Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 19:49

Pas jalouse?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 19:49

Non, pas du tout....

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 19:50

*déchu*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 19:51

Ni déçue, ni déchue.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 19:52

Ca ne réponds pas à ma question pour ce qui nous concerne, ma chère.

Je ne vais pas mettre du tape autour de la panse du chat pour éviter qu'il n'éclate quand je le sodomiserai, restons courtois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 19:54

Après, j'ai rien contre les trucs adroits.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 19:58

J'observe la délicatesse de Gimli ! Et elle m'époustouffle.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 19:59

Au regard de ma boite mail, il y a beaucoup d'endroits où quand je crois qu'on joue, en fait, on ne joue pas.

Je vais vous laisser vous détruire entre adultes, mon enfance est trop précieuse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 20:04


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 20:05

Histoire d'Ogre, de géant, d'enfants intelligents, de secrets et de pactes, d'amie de copain, de bouffe et de sexe entre les lignes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 20:10

Le nain est parfois lourd dans sa demande. La blonde a parfois besoin de douceur. Est-ce impossible ?
Quant aux disputes, elles n'auront pas lieu.
Je réponds a Ygor car il est le meilleur ami de Gimli.
Nous sommes dans un echange a trois. La grande blonde est lucide sur ce point.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 20:12

Uniquement pour cela? Mais il faut me le dire et je cesse de vous importuner ma Dame! Est-ce vraiment une requête?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 20:16

Echanger avec toi, de façon publique, ne me gêne pas. Je reconnais tout de même tes qualités. Tout n'est pas blanc ou noir....

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 20:19

Mais de toi-même tu ne cherches pas l'échange, c'est cela? Je croyais que tu avais voulu rentamer le dialogue avec cette histoire de "moi coucher toi coucher", tu m'as interpellé, enfin je l'ai cru. Et puis on m'a tellement parlé de toi en marge du forum que je ne savais plus vraiment sur quel pied danser.

Le Père Noël possède un habit rouge comme le sang, hein...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:12

Je ne sais pas ce qu'on a pu te dire.

Le sang est-il de toi ou d'un autre ?
D'où vient-il ?

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 22:14

Le mien, celui d'un autre, c'est la même chose.


Tu aurais dit (note le conditionnel) que j'aurais dispersé des échanges que j'ai eu avec Eve pour me vanter et passer pour un séducteur accompli.

On joue?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 22:20

Je voulais dire aux 6 mots, ou aux citations, je n'ai pas envie de m'embarquer dans un truc trop tordu, sauf si c'est sans fioritures. Quoiqu'on se dise, si on s'écrit, je voudrais qu'on le fasse comme des bêtes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:22

Spoiler:
Je t'affirme qu'à propos de Eve, ce n'est pas moi...Alors, je suis surprise. Et cela me confirme le phénomène de ragot. Tu sais très bien ce que j'ai reçu de toi...

Yes, on joue...petit minet.
La blonde pète la forme après avoir une magistrale explosion de la tête.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:24

Mon message des 6 mots est adressé à Pieyre que je connais depuis plus longtemps que toi....

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 22:33

Je m'en suis douté pour les 6 mots, c'est pourquoi je n'ai pas répondu.

Je m'excuse alors pour ce message tranchant-ci :

Spoiler:
Etalage de linge sale en public, alors un conseil, passez votre chemin.

"Non mais t'sais, là, au bout d'un moment, t'as même p'u envie de désembrouiller le truc, tu tranche net quoi." Alexandre

Alors encore et toujours, un avertissement, mais bon en fait ça ne sert qu'à me donner bonne conscience puisqu'ils ne sont jamais respectés. Je viens d'avoir r'Eve au tél et elle m'a permis de rédiger absolument tout ce que je voulais sur notre conversation, merci r'Eve.

Mis en pate, je t'aime bien. Vraiment, même si je te connais extrêmement peu. Et si j'avais un reproche à t'adresser, ce serait peut-être d'avoir été un messager. A priori tu as dit à r'Eve que tu prenais tout sur toi, bon, mon ami, il ne faut pas rechercher l'auto-destruction imméritée, nul besoin de faire un transfert sur ma personne (cf hier soir...) La suite ne te concerne pas, ou presque.

Mais voilà, je n'ai jamais envoyé de mails de r'Eve à qui que ce soit d'autre, en tout cas pas dans mon souvenir.
Raisonnement par l'absurde, cautionné par r'Eve qui a une mémoire d'éléphant.

Avec r'Eve, les seuls textos qu'on s'est envoyé se résumaient à des "appelle-moi" ou "comment tu vas?"
Les mails que l'on s'est envoyé étaient également d'une vacuité totale, quelques lignes absolument creuses. Je suis dans l'impossibilité des les relire, je les ai supprimé, mais r'Eve en a gardé le même souvenir que moi.

Quelques trucs en MP par contre, mais je MP à tour de bras (quoique beaucoup moins depuis mon retour) et ils s'effacent au fur et à mesure.

Somme toute, r'Eve et moi sommes d'accord pour dire que ce que nous nous sommes dit de plus "personnel" ou "important" l'a été au téléphone (le fil rose, ça peut vous prendre toute la nuit... )

Donc comment aurais-je pu dévoiler ce qui n'existe pas, ou bien qui est si peu important qu'il a été oublié par nous deux?

Non, les seuls mails que j'ai partagé avec SoleilSombre ont été de ceux que Justine et moi nous sommes écrit. Je lui ai "parlé", comme on demande l'avis d''une amie quand on se sent un peu paumé, qu'on veut savoir si on a pas été trop méchant, trop dur, ou que l'on veut être rassuré. On sait ce que ça a donné.
Il y a également des échanges avec une autre personne que j'ai cité deux petites fois, avec son accord, mais la première est passée inaperçue, je crois. La deuxième, évidemment autorisée, était ce message sur justine, le plus récent, qui montrait mon côté diabolique, celui qui poussait certaines personnes à couper les ponts avec moi.

Alors bon, moi je n'ai aucune preuve, tout a disparu. Si SoSo en a, elles sont plus que les bien venues, j'oserais même dire que je suis en droit de les réclamer. Je pourrais me rappeler peut-être ce que j'ai dit de si compromettant, et je pourrais expier ou m'excuser, au lieu de me dresser contre une ombre illusoire.

Je trouve cela d'une infamie totale. Calomnier les autres, le faire en douce, lancer des rumeurs sans l'ombre d'un fait à apporter. S'il y en a, ils devraient être exposés immédiatement, nous ne devrions pas avoir besoin de les réclamer. Je demande encore une fois que l'on me mette le truc sous les yeux, de façon brute, qu'elles qu'en puissent être les conséquences, plutôt que de me gêner la vue par une buée instable. C'est révoltant.

Et je serais le chasseur, celui qui joue avec ses proies? Et c'est une personne qui pratique la dissimulation sans relâche qui m'accuse ainsi? (ce qui ne m'empêche pas de bien être le chat de la Mère Noël, mais là n'est pas la question.)

Je ne sais pas trop quoi écrire de plus, je pense à plein de choses, mais quels arguments adresser à un tribunal fantôme? Ayez le courage de vos accusations!

Toi, SoSo, je t'aime bien aussi, mais je te trouve d'une fourberie sans nom, que ce soit dit. C'est un avis qui peut évoluer aussi rapidement qu'il s'est installé, mais cela m'étonnerait un peu. Après je prends mon pied lors des échanges grivois...

Enfin bon, je m'arrête, je laisse la palme de l'obsédé sexuel à celui qui n'arrive pas à la cheville de la géante quant à la superbe vilenie. Et si jamais je devais verser un euro à r'Eve chaque fois que j'ai écrit son prénom, je serai sur la paille.

Je me repend pour la fourberie sans nom, j'avais plusieurs fois demandé confirmation avant d'écrire ceci mais ça n'a visiblement pas suffit pour avoir la vérité. Pour ces ragots, il y a deux autres personnes que j'aimais beaucoup avec qui je me suis engueulé, autant que l'on puisse s'engueuler sur un forum, c'est triste, je suis dégoûté.

Ce que tu as reçu de moi c'était a priori une confiance hâtive et peut-être un peu brutale. Ça t'aura au moins permis de te faire de moi l'image du prédateur, et c'est bon pour le bling-bling qui se trimbale sur le pseudo d'Ygor Radain.

On joue à quoi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 22:44

Endormie? Ou tu m'invites sur les 6 mots?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:46

Ce qui me choque est de transmettre à un tiers un échange privé. Le geste est pour moi assimilable à un viol. Tu me les as transmis comme ça, sans me demander mon avis.
Ensuite, que tu aies un désir de toute puissance sur une autre personne, je crois bien que tu as ce souhait...Tous les humains en passent pas ce désir quand nous étions bébés. Mais chez toi, c'es mêlé au jeu...sauf que ce jeu peut faire mal à l'autre. Tu fais ce que tu veux sur toi mais sur les autres, fais attention. Reconnais les limites supportables pour les autres dans le jeu. Dès qu'on joue avec l'identité et les émotions, le jeu dérape vite....


Dernière édition par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:49, édité 1 fois

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:48

Ygor, on reste sur ce fil...S'il te plaît

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par SoleilSombre le Dim 10 Fév 2013 - 22:49

"Love Sex"...dit Durex

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 22:58

Je t'ai dit de ne pas aller plus loin si tu ne le souhaitais pas, tu l'as fait, je ne t'ai pas forcé la main. Je me suis confié sur la douleur que je ressentais. Je voulais lire des écrits réconfortants, des "mais non, elle déconne" ou je ne sais. Mais je voulais rester impartial, ne pas transmettre de racontards. Si je ne t'avais pas envoyé ces écrits je te les aurais rendus en substance et ils seraient passés par le filtre de ma subjectivité.
Je veux mettre les gens en face d'eux-mêmes et que l'on fasse la même chose pour moi. Je ne joue pas, je suis curieux. Et je ne force jamais la main, comme on me l'a dit il y a quelques jours, "tu te contentes de tendre la pomme." Ils en font ce qu'ils veulent, moi j'attends mon fruit en retour. Après que ce soit assimilable à un besoin d'omnipotence ou l'envie de se prendre pour Dieu, je le conçois, le comprends, et je me suis souvent posé la question honnêtement.

J'en ai discuté avec des amis, des vrais, avec des gens qui avaient croqués la pomme, avec mon miroir et mon ours en peluche, et je crois que non, je ne me prends par pour Dieu, non. Je suis en attente, et malheureusement j'agis de façon manipulatoire pour tromper l'attente, c'est très malsain. Mais je ne crois pas être méchant, ou devoir sentir quelque poids que ce soit sur ma conscience. Je ne cherche pas non plus à provoquer la dépendance, d'ailleurs j'ai très peu d'amis proches.

Et dans le cas de Justine, je crois plutôt que c'est elle qui s'est jouée de moi, de façon magistrale. D'ailleurs j'ai du mal à décrocher, c'est con, je dois être un peu sado-maso sur les bords, et au milieu aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le je-ne-sais quoi et le presque-rien, Yen-a-ki-dit-ouitch ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum