la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Dim 1 Aoû 2010 - 11:03


un peu provocateur.... désolée

mais cela fait un moment que cela trotte dans ma tête, et la réponse d'eolia sur un autre sujet (zebra crossing) m'a convaincue de lancer le sujet.

je reprends ma réponse à eolia pour introduire : "je pense que même parmi les zèbres, il y a de tout. C'est bête de s'en rendre compte que maintenant. C le côté naïf...

j'ai peu écrit sur le forum, beaucoup lu et j'ai effectivement l'impression que nous avons un socle commun mais que nous avons développé des défenses, des adaptations différentes.

CQFD me dira-t-on mais j'avais en fait la naïveté de croire qu'en tant que zèbre, je ne pouvais que m'entendre avec un zèbre, c'était obligé

mais je me suis rendue compte ici, qu'il y a des zèbres pire que certains non zèbres que je côtoie

simple impression à la lecture attention, je ne catalogue personne, faudrait que je les rencontre, mais ce que j'ai ressenti m'a poussée vers un autre questionnement
alors pas de susceptibilité, je ne pense à personne ne particulier, mon questionnement est général

je disais donc, avec certains zèbres, je suis à des kilomètres de leur fonctionnement mais en même temps on sent bien que ce n'est qu'une défense, qu'on partage les mêmes problèmes

donc la zébritude ne protège pas des préjugés, de la bêtise, de l'arrogance ? comment alors distinguer un vrai arrogant d'un zèbre qui se protège

le zèbre a-t-il foncièrement un bon fond, est-il forcément gentil et attentif aux autres de part sa lucidité et son hypersensibilité ou existe-t-il des zèbres méchants et égoïstes ?

questionnement un peu cash mais fait pour bousculer - et surtout pour récupérer votre expérience de rencontre du troisième zèbre

à vos avis

BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 11:07

non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Dim 1 Aoû 2010 - 11:09


oui mais encore...
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 11:23

Very Happy
Bah c'est souvent revenu sur le forum ou sur le chat, non , elle n'empêche pas d'être con, fermé, égoïste, égocentrique etc...
Pourquoi dire de quelqu'un qu'il est méchant et d'un zèbre qu'il l'est devenu?

Le fait par exemple d'être hypersensible ne donne en rien la volonté de faire attention aux autres pour leur bien. Par contre, si les 2 sont réunis, ça fait des personnes extraordinaires. Mais l'un n'amène pas forcément l'autre.

Tu pourras te trouver des points communs avec des surdoués, certaines choses pourront être plus faciles, mais ça ne voudra pas dire que tu t'entendras mieux avec eux qu'avec d'autres personnes sur le long terme. Encore une fois, être surdoué ne fait pas la qualité humaine.
Par contre, la rencontre avec " ses pairs" a souvent un effet bénéfique (du moins au début) car on peut enfin s'exprimer, parler de ses problèmes et de ses difficultés sans être traitée de "pauvre petite fille riche" ou autres....
Mais au fond, est-ce un vrai partage , de la part de celui qui écoute comme de la part de celui qui parle?
Ou dans tous les cas est-ce que ce n'est pas soi qu'on tente de soigner, tout simplement?


Il existe la même diversité que parmi le reste de l'humanité, peut-être même plus si on prend en compte le fait que nous avons plus de possibilités ( dans le bon comme dans le mauvais)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par augenblick Dim 1 Aoû 2010 - 11:33

Pour reprendre la métaphore de Dragibus, on peut avoir une Porsche, rouler à 20 à l'heure et en plus se manger le fossé Wink.

J'essaie de penser quand je trouve quelqu'un con qu'il progressera peut-être demain (si je vois que sa peur l'emporte en permanence, je le laisse de côté) ; je laisse d'emblée les trop tordus agressifs de côté. Nos difficultés sont souvent à la mesure de nos intelligences, nos défenses sont bien planquées et il y a proportionnellement moins de personnes dans la société pour le voir et nous aider.

Quand j'ai dit à mes amis que j'étais surdouée, je l'ai présenté en l'accompagnant du fait que cela ne me préservait pas d'être conne à l'occasion bounce. C'est ce que je pense vrai, et le terme passe beaucoup mieux ainsi.

Is that an answer to your question Betty Boom (je laisse mon lapsus si tu le veux bien Wink)?
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 11:35

être surdoué n'empêche de rien...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Dim 1 Aoû 2010 - 11:40


ma réponse n'est pas passée alors je recommence

je disais que déjà que l'on n'est pas nombreux, mais si en plus il faut trier ...

je sais qu'on dit vaut mieux être seule que mal accompagnée ou encore mieux vaut la qualité que la quantité mais tout de même... confused
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Super PY est rive Dim 1 Aoû 2010 - 11:52

En même temps, ça ne me gêne pas d'être con. Et ça ne me gêne pas vraiment que les autres le soient un peu aussi, ça me parait normal.

Que celui, ou celle qui n'a jamais été con le reproche aux autres en premier Wink
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 35
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par augenblick Dim 1 Aoû 2010 - 11:54

On n'est pas si peu nombreux que ça Very Happy
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 12:17

BETTY BOOP a écrit:
ma réponse n'est pas passée alors je recommence

je disais que déjà que l'on n'est pas nombreux, mais si en plus il faut trier ...

je sais qu'on dit vaut mieux être seule que mal accompagnée ou encore mieux vaut la qualité que la quantité mais tout de même... confused
Ce n'est pas parce que tu ne t'entends pas avec tous les gens ici que tu dois être seule. Le monde est grand, il n'y a pas que les surdoués dans la vie Wink
Et puis la communauté s'agrandissant chaque jour et de plus en plus vite, rien n'est perdu Wink Comme dit Augenblick, nous ne sommes pas si peu nombreux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par V.Lady Dim 1 Aoû 2010 - 12:25


Ta question me paraît naïve, Betty Boop... Pourquoi la douance protégerait-elle de la connerie ? Et puis, qu'appelles-tu la connerie ? Je suis bien persuadée que nous trouvons tous cons des personnes très différentes les unes des autres, j'oserais même l'hypothèse que l'on trouve con deux types de personnes : soit celles qui sont si différentes de nous (valeurs, façons d'être, humour, goûts, réactions, etc.) que l'on ne parvient pas à les appréhender, qu'on a l'impression que l'on n'aura jamais de socle commun pour échanger, soit des personnes qui sont des miroirs grossissants pour nous, qui présentent des "défauts" que l'on trouve insupportables parce qu'on les possède et qu'on ne peut pas les accepter...

Bien sûr, des personnes avec qui l'on a rien à partager, il y en a forcément dans cette prairie, comme partout ailleurs... Mais j'ai aussi rencontré des personnes avec qui j'ai beaucoup à échanger, avec lesquelles un lien s'est noué, que j'espère durable. Et la qualité des échanges a été immédiate, du fait, je pense, que l'on s'était déjà lu et surtout que l'on savait où l'on mettait les pieds. Pas besoin, en effet, de nous justifier ni même nous excuser d'être un peu (beaucoup) atypique.

Faire preuve d'humilité, savoir que l'on n'est pas à l'abri de n'être pas apprécié, ne pas attendre plus que ce que l'on peut nous apporter, accepter ses failles comme celles des autres, ne pas espérer qu'autrui règle nos problèmes ou comble ce que l'on ne sait pas s'apporter à soi-même... ça me semble être la base d'une bonne communication. Ici, pourtant, sans doute plus qu'ailleurs, on trouve des personnes ouvertes, prêtes à ne pas juger, prêtes à se remettre en question, prêtes à avancer par la lecture et l'échange. C'est beaucoup. C'est riche. C'est bon.
De ZC, je prends le meilleur, ce qui me gêne, j'évite d'en faire cas. C'est tout. Pareil que dans la vraie vie.


V.Lady
V.Lady

Messages : 2244
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 46
Localisation : Nord vraiment au nord.

https://www.sous-mon-arbre.fr/actualites/40-de-profundis.html

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Lanza Dim 1 Aoû 2010 - 12:28

Augenblick a écrit:On n'est pas si peu nombreux que ça.
Nous sommes relativement peu nombreux à savoir, par contre.
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 13:20

Et n'oublions pas que le con de l'un n'est pas forcément le con de l'autre. Je suis la conne de quelqu'un sans aucun doute, et ce quelqu'un peut être aussi mon con mais pas forcément. Ça m'étonnerait que le con universel existe lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par augenblick Dim 1 Aoû 2010 - 13:28

Lanza, je suis incapable d'être amie avec tous les surdoués que j'ai rencontré depuis quelques mois, ça fait trop ! lol!
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Dim 1 Aoû 2010 - 13:41

j'avais mis con entre guillemet - c'était pas à prendre au premier degré

c'était juste pour essayer de comprendre comment lorsqu'on a compris le fonctionnement d'un zèbre, on pourrait en sortir des qualités communes ou des défauts communs et certains défauts me paraissaient incompatibles avec la zébritude

un peu une façon de reconnaître les zèbres qui s'ignorent aussi
comme le dit lanza, combien ont conscience d'être zèbre, comment reconnaître un zèbre qui s'ignore

j'aurais peut-être pas du utiliser le terme "c.."
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Dim 1 Aoû 2010 - 14:11

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010 - 21:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Dim 1 Aoû 2010 - 20:39

"con", je l'aurais utilisé comme toi, je pense : "con = mesquin, "mauvais"... Simplement parce que j'ai commis la même erreur que toi lorsque j'ai été soulagée d'apprendre ma douance... J'ai beaucoup lu, vu les mots "empathie", "difficulté à supporter l'injustice"... Donc logiquement ai-je pensé tous les zèbres sont comme moi : incapable de supporter qu'on fasse du mal à une mouche, incapable de supporter la moindre injustice, incapable de vouloir blesser quelqu'un, incapable d'ignorer l'autre (quoique ça je savais déjà que c'était relatif car je suis humaine comme tout un chacun et je suis certainement parfois passée trop vite à côté de certaines personnes). Et pour moi, ça a aussi été un soulagement extrême ! Simplement parce qu'on ne comprenait pas pourquoi je pouvais vider mon porte-monnaie, avoir seulement des yaourts dans mon frigo pour aider quelqu'un, pourquoi j'allais me jeter sous les coups d'un mec alors que je ne suis pas si costaud que ça, pourquoi je me scandalisais pour toutes les injustices que je croisais, pourquoi je n'en dormais pas trop souvent, pourquoi je ressentais tout si fort.
Donc oui, je comprends ton questionnement. Very Happy
Parce que malheureusement, j'ai découvert que tous les zèbres n'étaient pas comme ça... Je suppose que ça appartient au champ des "symptômes", mais que l'on n'est pas obligé de tous les avoir, sans parler du fait qu'un adulte est aussi un enfant qui s'est parfois nié, endurci pour entrer au moins en partie dans le moule.
Et puis il y a l'histoire, le fonctionnement de chacun...
Et là tu soulèves une question que l'une de mes zébrinettes m'a posée justement hier et à laquelle je n'ai pas su quoi répondre : "comment devient-on cruel ? Pourquoi certains vont-ils choisir tout de même le bien et d'autres le mal ? " Je ne sais pas... Une amie m'a dit un jour que c'était une histoire d'amour... qu'il suffisait d'avoir eu un geste d'amour pour en garder le meilleur... Je n'y crois pas car certains attendent dans ce cas plus encore de gestes d'amour. Par contre, je comprends mieux lorsque la personne n'a jamais croisé un mot gentil, un sourire doux, un geste tendre... Mais je ne comprends toujours pas pourquoi certains détournent les yeux ? Pourquoi certains préfèrent rendre un coup pour un autre ? Comment on peut rester devant une personne sans risquer sa peau s'il est en danger (quoique j'apprends à devenir raisonnable car avec le recul, je ne l'ai pas toujours été).
Bref, je vous laisse pour ce soir : je file retrouver mon amoureux. Very Happy
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Loune Dim 1 Aoû 2010 - 21:14

Bien sûr qu'il y a des surdoués qui peuvent nous paraître "cons", comme avec les non surdoués on s'entend avec certains et pas avec d'autres! Je connais des non surdoués absolument extraordinaires, pleins d'empathie et très intelligents, profondément gentils et altruistes, sans les inconvénients que nous rencontrons, nous.
Tu as raison eolia ce qui fait que l'on va être "une bonne ou une mauvaise personne" a fort à voir avec notre enfance et ce que l'on a reçu (cf la chanson de Benjamin Biolay déjà plusieurs fois citée sur le forum : Ton héritage). Je suis quasiment certaine de la surdouance de mon père, mais ayant vécu une enfance absolument abominable, n'ayant jamais reçu la moindre affection, la moindre admiration, il n'a pas su donné ce qu'il n'a jamais reçu, et est aujourd'hui une personne renfermée, égoiste, tyrannique, totalement handicapé socialement...
Loune
Loune

Messages : 168
Date d'inscription : 21/03/2010
Localisation : Londres

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Lun 2 Aoû 2010 - 8:20

Pas seulement...
C'est pour cela que pour ma part, Alice Miller m'a parfois agacée... Trop souvent la faute des parents à mon goût... Comme si avoir eu quelques difficultés étaient une excuse...
J'ai eu une vie d'enfer, je n'ai pas "mal tourné", juste pioché ici et là les quelques gestes d'amour qu'on avait pu avoir pour moi.
Mon père a été idolâtré, il est devenu un tyran violent. Il n'était pas zèbre, ceci dit.
Alors l'histoire personnelle, oui. Mais le tempérament aussi... Après la lecture d'Alice Miller, je me suis penchée sur certaines personnalités connues qui ont commis des horreurs et bien, je ne vois pas en quoi parfois leur comportement est "justifié" par leur passé. J'avais lu que cela pouvait être lié au fort sentiment d'injustice ; que pour eux, l'injustice aurait été si forte qu'ils auraient souhaité se venger de celle-ci sur les personnes représentant ceux qui les auraient blessés. J 'entends l'argument, je ne l'accepte pas pour excuser leur comportement. Trop facile. Pour moi, souffrir de la violence, m'a au contraire donner envie de paix et d'aimer davantage, tout en mettant trop souvent ma carapace, c'est vrai.
Donc je récidive What a Face : question d'histoire et tempérament.
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Lun 2 Aoû 2010 - 9:48

merci à tous pour ces réponses 6 très enrichissant

ne croyez-vous pas tout de même que JSF démonte un mécanisme commun aux zèbres qui nous empêche d'aller trop loin dans certains défauts, certaines attitudes ? de la même façon que cela nous permet d'aller loin dans certaines aptitudes ?

l'image de soi et la culpabilité et le fait comme elle dit qu'un zèbre n'aura jamais, jamais "la grosse tête" devrait nous préserver de la VRAIE arrogance, de la VRAIE méchanceté par exemple

mais effectivement qu'est-ce que la vraie méchanceté, il n'y en a pas de fausse bien sûr

je pense par exemple qu'un zèbre ne peut pas être un pervers narcissique (lire le super topic de bochra sur les machos mens)
cela me paraît incompatible mais je ne suis pas psy, c juste une réflexion

au contraire, un pervers narcissique et un zèbre c la pire des combinaisons

et bien, il doit y avoir d'autres attitudes, déviances, pathologies pour lesquelles notre fonctionnement même, notre cerveau, hyper lucide et toujours en éveil nous protège

qu'en pensez-vous ?
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par augenblick Lun 2 Aoû 2010 - 11:36

Il n'y a pas que le cerveau dans la vie, et les gros QI peuvent aussi être névrosés, psychotiques, border line, pervers, et tout ce que n'importe qui peut être, avec peut-être en effet des pathologies plus regroupées (je ne saurais dire lesquelles). Nous ne sommes protégés de rien, mais nous avons simplement des ressources importantes que nous pouvons utiliser ou pas. L'angoisse fige la pensée.


Dernière édition par augenblick le Lun 2 Aoû 2010 - 12:06, édité 1 fois (Raison : accord sujet-verbe (haaan))
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Lun 2 Aoû 2010 - 11:39


La vie est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent

Horace Walpole
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Lun 2 Aoû 2010 - 12:35

Je crains que la douance ne protège de rien, y compris de la cruauté ou de l'arrogance... Il me semble pourtant que nous y sommes peut-être un peu moins exposés (enfin ça, c'est peut-être mon côté utopiste qui rêve un peu trop, pas envie de trop explorer ce point ... Very Happy ).
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Lun 2 Aoû 2010 - 23:01

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010 - 21:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Mar 3 Aoû 2010 - 8:29

Bonjour Very Happy
Ma lecture d'Alice Miller date un peu... Peut-être as-tu raison, il me faudrait la relire... Disons que deux ou trois petites choses m'avaient gênée.. J'ai commencé cette lecture, suite à un conseil et la lectrice en question y voyait une excuse "parents non parfaits" = "troubles des enfants" et lorsque j'écris "parents non parfaits", c'est à dessein. Or les parents parfaits sont inexistants. Dans ce cas, une explication à de mauvais choix est toujours possible.
Il m'a semblé que la notion de libre-arbitre n'était pas suffisamment présente... Et il me semble(mais peut-être est-ce que les commentaires qui avaient fait suite à cette lecture m'ont agacée et ont ainsi déformé ma lecture) qu'elle appartenait à ces auteurs qui prétendent qu'un enfant maltraité a toutes les chances de reproduire...

L'idolâtrie = une maltraitance... Un peu difficile à avaler lorsqu'on sait ce qu'est vraiment la maltraitance (non dit contre toi car je l'ai lu également), même si je suis d'accord qu'il s'agit d'une énorme erreur éducative. Oui, je peux comprendre que cela induise des comportements inadaptés. Mais là encore,tous ne "tourneront" pas mal. Pourquoi ? Question d'individu. Voilà ce qui m'intéresserait : ne plus chercher systématiquement du côté des parents, de l'entourage, mais redonner à chacun ses propres choix et comprendre vraiment... Si c'est possible...

J'ai également lu Cyrulnik : enfin une lecture positive concernant la maltraitance ! Certainement pas par hasard...

Enfin lorsque j'écris
"Comme si avoir eu quelques difficultés étaient une excuse... ", je minimise volontairement. Ceci dit, je ne crois pas qu'avoir eu un parent qui ne vous écoutait pas assez (sans aller jusqu'à une violence morale qui est aussi grave qu'une violence physique) soit aussi grave que d'avoir subi une véritable maltraitance , une de ces maltraitances qui vous font vivre dans la terreur permanente. C'est ce que je regrette chez bon nombre d'auteurs : tout expliquer (ou presque) par l'éducation et j'ai entendu ou lu "ah mais ça n'est pas ma faute, je n'ai pas eu assez d'amour". Ok, ça explique le manque de confiance en soi, le mal être, ça peut expliquer certaines réactions.
Otons "justifier" si tu veux, il n'en reste pas moins que pour moi, ça n'explique pas assez. Je dirais que l'histoire est responsable entre 10 et 60% (dans les cas les plus graves de maltraitance ) et qu'ensuite entre en jeu l'individu.

Tout à fait d'accord avec l'autre partie de ta réponse : un zèbre a sans doute plus de facilité à repérer le mal. Revers de la médaille : il est peut-être plus dangereux s'il choisit le mauvais versant et son hypersensibilité peut le condamner davantage qu'un autre à ne pas briser le bouclier qu'il se sera construit.
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par augenblick Mar 3 Aoû 2010 - 9:16

L'idolâtrie est souvent une absence de reconnaissance de l'autre et une utilisation narcissique à son propre bénéfice. Souvent cela se paye très cher parce l'enfant n'a pas reçu de quoi grandir.
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par lmuyt Mar 3 Aoû 2010 - 11:30

"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est volupté de fin gourmet"
lmuyt
lmuyt

Messages : 78
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 38
Localisation : doubs

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Black Swan Mar 3 Aoû 2010 - 16:30

Con par rapport a qui? être ou ne pas être (d'ailleur si quelqu'un peu m'apprendre à mettre un accent circonflexe sur un e sans piquer une crise de nerf ça serait sympa d'avance merci) oui être con défini un peu le seuil d'intelligence de l'autre et bien souvent le nôtre, ma "connerie" m'aide a l'être un peu moins, si être con me fait dire des conneries qui échappent rarement à mes oreilles, ce qui me permet d'avancer dans mon soucis de perfection, si être con est de ne pas être sympa alors je suis sans doute la reine étant donné que j'ai un mal de chien à ne pas me moquer, ce qui me fait tordre de rire, avec un tel sens de l'humour je me demande encore comment je fais pour ne pas être déja morte? mais bon je reste dans la limite de ce que l'autre peu supporter puisque je sais et pas lui (je n'ai pas encore rencontré de personnes au QI équivalent au mien) Mais je suis fière d'être conne puisque dans le pire des cas la plus intelligente c'est encore moi. NON ? cheers

J'ai relue et je suis effectivement très conne Razz Razz


Dernière édition par swan le Dim 17 Oct 2010 - 13:21, édité 1 fois (Raison : sa dépends des jours ^^)
Black Swan
Black Swan

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 53
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Sam 7 Aoû 2010 - 23:59



BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Equinoxs Dim 8 Aoû 2010 - 12:28

Combien de fois je me suis dit apres coup:

"Meeeeeerde mais quel con ! pourquoi j'ai dit ça !"
" Pffff chui vraiment trop con"
"Je dois être plus con que la moyenne c'est pas possible autrement"
"je vais encore passer pour un con..."
"J'ai vraiment une vie de con"
"Ca m'apprendra à être con"

A mon avis on est pas specialement con-mechant, on est plutot con-portement decalé Wink
Equinoxs
Equinoxs

Messages : 108
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 45
Localisation : Mordor

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par BETTY BOOP Dim 8 Aoû 2010 - 14:47


ne pas confondre con et naïf - on peut être les deux bien entendu Smile

mais la naïveté peut être d'une fraîcheur et d'une justesse enfantine - la connerie rarement
BETTY BOOP
BETTY BOOP

Messages : 269
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 47
Localisation : DANS MES PENSEES

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Lun 9 Aoû 2010 - 18:56

Je suis con : par exemple, je n'ai toujours pas compris comment on se servait des traquebaques sur les blogs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Equinoxs Lun 9 Aoû 2010 - 19:26

lol!
Equinoxs
Equinoxs

Messages : 108
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 45
Localisation : Mordor

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par chip Lun 9 Aoû 2010 - 19:39

NON

la connerie peut toucher tout l'monde
chip
chip

Messages : 197
Date d'inscription : 31/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Martel en tête Lun 9 Aoû 2010 - 20:03

Je confirme la connerie fait même partie intégrante de la "zèbritude"
Martel en tête
Martel en tête

Messages : 850
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par AS Sam 14 Aoû 2010 - 1:18

J'ai toujours pense que cette hyperlucidite me protegerait de tout acte de mechancete.. Jusqu'au jour où on m'a pousse à bout et où je me suis faite manipulee par une surdouee pscyhologue diabolique qui a fait resurgir toute la violence que j'avais engrangee toute ma vie'lorsq par ex, je m'adressais à des personnes sur le mode empathique et que ces mêmes personnes me prenaient pour une debile ou une gamine)... J'ai agis malgre moi pendant cette periode contre mes principes moraux et ethiques que j'ai defendus corps et âme tout au long de ma vie, j'y ai perdu des amis chers, le gars ac qui je me voyais faire ma vie, et surtout ma dignite... La lecon, ne jamais laisser quelqu'un d'autre nous dicter notre conduite, c'est notre coeur qui doit penser je pense cela du moins... Ne jamais faire à autrui ce que l'on ne voudrait pas que l'on nous fasse... Quand à l'empathie et la lucidite, toujours les garder comme de precieuses ressources...
Sur les vrais cons et les faux cons, je me ss trompee parfois, ayant pris quelqu'un comme un ""vrai con"" alors que c'etait un ""faux con"" qui avait pris la figure du ""faux con"" pour se proteger et s'adapter à notre monde sans pitie, je l'ai percu comme un vrai con alors qu'il etait des notres...J'avais pris au sens litteral, au pied de la lettre et au premier degre ses propos alors qu'il etait seulement en train de me tester...

La question: par humanisme, doit on considerer un vrai con comme perfectible et "corrigible"? doit on tolerer un ""vrai con"" ? doit on tolerer l'intolerable? Un vieux debat ici en toile de fond : la tolerance de l'intolerance n'est elle pas l'intolerance? quelle posture face au faux con: la fausse intolerance = la vraie tolerance?
AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Sam 14 Aoû 2010 - 8:58

AnneSor a écrit:la tolerance de l'intolerance n'est elle pas l'intolerance?
+1
Et merci pour ce témoignage courageux...
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Sam 14 Aoû 2010 - 10:45

La question: par humanisme, doit on considerer un vrai con comme perfectible et "corrigible"? doit on tolerer un ""vrai con"" ? doit on tolerer l'intolerable? Un vieux debat ici en toile de fond : la tolerance de l'intolerance n'est elle pas l'intolerance? quelle posture face au faux con: la fausse intolerance = la vraie tolerance?

Pour la question de l'intolérance : je préfère éviter de manier ce genre de mot comme ça, en enfilade. Les dérives sont telles que je ne sais plus où est le bien ou le mal dans le fait d'être tolérant ou intolérant "dans l'absolu". La formule à la mode est : "je suis tolérant, sauf avec l'intolérance", et tous ceux que j'ai vu l'employer sont à ranger parmi les pires intolérants que j'aie connus : elle leur sert à cataloguer "intolérants" tous ceux qui sont différents et n'ont pas envie d'abandonner leur propre système, et à en faire d'authentiques intégristes, ou fachos, ou hypocrites ou ce que vous voulez. En fait, cela veut dire "je ne tolère que les choses qui sont bien, et je ne vois aucune raison d'être tolérant envers ce qui n'est Pas Bien." Ah bah si, c'est le principe de la tolérance : accepter l'existence de ce qui ne nous plaît pas, même si on est persuadé que ça plaît à peu de monde, ou alors à des vilains méchants. N'être tolérant que vis-à-vis de ce qui ne nous dérange pas, ce n'est pas de la tolérance, c'est même l'exact opposé.

Et comme on ne peut évidemment pas tout tolérer (sinon il n'existe pas de lois, le crime devient également tolérable) je préfère encore penser la tolérance au cas par cas. ça, je tolère ou pas ? et pourquoi ? Avoir un système de valeurs et de pensée cohérent, et poser le problème dans le cadre de ce système.

Est-ce que je tolère la connerie que manifeste Untel ? ça dépend. Qui suis-je pour lui ordonner de changer sa vie ? Quid de sa liberté ? Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits (identiques, non, égaux en toutes choses, non plus), même les zèbres, même les cons, même les zèbres cons, les cons pas zèbres, les zèbres pas cons et les pas cons pas zèbres.

Pour la question de savoir si chaque con peut évoluer, je pense que oui. Par contre, j'ai renoncé à croire que j'avais le pouvoir, moi, de changer en "quelque chose de mieux" chaque con que je pourrais croiser (moi inclus).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Sam 14 Aoû 2010 - 13:17

Première question : non, regarde moi^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Sam 14 Aoû 2010 - 16:44

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010 - 21:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Sam 14 Aoû 2010 - 17:09

Plume d'eau,
Tu n'as pas tort... J'ai effectivement entendu ce genre de discours pour couvrir finalement une véritable intolérance...
Je n'ai pas souhaité développer. Je vais tâcher de le faire un peu plus pour préciser ma pensée. En ce qui me concerne, je ne parlais pas de ne pas pouvoir tolérer certaines choses. Par exemple, puisque je suis également sur le thème du végétarisme, à titre personnel, il m'est impossible de manger de la viande, difficile de supporter la vue d'un animal mort pour être mangé. Des réactions intolérantes, j'en reçois. Régulièrement, je me tais alors qu'on ne tolère pas ma différence, je ne crois pas que ce soit de l'intolérance.
Par contre, lorsque quelqu'un a des mots, une attitude très violente, est-ce de la tolérance que d'accepter cette attitude ?
Le raccourci était facile, la phrase maladroite, je l'ai pris comme un jeu de mots et j'ai cherché à en percevoir un sens plus profond. Peut-être n'aurais-je pas dû la copier tel quelle, mais certaines images me sont immédiatement venues à l'esprit et c'est cette idée qui me semble vraie : ne pas accepter de tolérer ce qui est intolérable, non pas ce qui nous gêne, nous chatouille, ne correspond pas à nos choix ou idées, mais ce qui est clairement une attitude de mépris et de violence de l'autre !

Ze tortue,
Ayant lu "surdouée" avant "psychologue", je me suis pour ma part demandée s'il ne s'agissait pas d'un trait de caractère. Anne nous le précisera si elle le souhaite. Dans ce cas, il pourrait s'agir d'un PN, non ? Et quand bien même, ne crois-tu pas qu'il soit également possible (je ne dis pas certain) qu'un thérapeute soit réellement perverti et profite de sa situation pour manipuler son patient ?
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par Invité Sam 14 Aoû 2010 - 19:43

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010 - 21:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par AS Dim 15 Aoû 2010 - 12:59

petite allégorie : tu as un endroit bien douloureux sur un endroit de ton corps ... c'est rouge , chaud , gonflé , ça a été provoqué par quelqu'un d'autre qui t'a blessé et ça s'est infecté .
tu vas voir le médecin , il appuie et voit que c'est un abcès , or un abcès , ça se vide .
il incise l'abcès mais comme ça te fait mal tu te "laches" en frappant violemment un de tes proches qui n'est pourtant pas celui qui est responsable de l'abcès ...
et c'est la faute au médecin ?

Reponse: ceci a ete le declencheur je n'ai jms pris pr responsable une autre q moi même, ce serait lâche et trop facile, . J'ai reconnu mes torts et essayer de reparer.
Maintenant oui, essayer de ne pas Re-remplir ma grange ca va etre arreter de vouloir sauver autrui avant moi même, arreter de prendre en charge la responsabilite pour tout le monde et seulement prendre ma part de responsabilite dans ce qu'il advient, fixer les limites etc etc

As tu Zetortue des autres moyens pr eviter de re-remplir le vase?
AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par AS Dim 15 Aoû 2010 - 13:06

EOLIA:

J'avais totale confiance en ma psy, une confiance aveugle... là où j'aurai du me mefier
AS
AS

Messages : 71
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eolia Lun 16 Aoû 2010 - 14:16

Bon courage à vous deux : Ze tortue et AnneSor... flower
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par B! Mar 12 Oct 2010 - 19:10

je me demande si, au contraire, la zébritude ne serait pas parfois un accélérateur de connerie.
Je veux dire par là : être HQI, ça veut dire qu'on réfléchit plus que les autres, mais ça ne veut pas dire qu'on réfléchit mieux.

Donc en admettant que je réfléchisse beaucoup, mais mal, ça voudrait dire que mon HQI me permet d'être plus con que la moyenne...

De plus, dans l'hypothèse où mon HQI m'apporte la certitude que je suis quelqu'un de super intelligent qui se trompe rarement, alors l'accélérateur à connerie compte double, et je deviens un gros con zèbre.

Donc pour conclure ma brillante équation, la zébritude, loin de nous empécher d'être con, peut au contraire nous entrainer malgré nous dans les méandres de la connerie.

Aussi, remise en question (celle qui est saine, pas celle qui revet l'apparence d'une remise en question mais qui en réalité est une culpabilisation) et modestie me semblent être les garants d'une zébritude sans (trop de) connerie Very Happy

B!

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 38
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par eric the guy Ven 15 Oct 2010 - 21:50

je pense pas qu'être surdoué empêche d'être con
eric the guy
eric the guy

Messages : 236
Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 50
Localisation : Ile de Fance (Les Ulis)

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par braifs Ven 15 Oct 2010 - 22:26

Bochra a écrit:je me demande si, au contraire, la zébritude ne serait pas parfois un accélérateur de connerie.
Je veux dire par là : être HQI, ça veut dire qu'on réfléchit plus que les autres, mais ça ne veut pas dire qu'on réfléchit mieux.

Donc en admettant que je réfléchisse beaucoup, mais mal, ça voudrait dire que mon HQI me permet d'être plus con que la moyenne...
C'est rien que des conneries tout ça... => CQFD cheers

Arrow
braifs
braifs

Messages : 256
Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Montreal

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par B! Ven 15 Oct 2010 - 22:36

niahahahahaaaaaa! j'adoooooore!!! Very Happy

B!

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 38
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ? Empty Re: la zébritude nous empêche-t-elle d'être "con" ?

Message par PEF Sam 16 Oct 2010 - 10:59

Bochra a écrit:je me demande si, au contraire, la zébritude ne serait pas parfois un accélérateur de connerie.
Je veux dire par là : être HQI, ça veut dire qu'on réfléchit plus que les autres, mais ça ne veut pas dire qu'on réfléchit mieux.

Donc en admettant que je réfléchisse beaucoup, mais mal, ça voudrait dire que mon HQI me permet d'être plus con que la moyenne...

De plus, dans l'hypothèse où mon HQI m'apporte la certitude que je suis quelqu'un de super intelligent qui se trompe rarement, alors l'accélérateur à connerie compte double, et je deviens un gros con zèbre.

Donc pour conclure ma brillante équation, la zébritude, loin de nous empécher d'être con, peut au contraire nous entrainer malgré nous dans les méandres de la connerie.


Il me semblait qu'il était communément admis, à tord ou à raison, qu'au contraire, être zèbre signifiait être qualitativement plus intelligent, donc dans ce cas, à moins que tu dises volontairement une connerie, on aurait au contraire tendance à en dire moins.
Mais donc si tu en dis une volontairement, puisque tu as pu y réfléchir plus, tu pourras en dire une plus énorme qu'une personne non-zèbre.

Maintenant, si tu parles de HQI non-zèbre, alors là vu que c'est être quantitativement plus intelligent, tu auras tendance à dire la même connerie que n'importe quel non-zèbre, la seule différence sera que tu la sors plus rapidement d'où ce conseil : tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler lol!

PEF

Messages : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Age : 34
Localisation : Nancy (France) et Sherbrooke (Quebec)

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum