Survivalisme et bases autonomes durables

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Cyril THQI le Dim 24 Fév 2013 - 16:28

Je m'adresse à ceux qui ont lu ou entendu une bonne partie des auteurs suivants :

François Asselineau
Paul-Eric Blanrue
Michel Chossudovsky
Etienne Chouard
Michel Collon
Michel Drac
David Ray Griffin
Richard Heinberg
Pierre Hillard
Naomi Klein
Thierry Meyssan
Jean-Claude Paye
Peter Dale Scott
Alain Soral
...

Cette liste n'est pas exhaustive.

Si vous en appréciez la majorité (vous pouvez être allergique à un ou deux). Si vous trouvez un bon nombre de leurs analyses pertinentes (même si vous pouvez être en désaccord ça et là), peut-être pensez-vous que la solution se trouve quelque part du côté des auteurs suivants :

David Holmgren
Bill Mollison
Piero San Giorgio
Vol West
...

Cette liste n'est pas exhaustive non plus.

Si tel est le cas, vous êtes sensibilisé à la BAD, à la permaculture et à la nécessité de créer des liens. Je réfléchis actuellement à la constitution d'une BAD. Sans adhérer à 100% au discours de Piero San Giorgio, je pense qu'il est dans le vrai dans les grandes lignes. Si certains d'entre vous sont dans la même perspective, je vous invite à me contacter. Peut-être pourrions-nous construire quelque chose ensemble.

Cyril
avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Wise le Dim 24 Fév 2013 - 17:55

Very Happy
Ah, enfin quelqu'un qui bouge en ce sens sur le forum...
(depuis le temps que j'alerte ici sur l'effondrement de cette société...).

"Survivaliste" depuis plusieurs années (c'est surtout Piero San Giorgio qui m'a décidé...), je suis bien impliqué dans les réseaux écolos de mon département (agriculture bio locale, AMAP CIVAM, formations Permaculture, T Transition locale, Colibris...), je connais des gens qui vivent de façon assez autonome, mais il faut que je me trouve un autre lieu. donc pas encore de véritable BAD pour moi.
mais si d'autres z ont aussi ce projet, ça m'intéresse...
Smile

Damien
avatar
Wise
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 31
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Mars vigila ! le Dim 24 Fév 2013 - 18:34

J'ai un doute sur le concept même de BAD de Michel Drac.
De mon point de vue, c'est avant tout une réponse idéologique.
Il met en avant la nécessité du lien mais sa démarche me
semble être plutôt de s'isoler d'un monde qui va à sa perte.
Ce qui est illusoire.

San Giorno: sa BAD se résume à une résidence secondaire avec 2 sources
et un stock de vivre. Mais c'est un vrai pro du marketing...
avatar
Mars vigila !
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 94
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Cyril THQI le Dim 24 Fév 2013 - 19:19

La BAD selon Michel Drac ou San Giorgio est une réponse donnée à un avenir incertain. Ils n'inventent pas grand chose. Le boulot de San Gorgio est plutôt un résumer des pratiques provenant des survivalistes.

Mars vigila !, si tu as de meilleures réponses à la problématique posée, elles sont les bienvenues.

Cyril
avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Mars vigila ! le Dim 24 Fév 2013 - 20:15

Le problème principal de la BAD est que c'est une réponse figée.
Une réponse figée dans un monde incertain ne me semble pas être une reponse valide.
Exemple d'une critique de base: Quand on dépense son potentiel trop tôt le redéploiement est difficile voir impossible.

Drac est fondamentalement un "Conservateur" et il y a vraiment chez lui une réflexion sur la BAD.

Le monde est un devenir qui détruit tout.
Mieux vaut se préparer à embrasser l’événement plutôt qu'à le fuir en s'isolant.

Le réseau par son adaptabilité me semble être une réponse plus pertinente que la "fortification".

avatar
Mars vigila !
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 94
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Cyril THQI le Dim 24 Fév 2013 - 20:37

Je suis d'accord avec cette critique. C'est effectivement le problème principal du modèle de la BAD. Je pense qu'il devient plus intéressant si on lui on adjoint la possibilité de la fuite.

Le nomadisme peut être une bonne solution dans un certain nombre de cas (à condition d'y être préparé). Le problème du nomadisme est d'amplifier les problèmes. Il recherche moins une solution collective.

J'ai le modèle suivant en tête :

Plan A : BAD
Plan B : fuite
avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Mars vigila ! le Dim 24 Fév 2013 - 20:57

Je suis surpris par votre réponse.

Le nomadisme implique un scenario "dur" chez ceux qui l'envisagent or ce qui me surprend toujours c'est qu'ils ne voient pas la contradiction:

Dans un scenario extrême le nomadisme équivaut à un suicide.
avatar
Mars vigila !
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 94
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Cyril THQI le Dim 24 Fév 2013 - 21:03

Tout dépend de ce que vous appelez scénario extrême. Vous avez sans doute une idée spécifique en tête qui vous fait écrire cela.

Prenons un exemple. Si un accident nucléaire majeur survient près de chez moi, je fuis. La fuite n'est pas un suicide.
avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Mars vigila ! le Dim 24 Fév 2013 - 22:13

Évidemment dans ce cas la fuite est la seule réponse "tactique" appropriée.

C'est le mot nomadisme ( longue durée ) qui m'a induit en erreur.
Cela ressemblait à une alternative à la BAD.

Pour la liste dans la lignée de Peter Dale Scott: Daniele Ganser et Aymeric Chauprade. Respect





avatar
Mars vigila !
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 94
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Invité le Lun 25 Fév 2013 - 22:43

.


Dernière édition par gilgamesh le Mar 15 Oct 2013 - 13:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Merlin le Lun 25 Fév 2013 - 23:22

Bonsoir Perplexe

Lorsque les DAB seront CLOSED alors il sera temps de penser au BAD ou peut-être vaut-il mieux commencer par s'y intéresser sans pour autant être dans la psychose.

La création monétaire est devenue telle qu'il est illusoire de croire à autre chose qu'un effondrement futur où même des brouettes de billets ne suffiront pas à payer une baguette de pain.

Aussi les personnes qui ont quelques deniers, par préventions peuvent trouver opportun de se prémunir plutôt que d'être sur le fait accompli.

Il est à noter que le sujet omniprésent de la macro et micro-économie ne doit pas être un hasard et que peut être cela ne va pas mieux voir pire.

La création monétaire permet d'acheter du temps mais l'hyperinflation succédera et ce ne sera pas dans dix ans. La seule existence des monnaies se trouve en la confiance, lorsque par ailleurs elle ne vaut déjà plus rien, alors la chute ne peut qu'être brutale et choquante. Autant se préparer à cela et dépenser son argent dans des choses d'ores et déjà utiles pour demain.

Il serait peut-être intéressant de créer un site afin que les personnes qui souhaiteraient créer une BAD ensemble puissent prendre contact.

Cela existe mais peut être que définir un projet et suivre une méthode telle que celle décrite dans "Les nouveaux collectifs citoyens" de Ivan Maltcheff pourrait être judicieux. Livre à 11 € de Juin 2011.

Personne ne sait vraiment ce qui va se passer, comment ni quand mais le consensus semble que demain sera différent... alors BAD ou pas...

Philippe
avatar
Merlin
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1011
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 46
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par O2Renard le Mar 5 Mar 2013 - 15:30

Pour ma part je ne suis pas une grande "consommatrice" des théories de "commerciaux" comme PSG...
Je suis bien plus pragmatique (et secrète peut-être?)

Avec nohm nous avons une ferme en rénovation, avec un potager qui va s'agrandir cette année, des animaux... Notre objectif c'est une possible autarcie alimentaire (si KK) mais surtout un CONFORT relatif avant ça.
Nous on n'est pas là pour faire du commercial ou faire b*nder des super-survivors-de-la-mort-qui-tuent... Very Happy
Rénovation "éco-no-logique" (logique, économique, et écologique en même temps! 3 en 1, mieux que le shampooing)...
Nous sommes déjà coupés de l'eau du réseau, et bientôt nous aurons une nouvelle épuration (bassins plantés) et un système de chauffage de l'eau à 3 possibilités: préchauffage solaire en été, chauffage par le poêle + circulation thermosiphon, et enfin 2 petits chauffe-eau instantanés au gaz naturel (qui sera produit sur la ferme par biodigesteur).
Pour l'électricité, bien qu'on puisse s'en passer (puisqu'aucun système vital ne dépend d'elle), on compte acheter des générateurs au nickel (faute de mieux...), installer une éolienne... et une installation de secours en microconsommation est aussi prévue (histoire d'avoir au moins de la lumière pour enlever des échardes si besoin)
Au final, on a surtout comme objectif de faire "hors de la crise". Produire de la nourriture, et être bien chez soi (chauffage bois... petit artisanat, débrouillardise) c'est notre priorité.
Ceci dit pour notre "défense personnelle" on a 3 molosses. En plus d'être des compagnons adorables, ils sont la meilleure des alarmes / outil de dissuasion du monde. Il y a 2 semaines un gars a cassé une fenêtre pendant qu'on était au travail. Il a du fuir 4km avant que les chiennes ne le lâchent Laughing Ca m'étonnerait qu'il vienne refaire du verre cassé chez moi. En plus de ça ces chiens sont capables d'être attelés, bâtés... ce qui en fait des auxiliaires de "force animale" très prisés quand on est une petite bonne femme comme moi Smile
avatar
O2Renard
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 30
Localisation : Centre (18)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Thaïti Bob le Mar 5 Mar 2013 - 19:04

Je ne connais aucun auteur cité (à part, de nom, Soral).

Mais je commence à m'initier à l'idéologie de l'autonomie. Mais du coup dans ma réflexion, je n'en suis pas encore au survivalisme. Et pour l'instant, je vois cette idéologie comme étant un truc qui j'espère, ne me fera jamais de l'oeil : bcp trop extrémiste pour moi.

C'est peut être hors sujet donc, mais pour ceux qui sont intéressés par ces idées, pas encore survivalistes, mais qui visent à s'émanciper de la société capitaliste, voici une bibliographie :

Hervé Kempf, Fin de l'Occident, naissance du monde.
http://www.seuil.com/livre-9782021084634.htm

Spoiler:
Cessons de nous raconter des histoires sur « la crise » !

Et regardons de face le cœur du problème qui se pose à la société humaine en ce début du XXIe siècle : les contraintes écologiques interdisent que le niveau de vie occidental se généralise à l’échelle du monde. Il devra donc baisser pour que chacun ait sa juste part. Autrement dit, l’appauvrissement matériel de l’Occident est inéluctable.

Comment allons-nous vivre cette mutation : en changeant nos sociétés pour nous adapter au mieux à ce nouveau monde, ou en nous opposant au sens de l’histoire, au prix d’un déchaînement de la violence ?

Déjà en cours de traduction dans plusieurs langues, ce récit phosphorescent d’idées originales prend comme fil conducteur les tribulations de l’humanité depuis son apparition sur terre. Captivant et à rebours du discours dominant, il nous invite à une dérangeante lucidité. Mais ce livre est également habité par un optimisme communicatif : oui, un nouveau monde est possible.


Hervé Kempf poursuit un travail de synthèse et de renouvellement de l’écologie politique, qui rencontre la faveur du public, en France et à l’étranger. Récemment : Pour sauver la planète, sortez du capitalisme (2009) et L’Oligarchie ça suffit, vive la démocratie (2011).


http://vivrelutopie.free.fr/
(festival à Gre que tu connais peut être Cyril, sur les expériences sociétales alternatives). Organisé par l'asso Entropie :
http://laboratoireentropie.blogspot.fr/

BD La Communauté : le récit en bd de la vie d'une communauté d'une vingtaine de personnes dans les 70s en France :
http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=717190

Site portail d'une asso axée permaculture et modes de vie alternatifs :
http://www.passerelleco.info/

Ingmar Granstedt, Comment sortir de la folle concurrence : pdf :
http://www.lalignedhorizon.net/upload/file/Documents/PDF/granstedt_folleconcurrence.pdf

plein d'autres infos sur les idées d'Ingmar Grandstedt :
http://www.lalignedhorizon.net/wikka.php?wakka=IG

Super article "Vers un design libre", sur une réponse à l'obsolescence programmée : l'autoproduction.
http://strabic.fr/Vers-un-design-libre.html
avatar
Thaïti Bob
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1819
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 30
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Foreigner le Lun 11 Mar 2013 - 11:57

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Lun 25 Mar 2013 - 8:12, édité 2 fois
avatar
Foreigner
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Wise le Lun 11 Mar 2013 - 16:10

...




Dernière édition par Wise le Ven 15 Mar 2013 - 0:56, édité 1 fois
avatar
Wise
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 31
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Foreigner le Lun 11 Mar 2013 - 16:51

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Lun 25 Mar 2013 - 8:13, édité 1 fois
avatar
Foreigner
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Foreigner le Sam 16 Mar 2013 - 8:43

Flûte ! Un filtre Katadin qui me passe sous le nez.
Dommage ...
avatar
Foreigner
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas BAD

Message par Invité le Sam 16 Mar 2013 - 13:57

J'ai été formé, il y a presque vingt ans à la systémique, et aux systèmes complexes.
Je raisonne régulièrement avec.

La société technologique va vraisemblablement "plier" prochainement faute de ressources naturelles pour les bientôt 9 milliards d'habitants, puis 100 milliards si l'on étend un peu la courbe, exponentielle… C'est tout !

Nous sommes actuellement dans la situation de la BD "Bip-Bip" où le tigre de Tasmanie court dans le vide après avoir dépassé le bord de la falaise. Tant qu'il n'en prend pas conscience ça marche encore…

Je viens d'apprendre qu'à l'époque de la cohabitation entre Neandertal et Sapiens, il n'y aurait eu au total que 10.000 hominidés entre l'Atlantique et l'Oural. Pas de problème de ressources à partager ?
L'Union Européenne compte maintenant 550 millions d'habitants, en attendant l'arrivée des russes, qui boudent encore un peu Smile
Je crois que l'on peut sensiblement superposer les courbes de population, depuis la préhistoire, avec celle de la spéculation financière de l'an 2000. C'est la même forme. Normal, il s'agit du même comportement mental !

Bref "The carrots are cooked" (on dit comment en anglais ? – moi je ne parle que globish Smile)

Se préparer maintenant à une BAD me semble totalement illusoire, sauf à vouloir se faire plaisir en rejetant la société actuelle, en s'en isolant. Là, je comprends, mais il faut avoir le courage de se le dire.
Pourquoi pense-je une telle chose ? Parce qu'on ne peut discerner "comment" le système va plier (épidémies, déclin moral, pollution, famines, guerres civiles, panne d'internet, stérilité, abeilles…). Et donc on ne peut pas adopter une configuration protectrice vis-à-vis de ce changement. Se préparer maintenant ne serait qu'une rigidification de notre intelligence face au choc à venir.

A l'inverse, il faut être attentif au mode que le changement adoptera, et discerner seulement alors les opportunités qui vont se révéler, de dix ans en dix ans. Car il y aura des opportunités, comme dans tout changement, lent ou brutal, puisqu'il casse la sclérose actuelle de notre société.
Des fois, j'imagine monter un haras pour vendre, ou louer, des chevaux de trait. Il y aura de la demande pour labourer, tracter, manger. Dans le pire des scénarios, je me rabattrais vers l'équipement de la cavalerie cuirassée Smile et personne ne fera plus la fine bouche devant des lasagnes au cheval. Foi d'animal !

Donc je n'ai pas envie de vivre maintenant un futur défensif illusoire. Mais je suis bien conscient que nous vivons les derniers beaux jours.

Edit : De plus, une BAD réussie serait un ilôt de prospérité dans un chaos, et donc une cible bien visible pour les prédateurs.
Pas facile de s'en sortir Smile ...


Dernière édition par DrôleDeZèbre le Sam 16 Mar 2013 - 18:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Odime le Sam 16 Mar 2013 - 14:36

Avoir appris, ou savoir vivre, bien, de peu. Affûter l'intuition. Etre endurant.
Discuter de plans sur la comète, non, pas le temps.
avatar
Odime
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Foreigner le Lun 25 Mar 2013 - 8:16

Bon ben les choses ont le mérite d'être claires.
avatar
Foreigner
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par lapin le Ven 29 Mar 2013 - 15:55

tr


Dernière édition par lapin le Lun 19 Aoû 2013 - 14:38, édité 1 fois
avatar
lapin
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1151
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Odime le Ven 29 Mar 2013 - 16:05

Hello Lapin;
"pour éviter d'être une cible : il faut connaître les plantes sauvages et être végétalien . C'est pas très pratiquable ni même confortable."
Mais comme tu le suggères, on peut s'entraîner, et cela réserve de très bonnes surprises!
"Il y a des détails supplémentaires. "
Je suis toute ouïe Smile on t'écoute...
Au plaisir de lire ta suite...
avatar
Odime
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Thaïti Bob le Sam 30 Mar 2013 - 17:45

ca me fait penser à un "docu" d'M6, genre Zone Interdite, qui montrait les américains Mormon vers Salt Lake City, qui eux sont carrément croyants à l'apocalypse. Et donc chacun, dans sa maison ou ailleurs, se construit son bunker à apocalypse, et y mettent les chips nécessaires pour tenir 2 ans au moins sous terre, et les cartouches de fusil à pompe nécessaire en cas d'attaque de voisin affamé.

C'était proprement hilarant de voir les supermarchés entiers construits dans le simple but de vendre des produits "anti apocalypse" : bouffe lyophilisée à gogo, conserves, et tout le nécessaire pour bunker. Ils allaient s’entraîner le samedi au tir à l'arme automatique en famille, avec la fille de 14 ans...
avatar
Thaïti Bob
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1819
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 30
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Odime le Sam 30 Mar 2013 - 18:00

Des lire et, pas partager.
avatar
Odime
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par p'tit toutou le Lun 1 Avr 2013 - 16:54

Je rajouterais des personnes moins connus :
- le député Belge Laurent louis avec son mouvement MLD.
- Stan Maillaud
- Louis Farrakhan
- Franck Lepage
- Johan Livernette - Philippe ploncard d'assac (plus tourné vers les forces dominant le monde)
- Gérard Foucher et ses mini-show humour très éducatif !
- LLP
- Dieudonné



p'tit toutou
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et bases autonomes durables

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum