le degré zéro de la zébritude...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 17:04

Bonjour à tous !
Bon ben voilà ça fait une petite semaine que je me balade sur ce site et les forums sur les conseils d'une amie, qui m'a trouvé une nouvelle excuse pour échapper à mon paquet de copies qui s'entasse sur mon bureau et un peu partout, organisée comme je suis ! Il faudra bientôt employer la pelle et la pioche pour faire une descente spéléologique dans mon appart' à la recherche des copies perdues !
Niveau boulot vous l'aurez compris, je suis prof, de lettres. Par choix, par vocation ou parce que ma route avait été toute tracée par mes parents (profs eux aussi), difficile à dire certains jours. Disons que ce boulot me convient mais que comme je m'ennuie vite et ben j'ai envie de changer de métier de façon chronique.En ce moment j'hésite entre psychologue ou fermière sur la lune.Souvent je me dis "quand je serai grande, je serai..." . Ben oui, parce que l'un de mes gros problèmes c'est une immaturité affective associée à une grande maturité intellectuelle dirons-nous (même si je trouve cela prétentieux dit comme ça). Beaucoup se considèrent ici comme des handicapés de la vie et cette expression me touche plus que toute autre puisque je
me considère ainsi depuis longtemps.
Je ne suis pas du tout persuadée d'être un zèbre comme vous, même si nitocris est persuadée du contraire. C'est de sa faute si j'en suis à parler de moi alors que je trouve ça un peu (beaucoup ?) impudique et que je suis toute gênée derrière mon écran. Mais elle a semé le doute en moi et voilà, j'en suis à vous parler de moi et vous souler.
Je n'ai fait aucun test et ne suis pas persuadée de vouloir en faire un jour (en même temps j'étais certaine de ne jamais me présenter il y a une semaine Very Happy ).
Ce qui est sûr me concernant c'est que je suis très névrosée, que j'ai fait une jolie dépression pendant mes études, que je suis hyper-sensible, hyper-émotive (trop et ça c'est handicapant au quotidien !), que je m'emballe vite et fort et que j'ai un esprit critique un peu trop exacerbé, qui dérange et fait tache, souvent, dans mon boulot.
Je pratique l'auto-dérision pour cacher et/ou mettre en valeur un auto-dénigrement permanent et je peux être cinglante et cassante parfois dans mes remarques pour me protéger.
De là à dire et penser que je suis ou serais surdouée, il y a tout un monde. Pour moi être surdoué c'est être brillant en tout, et je ne me vois pas ainsi car je ne suis pas ainsi. Mes parents l'étaient et le sont encore (même si avec l'âge les neurones se mettent parfois en veille). J'ai toujours eu l'impression d'être nulle ou incapable en tout, surtout en me comparant à eux. Ils ont toujours mis en avant leurs grandes capacités intellectuelles et artistiques et m'ont "écrasée". Du coup j'ai développé beaucoup de complexes en tous genres et surtout un cruel manque de confiance en moi.
Le seul domaine où je pense pouvoir faire preuve d'intelligence, c'est le domaine humain, dans ma capacité à être à l'écoute de l'autre et à ressentir ce qu'il est, à intuiter son être profond. Mais je ne suis pas sûre que cela suffise pour être un zèbre !Je crois qu'il y a diverses formes d'intelligence, innées ou pas, et que le plus brillant des êtres peut-être un véritable con humainement et ne rien avoir compris à la vie. Ce qui me semble important chez l'autre c'est sa générosité, sa capacité à entrer en résonance avec ses congénères.
Quand je lis les messages des forums je m'aperçois qu'il y a beaucoup de souffrance qui ressort de tout cela. Cette souffrance je la comprends au sens étymologique mais je me questionne aussi beaucoup à son sujet. Je suis la première à pouvoir me battre avec mes démons toute une journée et à être habitée de pensées noires...mais je me dis aussi souvent que nos névroses et nos souffrances sont le fruit d'un certain confort et que pris dans une urgence de vie, dans la survie même, nous ne regarderions pas autant notre nombril et relativiserions peut-être plus nos ressentis. Pour ma part je ne me sens vraiment bien que quand j'ai un combat à mener: là au moins mon cerveau est centré sur autre chose que moi et je n'ai plus le temps pour mes longues interrogations métaphysiques.Jean Moulin déclarait ne s'être jamais senti aussi libre que pendant l'occupation....cela peut sembler paradoxal et pourtant je crois qu'il y a une forme de sagesse dans cette remarque : l'action, en tous cas pour ma part, me permet d'avancer et de me construire bien plus que tous les bla-bla...voilà pourquoi je n'interviendrai pas trop dans les discussions du site. Je me méfie des mots que l'on peut manier voire manipuler comme on veut. Je préfère rencontrer les gens en chair et en os plutôt que de les rencontrer virtuellement. Se présenter est un exercice bien difficile et périlleux je trouve, car quels mots choisir pour parler de soi et quelle image va-t-on et veut-on donner à tous ces autres dont finalement on ne perçoit que ce qu'ils veulent bien nous montrer...idem dans la "vraie vie " me rétorquerez-vous...oui mais les actes justement, en disent souvent plus longs sur les êtres que tous les mots du monde....
Tout ça pour conclure sur le fait que j'espère bien rencontrer des zèbres tout en rayures et en poils (et pas à poil attention !!!) un de ces jours plutôt que leur avatar informatique.
En remerciant tous ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout...

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Aériel le Mar 8 Juin 2010 - 17:16

bienvenue elfelune!! Very Happy

j'aime beaucoup ta présentation

Aériel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 40
Localisation : pas loin de Notrepellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 17:25

merci beaucoup !!!!! Very Happy

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Mar 8 Juin 2010 - 17:29

Bienvenue à toi!
Elfelune a écrit:Souvent je me dis "quand je serai grande, je serai..."
moi tout pareil
Elfelune a écrit:Pour moi être surdoué c'est être brillant en tout
ah ben ça non, tu vas vite voir que pas du tout lol
Répète après moi: "je ne suis pas névrosée, je suis juste zébrée" Wink

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 17:34

ze crois que z'aimerais bien...tu vois ze commence même à zozoter le zèbre !
Mais la névrose n'est-elle pas une conséquence sine qua non du fait d'être zèbre ???
Comme le chantait Brel, j'aimerais tellement," être une heure, une heure seulement, beau, beau et con à la fois "(à mettre au féminin)...

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Aériel le Mar 8 Juin 2010 - 17:45

Elfelune a écrit:
," être une heure, une heure seulement, beau, beau et con à la fois "(à mettre au féminin)...

déformation professionnelle? déjà des exercices??? Wink

Aériel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 40
Localisation : pas loin de Notrepellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Mar 8 Juin 2010 - 17:48

La névrose c'est un état pathologique. Si en tant que zèbres on est NATURELLEMENT comme ça, alors on n'est pas névrosés.
(non,je ne suis pas névrosée. NON,JE NE SUIS PAS NEVROSEE What a Face )

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Zandrine le Mar 8 Juin 2010 - 17:54

Je crois qu'une des caractéristiques du zèbre est le doute, la remise en question de soi même, de ses capacités et de sa nature.
Probablement pour cette raison que nous sommes si sensibles et si souvent passés par des phases dépressives intenses.
Jeanne-Siaud Facchin l'a bien compris et le résume dans le titre de son ouvrage : "Trop intelligent pour être heureux ?"
Remarquez le "?"
J'ai souvent envie de lui répondre "OUI"
Je crois que c'est en apprivoisant notre particularité que nous pouvons vivre heureux et nous épanouir.
Difficile quand on reste persuadé que cette particularité ne nous concerne pas.
C'est pourquoi je pense que la première étape est celle -ci : Se reconnaître.
La suite, s'accepter puis se gérer, se travaillera toute notre vie.

Zandrine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 33
Date d'inscription : 05/10/2009
Age : 42
Localisation : Pont L'Abbé - Finistère - Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 19:16

@Aériel : non juste de la flemme et pas l'envie de déformer les si belles paroles de Brel. S'il y a déformation professionnelle, c'est inconscient !
@Bluecat : si si je suis névrosée, comme les 3/4 de la population je crois, même si je ne suis pas sûre qu'au Congo par exemple le 1er mal soit celui-ci...mais c'est pas une tare, je l'assume...j'essaye de vivre avec même si c'est pas toujours facile.
@Sandrine : les dépressions intenses ne touchent pas que les zèbres, et je pense aussi que si on se remet tant en doute c'est aussi parce qu'on a le temps de le faire.
Quant au trop intelligent pour être heureux, je ne suis pas d'accord avec toi...Quand je travaillais en milieu carcéral j'ai croisé et côtoyé beaucoup de gens très malheureux, avec un niveau intellectuel parfois assez bas...ils étaient très malheureux, déprimés et bien plus que peuvent l'être les gens intelligents...pourquoi ? parce qu'ils n'avaient pas les mots, l'esprit critique nécessaires pour prendre du recul et analyser ce qu'ils vivaient...comme s'ils étaient englués dans la réalité sans possibilité d'y échapper. Je pense que la chance que les personnes "intelligentes " ont c'est de pouvoir distancié ce qu'ils vivent par le biais de l'analyse. De plus cette hyper-sensibilité qui rend souvent malheureux est aussi une force et un bonheur constants : on peut s'extasier sur un tableau, une musique, un vers poétique et cultiver notre jardin comme le prônait Voltaire...un jardin qui sera sûrement plus riche et foisonnant que celui qui se contente de regarder TF1...mais le fait-il par manque d'intelligence, d'intérêt ou tout simplement de culture ?
Après je pense qu'effectivement le bonheur ne vaut que s'il est partagé et que ce site a surtout pour intérêt de pouvoir échanger les fruits de ses cultures parfois laissées en jachère pour certains...
Mais j'avoue et j'espère sincèrement ne froisser personne en disant cela, qu'il y a une sorte de côté élitiste derrière certains propos qui me chiffonne... je ne dis pas ça pour toi Sandrine, là je parle en général de ce que j'ai pu lire à droite et à gauche...
Pour ma part je peux trouver un grand bonheur et une grande joie à discuter avec le vendeur de fraises au marché, peut-être plus qu'avec mon collègue agrégé de philo...
Quant au bonheur, ce n'est pas un état constant, juste de petits moments qu'il faut apprécier et savourer pleinement, comme on goûte un fruit gorgé de soleil...mais on ne peut s'installer dans le bonheur et je nous trouve parfois bien gonflés (moi la première hein !)de réclamer notre part de ce gâteau sans cesse, alors que certains n'y goûteront jamais.

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par bluecat le Mar 8 Juin 2010 - 19:24

euh c'est pour moi que je disais "non je ne suis pas névrosée" genre je le suis totalement (bientôt 10ans avec mon psy, tjs pas fini) et j'essaye de faire semblant de croire que tout baigne et que nous les zèbres on est pas si cinglés Laughing

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 19:45

ha excuse-moi j'avais mal compris...je crois que c'est le monde qui est cinglé et l'être humain en général...si on y regarde de plus près tout ça n'a pas de sens et on le sait bien, ce qui donne souvent de hurler ou de se jeter du haut d'un pont. La dernière fois que j'ai vu mon psy je lui ai demandé quelles réponses il pourrait apporter à ce non-sens sachant que je ne crois pas en dieu...pas de réponse justement. Le psy c'est bien un temps mais ça ne peut pas tout résoudre...je ne crois pas que l'on guérisse de ses névroses, on doit juste apprendre à vivre avec et les gérer au mieux...je sais que je le serai toute ma vie, que je me trimballerai mes casseroles jusqu'au bout....le but c'est de ne pas en avoir d'autres et de savoir les porter de la façon la moins encombrante possible Smile
Je sais pas si les zèbres sont plus cinglés que les autres...autant ou différemment je pense...quant à te faire croire et faire croire que tout baigne, je suis spécialiste en la matière !!!

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par lynka le Mar 8 Juin 2010 - 20:00

Bienvenue!

Like a Star @ heaven

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par tribal40 le Mar 8 Juin 2010 - 20:11

bien l'bonjour, et bienvenue !

tribal40
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 50
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mar 8 Juin 2010 - 20:13

merci beaucoup pour votre accueil ! cheers

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Super PY est rive le Mar 8 Juin 2010 - 21:00

Bonjour, et bienvenue, jolis messages Smile

Même si je partage assez ton point de vue sur le bonheur, je pens que tout le monde peut avoir ses moments de bonheur, savoir en profiter peut-être plus dur.
La question du sens me parait aussi tellement essentielle, mais je ne pense pas que rechercher une réponse toute faite soit la seule manière d'en trouver.

Au plaisir de te lire, bon voyage sur le forum Smile

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Noumi le Mar 8 Juin 2010 - 21:53

bienvenue

Noumi
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 36
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Phedre le Mar 8 Juin 2010 - 22:11

bienvenue, enfant-amie-des-lettres !

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Nicoco le Mer 9 Juin 2010 - 2:17

Soit la bienvenue, Elfelune. Very Happy

Tu vas vite voir que tu es ici chez soi, test ou pas. Wink

Nicoco
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3434
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mer 9 Juin 2010 - 6:04

@Phèdre : Arghhhhhh...pourquoi ai-je le sentiment d'avoir été percée à jour en quelques lignes ????le mot enfant n'est pas anodin et tellement juste !mais je suis aussi enfant-sale-gosse, enfant-amie-de-la-nature,enfant-rêveuse... (je sais pas pourquoi tu mets des tirets mais je fais pareil What a Face )
C'est vrai que souvent entre mon tit bout de 7 ans et moi on peut parfois se demander qui est l'adulte...et dans mon boulot niveau autorité c'est pas toujours ça...mais être un adulte, un vrai, responsable, sérieux....je crois que ça m'ennuie et que j'ai pas envie. Je suis bien obligée d'endosser ce rôle dans la vie, mais ça reste un rôle. Pas ma nature profonde...
Alors c'est vrai qu'avec le terme enfant on va souvent associer celui d'inconséquente. Ce que je suis certainement aussi,hélas. Mais l'avantage d'avoir entre 7 et 15 ans dans sa tête c'est que c'est un super anti-rides !On me donne souvent moins de 30 ans ce qui n'est pas déplaisant ! Et ça compense largement mon inconséquence !
@super-py..... : je suis d'accord avec toi, c'est parfois difficile de profiter des bons moments. Mais pour ma part la vie m'a déjà bien malmenée et depuis je sais mieux profiter de l'instant présent et jouir de tous les petits bonheurs qui se présentent. Par contre je ne sais toujours pas relativiser certains aléas et ça me pourrit souvent la vie. On rejoint le terme de Phèdre à mon égard : je prends les choses au ventre comme une gamine, souvent sans recul et ce à chaque fois que quelque chose me semble injuste. Le côté écorchée-vive ressort très vite et souvent. Je n'aime pas les compromis et encore moins les compromissions, je n'aime pas devoir plier face à une autorité quand ce qui est demandé n'est pas en accord avec mes convictions....ça me vaut souvent quelques problèmes mais tant pis.
Quant au sens à donner, je ne cherche pas de réponse toute faite, ni de réponse d'ailleurs...car je crois qu'il n' y en a pas. Tout ça me semble souvent absurde. Le seul sens est celui qu'on veut bien lui donner, la direction que l'on va donner à sa vie....
Pour ma part j'ai fait un enfant (que je déteste cette expression mais elle va bien avec ce que je vais dire) il y a 7 ans, au sortir de ma dépression, justement pour combler un vide et donner un sens. Cela en choquera peut-être plus d'un parce que je le dis crûment. Mais à notre époque et dans notre société faire un enfant est forcément un acte égoïste, là pour donner un sens à sa vie. Bien-sûr que j'aime et que j'adore mon fils, mais souvent je culpabilise de lui avoir donné la vie. C'était mon choix, pas le sien. Et qu'on ne vienne pas me dire que donner la vie est un acte d'amour et blablabla et toutes ces foutaises...non c'est un acte de survie et de vie, d'instinct animal et c'est tout...à 27 ans mes hormones réfléchissaient à la place de mon cerveau...et un enfant c'est un sacré garde-fou contre certaines pulsions morbides parce que je me sens responsable de lui....
Difficile d'assumer sereinement quand on voit le monde dans lequel on vit...je ne dis pas c'était mieux avant...mais certaines dérives de la société de consommation me font vraiment peur et je ne vois pas comment je pourrai protéger mon enfant de tout ça. Tout ce que je peux faire c'est tenter de lui donner les meilleures clés possibles pour être heureux intérieurement et qu'il soit "armé" pour plus tard. Mais c'est compliqué à réaliser quand on ne sait pas le faire soi-même. De toutes façons il souffrira et sera forcément malheureux à des moments parce que la vie c'est d'abord ça je crois.

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mer 9 Juin 2010 - 6:06

heu et merci encore pour tous les messages de bienvenue ! I love you

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par V.O le Mer 9 Juin 2010 - 8:43

ROOOOOOOOOOO! MERDE ALORS!!!!

Voilà! en guise de bienvenue, tu te retrouves avec un juron... Désolée, enfin oui et non, de lacher ça comme ça mais à la lecture de ta présentation, il y a de l'écho dans ma tête et dans mon corps. Et les échanges qui suivent éveillent (ou réveillent?) des souvenirs bien planqués dans mon bins environnant. Aïe, aïe, aïe...
N'empêche, merci donc pour ta "présentation" et BIENVENUE parmi nous! flower
Au plaisir de te lire (de temps à autre, quand tu voudras bien poster) à défaut de te rencontrer. Et clown aussi à ton petit "bout" de toi.

V.O
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1018
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 43
Localisation : Nord - Blayais, au pays des asperges et du vin

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Noumi le Mer 9 Juin 2010 - 9:46

Moi j'ai entre 8 et 14 ans d'âge mentale presque tout pareil de ce point de vue, je suis une grande gamine et j'agis comme tel. Mais j'ai aussi une très grande maturité, même si les gens ne le voient pas vraiment et c'est là que c'est dur.
Mais comme toi j'arrive à faire face à certains aléas et d'autres m'assaillent sans que je comprenne tout de suite pourquoi, mais j'apprends.

Noumi
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 36
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mer 9 Juin 2010 - 12:47

Waouuuuhhhhh !!!!Chouette alors ! Ravie V.O que mes propos fassent écho...au moins je me dis que sans être zèbre (non vraiment je n'arrive décidément pas à me considérer comme telle) j'ai au moins une petite place ici !
Merci pour tes mots et pour mon tit bout cheers
Noumi j'ai bien eu ton message et je viens d'y répondre !je crois que ce qui nous rend parfois faible aux yeux des autres est en réalité une force. je sais que mon hyper-émotivité en désarçonne plus d'un, que ma mère n'a cessé de me répéter que je devais m'endurcir, m'aguerrir ....mais j'y arrive pas et je ne crois pas que je puisse changer. Mais en même temps je suis vivante, je ressens à fond, trop parfois et alors ? Au moins je m'exprime, ça sort, ça déborde....c'est impudique sûrement, pas politiquement correct non plus...mais c'est toujours sincère et pas surjoué, ça je sais pas faire. Et parfois ça touche les autres et ça les fait réfléchir...pas toujours parce qu'il y en a qui prennent ça pour de la faiblesse et qui pense pouvoir m'écraser...alors que c'est souvent tout le contraire. Bernard Werber (je suis pas très fan mais là j'avoue ça me parle) utilisait l'image du squelette : les insectes comme les scarabée ont une carapace et leur squelette est à l'extérieur en quelque sorte : ils paraissent très solides et indestructibles et pourtant si on les écrase il n'en reste rien. Alors que nous, les hommes, avons un squelette interne : c'est tout mou à l'extérieur, ça semble fragile et pourtant ça ploie et rompt plus difficilement que le squelette des scarabées...Je me retrouve plutôt bien dans cette métaphore et je crois que comprendre cela est essentiel pour "grandir" et se poser face au monde et aux autres !

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mer 9 Juin 2010 - 12:48

Waouuuuhhhhh !!!!Chouette alors ! Ravie V.O que mes propos fassent écho...au moins je me dis que sans être zèbre (non vraiment je n'arrive décidément pas à me considérer comme telle) j'ai au moins une petite place ici !
Merci pour tes mots et pour mon tit bout cheers
Noumi j'ai bien eu ton message et je viens d'y répondre !je crois que ce qui nous rend parfois faible aux yeux des autres est en réalité une force. je sais que mon hyper-émotivité en désarçonne plus d'un, que ma mère n'a cessé de me répéter que je devais m'endurcir, m'aguerrir ....mais j'y arrive pas et je ne crois pas que je puisse changer. Mais en même temps je suis vivante, je ressens à fond, trop parfois et alors ? Au moins je m'exprime, ça sort, ça déborde....c'est impudique sûrement, pas politiquement correct non plus...mais c'est toujours sincère et pas surjoué, ça je sais pas faire. Et parfois ça touche les autres et ça les fait réfléchir...pas toujours parce qu'il y en a qui prennent ça pour de la faiblesse et qui pense pouvoir m'écraser...alors que c'est souvent tout le contraire. Bernard Werber (je suis pas très fan mais là j'avoue ça me parle) utilisait l'image du squelette : les insectes comme les scarabée ont une carapace et leur squelette est à l'extérieur en quelque sorte : ils paraissent très solides et indestructibles et pourtant si on les écrase il n'en reste rien. Alors que nous, les hommes, avons un squelette interne : c'est tout mou à l'extérieur, ça semble fragile et pourtant ça ploie et rompt plus difficilement que le squelette des scarabées...Je me retrouve plutôt bien dans cette métaphore et je crois que comprendre cela est essentiel pour "grandir" et se poser face au monde et aux autres !

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Elfelune le Mer 9 Juin 2010 - 12:50

bon ça a mis mon message en double je sais pas pourquoi ! N'y voyez-là aucun signe de mégalomanie de ma part ! merci Rolling Eyes

Elfelune
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 40
Localisation : devant mon ordi, quelle question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le degré zéro de la zébritude...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum