sur tout ce qui coince.
(je postule, je postule)
Il est certainement hyper important de relire sa vie à travers ce prisme, mais une fois qu'on a recalé son regard à la bonne mesure, je me dis qu'il faut peut-être bien l'oublier, ce QI... un peu comme on oublie qu'on a deux bras et deux jambes (pour les plus chanceux) et qu'on les utilise tous les jours sans s'en rendre compte.

(euh, bon, je dis ça mais je suis la première à dire "gninnnn je suis hndicapée par mes neurones Crying or Very sad ) (ah la la, néparendu...)
colargolle
colargolle

Messages : 1066
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par HarleyQuinn Lun 25 Nov 2013 - 11:17

colargolle a écrit:
dessein a écrit:sur un autre fil on est parti en gros sur "est-ce qu'il faut voir toutes les souffrances sous le prisme du qi" ou plutot "est ce q'il faut examiner la composante qi dans tous ce qu'on "travaille" au cours de la therapie"
Ne pensez-vous pas qu'on s'aveugle dans une métonymie quand on parle de QI pour faire référence à nos difficultés à vivre ?
On le voit bien d'ailleurs, même entre nous : le QI est un sujet tabou sur lequel il ne faut pas trop s'étendre ("on s'en fiche, ça ne change rien, on est tous pareils")

Il me semble que le QI n'est en fait que "le seul outil actuel" pour déceler un certain type de fonctionnement humain qui englobe beaucoup plus de choses que la puissance intellectuelle (ce que mesure le QI, donc).
D'où la notion de métonymie : on prend l'outil pour ce qu'il révèle.  Un peu comme si on disait "un thermomètre est une maladie". Non, ce n'est pas une maladie, c'est l'outil qui permet de la déceler.
De même que le QI permet de déceler un certain type de fonctionnement psychique. Mais il n'en certainement pas l'unique cause.
Parce que finalement, ce qui nous rend la vie difficile, ce n'est pas notre capacité à réfléchir, au contraire, elle devrait nous aider. C'est plutôt tout ce qui tourne autour, et se trouve être commune à quasiment tous les surdoués.
Par exemple, pour beaucoup de gens : l'hypersensibilité. On peut être hypersensible et pas surdoué. Mais comme quasiment tous les surdoués en galère sont hypersensibles, alors on dit que le QI permet de diagnostiquer l'hypersensibilité. Mais c'est un abus de langage (ou un abus de raisonnement)

Du coup, à la question qui lance ce fil, j'ai envie de répondre ce qui suit :
J'ai fait six ans et demi de psychanalyse. 2 ans + 2 ans + 2 ans 1/2, avec trois psys différents (déménagements). 350 séances. J'étais à mille lieux de m'imaginer surdouée.
J'ai découvert tout ça quand j'ai claqué la porte de mon dernier psy.
Depuis, je refais mon chemin sous cette lumière, comme tout le monde, et je me dis que le QI n'est pas la question. Le QI ne devrait être qu'un atout. Vous noterez qu'il l'est d'ailleurs pour tout un paquet de gens (il y a des surdoués heureux, qui réussissent leur vie brillamment).
Et je ne suis pas loin de penser (sans avoir du tout fouillé la question) que c'est justement parce qu'ils ne sont pas pollués pour tous ces trucs périphériques qu'ils ne souffrent pas de leur douance. Et que donc, il ne s'agirait peut-être pas tellement de "mettre le QI au centre ou de le parsemer un peu partout", mais de trouver le moyen de le rendre utile... afin de pouvoir travailler efficacement sur tout ce qui coince.
(je postule, je postule)
Il est certainement hyper important de relire sa vie à travers ce prisme, mais une fois qu'on a recalé son regard à la bonne mesure, je me dis qu'il faut peut-être bien l'oublier, ce QI... un peu comme on oublie qu'on a deux bras et deux jambes (pour les plus chanceux) et qu'on les utilise tous les jours sans s'en rendre compte.

(euh, bon, je dis ça mais je suis la première à dire "gninnnn je suis hndicapée par mes neurones Crying or Very sad ) (ah la la, néparendu...)
Pour reprendre ta métaphore, le thermomètre n’est pas la maladie, mais le fait que tu aies de la fièvre montre qu’il y a quelque chose, ça peut être différentes maladie, mais il y a au moins un symptôme commun, avec les sensations qui vont avec ce symptome. Mais on ne peut prendre le symptome seul, effectivement, mais il compte et il y a forcément des ressentis communs dus à ce symptome, non ?

Après, personnellement je pense quand même qu’un certain nombre de choses peuvent être communes, mais on a quand même forcément un vécu différent et des « symptomes » qui diffèrent, et heureusement 
HarleyQuinn
HarleyQuinn

Messages : 236
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Aethos Lun 25 Nov 2013 - 13:51

En fait et excusez du peu... Tout ce qui est dit sur le QI en matière de métonymie je suis assez d'accord. Mais dans sa composition plus que son niveau (notes standard et indices et relus écarts) il renseigne non des symptômes propre de l'individu...enfin oui mais non lol...

Je ne suis pas loin de penser que les symptômes décelables chez toute personne au QI hétérogène, indépendamment de son QI total, est bien le problème de "l'engrènement"... ou la faculté d'un individu à déposé sa propre folie dans l'esprit d'un autre... en fait de l'instrumentaliser tellement qu'il en vient à se protéger de sa folie en rendant l'autre fou, a son insu (à lui hein pas de l'autre ;-)... ce qui le différencie clairement du pervers...

J'en suis venu a penser que tous les Zèbres qui vont mal ont un QI hétéro... et c'est cette hétérogénéité qui est constitutive du sentiment de décalage aux autres et à eux-même souvent... puisqu'ils ont une conscience aiguë de leur "potentiel" inconsciemment bien entendu...c'est plutôt du domaine de l'intuition. Or, le fait que de nombreux surdoué se découvrent sur le tard montre quand même bien que cela n'empêche pas de fonctionner à proprement parler... mais c'est plutôt fonctionner malgré tout. Or les symptômes que vont développer ces surdoué sont souvent identiques à ceux de leurs aïeux... déposé la, soit par la génération précédente, soit par celle d'avant... par ignorance de leur propres symptômes... Heureusement je peux le dire par observation, mes symptômes sont moins prégnant que ceux de mes aïeux, c'est clair... y a un nivelage qui s'opère. Donc surdoué à cause de symptôme? Non, le QI n'est pas le résultat du symptôme, c'est son hétérogénéité qui l'est. Le problème c'est que la symptomatologie actuelle nous place dans une catégorie méta analytique de :
schizoparanoide-borderline-a tendance bipolaire-asociaux et maniaco dépressifs cyclothymiques déprimés excitables-saupoudré de caractères autistiques...

Sympa le tableau...simplement par ce que presque tous les symptômes des maladies mentales ne décrivent pas qu'une maladie mentale... Nous n'avons pas de maladie mentale...mais nous avons tous les symptômes... lol... le miracle de la vie!
Nous avons la maladie des autres mes amis... nous avons les maladies des autres... qui nous disent que nous sommes malades!
Pour se protéger de leur propre folie... ce qui est assez légitime somme toute...ce qui ne l'est pas, c'est qu'ils ont déposé cela en nous par conformation, normofonctionnement, éducation, prévalence, etc... Et là, lorsque tout le monde aura récupérer son homogénéité...ca ira mieux! Car alors nous arriverons à faire ce que l'on croit pouvoir faire!
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 41
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par HarleyQuinn Lun 25 Nov 2013 - 13:57

Aethos a écrit:En fait et excusez du peu... Tout ce qui est dit sur le QI en matière de métonymie je suis assez d'accord. Mais dans sa composition plus que son niveau (notes standard et indices et relus écarts) il renseigne non des symptômes propre de l'individu...enfin oui mais non lol...

Je ne suis pas loin de penser que les symptômes décelables chez toute personne au QI hétérogène, indépendamment de son QI total, est bien le problème de "l'engrènement"... ou la faculté d'un individu à déposé sa propre folie dans l'esprit d'un autre... en fait de l'instrumentaliser tellement qu'il en vient à se protéger de sa folie en rendant l'autre fou, a son insu (à lui hein pas de l'autre ;-)... ce qui le différencie clairement du pervers...

J'en suis venu a penser que tous les Zèbres qui vont mal ont un QI hétéro... et c'est cette hétérogénéité qui est constitutive du sentiment de décalage aux autres et à eux-même souvent... puisqu'ils ont une conscience aiguë de leur "potentiel" inconsciemment bien entendu...c'est plutôt du domaine de l'intuition. Or, le fait que de nombreux surdoué se découvrent sur le tard montre quand même bien que cela n'empêche pas de fonctionner à proprement parler... mais c'est plutôt fonctionner malgré tout. Or les symptômes que vont développer ces surdoué sont souvent identiques à ceux de leurs aïeux... déposé la, soit par la génération précédente, soit par celle d'avant... par ignorance de leur propres symptômes... Heureusement je peux le dire par observation, mes symptômes sont moins prégnant que ceux de mes aïeux, c'est clair... y a un nivelage qui s'opère. Donc surdoué à cause de symptôme? Non, le QI n'est pas le résultat du symptôme, c'est son hétérogénéité qui l'est. Le problème c'est que la symptomatologie actuelle nous place dans une catégorie méta analytique de :
schizoparanoide-borderline-a tendance bipolaire-asociaux et maniaco dépressifs cyclothymiques déprimés excitables-saupoudré de caractères autistiques...

Sympa le tableau...simplement par ce que presque tous les symptômes des maladies mentales ne décrivent pas qu'une maladie mentale... Nous n'avons pas de maladie mentale...mais nous avons tous les symptômes... lol... le miracle de la vie!
Nous avons la maladie des autres mes amis... nous avons les maladies des autres... qui nous disent que nous sommes malades!
Pour se protéger de leur propre folie... ce qui est assez légitime somme toute...ce qui ne l'est pas, c'est qu'ils ont déposé cela en nous par conformation, normofonctionnement, éducation, prévalence, etc... Et là, lorsque tout le monde aura récupérer son homogénéité...ca ira mieux! Car alors nous arriverons à faire ce que l'on croit pouvoir faire!
Pour la maladie, peu importe laquelle, elle vient souvent du regard des autres, ou de l'idée qu"on s'en fait je pense. En l'ocurence, le décalage est parfois difficile à vivre quant on pense différemment.


Dernière édition par HarleyQuinn le Mar 26 Nov 2013 - 11:50, édité 1 fois
HarleyQuinn
HarleyQuinn

Messages : 236
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par colargolle Lun 25 Nov 2013 - 19:49

aethos a écrit:J'en suis venu a penser que tous les Zèbres qui vont mal ont un QI hétéro... et c'est cette hétérogénéité qui est constitutive du sentiment de décalage aux autres et à eux-même souvent... puisqu'ils ont une conscience aiguë de leur "potentiel" inconsciemment bien entendu...c'est plutôt du domaine de l'intuition.
Salut, je suis perplexe, j'aimerais savoir ce qui te fait penser que l'hétérogénéité serait la source de cela... je n'y vois pas de logique particulière et ça ne concorde pas aux profils que je côtoie.
Ou alors quand tu dis "aller mal", tu parles de gens qui sont réellement diagnostiqués (parfois à tord, donc) bipolaires, schizophrènes par les médecins ?
Je connais des gens homogènes lourdement dépressifs. J'en connais aussi qui, sans être sous médocs, "vont mal" et se débattent en mode survie jour après jour.
Je ne comprends pas non plus pourquoi tu dis que les hétérogènes ont une conscience (inconsciente!) aigüe de leur potentiel, ce qui favoriserait le sentiment de décalage... Penses-tu donc que les homogènes n'auraient pas cette consicence, ou bien qu'ils auraient forcément les outils pour développer leur potentiel ?
J'avoue que j'ai du mal à comprendre sur quoi tu construits ta réflexion.

Il y a peut-être plus d'humains hétérogènes, donc on a plus de chance de tomber sur eux quand on discute de ce genre de choses, mais de là à en tirer une théorie, j'avoue que j'ai du mal à te suivre.

Certes, on pourrait se dire qu'un corps homogène est plus facile à manoeuvrer. Mais je n'ai pas l'impression que l'expérience le prouve.
Simple impression, bien sûr, puisqu'il faudrait aller questionner tous les surdoués qui vont très bien (et ne consultent donc pas et ne vont pas non plus sur ZC) pour savoir s'ils sont homogènes... (je pourrais donc en conclure que les quelques uns que je connais qui vont mal ne sont qu'un pourcentage infime, ce qui est fort possible)

Quant à mon analogie du thermomètre, oui oui, elle n'est pas à développer trop loin, effectivement. C'était juste une image au passage, mais il ne faut pas trop filer la métaphore, sinon ça ne marche plus très bien !
colargolle
colargolle

Messages : 1066
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par Aethos Mar 26 Nov 2013 - 10:53

@colargolle... tu as raison... je me suis trompé... Et je ne sais pas quoi te dire pour être franc... J'espère que nous trouverons nos solutions ;-)
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 41
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par le navet Jeu 28 Nov 2013 - 8:57

Pour moi la psychothérapie a débuté deux ans avant le test, que j’ai passé il y a un an ailleurs parce ma psy l’avait vaguement évoqué. Mais: je n’ai pas osé lui dire que j’avais passé le test (ayant senti qu’elle n’en voyait pas vraiment l’intérêt, et, donc, évidemment, par honte… hum y a encore du boulot), donc je n’en parle pas et ne réfléchis pas avec elle sur ce point.

Mon sentiment est que l’aspect QI n’est pas déterminant dans mes propres difficultés, même si je m’interroge sur le point souvent évoqué de l’hypersensitivité (au sens neutre), qu’il soit ou non relié au QI d’ailleurs (le fait que le système nerveux serait possiblement plus facilement excitable et saturable chez certaines personnes, d’où des stratégies d’isolement par ex, simplement pour pouvoir récupérer — isolement recherché qui serait alors non pas seulement la conséquence de machins psychologiques, par exemple de la honte toxique évoquée par MidiDouze, mais aussi une sorte de nécessité biologique visant à l’homéostasie / en plus d’un goût certain pour la solitude et la divagation de pensées).

J’en suis là (c’est-à-dire pas bien avancée, donc), je crois que je ne parviens même pas à voir exactement ce que pourrait signifier examiner la composante QI dans le travail fait avec la psy, en fait, ça reste très nébuleux pour moi. Quant à la "relecture du passé sous ce prisme", eh bien je n’y parviens pas non plus, et serais du coup assez curieuse de savoir comment ça s’est passé pour vous, si cela est possible de l’expliquer…
le navet
le navet

Messages : 72
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par HarleyQuinn Jeu 28 Nov 2013 - 12:02

le navet a écrit:Pour moi la psychothérapie a débuté deux ans avant le test, que j’ai passé il y a un an ailleurs parce ma psy l’avait vaguement évoqué. Mais: je n’ai pas osé lui dire que j’avais passé le test (ayant senti qu’elle n’en voyait pas vraiment l’intérêt, et, donc, évidemment, par honte… hum y a encore du boulot), donc je n’en parle pas et ne réfléchis pas avec elle sur ce point.

Mon sentiment est que l’aspect QI n’est pas déterminant dans mes propres difficultés, même si je m’interroge sur le point souvent évoqué de l’hypersensitivité (au sens neutre), qu’il soit ou non relié au QI d’ailleurs (le fait que le système nerveux serait possiblement plus facilement excitable et saturable chez certaines personnes, d’où des stratégies d’isolement par ex, simplement pour pouvoir récupérer — isolement recherché qui serait alors non pas seulement la conséquence de machins psychologiques, par exemple de la honte toxique évoquée par MidiDouze, mais aussi une sorte de nécessité biologique visant à l’homéostasie / en plus d’un goût certain pour la solitude et la divagation de pensées).

J’en suis là (c’est-à-dire pas bien avancée, donc), je crois que je ne parviens même pas à voir exactement ce que pourrait signifier examiner la composante QI dans le travail fait avec la psy, en fait, ça reste très nébuleux pour moi. Quant à la "relecture du passé sous ce prisme", eh bien je n’y parviens pas non plus, et serais du coup assez curieuse de savoir comment ça s’est passé pour vous, si cela est possible de l’expliquer…
J'étais aussi en thérapie avant de faire le test et j'ai eu honte d'en parler à ma psy, mais finalement je suis restée avec celle qui m'avait fait passer les tests (parce qu'elle avait compris tout de suite et surout parce que je me sentais bien mieux avec elle)
Mais au final, on ne parle pas de ça du tout avec elle malgré le fait que ce soit elle qui m'ait fait passer le test.
Après, je pense que l'orientation est peut etre différente, la psy comprend certaines choses différemment, mais pas sur le vécu, plutot sur la manière de traiter ce vécu. Je ne sais pas trop Smile
HarleyQuinn
HarleyQuinn

Messages : 236
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance" Empty Re: ??? ceuce qui ont fait un therapie longue de leur plein gré: on a besoin de vous pour avis sur la "douance"

Message par le navet Lun 2 Déc 2013 - 11:45

Merci HarleyQuinn pour ta réponse, en réalité j'oscille entre chercher un peu plus du côté de cette histoire de QI, et cesser de m'y attarder (je n'ai pas vraiment tranché)
le navet
le navet

Messages : 72
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum