Girls and women who have Asperger’s syndrome

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Mer 30 Jan 2013 - 14:00

Bonjour,

Je ne suis sûrement pas au bon endroit, puisqu'il ne s'agit pas d'un livre sur la douance mais sur le syndrome d'Asperger.
Ou plutôt de la description d'un livre qui n'existe qu'en anglais mais que j'ai traduite (merci google translate) pour quelqu'un, et que je trouvais dommage de ne pas partager, l'information en français me semblant extrêmement rare sur le sujet.

Voici le lien vers le site original : http://www.tonyattwood.com.au/index.php?option=com_content&view=article&id=917&Itemid=720

Et ma tentative de traduction. Attention, c'est assez long.

Pourquoi ce livre est-il nécessaire ? Premièrement, parce que la compréhension du syndrome d’Asperger est basée sur les profils masculins. Leurs adaptations et comportements peuvent être tout à fait remarquables et comme le ratio est d’une femme pour 4 hommes, les cliniciens ont une plus grande expérience dans l’identification de l’expression masculine des caractéristiques diagnostiques.
Les filles et les femmes qui ont le syndrome d'Asperger sont différentes, non pas en termes de caractéristiques de base, mais en fonction de leur réactions différentes. Elles font preuve de stratégies d'adaptation spécifiques pour camoufler ou dissimuler leur confusion dans les situations sociales, en parvenant à une réussite sociale superficielle par imitation ou en s'échappant dans le monde de la fantaisie ou de la nature. Les cliniciens ont besoin d'un changement de paradigme en termes de compréhension de la présentation féminine du syndrome d'Asperger afin d'assurer un diagnostic précoce et l'accès à un soutien efficace et compréhensif. Le nouveau livre de Liane permet une meilleure compréhension de l'adversité vécue par les filles et les femmes qui ont le syndrome d'Asperger et des stratégies pour surmonter ou éviter les moments effrayants.
Dans la petite enfance, probablement bien avant une évaluation diagnostique, une fille qui a les caractéristiques du syndrome d'Asperger commence à savoir qu'elle est différente des autres filles. Elle peut ne pas s’identifier ou vouloir jouer en coopération avec ses pairs féminins. Ses pensées peuvent être que le jeu des autres filles est stupide, ennuyeux et inexplicable. Elle peut préférer jouer seule, afin de pouvoir jouer à sa façon. Ses intérêts peuvent être différents de celui des autres filles, pas nécessairement en termes de focus, mais en termes d'intensité et de qualité. Par exemple, elle peut recueillir plus de 50 poupées Barbie et choisir de ne pas jouer avec ses amis du quartier à « Barbie se marie », mais organiser les poupées dans des configurations particulières. Il peut y avoir une volonté d'organiser des jouets plutôt que de partager les jouets et de ne pas jouer avec des jouets selon la façon conventionnelle. Elle peut préférer les jouets non spécifiques entre les sexes comme le Lego et ne pas rechercher des acquisitions liées à la dernière mode pour les filles de son âge pour être «cool» et populaire. Il peut y avoir une aversion pour le concept de la féminité, comme les dernières tendances mode et les vêtements de fantaisie ou de froufrous. La préférence peut être pour des vêtements pratiques, confortables, avec beaucoup de poches. Alors que les garçons atteints du syndrome d'Asperger peuvent faire une fixation sur des faits, et même si des filles atteintes du syndrome d'Asperger peuvent également avoir une connaissance encyclopédique de sujets spécifiques, il peut y avoir un intérêt intense pour la lecture et le refuge dans la fiction, un monde imaginaire, la création d'un nouveau personnage, parler à des amis imaginaires et l'écriture de fiction à un âge précoce. Un autre refuge est dans le monde passionnant de la nature, ayant une compréhension intuitive des animaux, pas des gens. Les animaux deviennent des amis fidèles, désireux de vous voir et d'être avec vous, avec le sentiment rassurant de n'être pas taquinée ou rejetée mais appréciée par ses amis les animaux.
Il peut y avoir des amitiés uniques mais intenses avec une autre fille, qui peuvent fournir des orientations pour elle dans des situations sociales, peut-être d'une manière bienveillante et, en retour, la jeune fille avec le syndrome d'Asperger n'est pas intéressée par le comportement «garce» de ses pairs et est une amie fidèle et utile. Malheureusement, parfois la fille qui a le syndrome d'Asperger est vulnérable aux prédateurs qui profitent de sa naïveté, de son immaturité sociale et de son envie d'avoir un ami. Inévitablement, il y aura des moments où elle doit s'engager avec d'autres enfants et elle peut préférer jouer avec les garçons, dont le jeu est plus constructif qu’affectif et aventureux plutôt que de conversation. Beaucoup de filles et de femmes qui ont le syndrome d'Asperger ont décrit aux cliniciens et dans des autobiographies la façon dont elles pensent parfois qu'elles ont un cerveau masculin plutôt qu'un cerveau féminin, ayant une meilleure compréhension et appréciation des intérêts, de la pensée et de l'humour des garçons. La jeune fille qui a le syndrome d'Asperger peut être décrit comme un garçon manqué ayant envie de se joindre aux activités et aux conversations des garçons plutôt que des filles.
Quand les garçons qui ont le syndrome d'Asperger font une erreur sociale, leur réponse peut être de devenir agités et leur maladresses et immaturité quant au jeu social sont tout à fait remarquables et ennuyeuses pour leurs pairs et les adultes. Il est reconnu que cet enfant a besoin d'une évaluation et d'intervention. Les filles sont plus susceptibles de présenter des excuses et d'apaiser après une erreur sociale. Pairs et adultes peuvent alors pardonner et oublier, mais sans se rendre compte qu'un modèle émerge. Cependant, la jeune fille avec le syndrome d'Asperger va de plus en plus reconnaître sa confusion sociale et ses faux pas fréquents. Elle peut réagir en essayant de ne pas se faire remarquer dans un groupe, pour que les autres ne prennent pas conscience de sa confusion sociale, préférant être à la périphérie des situations sociales. Toutefois, les filles atteintes du syndrome d'Asperger peuvent être des observatrices avides du comportement humain et essayer de déchiffrer ce qu'elles sont censées faire ou dire. Une autre stratégie élaborée face aux problèmes avec le raisonnement social est d’être sage et conforme à l'école afin de ne pas se faire remarquer ou reconnaître comme différente. Une fille avec le syndrome d'Asperger peut souffrir de confusion sociale dans le silence et l'isolement dans la salle de classe ou dans la cour, mais elle peut avoir un caractère différent à la maison : le «masque» est enlevé, et elle montre un comportement passif agressif pour contrôler sa famille et ses expériences sociales.
Une autre adaptation aux caractéristiques du syndrome d'Asperger utilisée par les filles et les femmes est d'utiliser l'imitation ou l'imagination. Les filles peuvent identifier quelqu'un qui est socialement à l’aise et populaire, que ce soit un de ses pairs ou un personnage dans un feuilleton de télévision, et adopter la personnalité de cette personne en reproduisant modes d'expression, langage du corps et même vêtements et intérêts à l'aide d'un script social. Elle devient quelqu'un d'autre, quelqu'un qui serait accepté et n'est pas reconnu comme étant différent. Elle apprend à agir dans des situations spécifiques, une stratégie dans laquelle Liane a rencontré un tel succès que les gens pensaient ses aptitudes sociales intuitives et ne pouvaient pas croire que c'était une performance artificielle. Les filles et les femmes qui ont le syndrome d'Asperger peuvent être comme un caméléon, changeant de personnage en fonction de la situation, mais personne ne connaissant la personnalité authentique. Elle craint que la personne réelle doive rester secrète parce que cette personne est défectueuse.
Certaines filles peuvent ne pas rechercher l'intégration, mais s'échapper dans l'imagination. Si vous ne réussissez pas avec vos pairs, vous pouvez essayer de trouver un monde alternatif où vous êtes reconnu et apprécié. La jeune fille peut s'identifier à un personnage de fiction comme Harry Potter ou Hermione Granger, qui fait face à l'adversité, mais a des pouvoirs spéciaux et des amis. Si elle se sent seule, alors des amis imaginaires peuvent fournir la camaraderie, le soutien et le réconfort. Il peut y avoir un intérêt pour les civilisations anciennes, pour trouver un vieux monde dans lequel vous vous sentez à la maison, ou dans un autre pays comme le Japon où l'on serait acceptée ou même une autre planète avec un intérêt pour la science-fiction ou un particulier et vif intérêt dans les mondes fantastiques traditionnels des sorcières, des fées et la mythologie. Beaucoup d'enfants typiques aiment occasionnellement s'échapper dans l'imagination, mais pour l'enfant avec le syndrome d'Asperger, et en particulier la jeune fille avec le syndrome d'Asperger, les raisons sont qualitativement différentes et le monde imaginaire peut devenir un moyen d'éviter la réalité et de vivre une vie relativement sûre et socialement réussie.
Bien que ces mécanismes d'adaptation et de camouflage peuvent masquer les caractéristiques du syndrome d'Asperger, de sorte que la jeune fille avec le syndrome d'Asperger glisse à travers le filet du diagnostic, il y a un coût psychologique qui peut devenir apparent à l'adolescence. L'observation et l'analyse du comportement social en essayant de ne pas faire une erreur sociale sont émotionnellement épuisants. L'adoption d'une personnalité alternative peut conduire à des problèmes d'auto-identité et de faible estime de soi quant à savoir qui vous êtes vraiment. Ces deux stratégies d'adaptation et de camouflage peuvent contribuer à une dépression clinique chez un adulte jeune. Les filles et les femmes qui ont le syndrome d'Asperger peuvent passer de nombreuses années à la recherche d'une explication de pourquoi elles sont différentes, se demandant si elles sont défectueuses ou démentes et pourquoi elles se sentent tellement déprimées.
Les gens qui ont le syndrome d'Asperger sont sujets à l'anxiété excessive, en particulier l'anxiété de performance dans des situations sociales. Cela peut contribuer à un mutisme sélectif, étant trop anxieux de prendre la parole dans une situation de groupe. Une méthode bien connue de soulager l'anxiété chez les enfants typiques et les adultes est de développer des routines et des rituels et de se concentrer sur un intérêt spécial qui peut agir comme un «bloqueur de pensée», comme un bouclier contre l’intrusion de pensées anxieuses. Une fille avec le syndrome d'Asperger peut développer des routines et rituels autour de la nourriture et un intérêt particulier pour les calories et la nutrition qui, sous la pression croissante associée à l'adolescence, se développe vers les signes de l'anorexie mentale.
De ma propre expérience clinique étendue et de lecture d’autobiographies, les femmes qui ont le syndrome d'Asperger peuvent être extrêmement sensibles à l'atmosphère émotionnelle lors d’une réunion sociale. Elles ont presque un "sixième sens" pour ressentir chez les autres l'antagonisme, la peur et le désespoir dans des situations de groupe. Quand une fille atteinte du syndrome d'Asperger qui a une sensibilité émotionnelle aux humeurs négatives des autres a également été victime d'intimidation et taquiné par ses pairs et rejeté ou «trahi» par ses amis, il peut y avoir une suggestion des caractéristiques du trouble de la personnalité borderline. Être un garçon manqué dans l'enfance, ne pas être intéressé par la mode et la féminité, maquillage et parfums, ainsi que l'appréciation de la logique du cerveau masculin peut conduire à des préoccupations relatives à l'identité sexuelle et de genre. Immaturité sociale et la naïveté peuvent également conduire à une vulnérabilité aux prédateurs sexuels et à un risque d'agression sexuelle.
Liane a utilisé l’imitation pour réussir socialement, ce qu’elle décrit avec éloquence dans son autobiographie Faire semblant d'être normale. Cette stratégie peut conduire les cliniciens à soupçonner un trouble de la personnalité multiple. Une évasion dans un monde fantastique et ses compagnons imaginaires peuvent conduire à des soupçons que les signes de la schizophrénie pourraient être en développement chez une adolescente avec le syndrome d'Asperger. Disposer d'un système sensoriel très sensible, par exemple entendre des sons inaudibles pour les autres et avoir un «sixième sens» émotionnel peut conduire à un intérêt pour le surnaturel qui pourrait aussi être interprété comme un signe de ne pas être en contact avec la réalité. Ainsi, un adolescent ou un jeune Asperger peut venir à l'attention des cliniciens pour l'évaluation diagnostique d'une humeur secondaire ou trouble de la personnalité ou de la psychose. Un historique détaillé de développement par un clinicien expérimenté dans la présentation clinique des adolescentes atteintes du syndrome d'Asperger peut confirmer les caractéristiques du syndrome d'Asperger.
Liane a écrit l'une des premières autobiographies, « Faire semblant d'être normale » et elle a écrit l'un des premiers livres pour décrire la façon de comprendre et d'aider une jeune fille ou une femme qui a le syndrome d'Asperger. Elle «a compris comment jouer le jeu neurotypique". Ce n'était pas facile et il ya eu des moments effrayants, mais nous avons besoin de connaître ces moments et écouter sa sagesse pour réduire la probabilité des autres filles et femmes ayant les mêmes expériences. Ses expériences et compétences ont changé avec la maturité et elle a maintenant un aperçu et une perspective et stratégies d'adaptation constructives qui seront appréciés par les jeunes filles et les femmes qui ont le syndrome d'Asperger, mais aussi par tous ceux qui les soutiennent et les aiment.
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 42
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Jeu 31 Jan 2013 - 10:06

Je n'avais jamais vu une description aussi complète de moi et de mes différentes facettes.
Gros choc ! Shocked
Mais je commence doucement à m'en remettre.
Par contre, la réaction de ma psy quand je lui ai fait par de mes interrogations concernant le syndrome d'Asperger : gloups !
Je crois qu'il y a un manque d'information en France assez affolant, même (surtout) chez les professionnels.
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 42
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Jeu 31 Jan 2013 - 10:35

Extrêmement intéressant, merci pour ce partage ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7216
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 48
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par une (gaufre) le Jeu 31 Jan 2013 - 11:29

"oufti" :O
je ne suis pas Aspie (enfin, ça m'étonnerais)mais force m'est de constater que j'ai l'impression de me lire à travers ce texte, partout mais tout particulièrement ici:
Les filles peuvent identifier quelqu'un qui est socialement à l’aise et populaire, que ce soit un de ses pairs ou un personnage dans un feuilleton de télévision, et adopter la personnalité de cette personne en reproduisant modes d'expression, langage du corps et même vêtements et intérêts à l'aide d'un script social. Elle devient quelqu'un d'autre, quelqu'un qui serait accepté et n'est pas reconnu comme étant différent. Elle apprend à agir dans des situations spécifiques
je n'avais jamais entendu mention d'autres personnes faisant ça à ce point
il peut y avoir un intérêt intense pour la lecture et le refuge dans la fiction, un monde imaginaire, la création d'un nouveau personnage, parler à des amis imaginaires et l'écriture de fiction à un âge précoce. Un autre refuge est dans le monde passionnant de la nature, ayant une compréhension intuitive des animaux, pas des gens. Les animaux deviennent des amis fidèles, désireux de vous voir et d'être avec vous, avec le sentiment rassurant de n'être pas taquinée ou rejetée mais appréciée par ses amis les animaux.
anxiété excessive, peur panique de parler en groupe, impression de ne pas savoir que dire, que faire avec ses membres, se sentir observée, jugée(en mal bien sûr), 6ème sens, intérêt pour les civilisations antiques, ... caractéristiques z je suppose
Quand une fille atteinte du syndrome d'Asperger qui a une sensibilité émotionnelle aux humeurs négatives des autres a également été victime d'intimidation et taquiné par ses pairs et rejeté ou «trahi» par ses amis, il peut y avoir une suggestion des caractéristiques du trouble de la personnalité borderline. Être un garçon manqué dans l'enfance, ne pas être intéressé par la mode et la féminité, maquillage et parfums, ainsi que l'appréciation de la logique du cerveau masculin peut conduire à des préoccupations relatives à l'identité sexuelle et de genre. Immaturité sociale et la naïveté peuvent également conduire à une vulnérabilité aux prédateurs sexuels et à un risque d'agression sexuelle.
en bref, je suis choquée
*tite larme...*
une (gaufre)
une (gaufre)

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 27
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Jeu 31 Jan 2013 - 11:44

Fortement possible qu'il s'agisse d'un continuum avec une progression de l'intensité de ces traits des HQI < THQI < Asperger ...

Encore beaucoup à comprendre, à apprendre ...
Renarde20
Renarde20

Messages : 7216
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 48
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Jeu 31 Jan 2013 - 19:12

Je ne suis pas diagnostiquée Asperger, pourtant je me retrouve à 100%. Je suis diagnostiqué zèbre, et dépressive actuellement.

Qu'en penser ? Effectivement que la frontière est mince. Je pense que nous devons nous lier avec les personnes Asperger nous nous entendrions à merveille, zèbres et Asperger. Je connais d'ailleurs une zèbre qui sortait avec plusieurs garçons aspie, au début, sans le savoir.

Quant à savoir comment on pose le diagnostic, je ne sais pas. Déjà quand je vois comment on pose celui de zèbre, je rigole doucement, et le retard insultant (oui, il m'insulte) de la France envers l'autisme, je n'imagine même pas. Article très intéressant, c'est un sujet qui m'intéresse si tu en as d'autres je suis preneuse ! Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Ven 1 Fév 2013 - 16:38

N'oublions pas que l'on peut tout à fait être à la fois zèbre et Asperger.
Il y en a d'ailleurs quelques-un qui gambadent sur ce forum.

Je n'affirmerai rien, n'ayant jamais été testée (ni zèbre, ni aspie), mais j'ai le sentiment profond de jouer sur les deux tableaux.

Et bien envie d'approfondir la question donc, si j'ai de plus amples informations, je les posterai.
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 42
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Sam 2 Fév 2013 - 19:33

Il y a (entre autres) sur le sujet asperger un fil qui est une mine d'infos et témoignages + test en ligne (j'ai pas fini de le lire tellement il est long !) :
http://www.zebrascrossing.net/t705-traits-autistiques-chez-le-zebre?highlight=aspie

J'y ai trouvé les références du livre Aspergirls, de Rudy Simone et....
c'est incroyable comme ce livre me décrit (beaucoup au passé ceci dit, comme avec les livres sur les zèbres, mais les tendances de base restent) !

Une petite recherche sur le moteur de recherche du forum sous aspie ou asperger donne une poignée de liens sur le sujet qui sont sur ma "to-read-list "!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par meï le Sam 2 Fév 2013 - 19:40

en, effet le "continuum" existe...
et si vous sentez que vous etes aspi, alors vous ne le decouvrez pas adulte, vous l'avez eu en vous toujours, et vous avez bcp souffert de décalage et incomprehensions.Vous avez meme eu des parcours très chaotique pour la plupart..
si vous voulez réellement savoir, allez au CRA de votre région effectuer un bilan (ds lequel vous avez un test de QI wais4.)et vous aurez une réponse. Wink

lisez des forums aspis si vous voulez vraiment approffondir, ça aide a se retrouver, ou non, ds les vrais critères aspis non edulcorés.

mais non, etre hqi et etre aspi/hqi, (ou aspi non hqi), c'est encore autre chose. ne confondez pas trop vite... Wink il y a quand même une réelle souffance "sensorielle" ds l'asperger.
mais les livres de rudy simon entre autres sont supers pour ls filles, qui passent bien souvent plus " inaperçues" ds leur syndrome asperger si on compare aux traits "masculins".
mais en france, et pour l'avoir vecu, un diag adulte est une recherche des "bons pros" car rares sont ceux qui connaissent sufisemment le sujet.

pour bcp, on n'est deja pas autiste si on sait parler... Rolling Eyes alors bon...
mais aujourd'hui je sais qui je ssui, (aspie sudouée et tda) et je me sens plus legere, je peux passer au reste de ma vie. Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 10:38

Article vraiment intéressant. J'en ai pleuré parce qu'il y a de l'amour et du respect à travers ses lignes. Je me suis enfin sentie comprise. Tout me revient en mémoire, le puzzle se recompose... merci Lilas, de tout coeur pour cette traduction!

Mon témoignage:
Quand j'étais petite, j'étais souvent seule, je n'aimais pas jouer avec les autres filles. Parfois je me liais d'amitié avec un "couple" de filles, mais elles étaient toujours plus agressives que moi. Ou je préférais "soigner" les garçons qui jouait à la guerre, mais c'était trop fatiguant pour moi de jouer un rôle avec eux. Je m'évadais dans mes rêves, dans la lecture, puis l'écriture quand un professeur m'a encouragée en affichant mes poèmes dans la classe.
A l'âge adulte, j'ai tout d'abord fait de l'anorexie mentale. Une infirmière à l'hôpital m'a quasiment sauvée juste en me donnant quelques conseils diététiques. J'ai été abusée sexuellement de manière répétés par un groupe de "prédateurs sexuels" vers l'âge de 25 ans, simplement parce que je cherchais des amis.
J'ai un 6ème sens, je sens les énergies négatives et le désespoir d'une personne, mais je ne sais que faire, je ne peux que fuir la plupart du temps.
J'entends aussi des voix dans ma tête, c'est une sorte de dialogue intérieur, ça m'angoisse beaucoup alors je prends des anti-psychotiques, en parallèle à mes antidépresseurs que je prends depuis l'âge adulte.
Mon personnage de jeu vidéo dans lequel je me réfugie, s'appelle Wild-Nature et je collectionne les images et les figurines de fées et de lutins.


Encore bravo et merciiiii Lilas! Smile I love you Coïncidence, je perfectionne l'anglais en ce moment avec une jeune argentine qui a les mêmes symptômes. Je vais l'acheter, je pense!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par meï le Dim 3 Fév 2013 - 13:51

Colours a écrit:Quant à savoir comment on pose le diagnostic, je ne sais pas. Déjà quand je vois comment on pose celui de zèbre, je rigole doucement, et le retard insultant (oui, il m'insulte) de la France envers l'autisme, je n'imagine même pas. Article très intéressant, c'est un sujet qui m'intéresse si tu en as d'autres je suis preneuse ! Merci
il existe un protocole standard pour le diagnostique asperger "officiel."
si on sent qu'on est concerné, qu'on a reelement les "symptomes" aspis, et qu'on a besoin d'une reconnaissance reelle de ce syndrome, on peut consulter un vrai pro (come pour la douance, les pros de l'aspergr étant souvent amenés à traiter les 2...) et pour les trouver il faut se pencher sur ls assos "asperger" (pas necessairemt autisme car il existe une sorte de clivage, entre monde autiste général, et asperger qui reste un peu particulier parmis les particuliers.et encore un, entre les "parents" d'enfants asperger purs, et les adultes aspis entre ux;.bref.)
puis apres encourageemtn a poursuive cette voie, aupres peut ete d'un psy qui connait très bien la question, (ou alors si on sent que oui, c'est ça), on prend contact avec le CRA de sa region, (si on a de la chance (selon region) le CRA reste le meilleur moyen d'avoir un bilan efficace et gratuit, et officiel.) ou un centre de bilan asperger, ou centre habilité...(attention les bilans ds ce cas ne valent pas diagnostique mais sont deja une avancée, sont assez chers (env 400/500e parfois) et doivent etre validés par medecin compétent.)
attention, peu de professionnels en france aujourd'hui connaissent suffisemment la question, et bcp vous diront encore que non, vous n,'etes pas autiste ca vous vous exprimez, vous avez des amis, etc..laissez ca de coté et poursuivez si vous "sentez" que ca en vaut la peine.

ensuite on vous proposera selon délais, un bilan asperger, avec wais4, adi, tests cognitifs autres, (mémoire, repérage, organisation..), visuels, observations de vous et votre comportemtn selon situations, et anamnèse complète sur votre petite enance et developmt...puis enfin une restitution vous sera faite avec l'avis de l'equipe médicale, diagnostique et préconisations
(orientation mdph ou nn, rqth, adaptation du poste de travail, etc)

la, on est soulagés, et on peut avancer ds la vie en etant plus ds le doute permanent et s'acceptant avec son fonctionement atypique.
(moi j'ai choisi de faire avec, ne plus lutter pou ressembler a tout le monde, et aménager tant que possible mon travail (la mon orientation après bébé), , avec respect de mon SA, hqi, et TDA. Une seconde vie.)

donc voilà, un diag asperger c'est un chouilla plus complxe que le test de qi seul pour la douance. Wink
un bilan douance se fait en une séance qui permet deja de cerner le profil cognitif, (souvent très utile deja..) et situer si oui ou non il y a douance.
l'asperger, c'est plusierusjours de rv et tests, et une equipe pluri.
un test ADI en accord avec la famille pour le diag.(moi c'es ma grande soeur qui l'a fait par tel avec le pro, elle vit trop loin, et est la seule famille "capable de temoigner de ma petite enfance" restante.)
une plongée au coeur de soi, qui fait du bien quand on en ressort.
mais ça demande aussi une forme de force de s'y plonger.(et de ne aps rester ds le doute ou l'idée.) flower

bonne chance a vous!


meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Luc le Dim 3 Fév 2013 - 14:00

Sur l'article du wiki de Zebrascrossing concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger :
http://wiki.zebrascrossing.org/doku.php?id=articles:autisme_asperger

On trouve dans la bibliographie un livre de Tony Attwood en français, avec la liste des chapitres. Je ne pense pas que ce soit la traduction du livre anglais que tu cites, c'est une autre de ses oeuvres, plus générale, mais le livre m'a paru pertinent.

_________________
Mode d'emploi du forum
Luc
Luc

Messages : 4407
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 61
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Dim 3 Fév 2013 - 15:12

Merci beaucoup Lilas pour ce texte émouvant. Ça fait bien longtemps que je me pose la question de mon "aspitude". Parfois je n'y pense plus (le diagnostic officiel de Z pouvant suffire à expliquer ma "zarbitude"), et parfois, comme en lisant ton texte... je me (re)demande si je ne devrais pas chercher à en avoir le coeur net.

Mon neveu est Aspie, je n'ai pas l'impression d'être tout à fait comme lui, mais je me suis tellement sur-adaptée... Les crises de rage que je peux observer chez lui n'ont jamais existé chez moi par exemple (je crois).

Pourtant je me reconnais dans d'autres aspects. Par exemple, je serre les dents très très fort quand je fais un câlin aux chiens (ce que j'ai observé chez lui, dès tout petit), je marche "sur la pointe des pieds" (ce qui m'a valu nombre de moqueries), je vomis quand j'ai une émotion trop forte, je me sens souvent envahie par les émotions des autres et j'ai besoin de m'isoler longuement pour me "récupérer"... Quand aux activités un peu particulières enfant, je ne les compte plus... Des jours entiers à lire toute la mythologie (je me souviens encore de la couverture blanche rayée de doré de cette collection), le Mécano (je me souviens exactement des 4 longues barres trouées que j'ai laissé à l'école à la fin de l'année et que je n'ai jamais récupérées...), la collection de timbres, la généalogie, la collection des articles de génétique de Science et Vie,...
Et puis mes phasmes (je sortais même l'hiver pour aller leur cueillir des feuilles de lierre), mes souris (j'ai apporté un faire-part au lycée lorsque la première est morte !), Octave mon poisson rouge (mort parce que j'avais voulu le mettre avec des compagnons dans un autre bocal), Ten mon chat gris qui dormait dans mon lit, Bambou ma petite caniche toy qui regardait le Club Dorothée avec moi...

A l'inverse, je me sens tout à fait capable de décrypter les visages des autres, or on dit partout qu'un Asperger ne sait pas le faire MAIS dans ton texte l'auteur semble dire qu'on peut avoir appris à le faire artificiellement... Pas facile de s'y retrouver... En même temps, ça expliquerait bien pourquoi, ayant pourtant grandi dans une famille de zèbres, je me sentais (et me sens toujours) quand même différente d'eux...

Meï, as-tu un site à conseiller pour trouver la bonne association dans sa région ? Si, comme tu dis, on n'a "pas de chance" par rapport au CRA régional (je suppose qu'un seul entretien suffit à déterminer si on a la bonne personne en face de soi ?), où aller ?

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 15:30

Mog*why : le CRA de Toulouse me parait très sérieux en ce qui concerne le diagnostic adulte :
http://www.cra-mp.info/doc/Uniteeval_adoadulte_hautegaronne.pdf


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Dim 3 Fév 2013 - 15:44

Super, merci beaucoup diana, je vais les contacter Smile

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par lettrine le Dim 3 Fév 2013 - 15:53

merci pour ces infos Lilas.

C'est vrai que c'est troublant, je me reconnais un peu dans cette description, surtout en ce qui concerne le 6ème sens pour ressentir la détresse et le désespoir des gens. Que dire de l'enfance...j'avais des amis garçons et horreur de ce qui était féminin : poupée, fringues et chamailleries sans queue ni tête...
lettrine
lettrine

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 38
Localisation : incunable

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 17:32

Merci à meï aussi pour la description du protocole du diagnostique, c'est très utile. Et à Luc, pour la page du site qui est évidemment à consulter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Eclair Fou le Dim 3 Fév 2013 - 18:32

Je me reconnais dans quelques points du syndrome d'Asperger comme le fait de préférer jouer avec les garçons dans l'enfance et d'éviter toute marque de féminité.
Eclair Fou
Eclair Fou

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 29
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Lun 4 Fév 2013 - 21:59

Bon, depuis que j'ai lu ton texte, je n'arrête pas de chercher des infos Lilas. J'ai envoyé un mail au CRA mais je n'ai pas eu de réponse aujourd'hui (je déteste téléphoner à des gens que je ne connais pas mais va bien falloir que je m'y colle...).

Je voulais aussi partager un lien intéressant sur le même thème : http://emoiemoietmoi.over-blog.com/article-aspergirls-caracteristiques-des-femmes-asperger-109437113.html

Ce qui me trouble dans ton texte et dans celui du blog ci-dessus, c'est que j'ai l'impression que tous les comportements des aspies femmes décrits peuvent être dû à la douance (contrairement aux aspies hommes : je ne me retrouve pas vraiment dans les descriptions qui en sont faites). Est-ce que je me trompe ? Ou bien est-ce que le fait d'être aussi surdouée permettrait de camoufler encore mieux le syndrome parce qu'on a encore plus de ressources pour trouver des parades ?

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 22:25

Merci pour le lien Mog*why, c'est très intéressant !

Pour ma part, j'ai pas mal fouiné du côté du web anglophone, notamment sur des sites et blogs américains, et j'ai l'impression que le SA y est traité un peu différemment qu'en France (je veux dire que nous sommes, en gros, à la traîne, pour ne pas changer). J'ai d'ailleurs commandé quelques bouquins américains via amazon.com : very instructive ! Cela change du discours psychiatrisant made in France, je trouve. Wink

Parmi les liens chouettes sur lesquels j'ai pu cliquer, il y-a celui-ci (en anglais) : Asperger Traits (Women, Females, Girls)

Et puis ce lien, qui a déjà dû être posté sur le forum, mais bon, je nous le recolle parce que je ne sais plus si c'est le cas : List of female AS traits, by Rudy Simone


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Lun 4 Fév 2013 - 22:31

Oh merci Protée, sérieusement, je suis toute tourneboulée ce soir, ça va passer Smile
Je viens d'acheter ce livre : http://www.amazon.fr/Aspergirls-Empowering-Females-Asperger-Syndrome/dp/1849058261
Et je cours lire tes liens !
(je trouve aussi que l'approche anglo-saxonne me parle plus)

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 22:41

Je viens juste de finir le livre que tu as commandé, Mog' ! Il y-a à peine une heure ! L'est très bien Wink

Moi aussi, je trouve l'approche américaine vraiment plus "cool", dans le sens où l'on sent moins le poids du discours psychiatrisant-maladie-DSM IV-petites cases à cocher et tant qu'j'y suis je vous met d'dans, etc. De plus, en googlant "aspergirl+vidéos", il y-a de chouettes témoignages vidéos de jeunes femmes Asperger, dont une qui interview Attwood, d'ailleurs. Sa chaîne est chouette, voici un lien vers l'une de ses vidéos : Positive things about being an Aspie

Et son interview de Attwood : Interview

Allez Mog', des bisous et des pensées douces I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Lun 4 Fév 2013 - 22:52

Merci beaucoup Protée. Je peux cocher pratiquement toutes les cases de ton tableau... Mais je continue de me dire que ce sont aussi des caractéristiques Z ? Non ?

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 23:07

Je suis comme toi, Mog*why : je coche quasi tout. Jusqu'au truc des animaux, qui sont juste ce qui m'intéresse depuis toute gosse au point d'y avoir plus ou moins consacré ma vie professionnelle (en dépit de quelques aléas existentiels qui m'ont conduite à mettre ça entre parenthèses pendant quelque temps). L'intérêt pour les animaux est l'un des premiers intérêts spéciaux des filles avec SA, à ce que j'ai lu ici et là. J'ai d'ailleurs lu, sur différents blogs (y compris celui de Meï, d'ailleurs, si ma mémoire est juste) que le contact avec les animaux est plus simple parce que moins complexe à déchiffrer que celui des humains. Un truc dans le genre. Ce qui est tout à fait ce que je pense et ressens. Zut, je digresse ! (normal, c'est mon dada...?). ^^'

De mon côté, fifils et moi avons rendez-vous avec une spécialiste prochainement. Parce qu'il faut dire que de son côté, fifils est un peu... spécial. Son instit de cette année m'a dit, lorsque je mettais "ça" sur le compte de la précocité : "J'ai vu plusieurs enfants surdoués au cours de ma carrière, mais des comme lui, jamais." C'est vrai que, par exemple, voir un enfant qui courre dans tous les sens en se bouchant les oreilles quand la cloche sonne, c'est pas... forcément un truc de Z. Bon, on verra.

Je pense que si nous avons des "doutes" (et c'est le cas), il faut continuer à explorer cette piste, et rencontrer des personnes susceptibles de nous éclairer et de valider ou non nos hypothèses. Nous sommes en chemin. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 23:11

Pour revenir à la question que tu poses plus haut, à savoir si les filles HQI et présentant un SA sont susceptibles de compenser certains traits SA, j'ai lu ici et là des réponses positives. Ce qui accroitrait les difficultés de diagnostic.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 23:16

Après, je ne suis pas sûre que toute les filles HQI cochent toutes les cases du tableau.
Et puis, cocher toutes les cases du tableau ne veut selon toute vraisemblance pas dire qu'on présente un SA, je suppose.

S'pas simple, hein... Quelle idée d'avoir inventé les catégories aussi, franchement ! Ces humains sont d'un compliqué... Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 23:17

Oui, si cela vous parle vraiment, si vous avez souffert et souffrez d'hypersensibilité sensoriel ( handicapante s'entend) si les interactions sont difficiles pour vous ( au point d'avoir besoin de faire le vide après coup ) etc etc c'est important de savoir ce qu'il en est...
Je vous encourage a faire les démarches, c'est prendre le taureau par les cornes et avancer ! Bon courage Wink
ps = ah oui ton bout de chou a du mal avec certains sons, se boucher les oreilles, avoir des stéréotypies, être hyper solitaire ce sont des caractéristiques typiques.

ps = le livre Aspergirls sort le 28 Février traduit en Français.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Lun 4 Fév 2013 - 23:21

Bon, vous avez raison, je vais insister auprès du CRA et tenter d'y voir plus clair alors... Du coup, je relie tout à cette hypothèse... Mes problèmes d'intestin irritable, ma surcapacité à imiter les autres (jusque là j'appelais ça de l'hystérie...), mon androgynie, mes "molécules" qui s'éparpillent,... bref je vais pas tout lister Smile

diana * a écrit:ps = le livre Aspergirls sort le 28 Février traduit en Français.
Cool ! Je me suis encore précipitée pour changer geek

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 23:27

Smile
Tu fais le régime sans gluten pour tes problèmes digestifs ?
En général les femmes aspies apprennent les habilités sociales en imitant ( les dial de films, séries, lorsqu'elles sont enfants) puis adultes elles ont du mal a ne pas être un miroir pour chaque personne en face d'elle ( et n'ont pas une personnalité histrionique pour autant même si cela y ressemble )
que veux tu dire par : mes molécules qui s'éparpillent ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Harpo le Lun 4 Fév 2013 - 23:44

Bah des fois faut la serrer très fort dans ses bras pour pas qu'elle parte en fumée. C'est spécial, assez spectaculaire, mais cool Smile


Dernière édition par Harpo le Lun 4 Fév 2013 - 23:46, édité 1 fois
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Lun 4 Fév 2013 - 23:45

Oui diana, sans gluten, et depuis peu sans lactose aussi. Ça marche bien.
Le coup du miroir, je connais par coeur, mais je n'aurais pas pensé à relier ça à de l'autisme !
Ah les molécules........ Smile
Des fois, j'ai l'impression que je me "mélange" avec les objets, ou bien quand j'ai un orgasme (bon, là on rentre dans l'intime Smile ), ben il m'arrive d'avoir l'impression que tout mon corps s'éparpille en mille morceaux... What a Face

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Mar 5 Fév 2013 - 9:23

Et bien, je vois que je ne suis pas la seule à avoir été toute chamboulée par la lecture de cet article.

Merci à tous pour tous les liens, et vivement le 28 février pour le livre en français.

Pour ce qui est de la concordance des caractéristiques entre Z et aspie, je précise (je viens de le voir), que Liane Holliday, l'auteure du livre, est les deux.
Du coup, difficile de savoir effectivement si les traits décrits sont le fait du hp ou du sa... à mon avis il y a un mélange des deux.
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 42
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Mar 5 Fév 2013 - 9:29

diana * a écrit:ps = le livre Aspergirls sort le 28 Février traduit en Français.

Connais tu le titre français stp ?
Je ne trouve pas trace de la version française dont tu parles sur amazon ?

Merci Very Happy
Renarde20
Renarde20

Messages : 7216
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 48
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Lilas le Mar 5 Fév 2013 - 9:40

Mog*why a écrit:Merci beaucoup Protée. Je peux cocher pratiquement toutes les cases de ton tableau... Mais je continue de me dire que ce sont aussi des caractéristiques Z ? Non ?

Pour celles et ceux qui ne sont pas à l'aise avec l'anglais, il y a un traduction du fameux tableau sur le forum Asperansa.
Lilas
Lilas

Messages : 172
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 42
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 10:36

Lilas a écrit:Pour celles et ceux qui ne sont pas à l'aise avec l'anglais, il y a un traduction du fameux tableau sur le forum Asperansa.
Haha, super ! Merci Lilas, ton post arrive à temps, j'étais en train de faire la trad !! Je le recopie ici, ça étoffera ce fil (avec quelques ajustements de traductions à ma sauce...).


APPARENCE, HABITUDES PERSONNELLES
- S'habille confortablement pour cause de problèmes sensoriels et/ou par facilité.
- Ne passe pas excessivement de temps à faire sa toilette ou à se coiffer. Les coupes de cheveux sont souvent du type "facile à entretenir". Peut très bien se contenter de ne pas faire sa toilette tout le temps.
- Personnalité excentrique qui peut se refléter dans l'apparence.
- Paraît jeune pour son âge, dans son apparence, ses vêtements, son comportement et ses goûts.
- Généralement son visage et ses gestes sont légèrement plus expressifs que celui de ses homologues masculins.
- Peut avoir de nombreux traits androgynes malgré une apparence extérieure très féminine. Se pense moitié homme, moitié femme (bon équilibre anima/animus)
- Peut ne pas avoir un sentiment d'identité très marqué, et être un véritable caméléon, en particulier avant le diagnostic.
- Aime lire et visionner des films pour se retirer du monde. Souvent de la science fiction, du fantasy, des oeuvres à destination des enfants, peut avoir des oeuvres préférées qui lui servent de refuge.
- Utilise le contrôle comme technique de gestion du stress : règles, discipline, rigidité de certaines habitudes, ce qui peut apparaître comme contradictoire avec son côté non-conventionnel.
- Généralement plus heureuse à la maison ou dans un autre environnement contrôlé.

INTELLECT/DONS/EDUCATION/VOCATION
- Peut avoir été diagnostiquée autiste ou asperger étant enfant, ou avoir été perçue comme très intelligente, timide, hypersensible, etc. Peut aussi avoir eu des difficultés d'apprentissage évidentes ou sévères.
- Souvent musicienne ou artiste.
- Peut posséder une habileté particulière ou un talent marqué dans un domaine précis.
- Peut avoir un intérêt fort pour les ordinateurs, les jeux, la science, le design graphique, l'invention de choses de nature visuelle ou technologique. Les penseurs les plus verbaux graviteront vers l’écriture, les langues, les études de cultures étrangères, la psychologie.
- Peut avoir appris à lire seule, avoir été hyperlexique dans l'enfance, et possédera une large variété de talents appris en autodidacte.
- Peut avoir fait de hautes études mais avoir eu des difficultés avec l'aspect social de l'université. Peut posséder un ou plusieurs diplômes inachevés.
- Peut être absolument passionnée par un cursus d'études ou un emploi, puis changer de direction ou perdre tout intérêt pour eux de façon brutale.
- Aura souvent du mal à garder un emploi et peut avoir peur du monde du travail.
- Extrêmement intelligente, et cependant peut être lente à comprendre certaines choses pour des raisons de problèmes d’intégration sensorielle,ou de déchiffrement cognitif.
- Ne se débrouille pas très bien avec les instructions verbales, aura besoin d'écrire ou de se faire un diagramme.
- Aura des obsessions, mais elles ne sont pas aussi inhabituelles que celles de leurs homologues masculins (moins de chances qu'elles soient obsédées par les trains).

EMOTIONNEL/PHYSIQUE
- Emotionnellement immature et émotionnellement sensible. L'anxiété et la peur sont les émotions prédominantes.
- Plus ouvertes à l'idée de parler de leurs problèmes émotionnels et de leurs sentiments que leurs homologues masculins.
- Forts problèmes sensoriels : sons, images, odeurs, toucher, et sujettes aux saturations sensorielles (moins sujettes aux aversions concernant le goût ou la texture de la nourriture que les hommes).
- Souvent de mauvaise humeur et enclines a la dépression, ont pu être faussement diagnostiquées bipolaires ou maniaco-dépressives (symptômes souvent associés à l'autisme ou au SA) alors que le diagnostique d'autisme était écarté.
- Ont pu recevoir différentes prescriptions pour traiter leurs symptômes. Seront sensibles à toute médication, et plus généralement à tout ce qui entre dans leur corps, et ont pu avoir de fortes réactions.
- 9 sur 10 ont souffert de problèmes gastro intestinaux, du plus léger au plus sévère. (ulcères, reflux acides, syndrome du colon irritable, etc)
- Se stimule pour se soulager lorsqu'elle est triste ou agitée : balancement, frottement du visage, chantonnement, mouvements des doigts ou de la main, remuement de jambe, tapement de pied, etc.
- Tout aussi physiquement expressive quand elle est joyeuse : applaudissements, chants, saut, danse, bondissements, etc..
- Encline aux mouvements d'humeur ou aux crises de larmes soudaines, parfois même en public, à propos de choses apparemment anodines, ceci étant dû a une surcharge sensorielle.
- Hait l'injustice et déteste être comprise de travers, les réactions pouvant aller de la colère à la rage.
- Encline au mutisme lorsqu'elle est stressée ou énervée, en particulier à la suite d'une crise sensorielle. Moins sujette au bégaiement que les hommes, mais peut avoir une voix rauque, parfois monotone, en cas de stress ou de tristesse.

SOCIAL/SENTIMENTAL
- Ses mots et ses actions sont souvent mal comprises par les autres.
- Perçue comme froide et égoïste, inamicale.
- Peut être très volubile parfois, et s’échauffer vivement si elle parle d'un sujet qui la passionne.
- Peut sembler timide ou silencieuse.
- Comme les aspies homme, se renfermera complètement en situation sociale si ses limites sont atteintes, mais est généralement plus apte a s’intégrer socialement à petites doses. Peut aussi donner l'impression d’être tout à fait à l'aise, mais ce n'est qu'une façade.
- Ne sort pas beaucoup. Sortira plus facilement avec son compagnon ou ses enfants si elle en a.
- N'a pas beaucoup d'amies filles et n'est pas très douée pour les choses typiquement féminines comme le shopping ou "traîner".
- Aura une amie très proche ou plusieurs a l’école, mais cela ne dure pas à l'age adulte.
- Peut vouloir ou non être dans une relation amoureuse. Si oui, elle prend probablement cette relation au sérieux, mais elle préférera fréquemment être célibataire ou seule.
- En raison de problèmes sensoriels, appréciera particulièrement les relations sexuelles ou les détestera.
- Si elle est attirée par un homme, elle peut être très visiblement maladroite dans ses tentatives de le lui faire savoir. Par exemple : le fixer du regard, ou l'appeler fréquemment. Ceci est dû au fait qu'elle fait une fixation, et à un manque de compréhension de la répartition des rôles sociaux par genres. Cela s’améliore avec la maturité.
- Préfère souvent la compagnie des animaux si elle n'a pas de problème sensoriels avec eux (odeurs, bruit).

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 12:26

@Renarde : voici un lien, perso je le sais de l'amie de la traductrice Wink
http://livre.fnac.com/a5241104/Rudy-Simone-L-Asperger-au-feminin

@Mog*way : Tu as ton mec pour te rassembler, tu sais que pour les personnes qui n'ont pas un ami au quotidien pour le faire il se vend ceci :
http://www.parapharm85.com/catalogues/catalogue-autisme-et-ted/775-veste-de-pression-profonde.html
Templin Grandin a fabriqué sa propre machine de ''pression''
Sinon y'a une amie du forum qui a traduit quelques extraits du livre de R.Simone et la liste de caractéristiques
http://arborescencse-diverses-et-variees.hautetfort.com/archive/2012/10/31/aspergirls-de-rudy-simone-extrait-n-2.html

ainsi que sur le phénotype élargi ce qui devrait vous intéresser :
http://arborescencse-diverses-et-variees.hautetfort.com/archive/2013/01/12/art-dr-ruth-baker-phenotype-elargi.html

Oui la distinction entre les femmes ayant un SA et les femmes HQI est pas évidente au premier abord, c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle Ayahhh et moi avons le projet d'écrire un livre sur les femmes Asperger en synthétisant leur témoignages que nous regroupons via un questionnaire.
J'ai apprit beaucoup plus avec ces jeunes femmes que tout ce que j'ai pu lire jusqu'ici. Vu de l'intérieur c'est différent c'est sur et l'on voit bien l'intensité des caractéristiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 12:52

Décidément, ce fil devient une vraie mine d'or, merci beaucoup Diana !

Effectivement, avant de rencontrer "l'homme idéal" avec ses bras tous doux, je me débrouillais avec une couette ou une couverture... Un médecin avait appelé ça "crise de spasmophilie"...
Tu parles d'intensité : ce n'est pas évident de s'apercevoir que ce qu'on vit est réellement différent de ce que vivent les voisins, je ne suis pas dans leur peau, et pour moi, ce que je vis au quotidien est, si ce n'est tout à fait normal, du moins banal. Toutes les stratégies mises en place par exemple, elles se font quasiment à mon insu... (imprimer mon plan Google avant chaque déplacement, avoir choisi un métier à domicile qui limite les interactions, éviter un max les RV parce que je flippe chaque fois qu'on m'en fixe un ou qu'on me le change, etc...). C'est en lisant tous ces liens que j'arrive à les voir pour ce qu'elles sont, pas si banales... et je suis étonnée d'en découvrir autant Smile

Super projet le bouquin !! (avant que tu indiques la sortie du livre Aspergirls en français, je m'imaginais déjà le traduire Wink )


Dernière édition par Mog*why le Mar 5 Fév 2013 - 12:53, édité 1 fois

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Renarde20 le Mar 5 Fév 2013 - 12:52

Merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations Diana Merci !
Renarde20
Renarde20

Messages : 7216
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 48
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:09

Mog*why a écrit:Décidément, ce fil devient une vraie mine d'or, merci beaucoup Diana !

Effectivement, avant de rencontrer "l'homme idéal" avec ses bras tous doux, je me débrouillais avec une couette ou une couverture...
C'est bien de parler de cela, merci. Parce que grâce à ton témoignage, Mog*why, je prends conscience que je vis ça aussi : ma sacro-sainte couette hyper épaisse, et donc lourde, dont j'ai BESOIN pour dormir été comme hiver (sauf en période de grosse canicule, mais il me faut au moins un drap, et j'aime vraiment pas ça : ça m'angoisse). Même l'été, en général, je dors emmitouflée dans ma couette. Qui me fait du bien. Qui me "contient". Je n'avais jamais fait gaffe à ce "détail" là. scratch

Et puis, j'ai jamais l'impression de me mélanger avec les objets comme toi, Mog', mais par contre, il m'arrive de me mélanger moi-même, c'est-à-dire de ne plus sentir où sont les parties de mon corps. Tout est mélangé. Je ne sais plus où est quoi. (Enfin c'est pas tous les jours, quand même ^^'). C'est là que sentir la couette qui m'enveloppe, ça me fait du bien. Autrement, j'ai l'impression de ne pas sentir les limites de mon corps. Et c'est angoissant.


Dernière édition par Protée le Mar 5 Fév 2013 - 13:18, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 13:18

Je plussoie Protée : impossible de dormir sans cette contention, même en été ! Je t'épargne la description de mes magnifiques pyjamas en coton à manches longues, super sexy (j'essaye de les acheter chez Etam, y'en a quand même des sympas qui ne font pas fuir les compagnons, pasque le pilou-pilou bas de gamme, c'est quand même tue-l'amour !! Wink )

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:24

Je peux poser une question ?

Ne serait-ce pas une réminiscence des langes enfantins ? Du contact avec la mère qui portait l'enfant contre elle ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:24

Mog*why a écrit:Je plussoie Protée : impossible de dormir sans cette contention, même en été ! Je t'épargne la description de mes magnifiques pyjamas en coton à manches longues, super sexy (j'essaye de les acheter chez Etam, y'en a quand même des sympas qui ne font pas fuir les compagnons, pasque le pilou-pilou bas de gamme, c'est quand même tue-l'amour !! Wink )

Hihi !

Bon, moi par contre, je ne supporte pas les pyjamas parce qu'ils se tourbichonnent la nuit. Je trouve ça gênant et hyper désagréable. Je dors donc nue enveloppée dans ma couette (avec mes indispensables boule-quies, même en rase campagne (pour le glamour, on repassera !...)).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:34

Pour répondre à ta question, Mjöllnir, voici quelques éléments de réflexions personnelles :

- je n'ai jamais aimé le contact physique du câlin dans les bras de mes parents, ni les gestes physiques des gens en général (bises (je trouve ça ridicule, en plus) et autres marques d'attention conventionnelles). Je déteste qu'on me touche. SAUF dans le cadre de la relation amoureuse. Dans une certaine mesure, j'aime beaucoup les câlins. Mais rien ne remplace ma couette. Jamais.

- par ailleurs, les quelques contacts physiques avec ma mère étaient plutôt désagréables (je ne décrirai pas ici, mais c'est allé loin).

Alors, est-ce à cause d'eux que je n'aime pas le contact physique en général, ou bien alors à cause d'autre chose ? Mystère et pâté de foie... Je me rappelle que si mon père n'a jamais été violent ou autre avec moi, je n'étais pas du tout à l'aise quand il me prenait dans ses bras (on me le faisait assez remarquer). Néanmoins, j'admets que je suis de plus en plus sceptique à l'endroit des théories psychanalytiques qui voudraient que tout nous ramène à la mère, et/ou à la sexualité. Parce que mon fils, par exemple, je lui ai jamais fait subir de trucs moches physiquement, et il aime pas trop les câlins. Quand je lui en fais, il ne faut pas que ça dure trop longtemps, et il n'est pas à l'aise. Bébé, il ne s'est jamais endormi dans mes bras. Jamais. Même nouveau-né. Pour s'endormir, il préfère ses rituels "bizarres" et home-made (une espèce de balancement). Bon, alors, suis-je une sorcière qui trimballe les fantômes de ma famille, etc. ? Suis-je une traumatisée de la vie, etc. ? Je ne sais pas. Je ne sais pas. La psychanalyse ne suffit sans doute pas à tout expliquer, à mon humble avis. Le témoignage de Josef Schovanec à ce propos est éloquent (voir son livre Je suis à l'Est).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 13:40

Oui Mjöllnir, j'ai tendance à penser que cela rejoint ce que Winnicott appelle le holding (l'environnement stable, ferme et capable de porter psychiquement et physiquement l'enfant). Mais, comme le dit Protée, après c'est le problème de l'oeuf et la poule : est-ce parce que ma mère n'a pas bien fait que j'ai un soucis (elle a voulu me tuer quand j'étais dans son ventre, porte les bébés comme des "boites à chaussures",...), ou bien est-ce que c'est parce que j'étais spéciale que de toutes façons elle n'aurait pas pu faire "suffisamment bien" ? Le débat est loin d'être clos auprès des professionnels...

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:44

Merci Protée et Mog*why Very Happy

De mon coté j'en ai toujours été repoussé lors de mon enfance, donc je ne peux savoir ce que cela signifie. Ceci étant, contrairement à vous qui vous exprimez sur ce fil, je supporte et supportais mal quelque chose qui m'enserre (tel un vêtement trop ajusté, une couette pesante ...)

Je n'ai pas de problème avec les hugs (comme le dise les américains, à condition qu'ils ne durent pas une éternité). Cependant, je reste très réservé face à des inconnus, lesquels m'incitent à garder une certaine distance qui correspond à ce que je qualifierai de zone de confort.

Autre question : Se pourrait-il que ce contact apprécié ou " repoussé " ait une origine dans à la fois un certain manque de confiance en soi et par là même dans l'autre (je me suis déjà posé cette question à mon égard) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:49

Oui Protée je te rejoins dans ce que tu écris ici, l'autisme est neurologique, les difficultés sensorielles le sont aussi. out la psychanalyste et son rapport a la mère qui a fait énormément de mal aux autistes !

Désolée mais quand je lis Winicott, Bettelheim je deviens allergique !
La psychanalyste est peut être adapté pour certains troubles mais pas pour l'autisme !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 13:56

diana * a écrit:Oui Protée je te rejoins dans ce que tu écris ici, l'autisme est neurologique, les difficultés sensorielles le sont aussi. out la psychanalyste et son rapport a la mère qui a fait énormément de mal aux autistes !

Désolée mais quand je lis Winicott, Bettelheim je deviens allergique !
La psychanalyste est peut être adapté pour certains troubles mais pas pour l'autisme !

Juste, "merci". Like a Star @ heaven



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 14:02

Mjöllnir a écrit:Se pourrait-il que ce contact apprécié ou " repoussé " ait une origine dans à la fois un certain manque de confiance en soi et par là même dans l'autre (je me suis déjà posé cette question à mon égard) ?
Question complexe Mjö ! Oui c'est possible mais l'inné/l'acquis, le psychique/le neurologique, le chemin de chacun... Contrairement à Diana, je n'écarte pas complètement les concepts psychanalytiques (même si je suis d'accord pour constater que l'intégrisme aveugle de nombreux professionnels a été très nuisible aux autistes). On sait bien qu'on peut avoir les gènes d'une maladie et ne jamais la déclarer si l'environnement le permet (les études sur les jumeaux aident à le prouver). M'est avis qu'on est bien loin d'avoir fait le tour de la question...


Dernière édition par Mog*why le Mar 5 Fév 2013 - 14:06, édité 1 fois

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 14:05

Oui mais si on parle de maladie....on parle pas d'autisme.
ou alors dans le même sens la douance est une maladie aussi et il faudrait chercher ce qui s'est mal passé dans le ventre de maman pour que le QI soit élévé Wink

bonne fin de journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

*asperger* - Girls and women who have Asperger’s syndrome Empty Re: Girls and women who have Asperger’s syndrome

Message par ♡Maïa le Mar 5 Fév 2013 - 14:10

Je n'ai aucune certitude Diana Smile
Le coup des gènes est valable pour des tas de choses, pas seulement les maladies. Et depuis que l'épigénétique émerge, c'est encore plus complexe et passionnant...

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum