le degré zéro de la zébritude...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Dim 13 Juin 2010 - 22:41

Tout ce que tu dis est très juste et sage aussi. J'ai compris il y a peu que mes grandes colères cachaient en réalité une très grande angoisse à chaque fois qu'elles pointaient leur nez. Du coup j'ai appris aussi à les évacuer quand ce n'est pas en réalité ce sentiment-là qui en est à l'origine. J'ai aussi appris à ne pas culpabiliser face à cette réaction et j'apprends à la canaliser.Mais je suis loin de tout maitriser encore....

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Phedre le Lun 14 Juin 2010 - 10:21

je plussoie djidje !! Aristote évoquait déjà "les colères justes" (bien sûr il faut pouvoir atteindre un seuil de sagesse pr ça) Wink

"pour" l'expression des émotions, parce que les exprimer permet de les mettre hors de soi (donc de les regarder, donc de les regarder avec une distance critique après) voire même sur le coup...

c'est souvent les choses non-exprimées qui "provoquent des défenses inconscientes "nocives pour soi ou les autres"...

il est quand même bon de rappeler que tous les interlocuteurs ne comprennent pas ça facilement, j'ai pris l'habitude quand je pousse un coup de gueule de dire "c'est pas contre toi, c'est telle idée qui me f...en rogne"...

sinon pour toutes les émotions, l''humour et le retour sur soi servent beaucoup, non à annuler l'émotion mais à en faire autre chose ...et à terminer une colère par un fou rire...Smile

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Lun 14 Juin 2010 - 10:41

d'accord pour l'expression des sentiments et de toutes façons je ne sais pas faire autrement...mais des fois je trouve que pour l'entourage proche c'est pas tjs facile à vivre (je pense à mon petit garçon qui m'a vue parfois dans de sales états...à priori il a pris le pli parce que maintenant il se fiche de moi quand ça arrive Very Happy ). Et je suis bien d'accord qu'il vaut mieux une bonne dépression qui permet comme une cocotte minute de relâcher la pression et d'entamer un travail sur soi, plutôt que de tout contenir et canaliser jusqu'à ce que ça explose.
Le corps nous rappelle tôt ou tard à l'ordre...ma mère cache une dépression grave depuis des années sous une hyper-activité frénétique...du coup ben cancer du sein, diverticulose...et j'en passe puisque depuis 15 ans elle fait un "stage" à l'hôpital tous les deux ans à peu près...J'ai pas envie de finir comme elle je l'avoue....alors mes émotions je ne les garde pas mais je veux aussi apprendre à les gérer au mieux et ne pas me faire détruire par elles...

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Super PY est rive le Lun 14 Juin 2010 - 10:47



C'est pas facile, mais il me semble que c'est plus sain.
Bon courage Wink

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Phedre le Lun 14 Juin 2010 - 11:40

Tu vas y arriver !

(Pour ma part, en "me laissant aller plus régulièrement", j'ai plus souvent des petits passages à vide, qui ne durent pas, et moins souvent des gros...je ne sais pas si ça marcherait pour tout le monde, chacun son rythme...mais moi j'apprécie comme ça, d'avoir "réparti", étalé ces instants plus souvent, mais pour les vivre moins fort)

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 21:40

.


Dernière édition par djidje le Mar 9 Aoû 2016 - 11:56, édité 2 fois

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Lun 14 Juin 2010 - 21:44

djidje a écrit:La culpabilité au sujet de ce sentiment, oui, je connais. Ca m'a bouffé des années de bine-être. Ca m'a ôté cette énergie merveilleuse que peux apporter la colère pour...faire la paix. Au moins pour soi. Au moins en soi.
+1000 as-tu comme moi lu ceci: "L'agressivité créatrice" des Drs Bach &Goldberg ? Un livre super (même s'il date déjà un peu) pour déculpabiliser et apprendre à en tirer profit (enfin j'y travaille, c'est pas encore gagné lol)

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 21:47

.


Dernière édition par djidje le Mar 9 Aoû 2016 - 11:56, édité 1 fois

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 21:53

bluecat a écrit:as-tu comme moi lu ceci: "L'agressivité créatrice" des Drs Bach &Goldberg ? Un livre super (même s'il date déjà un peu) pour déculpabiliser et apprendre à en tirer profit (enfin j'y travaille, c'est pas encore gagné lol)
Non, j'évite de plus en plus de lire ce type de livre que je lisais beaucoup. Pour les raisons suivantes :
- je me prends déjà suffisamment la tête, inutile d'en rajouter
- j'ai compris qu'en matière émotionnelle, rien ne vaut la pratique. Et que mon esprit intellectualisant de "Z" pouvait m'amener à faire appel à ma tête en recollant ce que j'avais lu d'un bouquin sur une émotion... alors que rien ne vaux de la vivre, écouter son corps vibrer.
Prenez la colère. Je peux vous dire avoir ressenti de tout mon corps les tremblements de cette énergie. Petit à petit, expérience après expérience. Sans me mettre à cogner, frapper (j'ai eu des occasions où c'était limite...). Mais en ayant mon esprit qui se dit à lui-même : "ressens ton corps, ressens cette émotion, elle va pas te tuer, tu ne la contrôles pas mais tu la vis, sans te faire détruire ni détruire l'autre pas cela".
Après, on se sent carrément mieux. C'est la porte ouverte à la vie, la créativité dans cette émotion (je rejoins le titre de ton bouquin). Mais il me semble qu'il faut avoir été confronté avant au côté extrêmement dérangeant et perturbant de la colère... pour avoir constaté qu'on pouvait... y survivre.

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par tribal40 le Lun 14 Juin 2010 - 22:16

sous l'emprise de la colère, et selon ce qui l'a provoquée, je ne maîtrise pas grand chose, sinon mon envie de faire mal, et si possible, très mal...comme je sais trop ce que taper peux coûter, je le fais par la parole et balance des choses irréversibles, d'autant plus quand en face y-a qqu'un qui fait pareil... je prends de telles décharges d'adrénaline qu'après une grosse colère, je suis séché, pas du tout en forme et dégouté d'en être arrivé là...je préfère une colère froide, où j'arrive à m'exprimer normalement, à réfléchir et à casser de la même façon en moins hard histoire qd même de pouvoir reprendre un dialogue après...
depuis que j'arrive à me maîtriser, je vais mieux, en revanche si besoin, je peux littéralement péter un plomb en 1/10 de s sur demande parcequ'il faut marquer le coup...la colère sur demande, pas mal comme concept, non ?

tribal40
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 50
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 22:23

.


Dernière édition par djidje le Mar 9 Aoû 2016 - 11:56, édité 1 fois

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Lun 14 Juin 2010 - 22:49

Eh bien je commence à travailler la colère froide depuis qqes années mais avant avec ma madre c'était terrible, c'était de la domination pure, jamais elle ne me laissait une échappatoire alors j'arrivais à des états de rage nucléaire (uniquement possible si manque de respect total) ça a failli finir dans le sang je voulais la tuer (elle aussi d'ailleurs) et bon mon père m'a payé un "kot" (chambre d'étudiante) pour la suite de mes études pcq on ne pouvait plus vivre ensemble. Je vois ça comme 2femelles dominantes sur le même territoire, soit une des 2 part, soit c'est combat à mort. Surtt qu'elle ne m'a parfois pas ratée (physiquement) qd j'étais plus jeune dc il y avait tout ça qui remontait pcq avant mon réflexe c'était de me rouler en boule par terre (soumission quoi) et quand ça a commencé à s'inverser, ça a été vraiment loin.
Mais je sais que je peux être dans des états effrayants et réussir quand même à ne pas faire de grosse connerie (en général je me fige d'un coup).
Maintenant le truc c'est de bloquer ça avant pcq après je me sens nulle, comme salie, pcq c'est pas comme ça que je veux être (mais que j'avais si mal...ça me coupe encore souvent le sifflet quand on m'agresse gratuitement, après je rumine pdt des heures ce que j'aurais dû dire No )
Je précise qu'avec ma mère ça va nettement mieux What a Face


Dernière édition par bluecat le Ven 18 Juin 2010 - 19:48, édité 2 fois

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par tribal40 le Lun 14 Juin 2010 - 22:56

bluecat a écrit:Maintenant le truc c'est de bloquer ça avant pcq après je me sens nulle, comme salie, pcq c'est pas comme ça que je veux être (mais que j'avais si mal...ça me coupe encore souvent le sifflet quand on m'agresse gratuitement, après je rumine pdt des heures ce que j'aurais dû dire No ) What a Face
+1 surtout, le côté je rumine sur comment j'aurais dû répondre etc...

tribal40
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 50
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Lun 14 Juin 2010 - 23:24

"Maintenant le truc c'est de bloquer ça avant pcq après je me sens nulle, comme salie, pcq c'est pas comme ça que je veux être "
Ben c'est exactement ça le malaise que je ressens par rapport à la colère qui peut se transformer en violence. Comme je comprends (au sens étymologique là encore) l'envie de tuer l'autre (moi c'était mon père sur lequel j'ai même tapé une fois mais il était dans un tel état second qu'il ne s'en est même pas rendu compte). La colère violente c'est un truc de famille chez moi,hélas...et dans ces cas là je deviens tout ce que je déteste et tout ce qui m'a meurtrie ado....en discutant avec mon paternel (les relations sont apaisées désormais !) j'ai compris que ça remontait aussi à sa propre histoire , que ses parents avaient des scènes de ménage ultra-violentes (ma grand-mère a même planté un couteau dans le ventre de mon grand-père une fois, sans trop de dégâts apparemment)...du coup il reproduisait le truc à la maison...quand j'ai compris ça je me suis rendue compte que je devais casser la chaine et ne pas reproduire ce qui se jouait depuis plusieurs générations...
Par mon histoire personnelle j'ai beaucoup de mal à voir la colère comme quelque chose de sain et de constructif...ma remarque va sembler naïve et stupide et en tant qu'athée elle me fait moi-même sourire, mais si la colère fait partie des douze péchés capitaux ce n'est peut-être pas pour rien...
Je ne dis pas qu'elle n'est pas nécessaire mais elle ne permet pas toujours d'être entendu et compris...c'est plus une sorte de soupape de sécurité pour celui qui la vit qu'une véritable communication...
Bon je vais stopper là parce que c'est un peu tard pour moi et j'arrive plus à suivre mes propres idées mais j'avoue que c'est un sujet douloureux pour moi et un peu tabou parce que j'ai vraiment honte de certaines colères que j'ai pu laisser éclater...

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 23:29

.


Dernière édition par djidje le Mar 9 Aoû 2016 - 11:56, édité 1 fois

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 23:42

Elfelune a écrit:La colère violente c'est un truc de famille chez moi
...
Par mon histoire personnelle j'ai beaucoup de mal à voir la colère comme quelque chose de sain et de constructif...ma remarque va sembler naïve et stupide et en tant qu'athée elle me fait moi-même sourire, mais si la colère fait partie des douze péchés capitaux ce n'est peut-être pas pour rien...
Je ne dis pas qu'elle n'est pas nécessaire mais elle ne permet pas toujours d'être entendu et compris...c'est plus une sorte de soupape de sécurité pour celui qui la vit qu'une véritable communication...
Et bien moi je dissocie justement la colère de la violence. La colère devient violence lorsqu'elle ne peut s'exprimer ou s'exprimer comme il faut. Et là oui, c'est potentiellement dangereux.
Alors que la colère me semble plutôt saine car elle permet la rencontre, le dialogue, la confrontation (au sens confrontation des idées, des différences). C'est un sentiment naturel, pas un péché. Pour ce qui est des péchés, désolé mais je vais éviter le sujet, je risque de devenir...non, pas violent, agressif Wink
La colère peut s'exprimer ouvertement, se transforme en violence parfois, ou peut ne pas s'exprimer mais transpirer à un tel point que ça en est pire, odieux, infâme.
Je vais prendre un exemple : le racisme. La colère face à "l'étranger", qui n'est pour moi qu'une manière de se "protéger" de la peur de l'autre qui est différent, peut trouver des dérives infamantes dans certains partis politiques qui n'ont de politique que le nom. La colère n'est pas dîte ouvertement, mais...quelle violence !
Bon, je vais moi aussi me coucher, je reviens à mon esprit naïf de 10 ans...le monde est trop injuste bounce

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par djidje le Lun 14 Juin 2010 - 23:44

Ah, merde, je viens de me rendre compte que faut que j'arrête d'écrire, c'est pas mon post, mais celui d'elfelune ! Ca me mets... en colère de m'en rendre compte si tardivement bounce
OK, je Arrow

djidje
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 15 Juin 2010 - 6:48

ouf personne n'a eu le temps de relever (ou alors MERCI pour ta délicatesse didje) l'énorme bourde que j'ai écrite....c'est pas les 12 mais les 7 pêchés capitaux...harg....moi et les chiffres... Embarassed
Bon après je l'ai dit en tant qu'athée parler de pêcher me faisait moi-même sourire mais je le prends plus comme une mise en garde : d'accord il y a des colères nécessaires mais ce sentiment peut déboucher sur la violence (même si j'ai du mal à ne pas faire l'amalgame à cause de mon histoire personnelle) et doit donc être maitrisé ou contrôlé comme vous le voulez...

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Mar 15 Juin 2010 - 8:22

Quand je me sens en colère, je peux exprimer cette émotion sans agressivité. Mais ça part en sucette (comme avec ma mère) uniquement si je ne suis pas écoutée, si l'autre ne laisse pas de place pour mes besoins. Alors là je suis acculée et ça commence à monter...Mais sinon, la colère que je ressens signifie que mes limites ont été atteintes d'une manière ou d'une autre et c'est important de le savoir, pour moi comme pour mon interlocuteur.
Il faut se donner le droit de ressentir cette émotion (mais pas de l'exprimer n'importe comment) Wink

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum