Je venais du fond des temps

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Deviens le Dim 20 Jan 2013 - 17:10

Tu m'intrigues.

Deviens
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 176
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 55
Localisation : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 18:26

Et voila un article de Philosophie Magazine que j'ai trouvé intéressant de partager avec vous.
En effet, ici sur ZC, chacun a sa recette pour tenter d'aller mieux, puisant ici où là de quoi se réconforter. Certains ont la foi en un Dieu au travers d'une religion "installée" ou avec une image divine débarrasser de toutes les scories humaines et historique, d'autres se sont bricolé un panthéisme rassurant ou croient en un élan vital créateur, bref chacun a sa métaphysique perso.
On répète souvent une phrase attribuée à Malraux : “Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas.” En fait, l’auteur des Antimémoires n’a jamais prononcé cette phrase. Il a même précisé : « On m’a fait dire : « le XXIe siècle sera religieux ». Je n’ai jamais dit cela bien entendu, car je n’en sais rien. Ce que je dis est plus incertain. Je n’exclus pas la possibilité d’un évènement spirituel à l’échelle planétaire. » La force de cette réflexion réside dans la force avec laquelle elle s'est installée dans notre bagage culturel :il y a recherche de spiritualité.
Mais en même temps volonté de centrage sur soi, ce soi dilué dans une société agitée et globalisante, ce soi dont on ne prend plus le temps de voir qu'il peut être aimé et respecter par soi et d'autres.

Alors cet article, je le trouve bien adapté à nous et j'apprécie les réflexions qui rendent cohérents des comportements étranges en première lecture. Enfin l'auteure s'appelle "Portevin", elle m'est forcément sympathique, ce n'est pas comme Boileau .... Razz

L’ Individuo-globalisme
Par Catherine Portevin
in Philosophie Magazine - Novembre 2012 - Rubrique Idées/Boîte à outils

Evidemment, ce mot-valise n'est pas léger! Il pèse son -isme, associe deux gros concepts flous et il faut un premier prix d'élocution pour le prononcer sans savonner. Mais il a le mérite de ne pas chercher midi à quatorze heures : l'individuo-globalisme, c'est l'alliance paradoxale de l'individualisme et du globalisme, voilà tout.

Jusque-là, vous aviez, parmi les scrutateurs de la modernité, les analystes de la « montée de l'individualisme ». Jusque-là, vous aviez aussi d'autres observateurs pour qui la mondialisation est la source de tous les changements, provoquant soit l'uniformisation des cultures, soit le choc des civilisations, soit les deux.
Et voici le sociologue Raphaël Liogier, directeur de l'Observatoire du religieux à Aix-en-Provence, qui trouve le chaînon manquant: l'individuo-globalisme est le mouvement de notre temps. Il n'est pas le premier à penser ensemble l'individu et le monde dans la modernité — c'est même le disque dur des sciences sociales ! Avant lui, Norbert Elias, dans La Société des individus (Fayard, 1991), ne disait pas autre chose... mais ne connaissait pas Internet ; Anthony Giddens a bien remarqué le déploiement simultané de la mondialisation et de la « construction réflexive de soi» —dans Modernity and Self-Identity (« Modernité et identité personnelle », Polity, 1991, non traduit).
Mais Raphaël Liogier va plus loin en voyant l'individuo-globalisme, non comme une tendance sociétale, mais comme une religion, la première religion mondiale. C'est là l'idée neuve. « Nous croyons tous à beaucoup plus de choses que nous ne le pensons », se désespérait Cioran. C'est ce fond de croyance contemporaine, ce à quoi nous adhérons émotionnellement « sans y penser » (ce qui est la caractéristique du mythe) que Raphaël Liogier entend décrire.
Si le XX' siècle a connu avec la mort de Dieu sa phase mélancolique, nous serions entrés dans un monde ré-enchanté, une nouvelle ère religieuse dont la caractéristique est la diversité : des pratiques, des bricolages spirituels, des syncrétismes. Un certain polythéisme mais sur un même sol mythique. Si l'on butine entre yoga et kabbale, monastère et qi gong, halal et bio, dans des hybridations surprenantes, c'est juste une question de style. Il ne s'agit pas, comme on l'a dit, de « religion à la carte » mais de l'expérimentation d'une multiplicité de manières de croire à la même chose. À quoi ?
Trois grands axes de sens : la connaissance de soi et du monde, le bien-être personnel et global, l'accomplissement de soi dans la créativité. Ce dogme individuo-global, qui s'accompagne d'ingrédients asiatiques et ne craint pas les manifestations visibles (styles vestimentaires, alimentaires, corporels), n'élabore pas de véritable théologie mais il est porteur de valeurs telles que la conscience écologique, l'éthique du développement durable, le retour au natu-rel », l'altérité, l'appétit du lointain, la santé, « la quête de soi dans l'ouverture au Tout ». Il traverserait ainsi tout le champ religieux, en transformant de l'intérieur même les grandes religions monothéistes... jusqu'aux fondamentalismes.
Liogier détecte trois grandes colorations individuo-globalistes : une version spiritualiste chez les nantis (dont nous sommes), une version charismatique avec les diverses églises néo-évangéliques dans le tiers-monde, une version fondamentaliste en réaction dans des populations « en déficit d'identité ou de reconnaissance de soi » . . . argument individuo-global typique.
Reste à discuter cette intéressante proposition. Et à guetter l'apparition progressive dans le débat public du mot « individuo-globalisme ». Et ça, ça va être dur à entendre!




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 18:50

Et puis, un peu de Deleuze, lu cette semaine et qui doit encore être assimilé.
J'ai déjà évoqué le concept de devenir, cette chose imaginée par Deleuze, qui existe indépendemment de le volonté ou de la proriété de chaque individu et qui se révèle par la rencontre historique, sociale ou humaine. L'image qu'il utilise est de dire que l'Orchidée a un "devenir guêpe" et que la guêpe a un "devenir orchidée", que cela est mais ne leur appartient pas au sens qu'il ne se peut rien changer, ne s'exprime pas, mais se révèle à la rencontre des 2 protagonistes qui n'ont pas de volonté dans celle-ci mais simple expression des dits devenirs.

"Dans le devenir, il n'y a pas de passé ni d'avenir, ni même de présent, il n'y a pas d'histoire.
Dans le devenir, il s'agit plutôt d'involuer : ce n'est ni régresser, ni progresser.
Devenir, c'est devenir de plus en plus sobre, de plus en plus simple, devenir de plus en plus désert et par là même peuplé.
C'est cela qui est difficile à expliquer : à quel point involuer, c'est évidemment le contraire d'évoluer, mais c'est aussi le contraire de régresser, revenir à une enfance ou à un monde primitif.
Involuer, c'est avoir une marche de plus en plus simple, économe, sobre. "


Je trouve qu'il y a là, la description de la maîtrise artistique, le besoin de vérité dans l'absence de bruit social, la retenue dans la communication profonde. Ce texte me renvoie à des expériences récentes : "avoir une marche de plus en plus simple, économe, sobre", devenir "désert et par là même peuplé".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Fata Morgana le Dim 20 Jan 2013 - 19:09

la connaissance de soi et du monde, le bien-être personnel et global, l'accomplissement de soi dans la créativité.
Ce qui m'embête ici c'est qu'aucun de ces aspects n'implique un "croire" ! Du coup c'est un(e) mode de vie, mais de relier ça à une foi, ça ne semble pas adapté du tout... La sieste contribue au bien-être personnel et ne requiert pas une foi à déplacer des montagnes ! Smile
une multiplicité de manières de croire à la même chose.
Là encore, il peut y avoir une multiplicité de manières de croire la même chose même si cette croyance, c'est n'importe quoi ! Or d'emblée une "foi" qui ferait l'unanimité, serait plus que louche... Wink

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Lun 21 Jan 2013 - 18:24

Je suis tombé là dessus, presque par hasard.
J'ai trouvé cela synthétique et clair. Peut-être cela peut-il aider.

En tout cas, je m'y suis assez bien retrouvé.

http://www.aidepsy.be/en_savoir_plus_abandonnisme

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Lun 21 Jan 2013 - 18:31

Oui Ours, j'ai fait la découverte de ce site il y a 6 mois environ. De ce fait, j'évolue positivement. Ne pas savoir quel mot-valise autour d'un ressenti empêche souvent de traiter ce dernier ...
Sans vouloir faire de prosélytisme ni de racolage, j'ai ouvert un fil sur la psychologie et la sociologie qui reprend des fiches de lectures de différents auteurs et intervenants ( http://www.zebrascrossing.net/t9171-fiche-de-lectures )

Peut-être cela pourra-t-il t'intéresser ainsi que d'autres.

Amicalement Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mar 22 Jan 2013 - 14:56

Deux choses qui me trottent dans la tête. J'en ai marre, j'ai fini par les choper et je les colle là.
Na !
Faites en ce que vous voulez ! Smile

Rêvasserie 1


En 775, deux objets stellaires super massifs sont entrés en collision et ont émis un rayonnement gamma très puissant ressenti sur la terre. Quelques années plus tard, Alcuin incita Charlemagne à fonder un système éducatif. Un premier mutant, un premier zèbre ?
Mais ne rêvons pas, ce serait tordre la vérité historique. Le mouvement de renaissance dite carolingienne avait commencé un siècle plus tôt… Mais peut-être que les premiers zébrillons ont commencé à cette époque à courir la campagne….

Sources :
http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130121.OBS6021/au-8e-siecle-des-rayons-gamma-bombardent-la-terre.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Renaissance_carolingienne


Rêvasserie 2


Le désir d'enfant, donc le désir de maternité et de paternité est-il inné ou acquis par la fréquentation d'adultes modèle, j'entends par adultes des plus âgées ou plus "avancés" vers la parentalité.
Il est frappant de voir comment des jeunes femmes actives, ayant fait des études supérieures ou non versent rapidement et souvent discrètement du refus net d'enfant au désir d'enfant et ceci par "pans" sociaux entiers. (surtout n'allumez pas la lumière, cela les attire....)
Tout se passe comme s'il y avait un mimétisme viral.

On peut imaginer qu'une jeune femme surdouée ne reconnaisse pas aux dits adultes leurs qualités de référent et associe négativement la procréation à une intégration sociale qui l'insupporte.
Détecter et aider à faire assumer la douance, permettraient alors le développement de familles de surdoués, familles acceptées ou tout au moins non ostracisées désormais puisque la pression d'uniformisation sociale est moins forte de nos jours.

Rien n'empêche pour le moment d'envisager la douance comme héréditaire et dominante (en tout cas pas mes constatations).

On peut alors rêver à une évolution humaine, une nouvelle variété d'êtres plus adaptés à un univers d'une complexité accrue.

Twisted Evil Vous me croyiez fou ? Vous n'avez encore rien vu lu Twisted Evil


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Mag le Mar 22 Jan 2013 - 16:56

bounce vas y continue !!!!!!

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mar 22 Jan 2013 - 18:29

"Sa maison est en carton, pirouette cacahuète, sa maison est en carton , son escalier est en papier, son escalier est en pa pier...."

Maison imaginaire pour imaginaire d'enfant.
Et si nous prenions ces escaliers pour retrouver ce qui nous constitua, il y a quelques années...



Le site du créateur : http://www.mattshlian.com/index.html



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par ♡Maïa le Mar 22 Jan 2013 - 19:24

Huhuhu, elle me faisait flipper cette chanson !
En cherchant une vidéo pour enchérir, j'ai trouvé ça :
http://www.chartsinfrance.net/actualite/news-82235.html
Et c'est précisément la partie NON originale de la chanson qui me faisait peur dis donc !! geek

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Mag le Mar 22 Jan 2013 - 22:34

Bon j'ai fais un message et un bug me l'a piqué...

simplement : la sculpture qui tourne m'a fait sauter les plomb Crazy

j'arrive pas à reécrire ce que j'avais déjà du mal à transcrire : ces deux plateaux qui tournent en sens opposé et la couronne qui se déploie en un double mouvement vers le centre et vers l'extérieur c'est nous humain en fonctionnement dans un corps...
yin yang et le coeur au milieu...

c'est avec "Tout" dit de Camille la deuxième révélation de la journée... et les deux sentent bon Very Happy



c'est beaucoup je vais me caller ça Au dodo !

Long hug

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 6:18

Et voila.
Le second lot de 50 pages à été séparé du fil principal.
Heureusement, je vais avoir un lien pour passer de l'un à l'autre.
Je sais bien que ces moments se perdront, comme les larmes dans la pluie, mais pas tout de suite. Juste, pour une fois, finir quelque chose en beauté, pour une fois, pour une fois, juste cela....

Bavard ?

Meuh non.......

Ce n'est pas moi, c'est vous ! Laughing

Bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Lemniscate le papillon le Mer 23 Jan 2013 - 6:32

Bonne journée....Ours...

de gros bisous, et du soleil pour toi sunny...à bientôt... pour un wisky avec glace....


Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 6:38

Salut Ours
Comment va? bonne année !


roohhh , 106 pages + de 27000 vues au total , tout ca depuis 1 an ( déjà)

Tant de chemin effectué depuis depuis 1 an ...


Restes authentique !




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 6:45

@Guites

Bonne année à toi aussi.
Comme tu dis, si ce n'est pas une zébro thérapie, je ne sais pas ce que c'est.
Quant à rester authentique... il y a des HQI, des THQI mais moi je suis un mQI, genre badge mention "passable", comme mon Bac... Alors, je ne sais parler qu'une langue, celle de ce que je ressens.
(En fait, tout dépend de la quantité de billets sur la table.... Pété de rire )

@Lemniscate

Merci de ces fleurs matinales. Il va bien falloir que je vienne boire un coup chez toi, un jour. Et sans glace, Non de d'zou..... Assomme

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 8:39

Un petit poème de Roberto Juarroz.
Bien adapté à ce que nous vivons ici et bien d'actualité pour moi.

"Les mots sont de petits leviers,
mais nous n'avons pas trouvé encore leur point d'appui.

Nous les appuyons les uns sur les autres
et l'édifice s'écroule.
Nous les appuyons sur la face de la pensée
et son masque les dévore.
Nous les appuyons sur le fleuve de l'amour
et ils partent avec le fleuve.

Et nous continuons de rechercher leur somme en un seul levier
mais sans savoir ce que nous voulons soulever,
si c'est la vie ou la mort,
si c'est le fait même de parler
ou le cercle fermé d'être hommes."


Poésie Verticale (IV, 46)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 10:22

En ces temps troublés au Mali,
Envie de partager à nouveau cette superbe artiste.
Je n'ai pas cherché la traduction des paroles.






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 10:27

Danse cheers Impec !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Lemniscate le papillon le Mer 23 Jan 2013 - 12:31

Oui pas de problème...ma porte t'est ouverte....il faut juste comme pour le docteur... prendre rdv, pour que celle ci ne soit pas close...Wink

sunnysunny

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Renarde20 le Mer 23 Jan 2013 - 21:54

Ours ... Volume III ...
To be(ar) or not to be(ar), that is the question.... Very Happy

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 23:29




partage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par cassis le Jeu 24 Jan 2013 - 7:28

ours a écrit:
On peut imaginer qu'une jeune femme surdouée ne reconnaisse pas aux dits adultes leurs qualités de référent et associe négativement la procréation à une intégration sociale qui l'insupporte.

Très bien vu ! çà a été mon cas pendant un bon moment mais je n'arrivais pas à mettre de mots dessus!

cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Jeu 24 Jan 2013 - 7:35

renarde20 a écrit:Ours ... Volume III ...
To be(ar) or not to be(ar), that is the question.... Very Happy

Hum,
Il y a aussi
To be(er) or not to be(er), that is the question.... Very Happy

Ah y a pas de doute cela démarre fort ce Vol.III. On sens bien l'épuisement de l'auteur.
A savoir, peut-être dira-t-on un jour, "il aurait mieux fait de s’arrêter en pleine gloire !" ou "vous ne pensez pas qu'il a pris des produits pour faire le Vol III"
Heureusement que certaines remontent le niveau, celui là ne serait rien sans ses groupies...

(Attention, la suite est blues-o-gène)
Et puis
Il ne serait pas en train de dire au revoir, cet ours ?



ou



et puis il est temps, non ?



parce que, au final :



mais je n'ai plus qu'une question, le reste n'a plus d'importance :



en fait, je suis fatigué, profondément fatigué.
cela va passer, mais, certains moments, c'est le nounours il est lourd à supporter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Invité le Jeu 24 Jan 2013 - 7:38

@Cassis :
Sympa de passer Smile


(C'est le bébé qui fait les parents et pas l'inverse...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Renarde20 le Jeu 24 Jan 2013 - 8:22

Pour retrouver la pêche (avec ou sans beer)

http://www.kewego.fr/video/iLyROoafZ7uW.html

Et il ne sagit là que de la 2nde génération, alors la 3e Very Happy

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je venais du fond des temps

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum