Un poème ..

Aller en bas

Un poème .. Empty Un poème ..

Message par Un-esprit-léger le Lun 15 Avr 2013 - 21:12

Mon nom est Alice.

Alice en 5 lettre, Alice depuis bientôt 20 ans

Une tête blonde, pensive, muette.

Elle contemple, la fillette farouche
Les fabulations des jeunes gens.
Grotesques oiseaux braillards

Effacée , se tient sagement
dans sa bulle impénétrable

Elle déambule dans cette foule aveugle
Touchée par l'agitation, elle s'est déjà imprégnée
De l'atmosphère confuse

Elle étouffe , dans cet air
plein de propos stériles.

Dans son jardins des merveilles
Elle peint sur un chevalet
Assise dans l'herbe elle vit avec les oiseaux et la terre
Eux seuls observent la vie
et vivent de rien

Et la nuit elle rêve, quoi de plus merveilleux
fantasmes de couleurs et de sensations
Mélodies stellaires
Un-esprit-léger
Un-esprit-léger

Messages : 33
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par Un-esprit-léger le Lun 15 Avr 2013 - 21:19

L'artiste sait percevoir
La beauté de toute chose

Tant ses yeux sont affamés
Tant sa tête doit être rassasiée
Il veut tout voir, et tout connaître

Il pèse chaque mot, rêve de paix
Passif mais alerte, crève sous lintensité

L'artiste sait aimer et accueillir toute chose
Mais hélas opprimé par ce cahos irréversible
Il se meurt dans son coin
Au lieu de se laisser aller...
Un-esprit-léger
Un-esprit-léger

Messages : 33
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par noir le Lun 15 Avr 2013 - 22:26

merci pour ces lectures et partages.

"Grotesques oiseaux braillards"... Un poème .. 12143058

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par Invité le Lun 15 Avr 2013 - 23:12

Il déserte,
Île déserte,
Entre les eaux froides.
Deux mondes effacés par les vagues,
Ornés d'embruns comme seules offrandes.

Inspiration.
Du sel dans les cheveux.
Des images figées sur des finistères.
Un port, au-delà de toute attache.

Je vogue.
Sans carte - elles sont toutes effacées,
Sans chemin - ils sont tous oubliés,
Sans boussole.
L'errance, entre les rives et entre les digues,
Accueille de nouveaux naufragés.
C'est là qu'est ma place.

Tu parles, il déserte.
Tu pars - il est désert.
Tu reviens - il s'enivre.
Le destin,
C'est un vieux loup de mers
Qui fuit sous l'horizon.
Il se terre - trop de peur, peu de mal -
Cet instant qui s'échappe,
Ce futur en train d'onde !

Je le cherche en vain.
Je me perds au fil de l'eau.
Et les refrains des sirènes,
Avec leur aversions étranges,
Prennent des allures de silence,
De mythes, et de damnations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par laDivine le Sam 20 Avr 2013 - 9:26

Bonjour ,

Je viens à l'instant de lire tes poèmes Un-esprit-léger.
Je le trouve pleins d'émotions, j'aime beaucoup.
Merci pour ce partage littéraire les deux premiers je les trouve particulièrement légers, sublimes.
Tu as beaucoup de talent.


Smile


Dernière édition par Tangerine le Sam 20 Avr 2013 - 17:22, édité 1 fois
laDivine
laDivine

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 29
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par Un-esprit-léger le Sam 20 Avr 2013 - 11:14

Merci beaucoup ça me fait très plaisir.
Je l'ai fait lire à ma famille, et je n'ai point eu de compliments aussi rassurants, car ce premier poème me définit entièrement.
Je me demande si tout le monde sait apprécier la poésie. Peut être pas...
Lorsque ma mère m'en a dit "c'est mignon" , je ne peut que dire qu'il n'y a pas de compréhension.

Le troisième poème ? Il n'est pas de moi tu n'as pas du regarder l'image ! Smile
En tout cas milles mercis c'est très gentil ..
Un-esprit-léger
Un-esprit-léger

Messages : 33
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Un soir...

Message par anianka05 le Sam 20 Avr 2013 - 11:52

Un soir d'hiver, il était près de minuit,
Quand dans le calme de la nuit,
Un cri ni humain ni animal
Déchira le silence glacial

Dans le tourment de cette nuit d'hiver
Sans que nul ne comprenne pourquoi
Le venin de cette femme amère
Jeta un homme sans colère dans l'effroi

Ce soir d'hiver près de minuit, le glas sonna.
Dans cette demeure remplie de misère
Un prêtre récitait les dernières prières.
Ce soir d'hiver, minuit sonna, la mort entra

Cet homme au coeur brisé, à l'âme déchirée
Par les mots de celle qu'il a toujours aimé,
Par la porte s'enfuit
Tomber dans la neige, je le vis.

Le froid mordant le glacait,
De son manteau noire, la nuit l'enveloppait,
Il n'y accordait aucune importance.
Car seule l'amertume de son aimée lui causait souffrance

Toute sa vie, il s'était sacrifié pour cette femme
Toute sa vie, elle lui a déchiré l'âme
Pourtant il restait là, à lui vouer son amour
En fermant les yeux, sans rien attendre en retour

Mais cette nuit d'hiver
Elle cracha son venin de vipère
Mais dans le froid de la nuit peu après minuit
La Mort, avec elle le prit aussi

Car le maudissant pour toujours,
Sans égard ni pitié, elle lui dit:
"Tout est de ta faute, je te hais depuis toujours"
C'est à ces mots que le cri retentit.

C'est à ces mots que dans un nuit glacée
Fou de douleur, un pauvre homme aimant et dévoué
L'âme et le coeur en morceaux
Se jeta dans le ruisseau.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par Un-esprit-léger le Sam 20 Avr 2013 - 16:03

Quelle drôle de vie..


Après avoir appris
Après avoir grandit
En un éclair tu as passé,
Ta plus belle vie

En sinsufflant de tout
Et contemplant ce tout
Observer, ce que tu aimais par dessus tout

Ton corps délaissé, ta tête foisonnante
Tu as goûté tes plus beaux jours
Un soleil en toi toujours t'enivrait

Seul contre tous
Tu n'était point agité
Mais tes mots, par milliers
Tus en toi , se cachaient

Belle innocence,
Mais sous cette allure d'ange
Un sinistre regard , incapable, meurtri
Il se tait à jamais
Si grand cri sequestré
Une hécatombe
Dans cet enfant si pur







Un-esprit-léger
Un-esprit-léger

Messages : 33
Date d'inscription : 09/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par tagore le Jeu 25 Avr 2013 - 17:53

Bonjour Un-esprit-leger,

Je voulais saluer aussi toutes ces belles choses qui apparaissent, notamment dans les deux premiers poèmes que tu as partagés. Manifestement il reste aussi une part de souffrance, une distance vis-à-vis du reste du monde ressentie de manière très critique, alors je ne peux que souhaiter aussi que tu trouves finalement dans ce monde même un accueil, qui te permette ensuite de dépasser le sentiment d'étrangeté, nourrie par davantage encore de cet amour dont tu parles très bien.

bonne continuation Smile
tagore
tagore

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Un poème .. Empty Re: Un poème ..

Message par noir le Sam 27 Avr 2013 - 22:27

Un-esprit-léger a écrit:
Belle innocence,
Mais sous cette allure d'ange
Un sinistre regard , incapable, meurtri
Il se tait à jamais
Si grand cri sequestré
Une hécatombe
Dans cet enfant si pur
Beau et fort

Un-esprit-léger a écrit: Je me demande si tout le monde sait apprécier la poésie. Peut être pas...

Assez peu de personnes s’y intéressent, et peu apprécient. Ce n’est pas autant marginalisant que d’être surdoué mais quasi. Mais quand on tombe sur des personnes qui ressentent, « comprennent un peu ou bcp » ou qui simplement s’y intéressent, c’est très « bon ». Alors n’hésite pas à continuer Arrow
En reprenant le contenu du message de Tagore en réponse, et de tes posts, je t’en mets un, de 2010 (écrit assez instinctif et spontané).


Intime pétiole

Feuille,

Tombée au sol,

Cueille,

L’intime pétiole.



Il rattache à sa vie

Petit brin se déclipse

Tu reposes sur le lit

Elle te baise la lippe



Une lèvre ondulée

Finement ciselée



Découpe ton pourtour

D’une fibre cellulose

Révèle tes atours

Esquive les ecchymoses



Sur ton corps blessé

Les hivers endurés



Ont gravé dans le derme

Et creusé des sillons

Ont rainuré tes peines

Parcouru tes vallons



Dans les froids tourmentés

Au grand vent exposée !



Les forces il t’a fallut

Tenir face aux tempêtes

Aux souffles résolus

Qui assaillent la tête



Pour rester accrochée

Une saison contempler



Les monts qui t’entouraient

Les crêtes et les sommets

La rivière qui coulait

En tes nervures filait…



T’irriguant des glucoses

Captivant les rayons

Ta chlorophylle repose

En bout de ton crayon



L’intime pétiole écrit

Un moment de la vie



Où tu poussais tes cris

Au fin fond des oublis

Les racines obscurcies

Aux sources incompris



Ruissellent désormais

Sur tes feuilles, tes feuillets.

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 43
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum