Etre zèbre c'est se plaindre ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mar 7 Mai 2013 - 22:54

En parcourant se forum je me demande si être un zèbre c'est se plaindre ou si c'est seulement sur ce forum que les zebre se plaigne moi je suis tres fière d'etre ce que je suis et je ne changerais pas ma place avec un non zebre (si je suis reelement un zebre car aucun teste de fait). Me rendre conte que la plus grande partie des gens ne fonctionnais pas comme moi ma permis de faire un travail sur moi afin de m'adapter et tout ce passe tres bien je suis plus radin je pense plus a moi et je ne peut plus rien reprocher a personne. Mais nous somme des etre fort alors pourquoi vouloir montrer notre faiblesse.

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bird Mar 7 Mai 2013 - 23:19

Le forum est un espace de partage et il me paraît normal qu'on y fasse état de difficultés difficiles à exprimer dans la vie courante, d'où sans doute cette impression de plainte ou de d'insistance sur les problèmes que tu ressens.

Pour ma part, au quotidien, je ne suis pas sans cesse en train de me lamenter (au contraire, je n'aborde pas la question de la douance) et j'apprécie tout le positif de ma condition. Very Happy
Bird
Bird

Messages : 1569
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Mar 7 Mai 2013 - 23:24

Je trouve aussi qu'il y a beaucoup de remontée de souffrances. Je ne pense pas qu'il doit y en avoir moins. Les gens viennent ici pour se sentir compris dans ce qu'ils ressentent. Mais il manque cruellement de positif! Ce qui rejoint mon topic. Que les gens fassent les 2 équilibreraient les choses. Personnellement, je pense que je vais prendre de la distance, car je ressens ici (sur le forum en général) un sentiment d'oppression! Pas une seule fois j'ai lu un truc qui disait: "Au fait, vous avez comme c'est génial de...!" Ou encore "Je suis super contente de..."

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 0:01

Le probleme quand je parcoure se forum c'est que je n'ais pas l'impression que beaucoup de personnes soient fière d'etre se qu'elles sont alor que je trouve que etre zebre c'est comme ne pas l'être il y a des forts et des faible des plus malin et des moins futé des riche et des pauvre etc... Et je ne suis pas du genre a tendre l'autre joue j'ais déjà eu afaire a un perver narcissique et quand je m'en suis rendu conte c'est des coup qu'il s'est pris a part me remetre en question pour ne plus que sa m'arrive il ne m'a rien apporter de mal de plus c'est grace a lui que j'ais pue decouvrir ma zebritude car c'est nouveau pour moi tout sa j'ais passé 25an de ma vie dans l'inhibition intellectuel et quand c'est revenu j'ais vraiment eu l'impression de devenir fou. Mais aujourdui je me sens etre un nouvel homme. Ce qui ne tue pas rend plus fort et c'est de l'admiration que j'aimerais degager pas de la pitié. Je suis quelqu'un qui a un ego tres fort et je ne critique personne ou je ne me sens superieur a personne en disant sa j'aimerais juste que l'on s'encourage tous a allez de l'avant au lieu de nous consoler les un les autre se qui n'aide personne.

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Ainaelin Mer 8 Mai 2013 - 0:13

*rester calme, zen, respirer profondément*

Un jour sur le forum, et tu juges déjà que les gens ici ne sont là que pour "se plaindre", mais tu n'es pas là pour "critiquer". Tu es sûr(e) ?
Tu dis que ça n'aide personne, comment peux-tu le savoir en un jour ?

Tu as ton expérience, c'est bien, je suis content que tu n'aies pas été traumatisé, mais ton topic est typiquement le genre de jugements qui bloquent pas mal de monde depuis leur enfance. Tu n'es peut-être pas sensible à ce genre de choses, ou bien tu as dépassé ce problème, très bien, mais tout le monde n'en est pas à ton point d'avancement, et certains qui n'ont jamais pu exprimer leur souffrance sans être jugés ont trouvé en ce lieu des personnes qui ont vécu des choses similaires et, pour la première fois de leur vie, peuvent exprimer cette souffrance. Sans être jugés en retour.

Et ce genre de topic plein de jugement est exactement ce dont ils n'ont pas besoin de lire, ici.

En tout cas, moi qui suis un petit nouveau ici aussi, c'est mon sentiment.

A bon entendeur, salut.

Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 0:33

Le prend pas mal je ne m'atendait pas a ce genre de réaction. j'ais appris tres tot que dans la vie si on ne s'aidé pas sois même personne ne pouvait nous aider, et s'est justement parce que je n'ais jamais pue exprimer ma souffrance que j'en ai fait une force. Notre plus grande force et notre resilience et je n'attaque personne mais si les gens sont dure avec toi(je dit toi comme je pourais dire n'importe qui d'autre) c'est que tu leur permet de l'etre. Peut etre que mon jugement n'est pas aproprié a ce forum et si c'est le cas je m'en escuse mais c'est ma facon d'etre je ne cherche pas a etre aimé ou a plaire c'est ma vision des chose que je partage mais je respecte la tienne . Il faut de tout pour faire un monde.

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par filigrane Mer 8 Mai 2013 - 9:28

.


Dernière édition par filigrane le Mer 22 Mai 2013 - 9:01, édité 1 fois
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Amalthea Mer 8 Mai 2013 - 10:11

Je pense que c'est normal de trouver sur un forum une majorité de topic consacré au besoin d'un membre de parler, d'être compris, de partager son questionnement, d'avoir des conseils.

Si tout va bien pour toi c'est cool, mais je trouve que ta démarche est un peu maladroite après un temps de participation si court...

Tu t'es déjà inscrit sur un forum d'entraide (de tous genres) de non zèbres ? là c'est la dépression assurée :-)
Amalthea
Amalthea

Messages : 53
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 10:30

Non c'est mon premier forum mais tout ne va pas bien pour mois mais je pense que l'on a tous nos problemes que l'on soit zebres ou pas. Dsl pour ma démarche mais je ne pense pas que mon avis puisse vraiment toucher quelqu'un c'est juste mon point de vue que j'avais envie de partager pour voir les réactions que sa entrainerai

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Mer 8 Mai 2013 - 20:53

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 18:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 21:10

C'est une belle expression mais je pense que c'est surtout le milieu dans lequel on grandi plus notre force intérieur qui fait de nous des frileux ou non

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Mer 8 Mai 2013 - 21:27

Les gens n'aiment pas qu'on leur dise qu'ils se plaignent (beaucoup ou peu)/(à tort ou à raison). Ca ne passe jamais. Mais ce n'est pas pour ça qu'il faille obligatoirement se taire. C'est une question de dosage, de moment, de personnes... Ce qui est impossible à respecter pour tout le monde sur un forum. Donc, si nous sommes ici pour nous exprimer (avec respect) alors cette remarque a lieu d'être. Le mieux est que chacun ensuite détermine la pertinence concernant sa situation personnelle. S'il peut l'entendre, il en tiendra compte. S'il ne peut pas, il devrait se rappeler qu'il n'y a rien de personnel et qu'il n'est pas obligé de se sentir visé puisque c'est une remarque impersonnelle. Et donc qu'il passe son chemin.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 21:40

Tu as raison je l'ai pris personnellement, mais toi est tu fiere d'etre ce que tu est ou y trouve tu plus d'inconveniant que d'avantage ? Cest seulement par curiosité que je te pose cette question.

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bayadère Mer 8 Mai 2013 - 22:14

Finalement, ta question ici est de savoir s'il nous arrive de parler de choses positives. Oh que oui ! Very Happy

Pour te dire vrai, je me suis inscrite ici après une longue période de passage à vide, la découverte des rayures, tout ça...
Je me sens assez bien dans ma peau, aujourd'hui, pour m'entendre dire que je me plaignais, ou me plains parfois - et me remettre en question par rapport à cela.

Sauf que... lorsque tu es dans cet état d'esprit (acceptation, tolérance, analyse, sérénité) ... cela signifie que tu as pris du recul par rapport à toi, par rapport à certains événements.
En effet, ce forum m'a donné la possibilité d'exprimer un grand nombres de mes incompréhensions, frustrations, de les partager avec d'autres, d’en tirer des enseignements.
Incompréhensions zébresques, incompréhensions sociales, adolescentes, poètes, fofolles, existentielles - tout ici est sorti, comme un puissant cri de rage, de honte, de détestation.
Et ensuite, des réponses, des échos, des chemins, des solutions.

C'est un moyen d'avancer que de se confier aux autres - et la plainte n'est jamais qu'une lettre qu'on dépose sur un autel invisible.
Mais ZC est loin d'être le Mur des Lamentations - on ne saurait l'y cantonner !
Tu remarqueras que les gens ici se soutiennent mutuellement - qu'il y a une entraide, une véritable écoute.
Se plaindre, parfois, c'est nécessaire, ça fait du bien. On a une oreille attentive ici, pourquoi s'en priver ? C'est un droit, c'est salvateur, ça évite de s'enfoncer dans la solitude et la déprime encore plus grande. L'idée est l'échange d'expériences de toutes sortes, y compris les mauvaises - mais ce n'est pas une finalité en soi que de montrer ce qui nus torture. C'est la recherche effrénée d'une issue d'une sortie.

Un exemple : tu peux lire les messages de Mary Poppins au sujet de son histoire avec un homme violent, surtout psychologiquement - bref, une situation monstrueuse et destructrice. Au fil des messages, tu peux observer sa progression, sa prise d'assurance, ses doutes, et sa volonté de s'en sortir. Elle ne se plaint pas, ne milite pas non-plus - elle témoigne, maintenant.

Passage nécessaire, la plainte est la catharsis de tout être qui se cherche, se comprend, se construit. Elle est le contraire de la vacuité, ou de l'égoïsme, elle est une douleur que l'on expose au monde.
Une fois délestés de leur peine, de nombreux zèbres se tournent vers des sections de débat de société, ou s'impliquent auprès des plus jeunes, ou encore partagent leurs créations, organisent des rencontres.

On avance, on va de l'avant, un jour on quitte le forum, on se jette à la vie, riches de nouvelles idées, de nouvelles connaissances, de visites et d'explorations - et c'est normal, c'est sain !

Alors bien-sûr, des jours où je vois que la douance est pour certains un handicap, à tel point qu'ils voudraient la faire reconnaître comme telle, j'ai envie de crier et de dire NON ! Non, la douance est un "don", certes besogneux parfois, mais avec de multiples avantages. Je vois la vie avec es pétales de roses, les irisations des gouttes de pluie le matin, l'accord entre des tons de couleur dans les vêtements d'une jeune fille, l'odeur de musc d'un vieux livre, l'ivresse d'un rire d'enfant - plus fort que certains ne le pourront jamais.

Je conçois donc que certaines réactions te semblent, à toi qui es bien-portant, une complaisance.
Mais dans ces moments-là, même lorsque quelque chose sur le coup, me semble une aberration... Je ne juge pas, j'écoute.
Il y en a qui doivent encore déverser leur trop-plein.
Chacun a son rythme, dans cette mélodie de la vie.
Et sache que c'est une fille amoureuse de la vie qui te le dit - une fille qui voulait se tuer il y a cinq mois. J'ai fait du chemin depuis - mais si je n'avais pas parler de ma peine à ce moment-là, je ne pourrais plus te dire présentement "je vais bien".




Bayadère
Bayadère

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty A Babalu76

Message par anianka05 Mer 8 Mai 2013 - 22:16

J'y trouve plus d'avantages. Seulement je ne sais pas encore comment utiliser cette douance. En réalité je ne me trouve pas encore assez intelligente. Si j'avais deux vœux à faire, ce serait d'avoir une mémoire eidétique (que je maîtriserais totalement) accompagnée d' une capacité intellectuelle similaire à celle de Jarod (le Caméléon).
Et le second serait de me trouver, au moment de ma mort, sur le point Schwarzschild. C'est un point précis dans le trou noir, où une seconde à cet endroit-ci correspondrait à tout l'espace temporel de l'Univers. En étant à cet endroit précis où pour moi le temps serait arrêté, j'aurais le temps de voir la création et la mort des Univers, galaxies, planètes, comment tout cela se forme et disparaît, bref: la compréhension totale des mouvements de l'Univers et la résolution en directe du mystère du Big Bang! Je veux être tout, je veux savoir tout. Je m'égare un peu...
Mais cette capacité me donne un outil pour y arriver un peu.
Au cours de cette vie, j'ai à vocation de m'élever le plus loin possible. Je veux avancer sur le chemin de la spiritualité au maximum dans le temps qui m'est impartie ici. Et ma douance, je pense, est une chance folle qui va me servir de tremplin. J'ai (pardon, si vous trouvez que je me vante) une très grosse capacité d'analyse et de synthèse. Ma sensibilité me permet de capter plusieurs choses à la fois, que mon cerveau traite tout en même temps. Je ne dis pas que je suis extraordinaire, mais j'ai "dans mes mains" un outil formidable qui va m'aider à aller au-delà de moi-même. Je ne sais pas encore comment, mais j'y arriverai.
Aujourd'hui j'ai compris que les inconvénients n'étaient que des avantages déguisés. Je ne m'intègre pas facilement et je n'ai quasiment pas d'amis. Mais ce n'est pas à cause de ma douance, mais plutôt à cause de la manière dont elle se manifeste. La bonne nouvelle, c'est qu'en tant que surdouée, je suis capable de le comprendre et de le corriger! Trop bien, non? Pourquoi avantage déguisé? Et bien, parce que ces inconvénients sont autant de défis intellectuels, émotionnels et psychologiques à relever. On ressent ce qu'on ressent. Mais on est LIBRE de la manière dont ce ressenti sera utilisé! Je ne suis pas victime de mes émotions. Elles ont l'importance que je leur accorde. Je suis libre...

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bayadère Mer 8 Mai 2013 - 22:22

Un autre petit détail...

Je crois que de nombreux zèbres "bien dans leur peau" existent.
Ils n'ont jamais eu à passer de tests, ils ont eu foi en eux, ont été accompagnés sans qu'ils aient besoin de mettre un mot sur leur caractéristique.

De la même façon, lorsque tu cesses de voir le monde par le prisme zèbre/non-zèbre, c'est que tu es parvenu à te détacher suffisamment de cette notion pour ne plus la traiter que comme une facette de toi, et non l'ensemble de ton identité. En ce sens, être zèbre n'est pas se plaindre.
Être malheureux, mais vouloir s'en sortir (en général) - oui.

Pour rebondir sur ce que dit anianka - la vraie liberté ne consiste pas à ne pas avoir d'entraves, mais à se donner les moyens de jouer de ses contraintes.

Un exemple : ce n'est pas parce qu'une musique est dissonante qu'elle ne peut pas être belle, sculpturale, mélodique, pleine de vie - regarde mon pseudonyme, pense à Stravinsky, et tu comprendras. Wink


Dernière édition par Sacre le Jeu 9 Mai 2013 - 9:34, édité 1 fois
Bayadère
Bayadère

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 22:48

Merci a Sacre et a anianka pour vos deux reponses. Sacre je comprend moi aussi j'aurais voulu avoir de l'aide a un moment que je n'est pas trouvé c'est peut etre se qui ma rendue comme je suis. Meme si je suis bien aujourd'hui je peut imaginer se que certains traversent. Mais si j'ais crée ce poste c'est que je ne pense pas qu'un zebre est plus fragile que n'importe qui apres je n'ais pas l'expérience des forum ce qui ma peut etre trompé dans mon jugement.
Tu cite Mary poppins j'espère que si elle a vue mon poste qu'elle ne la pas mal pris car j'ai eu quelques bref échanges avec elle sur ce forum que j'ais apprécié.

Et anianka je suis dans le meme cas que toi je n'ais jamais sus profité de ma douance. Je ne me trouve pas non plus exceptionnellement intelligent j'ais plus l'impression que ma douance et plus une façon de voir ressentir un développement des sens et une tres bonne mémoire sélectif et meme en sport j'ais l'impression d'etre avantagé grace a de meilleur reflexe c'est plus cette notion de la douance que j'apprécie beaucoup plus que l'intelligence pure. J'aime me comparer au mal alpha de la meute de loup. Seul point negatif que j'y trouve jaimerais ne pas ressentir l'empathie ou un peu moin car je pense que c'est notre plus grand point faiblesse.
(c'était ll'heure de la redemption )

a oui je ne cederai pas sur un point je deteste l'image que les livre et le net donne des zebre nous ne sommes pas plus fragile que n'importe qui .

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Mer 8 Mai 2013 - 23:00

[quote="Sacre"]Un autre petit détail...

Je crois que de nombreux zèbres "bien dans leur peau" existent.
Ils n'ont jamais eu à passer de tests, ils ont eu foi en eux, ont été accompagnés sans qu'ils aient besoin de mettre un mot sur leur caractéristique.


Pour repondre a sa j'était tres bien dans ma peau et pourtant chômeur petit délinquant a l'occasion manutentionnaire a d'autres ne révant que de voyage et puis un jours apres une petite peripethie qui a faillit ma rendu fous c'est se que j'ais crus. Je me suis rendu conte que c'était tout le contraire et qu'au final j'avait passé 25an de ma vie a tourné au ralentit. MOn inhibition intellectuel a disparue et j'ais retrouvé mes grande ailes d'albatros dont je n'avais jammais soupsonné l'existence et pourtant je suis revenu a ma vie d'origine ou j'était le plus heureux comme quoi etre surdoué ou pas ...

Pour la petite anecdote c'est drole mais je me rappel aujourd'hui que pendant lonten j'ais simuler le fait d'avoir du mal a lire et meme au colege alor que je sait lire depuis tres petit. L'integration a un prix mais aujourd'hui je suis un meneur plus un suiveur.

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 9 Mai 2013 - 12:47

Sacre a écrit: Un exemple : tu peux lire les messages de Mary Poppins au sujet de son histoire avec un homme violent, surtout psychologiquement - bref, une situation monstrueuse et destructrice. Au fil des messages, tu peux observer sa progression, sa prise d'assurance, ses doutes, et sa volonté de s'en sortir. Elle ne se plaint pas, ne milite pas non-plus - elle témoigne, maintenant.

Merci Sacre, je suis vraiment touchée de ce que tu dis Rougit

C'est exactement ça.. je ne milite pas, je témoigne pour aider les autres à comprendre ce profil psychologique si particulier du vrai PN. J'ai passé des mois à lire sur des forums des témoignages, des articles, des blogs qui m'aidaient à comprendre ce que je vivais et quelque part, je voudrais rendre cette aide et en aider d'autres.

Sacre a écrit: Passage nécessaire, la plainte est la catharsis de tout être qui se cherche, se comprend, se construit. Elle est le contraire de la vacuité, ou de l'égoïsme, elle est une douleur que l'on expose au monde. Une fois délestés de leur peine, de nombreux zèbres se tournent vers des sections de débat de société, ou s'impliquent auprès des plus jeunes, ou encore partagent leurs créations, organisent des rencontres.

On avance, on va de l'avant, un jour on quitte le forum, on se jette à la vie, riches de nouvelles idées, de nouvelles connaissances, de visites et d'explorations - et c'est normal, c'est sain !

En parler me permet aussi de l'exorciser.. de faire sortir de moi ce qu'il a laissé en moi et qui est toxique (comme lui). C'est dur de parler comme ça d'un homme que j'ai aimé plus que tout mais c'est la réalité, sa réalité. Je participe à des conférences sur la relation à l'autre, sur la compréhension des choses qui nous lient les uns aux autres, et je témoigne de certaines choses. J'aide certaines personnes si je peux, j'en rencontre d'autres (des zèbres).. c'est un travail sur moi que j'ai entrepris et que je partage. Me rapprocher de mes congénères zèbres m'aide aussi à accepter ce que je suis.. j'ai depuis très longtemps nié ma vérité, voulu être "normale", je me suis brisé les ailes pour y arriver. Et maintenant, je voudrais me retrouver. Retrouver qui je suis, ce que je suis, m'accepter. Parfois je témoigne sur certains topics d'une façon un peu abrupte, en donnant un avis un peu sec qui va à l'encontre de la "bien pensance" mais je suis comme ça (et je suis certaine que l'avenir me donnera raison). Voilà qui je suis : celle qui a le tort d'avoir raison trop tôt.


Sacre a écrit: Et sache que c'est une fille amoureuse de la vie qui te le dit - une fille qui voulait se tuer il y a cinq mois. J'ai fait du chemin depuis - mais si je n'avais pas parler de ma peine à ce moment-là, je ne pourrais plus te dire présentement "je vais bien".

Pareil... il y a 5 mois, j'étais au fond du gouffre. Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux et, si mon amour de la vie n'est pas revenu entièrement, je recommence à apprécier le rayon de soleil sur ma peau, le chant des oiseaux, le bruit des vagues, l'odeur de l'herbe.. ça revient Very Happy


babalu76 a écrit: Tu cite Mary poppins j'espère que si elle a vue mon poste qu'elle ne la pas mal pris car j'ai eu quelques bref échanges avec elle sur ce forum que j'ais apprécié.

Non pas du tout babalu, ce sont des échanges et j'accepte des autres ce que je leur fais "subir" : mes points de vue (et même s'ils ne vont pas dans le sens de tout le monde) Courbette




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bayadère Jeu 9 Mai 2013 - 14:37

@ Mary Poppins
Mais c'est bien normal de te donner en exemple ! Je te trouve très courageuse, c'est vraiment monstrueux ce que ces vampires arrivent à faire...
Le pire, c'est qu'à la fin, même avec l'avis des psys, et tout, tu ne peux t’empêcher de penser que tout était de ta faute, que tu ne les aimais pas "comme il fallait", que tu étais trop exigeante - c'est ce qui m'arrive parfois. Alors quand je lis tes posts, ça permet de me rendre compte que NON, décidément non, si tant de gens bien ont senti ça un jour, cette dépendance affective, et ce GOUFFRE, c'est que cela ne peut être un microphénomène et une illusion collective.

@ babalu
Je suis une éponge émotionnelle - ça arrive chez certains zèbres, comme chez de nombreuses personnes. Alors Moi, et cela n'engage que moi, je suis fragile. Mais je suis d'accord avec toi - ma douance, si elle est donc un catalyseur de ressentis, est aussi un formidable outil qui me permet de comprendre des choses, et de les intégrer très vite. Un petit coup de pied aux fesses - et je repars ! J'ai remarqué que cette manière de jour constamment avec les déséquilibres est rare, j'en prends soin. C'est un optimisme d'action, dirons-nous !

Enfin, une dernière chose - quand on ne se connaît pas soi-même, on peut faire de grosses erreurs de jugement. La douance ignorée vient souvent comme une libération après des années d'errance, à se penser fou. C'est ce passage précis que les gens ont besoin d'exorciser (pour reprendre le terme de Mary) - une période où ils n'étaient pas eux-même, où on les a ballotés, brimés, niés (école, travail, vie de couple, parents, séjours en hp, drogues, alcool, tentatives de suicide, prison, dépression, actes de violences, etc).

On ne s’approprie sa facette zèbre que lorsque l'on devient soi - on arrête de se couper les ailes. Et souvent, c''est le début de l'épanouissement personnel. Je suis contente que tu sois à cette étape Very Happy - mais laissons aux autres les outils et le temps nécessaire pour forger leur propre bonheur.
Bayadère
Bayadère

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 9 Mai 2013 - 16:21

J'ai envie d'être ce petit personnage que je trouvais si attachant petite... j'aimerais me réaliser en fée.

Etre zèbre c'est se plaindre ? Rldjrtx7

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Ainaelin Jeu 9 Mai 2013 - 17:20

Merci, Sacre (je préférais Bayadère, quand même... Embarassed ), pour exprimer une grande partie de ce que je voulais dire, sans y arriver pour cause de débordement d'émotions négatives.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bayadère Jeu 9 Mai 2013 - 18:10

@ Ainaelin
Vu que t'es pas le premier à le dire... Ok, ok.
Rewind, delete - (re)mise à jour du profil.
C'est mieux maintenant Wink ?

Franchement, vous savez, j'étais la "mimi geignarde" de service pendant quelques mois, mais je me rends compte aujourd'hui que c'était une chose nécessaire que de se "vider", quelquefois, avant de reprendre les rênes de sa propre vie.

Je pense que l'idée de babalu en postant était de dire que la complaisance, l'auto-congratulation et la déprime généralisée pourraient être des caractéristiques zébresques - ce que lui ne pense pas. Et il a raison, quelque part - c'est le signe qu'un être humain va mal, tout simplement. Rien de méchant, en somme - mais la formulation, un peu abrupte, avait effectivement de quoi émoustiller.

Il y aurait énormément de choses à dire sur ce sujet - par exemple, sur plusieurs fils qui me dérangent. Je suis venue ici parce que j'avais des choses à dire, optimistes ou pas, pessimistes parfois, lucides dans d'autres, engagées certainement. Mais parfois, même au plus profond de mon malaise... je me suis sentie en colère.
Attention ! dans ce qui suit, je ne parle pas de témoignages, de vécu, de choses difficiles (morts, séparations, difficultés amoureuses, familiales, maladies, expériences traumatisantes, etc) - mais d'une sorte de "minage" généralisé de quelques individus, comme si certains prenaient un malin plaisir à entretenir une souffrance chez l'autre.

Une sorte d'embrigadement.

Il y a en effet dans certains threads un misérabilisme qui ressort chez certains individus, qui collent sur le dos de leur haut potentiel tout un tas d'échecs personnels, hurlent qu'ils sont des génies accomplis, se comportent en gourous cherchant à faire coller d'autres à leurs visions macabres. C'est dangereux pour les gens réellement fragiles de tomber sous ce genre d'emprises très nocives... Car rappelons-le : la douance n'est pas un handicap (!!!) ni une maladie (re!!!), seulement une composante de la personnalité. Un potentiel peut se réaliser ou pas - mais ce n'est jamais qu'un potentiel, et non une fatalité, une issue possible dans un système aléatoire, et non une fatalité à 100%, non une donné faussée d'avance (comme dans les systèmes hautement démocratiques de certains pays au cours des élections, malheureusement).

Un exemple auquel je viens de me référer...
Si j'ai de la farine, je peux faire un gâteau - comme je peux décider de ne pas en faire, mais de faire une pizza, ou la conserver, ou la laisser moisir.
Et selon ce que je rajouterais à ma farine, j'obtiendrais un beau gâteau au chocolat, ou un truc cramé, dégueulasse et trop salé.
Mais ce n'est pas la farine en elle-même qui va déterminer quel sera mon gâteau - le tout est entre les mains du cuisinier...
(C'est l'heure du goûter chez moi, c'est pour ça que je dis ça What a Face ).

Je me répète donc sans doute, mais bon : la douance n'est pas une explication à TOUS les déboires de ces personnes, contrairement à ce que certaines personnes pensent. Cette notion leur permettra de regarder certaines choses sous un angle nouveau, mais ni les cuites, ni les fuites, ni les errances ne seront justifiés par sa simple existence. La douance ne dédouane pas d'une responsabilité personnelle, physique, juridique, morale de l'individu - elle n'est pas une menace à son intégrité physique lorsqu'elle est correctement prise en charge et/ou expliquée. Tout au contraire - c'est parce qu'elle le rend plus présent à lui-même et au monde qu'elle peut se prendre en fardeau comme en cadeau. Les souffrances sont amplifiées, mais les joies aussi - et on démultiplie aussi pour l'individu concerné les moyens d'arriver à certains endroits rapidement, de tirer certaines conclusions.

Voilà, voilà...
Bayadère
Bayadère

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Jeu 9 Mai 2013 - 18:42

merci bayadière tu t'exprime mieux que moi et je suis assé daccord avec ton poste

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Bayadère Jeu 9 Mai 2013 - 19:15

Babalu, nous avons tous des choses à dire ici, donc plus tu t'entraînes, plus tu t'aguerris - et les débats ici sont parfois violents, faut défendre son avis. C'est juste une question d'entraînement, bientôt tu écriras des pavés aussi longs que moi Wink

D'ailleurs, je suis assez curieuse - tu avais dit toi-même que tu avais, je cite :

babalu76 a écrit:
Pour repondre a sa j'était tres bien dans ma peau et pourtant chômeur petit délinquant a l'occasion manutentionnaire a d'autres ne révant que de voyage et puis un jours apres une petite peripethie qui a faillit ma rendu fous c'est se que j'ais crus. Je me suis rendu conte que c'était tout le contraire et qu'au final j'avait passé 25an de ma vie a tourné au ralentit. MOn inhibition intellectuel a disparue et j'ais retrouvé mes grande ailes d'albatros dont je n'avais jammais soupsonné l'existence et pourtant je suis revenu a ma vie d'origine ou j'était le plus heureux comme quoi etre surdoué ou pas ...

Finalement, la source de ton malheur n'était pas la douance, mais cette "péripéties" vis-à-vis de la folie. Cela m'est arrivé aussi, tu sais (on m'a dit que j'étais schizo, Mad ) - et la révélation de ma douance a effacé les longs mois où je me croyais totalement folle.

Donc pou toi, la douance t'a redonné confiance en toi, de sorte que tu as mis à profit tes "grandes ailes d'albatros", n'est-ce pas ? Smile C'était comme une reconnaissance, une renaissance, si j'ai bien compris.
Bayadère
Bayadère

Messages : 89
Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Jeu 9 Mai 2013 - 19:55

moi j'ai eu une petite parano passagere qui ma vraiment fatiguer l'esprit
de plus quand on se rend conte que personne ne fonctionne comme soi on pense que le probleme vient de nous et c'est un peut le cas donc un travail sur soi s'impose car je me suis toujour tres bien comporté avec mes proche et mes amies mai j'avait une tres faible tolerance a la frustration et j'était tres impulsif se qui fait que mes reaction on toujour était tres violente mais je pense que malgres ma douance je devait vraiment etre un gros nevroses . Mais aujourdui je suis devenus plus radin moin gentil plus egoiste et sa ne sait jammais aussi bien passé pour moi et dans mes relation au autres tant mieu la vie est belle sa fait un ptit moment que je ne me suis pas enervé comme quoi parfois la verité est ailleur..

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par babalu76 Jeu 9 Mai 2013 - 20:08

c'est deux chanson mon vraiment aider quand j'était au plus bas je me reconai dans ses parole peut etre d'autre aussi dsl mai je ne peut metre que les parole je ne suis pas autorisé a posté des lien



A vif,
On m’a enlevée les plumes des ailes
Rescapée, longue traversée du désert
Une traversée solitaire, à défier les tempêtes
Sous l’étoile là où la Lune est tellement belle
Un ange pour lanterne
Entends car ici c’est vivant que l’on s’enterre
Sans dualité coïncide
Je porte les plis de ceux qui ont grandi trop vite
Revenu du pire c’est le retour de l’enfant prodigue
Contrées oubliées, un message sur les épaules
Et les présages de mon époque,
La vie ma dit qu’elle était nôtre
Haine et désordre, folies des Hommes
J’ai payé le prix fort pour mes rêves d’exode, qu’ils s’exaucent
Quand j’ai voulu sauver l’espoir
Il m’a pris par la main pour m’enseigner que toute réalité commençait par lui-même
Du feu dans les entrailles prenant soudain la forme d’un soleil dans l’âme lié à l’amour et sa force

[Refrain]
Enfant d’un siècle perdu, je soigne les plaies qui lui profitent
Je suis le fruit de mon vécu encore une qui a grandie trop vite
Je transforme mes rages en amour et mes peines en prodige,
Repentie
Revenu du pire c’est le retour de l’enfant prodigue

[2ème couplet]
Adolescente j’ai abusée de la chance
J’ai fais du mal et j’ai payé là où liberté se marchande
C’est en marchant que j’ai compris mes schémas
Si mon âme est encore là, c’est pour corriger ses mémoires
J’en ai voulu à la vie de m’avoir repris mon père
D’avoir grandi sans repère et sans modèle
Trop de larme apprendre à faire la paix c’est soigner les maux de l’âme
Enfant métisse entre la terre et l’au-delà
Je parlais à l’ange en cavale quand les flics voulaient me chopp
Dans la zone ou en gard’av et j’ai encaissé le choc
13 mois de cellules à 14 piges
10 ans après pour être sincère,
J'suis pas vraiment guérie si je regarde en arrière
Alors je vis l’instant dans l’éternité de sa lumière
Légère comme le vent, soleil lunaire dans une humaine
Eclat de porcelaine, mon cœur devient cristal
Comme le jour qui se lève
Moi ma vie n’est qu’un Freestyle !

[Refrain]

[3ème couplet]
En cellule enfermée, prise dans ma boite de conserve
Je rêvais de rap, de disque et de salle de concert
De me venger du système, faire un pied de nez au sort
De retrouver mes ailes, mêmes brulées clouées au sol
Je voulais crier au monde ma douleur
Dix ans après je l’ai sublimé pour un message aux sept couleurs
Car le ciel m’a aidé
M’a dévoilé ce que les aveugles appellent miracle
Je confonds plus rêve et mirage,
Et de moins en moins mes amours et mes rages
La vie m’a ouvert le passage
Aujourd’hui je suis entendu pour un message que certains aimerait voir pendu
Si je leur en veux, j'sais pas, chacun son temps
Ma rage a été maladroite peut-être, et en a troublé certains
Porter l’espoir c’est ce qui motive ma plume
On est l'histoire et dans la vie, tous se transforme,
Rien n'est perdu
L’intuition connait la mission
Je la suis voila mes yeux
C’est ni la gloire, ni l’argent
Mais le service qui peut me rendre heureuse



Conscience cosmique, étoile éternelle
Enfant de l'insomnie, enfant de père-mère
Vérité enfouie, pas seulement derrière sous le béton
La terre vit et n'appartient qu'à elle-même
Tant que les cieux le permettent
Le souffle nous habite pendant qu'on reproduit la même guerre
Que les pères de nos pères, qui reproduisaient la même que les leurs
Immémoriale querelle
Grattes-ciel qui veulent rivaliser le Créateur
Troupeaux de délateurs, spectateurs dans le réacteur
Acteur inactif
Individualisé jusqu'à se sentir seul même au sein de sa propre famille
Occident, tes valeurs humaines sont parties en éclat
On s'est durcit et on s'en remet pas
Des siècles de dégâts
Pervers, imprimés dans nos gênes
Certes, traces d‘inquisition dans la cervelle
On a peur de penser
Sans ça la chute est certaine
A-t-on renoncé à trop voir vérité se faire taire ?
Enfant de la même Terre reforme la chaine
Ancestrale lignée que la mémoire nous revienne
Qu'elle puisse enfin briller dans nos ciels
Indignés comme nos frères
Tant de destins brisés
Alors laisse-moi prier
Là où les murs nous cachent l'horizon
Les frontières nous divisent on crève affaiblis en se divisant
On ne positive rien en minimisant
Tout s'accélère depuis dix ans
Jusqu'à quand on se regardera mourir par peur de dire «Non !» ?
Regarde le monde en dit long
Sur notre folie, parait qu'on en guérit petit-à-petit en se livrant
Le cœur qui bat car on est vivant
Combien voient le miracle cherche le sun qu'il pleuve ou qu'il vente
On fait partie de l'histoire
Personne ne vaut plus qu'un autre
à la mémoire de nos promesses oui on marchera jusqu'à l'aube
à la mémoire de l'Homme connecté à la Terre
Qui parle aux arbres et aux fleurs
Aux astres et aux fleuves
Au cœur aussi grand que la mer
La ville nous tue, impure
J'clame un retour à la Terre
à notre nature, à nous-même
à briser notre armure
Avant que tout s'éteigne en nous, un joyau brille
Soyons fous et soyons dignes
Soyons nous et soyons libres
Bénis sont ceux qui croient en l'Amour, croient en Dieu
Car comme m'a dit un jour des frères
Plus croire en rien, c'est croire en eux…










J'clame un retour à la Terre
Enfant du siècle
La vie est une métamorphose
J'clame un retour à nous mêmes
Pour se reconnaître dans l'autre
On est les mêmes
J'clame un retour à la Terre
Enfant du siècle
J'clame un retour à nous mêmes
Un retour à l'essentiel

babalu76

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Haute normandie

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par zefloflo Mer 17 Juil 2013 - 10:36

Tu manques un peu de tact..

Personnellement je trouve que je me plains beaucoup. Tu crois que ça me plait? NON

Bcp sont ici pcq ils sentent mal et peuvent partager sans etre jugé.

Heureusement certains se sentent bien.

Personnellement, je ne trouve pas qu'être HP soit un cadeau du ciel. Cela me rend malheureuse le plus souvent (et je pense que je suis encore bien lotie par rapport à certains ici. J'ai réussi professionnellement et personnellement). Je "prie" pour que mes enfants ne le soient pas (HP).

J'entends des collègues dirent "les enfants d'un tel, ils sont HP. Quelle chance il a. C'est fantastique d'avoir des enfants comme ça". Et je ne peux m'empecher de leur répondre: "oui et ils seront malheureux dans 20 ans".

Laisse nous nous plaindre.

Je me doute que tu voulais que ton post soit constructif mais il va etre perçu de facon destructive malheureusement...
zefloflo
zefloflo

Messages : 382
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Mer 17 Juil 2013 - 19:41

C'est vrai qu'on se plaint mais qu'à soi-même souvent.. parce qu'on sait que les autres ne nous comprendront pas vraiment. C'est vrai quoi .. de quoi j'me plains ? "tu es jolie (parce que ça c'est connu ça rend heureux), tu as un boulot (c'est vrai), tu es en bonne santé (c'est vrai) donc.. tout va bien ! (ben ouais.. sauf que ... non).

Ha oui, suis-je bête ! je voudrais juste partager ce que je suis, qui je suis avec quelqu'un qui me comprend vraiment. C'est bête hein ? Laughing

Vaut mieux oublier je crois.. et trouver des autres, ces autres qui me comprennent quand je parle. Et partager avec eux ce mal-être, ce vide qui m'emplit, me fait me sentir au moins exister un peu.

Voilà pourquoi je suis là.. pour me plaindre auprès d'autres comme moi ? non, pour en parler seulement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Mer 17 Juil 2013 - 21:30

Cela dit, bien que je comprenne que le bonheur est complexe, je trouve néanmoins que beaucoup de gens regardent davantage ce qu'ils n'ont pas plutôt que ce qui leur est offert. Et ça, je ne le trouve pas normal. Etre jolie, en bonne santé et avoir un boulot c'est déjà beaucoup. Peut-être pas suffisant, certes, mais suffisamment pour avoir une bonne base.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 6:56

anianka05 a écrit:. Peut-être pas suffisant, certes, mais suffisamment pour avoir une bonne base.

Mais j'ai une bonne base. Je trouve seulement, et je ne me "plains' pas de mon sort, qu'il manque une dimension à ma vie et c'est celle de la compréhension par l'autre (si l'exprimer c'est se plaindre alors j'estime qu'on ne peut rien dire).

Les autres n'ont pas ce problème, je le vois bien lorsque j'en parle à des personnes non zèbres proches de moi, ils sont bien compris par les autres et puis, si leur intelligence du monde leur fait poser quelques questions parfois, ils s'arrêtent vite (soit ils ont trouvé une réponse qui leur convient, soit... ça leur donne mal à la tête et ils arrêtent de réfléchir ! -ce sont leur propres mots).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 7:32

anianka05 a écrit:Cela dit, bien que je comprenne que le bonheur est complexe, je trouve néanmoins que beaucoup de gens regardent davantage ce qu'ils n'ont pas plutôt que ce qui leur est offert. Et ça, je ne le trouve pas normal. Etre jolie, en bonne santé et avoir un boulot c'est déjà beaucoup. Peut-être pas suffisant, certes, mais suffisamment pour avoir une bonne base.

Je vois deux dangers dans ton propos.

Jolie, en bonne santé et avoir un boulot sont des critères trop subjectifs. Que veut dire jolie ? Est-ce mieux d'être jolie ou bien dans sa peau ? Avoir un boulot ou les rentrées d'argent qu'il génère ? Certains s'épanouissent dans leur travail, d'autres ont une conception du travail qui n'est qu'alimentaire.

Ceci soutend une hiérarchisation des souffrances. Certaines seraient des détails tandis que d'autres auraient une importance. Or hiérarchiser les souffrances conduit vite à en rendre certaines admissibles en opposition à d'autres qui ne le sont pas. Ma conviction, philosophique, utilisons un grand mot, est qu'aucune souffrance n'est acceptable si petite paraisse-t-elle.

Je ne développe pas ici étant aux frontières du hors sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 9:57

Je comprends ce que tu dis, mais non je ne hiérarchise rien. Et je ne parle pas d'épanouissement au travail, mais d'une sécurité financière et matérielle qui n'a pas de prix pour la tranquillité d'esprit et qui donne ainsi une grande disponibilité pour s'occuper du reste.
Je sais de quoi je parle, je suis régulièrement au chômage et les fois où j'ai un boulot bien payé, je me sens bien plus tranquille et je n'ai plus peur de tomber en panne, de ne pouvoir assurer les frais de garde de mon fils etc. Et ça c'est beaucoup, même si le travail n'est pas celui dont on a rêvé!
Grâce à celui-ci on peut d'offrir des vacances, payer ses cours de dessins ou d'art dramatique, un abonnement sportif etc. Ce qui donne ainsi la possibilité de faire des rencontres, de découvrir de nouvelles choses, ce qui offre davantage de perspectives nouvelles, qui donne les moyens de se payer le psy dont on a besoin ou le sophrologue (peu importe). Tout ce que la précarité financière réduit voire annule totalement dans certains cas! Combien de fois, j'ai cessé mes séances de psy ou de peinture faute de moyens financiers!
Donc si! Le travail est une bonne base pour construire son bonheur.
Sans compter sur la reconnaissance sociale qui va avec! Les chômeurs sont de plus en plus nombreux mais cela ne devient pas banal, on devient des fardeaux de plus en plus lourds! Le ras-le-bol de ne rien faire de constructif, de ne pas pouvoir devenir propriétaire et assurer sa retraite etc. Je peux continuer comme ça longtemps!

Pour ce qui est du fait d'être jolie, je reprenais seulement les propos de Mary, qui soit dit en passant ne lui était pas destiné directement. Je n'ai jamais dis, ni même pensé qu'elle se plaint (hein, Mary?)

Et je suis d'accord qu'être jolie n'est pas décisif, mais ça aide à se sentir bien dans sa peau. Les critères de beauté ne sont pas si subjectifs que ça au sein même d'une société, car les critères sont plus ou moins posés. Il n'y a aucun mérite à l'être car la beauté est une chance. Et l'essentiel est de se mettre en valeur, sans avoir besoin de rentrer dans un 36. Ca suffit pour que l'on nous voit d'un bon oeil. Juste se mettre en valeur et prendre soin de soi, rentre dans cette catégorie de joli ou pas.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 10:04

anianka05 a écrit:Et ça, je ne le trouve pas normal.
moi je ne trouve pas normal de parler en terme de normalité.
anianka05 a écrit:mais ça aide à se sentir bien dans sa peau
j'adore ce genre de décret...
De plus elle n'a pas dit qu'elle se sentait jolie mais que les autres lui disent qu'elle est jolie. Il y a un potentiel monde...

Ceci dit, si les autres la trouvent jolie, je me dis que je ne suis pas suffisament anormal pour n'avoir aucune chance de la trouver jolie et donc cette intervention a principalement comme but de paraitre tel un chevalier blanc aux yeux de Mary... Quoi? What a Face
anianka05 a écrit:la beauté est une chance.
Ou pas. Je peux te dire d'expérience que supporter la vue de ces hordes de femmes qui tombent en pamoison face à toi est un fardeau parfois bien lourd à porter.(ben quoi, on est dans un fil sur la plainte, non? j'essaye de ne pas être trop HS)

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 19:04

Gimli a écrit: Que veut dire jolie ? Est-ce mieux d'être jolie ou bien dans sa peau ?

Bien vu Wink effectivement, d'abord c'est subjectif..., et ça ne m'empêche pas d'être mal dans ma peau donc bof, c'est pas un élément que je considère, pour moi, m'apporter du bien-être.

Surtout que :

p2m a écrit:
anianka05 a écrit:la beauté est une chance.
Ou pas. Je peux te dire d'expérience que supporter la vue de ces hordes de femmes qui tombent en pamoison face à toi est un fardeau parfois bien lourd à porter.

Voilà. C'est ça, il m'arrive souvent d'être dans cette situation (les hommes qui te regardent sans cesse, sans même te laisser pouvoir porter le regard quelque part pour "respirer") j'avoue que c'est lourd. Au départ, quand tu dis ça tu es immédiatement "rejetée" (quoi ?? mais je rêve !! pauvre petite fille riche..), et pourtant j'ai un très bon ami (zèbre) avec qui je travaillais. Au début, il me disait "ho Marie.. c'est flatteur non ?" ben non, et au fur et à mesure, à partir du moment où on était souvent ensemble (on partait en réunion, on allait boire un café, on allait déjeuner ensemble) c'est là qu'il a pris la mesure du truc, en voyant les autres faire autour de nous. Ben je peux te dire qu'il a complètement changé de point de vue. A la fin, c'est même lui qui s'indignait des regards torves et moi qui le calmait (j'avais l'habitude). Il trouvait ça finalement dégueu, et a compris que c'était pas valorisant au contraire (car je ne parle pas des regards de personnes qui te trouvent jolie, ces regards-là sont corrects. Je parle des regards qui te déshabillent, les yeux et presque langue pendante car on veut te b**ser et ça se voit trop, c'est répugnant).

Alors certes, ce que je dis n'est pas "politiquement correct", on ne doit pas se plaindre de ce genre de choses, mais ceux qui le vivent me comprennent. C'est lourd.

(qu'on s'entende bien, je ne dis pas qu'être "invisible" aux yeux des autres n'est pas lourd à porter, je dis juste que l'excès dans un sens ou dans l'autre est difficile et on a le droit de le dire).

p2m a écrit: cette intervention a principalement comme but de paraitre tel un chevalier blanc aux yeux de Mary... Quoi? What a Face

lol! 

anianka05 a écrit: Pour ce qui est du fait d'être jolie, je reprenais seulement les propos de Mary, qui soit dit en passant ne lui était pas destiné directement.Je n'ai jamais dis, ni même pensé qu'elle se plaint (hein, Mary?)

Tu peux, je me plains lol! 

Bien sûr qu'avoir un boulot c'est bien (mais pas celui qu'on voudrait, vous voyez ce que je veux dire, pour moi ben ça me gave.... j'aimerais me réaliser vraiment) mais ça n'assure pas toujours de payer son psy ou ses vacances... Cela dit, je ne me plains pas de mon boulot ni de rien d'ailleurs ... je dis juste que même avec "tout ça" on peut trouver sa vie vide de sens et s'en ouvrir aux autres. C'est cela qui m'ennuie, et me fait pleurer : le vide.

Je comble mes jours mais j'ai l'impression de m'oublier dans des activités qui ne m'apportent pas grand'chose. Au final, j'égrène les jours.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 19:10

Mary Poppins a écrit:Je parle des regards qui te déshabillent, les yeux et presque langue pendante car on veut te b**ser et ça se voit trop, c'est répugnant
Ah zut, je ne peux pas t'assurer que je n'aurais jamais ce genre de regard. Bon, tant pis, c'était cool de te connaitre...Au revoir (snif)


Dernière édition par p2m le Jeu 18 Juil 2013 - 22:21, édité 1 fois

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 19:14

p2m a écrit: Ah zut, je ne peux pas t'assurer que je n'aurais jamais ce genre de regard. Bon, tanpis, c'était cool de te connaitre...Au revoir (snif) 

Dent pétée Pété de rire 

Comme je disais, ça me gène quand c'est

comme ça ::
Etre zèbre c'est se plaindre ? Black-men2

parce que moi, j'ai pas envie de ça. Je ne cherche pas à partager un lit, d'ailleurs... je ne cherche plus rien ! lol! 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 19:31

JE REPETE: Je n'ai jamais dis qu'être beau ou belle rendait heureux, j'ai dis que ça aidait à se sentir bien dans sa peau. C'est différent! Je sais ce que c'est qu'être sifflée, abordée de façon continue dans la rue. C'est chiant, c'est vrai. Mais vaut mieux ça qu'avoir un bec-de-lièvre, pas de nez, des yeux globuleux qui font que les gens détournent le regard de peur ou de dégoût. En effet, je pense que le "pauvre petite fille riche" n'est pas sympa, mais pas complètement faux. Si on veut aller bien dans sa vie et dans sa peau, il faut aussi savoir regarder la chance que l'on a. Parce que sinon on n'a pas finit de trouver l'herbe plus verte chez le voisin!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 19:37

anianka05 a écrit:JE REPETE: Je n'ai jamais dis qu'être beau ou belle rendait heureux, j'ai dis que ça aidait à se sentir bien dans sa peau.

C'est faux. Mais c'est ton avis, et je le respecte.

Courbette 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 19:41

je suis d'accord avec Mary. et rien à voir avec le fait que je sois tombé amoureux de l'image que je me suis faite d'elle. complètement stéréotypé comme avis, pour moi.

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 19:45

Je vois ce que vous voulez dire. Je pense que bien dans sa peau n'est pas utilisé dans le même sens par tous. Je dis "dans sa peau". Vous peut-être "dans sa tête" Si tel est le cas, alors oui nous sommes d'accord.
Bien dans sa peau=à l'aise dans son corps, avec pas ou peu de complexe.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 19:47

encore une fois, rien à voir. Les complexes n'ont rien à voir avec son apparence.

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Ainaelin Jeu 18 Juil 2013 - 19:48

J'avais envie de mettre plein de smileys (plusieurs lignes entières) de regards tantôt admiratifs, tantôt torves, tantôt obsédés, mais finalement, j'ai la flemme, alors je ne fais que soumettre l'idée et laisse faire votre imagination...

Je suis dehors
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4287
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 19:50

Les complexes ont à voir avec le lien qu'on croit voir entre notre apparence et notre potentiel à éprouver du bonheur.

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 19:50

Ainaelin a écrit:J'avais envie de mettre plein de smileys (plusieurs lignes entières) de regards tantôt admiratifs, tantôt torves, tantôt obsédés, mais finalement, j'ai la flemme, alors je ne fais que soumettre l'idée et laisse faire votre imagination...

Je suis dehors

Je vais condenser aussi alors : Bisous 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par anianka05 Jeu 18 Juil 2013 - 20:08


Je maintiens que ça,

http://www.976musique.org/wp-content/uploads/2010/07/kang-enfant-au-visage-de-masque-e1278580404856.jpg


c'est moins facile à vivre que ça:

http://www.aufeminin.com/beaute-mariage/maquillage-mariee-d18901c258914.html

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:14

Si tu veux prendre la peine de relire chacun de mes mots concernant la hiérarchisation ...

Mais peut être faudrait-il le faire en ayant abandonné ta colère.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:17

Et moi que marcher tranquille dans la rue, c'est pas ça

Etre zèbre c'est se plaindre ? Tout-ce-que-vous-vouliez-savoir-sur-les-paparazzis,M42043

(attention, je ne vis pas de paparazzades non plus.. mais on voit bien sur cette photo ce que c'est que de ne pouvoir marcher tranquille en tout anonymat - même si là, je pense qu'il ne s'agit pas de photos volées mais d'une mise en scène).

Bref, j'en arrête là vu que .. j'ai raison, on ne peut pas parler de ça. La preuve.

Je retourne à mon canapé... lol! 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par p2m Jeu 18 Juil 2013 - 20:17

anianka05 a écrit:
Je maintiens que ça,

http://www.976musique.org/wp-content/uploads/2010/07/kang-enfant-au-visage-de-masque-e1278580404856.jpg


c'est moins facile à vivre que ça:

http://www.aufeminin.com/beaute-mariage/maquillage-mariee-d18901c258914.html
en soi? Tu es dans la tête, le coeur de l'un et de l'autre? Tu dénierais à l'un et à l'autre la liberté d'éprouver autant de bonheur que tu peux imaginer en fonction de ce que tu projettes de leur situation respective?

p2m

Messages : 5510
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 47
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Etre zèbre c'est se plaindre ? Empty Re: Etre zèbre c'est se plaindre ?

Message par Invité Jeu 18 Juil 2013 - 20:23

p2m a écrit: Tu dénierais à l'un et à l'autre la liberté d'éprouver autant de bonheur que tu peux imaginer en fonction de ce que tu projettes de leur situation respective?

Tiens ça me rapelle la réflexion d'un prêtre à un journaliste qui décriait les conditions de vie des gens dans les favelas. Il lui a répondu en substance la même chose "mais que connaissez-vous de leur vie ? comment pouvez-vous dire que leurs conditions de vie ne leur permettent pas d'être heureux?" sur le coup ça a jeté un froid... mais il avait raison. Certes, de NOTRE point de vue ils ne pouvaient pas être heureux avec NOS conditions de vie à nous, c'était pas possible mais lui les connaissait et savait qu'ils étaient heureux quand même.

Après on peut s'interroger sur la notion de bonheur et ce qu'elle emporte de besoins mais bon, c'est un autre sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum