Le Chemin.

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Chemin.

Message par Invitado le Dim 20 Jan 2013 - 19:20

Apparemment, il n'existe pas.


http://www.zebrascrossing.net/t6355-la-petite-fille-et-le-masque-du-fantome



Peinture de Jim Warren.


Elle voulait rester innocente


Croire en l'avenir, croire au bonheur
Elle ne vivait que pour les autres et que par les autres
Pour elle, les Hommes étaient merveilleux, pleins d'espoirs.
Elle, elle voulait rester innocente
Croire en la magie, croire que tout était possible
Elle riait, souriait, parlait aux inconnus qu'elle croisait
Pour elle, chaque individu était un ange envoyé de Dieu.
Mais pendant une journée pluvieuse
Elle se mit à réfléchir
Elle s'évoquait ce qu'elle avait fait de sa vie
Elle pensait: "Qu'est ce qu'on a fait pour moi"?
Et pendant une journée brumeuse
Ses idées s'obscurcirent
Elle se perdit dans ses sourires, dans ses bonnes intentions
Elle ne croyait plus en eux.
Pendant une journée glaciale
Elle s'enferma dans son monde
Avec pour seule amie sa solitude
Elle, elle voulait juste rester innocente.
Edith Pradalié








Toi qui veut jouer à tromper les autres

Toi, qui a une carapace sur le dos


Apprends que même les personnes les plus détestables attirent les sympathies.

Toi, qui veut rester toujours seul

Toi, qui te conduis comme un ermite

Toi, qui te fous des autres et des malheurs d’autrui sache qu’où tu iras, il y aura toujours quelqu'un à tes côtés.

Toi, qui possède une intelligence rare

Toi, qui souris parfois

Toi, qui peut-être doux parfois

Toi, tu le sais que tu te mens.

Même en te cachant derrière ta méfiance et ton arme de défenseurs, il y aura toujours quelqu’un qui te reconnaîtra.

Et là, tu seras perdu, mais tu sauras au moins… Que c’est TOI.

Edith Pradalié








Personne ne doit oublier le vent

Personne ne doit oublier le vent quand il prépare ses voiles


En premier, tenez vous à l'extérieur, sentant le vent sur votre figure, notez sa direction et sa force...


Puis, installez les voiles de votre bateau, pour le diriger vers votre but. N'oubliez pas de revérifier le vent, car il change continuellement.

On aimerait marquer un temps d'arrêt, après chaque progression de nos accomplissements. Quand on pense que tout va, quelque chose se produit: les enfants grandissent, on doit prendre sa retraite, de nouveaux voisins arrivent... Tel un bon marin, nous devons constamment réajuster nos voiles.

Qu'un changement soit le bienvenu ou pas, nous devons nous y ajuster. A force de trop tenir à nos rêves, nous pouvons passer outre à la réalité. En faisant la paix avec le changement, nous grandirons et serons transformés au delà de toute espérance.

Auteur inconnu



C'est parti....


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Dim 20 Jan 2013 - 20:48

ce titre était pour toi...... Wink
quand j'ai vu ta peinture de jim warren sur l'autre fil j'ai pensé à celle ci car je me souvenais qu'il a fait plusieurs peintures avec le chemin dessus!

je vais chercher quelque chose de sympa pour inaugurer ce nouveau "chemin"
en attendant un petit lien.....
.http://www.association-chemins.fr/textes/texte_sagesse.pdf

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Dim 20 Jan 2013 - 21:00

C'est super merci ! et je suis allé rechercher les cycles de respiration sur 4 temps dont parle Siamois93 au début de mon autre fil :


As-tu déjà essayé de respirer sur ce rythme : 1-4-2-4 ?
1 temps pour l'inspir.
4 temps pour garder l'air dans les poumons.
2 temps pour l'expir.
4 temps à vide.
Sans forcer, respirer le plus doucement possible lors de l'inspir et de l'expir.


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Dim 20 Jan 2013 - 21:11

oui tu m'en avais parlé et j'avais essayé,je viens de le refaire .....et c'est ......pas facile à décrire!
je vais le faire un peu plus longtemps pour trouver les bons mots
en parlant de Siamois93 ça fait un moment qu'on le voit plus.....j'espère qu'il va bien.....
ps:j'aime beaucoup les textes que tu as mis ,ils sont tout çà fait ce que je ressens.....

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Dim 20 Jan 2013 - 21:41














MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mar 22 Jan 2013 - 21:43






Le levain



Bien plus digeste de par sa structure chimique : fermentation lactique (qui dégrade les amidons) au lieu de fermentation alcoolique dans la levure de boulanger (déshydratée ou pas).

Le pain au levain bénéficie d'un goût incomparable et se conserve plus longtemps.


La difficulté réside dans "le tour de main" à prendre (qui peut venir immédiatement, repartir, revenir à jamais, cela dépend des gens) et non dans la durée. Ce sont les "levées" qui sont longues (à prévoir pour les rafraîchis de levain et la quantité de pain sur quelques jours, entre ces moments où l'on nourrit le levain et où il croît en prenant en compte les "temps" de levée du pain lui-même, qui tournent autour de 8 à 12 h. Vous, vous ne faites rien, vous le laissez tranquille). Pas la préparation.





Voici trois sites d'où j'ai tiré mes "premiers pas" en matière de culture de levain et fabrication de pain (j'en loupe toujours quelques fois, car de la "bonne santé" du levain dépend la qualité du pain).
Aussi, je suggère de ne créer que de petites quantité de pain au début et/ou d'alterner avec des créations de brioche (pour le week end par exemple) dont le tour de main me semble plus "accessible".
Je ferai un autre commentaire sur l'élaboration d'une brioche.


Pour une meilleure visibilité et lecture (visualisation...) de la procédure, je place les liens qui m'inspirent et vous décris ce que je fais.



Un site qui parle du levain, mais pas seulement. Certains produits que l'on peut élaborer soi-même et qui ne prennent pas tant de temps que cela, mais il faut s'en occuper consciencieusement (être ici et maintenant par exemple et ne pas penser à un truc qui n'a rien à voir où imprime une pensée négative ou décourageante) :

http://www.cfaitmaison.com/levain/qualites-avantages.html



Celui-ci effectue une comparaison Levure-levain. On peut mélanger les deux, lorsque le levain est un peu faible ou pour d'autres raisons (levure sur levain : poolish)

http://fairesonpain.free.fr/index.htm



Tout sur le pain au levain

http://cuisine-facile.com/four/recette-levain-naturel.html



Pour ceux qui préfèrent les schémas, tableaux :

http://www.cfaitmaison.com/levain/tableau.html#tableau






Le levain est vivant :

Une chose à ne jamais perdre de vue pour bien "connaître" son levain : il est vivant, par conséquent il naît, il vit et meurt. Des conditions se doivent d'être respectées pour sa survie :

- une température moyenne (il adore la chaleur, mais supporte, 15°)
- le "rafraîchis" : enlever une petite partie (par exemple si commencé par 200 g de farine et 100 gr (100 ml = 10 cl) environ d'eau. Le lendemain (devrait avoir "gonflé" d'au moins 100 gr dans les jours moyens, l'hiver), ôter 100 gr et remplacer par le poids ôté et un + pour les périodes de faible intensité (perso je place : 100 gr de farine et 60 gr d'eau). Donc les 300 gr de départ + 100 de croissance - le poids ôté 100 gr et + celui rajouté (avec un peu plus) revient à 400 gr, le surlendemain il y en a minimum 100 gr de plus....

Rafraîchir = toilette du levain (lorsque l'on ôte un peu de levain) et repas : lorsque l'on rajoute la farine et l'eau "nouvelles".
La fréquence des rafraîchis dépend de la température : lorsqu'il fait chaud, il a "moins faim". Mais au minimum, deux cuillères de farine pour une cuillère -vous pouvez rajouter 1/2 si trop épais- après avoir ôté une cuillère a soupe de levain (mais si il semble en forme, ne rien ôter).

En principe il double lui-même de volume, je vous laisse consulter les liens pour vous faire une idée : en deux à trois rafraîchis (donc en en ayant enlevé au passage), on peut partir de 50 (25 +/- 25 d'eau) gr et en arriver à 250 gr -le lendemain même si le levain est "fort"-.


- L'odeur rappelle celle des pains de "paillasse" avec cette pointe d'acidité. C'est cette odeur + les bulles (comme une mousse épaisse), le fait qu'il soit "monté" (doublé de volume : si parti de 50 gr, le lendemain devrait avoir atteint 100 g en moyenne...sauf lorsqu'il né, il a besoin de prendre et constitue le "bulles" plus qu'il ne croît) = croissance.

Une odeur "de vinaigrette" indique que le levain a "faim" il manque d'eau et/ou de farine.

La mort se reconnaît très facilement à la fois à l'odeur (épouvantable, ce n'est plus du tout de la vinaigrette, ni même du vinaigre) et l'aspect totalement lisse, plat....mort.






Pour les "ingrédients" :


- un pot type "le parfait" où le caoutchouc est retiré avant de fermer le couvercle, pour laisser respirer le levain, sans qu'il reste la "proie" de bactéries, insectes ou autre.
Les pots dont le couvercle est à vis ne sont pas très approprié ou alors retirer le couvercle et placer sur le pot où le levain, naît et vit, une mousseline, ou papier percé de très petits trous...le mieux sont les couvercles un peu perméable (toujours pour laisser passer l'air).

- Il faut prévoir un pot de 250 gr pour commencer (la contenance d'un pot de confiture "bonne maman").
Placer 50 gr de farine et 50 gr d'eau (entre 30 et 50), il est plus aidé pour lui de "naître" ou de "prendre" si le milieu est un peu plus liquide qu'une pâte.
Pour la farine, il est conseillé de prendre de la farine complète et bio. Perso. Je prends de la farine raffinée type : T55.

- de l'eau donc : 40 à 50 gr. Encore une fois, il est déconseillé de prendre de l'eau de source, mais cela dépend du calcaire de votre eau du robinet. Chez moi, l'eau est très peu calcaire et celle du robinet convient très bien.


Certains rajoutent du sucre (une cuillère à café) pour "booster" le levain. Perso. j'en ajoute lors de "sa naissance" et en ce moment où son "milieu" est plus froid (mais pas tous les jours).



Garder dans un endroit, le plus chaud possible (je ne sais pas si à côté d'une source de chaleur, comme un radiateur est une bonne idée. N'ai pas essayé).
Un endroit où il n'y ait pas de courants d'airs et pas trop de passage (qu'il puisse vivre en paix).

Il est également possible de le faire sécher en cas d'absence, la technique est dans le site que je donne en lien : cuisine facile.





Et suis à disposition pour toute question afin d'éclaircir un point obscur.
Avec ces techniques vous bénéficiez outre de la possibilité de faire du pain, des brioches, croissants (me semble plus difficiles, je n'ai pas encore essayé) et aussi de la pâte à pizza épaisse (le temps de levée du levain est d'environ entre 4 et 6 h lorsqu'il est "en forme", pour la pizza. Car s'approche plus de 12 h (un peu plus d'une nuit), pour le pain).



Tableau des conversions et équivalences :


http://faqfrc.free.fr/poids_liq.htm

http://www.ptitchef.com/recettes/tableau-des-equivalences-fid-96624


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Mag le Mar 22 Jan 2013 - 21:59

Vivat super important ce que tu dis sur le levain !!! et ça explique pourquoi tout le monde est malade avec le pain à la levure chimique ajouté aux "blés modernes"...Bravo !
te répondrais sur mon fil plus tard... fatiguée là...
Belle soirée nuit etc Very Happy

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mar 22 Jan 2013 - 22:06

je passe tres en retard pour te faire un coucou car tres eparpillée aujourd'hui entre les t^ches imposées le manque de sommeil j'ai dormi seulement une heure au final car trop de choses a faire que je ne voulais pas procrastiner......je vais prendre le temps de te repondre aussi sur ton autre fil


le pain au levain;lol j'y repensais avant hier en en parlant avec quelqu'un qui voulais essayer de faire son pain et je lui ai conseille de faire son levain car c'est vrai que c'est icomparable et naturel........sans compter le plaisir de voir le levain pousser comme on regarde une plante sortir de terre,ou une fleur eclore......j'ai deux livres sur le pain maison si ça t'interesse je peux te laisser quelques recettes,il y a aussi des pains etrangers donc je vais les sortir et voir ce qui pourrait être interessant!
gros bisous ....j'ai suivi le fil du projet ça me titille de plus en plus mais je ne sais pas encore comment me presenter et surtout que vais je proposer car il faut faire sans attendre qu'on nous dise,je suis d'accord avec ça mais ne sachant pas ce qui est dejà en place ou pas ,j'ai du mal à savoir ce qu'il pourrait manquer pour que j'apporte ma pierre a l'edifice mais je veux faire partie de se projet,car je sais que c'est une opportunite pour moi de faire valoir mes qualites pour aider les autres!

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mar 22 Jan 2013 - 22:13

un petit coucou Mag....... Un ange Long hug il faut que je vienne faire un tour sur ton fil ,ça fait un moment que je le dis mais oublies.......je corrigerais cette erreur tres prochainement........bises

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mar 22 Jan 2013 - 22:54


Coucou Mag et mumu,

Pour le pain, mumu, tu peux, si tu veux, laisser des recettes sur ce fil.
Comme je l'ai dit sur celui de Mag, je vais l'utiliser pour échanger recettes en tout genre et faire connaître des initiatives diverses et variées.
Ne veux plus tourner en rond sur le forum, il faut que j'en fasse quelque chose.

Vais chercher les descriptions précises des procédés chimiques qui diffèrent entre le levain naturel (on prend la même farine que l'on utilise pour le pain, ou de la farine bio et/ou complète) et la levure plus importantes qui n'y paraît.

En plus les blés modernes (et plantes "boostées") où un agriculteur en colère déplorait sur agoravox, il y a quelques temps, que son métier ne consiste plus qu'à vouloir faire vivre à tout prix des plantes qui ne demandent qu'à mourir.


Dès que j'aurai fait le tour du levain. J'alternerai avec une recette de produits cosmétiques ou ménagers.


Pour l'association, peut être devrais-tu écrire à Cyril (en MP) afin d'échanger un peu avec lui. Afin de te faire une idée et lorsque tu es décidée, je résume les échanges que nous avons tous eu depuis, par mail. Sur quoi tu pourrais aider ? on a besoin de tous les talents.

Nous sommes déjà 6.


Bonne nuit Mag.


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 0:50

Je viens de trouver ce petit texte issu d'un site dont je placerai le lien en bas, qui résume très bien la différence entre "levure chimique" (les paquets roses pour les gâteaux), la "levure de boulanger" (déshydratée ou fraîche, en cubes) et le "levain".
Il met bien en évidence les diverses "activités" des bactéries et levures qui forment le levain (alors que les levures sont essentiellement constituées de levures, comme leur nom l'indiquent).

Enfin, j'ai pu constater ce qu'il dit : le levain devient acide lorsqu'il a faim, et aussi lorsqu'il a "froid" (en ce moment, il vit, mais est acide).
Pareil pour la pâte : une plus molle (donc un peu plus d'eau par rapport à la farine, on se base sur la quantité de farine pour le pain, mais aussi pour le levain et minimum moitié d'eau) permet à la pâte de mieux "lever".

Avec un peu plus d'eau, la pâte est collante, mais en la pétrissant bien et ajustant quelques pincées de farines pour "décoller" sur le plan ou les mains. Elle devient lisse et moins collante.
Mais une pâte trop molle sera trop collante et ne tiendra pas au four, il faudra la mettre dans un "moule" ce qui complique un peu la cuisson.
Et effectivement, il y a un risque d'échec (la pâte du pain -final- ne lève pas ou pas assez, ou pain trop acide -mais ça, on peut le corriger par des rafraîchissements plus rapprochés. Mais si la ne lève pas...il y a peu de recours -à moins de faire un poolish : levure sur morceau de pâte et laisser encore lever après avoir pétri-).

D'ailleurs, je fais mon levain sur de la farine blanche, alors que je le devrais sur de la farine complète...il faut que je reconsidère ce point.





Un peu de microbiologie


L'homme a fait du pain - et du bon pain - pendant des millénaires sans même soupçonner l'existence des micro-organismes ! Lorsque la pâte à pain augmente de volume, c'est sous l'action de bulles de gaz carbonique qui se forment et y restent emprisonnées.
Ce gaz peut être produit soit par des êtres vivants - bactéries ou levures - soit par la décomposition d'une substance chimique. Dans le cas du pain, qu'il soit au levain ou à la levure, c'est toujours le premier processus qui intervient.
La production de gaz carbonique par une réaction chimique est le propre de la levure dite «chimique» (ou «alsacienne») à base de bicarbonate de soude.

Les micro-organismes qui se développent lors de la fermentation du pain appartiennent à deux grandes « familles » : les bactéries et les levures (champignons microscopiques composés d'une seule cellule). Dans la panification traditionnelle au levain, utilisant un levain spontané, on laisse se développer les micro-organismes présents dans l'air, sur les grains de blé, dans la farine et à la surface des récipients. Et là, on trouve de tout : de très nombreuses espèces de bactéries et des levures dites «sauvages». Tout ce petit monde croît et se multiplie, le rôle joué par les différents types de micro-organismes dépendant des conditions de la fermentation : matière première utilisée, température, consistance et travail de la pâte.

Les bactéries sont principalement du type «lactique» ; elles appartiennent à la même famille que celles qui transforment le chou en choucroute ou qui font cailler le lait. Leur principale fonction, dans la panification, est de transformer les sucres en acide lactique.
Quelques-unes d'entre elles - dites « hétérofermentatives » - produisent également de l'acide acétique. Les bactéries lactiques acidifient le pain, mais ne le font guère lever.
Ce sont, en effet, les levures qui produisent le gaz carbonique responsable de la levée de la pâte.
Tout l'art de la panification au levain consiste à maintenir un bon équilibre entre les bactéries et les levures. Si rien ne remplace les tours de main et l'expérience, il n'est pas inutile de connaître les exigences respectives de ces deux catégories de micro-organismes.
Les bactéries lactiques sont favorisées par une température assez élevée (environ 30 °C), alors que les levures préfèrent une température un peu plus basse (22 à 26 °C). Mais ces mêmes températures basses font le jeu des bactéries lactiques hétérofermentatives (qui produisent de l'acide lactique et de l'acide acétique) au détriment des bactéries homofermentatives (qui ne produisent que de l'acide lactique). Or, c'est principalement l'acide acétique qui est responsable de la saveur excessivement acide de certains pains au levain.

Voilà pourquoi les pains au levain deviennent souvent trop acides lorsqu'on les met à lever à une température insuffisante. Par ailleurs, les levures préfèrent une pâte bien aérée - d'où l'importance du pétrissage - et pas trop consistante. On constate, de ce fait, que les pâtes « molles » lèvent mieux que les pâtes trop fermes.


Dans le pain à la levure, au lieu de laisser se multiplier les bactéries et les levures présentes naturellement dans le milieu, on apporte une quantité massive de levures, ou plutôt d'une espèce de levure, Saccharomyces Cerevisiae, la levure de bière.
Apport massif même s'il ne s'agit que d'un petit cube, puisque 1 gramme de levure de bière fraîche contient 10 milliards de cellules de levure. Inutile de dire que, dans ces conditions, les malheureuses bactéries lactiques n'ont pratiquement pas la possibilité de se multiplier. D'où une fermentation presque exclusivement alcoolique.
Les levures, en effet, transforment les sucres en Gaz Carbonique et en alcool, ce dernier s'évaporant lors de la cuisson du pain. Cette fermentation produisant beaucoup de gaz carbonique, on obtient un pain bien levé, avec de grandes alvéoles, comme notre baguette nationale. La panification au levain sur levure est un système intermédiaire, dont nous reparlerons.




Les avantages du pain à la levure

Si, au XVIII e siècle, le pain à la levure a détrôné, du moins dans les villes, le pain au levain, ce n'est pas par hasard. Moins compact et moins dense, il plaît au consommateur, et en particulier au citadin. Il plaît davantage encore aux boulangers : la panification devient beaucoup plus facile et plus rapide : plus de levain à préparer, le pain lève deux ou trois fois plus vite. Les risques d'échec sont pratiquement nuls ; avec la levure, on est sûr que le pain sera toujours bien levé.



Les avantages du pain au levain

L'avantage le plus immédiat est, bien entendu, la saveur, nettement plus agréable et plus subtile que celle du pain à la levure. Autre avantage considérable : la conservation. Un pain au levain bien fait rassit lentement et reste très bon pendant une semaine et souvent davantage. Le pain à la levure, au contraire, rassit en une journée.

D'un point de vue diététique, enfin, le pain au levain est bien préférable. L'acidification et le travail enzymatique effectués par les bactéries lactiques facilitent sa digestion et (contrairement à ce qui se passe dans la fermentation à base de levures) décomposent la plus grande partie de l'acide phytique contenue dans les céréales complètes (écorce du blé).
Ingérée en trop grandes quantités, cet acide, se combinant aux minéraux de l'organisme, en particulier le calcium et le magnésium, peut être cause de déminéralisation.
La fermentation au levain s'impose donc pour les pains à base de céréales complètes.
Pour les pains, et surtout la pâtisserie, à base de farine bise ou blanche, on peut accepter la levure, d'autant que ce ne sont pas des aliments de base."





http://julienlevasseur.free.fr/Faire%20son%20pain%20au%20levain/le%20levain%20la%20levure.htm




Dans les liens que j'ai placé dans le premier message sur le levain, il y a une animation vidéo (dans cuisine facile).


Voici une vidéo du mouvement du levain réalisé en accéléré, car cela se passe sur plusieurs heures :





Et l'aspect du levain lorsqu'il est en "pleine forme" :




Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 1:16

instructif tout ça j'ai pas le temps de voir les videos tout de suite mais les visionnerais tout a l'heure,quand je postrerais mes recettes,j'en ai selectionnée quelques unes!dis moi tu le cuit comment ton pain?
car la cuisson est tout aussi importante que le levage.......

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 1:25


Par contre, pour l'instant je fais avec les moyens du bord : un four tout simple.


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 1:37

moi aussi mais j'ai lu je ne sais plus où qu'une brique refractaire placée dans le bas du four et un peu d'eau dessus quand le four est chaus pour que le pain soit moins dur apres!il y a aussi l'idée de la cocotte en fonte qui avec son couvercle fait ce même effet de cuisson ......j'ai la cocotte en fonte mais n'ai pas encore testé.....je vais reverifier mes sources la dessus et posterais aussi ce que j'ai trouve ,mais plus tard dans la nuit car je potasse un peu sur le projet car je veux me preparer au mieux avant de me lancer vers ma presentation,il faut que j'ai des choses constructives a dire et a faire.....etudiant aussi en ce moment sur toutes les methodes de devellopement personnel que je trouve,je pense que ça devrait apporter un plus peut être dans le suivi post appel....(ce n'est qu'une idee ,a creuser pourquoi pas!) mais je me prepare c'est pourquoi je ne post pas beaucoup ce soir j'essayes de faire tout ce que j'ai a faire sans rien oublier,je me fais des listes dementielles!lol mais realisables!
donc pour les recettes et autres choses je m'y mettrais apres avoir fini mes plannings!
les phénix en action......utiles de surcroit!

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 2:32


Oui. Il faut humidifier l'environnement du pain durant la cuisson pour que la croûte soit croustillante.
Pour ma part : je pulvérise de l'eau sur le pain régulièrement durant les 10 premières minutes de cuisson (ou j'ai tenté, ça marche aussi : placer deux verres (en fait j'avais choisi de petits bols en terre, peur que le verre ne supporte pas) d'eau conséquent dans le four lors du préchauffage et durant au moins le début de la cuisson).


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 4:43

Etant partie sur "le levain" le nez dans le guidon, j'ai oublié de dire que tes petits textes avec images décorent à merveille ce nouvel espace.

en voici un, tiré du site que tu connais :


Les framboises


C'est une parabole Zen...


Un homme qui traversait un champ se trouva nez à nez avec un tigre.


Il s’enfuit, le tigre à ses basques. Arrivé au bord d’une falaise, il s’accrocha à une liane et se balança. Le tigre le flaira d’en haut. Terrorisé, l’homme baissa les yeux : tout en bas, un autre tigre attendait, s’apprêtant à n’en faire qu’une bouchée.

Deux souris, l’une blanche, l’autre noire, se mirent à ronger la liane, petit à petit. Juste à côté de lui, l’homme aperçut une framboise qui promettait d’être savoureuse. Se tenant d’une main à la liane, il cueillit la framboise de l’autre.

Qu’elle était succulente !

Auteur inconnu

Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 5:14

je suis tres friande de ces petits textes........quand j'en trouverais d'autres interessants je viendrais poster ici ,je trouve que ça correspond bien au titre de ton topic......
je ne sais pas si je vais pouvoir poster ce soir les recettes car un peu fatiguée mais au pire si mon coup de barre passe pas je les mettrais en premier demain avant de poster quoi que ce soit d'autre.....
en tout cas se fil fais penser au renouveau c"est apaisant......

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 5:23



Vais aller me coucher car je tombe également de fatigue Au dodo !


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 5:29

je te souhaite une tres bonne nuit reparatrice pour attaquer une nouvelle journee de serenite ,et d'etudes! Bear hug Un ange

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 8:32

POUR LE PAIN MAISON......

LA RÈGLE DE "70"

utilisez cette regle pour savoir si la temperature est correcte:ajoutez à la température ambiante celle des ingredients:
TEMPÉRATURE AMBIANTE:20°C
+FARINE: 20°C
+EAU:30°C
TOTAL:70°C
le résultat ne dois pas être inférieur à 70C en comptant que la température de l'eau doit être comprise entre 30 et 35°C selon les saisons

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Jan 2013 - 10:08

bon bah mon scanner ne veux pas fonctionner mais je crois savoir quel est le probleme et je pense pouvoir le regler dans la journée quand j'aurais recu le cable de mon lesteur portable par colissimo !comme ça je pourrais recuperer mon autre portable (je devais reparer windows mais vu que l'ami que j'hebergeais m'a embarqué en demenegeant le cable qui me sert à brancher le lecteur de l'autre portable car celui ci est mort!) donc des que je le recois je m'y met!j'aurais pu recopier mais un boulot monstre car pas mal de recettes que je veux mettre.......est ce que tu as déjà fait ton propre vinaigre kathy?

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Mer 23 Jan 2013 - 23:36


Pour la température, cela semble important, car, en effet, le levain s'épanouit dans des ambiances plutôt chaudes.

Pas encore. J'attends de pouvoir me procurer un vinaigrier. Mais petite, je regardais mes parents et grands parents faire. C'est simple, la seule difficulté est dans la "création" de la "mère de vinaigre". J'ai vu sur le net qu'ils vendent les bactéries : Mycoderma Aceti" (acétobacter) pour constituer cette mère. Mais je préfère le faire à l'ancienne, même si c'est plus long.


Au fait, tu sais comment verrouiller un ancien fil dont tu es l'auteur ?


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par ♡Maïa le Jeu 24 Jan 2013 - 0:11

EkaterinaOndirignee a écrit:Au fait, tu sais comment verrouiller un ancien fil dont tu es l'auteur ?
Bonsoir Ekaterina,
il suffit de demander à un admin je pense.
Bonne nuit Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Invitado le Jeu 24 Jan 2013 - 0:40



Merci Mog*why.


Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Jan 2013 - 0:45

coucou je t'"avais repondu mais mon message a disparu!
pour lamère du vinaigre tu peux en attendant d'avoir un vinaigrier(moi aussi j'en cherche un) faire ta mère de vinaigre avec une ancienne mère que tu peux recuper dans un bon vinaigre....puis la faire croitre!

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Chemin.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum