Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mar 29 Jan 2013 - 0:31

Aie! Du coup je me sens mal la. Parce que tu vois ma reponse devrait normalement se situer a la deuxieme page... Donc, je vais m'en tenir au bienvenue Guillaume et super interessant ton post. ( je te jure, j'avais enormement de choses a dire mais du coup, j'arrive plus a les retrouver dans la grande boîte qui me sert de cerveau ni a les remettre en ordre, et en plus, je serai vraiment en decalage).

En attente de ton next post alors, ou d'une reactualisation des sujets debattus en page 1 et 2.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Mer 30 Jan 2013 - 13:00

Encre sombre,

Pas besoin de réactualisation, si tu as envie de dire des choses alors que le fil est passé à autre chose, vas-y, ne te prive pas. Tous les avis sont bons à prendre, j'aime bien savoir ce que pense les autres, c'est enrichissant.

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Lun 18 Fév 2013 - 16:52

Ca y est, test passé et officiellement HQI. Ca ne change pas grand chose en fait...
A part le fait de la savoir...

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Lun 18 Fév 2013 - 16:57

Une bonne chose de faite Guillaume, tu rejoins donc officiellement les 25% Smile

Tu verras avec le temps si quelque chose change, il est encore un peu tôt pour le dire peut-être...Enfin, en tout cas tu as l'information, elle est solide ; tu verras bien à quoi elle te servira pour le futur. Peut-être juste à dépasser cette histoire de HQI, étant donné que les points de blocage auront été justifiés Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 15:52

Quelques jours après l'annonce, je ne vois toujours aucun "effet", aucune révélations. On est censé avoir des flashbacks de situations incompréhensibles et y voir la raison? On est censé trouver la clé de souffrance? Je sais qu'il n'y a pas d'effet miracle ou de process mais j'ai l'impression que ça ne m'avance vraiment à rien. En cherchant des situations ambiguës ou autre causées par une éventuelle zebritude, je n'en trouve aucune. En ai-je fais abstraction? N'ai-je eu aucun soucis de cet ordre? J'en arrive à me demander si ces tests ne sont pas un outil mis au point par les psy, un outil pour nous redonner confiance. "vous voyez que vous devez avoir confiance en vous, vous faites partie des 0,4%". Je pense que je garderais toujours cette phrase mais je ne peux pas m'empêcher de me dire que ça renforce mon idée d'un stratagème pour qu'on ai confiance en nous. Est-ce le psy ne met pas un peu le chiffre qu'il veut. N'est pas un secret que partagent tous les psy? J'ai bien conscience que c'est une remise en cause du test mais ça ne change tellement rien pour moi, j'ai l'impression de ne rien avoir à réparer. Que je suis totalement dans la norme, même si je réfléchis un peu plus vite. Que tout le monde peut jouer avec des petis cubes si on lui laisse 5 minutes.
Je n'ai pas encore eu le compte-rendu et je ne sais même pas si il sera conséquent ou si j'en apprendrais sur moi. J'ai peur d'être déçu si je lis "hypersensible, manque de confiance, mise en retrait, besoin d'amour..." tout ça je le sais déjà alors en quoi ça va m'aider...

Désolé pour ce petit pavé que vous avez sûrement déjà du lire 50 fois mais j'en ai vraiment besoin car je ne sais pas à qui dire tout ça... Je déteste m'apitoyer sur mon sort et j'ai toujours du mal avec les gens qui se complaisent dans le malheur ou le mal-être mais j'ai l'impression qu'en fait, me faire testé ne m'a servi à rien, ne m'a pas fait avancer. Et ce n'est pas parce que je suis HQI que je vais avoir plus confiance en moi contrairement à ce qu'à l'air de penser la psy.

Si quelqu'un est passé par là ou comprends ce que je ressens, j'accueillerai son avis avec plaisir....

Merci,

Guillaume


Dernière édition par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 15:55, édité 1 fois (Raison : Plusieurs fautes après relecture mais sur IPad c'est une plaie de corriger...)

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Petitagore le Ven 22 Fév 2013 - 16:49

Guillaume a écrit:Est-ce le psy ne met pas un peu le chiffre qu'il veut. N'est pas un secret que partagent tous les psy?

Tiens, la théorie du complot serait-elle un truc de surdoués? Je ne m'étais jamais posé la question, mais j'ai très envie de le faire maintenant... Very Happy

J'ai bien conscience que c'est une remise en cause du test mais ça ne change tellement rien pour moi, j'ai l'impression de ne rien avoir à réparer. Que je suis totalement dans la norme, même si je réfléchis un peu plus vite. Que tout le monde peut jouer avec des petis cubes si on lui laisse 5 minutes.

Ah la la, tout le monde le peut, mais tout le monde ne le fait pas, pétard, et ça c'est une sacrée différence. Je suis absolument effaré de voir à quel point une quantité faramineuse de réflexions qui, à moi, ne paraissent demander rigoureusement aucun effort intellectuel, ne sont jamais ne serait-ce qu'entamées par les trois quarts et demi des gens normaux. Par exemple: la radio m'annonce une nouvelle bizarre, immédiatement je me demande "c'est crédible cette connerie?"; cette réflexion ne me demande rigoureusement aucun effort, mais aussitôt Yves Calvi, Twitter et Facebook débattent de la nouvelle bizarre en long, en large et en travers, et quand dix jours après on apprend qu'il s'agissait d'un canular grossier, Yves Calvi, Twitter et Facebook tombent des nues, tandis que moi je me dis "et s'ils avaient réfléchi deux secondes?" Ben voilà, c'est ça le problème: le commun des mortels ne réfléchit pas deux secondes, non pas parce que c'est impossible de réfléchir deux secondes -- mais parce que quand on réfléchit ces deux secondes-là, ça veut dire qu'on a aussi réfléchi durant les soixantes secondes de la minute précédente, et qu'on réfléchira encore pendant les soixantes secondes de la minute suivante; et qu'avant la minute précédente on a réfléchi pendant l'heure précédente, le jour précédent, la semaine précédente, de même qu'on réfléchira pendant l'heure suivante, etc. Un surdoué, c'est quelqu'un qui réfléchit TOUT LE TEMPS. Un pas surdoué, c'est quelqu'un qui ne réfléchit que quand il a le sentiment que c'est utile, parce que vous vous rendez pas compte, c'est fatigant de penser; donc il ne réfléchit pas tout le temps; donc, la plupart du temps, il ne réfléchit pas. C'est aussi simple que ça!

Nous qui réfléchissons tout le temps, nous avons le sentiment d'être normaux, et l'impression que ceux qui n'en font pas autant sont bêtes. Eh non! C'est ceux qui ne réfléchissent pas tout le temps qui sont normaux, et ceux qui réfléchissent tout le temps qui sont vachement bizarres; surdoués, si on tient vraiment à employer le terme technique. Et ça, ce n'est pas valable que pour la mécanique quantique, ça vaut même pour des réflexions de tout bas de gamme, au ras des pâquerettes, niveau évidence débile. Pour un humain normal (pas surdoué), réfléchir, c'est CHIANT; donc on le fait le moins possible.

Horreur et putréfaction, c'est avec cette espèce humaine-là qu'on bâtit la civilisation. Etonnez-vous après ça qu'elle nous paraisse si mal barrée, à nous qui réfléchissons...

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 17:33

Donc je suis le seul à me dire ça et tout le monde à sauté au plafond en disant "EURÊKA! Idée C'était donc ça!" et... POINT?

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Petitagore le Ven 22 Fév 2013 - 17:38

Personnellement, ça ne m'a pas fait sauter au plafond d'apprendre officiellement que j'étais achtement exceptionnel. Au contraire, j'ai été extrêmement dépité de me rendre compte que 98 % de la population minimum ne pourrait jamais s'intéresser à ce qui m'intéresse. A quoi je sers alors? Or "c'est vraiment n'être bon à rien que de n'être utile à personne", comme dit si joliment Descartes.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 18:02

Oui, mais moi il n'y a pas de bonheur ou de déception, c'est vraiment neutre, aucune réaction, aucun affect. Je veux dire la "révélation" ne me fais rien du tout en fait. Je ne sais pas trop ce que j'en attendais... C'est parce que techniquement rien ne change. Quand j'en ai parlé à ma mère par exemple (je ne savais pas trop comment lui dire, je l'ai fais avec des pincettes) elle m'a répondu "d'accord, ok". J'ai l'impression que si je lui avait dis que j'étais brun ça aurait été pareil. C'est un peu la même réaction que j'ai ressenti quand la psy m'a dit: "voilà votre résultat, c'est très bien!" Réponse: "Ok."...

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Petitagore le Ven 22 Fév 2013 - 18:11

De fait, vu de l'extérieur, rien ne change. Les gens qui nous considéraient déjà intelligents avant que ce soit officiel ne sont pas étonnés, et ceux qui utilisaient toutes les ressources de leur mauvaise foi pour le nier n'en sont toujours pas empêchés.

Si vraiment ça ne te fait ni chaud ni froid qu'on te dise officiellement que tu es surdoué, ben c'est sans doute que ça ne te surprend pas, ou que tu as tellement peu de sotte gloriole qu'au fond tu t'en fiches... Ça n'a rien d'inquiétant ni de répréhensible, en tout état de cause: ça me paraît une confirmation supplémentaire de ton intelligence, voilà tout.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 18:23

Oui mais en admettant que ce soit vrai (si on passe sur la théorie que les psy nous disent ça pour nous faire gagner en confiance), je m'attendais à sauter au plafond, à ressentir un truc extraordinaire, à être reconnu, à pleurer, à me dire: "voilà pourquoi je me fais chier partout où je suis", mais en fait rien de tout ça, je m'en fous. Je suis super déçu en fait... (même si j'ai conscience que je me suis retenu comme toujours quand la psy me l'a dit, alors que j'en étais fier d'une certaine manière, mais sur le moment, plus maintenant.)

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Dark La Sombrissime Encre le Ven 22 Fév 2013 - 18:33

Je ne saurais te repondre efficacement parce que vois tu, je ne me suis pas encore fait teste mais je ne pense pas que ce soit grave que ca ne t'ait fait ni chaud ni froid... Peutetre que ton sentiment de vide est beaucoup plus profound et n'a aucun rapport avec le fait d'être surdoue ou non, tu comprends?

PS: desolee pour les accents et les mots bizarres, c'est grace au iPad.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Ven 22 Fév 2013 - 18:36

Guillaume a écrit:Oui mais en admettant que ce soit vrai (si on passe sur la théorie que les psy nous disent ça pour nous faire gagner en confiance), je m'attendais à sauter au plafond, à ressentir un truc extraordinaire, à être reconnu, à pleurer, à me dire: "voilà pourquoi je me fais chier partout où je suis", mais en fait rien de tout ça, je m'en fous. Je suis super déçu en fait... (même si j'ai conscience que je me suis retenu comme toujours quand la psy me l'a dit, alors que j'en étais fier d'une certaine manière, mais sur le moment, plus maintenant.)
Le test n'a pas fait de révélation, mais le non-test t'aurait peut-être travaillé.
Au moins, là, c'est fait.

Tu peux passer à autre chose si tu trouves que ça n'est pas plus pertinent que ça donc ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Mrs D. le Ven 22 Fév 2013 - 19:49

Bonjour Guillaume,

Je débarque sur ton fil que j'ai parcouru avec intérêt. Je me retrouve, comme probablement bien des êtres (zébrés ou non), dans la perception que tu as du temps. De même, le fait de me projeter dans une profession m'effraie plus qu'autre chose car rien a priori ne semble pouvoir combler mes attentes. La faute à la lassitude qui surgit toujours si rapidement ... Et à cette envie dévorante de tout découvrir, de parcourir le monde, d'apprendre ... Une envie multiple d'ailleurs qui me retient ici sans que je sache trop pourquoi. Par peur ? Ou surtout parce que je ne saurais par où commencer. Bref.

Quant à la manière dont tu as accueilli le résultat du test - j'ai vécu ça aussi. Ma réaction a été neutre devant la psy. Elle m'avait tendu les résultats et m'observait tandis que je pataugeais dans leur lecture, ne voulant pas croire au chiffre que je voyais et cherchant la réponse dans la liste des autres. Bien sûr j'étais satisfaite de découvrir cela plutôt que le contraire. C'était la clef à tout ce qui avait précédé. Mais ensuite ? La théorie du complot ? Oui Razz Pendant quelques jours. Parce qu'après tout, le test paraît si simple que l'on se demande comment un individu lambda pourrait y échouer. Passée cette phase, il y a eu le dépit. Rien ne va changer etc. La sensation d'un mal incurable. Puis, progressivement, j'ai réalisé que je pouvais cesser de culpabiliser à l'égard de bien des choses. Premier point positif. Ensuite, l'étape de l'intégration des rayures. Maintenant j'en suis à tâcher d'envisager la zébritude sous un angle positif. Malgré les difficultés qu'elle engendre, elle est aussi une grande richesse. Voyons donc ce que nous pouvons en faire ! Petit à petit, je me sens autorisée à tout (encore faut-il parvenir à déterminer des choix) et gagne un (tout petit) peu en confiance. Reste à travailler sur la relation aux autres !

Désolée pour ce charabia Wink

Mrs D.
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Ven 22 Fév 2013 - 23:10

Merci Encre sombre et Cherokee pour vos messages. Effectivement, peut-être quelque chose d'autre à creuser ailleurs.

Merci aussi pour ton témoignage Mrs D. Le truc, c'est de savoir dans quel sens aller maintenant et quelles sont les questions à me poser pour avancer. Je ne sais pas si il y a des étapes à franchir après, si il y a des stades etc. Si quelqu'un a la notice ou un plan du process, je suis preneur! Wink

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Lun 25 Fév 2013 - 23:25

Une question me vient... J'ai l'impression que j'ai moins de blessures que d'autres ici. Je suis zèbre et j'en ai certains fonctionnements mais je ressens à un niveau moindre les "problèmes" liés aux zèbres.

Ma question est donc:

Si on ne rencontre pas, ou moins (en terme d'intégration social, réussite scolaire...) ces problèmes, est-ce du au fait qu'on s'est mieux adapté (donc moins atteint) ou que l'on est "moins zèbre/surdoué (je ne fais pas de distinguo) en ce qui concerne les fonctionnements? (Moins sensible, moins lucide, moins "trop", par rapport aux zèbres/surdoué typiques et je serais tenté de dire stéréotypique).

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Mar 26 Fév 2013 - 7:05

Sûrement pas "moins Z"... Il n'y a certainement pas de réponse unique. Déjà, parce qu'il n'y a pas de personnalité unique du surdoué, tous ne sont pas hypersensibles, hypergentils, hyperpoètes etc etc. Ensuite, parce que la façon dont la vie et notre entourage ont reçu notre personnalité est plus que déterminante... Ensuite, en effet, la capacité d'adaptation de chacun joue... mais personne n'étant confronté exactement aux mêmes défis, on ne peut pas en conclure qu'on était "moins différent" ni "plus capable de s'adapter".
Même si on suppose qu'un facteur prédominant serait la régularité avec laquelle on aura répété à l'enfant Z qu'il était un extraterrestre dérangeant et la façon dont il y réagit, il y a tellement de facteurs internes et externes dans cette équation...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Mar 26 Fév 2013 - 11:20

En me basant sur mon expérience, je dirais deux choses. La première c'est qu'on ne m'a effectivement pas trop balancé ou fait sentir que j'étais différent. Je l'étais (le suis) mais sans que cela pose de problème pour mon entourage (proche ou un peu moins) a priori. Ensuite, quand je sentais qu'une différence était visible ou remarquée, je la gommais, l'atténuais, en évitant de poser trop de question, en simplifiant mes phrases (même si je n'ai pas un phrasé compliqué, je me bride beaucoup quand je parle mais c'est instinctif, pour ne pas utiliser de mots peu courants) ou rentrant dans le moule.
Je pense que c'est ça l'adaptation. Après, je pense qu'au bout d'un moment, ça pèse et notre moi intérieur commence à gronder de se sentir bridé. De mon point de vue, l'intégration et l'adaptation jouent un rôle prépondérant dans le mal-être. Après, peut-être que j'enfonce des portes ouvertes. Pour ma part, je me suis toujours senti comme tout le monde mais différent (au même titre que chaque individu est différent d'un autre) jusqu'à ce qu'on m'apprenne que j'étais "techniquement" effectivement différent. Pour ma part, je le vis mieux, je crois, depuis que je sais que mon sentiment de différence est fondé.

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 6:56

Bonjour , le titre de ta présentation me plaît énormément.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 7:02

Je pense que c'est ça l'adaptation. Après, je pense qu'au bout d'un moment, ça pèse et notre moi intérieur commence à gronder de se sentir bridé.

Donc le mot adaptation n'est pas le plus juste, CQFD. Lorsqu'on est adapté à un environnement, la façon dont on se comporte pour être en phase avec lui ne pèse pas, et réciproquement, si elle le fait, c'est qu'on n'est pas adapté mais qu'on se force. On s'habitue, on fait le caméléon, mais on n'est pas adapté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Zarbitude le Mer 27 Fév 2013 - 7:45

Bonjour Petitagore,

J'ai adoré quand tu as expliqué la façon de penser de seconde en seconde!

Ca m'a ramené à cette petite phrase qui popup régulièrement: surtout ne pas penser sans y penser Very Happy

J'y pense tout le temps lol!

Un petit mot pour toi Guillaume : avant je stressais tout le temps parce que j'avais peur de ne pas vivre assez intensément chauqe moment de ma vie. Je pensais à hier et à ce qu'il aurait pu être et je me posais mille questions sur demian.
C'était affreux! En faisnat ca, effectivement, je ne vivais pas!

Et puis j'ai lu La plénitude de l'instant" de Thich Nhat Hanh

Et depuis, lorsque je ressens encore ce vide affreux, je me plonge littéralement dans l'ici et le maintenant et c'est uniquement dans cet endroit que je sens que ca vit!

J'espère que ca t'aidera bounce

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Mer 27 Fév 2013 - 15:39

Un élément intéressant selon moi à 7'35" sur le fait (ou non, je m'interroge) qu'on puisse être surdoué/zèbre (c'est la même chose...) sans pour autant se reconnaître dans certaines caractéristiques (principalement indues par un surinvestissement du cerveau droit, je crois). Pour les HP présentant une homogénéité des résultats dans les 4 indices, les cerveaux droits et gauches semblent s'équilibrer. Dans le cas des résultats homogènes, on ferait donc moins appel au cerveau droit que les personnes présentant des résultats hétérogène (avec QIV bien au dessus). Les personnes ayant un résultat hétérogène y ferait donc plus appel. Ne serait-ce pas pour ça qu'ils perçoivent plus "les caractéristiques" HP? J'entends par là arborescence, sensibilité accrue, hyperlucidité etc...
Je dis peut-être une connerie et si quelqu'un peut m'éclairer ça serait sympa

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Mer 27 Fév 2013 - 15:49

Il faudrait admettre le bien fondé de neurodroitier/neurogaucher dans la douance. Après, je dis peut-être quelque chose que tout le monde sait mais étant donné que je ne l'ai pas lu, je préfère qu'on me le dise pour le valider.

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Invité le Mer 27 Fév 2013 - 15:53

Toujours lu que c'était une notion pas bien solide - que la douance consistait, toujours, à utiliser ses 2 hémisphères pour le prix d'un. Pas simplement à pencher plus d'un côté que de l'autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Guillaume le Mer 27 Fév 2013 - 16:05

L'étude en question (avec electroencéphalogramme) a montré que les personnes avec résultats hétérogènes (mais pas forcément dus au stress ou à l'inhibition intellectuelle je pense) ont un fonctionnement électrique du cerveau différent des HP homogènes en privillégiant le QIV sur le QIP et ont tendance à se reposer plus sur l'hémisphère droit quand les HP homogènes font la balance

Guillaume
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n'est pas nécessaire de se définir, il est par contre important de se connaître.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum