Arrêt du tabac.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Ven 29 Mar 2013 - 18:35

Mélodie c a écrit:(...) J'ai fait le plan de 5 jours (...)
Le Plan de 5 jours existerait aussi en France ? Dans quelles villes ?
Peux-tu nous donner un ou quelques sites français qui en parlent dans Google?

Tu sais, certains fumeurs passent plusieurs fois par le Plan de 5 jours avant d'arrêter.

Et comme le dit Martin D "L'important est de garder à l'esprit (...) ce par quoi on va remplacer ce plaisir : car c'est un plaisir, on doit
donc avoir un autre petit plaisir en remplacement. Sinon on ne fait que
se priver et c'est mortel." (...)

Bon courage.

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Ven 29 Mar 2013 - 19:03

Colours a écrit:En plus le Champix risque de causer une dépression et des idées suicidaires. Mais je me dis que si je suis déjà en dépression, quel est le risque ? Je n'ai qu'à combiner les deux Very Happy Puis il y a peut être plus de chance que je meure du tabac que du Champix.
Le risque est vital, de nombreux passages à l'acte ont été décrits chez des patients dépressifs traités par CHAMPIX, et des idées suicidaires chez des patients sans aucun antécédents dépressifs.

Très mauvaise idée, c'est une contre-indication formelle à la prescription de CHAMPIX, si tu trouves un toubib pour t'en prescrire quand même, change de médecin Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Réplica du Zebre le Ven 29 Mar 2013 - 19:23

House tu m'interpelles !

J'ai pas utilisé Champix, j'ai utilisé la méthode "bon stop de fumer" du jour au lendemain comme ça par ce que je peux le faire (Bon je me suis aidé avec un inhalateur nico...." j'avoue aussi un peu pour la gestuelle) mais cette "méthode" peut elle amener à une "dépression" liée au sevrage même quelques mois après ?

Réplica du Zebre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 231
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 50
Localisation : Roazhon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Mélodie c le Ven 29 Mar 2013 - 19:27

@Grany voici 2 liens pour le plan de 5 jours en France :
http://www.liguevieetsante.fr/
http://www.latitudebienetre.fr/plan_5jours.html
Dans quel pays existe aussi le plan de 5 jours ?

@house, j'ai testé pour vous le champix. A proscrire !


Mélodie c
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 447
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 51
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Ven 29 Mar 2013 - 20:33

Proxima du Zebre a écrit:House tu m'interpelles !

J'ai pas utilisé Champix, j'ai utilisé la méthode "bon stop de fumer" du jour au lendemain comme ça par ce que je peux le faire (Bon je me suis aidé avec un inhalateur nico...." j'avoue aussi un peu pour la gestuelle) mais cette "méthode" peut elle amener à une "dépression" liée au sevrage même quelques mois après ?
Comme n'importe quelle privation, sans doute, mais là je ne parlais que de l'effet spécifique du CHAMPIX Wink

Mélodie: Le Champix donne d'excellents résultats dans nombre de cas tout de même Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Dauphin le Ven 29 Mar 2013 - 21:25

Mélodie c a écrit:En fait, les seules fois où j'ai pu baisser puis arrêter paisiblement, c'était pour mes grossesses et périodes d'allaitement. Je pense que je suis capable de soulever des montagnes pour les autres mais penser à moi, c'est très difficile.

+1

Amour
Dauphin
Amour

Dauphin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 41
Localisation : Montélimar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Sam 30 Mar 2013 - 10:57

Mélodie c a écrit:@Granny voici 2 liens pour le plan de 5 jours en France :
http://www.liguevieetsante.fr/
http://www.latitudebienetre.fr/plan_5jours.html
D'après ce que j'ai lu, la personnalité et le charisme des animateurs jouent un rôle très important.

A bon courage ! j'ajouterai donc bonne chance !

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Sam 30 Mar 2013 - 19:10

Salut Fumeurs ou ex,

Avez vous lu La méthode simple pour en finir avec la cigarette
D'all'en Carr.

Oui, oui, très anglo-saxon, style Best seller, bref on voit le style, pour ceux qui connaissent.

Je pense que la dépendance à la cigarette est un conditionnement qui cache une autre dépendance, plus profonde, et n'a rien avoir avec une question de volonté.
Je trouve la lecture interessante, si on décide sincèrement d'observer cette étrange "cigarette".
Pour ma part, j'ai commencé à 14 ans, fumeuse très assidue, j'ai réussi à arrêter une seule fois dans ma vie, en lisant ce bouquin. Ca a duré 10 jours!

Oui, oui, j'entends déjà : "Bah alors si t'as repris c'est quoi l'interet du bouquin".

Ce que je constate c'est qu'en 15 ans de fumette, grâce à lui je sais désormais qu'il est possible de vivre ( et de se sentir bien) sans la cigarette.
Ca à l'air con, mais depuis c'est là, en moi.
Et plus j'avance, plus je regarde ce qui motive le fait de fumer plus je sens que la cigarette s'estompera d'elle même...
Je pense qu'il n'est pas si mal sain de fumer ; je m'autorise des crises de toxico si j'en ressens le besoin, mais en étant plus consciente et en méditant sur le geste. Pas malsain parce qu'au final on cherche une issue.
Avec la cigarette, je commence à comprendre qu'elle peut peut-être suggérer d'autres issues pour vivre et être bien ( sans elle? )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Ελπίδα le Sam 30 Mar 2013 - 20:14

J'ai arrêté de fumer
et ce qui m'a le plus aidé c'est un livre intitulé La Fume de Robert Molimard

dans ce livre, pas de culpabilité
plein d'infos sur le fonctionnement de la dépendance tabagique,
et des stratégie pour apprendre à défumer
http://www.unairneuf.org/2011/09/la-fume-petit-manuel-de-defume-robert-molimard-de-boree.html

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Lun 1 Avr 2013 - 0:19

lanoushka a écrit:Je pense qu'il n'est pas si mal sain de fumer ; je m'autorise des crises de toxico si j'en ressens le besoin, mais en étant plus consciente et en méditant sur le geste. Pas malsain parce qu'au final on cherche une issue.
Et que dire des fumeurs qui vivent cent ans (ou un peu moins) ?
Il y a approximativement un fumeur sur quatre qui se trouve dans ce cas.

Comme je n'ai jamais gagné quoi que ce soit aux jeux de hasard ...

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 1:43

Ελπίδα a écrit:

http://www.unairneuf.org/2011/09/la-fume-petit-manuel-de-defume-robert-molimard-de-boree.html

Cool!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 1:48

Granny a écrit:[quote=
Et que dire des fumeurs qui vivent cent ans (ou un peu moins) ?
Il y a approximativement un fumeur sur quatre qui se trouve dans ce cas.

Mais l'idée n'est elle pas de s'en libérer?

Ce que je tente de soulever c'est que la cigarette à sa raison d'être dans notre fonctionnement ( celui de s'imposer quelque chose de nocif,... bref...), et que peut être elle peut nous aider à mettre le doigt sur.........................???

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Lun 1 Avr 2013 - 14:45

@ lanoushka

je pense que le tabagisme (le vrai) débouche un jour sur la prise de conscience de sa dépendance
et là, c'est stop ou encore en ayant mesuré tous les risques

si c'est stop, on peut se dire après bien des échecs : si je trouvais une aide efficace, j'essaierais
j'ai essayé le Plan de 5 Jours, humblement, prudemment, à la lettre, et ça a marché
on nous a appris plein de choses sur soi, sur les cigarettiers, sur le tabac, sur les risques pour la santé, sur les motivations, sur plein de choses y compris les pièges, les trucs et ficelles des abstinents
c'était il y a 37 ans et je n'ai jamais plus fumé ou plutôt je suis devenue une fumeuse abstinente

si c'est encore, c'est courir un grave risque de santé sur quatre probabilités, sans compter le risque des dégâts collatéraux que connaissent toutes les victimes d'assuétudes

que veux-tu que je te dise d'autre ? je ne peux que témoigner cela

bon choix et bon courage

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 14:49

Granny a écrit:

le tabagisme (le vrai)

Et le tabagisme ( le faux) , c'est quoi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Lun 1 Avr 2013 - 19:16

Le faux, c'est quand tu fais semblant de fumer. Observe bien les acteurs et les actrices quand ils / elles le font dans un film ou une série.
Le risque de cancer à la longue est limité aux lèvres, à la langue, au palais, aux gencives ...

Le vrai, c'est quand tu avales la fumée dans tes poumons.
Par exemple tu aspires bien la fumée de ta cigarette, tu te retiens de respirer, tu avales une boisson d'un seul trait et puis seulement tu expulses la fumée.
La boisson c'est seulement pour montrer que tu as bien avalé la fumée.

Là risque de cancer à la longue est identique + le cancer de la gorge (trachée artère, œsophage...) et des poumons.

Je ne suis ni médecin ni infirmière ni rien. Mais c'est tout de même ça. En gros.

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Ad Astra le Lun 1 Avr 2013 - 19:52

Mais heu je pose peut être une question idiote mais tout le monde (à part peut être à la télé) avale la fumée dans les poumons nan?...
Je suis le poste depuis le début mais je me suis retenue de parler car j'ai arrêter par volonté au bout de 4 ans (1 paquet par jours)
J'en profite juste pour dire que selon moi ça dépend tellement des gens qu'il n'y a pas de règle générale. Moi j'ai eu le déclique juste parceque je ne voulais être dépendant d'un truc qui coute de plus en plus chère (le sport m'a aidé aussi) et qui bousille la santé (expérience familiale).
Donc à chacun son déclic qui fait qu'on arrête Wink

Ad Astra
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 29
Date d'inscription : 21/03/2013
Age : 25
Localisation : Unknown

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Granny le Lun 1 Avr 2013 - 22:13

Ad Astra a écrit:Mais heu je pose peut être une question idiote mais tout le monde (à part peut être à la télé) avale la fumée dans les poumons nan?...
De mon temps (oh my God que ça fait has been), les jeunes filles ne fumaient pas. Du moins en public. Tu devines qu'au début nous avons dû apprendre ...


Ad Astra a écrit:Je suis le poste depuis le début mais je me suis retenue de parler car j'ai arrêter par volonté au bout de 4 ans (1 paquet par jours)
J'en profite juste pour dire que selon moi ça dépend tellement des gens qu'il n'y a pas de règle générale. Moi j'ai eu le déclique juste parceque je ne voulais être dépendant d'un truc qui coute de plus en plus chère (le sport m'a aidé aussi) et qui bousille la santé (expérience familiale).
Donc à chacun son déclic qui fait qu'on arrête Wink
Tu as raison : il n'y a pas de règle générale. De plus, le sujet risque d'agacer tôt ou tard.
A voir le nombre impressionnant de fumeurs chez qui le déclic n'a pas été suivi des faits, qui ont essayé deux fois, plusieurs fois d'arrêter... Surtout d'arrêter par la simple volonté... J'avoue que sans aide je fumerais encore.
Je m'incline donc sincèrement devant chaque tentative et chaque réussite.
Ce que tu as fait est un bel exemple et un encouragement certain pour tous les volontaires, candidats à l'abstinence tabagique.

Je crois que je vais céder le relais à d'autres car je n'aime pas endosser le rôle que le hasard m'a fait jouer ici. Bon vent à tous et à toutes.

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par ISIS75 le Mer 3 Sep 2014 - 0:53

ça dépend des gens. Perso jamais été attirée par cette *****rie mais j'ai des témoignages d'anciens fumeurs (dont une HP) qui n'ont jamais repris et tous m'ont parlé de désir puis de volonté Wink
sinon à ce que j'ai lu la thérapie comportementale dialectique fonctionne pas mal pour les addictions.


Dernière édition par ISIS75 le Jeu 4 Sep 2014 - 13:16, édité 1 fois

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1514
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Mer 3 Sep 2014 - 12:19

J'ai arrêté de fumer une première fois, pendant cinq ans. Puis reprise du tabac à l'annonce du cancer de ma mère. Deux ans d'intoxication...
Après plusieurs tentatives infructueuses qui ont jalonnée l'année 2014, je ne fume plus depuis plusieurs semaines maintenant et je sais que cette fois-ci c'est la bonne. Smile
Lorsque l'on est sur la voie de la réussite, on le sent et cela devient alors beaucoup plus facile. J'suis fière de moi, tiens ! Smile

Il n'y a pas de recette. Chacun fait comme il peut pour arrêter de fumer.
Je crois cependant qu'il faut avant tout être indulgent avec soi-même. Je n'ai pas réussi cette fois-ci ? Ce n'est pas grave : chaque période d'arrêt, même courte, me conduit peu à peu vers la réussite puisque mon corps s'habitue à chaque fois à ne pas être alimenté en tabac et autres saloper****.

Pour ma part : volonté, beaucoup de sport et solitude méditative à l'étranger en vacances (on fait forcément le point quand on arrête de fumer car on abandonne sa dépendance affective au tabac, de cette manière on évite aussi de faire ch*** les autres avec ses coups de speed et sa mauvaise humeur).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Mer 3 Sep 2014 - 18:13

Pour motiver les fumeurs : pendant que vous mourez de fumer, je jogge et mange des fruits et légumes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par guyom zigre doUx le Jeu 4 Sep 2014 - 15:06

Nevermind:

Nevermind13 a écrit:Salut colours !

En prime, tu auras mon premier post suite à mon inscription... Je suis au passage contente d'avoir découvert ce forum, en attendant d'y jeter un coup d'oeil de plus prés... mais je me sens un peu moins "seule"...

Alors, voilà, je me reconnais beaucoup dans ce que tu décris de ton arret tabac... Voici le récit de mon expérience et des eventuelles pistes que j'ai trouvé pour gérer plus ou moins bien...

Il s'agit de mon deuxieme arret, le premier ayant duré 14 mois, ensuite rechute suite à de gros problèmes persos, pros, crise existentielle, qui sans le savoir résultaient de mon arret nicotinique...

- Le Champix: il y a des medecins pour, d'autres contre, il s'agit de chaque cas. il y a des etudes menées disant qu'il y avait des risques de depression et suicides, mais pour ma part, ça m'a bien aidée cette premiere fois (meme si...) , en sachant et restant vigilente, j'avais egalement prevenu mo entourage afin de deceler des choses au cas ou.

Donc là, opération chirurgicale en Janvier 2013, obligation et VOLONTE de s'arreter, je prends l'oiseau au passage et me dis que c'est la bonne occaz vu les risques de nécrose que le docteur me pointe sérieusement au nez...

Débalement total de toutes les angoisses, anxiété, peurs, emotions , et noeuds emotionnels non réglés rencontrés en 30 ans.  Il faut savoir que je fume depuis mes 15 ans , arret tabac net sans aucun substitut , si ce n'est ma balle anti stress, des milliers de chewingums et deux présences rassurantes en garde fou.

Aprés trois semaines de seuvrage intensif , au limite du suicide, avec des crises cycliques (entre euphorie, excitation cérébrale intense voir délirante, fatigue extreme d'un coup, et épisodes dépressifs + recherche de remplacement de l'addiction)... J'en suis arrivée à aller voir un psychiatre, au depart m'annonçant qu'il s'agissait d'une dépression (oué bof ça pouvait mais je sentais que c'etait plus complexe que cela), je prends le pari avec ce plouc que le départ part de mon seuvrage, que j'aurai eventuellement besoin d'une aide quelques mois, qu'il est plus intelligent de faire cette démarche que de se fouttre en l'air...
On se voit deux fois, à la deuxieme il conclut "vous avez les capacités intellectuelles pour vous en sortir, je ne peux vous aider, si vraiment vous le souhaitez, allez voir un analyste??" .

Bref, je vais objectivement trés mal, je reprends le travail en meme temps, je suis obligée de me controler et d'etre au top... suite aux différents "il suffit de vouloir" ou "y a des gens qui arretent du jour au lendemain sans difficultés aprés 50 ans.." bref... une envie refoulée d'étriper à chaque fois... (je suis quelqu'un avec enormement de niaque vu mon parcours mais là...) et là je decide de creuser mes propres pistes... commence mon observation de moi meme en tant qu'object exterieur pour analyse avec differents angles de vue (de l'entourage)... toute une aventure en vrai...

car je me dis qu'objectivement, ma reaction n'etait pas normale, que ce besoin presque vital depassait les limites, je me refusais cependant à rester aussi dependante de qq chose... bref, j'affronte aussi enormement de choses à la fois parmi lesquels l'arret...

En fait, mon arret a fait tout remonter et surtout mon cerveau a sérieusement surchauffé cette fois ci, surtout s'il y a des petites rechutes et reseuvrage, les montagnes russes et et et et je change radicalement profondement..

Donc pistes de travail et réflexions (attention, je n'applique pas cela à tout le monde, je me réserve le droit d'assimiler les résultats de mes recherches à mon propre cas, sans toutefois garantir la fiabilité sur un autre organisme physique ou psychique que le miens) :
- mon addiction dépassait les bornes : peut on etre plus addictif que quelqu'un d'autre, à quoi l'addiction est elle reliée? quel est le niveau d'addiction de chaun, en fonction de quoi? de temps? de cerveaux? comment cela fonctionnait? relation entre cerveau, nicotine, neurotransmetteurs, fonctionnement cerebral, émotions, solutions???

Et en fait, je trouve des psites qui se relient, deja une étude du centre tabacologique de Tours (ou Angers?? je regarderai ça ce soir dans mes docs), disant que la dependance différait. Pour les dependants réels, il y avait besoin de prise en charge psychologique, qu'à ce moemnt là,i l y avait des symptomes bien clairs de crises maniaco-depressives (bipolarité) à différents stades.

Ces memes symptomes peuvent se retrouver dans la "zebratitude", là, il s'agissait d'un autre site d'un "surefficient" ou un "HP" qui faisaient le parallele... (je retrouverai les docs ce soir aussi, je garde un oeil trés critique et reservé sur les nombreux documents livres et autres sources d'infos que je peux trouver) MAIS comment faire le tri dans cela, différence entre certains symptomes cycliques des episodes maniaco depressifs et de la surreficience???

Pour ma part, j'ai eu l'occasion de cotoyer en vrai une bipolaire et j'en ai déduis un minimum qu'une crise MD pouvait avoir des ondes negatives fortes, à deverser sur les gens , alors qu'un zebre (en tout cas dans la plupart des cas) , en prendrait conscience, tenterait de comprendre, controler, bref, j'ai vu une difference dans la maniere de gerer les différentes emotions et dans la "conscience de soi".

Déja, résultait pour ma part une synthèse de terrain propice (je ne suis pas medecin donc j'utilise un vocabulaire simple, le plus important pour moi est la clareté de mon message), ça me semblait logique que si un cerveau (nottament celui d'un zebre) fonctionnait de trop, de par le nombre des neurotransmetteurs, que ces memes neurotransmetteurs etaient affectés scientifiquement, directement par la nicotine , le niveau de dependance varie donc et est dans ce cas plus fort.
Aussi comment puis je demander à mon cerveau de fonctionner d'une certaine maniere (avec les modifications causées par la nicotine sur les neurotransmetteurs et toutes les résultantes) et d'un coup cesser tout cela, le changer, et lui demander de continuer à etre dans une certaine "normalité" ?????

D'aprés mes recherches, la nicotine elle meme a un effet inhibateur et AUSSI anti-depresseur ! , de par son effet sur le systeme cerebral, les taux de serotonines, l'amygdale et j'en passe...
Bref, le lien cerebral pour moi s'eclaircit un peu plus, ça explique un peu mieux les effets et ce que je ressens, l'extreme anxiete et autres crises d'angoisses...

Tout remonte, il faut ici dans ce cas, faire face à soi ou perdre ce combat... Perso, j'ai décidé de mener bataille et ça, en reglant tous les soucis refoulés, en m'affrontant...
Donc:

- mes symptomes zebra se sont décuplés... (je ne me suis jamais faite diagnostiquer ou tests ou autres), c'est juste mon observation et mes recherches qui m'ont conduite récemment à expliquer des choses vieilles, chez moi et avoir des explications, donc j'ai plus ou moins atteri ici...

- Faire face à l'anxiété (extreme dans mon cas) et les angoisses : il fallait les apprivoiser peu à peu, exercice extremement difficile, aidée par un bouquin (le bonheur de vivre simplement de timothy Miller), que j'ai trouvé simple pragmatique et concret.

- Gérer la colère: balle, chewingum, courir, taper un mur, parfois j'ai été trés seche avec les gens (je disais la vérité, pas d'injsutice, sauf que c'etait cru, brutal... impossible d'etre patience ou pedagogue... la verité a été tranchante...)

- Recherche des techniques de relaxation : J'ai découvert la méditation, méfiante d'abord, j'ai trouvé cela trés reposant, trés utile, techniques de respiration, meditation... j'ai cherché dans cette voix.
- j'ai continué mes recherches sur le fonctionnement du cerveau humain, qui m'a ammené à la zebritude, surreficience ou cerveau droit, bref explorer un peu cela
- comprendre que pour moi arreter de fumer etait carrement entreprendre un travail sur moi meme qui etait de l'ordre de la metamorphose , j'y suis encore...
- travailler sur l'intelligence emotionnelle (Daniel Goleman) et mes rapports aux autres
- Eveil de la conscience sur soi , observation, recentrage , le but etant une reconstruction intérieure pour aboutir à une paix... recherche de bonheur diront d'autre..
- travailler sur "le moment présent" , ça m'aide beaucoup ! surtout pour le coté depressif et concentration
- Diversification des sources de sérotonine et endorphine...etc : SOMMEIL : dormir mieux ou en plus adapté avec micro siestes - meilleur alimentation : moins de sucres, plus de proteines - beaucoup de gingembre lol et surtout SPORT !!!! Ce formidable outil sain de creation des hormones du plaisir !  ça aide à calmer le cerveau et les pensées intrusives incessantes !! bref : MEGA POINTS
- eviter l'alcool, les sorties, les evenements en presence de cigarette (oui on a tendance à se lacher quand meme et le piege peut aller trés vite)
- Rester vigilente à ne pas rempalcer une addiction par une autre (pour moi, ça a été dur ça...)
- Un retrait social pour ma part pour me recentrer sur moi et acquérir assez d'energie positive, avoir plus de force pour faire face... nettoyage des personnes dans mon entourage , surtout celles toxiques...
- Diversification des sources de joie de vivre , pour contracarrer la depression : là je cherche : donc mots d'ordre que j'essaie d'appliquer : FUM - AMUSEMENT - RIRE - THEATRE pour ma part.. (bref, ça c'est un chantier en reconstruction).

Voili voilou, je t'ai fait un pavé , désolée. Je n'ai pas eu le temps (ni le courage) d'ordonner mes idées, je recherche sur plusieurs pistes en meme temps donc à toi de prendre ce qui peut evetuellement t'aider... ou d'autres...

Pour moi, arreter de fumer... c'est hum... juste un tit changement oué...

je partage ton avis, le plus difficile est de ne plus en avoir envie, mais il est tellement plus simple de céder à la facilité (pas dans mon cas mais bref) , la facilité de fuir... mais je trouve qu'on peut passer à coté de son epanouissement personnel. Je pense etre plus moi meme sans tabac. je me redecouvre, je suis plus forte...

Saches enfin que ton cerveau (cerveau, corps, esprit...) fera totu, afin de te opusser à bout et te forcer à refumer, car il se retrouve soudainement sans bequille pour continuer à fonctionner comme il a eu l'habitude, longtemps...

Bon courage
Maya.

merci pour la qualité de ce témoignage dont je me sens assez proche quand au processeur d'abeille )

guyom zigre doUx
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : milkyway

http://dandandan.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Invité le Ven 5 Sep 2014 - 12:51

Là ça aurait pu être effacé, c'est clairement une connerie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Mégalopin le Ven 5 Sep 2014 - 13:31

Vision d'un autre siècle, Balzac et son "Traité des excitants modernes"

http://www.ebooksgratuits.com/ebooksfrance/balzac_traite_des_excitants_modernes.pdf

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4088
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par guyom zigre doUx le Ven 5 Sep 2014 - 13:45

Mégalopin a écrit:Vision d'un autre siècle, Balzac et son "Traité des excitants modernes"

http://www.ebooksgratuits.com/ebooksfrance/balzac_traite_des_excitants_modernes.pdf


inside your Balzac : " Les destinées d'un peuple dépendent et de sa nourriture et de son régime. Les céréales ont créé les
peuples artistes. L'eau−de−vie a tué les races indiennes. J'appelle la Russie une aristocratie soutenue par
l'alcool. Qui sait si l'abus du chocolat n'est pas entré pour quelque chose dans l'avilissement de la nation
espagnole, qui, au moment de la découverte du chocolat, allait recommencer l'empire romain ? Le tabac a
déjà fait justice des Turcs, des Hollandais, et menace l'Allemagne. Aucun de nos hommes d'Etat, qui sont
généralement plus occupés d'eux−mêmes que de la chose publique, à moins qu'on ne regarde leurs vanités,
leurs maîtresses et leurs capitaux comme des choses publiques, ne sait où va la France par excès de tabac, par
l'emploi du sucre, de la pomme de terre subtituée au blé, de l'eau−de−vie, etc."

Cool

merci xxx Hypergalopin )

rendeer

guyom zigre doUx
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : milkyway

http://dandandan.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Mégalopin le Ven 5 Sep 2014 - 14:37

guyom zigre doUx a écrit:
Mégalopin a écrit:Vision d'un autre siècle, Balzac et son "Traité des excitants modernes"

merci xxx Hypergalopin )

rendeer

Eh, j'avais prévenu...  Very Happy

Mais ce n'est pas dans le tout début de ce texte assez bref. Je pensais plutôt à:

Le tabac se consomme aujourd'hui par la bouche après avoir été longtemps pris par le nez : il affecte les doubles organes merveilleusement constatés chez nous par Brillat−Savarin : le palais, ses adhérences, et les fosses nasales. Depuis un siècle, il se prenait plus en poudre qu'en fumée, et maintenant le cigare infecte l'état social. On ne s'était jamais douté des jouissances que devait procurer l'état de cheminée.

Le tabac fumé cause en prime abord des vertiges sensibles ; il amène chez la plupart des néophytes une salivation excessive, et souvent des nausées qui produisent des vomissements. Malgré ces avis de la nature irritée, le tabacolâtre persiste, il s'habitue.

Cet apprentissage dure quelquefois plusieurs mois. Le fumeur finit par vaincre à la façon de Mithridate, et il entre dans un paradis. De quel autre nom appeler les effets du tabac fumé ? Entre le pain et du tabac à fumer, le pauvre n'hésite point ; le jeune homme sans le sou qui use ses bottes sur l'asphalte des boulevards, et dont la maîtresse travaille nuit et jour, imite le pauvre ; le bandit de Corse que vous trouvez dans les rochers inaccessibles ou sur une plage que son oeil peut surveiller, vous offre de tuer votre ennemi pour une livre de tabac. Les hommes d'une immense portée avouent que les cigares les consolent des plus grandes adversités. Entre une femme adorée et le cigare, un dandy n'hésiterait pas plus à la quitter que le forçat à rester au bagne s'il devait y avoir du tabac à discrétion ! Quel pouvoir a donc ce plaisir
que le roi des rois aurait payé de la moitié de son empire, et qui surtout est le plaisir des malheureux ? Ce plaisir, je le niais, et l'on me devait cet axiome :

VI
FUMER UN CIGARE, C'EST FUMER DU FEU.
[ ... ]

Le fumeur a supprimé la salivation. S'il ne l'a pas supprimée, il en a changé les conditions, en la convertissant en une sorte d'excrétion plus épaisse. Enfin, s'il n'opère aucune espèce de sputation, il a engorgé les vaisseaux, il en a bouché ou anéanti les suçoirs, les déversoirs, papilles ingénieuses dont l'admirable mécanisme est dans le domaine du microscope de Raspail, et desquels j'attends la description, qui me semble d'une urgente utilité. Demeurons sur ce terrain.

Le mouvement des différentes mucosités, merveilleuse pulpe placée entre le sang et les nerfs, est l'une des circulations humaines les plus habilement composées. Ces mucosités sont si essentielles à l'harmonie intérieure de notre machine, que, dans les violentes émotions, il s'en fait en nous un rappel violent pour soutenir leur choc à quelque centre inconnu



Savoureux, n'est-ce-pas? C'est tout à la fin  Twisted Evil

Spoiler:

Il y a aussi dans ce texte, assez  Shocked , cette privation totale de nourriture hormis manger du cacao ou du café exclusivement, pour observer comment les gens vont mourir   What a Face  Suspect

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4088
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du tabac.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum