Les tensions comme enjeu...

4 participants

Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Les tensions comme enjeu...

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:13

Chers forts humeurs,

à peine 6 séances... et je crois que j'arrive déjà au terme de ma thérapie.

Or j'aurais besoin d'avoir votre avis sur un point.

J'ai repris une thérapie avec un psychiatre formidable.
Spoiler:
(le psychiatre qui m'avait, il y a 6 ans, poussée à me rebeller contre l'autorité, en l'occurrence la sienne. Bref).

J'ai passé les tests il y a pile deux mois. La psy qui me les a fait passer m'a dit qu'elle ne pouvait pas assurer mon suivi.

Me voilà donc repartie avec le psychiatre... Je lui explique que je suis surdouée...

Je lui explique ma situation d'épuisement professionnel... et ceci et cela bref. Que je traverse une zone de turbulences sévères.
Avec ce besoin d'intensité. Tout le temps... (les trucs de zèbre).

Aujourd'hui, je fais la suggestion de "déplacer ailleurs le besoin d'intensité pour ne pas me mettre en danger professionnellement" (= tenir mes délais, travailler dans la sérénité etc.).
Il me répond : "oh, vous savez, déplacer... c'est l'histoire du fumeur qui devient alcoolique".
Il ajoute que : "ce besoin d'intensité comble en fait un manque". La peur d'être vide. Alors je le "remplis".
Comme si l'enjeu c'était "les turbulences et les tensions elles-mêmes".

Je n'ai pas envie de lui faire de peine...
Mais je sais bien, moi, que "oui les turbulences et les tensions sont bel et bien mon enjeu" puisque j'ai BESOIN d'intensité.

Il me dit "vous n'en avez pas besoin mais envie".

Bref, mon besoin d'intensité serait une addiction...

Mais je suis intimement persuadée que non... C'est inné.

J'ai failli lui dire "mais docteur vous oubliez que je suis surdouée"...

Est-ce que c'est trop facile comme expliqucation ?

Mon besoin d'intensité relève-t-il de la douance ou de l'addiction (donc de la névrose) ?

Où en êtes-vous, vous-mêmes avec l'intensité ????

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 23:29

Moi je cours après l'intensité intellectuelle et lorsque je commence quelque chose je laisse souvent tomber car je ne trouve pas ça suffisant. Et ce, jusqu'à ce que de temps en temps un proche me donne un coup de pied au c*l en m'intimant de finir ce que j'ai commencé! groumph! de quoi on se mêle? Et non, il avait raison et quelle fierté d'être allée au bout!
Pour résumer, c'est un truc de zèbre et franchement addiction et douance c'est kif kif bourricot! La douance rend addicte à l'intensité. Aller vite, ingurgiter et comprendre une tonne d'infos tout de suite...
Travailles plutôt sur comment maîtriser cette caractéristique. Je ne pense pas que le pourquoi soit vraiment utile ici puisque c'est ta nature. Et peu importe d'où elle vient puisque c'est là, faut faire avec.
Donc comment peux-tu la gérer? Qu'en faire? Ca c'est important!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 23:52

anianka05 a écrit:Moi je cours après l'intensité intellectuelle et lorsque je commence quelque chose je laisse souvent tomber car je ne trouve pas ça suffisant. Et ce, jusqu'à ce que de temps en temps un proche me donne un coup de pied au c*l en m'intimant de finir ce que j'ai commencé! groumph! de quoi on se mêle? Et non, il avait raison et quelle fierté d'être allée au bout!
Pour résumer, c'est un truc de zèbre et franchement addiction et douance c'est kif kif bourricot! La douance rend addicte à l'intensité. Aller vite, ingurgiter et comprendre une tonne d'infos tout de suite...
Travailles plutôt sur comment maîtriser cette caractéristique. Je ne pense pas que le pourquoi soit vraiment utile ici puisque c'est ta nature. Et peu importe d'où elle vient puisque c'est là, faut faire avec.
Donc comment peux-tu la gérer? Qu'en faire? Ca c'est important!

Ahhhhh.

Merci anianka05, c'est précisément ce que j'avais envie de lire !
ça me suffit.
Mon psychiatre, si doué, soit-il est déjà dépassé...
Je confirme donc que j'ai terminé ma thérapie !

Et ça, y a pas, c'est la fête !

Je retourne sur coup de foudre à Notting Hill.

flower flower flower flower flower flower 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par anianka05 Ven 19 Juil 2013 - 0:01

De rien, avec plaisir! flower 

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par the buru Ven 19 Juil 2013 - 3:20

Je n'ai pas envie de lui faire de peine...
Mais je sais bien, moi, que "oui les turbulences et les tensions sont bel et bien mon enjeu" puisque j'ai BESOIN d'intensité.

Il me dit "vous n'en avez pas besoin mais envie".

Bref, mon besoin d'intensité serait une addiction...

Mais je suis intimement persuadée que non... C'est inné.

J'ai failli lui dire "mais docteur vous oubliez que je suis surdouée"...

Est-ce que c'est trop facile comme expliqucation ?

Mon besoin d'intensité relève-t-il de la douance ou de l'addiction (donc de la névrose) ?

Où en êtes-vous, vous-mêmes avec l'intensité ????

Ton enfant interieur crois avoir besoin d'intensité...Ton adulte se demande...
En fait nous vivons un hasard incroyable...Nous sommes les fils des etoiles, résultats de centaines de milliers de millions d'atomes éparpillés, nourrit de la presence d'un soleil sur une planète juste à la bonne distance au degré pret...Et dans cet univers incroyable devant nous se dresse un ensemble d'atomes qui conserve un semblant d'homogenité jour apres jour...Ton mug reste ton mug...On y comprend rien et pourtant...Ca tient...
Ca tient!!!
Respirer c'est déja effectuer plus d'action que jamais les medecins n’arriverons à modéliser...Ton existence est un défi à toutes les statistiques de l'univers...

Ca ce sont des faits.

Alors je comprend que dans un tel monde tu puisses néanmoins oublier a quel point le simple fait que tu puisses lire ces lignes soit, en lui meme, un acte extra ordinaire...

Oui ton petit enfant blessé a besoin d'intensité parce qu'il s'est shooté à cela...
Si tu lâches prise un jour tu verra que, meme sans l'intensité qu'il te crée pour (croit il )survivre (il est mignon tout plein...), tu verras que tu Est meme au sein meme de la plus effarante banalité...H QI ou pas...
Et que cet etre simple est, en lui meme, un miracle permanent...

Mais je comprend que le petit enfant blessé en toi ai peur...
Lacher prise quand ca nous a sauvé la vie...Ca fait peur...

Alors libre à toi...Ca ne m’empêcheras pas de voir le miracle dans le fait que, consciemment ou non, tu ES.

Du coeur

the buru



the buru
the buru

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par Invité Ven 19 Juil 2013 - 8:37

the buru a écrit:Oui ton petit enfant blessé a besoin d'intensité parce qu'il s'est shooté à cela...
Si tu  lâches prise un jour tu verra que, meme sans l'intensité qu'il te crée pour (croit il )survivre (il est mignon tout plein...), tu verras que tu Est meme au sein meme de la plus effarante banalité...H QI ou pas...

Bonjour The Buru, (j'ai été zébrotestée) et merci d'avoir répondu à ce petit post.

si je te comprends bien, certains surdoués peuvent se passer d'intensité ?
Cela me surprend beaucoup, je dois dire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par p2m Ven 19 Juil 2013 - 8:43

Un apaisement peut aussi être d'une intensité rare, sans tension.

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par Faab Ven 19 Juil 2013 - 14:28

Hello Fabuliotte,

Fabuliotte a écrit: Il me répond : "oh, vous savez, déplacer... c'est l'histoire du fumeur qui devient alcoolique".
Avec une différence clef : l'alcoolisme tue, la recherche d'intensité pas nécéssaierement. Elle est naze son analogie !

Fabuliotte a écrit: Il me dit "vous n'en avez pas besoin mais envie".
Et puis ? La différence entre besoin et envie n'est importante que s'il faut te passer de l'objet convoité. Il n'est pas démontré que tu ne peux pas canaliser ton besoin d'intensité de façon inoffensive, voire constructive. En fait, à mon avis, les 3/4 des progrès de l'humanité sont dus à des gens qui canalisent leur besoin d'intensité (bon, probablement que les 3/4 des tueries aussi...)

Fabuliotte a écrit: mon besoin d'intensité serait une addiction... Mais je suis intimement persuadée que non... C'est inné.
Une addiction est forcément acquise ? Et si c'était le cas, ça changerai quoi ? La question, c'est est-ce que ça se canalise ; mon avis et mon expérience, c'est que oui. Chacun à sa façon, il faut expérimenter pour trouver ses propres recettes, mais c'est plutôt sympa à vivre comme entreprise Smile
Faab
Faab

Messages : 42
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 44
Localisation : Canal du Midi, près de Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Les tensions comme enjeu... Empty Re: Les tensions comme enjeu...

Message par the buru Ven 19 Juil 2013 - 14:38

si je te comprends bien, certains surdoués peuvent se passer d'intensité ?
Cela me surprend beaucoup, je dois dire...
normal que cela te surprenne...parce que ca n'est pas ce que je dit.

Ce que je dit c'est qu'on peut, Zebre ou pas, se passer de la sur intensité crée par l'enfant moi pour rester vivant.
Ce qui laisse un espace libre pour gouter l'intensité de la vie même qui ne dépend pas de ton petit moi.

Mais de ton point de vue actuel ce que je dit sera perçu par "renoncer à l'intensité"...Car il semblerait que tu ne fasse pas la distinction entre intensité et sur intensité.

Le premier est un attribut de la vie meme, le deuxième une réaction psychologique visant à rester vivant générée par l'enfant moi.

Ceci dit la discuter ne sert pas à grand chose...Au plus cela te donneras une carte du chemin...Qui resteras à parcourir...






the buru
the buru

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum