Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mar 26 Fév 2013 - 22:38

Article de l'INREES.

"Les surdoués ne sont pas ceux que l'on croit"

Les surdoués sont-ils vraiment ceux qui réussissent brillamment les tests de QI ? De plus en plus de spécialistes le contestent et soulignent d’autres aspects de l’intelligence et des potentiels humains. Comme l’intelligence émotionnelle et perceptive.
Les surdoués ne sont peut-être pas ceux que l'on croit. Dans notre société actuelle, le Quotient Intellectuel reste la référence absolue de l'intelligence. Seuls les tests de QI permettent de donner des indices sur la vivacité intellectuelle d’un adulte ou d’un enfant, et de juger s’il est « surefficient » ou non. Pourtant aujourd’hui, ces tests sont de plus en plus contestés car ils font appel à notre raisonnement dans un environnement structuré, en l'occurrence via des problématiques données où il n’existe qu’une seule bonne réponse. Par conséquent, le QI ne prend pas en compte notre comportement dans un environnement non structuré, qui correspondrait mieux à la réalité vécue.
« C’est une question sensible, » confirme Maria Pereira-Fradin, maître de conférence en psychologie et chercheuse au CNRS. « Le QI a un avantage : c’est un indice précis, un chiffre qui situe un individu par rapport aux autres. Même si la mesure présente un certain confort, elle a de sérieuses limites qu’on a tendance à oublier. Car ce chiffre global ne donne pas beaucoup d’informations sur le fonctionnement cognitif, et ne prend pas en compte certaines caractéristiques non intellectuelles très importantes comme des traits de personnalité, la motivation et la créativité. D’ailleurs, de nombreux psychologues refusent aujourd’hui de se baser uniquement sur le QI pour évaluer le potentiel d’une personne. »

Un point de vue confirmé par Christel Petitcollin, formatrice en communication et en développement personnel. « Officiellement, les surdoués représentent 2% de la population alors qu’en réalité, ils seraient 15 à 30% car ces tests n’évaluent que la partie émergée de l’iceberg. »
Le QI est loin de remporter l’adhésion. Faut-il le supprimer ? D’autres mesures peuvent-elles le remplacer ? Selon Maria Pereira-Fradin, « le QI restera encore longtemps utilisé, mais il faut en combler les lacunes. Il y a un élargissement des moyens d’identification, mais qui n’a pas encore abouti dans les pratiques. Certaines caractéristiques non intellectuelles sont très importantes dans le phénomène : des traits de personnalité, la motivation et la créativité, que l’on peut évaluer. Le QI est une mesure d’intelligence globale intimement liée aux aptitudes demandées à l’école. Or, le haut potentiel ne se résume pas à cela. »

Des intelligences multiples

En effet, des recherches scientifiques récentes aux États-Unis ont démontré que l’intelligence n’était pas unitaire mais plurielle. Pour le chercheur américain Howard Gardner, professeur à l’université de Harvard, il existe huit types d'intelligence : spatiale, verbale, kinesthésique, logico-mathématique, inter-personnelle, intra-personnelle, musicale et écologique. Très influent dans la recherche sur les enfants surdoués, le psychologue américain Robert Sternberg considère, quant à lui, que l’intelligence comporte trois volets principaux : l’intelligence analytique - logico/mathématique, verbale, académique -, l’intelligence pratique et l’intelligence créative. Le haut potentiel peut se manifester dans n’importe lequel de ces domaines. Et la créativité ressort comme un des axes de recherche les plus prometteurs.
Pour l’américain Daniel Goleman, psychologue de formation, ex-enseignant à Harvard, aujourd’hui président de la société Emotional Intelligence Services, la notion habituelle d’intelligence néglige un aspect essentiel du comportement humain : nos émotions.

L’importance de l’intelligence émotionnelle

Puisant dans les découvertes récentes de la biologie et de la psychologie, il a analysé les raisons pour lesquelles un QI élevé peut être un handicap et la maîtrise des émotions un atout. Self-contrôle, persévérance, motivation, respect d’autrui, aisance sociale sont quelques-unes des compétences qui définissent cette intelligence « autre » : l’intelligence émotionnelle. « Lorsque les sociobiologistes cherchent à expliquer pourquoi l’évolution a conféré aux émotions un rôle de premier plan dans la psyché, ils soulignent la prééminence du cœur sur le mental, explique Daniel Goleman. Nos émotions nous aident en effet à affronter des situations et des tâches trop importantes pour être confiées au seul intellect : le danger, les pertes douloureuses, la persévérance en dépit des déconvenues, la fondation d’un couple, la création d’une famille. Chaque émotion nous prépare à agir d’une certaine manière ; chacune nous indique une voie qui, dans le passé, a permis de relever les défis de l’existence. Les mêmes situations se sont inlassablement répétées au cours de l’évolution, et le fait que notre répertoire d’émotions soit inscrit dans notre cœur sous forme de tendances innées et automatiques atteste de sa valeur de survie. Toute conception de la nature humaine qui ignorerait le pouvoir des émotions manquerait singulièrement de perspicacité. L’expression Homo sapiens, l’homme pensant, est particulièrement malheureuse si l’on considère le rôle majeur que, selon les scientifiques, les émotions jouent dans notre vie. Comme nous le savons tous d’expérience, en matière de décision et d’action, l’intuition compte autant, sinon plus, que la pensée. Nous exagérons la valeur et l’importance de la raison pure, que mesure le QI, dans la vie humaine. Notre intelligence est pourtant inutile quand nous sommes sous l’emprise de nos émotions. »

Contrairement au QI, il n’existe pas de test simple permettant de mesurer l’intelligence émotionnelle. Bien que toutes ses composantes fassent l’objet de recherches importantes, certaines d’entre elles sont plus faciles à tester. L’empathie, par exemple, peut l’être en demandant au sujet d’interpréter les sentiments d’une personne à partir de l’expression de son visage.
A la différence du QI, l’intelligence émotionnelle n’est pas figée. Au contraire, chacun a la possibilité de l’améliorer, pour peu qu’il apprenne à reconnaître et à utiliser l’ensemble de ses émotions. « L’injonction de Socrate – "Connais-toi toi même" - renvoie à cette clé de voûte de l’intelligence émotionnelle, poursuit Goleman. Il faut être conscient de ses propres sentiments au fur et à mesure de leur apparition. Être dans la conscience de soi, cette attention permanente à son état intérieur. » Outre-Atlantique, quelques établissements scolaires ont déjà intégré des cours d’éducation émotionnelle aux disciplines déjà enseignées. Un programme qui offre un ensemble d’outils permettant de développer l’empathie, l’affection, la tolérance, la capacité de se mettre à la place des autres et une meilleure maîtrise des émotions.

L’intelligence perceptive

Les « surdoués » émotionnels développent souvent une autre forme d’intelligence, pourtant moins connue : l’intelligence perceptive. De nombreuses personnes, sans oser l’avouer, ont développé d’incroyables capacités perceptives : intuition mais aussi hyperesthésie – terme scientifique pour désigner le fait d’avoir les cinq sens dotés d’une acuité exceptionnelle - précognition, extralucidité, clairvoyance... « Plus vous êtes empathique, plus vous allez avoir la capacité de lire le langage non verbal et de capter des informations, assure Christel Petitcollin. De comprendre les autres au point de pressentir leur personnalité, leurs attentes et leurs pensées. Les personnes que j’ai pu identifier comme surefficients, vivent aussi, bien souvent, des expériences inexpliquées : de la télépathie aux rêves prémonitoires en passant par des états extatiques de paix et d’amour pur, de sensation de communion avec la nature, et parfois plus : comme la capacité à percevoir les auras, à ressentir des entités et autres présences occultes, à se souvenir de vies antérieures, à se connecter à d’autres dimensions... » Si ces capacités perceptives ne sont pas encore reconnues par la majorité de la communauté scientifique, certaines recherches tendent à démontrer leur existence et à changer notre regard sur l’être humain qui ne doit plus être simplement vu comme un cerveau sur pattes. Des recherches en neurosciences au Canada auxquelles collabore Corine Sombrun, écrivaine, compositrice, conférencière et exploratrice de la transe chamanique, vont dans ce sens. « Des électroencéphalogrammes de mon cerveau ont été faits en état de conscience ordinaire puis en état modifié de conscience. Les résultats ont prouvé que la transe n’était pas juste une théâtralisation mais modifiait de manière spectaculaire le fonctionnement des circuits cérébraux, et activait des zones dites "perceptives" (limbiques). Ce qui expliquerait pourquoi cet état me permet d’accéder à d’autres informations et, en quelque sorte, à une perception augmentée de la réalité. La grande aventure du XXIème siècle ne passera pas seulement par l’évolution des technologies mais aussi par la possibilité d’apprendre à découvrir l’incroyable outil que sont nos capacités perceptives. Comme le dirait Antonin Artaud nous avons tous besoin d’atteindre « un peu de cette réalité qui nous manque », de réconcilier les différents aspects de notre intelligence pour devenir cet humain qui, je l’espère, sera bientôt aussi fier d’être un "perceptuel" qu’un intellectuel. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mar 26 Fév 2013 - 23:12

Eh bien, c'est pas trop tôt. J'espère que je serai encore vivante quand de vrais changements de ce côté-là seront arrivés. Il est plus que temps de créer des outils adaptés

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Sol# le Mar 26 Fév 2013 - 23:53

Bonjour Magox,

Je ne suis globalement pas d'accord avec toi.

Premier point : Tu défends, en résumé, l'idée que « le Q.I. ne mesure qu'une partie des capacités cérébrales d'un être humain, donc qu'il faut le supprimer ». Pourquoi une telle extrêmité ? Il suffit de ne pas lui faire dire ce qu'il ne dit pas... ! C'est à peu près comme si tu disais « la température ne mesure qu'une partie de si on va avoir chaud ou pas (l'humidité et le vent comptant aussi), donc il faut la supprimer ou la remplacer par une autre mesure ». Non : on peut créer parallèlement une autre mesure (ce qui est fait, d'ailleurs ; c'est ce qu'on appelle la « température ressentie »), mais ça n'enlève rien au fait que la température est un critère pertinent sur certains points, par exemple pour dire si de l'eau va geler ou non, et que c'est le seul qui soit pertinent sur ces points !

Deuxième point : « En réalité, les surdoués seraient 15 à 30 % de la population ». C'est un point de vue fallacieux : par définition, les surdoués sont ceux qui sont tellement au-dessus de la moyenne qu'ils justifient d'être considéré à part ; il y en a donc forcément 2 % (on pourrait à la rigueur mettre le seuil à 5 % ou à 1 % si on voulait, mais fondamentalement l'idée resterait la même). Il n'est pas faux, en revanche, de dire que 15 à 30 % d'entre nous, ou même 95 %, sont « surdoués » dans un domaine au moins. Mais alors on change la définition des mots, donc on sort du sujet initial ! Si tu veux mon avis, ce n'est pas un hasard si c'est une « formatrice en développement personnel » qui sort cette affirmation : parce que c'est justement un genre de discours très valorisant pour les gens... Mais dès lors qu'on s'intéresse à une caractéristique précise des gens (ça peut être leur QI, mais aussi par exemple la somme de leurs différentes formes d'intelligence, leur force physique, leur beauté,...), eh bien, les individus exceptionnels sont... une exception ! Wink

Par contre, je suis tout-à-fait d'accord quand j'entends que « de nombreux psychologues refusent aujourd’hui de se baser uniquement sur le QI pour évaluer le potentiel d’une personne ». Encore heureux ! Le QI n'est qu'une partie de l'ensemble des potentiels dont une personne dispose. Mais qui a dit le contraire ? N'est-ce pas toi qui surinterprètes la situation en semblant croire qu'on ne juge les gens qu'à l'aune de leur QI ? Pour ma part je n'ai pas cette impression.

Là où il y a débat, éventuellement, c'est sur le sens à donner au mot « intelligence » : ce qu'on doit appeler intelligence se limite-t-il aux capacités analytiques que mesure le QI, ou faut-il également appeler « intelligence » les capacités émotionnelles ou pratiques ? Franchement, en ce qui me concerne, je m'en fous ; ce n'est là qu'une question de nomenclature... On attribue à Binet, l'inventeur des premiers tests intellectuels, une remarque très bien sentie pour ne pas s'encombrer de ce genre de questionnements : il aurait dit « j'appelle intelligence ce que mesurent les tests » Laughing

Je ne fais pas partie des gens qui croient que l'intelligence analytique (celle que mesure le QI) serait intrinsèquement supérieure aux autres « formes d'intelligence » : je suis personnellement suffisamment handicapé par mes mauvaises capacités émotionnelles et pratiques pour me rendre compte à quel point cela compte... Par contre, ce que je crois fermement depuis que j'ai découvert ce forum, c'est que le QI, plus que d'autres caractéristiques, amène les personnes se situant aux extrêmités supérieures à des difficultés d'intégration dans la société qui leur sont bien spécifiques, et qui sont levées lorsque ces personnes se retrouvent entre elles. Ainsi, quand je participe à des rencontres zèbres, je remarque que le courant passe incroyablement mieux du point de vue social qu'avec d'autres personnes... J'en déduis que l'intelligence analytique, celle que mesure le QI, joue un rôle particulier dans la facilité d'intégration sociale (pour des raisons que je n'ai pas la prétention de connaitre), et que c'est pour cette raison que c'est à elle et à elle seule qu'il faut se référer quand on souhaite interpréter la question « Trop intelligents pour être heureux ? » au sens où JSF la pose.

Bref : ne faisons pas dire aux choses ce qu'elles ne disent pas ; ne voyons pas dans le QI la valeur suprême ; mais ne négligeons pas pour autant sa pertinence pour éclairer certains phénomènes ! Smile

Amicalement,
Sol♯
Sol#
Sol#

Messages : 219
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 33
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mer 27 Fév 2013 - 2:07

Je plussoie entierement Sol#, alors la oui entierement.
Pourquoi faire dire au QI ce qu'il ne dit pas? Je ne me suis pas encore fait tester et pourtant je sais que je suis intelligente. Je ne dirai pas "surdoué" car ce terme renvoie au fait d'avoir plus de 130 comme intelligence analytique et puisque je ne sais pas encore si je l'ai ou pas, je ne me definis pas comme tel. Ou est le probleme? Tout comme Sol# , je pense qu'il s'agit simplement du sens qu'on veut bien accorder au mot "intelligence". Et puis, on prend le temps de classifier les differents types d'intelligences, ce qui sous entends qu'on accepte que le QI n'en mesure qu'une.

On veut developper l'intelligence emotionnelle et perceptive, c'est un excellent projet, je serai la premiere a m'y interesser mais de la a supprimer le QI? non. On pousse les etudes sur l'intelligence en general, l'intelligence analytique y compris, qui elle se definit au QI. C'est aussi simple que cela, en attendant qu'on arrive a trouver un terme qui definie les autres formes d'intelligences.

Par contre, je suis d'accord pour "le potentiel". Potentiel ne peut se mesurer uniquement a l'intelligence analytique. Les autres formes d'intelligences sont aussi importantes et sont au meme niveau que le QI, on s'y entend la dessus.
C'est pas parce qu'on a saisi et compris l'intelligence analytique avant les autres formes qu'il faut lui envoyer des pierres.
Soyons justes dans nos raisonnements.


Dernière édition par Encre sombre le Mer 27 Fév 2013 - 2:11, édité 1 fois (Raison : Fautes d'ortographes)
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 7:58

+1 avec Sol et Encre sombre.
Que cela plaise ou non, l'association de certains phénomènes avec un résultat élevé au QI est un constat rationnellement établi. On ne peut pas décréter comme ça que ça n'existe pas, au motif que "le QI ne dit pas tout". Ben non il dit pas tout mais il ne dit pas rien non plus. L'hypersensibilité, l'hyper-ceci, l'hyper-cela, dont on constate que les personnes qui les manifestent, ont un QI >132, c'est un fait documenté, pas une élucubration spécieuse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Pieyre le Mer 27 Fév 2013 - 8:54

Je suis d'accord avec les commentaires qui ont été apportés. Quand on l'applique à un domaine, la démarche scientifique, c'est bien souvent d'attraper ce qu'on peut, sans prétendre embrasser tout le champ de ce qui est en cause, ni de présenter d'emblée une structure complète. Ce sont en général les commentateurs de la science qui se livrent à ce type de raccourcis. Cela pose une fois de plus le problème de la transmission des résultats scientifiques et de la vulgarisation.

Je suis très intéressé par les notions d'intelligences émotionnelle ou perceptive qui sont mentionnées dans cet article, ainsi que par les déclinaisons qu'on peut en proposer. Mais, comme cela a été fait pour le QI, il faudra bien en obtenir des évaluations quantitatives fiables et reconnues pour qu'elles soient opérationnelles.
La comparaison que fait Sol# avec la température illustre bien le problème. La température correspond à une grandeur physique, symbolisée par la variable T qui intervient dans des équations, dans un système général d'interprétation du monde physique, ce que ne fait pas le QI pour ce qu'on pourrait appeler le monde psychique. Mais, justement, ce pourrait être le cas avec des notions de QE ou de QP, lorsqu'elles seront reconnues avec la même pertinence que le QI. On peut l'espérer.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 9:37

En fait, chaque fois que je vois ressortir ce sujet un peu marronnier "en fait être surdoué/Z ça n'a rieeeen à voir du tout avec le QI, il faut se débarrasser du QI !" ça m'évoque la même réponse : c'est bien gentil tout ça, mais la douance ce n'est pas un concept où chacun met ce qu'il veut, c'est une définition posée comme : résultat QIT d'au moins 132 au test WISC/WAIS passé dans ses conditions de validité. Et surtout, on peut tortiller l'affaire dans tous les sens : on est des milliers à ressentir des caractéristiques communes, à aller au révélateur du test de QI, tel qu'il est, avec ses avantages et ses inconvénients, et bim ! voilà qu'il est positif. On n'a pas 13 à 28% (15 à 30 - 2) de personnes qui ressentent ces choses, se font tester, et se retrouvent avec un QI autre...
Ce phénomène est dérangeant, à cause de toutes les connotations de valeur/hiérarchie qui traînent autour de l'idée de QI, mais il est constaté et ça ne sert plus à rien d'être dans le déni : au-dessus de 130 de QI il se passe des trucs autres que d'être juste plus fort en thème. C'est une donnée objectivée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Enki le Mer 27 Fév 2013 - 9:56

Travailler et Maitriser nos capacites intellectuelles, nos emotions et notre pouvoir de spiritualite me parait bien plus important que de vouloir quantifier une notion abstraite !

Sur une echelle de 1 a 100, quel serait l'interet de quantifier notre taux de bonheur, notre taux de joies et de coleres ? Le QI est un concept desuet qui ne sera jamais supprime ! Le QI, ca sert juste a flatter son ego quand il est dessus de 130 Very Happy ...

Qu'en pense notre ami le lapin albino ?







Enki

Messages : 38
Date d'inscription : 31/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Cyrille999 le Mer 27 Fév 2013 - 10:27

Bonjour à vous,

Il y aurait beaucoup de choses à répondre sur ce texte erroné...Un exemple qui pourrait en faire rigoler (ou pleurer), sur ce forum, plus d'un, je cite
Dans notre société actuelle, le Quotient Intellectuel reste la référence absolue de l'intelligence.
.
Un autre exemple, pour celui qui connait un peu le travail de Robert Sternberg: très influent dans la recherche sur les enfants surdoués, le psychologue américain Robert Sternberg.

Il est compréhensif que d'autres défendent d'autres modes d'intelligence mais beaucoup d'inférences sont faites, sans validité scientifique, sur le sujet. Par exemple, sur l'Intelligence émotionnelle, il n'y a pas de données qui montrent objectivement que des QI élevés auraient un QI émotionnel moins élevé (je suis à la recherche d'articles, en revanche, sur le sujet !).

De vives critiques, non pas sur le concept, mais sur les tests Intelligence émotionnelle ont été effectuées, par exemple, A critical evaluation of the emotional intelligence construct de Amy Y.C Chan et Peter Caputi, The contribution of emotional intelligence to the social and academic success of gifted adolescents, Intelligence, but not emotional intelligence, predicts Iowa Gambling Task performance ou Emotional Intelligence: Toward Clarification of a Concept

Howard Gardner n'a jamais trop opérationnalisé ses différences intelligences !

Christel Petitcollin a t-elle publié un article, des résultats scientifiques sur cette "intelligence perceptive" ? Je n'ai rien trouvé !

Le concept de QI est vivement critiqué (à juste titre !) mais n'a actuellement aucun "concurrent valide pour définir mieux ce qu'est l'Intelligence. Pour la revue (scientifique) phare dédiée sur le sujet Intelligence, plus de 50% des articles tournent autour de travaux sur le QI...

Pour un article sur ce sujet de quelqu'un qui s'y connait, Jacques Lautrey: Pour l’abandon du QI : les raisons du succès d’un concept dépassé. que vous pouvez trouver sur sa page: http://jacques.lautrey.com/psychologie-differentielle-jacques-lautrey-publications-selection.php

Cyrille
Cyrille999
Cyrille999

Messages : 284
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 54
Localisation : Lumière céleste

http://cyrille.chagnon.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 10:44

Enki a écrit:Travailler et Maitriser nos capacites intellectuelles, nos emotions et notre pouvoir de spiritualite me parait bien plus important que de vouloir quantifier une notion abstraite !

"Travailler et maîtriser" des capacités en s'interdisant soigneusement de les évaluer de quelque manière que ce soit, ça va être pratique, tiens.

C'est surtout la porte ouverte à tous les charlatans, qui seront libres de harponner le client en lui attribuant les "capacités" et les "pouvoirs" qu'il voudra, puisqu'il ne faudra surtout pas "vouloir quantifier une notion abstraite". "Bien sûûûûr que vous avez une intelligence émotionnelle exceptionnelle ! et je vais vous faire encore grandir ! Faites-moi confiance... de toute façon, il n'y a aucune évaluation qui existe"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par cramique le Mer 27 Fév 2013 - 11:12

Supprimer est peut-être un peu fort mais revoir la place du QI oui sans hésitation. Rien que pour ce qu'il véhicule.

cramique

Messages : 308
Date d'inscription : 11/08/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Enki le Mer 27 Fév 2013 - 11:46

J'arrive a comprendre le point de vu de Fusain si on se considere comme un executant plus proche de la machine que de l"Homme. Malheureusement, nous ne sommes pas de moteurs de voiture dont la puissance constante se determine en Kilowatt-heure...

Le journal des travaux d'Einsten prouve qu'il a toujours ete plus productif et creatif quand il etait celibataire que quand il vivait en couple ! Pourquoi ? Simplement l'infuence de son envrionnement sur son travail et sa capacite de concentration.

Considerant la pression de la vie en societe, exploiter pleinement ses capacites intellectuelles sans controler sa personne physique et emotionnelle me parait tres sot ! Pour information, quand je parlais d'etre spirituel, je pensais a la place de l'Homme dans l'Univers, la theorie du tout. Si je ne me trompe pas, repondre a ses questions est l'ambition de tous les plus grands scientifiques ! Leur etudes servent a repondre a des questions d'ordre spirituelles. La main de Dieu est une phrase reccurente dans leurs comptes-rendus.

Sinon, les gens qui se font endoctriner sont des gens confus qui sont justement en manque de spiritualite saine !

J'ai developpe seul une petite Theorie Zen par un schema, le centre etant l'endroit permettant d'exploiter au mieux ses capacites intellectuelles. On appelle cela l'harmonie dit Enki ! Le QI, c'est juste un petit ingredient...

Pour info, je suis juste un Francais qui habite en Asie, je n'ai aucun livre ou methode a vendre ! Je lis juste pas mal de postse ou je ressens que l'Obsession du QI et de la performance affecte le jugement de pas mal de membres.

Si je peux me permettre une petite question: A quoi sert l'intelligence si on est incapable de trouver son bonheur ?

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! 13217_10


Dernière édition par Enki le Mer 27 Fév 2013 - 11:56, édité 1 fois

Enki

Messages : 38
Date d'inscription : 31/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 11:53

Ou l'art de répondre à côté, sans néanmoins se priver de décrire ses interlocuteurs comme des monstres ou des ahuris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mer 27 Fév 2013 - 11:54

Enki a écrit:Le QI, ca sert juste a flatter son ego quand il est dessus de 130 Very Happy ...

tiens donc, en voila une jolie maniere de dire qu'il ne sert a rien au dessus de 130... non mais tu penses sincerement ce que tu dis?
avoir un QI plus elevé ne signifie pas que tu es plus intelligent que moi. ca veut dire que tu me surpasses dans une "autre" forme d'intelligence. et quand on sait qu'il en existe neuf types (ca varie entre sept a neuf), il n'y a pas de quoi se renfler d'orgeuil.
ca veut aussi dire que tu penses differemment de moi, ce que je verrai dans un mot ne sera pas pareil pour toi mais cela n'est il pas aussi applicable pour la personalité, le profil psychogestuel et le temperament de chacun? pour moi, le QI est une infime partie d'un tout. ce "tout" etant moi dans mon integralité. lancera-t-on des pierres sur les quatres temperaments d'Hyppocrate? alors ou est le mal avec la notion du QI? ca veut dire que tu es different de moi, n'est ce pas la diversité qui embellit la vie sur terre?

perso, je ne vois toujours pas ce que vous reprochez a QI. il est entendu qu'un surdoué n'est pas necessairement un Einstein ou un Newton, ca ne veut pas dire qu'il sera president ou astronaute, ou encore qu'il pourra lire dans les pensees, voyager dans le temps ou qu'il pourra se teleporter. Non, ca veut dire qu'il sera different, c'est a dire, qu'il reflechira plus vite, bref, qu'il me surpassera en intelligence analytique.

le probleme ne reside en aucune maniere dans le QI, mais dans la mentalité collective, c'est a dire, l'idee que se font les gens du QI.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 12:02

Le problème, c'est qu'Enki et d'autres confondent systématiquement le fait de défendre le QI pour ce qu'il est, et le fait de défendre l'usage extrapolé, exacerbé, qui en est parfois fait... et non sans une sérieuse dose de procès d'intention, d'ailleurs.
"Vous avez juste envie de flatter votre ego avec votre gros QI". Qu'est-ce que tu veux répondre à ça ? Soit tu dis amen amen je bats ma coulpe j'ai très honte, soit tu restes définitivement le méchant péteux qui ne défend que sa petite vanité personnelle. Débat terminé, circulez y'a rien à voir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Pieyre le Mer 27 Fév 2013 - 12:05

Encre sombre a écrit:le probleme ne reside en aucune maniere dans le QI, mais dans la mentalité collective, c'est a dire, l'idee que se font les gens du QI.
C'est ce qu'il me semble aussi.

Le QI est un critère de l'intelligence qui a le mérite d'être bien établi scientifiquement, d'être bien reconnu par les psychologues et d'être le seul dans ce cas. Il faudrait au moins admettre cela.

Ensuite, du fait qu'il n'est pas parfait et qu'il ne correspond qu'à un aspect de l'intelligence, si on vient à dire qu'il est nul, alors c'est que toute autre construction sur l'intelligence sera aussi nulle. C'est un point de vue qui peut se défendre mais, comme le dit Fusain, c'est la porte ouverte à tous les charlatans. En effet, si tout est nul, n'importe quoi peut donner l'impression d'être moins nul.

Mais, si on en vient à considérer, non seulement qu'il est nul, mais qu'il est nuisible, alors là, c'est carrément la chasse aux sorcières qu'on encourage !

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Fata Morgana le Mer 27 Fév 2013 - 12:24

Je ne crois pas que les tests de QI doive être supprimés, mais bel et bien affinés, améliorés, enrichis, approfondis, précisés. Je pense que dans ce domaine on en est encore aux balbutiements. Il faut laisser la science travailler. Pour l'instant, la signification de ces chiffres reste relativement sommaire, ce qui ne veut pas dire erronée ! et je suis certain que les tests sont appelés à évoluer. Abandonnés ? Non, ils ne le seront pas. Le fait est que le QI calcule bien quelque chose de spécifique et que ce quelque chose se traduit par des caractéristiques reconnaissables. Le fait est que les gens qui ont une résultat de QI élevé ont des capacités élevées ainsi que des difficultés spécifiques. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut en rester là. Il est tout à fait possible qu'à l'avenir en peaufinant les tests on puisse considérer différement ce que sont l'intelligence et le surdon. Mais nier l'existence du surdon, c'est ridicule. Il suffit de constater la différence entre ce forum et les forums généralistes pour le voir !


Dernière édition par Fata Morgana le Mer 27 Fév 2013 - 13:55, édité 3 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Sol# le Mer 27 Fév 2013 - 13:07

En fait, le problème du post de Magox, ce n'est pas tant les idées exprimées (même si celles-ci sont critiquables, comme plusieurs l'ont justement souligné) que l'endroit où il les exprime.

Trois quarts des participants de ce forum sont venus ici parce qu'il souffraient dans leurs vie de certaines caracétristiques liées au QI, et que comprendre à quoi ces souffrances étaient liées leur a permis de mieux les appréhender. Du coup, et même si ce n'était sans doute pas l'intention du primoposteur, on est tenté de voir dans son message deux sous-entendus très douloureux :
  • « Vos souffrances, vous les attribuez au QI, mais en fait pas du tout puisque le QI ne signifie rien : vous n'êtes que des enfants gâtés qui se complaisent dans un malheur dont ils sont les seuls responables » — et il est très énervant pour celui qui souffre d'un handicap réel de s'entendre nier ce handicap ;
  • « Vous n'êtes que des gens pétris de suffisance qui se complaisent dans le fait d'avoir réussi un test et qui pour cette raison se croient meilleurs que tout le monde » — on se sent donc attaqué comme vaniteux, alors que pour certains ce fut au contraire une démarche d'humilité de reconnaitre que le HQI leur pose des soucis qu'ils ont du mal à résoudre.


Je pense que Magox n'a pas fait assez attention au risque de mésinterprétation de son message, et que c'est pour cela qu'il a tourné celui-ci sous une forme manquant de tact qui a déclenché l'ire parfois excessif de ceux qui l'ont lu (je pense à Fusain qui a un peu trop pris la mouche quand même Smile ).

Bonne journée à tout le monde,
Sol♯
Sol#
Sol#

Messages : 219
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 33
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 15:03

Je pense aussi que peut être le topic de Magox a été mal interprété, ou peut être est-ce moi qui n'ait pas vu l'extrême point de vue Very Happy

En tout cas j'y ai vu de l'hyperbole ( figure de style que j'utilise souvent ) pour dire en gros ce qu'on pense tous : que le Q.I est utile, mais pas complet.
Et je pense toujours qu'il faudrait des outils plus adaptés, des tests plus sensibles, etc. Mais le Q.I est juste pour moi un point de départ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Fata Morgana le Mer 27 Fév 2013 - 15:20

Sans dire que tout est mauvais, j'ai un problème avec l'INREES qui a tout le temps des avis sur tout.
C'est, pour le moins, "mêlé" comme concept..."Le nouveau paradigme" new age y est tout de même très présent... Suspect
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Aequalis le Mer 27 Fév 2013 - 18:43

Mouai.. Certes, les tests ont certaines lacunes, et il est beaucoup trop facile de critiquer ces dernières et crier "faut tout supprimer, ça va pas du tout!!". Le QI est une notion importante, qui, malgré le défaut de certains tests nous est bien utile! Il faut sans doute revoir ces derniers, les améliorer, les compléter, les diversifier? Mais de la à supprimer tant de travaux, et une telle avancée sur les définitions de l'intelligence humaine, c'est (un grand) non.


"ces tests sont de plus en plus contestés car ils font appel à notre raisonnement dans un environnement structuré, en l'occurrence via des problématiques données où il n’existe qu’une seule bonne réponse."
==> Ah oui, contestons donc! Mais il ne faut pas oublier que ce type de raisonnement est tout à fait humain, et naturel, et que les seuls personnes qui sont oubliées alors, sont certains HQI, surdoué, précoces etc. qui font appel à la pensée arborescente. Pour eux, il n'y a pas forcément une seule bonne réponse, ou alors, il y en a plusieurs auquelles on aurait pas toujours pensé!


"D’ailleurs, de nombreux psychologues refusent aujourd’hui de se baser uniquement sur le QI pour évaluer le potentiel d’une personne."
==> La réponse est dans le texte, le QI ne doit pas être la seule chose prise en compte, mais elle reste indispensable comme outil de mesure!!



"« Officiellement, les surdoués représentent 2% de la population alors qu’en réalité, ils seraient 15 à 30% car ces tests n’évaluent que la partie émergée de l’iceberg. »"
==> Mouai encore un fois... Quelle précision, 15 à 30%?! Vu le nombre de cons que je rencontre tout les jours, 15 à 30% me parait bien élevé!!
Blague à part, le "surdouement émotionnel" ou le "surdouement créatif" sont-ils à compter, sont-ils "handicapants"?


"Le QI est une mesure d’intelligence globale intimement liée aux aptitudes demandées à l’école. Or, le haut potentiel ne se résume pas à cela."
==> C'est encore non... Le fait qu'il soit avant tout réalisé et appliqué et interprété par des psychologues l'éloignent tout à fait des aptitudes scolaires.
Et pour couronner la bêtise de cette phrase, si le QI était lié aux aptitudes scolaires, comment expliquer les surdoués en échec scolaire?? (30% d'entre nous, ce n'est pas négligeable!!)


"Des intelligences multiples"
==> Oui, c'est pas un scoop! Entre autre, j'aimerai beaucoup être surdoué en écologie, ça doit être cool comme vie (cf. "il existe huit types d'intelligence : spatiale, [...], musicale et écologique.")!



"Comme nous le savons tous d’expérience, en matière de décision et d’action, l’intuition compte autant, sinon plus, que la pensée. Nous exagérons la valeur et l’importance de la raison pure, que mesure le QI, dans la vie humaine. Notre intelligence est pourtant inutile quand nous sommes sous l’emprise de nos émotions."
==> Non mais vraiment, c'est quoi cet article?! En quoi l'intuition n'est-elle pas l'oeuvre de la pensée?! Une pensée inexplicable par l'être lui même mais dont l’origine est bien lui même!
Etre sous l'emprise de nos émotions = passion. La passion et l'intelligence émotionnelle n'ont rien à voir.. La passion n'est pas une forme d'intelligence. Bref, je comprend pas ce qu'ils essaient de dire ici...
Et puis, l'intelligence émotionnelle, c'est quoi? Avoir de l'empathie pour quelqu'un, avoir "pitié" (même si le mot pitié est péjoratif), bah ouai, c'est bien, ça fait de vous un mec drôlement bien, qui se soucie des autres, un peu trop parfois d'ailleurs.. Mais encore une fois, ça ne change rien au fait d'être intelligent ou non.. Un idiot peut être très empathique, et ça pourrait d'ailleurs être la raison pour laquelle on le considère comme un idiot..


"de la télépathie aux rêves prémonitoires en passant par des états extatiques de paix et d’amour pur, de sensation de communion avec la nature, et parfois plus : comme la capacité à percevoir les auras, à ressentir des entités et autres présences occultes, à se souvenir de vies antérieures, à se connecter à d’autres dimensions... "
==> Bon, la autant dire qu'on marche sur la tête..
La personne qui a dit ça devrait certainement lever un peu le pied sur la fumette!



"Comme le dirait Antonin Artaud nous avons tous besoin d’atteindre « un peu de cette réalité qui nous manque », de réconcilier les différents aspects de notre intelligence pour devenir cet humain qui, je l’espère, sera bientôt aussi fier d’être un "perceptuel" qu’un intellectuel."
==> Encore une fois, le QI ne mesure pas cela parce que ce n'est pas sont but premier! Et puis, peut-on appeler quelqu'un surdoué parce qu'il à une grande capacité de compréhension de l'autre? D'ailleurs ces deux phénomènes (être un "perceptuel", et un zèbre ne vont-ils pas de paire?!)




Voila, ce n'est que mon avis, donné après une première lecture. Il vous plaira, ou non.
Mais vraiment, si je devais donner un mot pour décrire cet article?!

"Mouai".
C'est vite dit (enfin écrit?!), peu de réflexion, des chose aberrantes...
Aequalis
Aequalis

Messages : 169
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 25
Localisation : Dijon

http://www.galerie-com.com/artiste/wadad/8405/

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mer 27 Fév 2013 - 21:00

Le comble de l'abberation Aequalis.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Aequalis le Mer 27 Fév 2013 - 22:31

Explique toi donc! ^^
Aequalis
Aequalis

Messages : 169
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 25
Localisation : Dijon

http://www.galerie-com.com/artiste/wadad/8405/

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mer 27 Fév 2013 - 23:56

ca veut dire que je plussoie.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Aequalis le Jeu 28 Fév 2013 - 0:17

Aaahhhhhhh, oula, je pensais l'inverse! Je crois bien que la fatigue me joue des tours, bonne nuit a vous tous!
Aequalis
Aequalis

Messages : 169
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 25
Localisation : Dijon

http://www.galerie-com.com/artiste/wadad/8405/

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 28 Fév 2013 - 6:29

voici un lien qui parle de l'intelligence et du QI qui pourra nous etre utile a tous dans notre quete de la verité:
http://www.charlatans.info/intelligence-et-qi.php

je l'ai trouve dans un autre sujet. bonne lecture.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Flo tant le Jeu 28 Fév 2013 - 12:25

L'intelligence.
Voilà bien un mots non palpable, qui n'est parlant que par le contexte.
Pendant longtemps on a dit sur l'intelligence c'est la capacité d'adaptation, les bactéries ont une grande capacité d'adaptation donc elles ont une grande intelligence !
Il ne faut pas oublier que l'évolution est avant tout un essayiste empirique qui crée de la diversité. Comme un boursicoteur qui aurait une portefeuille d'action hyperactif diversifié.
On peut parler d'exception en dessous de 5 %, au-dessus l'exception serait ceux qui on un Q.i de 100.
Les tests ont énormément de biais, mais moins que de ne pas en passer. De plus la réflexion par arborescence est un constat pas une hypothèse quantifiée.
Enfin je finirai par cette réflexion, ce qui compte c'est pas ce que l'on a ou pas, c'est de savoir ce que je fais avec ce que j'ai.
Il n'y a pas d'intelligence, il y a que des preuves d'intelligence.


Dernière édition par Flo tant le Jeu 28 Fév 2013 - 13:03, édité 1 fois
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Ise le Jeu 28 Fév 2013 - 12:51

Pas tout lu...
Je ne pense toutefois pas qu'il faille supprimer la notion de QI.
En effet je considère qu'il s'agit d'une avancée dans la connaissance de l'intelligence, communément admise aujourd'hui même si discutable. Cette notion entraîne des recherches et d'autres méthodes de calcul, ce qui ne peut être qu'enrichissant et bon à long terme.
En revanche ce que je trouve discutable est le fait de vouloir hiérarchiser les humains une fois de plus. On classifie déjà par la réussite sociale, par des critères esthétiques qui amènent certains à vouloir disparaître... Enfin tout ce qui est sur ce de jugement est pour moi dangereux.
Cependant pour mon cas personnel, la découverte du QI en avril dernier m'a sauvée. En effet, étant entourée depuis toujours de personnes qui ne "pensaient" pas comme moi je me croyais la dernière des imbéciles. Avoir pu me prouver et prouver à mon entourage que je suis intelligente me fait repartir d'un meilleur pied. Quelle aurait été la conséquence si mon QI avait été inférieur à 100 ? Je n'ose l'imaginer
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Invité le Jeu 28 Fév 2013 - 16:16

J'ai besoin de philosophes...

Je veux oublier le chiffre que l'on m'a donné... Il ne sert à rien.

J'ai aussi besoin de réserver mes topics a des gens heureux...

J'ai besoin de temps pour vous expliquer mon point de vue sur le quotient intellectuel, une honte, une erreur humaine. On ne peut chiffrer l'intelligence. On ne peut chiffrer la biologie. On ne peut parler que de différences et encore...

J'espère vous avoir tous aidé, en vous faisant vous retrancher ou "dépasser".

Un argument tout de même: nos potentiels varient avec le temps.

Et soyez tolérants avec les gens différents (comme ceux qui ont ecrit l'article) donc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par weirda le Ven 1 Mar 2013 - 14:07

Interessant! Smile
weirda
weirda

Messages : 107
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 36
Localisation : Grenoble

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par lapin le Jeu 7 Mar 2013 - 14:57

Intéressant mais ça fait resurgir la polémique bien connue et implicitement apaisée sur un forum comme ZC :
Qui a la crédibilité pour parler de tout cela ? personne. La preuve ... les avis divergent sur les forums et bien sûr aussi entre personnes "certifiées" par les mécanismes capitalistes : les chargés de recherches, les directeurs de recherches, les auteurs livres à forts tirages, les coachs en tous genre....

En fait s'il y a UN sujet TABOU sur ZC c'est sûrement celui-ci !
lapin
lapin

Messages : 1151
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Wam le Jeu 7 Mar 2013 - 15:11

lapin23 a écrit:
En fait s'il y a UN sujet TABOU sur ZC c'est sûrement celui-ci !

Au contraire, c'est d'ailleurs pourquoi certains préfèrent les termes de potentiels à ceux de quotients
Wam
Wam

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par weirda le Jeu 7 Mar 2013 - 15:15

lapin23 a écrit:
Qui a la crédibilité pour parler de tout cela ? personne.

exact!

lapin23 a écrit:
En fait s'il y a UN sujet TABOU sur ZC c'est sûrement celui-ci !

Dommage... (mais cela ne montrerait pas une certaine étroitesse d'esprit de certains zèbres, ce qui ne correspond pas à leur nature ('définition'?) normalement...)

Personnellement, au peu de personne à qui j'ai parlé de mon 'chiffre', je leur ai dit que celui-ci reflétait à mon sens surtout une forte capacité à réussir aux tests de QI. Cela correspond à une forme d'intelligence. Mais j'ai des lacunes que des personnes avec un QI moins élevé n'ont pas. Cela correspond à d'autres formes d'intelligence...

J'enseigne en SEGPA, donc à des élèves en grandes difficultés scolaires, que le système aura pu qualifier de nuls ou bons à rien voire 'limités', alors que chacun d'eux peut nous étonner, soit par des compétences sociales importantes, soit par une maturité déconcertante, soit par des aptitudes théâtrales ou encore beaucoup d'autres choses
C'est pourquoi j'ai affiché dans ma classe une phrase d'Einstein qui est selon moi aussi importante que la théorie de la relativité : "tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide" (je sais que j'en ai déjà parlé sur un autre fil mais c'est pô grave)
weirda
weirda

Messages : 107
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 36
Localisation : Grenoble

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI ! Empty Re: Le QI, une notion à supprimer ? Moi, je vote tout de suite OUI !

Message par Noumenie Dysnomie le Jeu 7 Mar 2013 - 15:15

Ouep ouep ouep...

Fin,, sinon, force est de constater qu'on est sensiblement tous d'accord pour se dire qu'effectivement, y a pleins de parametres pas pris en compte par lesdits tests de QI, dont l'emotionel. (c'est y pas a une artiste dyscalculique qu'a foire toute la partie "maths" de ses tests que vous ferez dire le contraire sur cette affaire ! Wink )

En attendant, on fait avec ce qu'on a, et tout ce que je peux moi demander, c'est d'arreter de mettre toujours en avant cette sensiblerie pour se dedouaner d'un max de truc (surtout ici). Eh ouep, ON est pleins de sensibles, meme chez les "normaux y en a, c'est fou !!"
Noumenie Dysnomie
Noumenie Dysnomie

Messages : 1442
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum