parce que je le vaux bien

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

parce que je le vaux bien

Message par calbp le Lun 4 Mar 2013 - 21:26

Bonjour,

J'ai écris la nuit dernière un long, très long, message circonstancié pour me présenter. J'ai eu juste le temps ensuite de dormir un peu avant que le réveil ne sonne. C'est un gros pavé de texte qui, au fond, dit bien maladroitement ce que tous disent ici et qui, dans son détail, s'adressait d'abord à moi-même. Donc je le garde sous le coude.

Mais je me présente maintenant, plus brièvement, d'abord par correction puisque je me suis inscrit il y a quelques jours. Je le fais ensuite parce que si nous sommes tous un peu semblables nous sommes aussi tous singuliers. Et aussi parce que je le vaux bien ! Et NAH! :-P

41 ans, divorcé, deux filles
Je me suis interrogé suite à la détection d'un neveu. Lecture du livre à l'automne dernier. Une révélation, un soulagement, un peu de doute aussi (mais bon, il paraît qu'il fait parti du profil, alors...). Le doute a été levé la semaine dernière lors d'un bilan de compétence.

Un sentiment de mélancolie fréquente, profonde, depuis ma petite enfance. Le petit garçon de trois ans est triste sur la photo. Le photographe lui avait pourtant demandé de sourire et, bien obéissant, il avait été persuadé d'avoir souri comme il faut. c'est raté.

Une impression tenace de décalage, de la solitude, une inadaptation croissante au monde dans les années d'adolescences et de jeune adulte (je ne me suis jamais senti adulte). Des idées noires. Quelques années de dépressions.

Une chance formidable : je me rend compte maintenant que j'ai un talent particulier dans la perception spatiale et j'ai la chance incommensurable d'avoir un travail en adéquation avec ce talent. Mais je pensais que tout le monde était comme moi (ou au moins une grande partie de la population) et je me considérais comme un escroc pour être payé à faire des choses aussi simples. J'ai découvert la semaine dernière que ça s'appelle le syndrome de l'imposteur. Il me semble qu'il se dissipe, au moins en parti, comme un brouillard quand monte la température. Une seconde chance est (je le vois maintenant !) est que je travaille dans un nids de zèbres. Je me sens plutôt bien avec la plupart de mes collègues, je comprends mieux pourquoi.

Une transformation, une alchimie subtile a précédé le bilan de compétence (depuis la prise de conscience de ma probable "zébritude") et se poursuit. Depuis quelques temps j'ai l'impression que je me fabrique mon bois, que le long végétal amorphe qui cherchait un tuteur est en train de faire sa cellulose et de tenir tout seul. J'ai l'impression que je commence à acquérir assez de poids par moi même, sans chercher à exister seulement par mon travail, sans chercher le regard des autres.
J'habite désormais ma solitude. C'est une demeure que je n'avait pas choisie et pendant longtemps j'ai voulu la fuir à tout prix. Je l'ai retrouvé comme un refuge, il y a peu. Finalement, je m'y sens plutôt bien. Je pense qu'elle est viable si je tisse et entretiens quelques liens choisis (ça c'est un travail où je dois m'exercer). Peut-être un jour aurai-je assez de poids pour pouvoir ne plus être seul. Mais ça ne m'inquiète plus. Peut-être même est-ce mieux ainsi.

j'ai envie de dire "merci" à vous tous qui me lisez. une envie forte mais pour des raisons assez confuses et multiples : pour ce forum, pour vos échanges, pour votre courtoisie, pour exister, pour ne pas être seul, pour mieux me comprendre, d'avance pour les futures rencontres que je ne manqueraient pas de faire. (et pour votre indulgence envers l'auteur des fautes que comporte ce texte) merci

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Lun 4 Mar 2013 - 23:19

Bienvenue à toi. Like a Star @ heaven

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Mar 5 Mar 2013 - 6:33

bienvenue, que le bois devienne un baobab sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Mar 5 Mar 2013 - 8:11

@ Estelle
@ Puzzle

merci !!!!!!!!

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 5 Mar 2013 - 18:35

Bienvenue à toi camarade de ch'nord !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16926
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 7 Mar 2013 - 8:07

Merci de venir grossir le rang des zèbres et bienvenue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Mer 13 Mar 2013 - 14:08

merci Colours !

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013 - 14:42

bienvenue calbp.
Une petite question si tu le permets
C'est quoi ton boulot concrètement ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013 - 15:01

Bienvenue sunny

calbp a écrit:

Une impression tenace de décalage, de la solitude, une inadaptation croissante au monde dans les années d'adolescences et de jeune adulte (je ne me suis jamais senti adulte).

Adulte, c'est quoi? Very Happy
Les deux pieds sur terre, la tête dans les nuages, c'est bien aussi!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013 - 18:16

calbp a écrit:.../...
J'habite désormais ma solitude. C'est une demeure que je n'avait pas choisie et pendant longtemps j'ai voulu la fuir à tout prix. Je l'ai retrouvé comme un refuge, il y a peu. Finalement, je m'y sens plutôt bien. Je pense qu'elle est viable si je tisse et entretiens quelques liens choisis (ça c'est un travail où je dois m'exercer). Peut-être un jour aurai-je assez de poids pour pouvoir ne plus être seul. Mais ça ne m'inquiète plus. Peut-être même est-ce mieux ainsi.
.../...

Bienvenue.
J'espère que tu trouveras ce qu'il te faut ici.
Pour ma part, tu viens déjà d'apporter un témoignage d'acceptation positive et espérante de la solitude. C'est un gros sujet pour moi et une grosse crainte. Mais si élégamment exprimé, cela fait moins "peur".

En chemin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Jeu 14 Mar 2013 - 1:34

@ Semana (et autres zèbres) :

Merci Semama. Oui, tu peux te le permettre. Je dis habituellement que je fais de la stratigraphie Quaternaire. On peut me définir aussi comme géomorphologue, géoarchéologue, géologue du Quaternaire. Je travaille avec et pour des archéologues (bon, y'en a tellement peu que je peux tout de suite laisser tomber le pseudonyme).

Passé les contingences, les problèmes et les inconvénients qu'on rencontre toujours dans n'importe quel travail, celui-ci est plutôt sympa, bien que je le pratique souvent dans la douleur (procrastination, difficulté à faire quelques étapes qui demande un « vrai » travail de ma part). Il a surtout un sens (en tout cas à mes yeux) : améliorer (si ce n'est créer) de la connaissance. En plus il y a un aspect temporel qui, si on y réfléchit bien, est assez magique : on arrive à poser des jalons sur des événements passés, à les mettre en évidence et les dater avec plus ou moins de certitudes, à aller le plus loin possible dans l'interprétation, et tout ça à partir d'une archive présente (ou non) sous nos pieds.

Toutefois, jusqu'à maintenant, et sans connaître le « syndrome de l'imposteur », je disais parfois que j'étais un escroc, qu'on me donnait trop d'importance pour faire un travail assez simple (ou du moins certains aspects du travail). Juges en plutôt : une part de mon travail est de venir sur un terrain. Je regarde où je suis. J'écoute ce qu'on me dit. Je regarde ce qu'il y a dans les trous. Je décris tout ça, le dessine et je donne un avis. En général c'est assez basique. Mon discours était de dire à tous : la partie description peut être fait par tout le monde. Et bien maintenant j'en doute. Le test aura peut-être au moins servi à ça. Je n'ai pas encore le compte rendu mais le sub-test avec les cubes m'a semblé d'une facilité enfantine, quand je l'ai fini j'avais l'impression que c'était juste un échauffement (je suis assez médiocre à d'autres subtests pour me permettre de parler ainsi de celui-là). J'avais du mal à croire que c'était cet outil qui pouvait évaluer la performance d'une grosse majorité de la population, ça ne pouvait pas concorder avec l'aisance que j'ai ressenti. Ou alors c'est moi qui suis un peu particulier avec cet exercice ? Ça ma fait réfléchir un peu. Et j'ai commencé à me dire que les images que j'ai en tête ne sont peut-être pas partager par les autres (en tout cas pas par tous les autres). Mais comment je pouvais le savoir avant ? J'ai bien remarqué que pas mal de gens avait du mal à lire une carte et que j'avais très certainement une facilité avec ça, mais je n'ai jamais chercher à évaluer cette facilité, ni d'ailleurs avoir l'idée de le faire.

En fait, je passe d'une carte réelle, à un paysage physiquement perçu, à une carte virtuelle (dans ma tête), à un paysage virtuel (imaginé), de n'importe quel pôle vers n'importe quel autre pôle, dans n'importe quel sens et instantanément, chaque pôle n'étant qu'un point de vue différent sur la même réalité (réalité réelle ou imaginée d'ailleurs, éventuellement). Cette capacité je l'ai depuis que je suis enfant et ne me demande aucun effort. C'est pourquoi je pensais que tout le monde était comme ça. Et c'est à plus de 40 ans que je découvre qu'avoir un modèle de terrain dans sa tête, ce n'est peut-être pas si courant que ça. Bon, je ne suis certainement pas le seul, beaucoup d'entre vous doivent fonctionner comme ça, tous mes collègues géoarchéologues (il faudrait que je leur demande), des géologues, géographes, des plasticiens...

L'important c'est que je découvre que j'ai un bonheur extrême : j'exerce un talent (que je trouve d'ailleurs plutôt agréable à pratiquer) dans le cadre d'un travail rémunéré. Sur le terrain j'additionne mentalement les éléments spatiaux pour construire un modèle de terrain qui est vivant dans ma tête et qui s'affine de plus en plus en fonction de nouvelles données ponctuelles. La corrélation sur papier/ordinateur n'est souvent que la restitution vers les tiers d'une chose que je vois aussi distinctement que les formes et couleurs d'un papier-peint. Et quand le papier peint est très compliqué et que j'ai vraiment besoin de passer par l'étape intermédiaire, c'est là que j'ai le plus de plaisir : j'ai une joie quasi-physique à voir apparaître et se reformer petit à petit sur le papier et dans ma tête ce que je sais exister vraiment dans la réalité.
Mais non, en fait non. Le vrai pied c'est quand on rajoute une dimension temporelle et qu'on commence à faire évoluer son modèle dans le temps...

Tout ça m'a fait aussi réfléchir sur quelque chose de distincte mais qui doit relever exactement du même fonctionnement cérébral.
Enfant (depuis au moins mes 5/6 ans), j'étais capable de me faire n'importe quel film dans ma tête (je le peux encore). C'est comme un casque de réalité virtuel, mais sans le casque. Je décide de voir quelque chose et je le vois. C'est surtout visuel mais avec un peu de concentration on peut rajouter quelques effets sonores. Vu la tête que commençais à faire mes parents quand je partais jouer comme ça, j'ai très vite compris qu'il fallait que je garde ça secret et que je me cache. J'ai beaucoup pratiquer, disons entre mes 6 et 12 ans. Toujours en cachette. J'avais donc un sentiment de culpabilité et j'ai même eu une période angoissante où je me disais que j'étais anormal et que j'allais devenir fou. Après j'ai décidé, puisque je ne pouvais pas facilement me passer de ce plaisir, que je devais le gérer (comme un toxico).
Et qu'est que je voyais me demanderez-vous ? Et bien, bande de cochon(e)s, pas du tout ce que vous imaginez. C'était surtout des scènes de guerres ou de catastrophes qui possédaient une réelle intensité. Des batailles qui pouvaient se dérouler à toutes les époques, dans des mondes imaginaires ou historiques. J'ai déjà participé à des charges de chevalerie, pleinement conscient des montures qui se trouvaient de part et d'autres de moi et qui essayaient de garder la ligne (à mon avis une trentaine de montures c'est le chiffre maximum pour l'exercice, au delà la ligne se disloque (dans la réalité je ne sais pas mais dans ma tête c'est clair)) [on a le droit d'utiliser les emboîtements de parenthèses ici, n'est ce pas ? À l'école on me l'interdisait], pleinement conscient aussi, disais-je, du court galop, de la montée de l'énergie cinétique jusqu'au crescendo du choc des lances. Des exemples du genre je peux les multiplier (je peux vous faire la bataille dans l'espace si vous préférer, mais sans le bruit des explosions pour les plans d'extérieurs par soucis de réalisme, une infinité de scénario possible avec différentes options technologique ; je peux aussi vous faire la phalange, les dirigeables géants façon Verne, les bi-plans, une attaque planétaire massive, une saga impériale avec construction d'un mur géant...). Je pourrais aussi parler du mixte vision réelle/imaginaire. Sachez juste que les blockbuster hollywoodien sont de pâles succédanés à mes mondes intérieurs.

Putain ! (interjection que je n'utilise jamais IRL et même rarement à l'écrit et qui vise en l'instant présent à marquer l'émotion et le soulagement) Vous savez que ça fait du bien d'écrire ça, que j'ai toujours caché (j'en ai parlé pour la première fois il y a quelques semaines), sans la crainte qu'on me prenne pour un fou ? Vraiment. Comment peut-on expliquer ça à son entourage quand on a 6 ans ?

@ Steph :

Merci Steph.
J'aurai du mal à définir l' « adulte ». Le problème c'est que je ne peux pas être vraiment satisfait de l'enfant que je suis. Ce n'est pas l'enfant espiègle pétillant de vie. C'est plutôt le gamin trop sage et suradapté (tiens, c'est peut-être pour ça qu'il a des mondes intérieurs intenses remplies d'explosions titanesques). C'est un gamin triste et qui ne sait pas vivre. C'est un gamin qui parfois n'ose pas allez dans un magasin parce qu'il a peur de parler au vendeur. C'est un gamin qui marche le nez par terre par peur de croisé des regards (le point positif c'est qu'il marche rarement dans les merdes de chien). Alors oui, s'il devenait un adulte qui saurait prendre sa place dans le monde (et sa part de bonheur) ça serait plutôt une amélioration (sauf pour les merdes de chien, peut-être). Bon, je vais pas faire mon larmoyant. J'ai pas eu de grands malheurs et les choses vont plutôt bien et dans le bon sens pour moi (beaucoup grâce à mon travail -où je ne fréquente quasiment que des zèbres non découverts-, qui me donne un peu d'épaisseur). Je dois pas être le plus cabossé sur l'échelle des grandes claques de la vie. Je sais juste qu'il faut que je fasse attention à la viscosité des jours.


@ Ours :

Merci Ours,
mais panne pour te répondre.
Ma solitude est déjà bien peuplée. J'ai deux enfants qui m'ancrent dans le réel. J'ai un travail intéressant. J'ai des amis pas cons que j'apprécie (et réciproquement -oui, je crois-). Je ne sais ce qu'il en est de toi.

En ce qui me concerne, mon chemin me semble ok vu d'ici, même si je sais qu'il n'est pas facile. Une vie sociale est indispensable je crois. Après on est de loin mieux tout seul que mal à deux. Le problème quand on rencontre quelqu'un, c'est qu'on ne sait pas ce qu'il en ressortira vraiment passé les élans du début, les shoots d'hormones, quand tout ce sera décanté. En vérité, passé ce stade, je n'ai jamais vraiment été amoureux. Je ne veux plus faire semblant (je ne savais pas forcément que je faisais semblant). Je ne veux pas non plus faire du mal. Et je sais aussi que si, par hasard, sur le pont des arts, je croise ce que beaucoup dise connaître, je risque de ne pas pouvoir le vivre bien à cause de ma foutue suradapation. Compliqué n'est-ce pas ? Il reste toujours les couchers de soleil. C'est bizarre : il me vient l'esprit qu'un coucher de soleil ne s'apprécie vraiment que quand on est seul. Peut-être d'autre pense exactement le contraire. [oups. Un peu fatigué, j'ai peu de commencer à écrire n'importe quoi].

Et (mon opinion évoluera t-elle ?) j'ai vraiment l'impression qu'il y a ici de quoi ne jamais être vraiment, vraiment, tout seul. Une conscience d'autrui plane en ces lieux.

Allez. Une colle pour finir. C'est une de mes filles qui m'a piégé :
Quel animal a le plus de dents ?

(Je mets la réponse ici dimanche soir, vous pouvez faire vos proposition sur ma messagerie d'ici là).

réponse :
Spoiler:
la petite souris


Dernière édition par calbp le Dim 17 Mar 2013 - 19:46, édité 1 fois

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 8:37

J'ai toujours eu beaucoup de difficultés à me définir comme adulte également (pour cela sans doute que j'ai réagis sur ce point particulier, de manière apparemment légère), pour d'autres raisons je pense, peut être parce que je n'ai jamais été une enfant (je ne m'étendrai pas davantage sur ce point). J'étais également habile dans l'art d'éviter les crottes de chien! Wink
Sûre de moi en apparence aujourd'hui (presque dure aux yeux des autres), il me reste quelque chose de l'enfant à la tête baissée..Un gros quelque chose! Même si tout va bien dans l'ensemble! Smile
La solitude, je pourrais en dire beaucoup aussi, mais je n'y parviens pas encore. A la fois ma meilleure amie et ma pire ennemie.
Purée, j'ai déjà beaucoup parlé, plus que d'habitude! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 8:50

steph a écrit:.../...
Purée, j'ai déjà beaucoup parlé, plus que d'habitude! Very Happy

Hum, Hum, Hum :

steph
Vieux de la vieille
Messages: 3390


Bon silence Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 8:58

Oui Ours...Mais j'ai beaucoup de difficulté à m'exprimer sur certains sujets, pudeur des sentiments, espace trop public..un peu tout cela. Je m'exprime en musique (beaucoup!), ou quelque fois, comme ici, au détour d'un fil qui n'est pas le mien (c'est souvent comme cela que je délivre, lorsqu'un sujet m'interpelle)...
Le plus souvent mes messages ne sont que des clins d'oeil aux personnes que j’apprécie et que je lis ici, difficile d'aller plus loin dès qu'il s'agit de parler de moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 9:45

Ce n'était qu'une plaisanterie, pas une moquerie.
J'ai un bon lot de choses dans les placards, j'avais bien compris le sens de ton post.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 9:46

waouh!
Jamais je n'aurais imaginé un tel potentiel.
Et pourtant, si des films d'animations sortent c'est qu'il a bien fallut les imaginer!
Je te remercie d'avoir ce pouvoir d'évocation si fort, et de le partager.

C'est super d'être rémunéré pour une activité qui nous passionne.
Je reconnais personnellement avoir "jouer" à faire de l'informatique pendant 40 ans, et en plus avoir été payé pour ça moi aussi.

Au plaisir de te rencontrer dans les méandres de ce forum, que sans doute tu vas pouvoir modéliser comme un paysage sinueux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 10:51

Ours a écrit:Ce n'était qu'une plaisanterie, pas une moquerie.
J'ai un bon lot de choses dans les placards, j'avais bien compris le sens de ton post.

..et j'avais bien compris le sens du tien! Smile
Désolée, qd j'oublie mon lot de smileys, j'ai toujours l'air sèche. Ce n'était pas le cas! Bisous Long hug

(Hahaha, suis vraiment pas un as de la com'! Very Happy )

Et désolée d'avoir pris autant de place sur ton fil calbp, ce matin!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Jeu 14 Mar 2013 - 11:27

Pas de problème Steph. Tu es la bienvenue. Vous êtes tous bienvenus.
[smiley porte grande ouverte]
Very Happy

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 14 Mar 2013 - 12:42

Ah en tous cas, un collègue et en plus du Nord ça fait plais' !
On se voit bientôt pour causer de vive voix, donc tu as de la chance je vais épargner de mes flood ton fil (j'allais écrire "ton mur", ça rappelle un autre site ça...) !
Par contre tu vas vite voir qu'archéologue chez les zèbres ça pose un léger problème, on te demande très très souvent de parler de ton boulot...

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16926
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Jeu 14 Mar 2013 - 15:04

@ Kalt :
tant que je parle de mon boulot et qu'on ne me parle pas du dernier reportage sur l'Egypte sous prétexte que je suis archéo (ou assimilé), ça ira. tu dois connaître. [smiley sou[p/r]ire]

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 14 Mar 2013 - 17:10

Vi je vois très bien de quoi tu parles...

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16926
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Zarbitude le Jeu 14 Mar 2013 - 18:02

Hello calbp,

J'ai adoré ta présentation, vrai, j'te jure!

Surtout le passage avec les crottes de chien Very Happy

Moi aussi j'avais remarqué tout l'intérêt de marcher la tête baissée!

Comme quoi, être intelligent, ca paie. Méga lol!

Ca et le boulot hyper fastoche pour lequel on te paie et que tu prends ton pied pas possible, je connais aussi.

Enfin.....je me dis que tu dois être moi en version mec (et en version ch'ti )....j'adore!

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Jeu 14 Mar 2013 - 22:04

merci tiote Zarbi , si te passes din min coin te vindra bin prindr eun mousse [smiley casque de mineur].

J'ai déjà cherché les sujets sur les regards (je n'ai pas tout lu). Important le regard. Il y a pas mal de posts de ceux qui utilisent leur regard. En présence de personnes que je ne connais pas, le regard m'encombre, je ne sais qu'en faire. Je fuis : surtout ne pas établir le contact, je regarde mes pieds ou un détail vestimentaire. ça fait très longtemps que je fais ça. Je ne suis pas bien sûr du pourquoi. Je me suis demandé si cet "encombrement du regard" était partagé. Il semble l'être.

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Zarbitude le Ven 15 Mar 2013 - 7:45

À nous guifes !

C'est vrai pour moi aussi, le contact visuel avec une autre personne est quelque chose de très très très intime. On en dit beaucoup avec un seul regard.
Quand je ne souhaite pas d'intimité, je ne regarde pas dans les yeux.

D'ailleurs il y a très peu de personnes qui peuvent soutenir un regard prolongé dans les yeux.

Parfois je joue à ce petit jeu parce que j'ai l'impression de voir à qui j'ai vraiment à faire quand je sonde son regard.

Garchon, armet lés vères conme is étòtte !

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par calbp le Sam 16 Mar 2013 - 1:58

Mais te parl comme mi ti-zotes, te s'ro pas d'ichi des fos ?

calbp
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 45
Localisation : d'in ch'nord

http://www.zebrascrossing.net/t9989-parce-que-je-le-vaux-bien

Revenir en haut Aller en bas

Re: parce que je le vaux bien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum