Etre zèbre c'est se plaindre ?

+7
Bayadère
Amalthea
filigrane
Ainaelin
anianka05
Bird
babalu76
11 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:23

p2m a écrit: Tu dénierais à l'un et à l'autre la liberté d'éprouver autant de bonheur que tu peux imaginer en fonction de ce que tu projettes de leur situation respective?

Tiens ça me rapelle la réflexion d'un prêtre à un journaliste qui décriait les conditions de vie des gens dans les favelas. Il lui a répondu en substance la même chose "mais que connaissez-vous de leur vie ? comment pouvez-vous dire que leurs conditions de vie ne leur permettent pas d'être heureux?" sur le coup ça a jeté un froid... mais il avait raison. Certes, de NOTRE point de vue ils ne pouvaient pas être heureux avec NOS conditions de vie à nous, c'était pas possible mais lui les connaissait et savait qu'ils étaient heureux quand même.

Après on peut s'interroger sur la notion de bonheur et ce qu'elle emporte de besoins mais bon, c'est un autre sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 20:33

Tu me compares à un prêtre maintenant? J'ai définitivement compris le message. Au revoir (snif) 

p2m

Messages : 5963
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:40

p2m a écrit:Tu me compares à un prêtre maintenant? J'ai définitivement compris le message. Au revoir (snif) 

Non mais..... MDR !!!!

Pété de rire 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Όδυς Jeu 18 Juil 2013 - 21:20

Je me suis parfois demander si le reluquage n'était pas une sorte de jeu (désagréable), une sorte de convention social auquel il fallait rentrer dans la mesure ou il m'est plutôt arriver que l'on me fasse réflexion dans un groupe si je n'avais pas fais attention à tel fille qui était passer ou de matter un banc de fille (de poisson, me retrouvant entre thon et macro et tentant vainement d'imiter de Sartine [sardine, "rire jaune"]) mais personnellement cette capacité de prendre les gens pour de la viande m'a toujours mis mal à l'aise et j'ai aussi du mal à le cautionner même dans un optique "culturel".
La prédation est une drôle de façon de séduire.
Όδυς
Όδυς

Messages : 65
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 32
Localisation : 47°N par 1°W a quelques minutes près

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Όδυς Jeu 18 Juil 2013 - 22:01

Pour ce qui est du sujet, je pense que dans un forum, le partie "plainte" et "bon délire à partager" ne pose pas forcément de problème.
Ce plaindre, c'est parfois prendre connaissance de ce qui nous est désagréable et par extension de deviner ce qui nous plaît qui serait plutôt considérer pour la norme comme chiant, sinon comme loufoque, et la gueulante de savoir réagir quand à ses affirmations. On peut être attristé et prendre de l'énergie pour construire ça vie selon d'autre critère et par la connaissance de nos détermination avoir le choix de continuer notre chemin ou prendre une route plus adapter à nos besoins.

Après être entouré de gens qui "collectionne" les psy, cherchant à trouver que tu va mal afin d'être soigné par une psychologie de comptoir offert généreusement par un médecin-malade... parfois c'est lourd... très lourd (je parle ici des groupes physique. Virtuellement, un clic gauche permet de résoudre le problème ^^).

Être écouter et compris c'est le pied quand ça arrive et permet de prendre confiance ou conscience de tel situation mais parfois on en vient à ce complaire de problèmes afin de continué a discuté surtout qu'il est parfois difficile de revenir sur les rails pour certain de leur personnalités, pour d'autre de leurs activités.
Parler des mondes intérieur semble le plus facile (de quoi parler d'autre peut-on parfois ce demander) mais parfois un brin dangereux.
Les "guérisseurs" (super cool quand ils parlent de la Mésopotamie, de Rimbaud, des supernova...) parlent souvent d'eux même et peuvent donner l'impression de construire le comportement d'autrui sous leurs propre aune à des gens qui dans un état de fragilité peuvent prendre chaque mot à la lettre si l'auteur a sus toucher au bonne endroit.
Et en général l'intellectualisation de notre être ou des autres peut conduire également à de la parano (tous manipulateurs, PN et j'en passe des meilleurs) ou et se construire selon un schéma comportemental appris par coeur (X auteur dit que le surdoué, c'est ceci..., le MBTI me dit que je suis cela et que je me plais plus avec tel MBTI, le triangle de Karpman me dit que je suis dans tel rôle...et respectant les 3 lois de la robotique ^^).

Donc je me poserais plutôt la question: jusqu'ou se plaindre?
(J'étends ce que l'on entend par plainte dans le sens aborder au début du sujet, à savoir les zèbres malheureux qui voient la surdouance comme pathologique)
Όδυς
Όδυς

Messages : 65
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 32
Localisation : 47°N par 1°W a quelques minutes près

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 22:04

Non, mais moi j'aime bien la question et l'évolution des réponses. Illustration parfaite du décalage entre "ressentir" et "avoir", entre "ressentir" et "paraître".

Exprimer ce qu'on ressent, et voir cette expression qualifiée de "plainte", parce qu'on a la "chance" d'avoir (la beauté, l'intelligence, du boulot, de l'argent, des amis...). Ce qui dit bien aussi à quel point on n'est pas écouté, à quel point on n'apprend pas à écouter. Ce qui me fait penser qu'il s'agit du décalage entre ce qui s'entend et ce qui se voit. "Avoir" s'oppose à "être". Tu as, donc tu ne ressens pas.

Ce que l'on voit de moi n'est pas ce que je suis. C'est une image que se forge l'autre à partir de ses conceptions propres. Je peux me sentir moche, gauche ou inconfortable dans ma peau (cette foutue hypersensibilité). Ou comme une harpie hargneuse. Ou stupide. Ou vieille, fatiguée, mal partout. Mais si je le dis comme je le ressens les jours où c'est le cas (heureusement, pas tous les jours), la première réaction est quasi-toujours de l'incompréhension, du refus.

La faute à cette maudite culture du tout positif. La part d'ombre n'a pas lieu d'être. Mentionner son existence met mal à l'aise. Ca se traduit par "se plaindre", alors qu'il ne faut pas se plaindre, mais positiver, réagir, ne pas se laisser abattre.

Et donc, je crois qu'on devrait fermer les yeux, de temps en temps, et écouter. Et se taire, juste écouter. En général, la "plainte" dit beaucoup de choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Tipule Jeu 18 Juil 2013 - 22:09

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 10692812
Tipule
Tipule

Messages : 127
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 23:02

Gimli a écrit:Si tu veux prendre la peine de relire chacun de mes mots concernant la hiérarchisation ...

Mais peut être faudrait-il le faire en ayant abandonné ta colère.

C'est à moi que tu parles? Shocked Shocked Shocked 

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 23:06

Je pense simplement que certains ont de quoi se plaindre et d'autres ont juste un masque sur les yeux qui leur empêche de voir la chance qu'ils ont. Et que ce dont ces derniers ont besoin serait justement d'en prendre conscience.
Je pense que certaines plaintes peuvent être injurieuses pour d'autres. Vous trouvez ça peut-être dur mais c'est ce que je pense. Il faut parfois arrêter de se mirer le nombril et regarder autour de soi.
Mais je ne nie pas les souffrances que certains peuvent ressentir. Je fais un tri c'est tout.
Basé sur quoi? Le cas par cas!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Ven 19 Juil 2013 - 6:38

Gallinago Imperialis a écrit:Exprimer ce qu'on ressent, et voir cette expression qualifiée de "plainte", parce qu'on a la "chance" d'avoir (la beauté, l'intelligence, du boulot, de l'argent, des amis...). Ce qui dit bien aussi à quel point on n'est pas écouté, à quel point on n'apprend pas à écouter. Ce qui me fait penser qu'il s'agit du décalage entre ce qui s'entend et ce qui se voit. "Avoir" s'oppose à "être". Tu as, donc tu ne ressens pas.

Ce que l'on voit de moi n'est pas ce que je suis. C'est une image que se forge l'autre à partir de ses conceptions propres. Je peux me sentir moche, gauche ou inconfortable dans ma peau (cette foutue hypersensibilité). Ou comme une harpie hargneuse. Ou stupide. Ou vieille, fatiguée, mal partout. Mais si je le dis comme je le ressens les jours où c'est le cas (heureusement, pas tous les jours), la première réaction est quasi-toujours de l'incompréhension, du refus.

La faute à cette maudite culture du tout positif. La part d'ombre n'a pas lieu d'être. Mentionner son existence met mal à l'aise. Ca se traduit par "se plaindre", alors qu'il ne faut pas se plaindre, mais positiver, réagir, ne pas se laisser abattre.  

+ 1000 Approuve Bravo ! 

Je n'aurais pas mieux dit... Courbette 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Ven 19 Juil 2013 - 7:47

tout à fait, on est d'accord.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par zefloflo Ven 19 Juil 2013 - 9:06

idem +1 pour Gallinago Smile
zefloflo
zefloflo

Messages : 382
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par zefloflo Ven 19 Juil 2013 - 9:10

Mon prof de psychiatrie nous a parlé un jour du suicide.

Je ne me rappelle plus les termes exacts mais ça devait ressemblé à ça sur le fond:
-Un type se suicide.
-Tout le monde s'étonne et dit "mais pourquoi a t il fait ça? il avait tout pour être heureux!"
-Ah bon pcq en général quand t'as tout pour être heureux tu te suicides sans doute?! Non il n'avait pas tout pour être heureux!

Alors j'ai pas tout lu dans les post précédents mais je rejoins MaryPoppins à 200%. Ok je donne une image de qqn qui a tout pour être heureux et qui n'a pas de raison de se plaindre. Et bien sur je ne me plainds pas d'avoir une famille, un toit sur ma tete, un boulot,.. mais je partage mon malaise avec des gens qui le comprennent.

Merci Bisou câlin
zefloflo
zefloflo

Messages : 382
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Ainaelin Ven 19 Juil 2013 - 9:45

Simon & Garfunkel a écrit:They say that Richard Cory owns one half of this whole town,
With political connections to spread his wealth around.
Born into society, a banker's only child,
He had everything a man could want: power, grace, and style.

But I work in his factory
And I curse the life I'm living
And I curse my poverty
And I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be
Richard Cory.

The papers print his picture almost everywhere he goes:
Richard Cory at the opera, Richard Cory at a show.
And the rumor of his parties and the orgies on his yacht!
Oh, he surely must be happy with everything he's got.

But I work in his factory
And I curse the life I'm living
And I curse my poverty
And I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be
Richard Cory.

He freely gave to charity, he had the common touch,
And they were grateful for his patronage and they thanked him very much,
So my mind was filled with wonder when the evening headlines read:
"Richard Cory went home last night and put a bullet through his head."

But I work in his factory
And I curse the life I'm living
And I curse my poverty
And I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be,
Oh, I wish that I could be
Richard Cory.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par zefloflo Ven 19 Juil 2013 - 10:06

Exactement ça..
zefloflo
zefloflo

Messages : 382
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Ven 19 Juil 2013 - 12:03

p2m a écrit:
anianka05 a écrit:
Je maintiens que ça,

http://www.976musique.org/wp-content/uploads/2010/07/kang-enfant-au-visage-de-masque-e1278580404856.jpg


c'est moins facile à vivre que ça:

http://www.aufeminin.com/beaute-mariage/maquillage-mariee-d18901c258914.html
en soi? Tu es dans la tête, le coeur de l'un et de l'autre? Tu dénierais à l'un et à l'autre la liberté d'éprouver autant de bonheur que tu peux imaginer en fonction de ce que tu projettes de leur situation respective?

T'as vu ça où???? Où as-tu vu que je prive le droit à l'un ou à l'autre d'être heureux???? C'est n'importe quoi!!!!
Je n'ai jamais dis ni même sous-entendu ça! Évidemment que tout le monde peut et a le droit d'être heureux quelque soit son apparence, son âge, sa condition! J'ai simplement dit qu'il y a des situations plus difficiles que d'autres! Et faut arrêter de se mentir en disant que tout le monde est perçu de la même façon selon son apparence! Si c'était le cas, le délit de faciès serait un mythe et le racisme n'existerait pas! Je ne dis pas que ça doit exister, mais que c'est une réalité c'est tout!
En Grèce Antique on considérait que les gens beaux à l'extérieur l'était forcément à l'intérieur et que les difformités et laideurs ne faisaient que transparaître l'intérieur. Les premiers étaient choyés les seconds rejetés car considérés comme étant maudits des Dieux! Alors que ça n'avait rien à voir, bien sûr! Et encore aujourd'hui MALHEUREUSEMENT la société prône encore le culte de la beauté et l'apparence physique compte dans l'intégration sociale. C'est dommage certes mais une réalité.

Lorsque j'entends des choses du genre: "je suis trop belle et trop intelligente donc je suis rejetée pauvre de moi!" Je me dis que cette personne n'a rien compris! Ce n'est pas sa beauté et son intelligence la source de ses problèmes, mais la façon dont elle s'en sert.
Elle n'est pas victime de sa magnificence, mais à la merci de ses erreurs de jugement (tant qu'elle ne l'aura pas compris en tout cas.) Cette personne ne sait pas à ce jour choisir ses fréquentations, jouer des bienfaits que la Nature ou Dieu (appelez ça comme vous voulez) lui à donner. Cette personne se trouve en difficulté face à son ignorance et non face à ses beaux traits et intelligence.
Car si effectivement dans nos sociétés, aujourd'hui, c'était des tares, Adriana Carembeu ne serait pas une femme d'affaire accomplie et redoutable et Monica Bellucci n'aurait pas réussi la carrière qu'elle voulait!

UNE FOIS DE PLUS, je ne soutiens pas que c'est suffisant mais ce sont des atouts. Si vous ne savez pas vous en servir c'est autre chose, mais le nier n'y changera rien!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Ainaelin Ven 19 Juil 2013 - 13:53

En fait, vous ne parlez pas du tout de la même chose.

Si je comprends bien, Anianka, tu parles de la façon dont les autres perçoivent la beauté. Une personne belle a un atout et peut en tirer un avantage pour atteindre certains objectifs. OK. Je crois que c'est vrai, c'est un avantage dans la société.

Mary et d'autres, dites-moi également si je me trompe, vous parlez du ressenti de la personne face aux réactions internes. Pour vous, la beauté extérieure n'est pas importante, et vous n'en faites aucun cas à l'origine. Le fait que d'autres considèrent comme important une chose qui vous semble sans intérêt vous gêne, vous avez l'impression qu'on vous juge sur autre chose que vous-même (comme de la viande, ou un bel objet, etc.). Donc, qu'on ne vous voit pas, et vous en souffrez.


Bref, l'une parle de la vision extérieure comme étant un atout, les autres parlent d'un ressenti intérieur. Vous ne pouvez pas être d'accord même si les deux positions ne sont pas antithétiques, en fait, parce que vous ne parlez pas de la même chose, je crois.


Donc, oui, on peut être beau et utiliser cette beauté pour obtenir des avantages dans la société et la relation avec les autres. ET CA NE CHANGERA RIEN au ressenti qu'on a de ne pas être aimé pour soi.

A ce sujet, je recommande la lecture d'Alice Miller qui parle exactement de ça ("Le drame de l'enfant doué")
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Ven 19 Juil 2013 - 14:22

à Anianka

Je n'ai pas parlé de droit mais de liberté.
Ce que je veux fondamentalement dire, c'est que si tu vas vers l'autre en difficulté en étant enfermé dans tes projections de sa situation, tu risques(c'est un euphémisme) de ne pas lui donner la pleine mesure de l'aide, l'échange que tu peux lui apporter. En pensant que, en soi une situation est plus difficile à vivre qu'une autre, tu vas vers l'autre pour moi avec un a priori enfermant, qui risque du coup de t'empêcher de remplir son besoin réel.
Un exemple: tu vas visiter l'enfant dont tu as posté la photo à l'hopital. Il se fait que justement, à ce moment-là il se sent bien, il a envie de rire, de tout, même. Si tu es enfermée dans ta projection de sa sitation, de ce que ça suppose pour toi en terme de souffrances, tu n'auras pas la liberté voulue pour gouter la joie de l'instant, l'humour nécessaire pour pouvoir rire de tout avec lui.
Le contexte n'est rien, c'est ce qu'on en fait qui est tout.
Et donc, aussi, il n'y a pas d'atouts en eux-mêmes.
Je crois qu'on se rejoint sur une grosse partie, qu'il y a juste une petite différence. Tu sembles dire qu'il y a quand même des atouts en eux-mêmes pour accéder au bonheur et à la plénitude, ce que je nie. Et ce point de vue que tu as, me semble te mener à une attitude qui peut paraitre culpabilisante. Juste mon avis.
Le seul atout est pour moi notre capacité à ne pas s'enfermer dans nos projections. Et ça, ce n'est jamais donné.
Il y a un monde possible entre la manière dont on croit être perçu et l'effet qu'on décide que cela aie sur notre bien-être, épanouissement. Réaliser ce monde est tout.

Et une petite prétérition pour terminer: je ne reviendrai pas sur ton jugement sur mes questions (car c'était bien des questions, pas des affirmations) en les qualifiant de "n'importe quoi".

En toute amitié.

porte-toi bien.

p2m

Messages : 5963
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Ven 19 Juil 2013 - 14:38

Non, non ce n'était pas de simples questions, elles étaient orientées.
Je ne partage pas ton point de vue: Je pense que s'appuyer sur l'extérieur est essentiel pour se sortir de ses problèmes intérieurs. On vit dans un monde qui nous influence.

Mais ce n'est pas grave car de toute façon je pars du forum. J'y reviendrais peut-être plus tard.

Amitié aussi

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Ven 19 Juil 2013 - 14:44

anianka05 a écrit:Mais ce n'est pas grave car de toute façon je pars du forum.
pour moi, même si tu ne pars pas du forum ce n'est pas grave, sache-le.
heureux de voir qu'on peut se mettre d'accord sur le fait qu'on n'est pas d'accord sans profusion de gras et de signes de ponctuation.
anianka05 a écrit:Non, non ce n'était pas de simples questions, elles étaient orientées.
Je n'ai pas dit que c'étaient de simples questions, j'ai dit que ce n'étaient pas des affirmations. Mais je suis d'accord qu'elles étaient orientées. De là à dire que c'est n'importe quoi... D'où que j'ai pris la peine de détailler mon point de vue. Pour essayer de te faire comprendre que ce n'est pas si n'importe quoi que ça, même si tu ne partages pas mon avis.

p2m

Messages : 5963
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Ven 19 Juil 2013 - 19:51

zefloflo a écrit: je rejoins MaryPoppins à 200%. Ok je donne une image de qqn qui a tout pour être heureux et qui n'a pas de raison de se plaindre. Et bien sur je ne me plainds pas d'avoir une famille, un toit sur ma tete, un boulot,.. mais je partage mon malaise avec des gens qui le comprennent.

Merci Bisou câlin

Tout à fait... Bizoo ma belle Un ange 

Ainaelin a écrit: Mary et d'autres, dites-moi également si je me trompe, vous parlez du ressenti de la personne face aux réactions internes. Pour vous, la beauté extérieure n'est pas importante, et vous n'en faites aucun cas à l'origine. Le fait que d'autres considèrent comme important une chose qui vous semble sans intérêt vous gêne, vous avez l'impression qu'on vous juge sur autre chose que vous-même (comme de la viande, ou un bel objet, etc.). Donc, qu'on ne vous voit pas, et vous en souffrez.

...

Donc, oui, on peut être beau et utiliser cette beauté pour obtenir des avantages dans la société et la relation avec les autres. ET CA NE CHANGERA RIEN au ressenti qu'on a de ne pas être aimé pour soi.

Merci à toi, c'est tout à fait ça Approuve

D'ailleurs, je demande quoi finalement : à être aimée pour moi-même. Pour ce que je suis, pas pour mon physique.

Je parle de mon ressenti, et certainement pas de ce qu'on peut juger de l'extérieur. D'ailleurs, si on juge que j'ai un avantage à être "jolie" (c'est très, très relatif tout ça) c'est comme me dire que je peux l'utiliser (pire que j'ai dû le faire !) pour avoir des avantages,  c'est limite insultant. Ce sont les paroles de mon ex (le PN) qui me disait que j'avais réussi professionnellement en grande partie grâce à ça (au passage merci pour mon intelligence qui ne m'a servi à rien lol! ). Alors oui : "si j'avais été ce genre de personne",  je l'aurais peut-être fait, sauf que là... c'est tout sauf moi.

Non ça ne me sert pas. C'est comme mon intelligence dans un monde professionnel pauvre et limitant : ça me sert à quoi de l'être ? à rien si ce n'est à m'isoler des autres qui me perçoivent comme une menace.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? - Page 2 Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Ven 19 Juil 2013 - 21:01

Belle et intelligente : c'est pas très malin ! Very Happy 

Je me souviens d'une vieille dame, qui avait des beaux yeux bleus (et une classe certaine). Quelqu'un, une femme, lui avait dit "ah, si j'avais eu des yeux comme ça !". Ce à quoi elle a répondu : "Et qu'est-ce que vous auriez fait de plus que moi ?". Intelligente, aussi.

@Ainaelin : ce n'est pas que la beauté ne soit pas importante, ou qu'elle soit sans intérêt. C'est une donnée qui est renvoyée par les autres. Et qu'on ne comprend pas toujours. L'effet produit, on le note, mais il ne correspond pas à la réalité intérieure. On ne se voit pas en permanence, on ne passe pas sa vie à se regarder, et l'idée de se mettre en valeur, je ne l'ai jamais comprise. Qu'est que ça ferait de plus ? A part renvoyer une image encore plus déformée, puisque vouloir se mettre en valeur, c'est vouloir influencer, plaire. C'est utile si on a envie d'obtenir quelque chose, ou qu'on a des aptitudes à la manipulation. Personnellement, la manipulation ou chercher à obtenir quelque chose sur une idée fausse, ça m'ennuie. C'est trop de boulot, il faut se souvenir de tout, et c'est une façon de dépendre des autres. Et ça manque singulièrement de connexion, c'est une forme de solitude qui ne m'attire pas.

Mais cette question n'est pas seulement celle de la beauté ou de l'intelligence ou des "qualités" qui font envie. Le phénomène est le même pour tout le monde, le décalage entre ce qu'on se ressent être et ce que les autres voient. Et ce que les autres voient influence leur attitude, en fonction de ce qui les attire ou de ce qui leur déplaît, mais qui ne correspond pas, le plus souvent, à ce l'on ressent de soi-même. Et si avoir ce qui fait envie occasionne l'idée qu'on ne doit pas s'en plaindre, c'est parce que ça fait envie. Si on est vieux, en dehors des canons de la beauté ou des critères de l'intelligence, là, on aura le droit de s'en plaindre. Encore que, je ne suis pas sûre. "Mais non, il ne faut pas dire ça..." sera sûrement une réponse assez automatique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum