Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

+6
p2m
filigrane
Ainaelin
Zeppo
Harpo
Christelle
10 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par p2m Lun 23 Sep 2013 - 9:58

Pour moi tout est une question d'étiquette qu'on pose sur ce qui nous arrive, d'identification. Si tu y mets l'étiquette de DP, avec ce que cela recouvre de dynamisme: "quelque chose se disloque en moi qui crée ce temps d'inconscience et de souffrance(dissonance cognitive), mais c'est un passage obligé pour qu'éclose une nouvelle manière d'être au monde. quelque chose est en train de mourir en moi mais ce n'est pas moi" et ce que cela recouvre de réversibilité en terme de capacité à éprouver du bonheur, tu peux t'accrocher à ce "rien" qui est toi et passer le cap. Si tu t'identifies à ce mode de fonctionnement qui a besoin de mourir, tu vois cette descente comme irréversible et inéluctable et tu ne peux survivre à cette mort de ton ancien système de valeur, ton ancien mode de fonctionnement, tes anciennes croyances, tu t'y identifies et tu crois que tu meurs. C'est la première désidentification qui est la clé dans ce processus. Et l'étiquette de dépression a ce désavantage de donner l'impression que quelque chose "d'extérieur" s'attaque à quelque chose de figé qui serait "toi", ne laissant donc pas la place à la possibilité d'une désidentification, d'adaptation.

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ise Lun 23 Sep 2013 - 10:22

Oui probablement, mais alors je hurle aux désespérés "Lisez Dabrowski, ou simplement la page Wiki", ou encore "rappelez-vous cela vous est déjà arrivé et vous en êtes sortis"
"Thérapeutes de tous poils informez vos patients de l'existence de cette Dépression Positive, dites-leur qu'ils vont remonter la pente"

Je pense comme toi que tout se joue à l'intérieur de la personne, selon la conclusion à laquelle elle aboutit. Mais dans cet état toute parole extérieure prend une telle importance... On devrait tus être programmés pour se mettre en mode "bienveillance" dès qu'on sent le désespoir au fond d'un être. Idéalisation c'est tout moi. Pourtant je sais bien qu'il y a des gens qui ne sentent même pas l'état dans lequel sont les personnes qui les entourent, et pire des personnes qui le sentant en profitent pour les enfoncer... POUAH
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ainaelin Lun 23 Sep 2013 - 10:25

De ce que je me souviens avoir lu sur Dabrowski et sa théorie, la plupart des personnes reviennent en arrière lors de leurs dépressions et ne remettent finalement pas tout en cause, n'avancent pas. Ils n'arrivent pas à désintégrer leur façon de voir les choses.

Donc je dirais qu'il n'y qu'une seule dépression, mais que le résultat n'est pas forcément positif.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ise Lun 23 Sep 2013 - 10:36

Aïe, voilà qui remet tout en cause. Pourtant à vous lire un des symptômes de la DP était le sentiment que l'on avançait, et que l'on allait en ressortir grandi.

@Ainelin ; je lis dans ta localisation "lisez A.Miller", et justement...
Je vais de ce pas sur le fil correspondant pour y inscrire mes premières impressions...
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ainaelin Lun 23 Sep 2013 - 10:50

Après, ne me prends pas au mot sur Dabrowski. Je n'ai fait que survoler le topic qui en parle et la page wiki du site Zebras, plus quelques trucs ici et là, sans jamais aller très loin. Il me semble que c'est ça, mais je n'en suis pas certain.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ise Lun 23 Sep 2013 - 10:55

Ainaelin@ Ouip ben de mon côté je ne suis sûre de rien non plus car
1- je n'ai pas lu le livre, or c'est dans le livre que se trouve le véritable message
2- les wiki et autres que j'ai lus sont des interprétations que j'ai moi-même interprétées, et comme toujours en ne gardant que le côté positif !!!
M'enfin je vais garder ce que je crois en avoir compris car cela me permet de voir l'état de farniente dans lequel je suis comme la prise d'élan pour un grand saut vers la lumière !!!
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ainaelin Lun 23 Sep 2013 - 11:05

Ise a écrit:Ainaelin@ Ouip ben de mon côté je ne suis sûre de rien non plus car
1- je n'ai pas lu le livre, or c'est dans le livre que se trouve le véritable message
2- les wiki et autres que j'ai lus sont des interprétations que j'ai moi-même interprétées, et comme toujours en ne gardant que le côté positif !!!
M'enfin je vais garder ce que je crois en avoir compris car cela me permet de voir l'état de farniente dans lequel je suis comme la prise d'élan pour un grand saut vers la lumière !!!
Considère que moi, c'est 1+2+3, où 3 = le peu que j'ai lu, je l'ai survolé plus que lu. Donc, j'ai survolé (donc forcément pas tout lu, donc perte d'information) et interprété des interprétations Very Happy
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ise Lun 23 Sep 2013 - 11:13

Very Happy Frérot Very Happy 
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Invité Lun 23 Sep 2013 - 11:15

Toute dépression n'est pas une DP mais chacune est une opportunité d'avancer.

Un œuf cassé n'est pas forcément une omelette mais on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs scratch 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ise Lun 23 Sep 2013 - 11:20

Tous les gagnants ont joué Very Happy 
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Nilloc Dim 6 Oct 2013 - 19:55

Bonjour à tous,

Cela fait quelques mois que je lis tout ce qui s'écrit sur ce forum à propos de la théorie de la désintégration positive et je m'aperçois de plus en plus que la théorie est malheureusement très mal comprise. Je suis d'ailleurs en train de monter un site internet pour expliciter le phénomène, afin qu'il soit mieux compris, car je pense qu'il est inutile, voire néfaste pour une personne, de penser qu'elle est en désintégration positive si ce n'est pas vraiment le cas.

Simplement, pour situer mes propos, je l'ai découverte comme beaucoup, en cherchant à comprendre ce qui n'allait pas chez moi, dans le sens où aucune théorie « classique » ne pouvait expliquer ce que je vivais. Lorsque j'ai découvert la TDP, il y a 2 ans, je me suis passionné pour le sujet. J'ai lu les livres anglais et français sur le sujet, les papiers scientifiques disponibles sur le site de Bill Tillier positivedisintegration.com et vivant aux États-Unis à ce moment-là, j'ai eu l'opportunité de me rendre à la 10ème conférence internationale de Dabrowski qui a eu lieu à Denver en 2012. A l'heure actuelle, j'effectue des recherches sur le sujet afin de mieux comprendre ce qu'il se passe aux niveaux cognitif, conatif et émotionnel lorsque l'on bascule du niveau 1 au niveau 2 et surtout lorsque l'on bascule au niveau 3..

Je vais tenter de résumer les différences majeures entre les passages dépressifs et les remises en question couramment décrits sur ce forum, correspondant généralement au niveau 2 de la théorie et ceux, plus profond, des niveaux 3 et 4.

Le niveau 2 : Désintégration à niveau unique

La majorité des gens en font l'expérience au cours de leur vie. Ceux sont ces périodes où l'on ne se reconnait plus, où l'on a plus foi en ce qu'on fait, où l'on réfléchit au sens de sa vie. Après une période de plus où moins agitée, la personne retrouve généralement sa sérénité et se réintègre. Les choix qui se présentent à elle se trouvent être de même nature, d'importance équivalente, mais sa structure psychique reste relativement inchangée. Cela ne signifie pas qu'elle se rendort ou qu'elle redevient passive face aux évènements et dans sa vie, mais simplement qu'elle retrouve un équilibre. Les hauts potentiels vivent souvent ces périodes, car leur potentiel de développement est relativement élevé.

Niveau 3 : La désintégration à niveaux multiples spontanée

La différence est ici majeure avec le niveau précédent.
L'origine de cette désintégration est soit un choc émotionnel très intense (perte d'un proche, maladie, accident,etc.) soit une accumulation de chocs moins intenses. C'est ce que recouvre le terme « spontané ».

Il faut alors imaginer que c'est une grande partie voir toute la structure psychique qui se désintègre, c'est à dire que l'ensemble des choses qui vous constituaient est remise en question : emploi, famille, amis, valeurs, rapport au monde, au vivant, à la spiritualité..
C'est comme si momentanément, plus rien n'avait de sens. Et quand je dis momentané, je parle plus en termes de mois et d'année que de jour.
Ce processus au départ, est passif. On ne choisit pas d'être en désintégration, on le subit.
Concernant le terme « niveaux multiples », il faut le comprendre comme un passage de la 2D à la 3D. Par exemple, au niveau 2, la source de son malêtre pouvait se situer dans le choix de telle ou telle carrière, cela restait donc à niveau unique, car les choix étaient de même valeur. Au niveau 3 ce n'est plus simplement tel ou tel choix de carrière qui est questionné, mais son parcours tout entier, la notion même de carrière, le but de vos actions et leurs conséquences,etc..
La dépression et l'anxiété vous envahissent, dues à ce décalage entre qui vous étiez avant, la direction que vous preniez et cet immense vide qui apparait. Vous ne savez plus qui vous êtes et il va vous falloir du temps pour vous « re"découvrir. Or ce qu'il ne faut pas oublier c'est qu’à ce moment-là, vous êtes toujours le même au sens social du terme. Vous êtes l'ami, le fils de, l'employé de,etc.
Je dis toujours que le plus difficile dans la désintégration positive, ce n'est pas de se créer une nouvelle hiérarchie de valeurs, mais bel et bien de changer cet être social, en somme, changer de vie. Car il est rare de pouvoir tout quitter du jour au lendemain, la vie continue - du moins pour les autres - et vous ne pouvez pas tous arrêter simplement par ce que « ça n'a plus de sens ».  
Au fur et à mesure du parcours, les dynamismes décrits par Dabrowski apparaissent. Il les voit comme des agents du changement, ce qui est vrai, mais disons que le changement est encore une fois passif. Parce que vous ressentez de la honte ou de la colère, conséquences du jugement et de la perception que vous avez de votre ancien « vous », vous allez vous transformer.

En Bref, le niveau 3 est une période de remise en question de tout ce qui vous constitue et de deuil de votre ancienne vie.

Niveau 4 : La désintégration à niveau multiple dirigée

Si vous avez réussi à traverser la tempête du niveau 3, alors vos actes commencent à prendre une certaine direction.  Vous avez clairement pris conscience de la valeur des choses, vous avez mis en perspective votre ancienne vie et commencez à voir se dessiner ce que vous voulez être et ce que vous voulez faire. Vous avez très certainement commencer à faire  le ménage dans votre vie (amis, mauvaise habitudes,etc.). Dabrowski explique que le point de mire du développement est l'idéal de soi. L'atteindre, c'est alors ne plus vivre de conflits internes, vous vivez au quotidien la vie telle que vous la concevez dans le respect de tout et de tous.
Votre développement devient à présent plus actif. C'est ce qu'il décrit à travers la notion de 3ème facteur. Vous commencez à faire des choix en accord à cette nouvelle vision du monde que vous développez et la place que doit être la vôtre en fonction.

Mais plutôt que d'idéal de soi, je préfère parler d'indépendance. Le processus de désintégration est pour moi, avant tout, l'abolition de toutes formes d’influences, qu’elles soient externes (Famille, amis, société, etc.) ou internes (influences biologiques primaires,etc.). À ce stade, on comprend bien que moins on sera influencé et donc dépendant, et plus on sera à même de prendre les meilleures décisions. L'altruisme et l'empathie commencent à l'emporter sur le reste. Si vous vivez en harmonie avec vous-même, il est facile de comprendre que vous n'avez plus besoin de vous occuper de vous et que vous souhaitez dédier votre vie aux autres.

L'autoéducation est un dynamisme très important qui apparait à ce stade. Commençant à avoir une idée de plus en plus claire de la manière dont vous devez vivre votre vie et de ce qui a de l'importance pour vous. Il peut prendre diverses formes, des plus « futiles » aux plus profondes.
Si je prends mon cas en exemple, avant désintégration j'étais un passionné de musiques électroniques et de Pop, je dirais même que seuls ces styles me faisaient vibrer. Mais après mon développement, j'ai voulu écouter autre chose. J'ai alors eu différentes périodes : une période classique, j'écoutais tout ce que je pouvais, j'allais à des concerts, je me suis essayé au piano. Puis ce fut le tour des musiques du monde, du jazz, etc.. J'avais besoin de m'éduquer pour pouvoir juger et comprendre. De plus, mes anciennes valeurs n'ayant plus d'emprise sur moi, ces autres styles m'attiraient, j'avais besoin de les connaître.
Autre exemple personnel, la psychologie et la philosophie. Pour comprendre mon fonctionnement et mon questionnement existentiel permanent, je me devais de m'autoéduquer pour faire des choix justes. J'ai alors beaucoup lu, regardé des documentaires, des films. En somme, je me suis développé pour avoir une vision des plus justes de ce qu'est le monde, sans me contenter de ce que je savais et de ce qui avait eu du sens pour moi.

Une autre notion que j'utilise souvent est celle de la perception.
Vivre une désintégration, c'est voir le monde différemment. Avant il se bornait à ce qui avait du sens pour vous et non de manière universelle.
Par exemple, ce n'était pas très grave de tuer cette araignée qui vous effrayait pourvu que vous vous sentiez mieux. Mais une fois le sens de vos actes perdu, votre perception 2D étant devenue 3D, vous comprenez que malgré votre phobie, vous n'avez pas le droit de la tuer, de lui prendre sa vie égoïstement. La valeur même des choses est alors perçue totalement décorrélée de vous-même.
Autre exemple, avant, vous travailliez pour une marque de fast food. Cet emploi avait du sens pour vous, car il vous permettait de vivre, de partir en vacances, et puis vous adoriez le goût de ces hamburgers. Mais post désintégration, votre acte prend un tout autre sens ou non-sens, vous vous apercevez que travailler seulement pour gagner de l'argent n'a plus de valeur pour vous, que le fait de contribuer à promouvoir la mal bouffe, de favoriser l'élevage intensif et irrespectueux des animaux n'est pas admissible.
En résumé, tous vos actes et vos choix deviennent de moins en moins égocentriques et de plus en plus universels, ce qui est bien pour vous doit l'être avant tout pour les autres et pour le monde.

D'après tout ce que j'ai pu lire sur la théorie, je perçois à ce niveau 2 types de parcours.

Le premier concerne ceux qui, je dirais, vont s'arrêter là, ce qui est déjà exceptionnel. C'est-à-dire qu'ils ont développé une connaissance du monde d'une richesse incroyable, qu'ils ont redéfini leur vie en fonction de leurs valeurs dans le respect des autres et du monde. Mais, ils restent encore attachés à ce qu'ils sont. Parfois malgré eux, par obligation (enfants à charge, crédit à rembourser,etc.). Qui ils sont a encore de l'importance et il y a peu de chances qu'ils atteignent un jour le niveau 5. Ce sont des gens formidables, qui oeuvrent pour le bien des autres et dans le respect total de leurs valeurs. En résumé, leur être définit leurs actes.

Le second parcours est celui de ceux qui se dirigent vers le niveau 5. Ils ont suivi le même développement que ceux du premier parcours, mais ils sont dans l'abandon de soi total. C'est-à-dire que, qui ils sont n'a plus d'importance. Leurs actes dirigent leur être .
Ils sont porteurs d'une mission comme Peace Pilgrim ou Mère Thérésa ont pu l'être et c'est elle qui les guide.

Je m'égare un peu, mais je pourrai parler des heures de tout ça..

Je ne sais pas si j'ai été très clair, certainement trop succin mais j'espère que ces explications un peu différentes de ce que vous pourrez lire dans les livres, pourront éviter quelques malentendus.

P.S : Lors de la conférence internationale de Dabrowski, j'avais demandé à des psychologues spécialisés dans la théorie si ils avaient une idée du nombre de personnes atteignant le niveau 4. Leur réponse fut unanime : cela concerne très très peu de personnes, la plupart d'entre eux me disaient pouvoir compter sur les doigts d'une main ceux qu'ils avaient rencontrés

P.S 2 : Si vous vous reconnaissez dans la description du niveau 3 ou 4 et que vous souhaitez plus d'information ou juste échanger sur votre situation, n'hésitez pas à m'envoyer un mail contact@nilloc.net . Propager la théorie, la développer et aider les personnes en désintégration sont devenus "ma mission", ce sera vraiment avec plaisir si je peux contribuer à votre développement


Dernière édition par Nilloc le Dim 6 Oct 2013 - 20:13, édité 1 fois

Nilloc

Messages : 20
Date d'inscription : 16/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Invité Dim 6 Oct 2013 - 20:08

Un grand merci à toi Nilloc pour ce partage.... qui me conforte dans mon chemin de vie, me permet de mieux le comprendre aussi Smile

Impec ! 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Invité Dim 6 Oct 2013 - 20:56

Merci Nilloc, très bon texte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Christelle Dim 6 Oct 2013 - 22:24

Vraiment merci pour ta réponse, merci aussi de t'être fait connaître.
A bientôt, je te prépare quelques questions, et pour cela, il me faut un peu de temps.
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Nilloc Lun 7 Oct 2013 - 10:10

Prends ton temps pour écrire tes questions, je tâcherai d'y répondre du mieux possible.

J'ai créé un nouveau sujet à partir de mon post car ce n'était pas directement lié avec le sujet de Christelle. Par contre, il ne semble plus possible de le supprimer, j'en suis désolé.

Nilloc

Messages : 20
Date d'inscription : 16/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Ainaelin Lun 7 Oct 2013 - 10:23

Ce n'est pas plus mal qu'il soit sur les deux topic.
Je mets un lien vers ton second topic, afin que toute réaction à ton post aille là-bas plutôt qu'ici.

https://www.zebrascrossing.net/t13018-la-desintegration-positive-de-dabrowski-incomprehension-mauvaises-interpretations-et-tentative-de-clarification

Au pire, si tu désires "supprimer" ton post, tu peux le rééditer et copier-coller le lien vers ton topic de clarification. Wink

Et bienvenue ici, Nilloc.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty il me semble en vivre une.

Message par gwenlecat Mer 20 Nov 2013 - 2:26

Bonjour,

Je viens de découvrir ma surdouance par l'auto-psy. et ainsi ce site ... j'ai pu suite aux travaux de Dabrowski que j'ai juste découvert, repérer les différents niveaux passés. et celui que je passe en ce moment. Un grand merci à tous ceux que j'ai lu. Soupirs profonds.

J'ai la sensation que les symptômes peuvent s'apparenter à ceux de la bipolarité. Notamment dans sa phase Maniaque (pour ce qui me concerne en ce moment). Cependant, il me semble que les phases de la bipolarité dîtes dépressives peuvent correspondre aussi à une désintégration positive. Pour ma part, je ressens une alternance de ses phases mais espacées de phases intermédiaires. Cette bi-polarité que j'avais dépistée (faute de mieux car je cherchais du côté négatif/pathologique/ un mal à soigner et non un surplus à gérer), et si bien vendue aux psy, ne me satisfaisait pas pour autant dans ma réflexion, (notamment les médocs à vie dont je pouvais me passer et dont je n'avais besoin que par petites périodes.) Malgré les précisions, j'oscillais toujours sur le type. Un article sur la surdouance chez les adultes m'avait déjà attiré, il y a quelques années mais avec mon passé personnel/familial, je ne m'autorisais pas à cette solution.
Et maintenant, j'ai la sensation d'avoir trouver le chaînon manquant et que l'étape que je passe ces derniers temps et encore plus concrète et confortée.

Donc très concrètement en ce moment dans ce que je ressens être une désintégration positive s'exprimant dans un style hypo : Hyperactivité intellectuelle. Sensation forte de progrès et profond désir d'actions (comme ce mail) comme une clairvoyance constructive qui agite également le corps vers ce "re-"nouveau. Période où la fatigue paraît secondaire, le corps suit cette ébullition, ce débordement. Gestion de celui-ci , c'est à dire, de la réflexion interne intense et les relations avec l'extérieur, avec les autres qui continuent.

Perte d'appétit significative, alternée avec des bourrages-carburants. Besoin d'actions rapides, précises et très stimulantes, ainsi que de dialogues, d'échanges. (autre carburant)

Merci de votre lecture et je vous avoue avoir un vrai besoin d'échanger sur tout cela. Je vous prie de m'excuser par avance si mon post vous paraît déplacé. SOS, d'une je ne sais plus qui ou quoi en désintégration positive. Mes métiers sont tournés vers les autres son bien-être, son comportement, son expression etc, et c'est vraiment ce qui me passionne et m'a aidé à comprendre l'humain et par ricochet moi-même et tenir bon jusqu'à Dabrowski ;-)
Merci sincèrement de cet espace de réponses et au plaisir de vous lire encore.

gwenlecat

Messages : 1
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski - Page 2 Empty Re: Symptômes de l'autopsychanalyse "à la mode" de Dabrowski

Message par Invité Lun 20 Oct 2014 - 20:21

-

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum