Pas styches, mais prose à hic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Mer 6 Fév 2013 - 13:02

Quoique si vous voulez vous faire bouffer par les vers...

C'est parti : rédigez ici les parodies des conversations que vous avez préférées sur ce forum, sans haine, avec humour et même amour, mais soyez tout de même cynique... Le principe est donc simple, vous repérez un morceau de discussion qui vous a parue sympathique, et vous pastichez!

J'apporte ma première contribution ce soir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'intelligence est-ce super?

Message par Invité le Mer 6 Fév 2013 - 22:58

*Chamailleries chamailleries*
*Mauvaise ambiance mauvaise ambiance*
*Plus de contact avec le sujet plus de contact avec le sujet*
*Pipi par ci, déchets par là*

Arrive le Fauve.

Le Fauve :

"Bonsoir chers amis,
Cessez de vous dissiper, rappelez-vous l'intitulé du sujet.
L'intelligence, est-ce super?

Trois axes, ma vaste pensée a besoin de s'étaler.

Si par surprise on entend réaction de stupeur, je puis déduire du mouvement de l'univers les faits suivants :
- Stupeur entraîne sueur chez le sieur, ce qui ne lui sied pas, il s'assied et dans un moment de superbe envolée artistique prend une célèbre pose de l'illustre sculpteur qu'est l'auguste Radain. Ainsi nous pouvons avancer que ce qui est super entraîne l'intelligence dans son sillage.
- Surprise, Kinder, candeur, pureté de l'âme, l'âme accède à des sommets inégalés de Bretagne, intelligence. Encore une fois je l'assène ce qui est super rend intelligent.
- Le super supplante les sans plombs dans la cervelle, l'intelligence prend le pas sur la bêtise, le pompiste n'est plus Shaddock.

J'ai ainsi pu établir grâce à ma superbe intelligence que tout ce qui est au top est sexy et amène à la génuflexion, sinon à la réflexion.

Y en a-t-il un qui souhaite entamer une conversation de sophistes sur la déviation du sujet que j'ai établi?
Avec toute ma condescendance, le Fauve.

Un Autre :

On s'en branle, on n'a pas vraiment envie de réfléchir.

Encore un :

En fait je ne suis pas convaincu, peut-on vraiment affirmer que la surprise et la stupeur sont apparentées?

Le Fauve :

Etymo--logiquement quand même, non?

Un comique :

Je propose de fermer le sujet.

Un blagueur de tabac :

On a tout dit.

Le Fauve :

Mais by the way, y a-t-il une corrélation profonde entre notre intellect et nos émotions?

Un inconnu :

On t'a dit qu'on s'en branlait.

Arrive le destin.

Le Destin :

Je crois que ce que l'on peut affirmer avec toute la subjectivité qu'apporte la certitude est que l'intelligent n'est un type qu'on peut capter facilement. Néanmoins je sais qu'il est blond, a des yeux azurs, mesure un mètre quatre-vingt, est musclé et qu'il est intelligent, tellement que personne ne comprend son superbe plan, les autres ne lui servent à rien...
Et je pose cela comme une vérité première parce que je sais de quoi je parle.

Le Fauve :

Oui, je pensais pareil avant de considérer les fâcheux.

Quelqu'un :

Quelque chose.

Le Fauve :

Pipi.

Une épouvantable erreur, le Fauve a failli, il s'est trompé d'endroit où pisser, il a oublié un instant qu'il n'était pas sur son territoire. Cette affreuse distraction le fait apparaître résolument hostile aux yeux des singes crieurs, c'est le début de la fin.

Le Fauve :

Zut, attendez, je vais lécher mon pipi!
(non, c'est trop dégueulasse en fait, et puisque j'ai marqué mon territoire, même par distraction, je vais voir ce qu'il va se passer...)

Un dieu minable :

Le péril Jaune est partout, demandons la rédemption tant qu'il est encore temps.

Arrive le psychopathe.

Le psychopathe :

J'assimile "l'intelligence" à l'aune de mon jugement et de ma raison intrinsèque, à la capacité de l'individu à s'extirper des vecteurs véhiculés par la résultante du consensus social et pouvant produire une dialectique basée sous une forme aiguë dotée par un esprit rationnel et je vous pisse à la raie, j'ai l'impression que c'est autorisé par ici.

Une ombre :

De toute façon on ne peut rien dire avec certitude, le caractère une locomotive mouillée de l'essence et du super empêche tout évolution vers une branlette, on peut rien dire de plus, rien faire de plus.

Le Destin :

C'est moi le boss.

*Blabla*

Le Fauve :

Non, c'est moi.

Le psychopathe :

Or course.

*Blabla* on sait que tu es le psychopathe *Blabla*

Le psychopathe :

Ô rage, Ô désespoir, le dernier des cons m'a reconnu!

*réplique faiblarde*

Reviens le Fauve.

Le Fauve :

Non mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce ne sont pas des toilettes publiques, moi aussi je me suis fait eu.

Le psychopathe :

Mais c'est que j'ai une envie pressante...

Le Fauve : (dernier post)

Juste pour toi, là, parce que t'as l'air correct, je te prête mon pot de chambre ^^

Reviens le Destin.

Le Destin :

J'y crois pas! J'ai marqué mon territoire le premier! Et je pisse plus loin que vous deux réunis!

*chuchotement chuchotement* ce n'est pas bien de s'engueuler si on n'a rien à dire on dit rien *Rien d'important rien d'important*

Le psychopathe :

Oui mais la mienne est plus grosse.

*on se répète et on se terre, Destin enlève le bandeau qui t'aveugle, on est la on t'adore, respect amour respect amour (plus une infime once d'agacement)*

Le Destin :

Tant que vous y êtes, demandez moi de me raser la barbe! Non je vous dis moi qu'au contraire tout le monde devrait porter la barbe!
Si tu n'es pas blond, barbu, que tu ne lève pas le coude quand tu croises quelqu'un, tu n'as rien à faire ici, je ne veux pas voir d'autres marques que les miennes sur mon territoire!!!

*Et on se répète, on se répète, on ne dit plus rien d'intéressant, on se masturbe enfin intellectuellement*


SENTENCE FASCHION: Le Fauve est accusé par la présente d'avoir pissé tout son saoul dans les moindres recoins de ce fil, il s'est soulagé sans relâche ni remord, il nous a profondément insulté, il est désormais considéré comme reclus, et à la prochaine goutte qui tombe, c'est cinq ans de placard.
Les Faschions, dans leur immense mansuétude, accepte que le coupable, ce Fauve, puisse encore se soulager dans le pot de chambre qui a été un des éléments les plus sordides de cette sordide sordidité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 7:23

Avec décès.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 11:18

pas si styche que ça ... mais c'est marrant de rigoler

La connerie nadirale conduit-elle nécessairement à être retiré du monde ?

Vaste sujet s’il en faut.
Il va sans dire, mais ça va mieux en le disant, que de l’autre côté de la gausse, les moins servis en matière grise forment une cohorte un peu à part.
Ils sont 2% à être très peu con cernés par les plus grands problèmes de notre siècle
Voire pour les plus éloignés de la normalité, 0 à 1 %.
Est –il normal qu’on ne les trouve pas sur les forums ?

Ne sont-ils pas enclins à se retirer du monde ?


L’artiste
Leur beauté intérieur ne leur permet elle pas de pourvoir à tous leurs besoins ?
Je dis ça, je dis rien, mais il me semble bien que dans ce type de cas, la vue interne des circonvolutions neuronales doit suffire.
Du coup, sans doute ils peuvent sortir du carcan habituel des gens habituels.

L’altruiste
La fragilité qu’ils ressentent autour d’eux, la fébrilité des autres qui s’agitent ne doit pas les déranger.
Leur intellect tellement particulier est surement totalement préparé à ignorer les éclaboussures de la vie. C’est formidable qu’ils puissent s’isoler, et ressentir une joie profonde en eux-mêmes

Le con

Tu comprends, avec leur manière de te regarder comme si tu leur devais 100 balles, ils me font peur. C’est vrai quoi, je ne leur dois rien moi..

La poupée compatissante
En même temps, s’ils le font c’est que ça leur est complètement nécessaire, il ne faut pas leur en vouloir, Moi-même dans un cas semblable (bon faut pas déconner, moi je suis plus haut dans l’échelle) mais en m’imaginant dans un tel cas, alors sans doute que j’aurais envie de ne pas trop en rencontrer qui me feraient sentir ma différence.

Le bon vieux
Oui, c’est sans doute pour ça. En même temps, je m’en préoccupe moins depuis que je reste tranquillement chez moi devant ma télévision.
Mais je suis d’accord, oui, il faut bien qu’ils s’occupent eux aussi. Alors pourquoi pas .

Le leader
Comprenez-moi bien, perso, je suis obligé de vous expliquer que pour moi, c’est ainsi que je ressens cela. Bon je sais bien que ce n’est pas forcément possible d’en tirer une généralité, mais voilà.

Le trou du q
Heu l’autre, qu’est-ce qui dit l’autre là.
Je voudrais bien moi rester au milieu de tous les autres, de toute façon, on est bien quand on est tous ensemble. Et puis j’aime bien quand Cerise me prête son doudou.

Le cycliste
Où est passée ma casquette ?
J’étais juste venu pour ma casquette moi.

Le con
Bon alors, vous avez décidé si on les garde ou pas ? Ils me font un peu peur avec la façon de vous suivre des yeux. Ils sont pas normaux ces ceux çi.

Le jeunot
Ouarf, c’est quoi cette question à la noix ? Pourquoi que ça pose un problème à quelqu’un.
Z’en avez pas marre d’être là à vous chatouiller le tour du nombril ?
Aller on arrête de se masturber les neurones pour rien…

Le leader

Quand même c’était un sujet intéressant et moi perso je pense que c’était important de le comprendre et de le faire savoir.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 12:32

Le dealeur
On oublie tout ça les gars. La masturbation ne vaut pas un clou, essayez plutôt ce con-dit-ment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Ven 8 Fév 2013 - 22:24

Eh oui, l'omniprésence de la musique dans les rues orientales tue l'artisanant du chanteur.


ATTENTION :
Dans le message suivant (que je ne désire pas éditer), j'ai utilisé le pseudo "Peace" avant de me rendre compte que quelqu'un l'avait effectivement choisi. Je rassure donc cette personne, elle n'et en rien concernée par les mots que le personnage Peace que j'ai créé prononce, pas taper, peace and love.


Dernière édition par Ygor Radain est paumé le Dim 10 Mar 2013 - 13:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Dim 10 Mar 2013 - 12:16

César :
Deux nouvelles gladiatrices se déclarent prêtes à entrer dans l'arène. Leurs motivations :
Rigolote a écrit:Bonjour, j'ai vu une connerie monumentale, un combat ridicule, je voudrais débarquer pour vous apprendre la vie. Je me débrouille pas mal avec les couteaux, alors c'est bon pour la gladiation?
Castor joyeux a écrit:Bonjour, amour respect et amitié, j'ai envie d'entrer dans l'arène pour observer les âmes des mourants, sont-elles bleues ou rouges? Je suis ceinture noire et prête à subir une épreuve d'admission. Ave Caesar, morituri te salutant.
Voilà.
Et pour l'épreuve d'entrée j'avais pensé à un concours de plus gros mangeur de bananes.

Peace :
Oui bien sûr!

Songs et lumière :
Oui. Mais toucher aux bonbons, c'est mal. Aux tétons aussi d'ailleurs.

Plisse :
Fuck the Rigolote, j'ai dit. Je l'ai vue à l'oeuvre, elle ne veux pas vraiment mourir. Si on la laisse faire elle serait capable de débouler dans l'arène et de proposer une partie de cartes. Et puis j'aime bien la contrer. La prochaine fois elle m'accrochera pas avec ses poignards, na.

Tolé rance :

Ouf, je me faisais pipi dessus à l'idée de la défier, mais si je ne suis pas seule ça va. Tout le monde ne peut pas offrir son sacrifice en même temps. Elle serait capable de ne pas mourir mais de tous nous tuer, c'est vrai quoi, même si je veux bien donner mon âme au Très-Haut, ya pas le feu. Pas une gamine qui m'expédiera chez Hadès.

Tolé rance :
Plisse a écrit:Fuck the Rigolote, j'ai dit. Je l'ai vue à l'oeuvre, elle ne veux pas vraiment mourir. Si on la laisse faire elle serait capable de débouler dans l'arène et de proposer une partie de cartes. Et puis j'aime bien la contrer. La prochaine fois elle m'accrochera pas avec ses poignards, na.

+1 (+1, Plisse, lol, amour on s'aime, je te respecte et te soutiens, prie pour moi)
Et je montre que je ne sais pas citer en incorporant mon message dans la citation.

Gladiator :

Me font pas peur, suis une vétérane. Qui z'y viennent.

Songs et lumière :
Moi aussi j'ai fait pipi. Elle m'a déjà piqué avec ses opinelions, pas aimé. Mais peut-être qu'elle acceptera de mourir rapidement pour nous éviter la honte?

Si elle est trop forte, on avisera. Je dois avouer que quand elle m'a fait ressentir ses dards je n'ai pas trouvé ça bon Câlins non

Donc je ne me positionne pas clairement, faut pas déconner non plus. En fait je veux bien la combattre si y en a d'autres avec moi. Mais si un jour elle arrive sans armes et déclare vouloir en finir rapidement, je serais heureuse de l'exécuter, on n'est pas des bêtes.

Ou peut-être si elle accepte les épées factices? Ce serait plus facile pour nous sunny

Tolé rance (qui sera bien déclarée gouine en fin de compte, enfin si Songs et Lumière n'est pas un travelo) :
Perso je suis pas gouine, pas sur moi qu'elle pourra planter ses dards. Je pense simplement qu'il faut que la tarée calme ses envies de tarot. Je dis aussi qu'il ne faut blesser personne.

Songs et lumière :
Je rappelle que j'aime le sang et la muselière, j'accepte donc si elle se plie à mes fantasmes SM's dog. Qu'elle fasse ce qu'elle a à faire. J'en prends deux en même temps si possible, j'aime bien la dualité.

EDIT : Re-belote : de nouveau non pour plein de monde, des invisibles qui se cachent et dont m'a parlé Jeanne.

Tolé rance :
Et puis bon merde, quelqu'un qui refuse de se mettre le sable de la Reine (moi) dans les yeux, peut-on l'accepter? Fuck the world, j'aime le salami.

Gladiator :
Moi je la trouvais sexy, alors que vous vous êtes des thons. Le but c'est quand même l'offrande corporelle, n'oubliez pas. Plisse a la peau plissée, elle est jalouse.

Et le God qui refuse d'intervenir...

Me tire, dégoûtée de vos déguisement pas sexy de bonne soeur les castratrices.

Tolé rance (tombant le masque) :
Finalement le problème c'est de mourir face aux mecs ou non. Et toi Gladiator je te vois bien te tourner vers Dieu. Tu me donnes la gerbe!

Tolé rance :
J'ai peur de mourir, moi j'aime bien l'arène tant qu'y a pas de combats difficiles à gagner, je ne veux pas devoir me montrer fine, j'aime massacrer les cons qui me rendent chèvre avec ma masse d'armes, fuck the noble épée.

Sales âmes!

Songs et lumière :
Oh non, je recommence à faire... Je reconnais que le problème est que la miss me fait tiquer. Je ressens une noirceur absolue, c'est terrifiant, c'est la carte de la mort que j'ai tirée en pensant à elle Fou

Tolé rance... Reviens, c'était si bon...

Songs et lumière :
Pourquoi bonne soeur? La croix, c'est pas pratique comme forme, serais-tu tordue?

Voilà, elle distribue les coups comme les cartes, en les jetant à distance, trop forte la Rigolote.

Les drôles laiderons ne doivent pas nous baiser...

Songs et lumière :
Pis j'ai couché avec les deux autres. Très dociles, je les ai allongées sur le sable en deux deux. J'aime toujours aimé le faire sur la plage.

Gladiator :
Je fait une faute à chaque ligne parce que j'ai eu l'aine.
Je fait une faute à chaque ligne pour vous montrer les vôtres.
Je fait des fautes parce que je n'aime pas les fausses.
Je fait des fautes parce que j'ai les fosses nasales sensibles, merdeuses.

Bon, je me calme, je ne voudrais pas passer pour une grosse vache.

Maintenant je respecte la liberté existentielle d'autrui en lui accordant le droit de s'équiper de la manière qui lui semble la plus préférable à l'élaboration de ses idéaux transcendants, c'est-à-dire que je reconnais que moi aussi j'ai un faux-cul, à mon âge c'est normal, on lutte contre la vieillesse comme on peut.

Songs et lumière (blablate longtemps sur ses atouts physiques avant de conclure) :

Salope!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Dim 10 Mar 2013 - 12:16

A suivre?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Dim 10 Mar 2013 - 13:01

Ouf, je l'ai échappé belle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Noumenie Dysnomie le Dim 10 Mar 2013 - 23:17

Dieu que j'ai ris Laughing

Noumenie Dysnomie
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1406
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans le <3 de Bibo :v

http://www.noumenie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Dim 10 Mar 2013 - 23:18

Merci Madame.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Lun 11 Mar 2013 - 13:46

Post-it : penser à parodier mes accueils. Ça va être difficile, ce sont déjà de vraies caricatures sur pattes... Mais bon, Ygor aime les défis! (même s'il met celui-là en stand-by pour le moment)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Anoki le Lun 11 Mar 2013 - 15:57

*rire* tu envisages de parodier le mien ?

Anoki
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 11/03/2013
Age : 23
Localisation : ça dépend. Entre Cachan et Dole, ça vous va ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Vendredi le Mer 13 Mar 2013 - 17:32

.


Dernière édition par fidjee le Jeu 14 Mar 2013 - 11:43, édité 1 fois

Vendredi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 643
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013 - 17:48

Je rigole! Si c'est à moi que tu parles, sinon j'arbore la sale tronche du mec jaloux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Vendredi le Jeu 14 Mar 2013 - 9:39

.

Vendredi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 643
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 12:08

Great!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 12:34

Pis juste pour ce fil, une variante...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 9:41

Euh... Nan, en fait 'vais m'abstenir ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas styches, mais prose à hic

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum