syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

+12
gwennhadu
siamois93
chti-kawa
Lophophora
Carbone
UK09
sophye
dessein
remyy
Unhorriblehurlement
Rayure 113
une (gaufre)
16 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mar 23 Juil 2013 - 22:26

Bon, je ne sais pas trop si je poste au bon endroit mais ...
Salut, je vous écris ce charmant billet entre deux ...non, je ne le dirai pas finalement ^^ car ma situation est devenue vraiment handicapante et j'aimerais savoir si certains d'entre-vous présentent ceci et surtout, comment y remédier
je m'explique:
je me balade tranquillement, sautant après les papillons(non, c'était juste pour planter un décor signifiant qu'à la base, tout va bien) quand soudainement, je pense à je ne sais quoi d'apparemment beaucoup trop stressant pour que ma pauvre petite amygdale/hippocampe puisse gérer et là, catastrophe:
je commence à avoir des crampes tout-à-fait violentes au niveau du ventre(oui, très précis) et parfois même, je finis à me tordre par terre/crier
mais ce n'est pas tout! Parce qu'une tout aussi soudaine bronchoconstriction tout droit sortie des flammes de l'Enfer accompagne ce phénomène tout-à-fait plaisant.
Résultat: obligée d'évacuer le contenu de mon tube digestif sur place, peu importe où je suis, (tout de façons, je suis incapable de marcher du à la douleur) respiration sifflante et puis mal de tête (oedème de quinck la fois passée, solutionné en prenant un antihistaminique et en faisant 2 puffs de ma soeur asthmatique direct en rentrant(comme je pouvais))
je présente un rhume des foins et j'ai pensé à de l'asthme allergique la fois passée parce que je n'avais pas pris mon antihistaminique tout comme aujourd'hui d'ailleurs mais c'est quand même étrange que les deux arrivent en même temps. Si ça se trouve, la bronchoconstriction est due aussi au stress et elle s'est solutionnée par effet placebo mais j'ai un doûte...

situations:
je précise que j'ai des diahrées/crampes aussi quand j'ai froid et que le stress est souvent lié à une situation inhabituelle ou une angoisse de performance:
-je commence à travailler en maison de repos(ou même après avoir commencé, certains jours, je ne sais pas pourquoi mais je le sens mal, j'ai peur d'être nulle et je stresse)
-j'ai reçu une voiture et je vais avoir mes résultats d'examens
-je rencontre de nouvelles personnes
-je dors chez des amis/ bosse le lendemain et dois revenir en voiture
-aucune idée de pourquoi mais je stresse

ça devient trop fréquent pour que je laisse passer, je veux savoir didjû!
merci d'avance et désolée pour les détails


Dernière édition par une (lotus naissant) le Mer 26 Mar 2014 - 22:59, édité 4 fois
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Invité Mar 23 Juil 2013 - 22:40

Il faudrait consulter un pneumologue/allergologue, déjà, pour clarifier cette histoire d'asthme et d'oedème de Quincke.

Ensuite, la diarrhée est une manifestation classique post-stress, elle est due à un bas débit mésentérique pendant la période de stress (le corps redistribue alors le sang dans les organes importants pour gérer la situation: Cerveau, muscles et coeur, pour réfléchir à la cause du stress et la fuir/y faire face... Au détriment des reins et du système digestif. Le tube digestif souffre parfois et le contenu de l'intestin ne voit plus son eau réabsorbée par le colon -> diarrhée).

Une consultation avec un psychologue, dans un second temps, ne serait pas superflue je pense Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 24 Juil 2013 - 20:44

yes mais à ce point-là, ça m'empêche de fuir xD tout ça en 5sec max
j'y vais déjà, je lui parlerai de tout ça prochainement du coup... mais je ne sais pas si elle va savoir m'aider si moi-même je ne connais quelques fois pas la cause de mon stress... et je crois que c'est trop puissant pour être "normal", il faudra peut-être chercher du côté hormonal :/
merci^^
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Rayure 113 Jeu 25 Juil 2013 - 15:26

Suggestion sûrement idiote, et qui ne peut intervenir qu'en complément (et non pas en remplacement) des conseils donnés ci-dessus, mais que penser de prendre quelques lecons de sophrologie/méditation/zen/yoga et autres arts médidatifs et respiratoires ?

Rayure 113

Messages : 96
Date d'inscription : 19/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Jeu 25 Juil 2013 - 16:07

si c'est idiot, on le sera à deux alors :p j'y avais pensé... des témoignages quant à ces techniques?
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Rayure 113 Jeu 25 Juil 2013 - 19:51

Celà dépend de la "voie" que tu veux embrasser :

- la sophrologie est "purement" technique (i.e. dépourvue d'à côtés philosophiques, pour le dire comme ca), mais ca n'enlève en rien ses qualités

- le zen est transcendental et bouddhique. Pour la pratique du Zen, il faut se rendre dans un Temple Bouddhiste (enfin, pour la vraie version. Celle proposée dans des appartements par des "soixante-huitards" - même si je n'ai rien contre - mais est au Zen ce que McDonald's est à la gastronomie. Néanmoins, si jamais il n'y a pas d'autres possibilités, celà peut s'avérer utile pour avoir des techniques de base)

- le yoga dépend de quelle pratique tu choisis. La version "fleur de lotus" n'est pas unique... tu peux très bien te retrouver dans un dojo à faire des étirements qui te feront hurler de douleur. C'est aussi du yoga. Juste, il y a différentes écoles.

- Les autres arts méditatifs d'origine orientale et asiatique : là, il y a une base philosophique, sur la maîtrise des flux, des énergies, etc. Après, libre à toi d'y adhérer. Mais si tu es définitevement contre tout ce qui est philosophie et "sciences" orientales pour un carthésianisme allopathique, et bien... ce n'est peut.être pas la meilleure des solutions.

Néanmoins, tous ces conseils sont des descriptions personnelles de ces pratiques. Elles ont tous des points positifs, et d'autres moins, et ma liste n'est pas exhaustive, ni ne dispense d'un à-côté thérapeutique.
Après, ce n'est pas non-plus discriminatoire : je ne veux pas que tu choisisses en fonction de ce que j'ai dit, car je ne l'ai pas fait en ce sens, et j'ai cherché à ne privilégier - ou nuire - à aucune.
Tu peux approfondir par des recherches personnelles sur internet, par ex., mais en évitant les forums soit-disant "médicaux" ; plutôt en te tournant vers la littérature consacrée.
Tu peux également prendre également contact avec ces personnes et associations qui dispensent ces pratiques : en général, si tu leur expliques que tu viens pour un essai pour voir si celà te correspond, il arrive qu'ils ne te feront rien payer du tout.
Après, à toi de choisir.... Smile 

Rayure 113

Messages : 96
Date d'inscription : 19/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Jeu 25 Juil 2013 - 22:38

ah non ^^ je ne suis pas du tout contre une approche holistique (c'est d'ailleurs ce qu'on voyait en médecine donc j'ai de la doc). Je considère que le mental est à primer lors d'une prise en charge car même si le médicament soigne un symptôme particulier, sa réapparition pourrait parfois être évitée grâce à une meilleure prise en charge du mental de la personne.
je crois que l'image du praticien tout puissant, tout en blanc, supérieur et sûr de ses convictions ne prenant pourtant en compte qu'une partie de la réalité est dépassée. Juste faire gaffe qu'il y ait une base non-charlatanesque.
merde, j'ai oublié ce que je voulais faire comme parallèle avec dieu.... hé merde...soit^^
Du coup, je suis pour la corpo-philo^^ mais j'avoue que je ne suis pas patiente pour un sou et j'ai plutôt tendance à demander qu'on m'accompagne et qu'on me guide plutôt que de me faire réfléchir encore plus pour que je trouve moi-même parce qu'il n'est pas dit que je trouverai vu qu'y aura toujours une petite voix qui me dira "ce que tu fais, ça sert à rien, c'est peut-être pas la bonne direction d'ailleurs et tu vas crever sans avoir rien fait de bon"(oui, y a de quoi développer)
ok. Je vais essayer la sophrologie et la peinture dans un premier temps. (la peinture pour voir qu'il peut sortir enfin quelque chose de visible, d'existant, de parlant de moi et m'exprimer par elle)

mais je suis toujours ouverte à tout commentaire ^^ et ah oui voilà ! on a considéré comme divines certaines choses qui pour moi ne l'étaient pas car on ne savait pas les expliquer, eh bien moi je vois un parallèle avec le fait qu'il ne faut pas considérer comme charlatanesques et maléfiques certaines pratiques tout bonnement parce qu'elles ne font pas partie de la médecine occidentale. Je suis même sûre qu'en changeant certains mots, certaines gestuelles, ... il y a beaucoup de choses qui pourraient passer et être étudiées scientifiquement mais bon, l'esprit est délaissé et ses manifestations ne sont pas aussi ...merde... je craque xD en tout cas, merci Smile
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Unhorriblehurlement Jeu 25 Juil 2013 - 23:02

Si tu as des hypnotiseurs à proximité de chez toi, cela peut être rapidement efficace.
Sinon, l'auto-hypnose peut t'être utile, mais demande que tu l'apprennes et prendra donc un peu plus de temps pour les résultats.
Unhorriblehurlement
Unhorriblehurlement

Messages : 673
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 31
Localisation : Un endroit abstrait reflétant mon intériorité

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par remyy Jeu 1 Aoû 2013 - 23:58

Asthme émotionnel je connais depuis 47 ans.
Ça va un peu mieux depuis que je vois ma psy, je me rend compte que ce n'est pas que mon corps qui est malade.
Si tu trouve un truc tu m'en fais part.
Je pense essayer yoga et méditation dès que j'arrive à me faire face.
Bises.
remyy
remyy

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 56
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Ven 2 Aoû 2013 - 22:02

aha! j'en avais jamais entendu parler par quelqu'un qui présentait ça... je me disais juste que c'était possible...
je vous ferai part des conclusions des divers gens que j'irai voir et des techniques que je pourrais éventuellement trouver ^^ sait-on jamais
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 22:21

EFFET SECONDAIRE MEDOC VACCIN PILULLE OU AUTRE PDT CHIMIQUE ?


CLAVIER HS
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par dessein Ven 2 Aoû 2013 - 22:37

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) 000108
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par sophye Ven 2 Aoû 2013 - 22:40

Peut être qu'il faudrait essayer l'homéopathie et voir une psy?
sophye
sophye

Messages : 136
Date d'inscription : 01/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par remyy Ven 2 Aoû 2013 - 23:24

C'est surtout voir une psy pour apprendre et comprendre d'ou sortent ces émotions si terrorisantes qu'elles te coupent le souffle !
Le reste aide mais ne suffit pas.

Bises.
Rémy.
remyy
remyy

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 56
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par UK09 Sam 3 Aoû 2013 - 0:47

As-tu pensé à te mettre à un art martial?
J'en ai 3 en tête:
-le karaté,plutôt du wadô-ryû, mais du shôtôkan-ryû ferait sûrement l'affaire
-l’aïkido
-le judo
La karaté t'enseigne a concentrer ton énergie physique et spirituel pour la transmettre vers l'extérieur, pour soigner comme pour détruire. Tu renforces ton corps et ton esprit ensemble.
Le judo et l'aïkido renforce surtout l'esprit, le corps se renforçant par-lui même à force de pratique. Tu t'adaptes à l'énergie de l'autre, tu soustrais et additionnes des forces etc.

Ça rapproche du zen - sans la version 68-tards décriée, à raison, par Rayure 113 - de la sophrologie. Et tu es obligée d'avoir une hygiène alimentaire minimale, ce qui ne gâche rien.
Tu peux aussi te tourner vers les différents kung fu.

L'idée, c'est vraiment ce retour sur soi-même et sur l'Univers. Une appréhension de soi vraiment différente de ce que la philosophie et la science occidentales peuvent offrir. Une reprise de contrôle de son être physique et psychique.

En espérant que ça puisse te servir.
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 33
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Carbone Dim 4 Aoû 2013 - 23:57

Et bien en te lisant, tu m'a directement fait penser à Thierry Janssen. "La maladie a-t-elle un sens?" et le "défi positif", tu connais?
http://www.thierryjanssen.com/videos

J'espère que tes consultations et tes nouvelles activités te font/feront le plus grand bien et que tu finiras par trouver ce qui te fait réagir de la sorte. Peut-être peux-tu tenir un journal dans lequel tu écris ce qui t'arrive, quand ça t'arrive, comment tu te sens à ce moment la, quel est le contexte, etc et que ça te permettra de te rendre compte de choses qui peuvent être les déclencheurs, de prendre du recul sur ce qui t'arrive. Smile
Carbone
Carbone

Messages : 154
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Lun 5 Aoû 2013 - 15:05

mh :/ j'aime pas l'idée d'aller quelque part dans le but de soigner mon esprit... ça m'emmerde sérieusement ... je trouve ça limite ridicule xD c'est un peu genre... je suis "ainsi" mais je vais là 1h/semaine pour apprendre à aller mieux et le lendemain, je serai de nouveau "ainsi" je ne sais pas si vous ressentez pareil... mais attention hein :)je vais bien devoir faire quelque chose...
j'aimerais être bien avec moi-même directement et ça me répugne de me dire qu'y a même pas moyen de prime abord... dans ma tête, y a pleins de gens qui sont bien dans leur peau et moi, j'ai quelque chose en moins à ce niveau et du coup, ça renforce l'effet"je suis pas finie" / " j'abuse pour rien" / "je ne m'écoute pas"...mais écouter quoi exactement...j'ai toujours des contre-arguments... il y a toujours moyen de défendre ou pas une pensée... selon comme on se place... et si on se plaçait mal? ça ne doit pas m'aider à avancer tiens ça xD
pour le karaté... j'en ai fait un an mais je n'ai pas accroché :/ vous allez sérieusement me prendre pour une folle mais ce que je préférais là-dedans, c'était courir à 4 pattes pour l'échauffement(au fait... on était sensés être debout) (j'étais jeune xD)
plus sérieusement, je n'ai pas accroché avec l'idée de combat, je pense. Pour moi, tout doit être une harmonie sinon, ça ne vaut pas la peine. Et si on se bat pour l'harmonie, en est-ce une?
je crois que pour moi, quand les choses se mettent en place, qu'on s'accepte, là ça peut marcher. Un déclic. Pas avant. Et si y en a pas, je dois être mal adaptée à la vie. Vous allez dire que je tourne en rond du coup... oui
Je crois que si je n'arrive pas à être bien de moi-même, je ne me mérite pas. Je ne mérite pas de me donner du mal pour moi.
Produits chimiques... mh en fait j'ai commencé l'asthme allergique l'année passée (un peu celle d'avant mais vraiment pas aussi grave) quand j'étais en kot (prairie derrière le kot avec des arbres....) mais c'est peut-être aussi lié à l'absorption conséquente de bière à cette période aussi ^^(univ) parce qu'en même temps, j'ai commencé à faire du reflux gastro-oesophagien et ça, je pense que la bière n'y est pas pour rien
aïkido... faudrait que je me force à aller faire un tour...
j'avais pensé pour le journal mais parfois je n'arrive même pas à dire ce qui me stresse :/
je crois que c'est surtout la peur de décevoir, le sentiment d'être submergée par l'insurmontable....(alors que si on ne fait pas attention et qu'on fonce, ça va... en principe)
vais regarder les vidéos Smile
j'aimerais bien écrire... mais... j'ai le sentiment (quand je dois commencer) que ça sera forcément médiocre(très)... quand je suis triste, là c'est mieux.. là, je me permets d'aimer..
l'impression de n'avoir rien à raconter... qu'on va se moquer de moi... que je suis bien trop présomptueuse de mes possibles qualités... ce genre de choses...
et en même temps, je me dis que ça devrait être bien... puis j'en conclus que je suis lâche de ne pas essayer... puis je me demande à quoi ça servirait de toutes façons...
merci tout le monde Smile
edit: j'ai peur-si je fais attention à mon alimentation- de retomber dans les extrêmes...
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Lun 5 Aoû 2013 - 15:10

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) 945420_455243021226419_1018220671_n
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Carbone Mar 6 Aoû 2013 - 6:39

Une a écrit:j'aimerais bien écrire... mais... j'ai le sentiment (quand je dois commencer) que ça sera forcément médiocre(très)... quand je suis triste, là c'est mieux.. là, je me permets d'aimer..
l'impression de n'avoir rien à raconter... qu'on va se moquer de moi... que je suis bien trop présomptueuse de mes possibles qualités... ce genre de choses...
et en même temps, je me dis que ça devrait être bien... puis j'en conclus que je suis lâche de ne pas essayer... puis je me demande à quoi ça servirait de toutes façons...
C'est normal de ressentir ce genre de choses au début surtout lorsqu'on manque de confiance en soi je pense. Gardes peut-être à l'esprit que c'est pour toi que tu écris. Pour ta santé, ton bonheur, ton bien être mais aussi par amour pour ta propre existence, pour la personne unique que tu es... ce genre de démarche c'est de l'altruisme pour soi et de l'égoïsme pour les autres. Il faut d'abord être capable de prendre soin de soin pour pouvoir prendre soin des autres. Wink 
Carbone
Carbone

Messages : 154
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 11 Sep 2013 - 22:03

en tout cas, confirmation de mon médecin: crises d'angoisse ^^
et y m'a dit de prendre de l'immodium + buscopan(pour les crampes) + témesta quand ça arrive...
j'ai été m'acheter des chiques aux fleurs de bach et des huiles essentielles
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Jeu 26 Sep 2013 - 23:04

mise à jour: visite chez le gastro-entérologue, hospitalisation mardi pour examens-biopsie, prise de sang réalisée pour checker si c'est pas une intolérance au gluten, on fera le test respi pour celle au lactose...il pense à une colopathie fonctionnelle (apparemment, les anti-dépresseurs sont utilisés en traitement) mais il veut exclure Crohn et le reste
sinon, j'ai commencé le yoga et j'en suis ressortie complètement shootée c'est incroyable !
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Lophophora Jeu 26 Sep 2013 - 23:57

J'ai connu des manifestations de ce genre, à des fréquences différentes selon les périodes de ma vie. Cela m'a conduit à plusieurs reprises aux urgences, et au début c'était systématiquement accompagné d'une crise de tétanie (que j'ai appris à contrôler depuis). La première fois c'est arrivé en plein sommeil, une douleur ultraviolente et ultrasoudaine dans le ventre... flippant. Ca va mieux depuis que ça va moins mal dans ma tête. Sinon, j'étais asthmatique étant enfant, bien qu'aucun médecin n'ait pu dire ce qui déclenchait les crises ni fournir de remède efficace.

Mon fils (diagnostiqué HPI) a également connu des troubles impressionnants pendant les 6 premières années de sa vie (quintes de toux extrêmes avec vomissements toutes les nuits pendant des heures...).

Je n'ai pas trouvé de recette miracle mais je suis maintenant convaincu que tout cela est purement psychosomatique.

Désolé pour cette réponse qui n'amène pas de solution.
Lophophora
Lophophora

Messages : 415
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 48
Localisation : Singapore

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Ven 27 Sep 2013 - 12:17

ba tout de façons, les solutions dépendant du paradigme(mon mot préféré avec ma phrase préférée: "la Vérité n'existe pas")^^ merci Smile
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Lophophora Ven 27 Sep 2013 - 13:20

Je mens Wink
Lophophora
Lophophora

Messages : 415
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 48
Localisation : Singapore

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par chti-kawa Ven 27 Sep 2013 - 20:12

Gondwana, bonjour !!
Je souffrais moi même de diarrhées depuis...toujours, aussi loin que ma mémoire remonte !
J'ai fait des arts martiaux (pour le plaisir ça n'a rien changé...), aucun traitement chimique n'a marché. On me disait que c'était du au stress mais je n'y croyait pas vraiment.
Et puis un jour je part en vacances dans une île des caraibes, et là pour la première de ma vie, plus aucun symptôme !!! malgré le rhum et les plats épicés !!
Et à peine arrivé à l’aéroport, ça recommence ...
Et il y a 18 mois après un crise plus aigüe et une tumeur (bénigne ) et après mûr réflexion je décide de quitter mon métier pour reprendre les études, et là miracle !!! en une semaine à peine les symptômes disparaissent, je n'y crois même pas !!!
Je suis passé de 6 à 8 passages aux toilettes par jour, à une vie "normale" ou presque, en tout cas beaucoup mieux qu'avant.
Je ne sais pas si mon histoire peut t'aider mais je l'espère.

Pour supporter ça, j'avais fini par trouver une méthode intérieur pour "contrôler" mes intestins, pour simplifier, j'arrivais à inverser le "sens" du trajet, c'est douloureux mais efficace pour te donner un peu de temps pour éviter l'accident... (je sais que les intestins sont des muscles lisses et qu'on ne peut pas les contrôler, mais ça marchait et je ne connais pas le processus physique).
Par quand tu iras mieux (parce tu ira mieux un jour) attention à la prise de poids qui suit Very Happy 

Il y a d'autre solution mais elle ne sont pas légales alors je ne te les conseilles pas, mais ton médecin les connaitra peut être Smile 

a ta dispo si tu veux en savoir plus !
chti-kawa
chti-kawa

Messages : 176
Date d'inscription : 22/09/2013
Age : 41
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Sam 28 Sep 2013 - 9:47

Fascinant, le cerveau quand même ^^ j'aimerais justement faire mon travail de fin d'études sur ...l'inverse à savoir: guérir et s'empêcher d'être malade grâce au mental.
des solutions illégales... ça sonne bien ça xD par contre, la prise de poids, JAMAIS!!!!
Very Happy
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mar 1 Oct 2013 - 20:34

Alors voilà.
Colono passée(j'étais totalement défoncée au propofol c'était merveilleux)
verdict: syndrôme du côlon irritable
et maintenant, on sort le bouquin de médecine et on dit:
le SCI est un trouble intestinal fonctionnel dans lequel la douleur abdo est en lien avec la défécation et avec des troubles du transit sans qu'il y ait de cause organique
arrière fond de difficultés psy comme dépression, panique, somatisation, névrose, anxiété, ... sans que ça ne soit la cause mais qui aggravent
souvent abus sexuel
certains sujets peuvent être aidés par la suppression de farine, lactose, blablabla
traitement amytriptyline
anxiété active et troubles affectifs traités séparément
rémissions et rechutes
(résumé pcq j allais pas tout écrire)
causes méconnues
hypersensibilité aux mouvements normalement imperceptibles des intestins
etc
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par siamois93 Mer 2 Oct 2013 - 11:37

@chti-kawa : Vraiment un boulot qui fait chier à ce point je n'imaginais pas !!
Et tu fais quoi maintenant ?
siamois93
siamois93

Messages : 10033
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par dessein Mer 2 Oct 2013 - 11:41

curcuma et bonheurs
dessein
dessein

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 2 Oct 2013 - 12:18

^^ (avais oublie l'anémie et le déficit en b12... si y a quelqu'un de végétarien qui réussit a avoir un régime équilibré, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais xD... et je parle des gens qui ont fait une prise de sang qui montre que tout va bien et qui ne sont pas végé depuis un mois hein xD)
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par siamois93 Mer 2 Oct 2013 - 12:25

Végétalien depuis plusieurs années...
Pas de toubib depuis plusieurs années...
siamois93
siamois93

Messages : 10033
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 2 Oct 2013 - 12:30

donc t'es pas sûr que tout va bien niveau fer et b12 :/?
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par siamois93 Mer 2 Oct 2013 - 12:41

Pour la B12 il semblerait que le corps la génère avec le temps
Pour le fer je n'ai jamais eu de soucis, j'aime bien les lentilles Smile
Je mange surtout des fruits, de moins en moins de pain, riz, pates.
La qualité de l'eau est essentielle. Chez moi celle du robinet est bien mauvaise, fatiguante.
siamois93
siamois93

Messages : 10033
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 2 Oct 2013 - 12:47

"La cobalamine est essentielle à la croissance, à la division cellulaire, au fonctionnement adéquat de toutes les cellules du corps et à l'équilibre du système nerveux. Elle intervient plus précisément dans la synthèse de l'ADN et de l'ARN, des protéines, de la myéline (substance qui forme une gaine autour de certaines fibres nerveuses), dans la formation des globules rouges, ainsi que dans le métabolisme des glucides et des lipides.

L'absorption de la vitamine B12 nécessite la présence d'acide chlorhydrique ainsi que l’association à une substance sécrétée par la muqueuse de l'estomac (le facteur intrinsèque). Elle peut ensuite être stockée par l'organisme dans le foie, le pancréas, le coeur et le cerveau. Comme ces réserves de B12 sont importantes, l'apparition des symptômes causés par une carence peut prendre des années. Contrairement aux autres vitamines du groupe B, qui sont excrétées par l'urine, la B12 est éliminée par la bile.Dans les aliments, la vitamine B12 se trouve principalement dans les produits d'origine animale, notamment les abats et les crustacés. Certains produits d'origine végétale en contiennent, comme le miso ou la spiruline, mais il n’est pas certain que leur forme puisse être absorbée par l'organisme. Les céréales à déjeuner, la levure alimentaire Red Star et certaines boissons de soya sont enrichies en vitamine B12."
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par gwennhadu Mer 2 Oct 2013 - 12:49

Merde j'avais tapé toute une réponse et je viens de la perdre!

Salut siamois (ca faisait longtemps) salut une(gondwana)

Moi aussi ce genre de crampes d'estomac + diarrhé ca m'arrive parfois en pleine nuit de 4h a 6h du mat en generale. Mais je soupconne mon inconsient de reagir a des angoisse/stress non exprimé.

Je viens de découvrir une nouvelle facon de gerer les stress emotionnels. Comme je procrastine de ré écrire ma premiere reponse je ne ré expliquerais pas le principe. Mais c'est la Kinésiologie spécialisé (il y a des site internet qui l'explique bien). Moi je viens de lire un ouvrage traitant du sujet et je suis bien interressé d'aller consulter un kinésiologue.

Heureux si mon message t'es utile.
gwennhadu
gwennhadu

Messages : 102
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 38
Localisation : Brest meum'

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par gwennhadu Mer 2 Oct 2013 - 12:55

http://www.fll-equilibre.fr/?page_id=52

http://www.kinesiologie.fr/?gclid=CNXYjZz-97kCFQbJtAodXh4AlA

http://www.kinesiologie-formation.com/
gwennhadu
gwennhadu

Messages : 102
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 38
Localisation : Brest meum'

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 2 Oct 2013 - 20:39

:/ c'est pas cool pendant la nuit... même pas moyen de dormir en paix quoi... j devrais peut-être mettre un sondage j'ai l'impression qu'on est beaucoup à avoir des problèmes de diarrhée...
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par siamois93 Mer 2 Oct 2013 - 23:40

Pour la B12 il y a plein de sites vég qui en parlent, tu auras certainement plus d'info qu'ici, et tu y trouveras des infos sur des personnes végé depuis plusieurs dizaines d'années, et des témoignages sur comment elles font.
Renseigne toi aussi sur la façon dont elle est mesurée...
(Je fais aussi beaucoup de taï-chi-chuan)
Bonne nuit quand-même.


siamois93
siamois93

Messages : 10033
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Draguignan

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par rle44 Jeu 10 Oct 2013 - 0:09

L'intestin irritable est effectivement souvent diagnostiqué dans ce genre ce cas et semble assez courant et sans trop de conséquences (a part bien sur les pb techniques...).
Si c'est suite a des crise de stress cela semble cohérent.
Mais question bête, à tu pris rdv avec un allergologue? J'ai eu l même genre de pb, (sans les pb de gorges).Le diagnostic par défaut des médecins, semble être systématiquement c'est colopathie fonctionnelle. Comme j'en avais franchement marre ( ca a durée qd même 2 ans avec quasiment des diarrhées tt les jours ) j'ai fini par demander un rdv avec un allergologue, pour là un verdic sans ambiguité, mais souvent certaine intolérances ne sont pas testables, il faut garder l'historique des repas et faire des corrélations.

MM .... carence en B12 ? 2eme question bête as tu été testée, contre les parasites intestinaux?

rle44
rle44

Messages : 21
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 41
Localisation : nantes

http://www.flickr.com/photos/picsrdo/

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Jeu 10 Oct 2013 - 16:37

je suis juste végétarienne (et je ne mange pas assez d'oeufs apparemment :p)
oui... ça a l'air d'être un peu le diagnostic fourre-tout... mais ce que j'ai lu dans mon bouquin de médecine interne colle franchement bien...
on ne sait pas encore d'où ça vient, on a juste remarqué une prépondérance de névrosés, dépressifs, violés, hyperanxieux, ...
il est mis que c'est une hypersensibilité aux mouvements intestinaux aussi...
pour le rdv... on a pensé à l'intolérance au lactose et au gluten.. on a testé le gluten et pour le lactose, la prise de sang n'est pas fiable, il faut faire un test respi... pas fait pour le moment Smile
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Sam 8 Fév 2014 - 13:32

Coucou
je repars dans les recherches...
j'ai refait un oedème de Quincke hier (objectivé par un médecin, j'invente pas, qui m'a injecté du solu-medrol du coup)
C'est pas mon généraliste (qui n'était pas là) et je ne voulais pas aller aux urgences... il m'a envoyée vers une pneumologue allergologue mais je ne crois pas que ce soit ça... pour moi c'est auto-immun (oui, j'irai quand même vérifier)
est-ce que quelqu'un se reconnait là-dedans? Diagnostic(mp ou ici si vous voulez)
(dans l'ordre:
le 6 journée stressante, stage en pause b, mêmes remarques que d'habitude sur les questions incompréhensibles que je pose niveau logique apparemment et sur le manque de rapidité pas dans les soins que j'ai très bien réussis mais dans le reste comme par ex: aller m'occuper d'un post-op--> tout ce qui me prend plus de temps parce que je parle avec la personne en fait
-->sentiment d'échec (même si remarques valorisantes aussi)
pas beaucoup dormi (d'habitude j'ai la nausée quand je dors peu)
ça nous amène à hier matin:le 7.
J'ai eu des crampes au ventre dès le début de la journée. Très fortes. J'avais la tête qui tourne (parfois) et tachycardie à 120 (habituel en stage) + sudation.
J'ai pris 1 spasmomen, j'ai eu un peu de répit, repris un deux h après, pas marché.
J'ai correctement mangé à midi (je ne précise pas quoi parce que ça ne peut pas aider au diagnostic tant qu'on ne sait pas si il y a un allergie mais tout de façons j'ai rien mangé de plus que d'habitude)
je suis rentrée après le stage et j'ai encore mangé. Je sentais qu'un truc allait se passer( quand j'ai mal au ventre ainsi ça a toujours une suite)
vers 18h30 je pense, j'ai commencé à avoir de très fortes crampes+diarrhée et à éternuer. J'ai demandé un anti-histaminique et un duspatalin (magique) à ma soeur et je suis restée seule en-haut.
La diarrhée a été coupée. Prurit.
J'ai commencé l'oedème (gorge gonflée, voile du palais hyper gonflé et douloureux, yeux hyper gonflés, respiration sifflante... en gros les voies respi se sont quasi collabées.
Je suis descendue, j'arrivais plus du tout à respirer par le nez(+hypersécrétion) et ça devenait chaud pour la bouche.
Mon père a fini par me convaincre d'aller chez un médecin. Je suis allée chez un généraliste et IV de cortisone.
Je précise que là, mes pulsations étaient à 80. (J'ai pas écouté pour la TA)
voilà
j'aurais aimé une prise de sang...
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Lun 10 Fév 2014 - 21:07

alors, pour le moment, on pense à ça:
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=2467.0
http://ecnm.net/homepage/index.php/francais
mastocytose
.... diarrhées, anémie, choc anaphylactique, prurit (infernal d'ailleurs) des mains, pieds, cuir chevelu mais ça c'est rare...ça colle sur ces points au moins
on est sûr de rien
vais voir un pneumo-allergologue et on va appeler un interniste généraliste pour nous aider à trouver
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 26 Mar 2014 - 22:57

http://www.apssii.org/_downloads/HepatoSabate.pdf
infiltration de mastocytes.. ça expliquerait Quincke ça...?
http://www.apssii.org/_downloads/bande_dessinee_apssii.pdf BD sur "comment est-ce que la patient présentant un syndrôme du côlon irritable se sent"
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 2 Avr 2014 - 22:57

je demanderais bien à mon gastro-entérologue ce qu'il pense de l'hypothèse avec les mastocytes par rapport à l'oedème de quincke dans ma maladie
et sinon, ma pneumologue m'a fait faire pas mal de tests (que ce soit niveau allergie ou niveau respiratoire) et tout va bien...réaction à l'histamine mais ça c'est normal...
elle n'a pas l'air de trop comprendre ce que ça peut être... et je ne sais même plus si j'ai réagi au pollen ... je crois que non alors que j'ai un sâle sâle rhume des foins... je lui demanderai lors de la prochaine consult... et ça m'énerve qu'elle dise que je suis brouillon dans ce que j'explique aussi!!!! elle pourrait noter, j sais pas!
je dois noter ce que je mange... j'ai "oublié" deux mois ^^ je lui donnerai le dernier mois de notations vu que tout de façons j'ai pas fait de crise de côlon irritable depuis la consult... juste une indigestion aux légumes surgelés...c'est vraiment nul d'ailleurs^^
puis c'est malin aussi de demander à une ancienne anorexique de noter ce qu'elle mange :/ j'ai pas du tout envie moi
heureusement, j'ai une vidéo de mon oedème sinon je pense qu'elle ne me croirait pas
quand même dingue...
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mar 2 Sep 2014 - 17:11

re ^^
Hypersensibilité : pourquoi ?

Plusieurs mécanismes, éventuellement associés peuvent être envisagés à partir de l’anatomie des voies SENSITIVES digestives. Des arguments existent pour un mécanisme périphérique, avec une sensibilisation des neurones afférents primaires de la paroi digestive et/ou la mise en jeu de récepteurs nociceptifs pariétaux normalement silencieux. Dans cette hypersensibilité périphérique, les neurones afférents primaires seraient anormalement stimulés par des médiateurs (sérotonine ou certaines cytokines) libérés notamment par les mastocytes situés au CONTACT des terminaisons sensitives et qui semblent jouer un rôle clé. Par le biais de ces médiateurs, les mastocytes abaisseraient le seuil de sensibilité de ces neurones afférents. Dans certains cas, la sensibilisation neuronale périphérique parait liée à une inflammation de bas grade.

L’hypersensibilité peut être également centrale et découler d’une hyperexcitabilité neuronale dans la corne postérieure de la moelle 4 amplifiant les MESSAGES sensitifs d’origine digestive, et/ou d’une perturbation de l’intégration de ces messages sensitifs dans le cerveau. En cas de sensibilisation médullaire, des influx sensitifs d’intensité normale, non nociceptifs, sont amplifiés et perçus de façon consciente et pénible alors que dans les conditions normales, ces mêmes messages sont intégrés de façon inconsciente à un niveau sous cortical. L’imagerie cérébrale fonctionnelle a montré que l’hypersensibilité pourrait résulter d’un trouble de l’intégration cérébrale des influx sensitifs digestifs avec la mise en jeu inhabituelle de certaines régions cérébrales telles que la région cingulaire antérieure dans le cortex pré-frontal, et/ou une activation cérébrale d’emblée maximale, quelle que soit l’intensité du stimulus 5. De plus, les patients avec SII présentent un phénomène d’anticipation de la réponse douloureuse qui les conduit à rapporter une sensation douloureuse pour des stimuli de moindre intensité que les sujets normaux. Cette activation est tout particulièrement marquée chez les femmes. Ceci est un argument supplémentaire pour une prédisposition différente des 2 sexes à l’apparition d’un SII. Les données que nous possédons sur l’intégration centrale des stimuli d’origine digestive au cours du SII sont encore fragmentaires. Mais il est indiscutable que cette approche par imagerie fonctionnelle offre des possibilités nouvelles réelles pour progresser dans la compréhension de la physiopathologie du SII.

L’hypersensibilité peut enfin résulter du dysfonctionnement du système des contrôles inhibiteurs diffus (CIDN) qui modulent aussi la douleur en exerçant une activité analgésique 6. Dans les conditions normales, les stimulations nociceptives activent en cascade un système descendant mettant en jeu la substance grise péri aqueducale et péri-ventriculaire de l'hypothalamus, la région rostro-ventrale du BULBE et les cornes postérieures de la moelle pour finalement inhiber l'activité des neurones nociceptifs des cornes dorsales de la moelle. Ces CIDN produisent une inhibition descendante qui réduit l'activité des neurones nociceptifs non-spécifiques, faisant ainsi ressortir l'activité des neurones spécifiques sollicités par la stimulation nociceptive. Au cours du SII, le fonctionnement de ces CIDN parait perturbé, au moins chez certains malades.
Comme pour les troubles moteurs, il serait simpliste de n’envisager que les seuls troubles sensitifs pour interpréter la physiopathologie du SII, en oubliant les anomalies motrices. Des phases III jéjunales ou des salves de contractions iléales peuvent occasionner une douleur ou un inconfort, par le biais de l’hyperpression localisée qu’ils entraînent. INVERSEMENT, en raison des boucles sensitivo-motrices qui coordonnent le fonctionnement digestif, l’hyperexcitabilité des afférences sensitives peut déclencher des réactions motrices anormales, inhibitrices ou excitatrices. Une sensibilité excessive aux lipides a ainsi été récemment avancée pour expliquer la réponse motrice gastro-colique excessive dont souffrent certains patients avec SII. De même, l’accélération du transit chez certains malades diarrhéiques parait en rapport avec une hypersensibilité iléale aux acides biliaires.


Les nouvelles pistes pour expliquer l’hypersensibilité

a) L’ACTIVATION immunitaire 6,7

L’une des hypothèses actuellement avancée pour expliquer l’hypersensibilité, est un afflux dans la muqueuse de cellules immuno-compétentes, mastocytes et lymphocytes notamment, ou une activation accrue de ces cellules. Elles sensibiliseraient les neurones afférents primaires via la libération de leurs médiateurs en réponse à des modifications du microbiote, à une surexpression des certains récepteurs comme les toll-like (TLRs) (TLR 2 et 4 notamment) reconnaissant les motifs bactériens ou à d’autres facteurs qui restent à identifier. Cette interaction entre terminaisons nerveuses et cellules imuno-compétentes serait facilitée par un nombre accru de terminaisons nerveuses sensibles à la substance P et à la sérotonine.
L’anomalie la plus constamment observée est une augmentation du nombre des mastocytes sur des prélèvements iléaux et coliques. Cette augmentation est comparable pour les différents sous-types de SII. Cette hyper-mastocytose n’est pas toujours détectée, en particulier lorsque les biopsies sont rectales. Les biopsies plus profondes révèlent que la densité et surtout le degré de dégranulation des mastocytes sont beaucoup plus élevés près des plexus et au niveau des terminaisons nerveuses et qu'il existe une étroite corrélation entre le nombre de mastocytes, leur degré de dégranulation et la sévérité des symptômes. Cet infiltrat mastocytaire s’associe à des taux élevés de tryptase dans la muqueuse.
Les DONNÉES concernant les lymphocytes sont moins nettes. Chez plus de 50 % des malades SII, un infiltrat cellulaire T ou une densité accrue de lymphocytes intra-épithéliaux ont été rapportés, à des taux insuffisant pour parler de lymphocytose épithéliale (> 30 lymphocytes/100 entérocytes). Certains types lymphocytaires pourraient être sureprésentés et un travail a rapporté une augmentation des lymphocytes exprimant le CD25, apportant des arguments pour une activation de ces populations lymphocytaires. Pour les lymphocytes B, les données sont concordantes pour conclure à l’absence d’infiltrat lymphocytaire B au cours du SII.
Si la démonstration d’un niveau accru d’expression des cytokines pro-inflammatoires dans la muqueuse n’est pas établi, LES TRAVAUX sont plus concordants pour conclure à une expression réduite des cytokines anti-inflammatoires, IL-10 et TGFb au cours du SII. Des altérations génomiques pourraient favoriser le développement d’un SII puisque certains patients SII sécrètent peu d’IL10 et de TGF-ß.
La libération de sérotonine par les cellules entéro-endocrines sous l’effet de stimuli notamment alimentaires JOUE un rôle important dans la physiopathologie du SII 8. La densité de ces cellules entéro-chromaffines est normale dans le grêle. Par contre, plusieurs travaux ont décrit leur densité accrue dans les muqueuses colique et rectale, notamment après une gastroentérite aigue chez les malades qui développent un SII post-infectieux (SII-PI). Cette densité cellulaire plus élevée s’observe surtout chez des patients déprimés.
Des perturbations sanguines, plus discrètes, en faveur d’une activation immunitaire ont été également décrites. Si les concentrations basales de cytokines sont normales en basal, les cellules mononuclées sanguines sécrètent, en revanche, en excès des cytokines pro-inflammatoires en réponse à certaines stimulations antigéniques. C’est le cas notamment pour le TNFa, l’IL-6 et l’IL-1b après un CONTACT avec des lipopolysaccharides produites par E.Coli. Chez les malades diarrhéiques, un excès de médiateurs libérés par les mastocytes (PGE2, leucotriène B4) a été rapporté. Enfin, si le nombre des lymphocytes CD4+, CD25+ et CD8+ est normal, ces lymphocytes T expriment souvent l’intégrine B7+, qui favorisent leur afflux vers l’intestin.

L’augmentation de la perméabilité intestinale 9

Une perméabilité para-cellulaire colique accrue est un élément favorisant la pénétration d’antigènes alimentaires et bactériens qui déclencher une réponse inflammatoire locale avec afflux de cellules immuno-compétentes et libération de médiateurs de l’inflammation, capables à leur tour de sensibiliser les neurones afférents primaires.
Plusieurs travaux ont montré sur des biopsies muqueuses grêliques ou coliques humaines une augmentation de la perméabilité intestinale avec une corrélation entre cette augmentation de la perméabilité et l’existence d’une hypersensibilité. L’augmentation de la perméabilité para-cellulaire peut être liée au rôle de certaines protéases bactériennes qui activent un sous-type de récepteurs aux protéases (PAR-2) situés sur le pôle apical des colonocytes. L’altération des jonctions serrées peut être secondaire également à une dégradation accrue de la zonuline, l’occludine ou la claudine par le protéasome. Le stress joue également un rôle via l’un de ses médiateurs, le CRF (cortico-releasing-factor). APPLIQUÉ sur la face séreuse des cellules coliques obtenues par biopsies, le stress augmente la perméabilité para-cellulaire épithéliale par un effet impliquant probablement les mastocytes. Un régime riche en lipides pourrait être également un facteur de perméabilité accrue.
http://www.fmcgastro.org/postu-main/postu-2013-paris/textes-postu-2013-paris/syndrome-de-lintestin-irritable%C2%A0-de-la-physiopathologie-au-traitement/


quand j'avais 15ans, je disais déjà que j'avais un problème au niveau de la sérotonine...
en tout cas ça fait bien le lien avec l'oedème de quincke grâce aux mastocytes
et pour "activité cérébrale d'emblée maximale quelle que soit l'intensité du stimulus"... ça me fait penser que quand on me caresse au même endroit, ça me fait mal.
d'autres malades dans le coin?
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par Hypnotize Lun 8 Sep 2014 - 23:18

Voilà un moment que je me promène sur le forum mais c'est la lecture de ton fil qui m'a fait m'inscrire ! Donc heu... Salut tout le monde, voilà je me lance ! Est-ce bien la peine de faire les présentations, on est tous les mêmes ici pas vrai hein... Wink
Je sais bien que j'arrive après trois pages de conseils de sophrologie et/ou de karaté, mais pour autant que je sache on ne fait pas des oedèmes de Quincke intempestifs parce qu'on est mal dans ses baskets. C'est sérieux d'autant que ça récidive sans prévenir...

1) Est-ce que tu portes un stylo d'adrénaline avec toi pour les cas d'urgence ??? C'est la première chose à faire !
2) Dès ton premier message j'ai pensé mastocytose. Tout colle même si tu ne sembles pas avoir de signes cutanés ? Le généraliste et le neurologue ne vont pas y penser parce qu'ils n'en ont jamais vu. Un type qui connaît ça très bien est le Dr Olivier Hermine à Necker, fais toi envoyer à sa consultation d'hématologie pour faire le point ; le temps que tu aies le RDV ça ne t'empêche pas d'avancer. Et si il te rit au nez tu viendras m'engueuler, je bouge pas !

Par pitié ne m'éditez pas, je me suis pas inscrite pour ramener ma science mais si elle fait un Quincke/choc sans adrénaline ça craint...

Hypnotize

Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mar 9 Sep 2014 - 11:03

coucou Smile
J'ai pas de stylo parce que la pneumologue a dit que vu que je n'avais pas fait de chute de tension/fréquence cardiaque, elle me mettait juste des corticostéroïdes et des anti-histaminiques.
Mastocytose, c'est ce que le généraliste qui m'a vu au-dit moment m'avait dit avoir pensé (mais il m'a dit ça le nez dans ses bouquins en me demandant ce que moi je pensais avoir) mais c'est pas objectivé. J'ai une prise de sang à faire si ça récidive (tryptase, ...) dont les résultats seront envoyés à la pneumologue
Pour être honnête, ça a récidivé deux fois (pas jusqu'à l'oedème, je commençais juste à avoir la respiration sifflante) mais j'ai pris mes médicaments rapidement du coup ça s'est coupé et j'ai pas fait la prise de sang...
Tu penses que ça ne peut pas être à cause des mastocytes surnuméraires intestinaux?
Est-ce que la mastocytose implique ça?
Est-ce que ce n'est pas juste une particularité du côlon irritable?
"L’anomalie la plus constamment observée est une augmentation du nombre des mastocytes sur des prélèvements iléaux et coliques. Cette augmentation est comparable pour les différents sous-types de SII. Cette hyper-mastocytose n’est pas toujours détectée, en particulier lorsque les biopsies sont rectales. Les biopsies plus profondes révèlent que la densité et surtout le degré de dégranulation des mastocytes sont beaucoup plus élevés près des plexus et au niveau des terminaisons nerveuses et qu'il existe une étroite corrélation entre le nombre de mastocytes, leur degré de dégranulation et la sévérité des symptômes. Cet infiltrat mastocytaire s’associe à des taux élevés de tryptase dans la muqueuse. "
Necker, c'est à Paris ça? :/ j'habite Liège Sad
c'est vrai que j'ai tendance à dédramatiser même si j'ai fait un fil sur le sujet- quand j'ai fait mon oedème, je ne voulais même pas aller chez un généraliste-encore moins aux urgences
P.S.: si t'es médecin, te prive pas de développer :3
merci Smile
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par fleur_bleue Mar 9 Sep 2014 - 11:13

J'arrive peut-être comme un cheveu sur la soupe, mais comme ça m'arrive de faire de l’œdème (et de l'urticaire) dernièrement... Chez moi la plupart du temps, l’œdème (lèvres et paupières généralement) est lié à des prises de médicaments. Le principal coupable étant l'ibuprofène. Parfois aussi le paracétamol, mais ce n'est pas systématique heureusement...
Le truc avec l'ibuprofène (et l'aspirine également), c'est qu'il contient des salicylates, et certaines personnes peuvent développer une intolérance à ça. Elle peut être légère - moi par exemple, je ne réagis qu'aux médicaments, mais pas aux aliments ni aux cosmétiques - ou plus forte et du coup, la réaction peut être déclenchée par des cosmétiques qui contiennent des salicylates/du parfum, ou encore par certains aliments riches en salicylates.
Pour savoir si c'est ça, faut t'observer, éventuellement noter ce que tu manges, et tester ce qui arrive si tu supprimes les salicylates partout. Mais pas trop longtemps, sinon la tolérance risque de baisser! Juste quelques jours pour voir si ça fait une différence et puis réintroduire peu à peu pour savoir jusqu'où va le seuil de tolérance.
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par une (gaufre) Mer 10 Sep 2014 - 0:30

du tout ^^ j'aime bien qu'on me donne des pistes Smile j'ai jamais fait de lien entre les médicaments que je prends (et je ne suis pas mes traitements, je les prends plic ploc) et l'oedème
pour les cosmétiques, ça fait un bail que je ne me maquille plus (ou occasionnellement) et pour les parfums, j'en mets tous les jours
je vais checker dans quels aliments il pourrait y en avoir Smile
la pneumo m'avait dit de tenir un journal mais ça me bourre... j'ai eu une phase "troubles du comportement alimentaire" et j'ai pas vraiment envie de noter tout ce que je mange...
http://leffetbarbeapapa.com/les-salicylates/ si cette liste est correcte, je vais avoir un problème pour faire le test par contre :/ je suis végétarienne
les salicylates, ça favorise la dégranulation des mastocytes?
http://nuxeo.edel.univ-poitiers.fr/nuxeo/site/esupversions/8903a088-f8aa-48a4-88d0-14472c71303d je viens de trouver ça, ça semble valider, je lirai demain (thèse sur la mastocytose et l'intolérance alimentaire)
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke) Empty Re: syndrome du côlon irritable(stress+diarrhée+...oedème de Quincke)

Message par ISIS75 Mer 10 Sep 2014 - 0:52

hello je vois que tu es végétarienne, as-tu essayé de retirer le lait ? je te conseille d'essayer pendant 2 semaines.
Sinon concernant les trucs pour être plus zen, le Qi Gong est très accessible... le tai chi est pas mal aussi.
Si tu es asthmatique, tu peux essayer sans crainte l'oligosol manganèse. C'est de l'oligothérapie, pas de l'homéopathie, hein, je dis ça au cas où.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2862
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum