Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 13:04

le nouveau kata reka.

Mais comment est-ce possible que ce soit l'Ygor'Harems?


ET MOUAAAH ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 13:05

Je regarde les interactions en observant la vue d'ensemble du forum. Les répétitions sur un même fil, etc...
Je ne lis pas tous tes messages...Désolée de te briser le coeur.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 13:05

C'est-y pas marvelous?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 13:08

Le choeur c'est pas très grave !



Mais me les briser... Là je me retiens de crier ! Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 13:12

Semamour....Je pense à toi. Collée contre toi, je te fais un calin que tu n'oublieras jamais de ta vie Sérénade

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 13:18

Faut que je retourne au business. Les maths, y a que ça de vrai, de concret !
Vous nous farcissez la tête avec votre pôésiiiiiiee. Que du vent. J'aime la poésie comme l'asphalte se lovant contre le pneu. J'aime les maths comme un matin de gueule de bois. Je balance entre les deux.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 15:20

Les math appliquées?

Par exemple, la formule de calcul de la surface d'une fesse ?
il doit y avoir une variable de dureté la-dedans?
Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 15:55


SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 16:44

doit bien y avoir des gens qui savent ça pour pouvoir fabriquer des pantys industriellement!
Il faut un calcul du biais parce que sinon, elles auraient toutes la même fesse plate nan?

C'est peut-être pour cela que les sculptures sont déshabillées ?

Oupa Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 17:46

Bah, les sculptures n'essaient pas de rentrer dans un jeans trop petit, elles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 18:21



En ce jour de chaleur, des jeunes filles s'éclaboussaient de rire, de soleil. L'eau à mi-jambes, elles discutaient d'intimes secrets. Découverte des émois, surprises de la vie. Pleine d'espérance, elles ne demandaient qu'à devenir femmes. Maturité pour éclore enfin.


Dernière édition par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 18:37, édité 1 fois

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 18:35

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C´est extra
Un Moody Blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C´est extra c´est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d´la musique en bas des reins
Ce jazz qui d´jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C´est extra
Ces mains qui jouent de l´arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui brille

C´est extra c´est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d´un violon
Et cette chair que vient troubler
L´archet qui coule ma chanson
C´est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu´on n´attend plus

C´est extra c´est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C´est extra
Les Moody Blues qui s´en balancent
Cet ampli qui n´veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C´est extra



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 19:07

J'avais écrit ceci qui traine dans mon PC

Où rangez-vous Proust, lançai-je au tenancier de l’épicerie de nuit.
Etincelle dans l’œil jusqu’alors hagard du vieillard répandu derrière son comptoir.
- Jeune homme, Proust est rangé aux oubliettes, ici, vous n’en trouverez point. Sachez que la littérature dont je me nourrissais m’a affamé. Je fus libraire, aujourd’hui je remplis des panses et lamine des pancréas pour satisfaire la mienne. Zwan est désormais une saucisse qu’on ingurgite robotiquement planté devant un écran dont la taille va augmentant comme pour mieux diluer la merde des fadaises qu’on y propage. Proust est mort, enterré, et je pisse sur sa tombe les reliquats des liquides infects qui anesthésient le temps qu’il me reste à subir de son abandon. Prenez garde où vous mettez l’esprit, jeune homme, la cocaïne est moins rare que les chefs-d’œuvre.
- Monsieur, j’entends bien mais ne souhaite pas comprendre. Elle m’a dit que Proust …
- Il suffit, jeune homme, il semble que nous quittions la littérature pour nous confondre vers quelque affaire de cœur. Votre cas est plus complexe qu’il n’y parait et pour ces affaires-là point de pharmacie de garde. Pardi, fermons vite lumières et porte avant que la canaille arrive nous roter sa fausse joyeuseté de sortie de boite de nuit. Réfugions-nous dans les réserves, il me reste pour vous céder quelques pages en mémoire que les huissiers n’ont pu saisir. Je vais tâcher de vous les réciter. Prenez donc en passant une de ces bouteilles à l’étiquette guillerette. « Quelquefois, comme Ève naquit d’une côte d’Adam, une femme naissait pendant mon sommeil … »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 19:15

communauté de chanson Laughing
et j'aime bien la façon dont tu écris, gimli!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 21:33

Les 2 hommes se regardèrent brièvement dans les yeux et y découvrirent les mêmes ombres, les mêmes cernes, le même glaucome historique qui leur permettait de voir des réalités parallèles ou de lire l’existence résumée en deux lignes narratives condamnées a ne pas coïncider: celle de la réalité et celle des désirs.

(Luis Sepulveda)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 21:49

As-tu aussi retrouvé la robe de cuir dans ton ordinateur ? C'est rythmé comme une chanson, c'est rythmé comme la femme désirée. Un soir et un petit matin. Dans l'entre deux, se passe ce qui doit se passer...Très visuel.

Ne peut-on pas être a la fois dans la réalité et dans le désir dans la narration ?

Je n'ai pas assez de souffle pour une narration. Le désir est très présent dans ce que j'écris car il m'intéresse plus que la réalité dans l'écriture. Tous les jours, on est confronté au réel.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 22:01

J'aurais aimé que c'est extra sorte de mon ordinateur, il vient de celui qui la chante, juste en dessous. Quel texte, quelle poésie, quel talent. "Une fille qui tangue un air anglais", quelle image. Ca me fascine, celui qui en décrit autant avec si peu de mots.

On peut être à la fois dans le désir et la réalité dans la narration, pas dans l'exil, car l'exil fait désirer quelque chose qui n’existera jamais plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 22:07

J'aime beaucoup ce type de densité Smile comme tu dois t'en douter.

Quant a l'exil, faut avoir vécu un moment mieux que le rêve. Et cela veut dire qu'on s'accroche au passé.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 22:12

On s'accroche parfois au passé pour le souvenir enjolivé par le temps de ce qui s'est passé ou par le regret de ce qui aurait pu être. Je crois que les deux sont souvent liés, d'ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 22:36

Le regret nous empoisonne avec son "et si...". C'est fait. On ne peut pas savoir que certains petits choix ont de grandes conséquences.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 22:53



(Manara)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 22:55

Le déclic cliquette de son métallique. La femme se jouit de ce son. Sa tête s'enclique très fort. Point besoin d'un homme. Elle se satisfait.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 22:58

Le nain a deux mains et tape à dix doigts. Il peut taper à cinq doigts d'une seule main, qui peut le plus peut le moins. Sera-t-il satisfait ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Mar 19 Fév 2013 - 23:00

Le nain est un obsédé de la zezette !

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Mar 19 Fév 2013 - 23:01

Au moins, il est honnête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum