Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par Pieyre le Ven 1 Sep 2017 - 15:49

Pour ma part, je suis assez sociable, et pourtant le plus souvent j'ai été solitaire, peut-être parce que je me suis senti seul y compris au milieu des autres, et que cela ne favorise pas de rester longtemps dans un groupe.

Mes premiers souvenirs d'école, ce sont des moments d'étonnement d'être parmi les autres enfants, sans bien comprendre ce que je faisais là, tout en l'acceptant sans trop de peine : c'était comme ça. Il y avait là quelque chose de l'angoisse qui allait m'accompagner toute ma vie, mais pas trop, juste une impression de décalage. Dès lors qu'on m'acceptait dans un groupe, c'était une source de plaisirs; mais j'ai l'impression que je ne faisais pas grand-chose pour l'intégrer ou m'y maintenir. En primaire, je me souviens d'avoir déambulé dans la cour de récréation en regardant les autres jouer, en m'interrogeant sans doute... Je devais participer aux jeux parfois, peut-être même souvent, et avec enthousiasme, mais c'est la tristesse, ou la mélancolie, qui a laissé des marques plus déterminantes. Il y avait l'univers des filles et celui des garçons. C'était normal et c'était bizarre en même temps. Dans la cour il y avait un peu de tout, certains se courraient après, d'autres échangeaient quelques mots en petits groupes, mais c'est comme si j'étais resté extérieur. Des filles jouaient à l'élastique, des garçons aux billes dans les espaces circulaires ménagés autour des arbres. J'aimais bien l'aspect dynamique de ce jeu de filles, mais c'était pour les filles. De toutes façons, j'était trop timide avec elles pour leur adresser la parole. Quant à celui des garçons, je ne comprenais pas comment ils avaient pu l'apprendre alors que moi non, ce qui fait que je ne pouvais me résoudre à leur demander de m'initier, me contenant de regarder. Il y avait des bandes de garçons; j'en faisais partie; mais une fois j'ai été dans deux bandes rivales, c'est-à-dire dans aucune au fond.

J'étais timide et pourtant turbulent. Dans mon quartier de banlieue j'avais suivi des plus grands et j'avais été moteur pour mener des activités avec des plus petits, qu'il s'agisse de jeux physiques ou intellectuels. J'étais celui qui prenait le plus de risques quand il s'agissait d'exercices d'habileté, notamment de grimper aux arbres. Mais j'ai été dépassé quand ceux de mon âge ont eu un deux-roues ou ont fréquenté des filles... Qu'est-ce que j'avais raté ? À chaque fois j'ai brillé dans un groupe quand j'ai su quoi faire, mais le plus souvent je n'ai pas pu acquérir les codes. Il était question d'affirmation de soi, de domination...

Par la suite, j'ai été de plus en plus solitaire. J'aimais discuter avec des camarades de classe, et j'étais estimé pour cela, mais je ne participais plus à aucune activité : je n'avais pas pris le bon pli. J'aurais pu; il aurait suffit qu'on m'invite; mais cela ne s'est pas tellement produit, et de moi-même je ne faisais pas l'effort. J'attendais que le temps vienne d'entrer dans la vie active. Il faut dire que toutes ces activités de jeunes qui singeaient les adultes, cela ne m'intéressait pas. Notamment leur goût pour la musiquette boum-boum de l'époque : je ne comprenais vraiment pas ce qui leur prenait. C'était l'adolescence, sans doute, et la post-adolescence qui se prolongeait; mais pour moi c'était juste un âge; cela ne nécessitait pas qu'on devienne bête et méchant.

Alors j'ai perdu un temps considérable dans la vie. En faculté ou dans le cadre d'un emploi j'ai eu des amis qui m'ont estimé, et auxquels j'ai été fidèle. Mais je ne les ai pas toujours conservés. Se contenter d'être ensemble, cela ne m'intéresse pas tellement si l'on ne mène pas des projets ambitieux, et je ne suis pas toujours capable d'en conduire moi-même. Alors tout fuit, tout passe...

Depuis une dizaine d'années cela va mieux, parce qu'il y a eu des lieux d'échanges sur Internet, et des relations, amicales ou amoureuses, qui s'instaurent plus facilement. Mais c'est par moments. Le plus souvent, je reste solitaire.

Je suis de ceux qui ont besoin qu'on leur propose quelque chose pour accomplir ce dont ils sont porteurs. Alors cela peut être bien. Aussi il me paraît utile de répondre aux sollicitations des autres, même quand on aurait tendance à attendre mieux en fonction de sa propre initiative, et ce n'est pas parce qu'on peut être déçu que cela doit nous faire rater des occasions.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20212
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par Bleuenn le Ven 1 Sep 2017 - 22:06

@CarpeDiem
Pour OVS, quand j'organise, il est vrai que je fais l'effort de parler à tout le monde et de surveiller que personne ne soit à l'écart (donc je fais des sorties à 7 maximum) mais tout le monde ne le fait malheureusement pas. Personnellement, j'essaie de repérer quelqu'un de mon âge qui semble sympa ou je parle aux gens à côté de moi mais il faut souvent faire le premier pas. Ce qui est usant à la longue, vu que normalement, ça devrait être moitié-moitié.
Mais je suis comme toi, ça "me saoûle" de faire une sortie chère pour m'ennuyer donc je préfère encore me faire un cinéma seule. Mais c'est vraiment une question de chance, j'ai passé de très bons moments (sans suite) comme je me suis mortellement ennuyée via OVS.

Je suis aussi très lasse mais comme personne ne fera le premier pas, je suis bien forcée de me bouger. Sinon, je finira ma vie seule. Je sais que ça va être compliqué donc plus je cherche, plus j'ai des chances de trouver. La difficulté est de ne pas se décourager.
avatar
Bleuenn
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 474
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 34
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Ven 1 Sep 2017 - 22:38

Bleuenn a écrit:@CarpeDiem
Pour OVS, quand j'organise, il est vrai que je fais l'effort de parler à tout le monde et de surveiller que personne ne soit à l'écart (donc je fais des sorties à 7 maximum) mais tout le monde ne le fait malheureusement pas. Personnellement, j'essaie de repérer quelqu'un de mon âge qui semble sympa ou je parle aux gens à côté de moi mais il faut souvent faire le premier pas. Ce qui est usant à la longue, vu que normalement, ça devrait être moitié-moitié.
Oui, c'est usant. Je te rassure, je suis très timide de nature (bien que, comme ça, ça se voit peu) mais je fais toujours l'effort de parler au maximum aux autres, que j'organise la soirée ou non.

Bleuenn a écrit:Mais je suis comme toi, ça "me saoûle" de faire une sortie chère pour m'ennuyer donc je préfère encore me faire un cinéma seule. Mais c'est vraiment une question de chance, j'ai passé de très bons moments (sans suite) comme je me suis mortellement ennuyée via OVS.
Le problème est bien là... Je n'ai absolument aucune envie de passer juste de bons moments sans qu'il n'y ait de suite! Je cherche à nouer de vrais liens, c'est pour moi, le but de mon existence... Passer un bon moment puis basta, ce n'est pas mon truc... Je n'ai pas envie de consommer puis jeter...
Mais ne t'inquiète pas, je me suis rendue compte que je suis une grande idéaliste, pour ça en tout cas!

Bleuenn a écrit:Je suis aussi très lasse mais comme personne ne fera le premier pas, je suis bien forcée de me bouger. Sinon, je finira ma vie seule. Je sais que ça va être compliqué donc plus je cherche, plus j'ai des chances de trouver. La difficulté est de ne pas se décourager.
Oui, tu as parfaitement raison...
Je suis tellement lâche au fond: je me laisse aller, plus l'envie de me battre, mais ce n'est pas la solution, je le sais.
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par chuna56 le Ven 1 Sep 2017 - 22:54

Y'a le forum des associations en ce début d'année scolaire. Je vais aller y faire un tour...
Tu n'as pas ca à Nantes ?
Trouver une activité qui te plait...

Franchement, tu t'entendrais avec merquibrasse, elle a les mêmes problématiques que toi, est très tournée nature...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9841
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Mer 6 Sep 2017 - 14:12

Je vais aussi aller au forum des assos ce samedi.

J'ai déjà des activités en tête, ce qui est bien. J'avoue être quand même frustrée (très) car je ne peux pas faire les sports que je veux (soucis de genoux).

Et les autres activités, plus créatives, je vais les réserver pour chez moi. Ce n'est peut-être pas une bonne idée mais je n'ai pas un budget extensif... Et puis, j'aime le sport et j'ai grand-besoin de me défouler (même si, justement, je dois me restreindre à des sports qui limitent cela) et j'espère perdre du poids, of course...

Je pense me lancer dans le QI Gong et le ping-pong.
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par ISIS75 le Dim 17 Sep 2017 - 17:24

@carpediem : les gens qui se retrouvent toujours au même point sur les forums sont les gens qui ne consultent pas, justement... Après, je pense qu'il y en a qui devraient se tourner vers des psy ou coaches spécialisés à propos de la douance ou du TPL, par exemple.


Dernière édition par ISIS75 le Jeu 21 Déc 2017 - 0:33, édité 1 fois
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2788
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par an.a.co.lu.the le Dim 17 Sep 2017 - 18:26

TPL, c'est quoi déjà ?

an.a.co.lu.the
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 467
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Lun 2 Avr 2018 - 20:56

Hello everyone!

Pour info, je sais pourquoi j'étais toujours dans cette situation: je suis dépendante affective. Grosse peur de l'abandon qui fait que je marque un énorme recul et ne m'autorise pas à aimer (amitié, amour) mais en même temps, je fais n'importe quoi pour que n'importe qui m'aime, m'admire ou que sais-je.
Cela va avec une tendance à me victimiser, à ne pas prendre mes responsabilités, faire mes choix, etc... Pour résumer, je ne me comporte pas comme une adulte bien que je sois intellectuellement pourtant tout à fait mature, je suis d'un autre côté immature affectivement.

On m'a dévalorisé, fait des choix à ma place, jamais vraiment laissé ma place, me laisser me construire... Donc zéro estime/confiance en moi... et ça, les autres le ressentent et ça n'inspire ni respect ni envie d'être mon ami(e) ou plus.

Voilà, si ça peut en aider d'autres.

Dans tous les cas, la prise de conscience de tout ça fait que j'avance bien. Je ne subis plus mes relations, j'ai pris beaucoup de recul et j'ai beaucoup lâché prise...
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Mar 3 Avr 2018 - 7:08

Bonjour
Cela fait des années que ma psy avec Qui je bosse pourtant Bien ma mise dans cette case "immaturité affective"
Et bien malgré toutes mes efforts rien à faire
La neuropsy qui a testé mes filles me dit que ça n'a rien à voir quant à la façon d'encaisser les émotions
Par contre pour l'estime de moi, y'a rien à faire
Quand je suis seule ça va
Des que je franchis ma porte vers le monde, si Je je mets pas mon masque je suis repliée
Je ne sais pas créer de lien d'égal à égal si il y plus d'une personne avec moi.
pour moi c'est une malédiction
Je n'aime pas cette notion de "victime" alors que tous les jours je lutte
La suradaptation est épuisante
Je suis intéressante quand je "joue" la mère svec les mêmes préoccupations
Ou sinon en seule à seule
Ah la ! Je suis l'interlocutrice géniale
On vient a moi
Je suis leur psy de comptoir
Mais dès qu'une deuxieme personne arrive, je sens mon énergie de groupe à zéro.
Je ne comprends ces synergies de groupe
Et j'en suis tellement malheureuse
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Mar 3 Avr 2018 - 7:16

Bonjour
Cela fait des années que ma psy avec Qui je bosse pourtant Bien ma mise dans cette case "immaturité affective"
Et bien malgré toutes mes efforts rien à faire
La neuropsy qui a testé mes filles me dit que ça n'a rien à voir quant à la façon d'encaisser les émotions
Par contre pour l'estime de moi, y'a rien à faire
Quand je suis seule ça va
Des que je franchis ma porte vers le monde, si Je je mets pas mon masque je suis repliée
Je ne sais pas créer de lien d'égal à égal si il y plus d'une personne avec moi.
pour moi c'est une malédiction
Je n'aime pas cette notion de "victime" alors que tous les jours je lutte
La suradaptation est épuisante
Je suis intéressante quand je "joue" la mère svec les mêmes préoccupations
Ou sinon en seule à seule
Ah la ! Je suis l'interlocutrice géniale
On vient a moi
Je suis leur psy de comptoir
Mais dès qu'une deuxieme personne arrive, je sens mon énergie de groupe à zéro.
Je ne comprends pas ces synergies de groupe
Depuis toujours je vois bien que je perçois pas Le "truc"
Et j'en suis tellement malheureuse
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Mar 3 Avr 2018 - 21:49

Anasoul, tout ce que tu me dis me parle totalement, tu me décris quasi mot pour mot.

Il y a immaturité affective comme un défaut et immaturité affective au sens clinique du terme (=trouble).

A voir comme ça (mais je ne suis clairement pas psy), je suis plutôt d'accord avec ta psy: on dirait effectivement que tu as une immaturité affective.

On peut être surdoué(e) et savoir s'imposer, être à l'aise (quand bien même le courant passe moyennement), ne pas se suradapter...

Le problème n'est pas le surdon mais ce que l'on fait de soi et pourquoi...

En d'autres termes, être en décalage, ça n'aide clairement pas... mais ça n'empêche pas d'être soi-même avec les autres et d'être bien intégré (je n'ai pas dit "apprécié par tous").

Le soucis, c'est lorsque l'on veut consciemment/inconsciemment être aimé à tout prix, on se fait caméléon, on se met dans la posture du parent/psy, etc... Et les autres sentent très bien comment on se présente à autrui.

Cela me fait penser au triangle de Karpman qui veut que l'on soit victime-persécuteur-sauveur (une même personne peut avoir plusieurs rôles). Ici, cependant, je dirais que nous avons, par défaut, le rôle de victime, ce qu'autrui perçoit tout de suite. Parfois, cependant, on a le rôle de persécuteur (quand la marmite bout), ou de sauveur (face un peu passive de notre personnalité).

Ne perds pas espoir. Par contre, pour moi en tout cas, à un moment donné, il faut se faire violence. Pour ma part, je me lance des défis, un peu comme un jeu perpétuel et je n'oublie de me féliciter même si je n'arrive pas au but fixé. Je trouve que j'ai déjà beaucoup progressé! Et pourtant, je reviens de loin! Wink

Donc, courage à toi!
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Mer 4 Avr 2018 - 15:29

Je t'avoue qu'à tant chercher Je n'ai plus ni explicaron ni solution.
la tu vois je viens d avoir un désaccord avec quelqu'un. Et on se permet de Me Parler comme à une enfant
De la part d'amis.
Je n'ai pas de solution
J'ai fini par me replier sur moi meme Avec les annees
Car je ne vais pas changer les autres et je dois m'accepter
Je veux dire ...
Y'a une adaptation naturelle à notre interlocuteur mais quelle demande une énergie telle que cela repose ... ben pas facile
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Mer 4 Avr 2018 - 19:26

AnaSoul a écrit:Je t'avoue qu'à tant chercher Je n'ai plus ni explicaron ni solution.
la tu vois je viens d avoir un désaccord avec quelqu'un. Et on se permet de Me Parler comme à une enfant
De la part d'amis.
Je n'ai pas de solution
J'ai fini par me replier sur moi meme Avec les annees
Car je ne vais pas changer les autres et je dois m'accepter
Je veux dire ...
Y'a une adaptation naturelle à notre interlocuteur mais quelle demande une énergie telle que cela repose ... ben pas facile
Ahhhhhhh non non non, et re-non!!!!!

Franchement, ça me peine vraiment. Ne laisse pas tomber. Il ne s'agit pas de changer non plus.
Je vais partager avec toi quelque chose que j'ai compris il y a de cela peut-être un an ou un peu plus, je ne sais plus...

Le tout, c'est d'arrêter, parfois (quand nécessaire) de se poser des questions. C'est-à-dire que tel que je te vois là, tu es en train de te dire: ouais, c'est pas cool leur comportement mais bon, ils ont le droit de me dire ça parce que ... blablabla.
NAN! STOP!

Peu importe s'ils ont raison dans ce qu'ils te disent! Tu n'es pas une enfant, tu n'es pas une demeurée (car parler à quelqu'un d'adulte comme à un(e) enfant, on est d'accord que ça revient à le/la prendre pour un(e) niais(e)), donc, tu peux tout à fait reconnaître qu'ils ont raison (si c'est le cas, of course) mais leurs dire très clairement que maintenant, leur ton hautain (je pense que l'on peut parler de ton "hautain" par rapport à ce que tu me dis), non, c'est fini, et qu'ils peuvent, en passant, te faire des excuses parce que tu n'es pas leur chien-chien, bonne à recevoir des remarques d'un ton acerbe/hautain (ou que sais-je...).

Le respect, ça s'obtient! Et oui, les gens qui se font respecter, c'est parce ce qu'ils savent dire non, poser des limites, exiger qu'on leur parle correctement, etc...

Encore une chose: okay, tout ça, c'est à toi de l'obtenir mais pas en criant, pas en étant acerbe, juste en étant ferme. Rien que dans la formulation. Si tu présentes quelque chose du style "tu ne crois pas que tu devrais me parler autrement?", tu commences mal voire complètement de travers. Parce que tu laisses la porte ouverte à du non-respect de ta personne. On ne demande pas à l'autre s'il pourrait éventuellement nous respecter (ça n'a pas de sens), on exige qu'il/elle nous parle autrement, nous traite correctement. Parce que c'est comme ça, ce n'est pas négociable. Oui, tu es imparfaite, oui, tu as des défauts, etc... et alors? Comme tout le monde... ça n'empêche pas de gros salauds de se faire respecter parce qu'ils ont confiance en eux, ils s'estiment et donc ne se posent pas de questions et ne tolèrent donc pas le non-respect de leur personne.

En fait, si tu préfères, tu n'as pas à te poser de questions sur si tu mérites tel ou tel comportement. Oui, on peut te dire des choses/les choses. Mais non, pas incorrectement. A toi d'exiger qu'on te parle bien, sur un ton normal, etc...

Si tu as du mal à comprendre le topo ou à voir que ce que je te dis est juste normal (ce n'est pas une critique), je t'invite à imaginer qu'un ami qui t'est cher subisse la même chose que toi. Quelle serait ta réaction? Ou qu'en penserais-tu tout simplement? Je parie que tu serais outrée, choquée et peut-être même que tu réagirais (très fortement)... Bah oui, parce qu'il faut tout simplement estimer que tu en vailles le coup et crois-moi, ce n'est pas parce que les gens qui t'entourent ont davantage confiance en eux, font les coqs, etc... qu'ils valent plus que toi ou qu'ils en valent tout simplement davantage le coup!

Voilà, j'espère que ça t'aidera à débroussailler le terrain! J'espère que tu ne prendras pas mal tout ça, au contraire, tout ça me fait de la peine, tu mérites mieux! Apprends à reconnaître ta valeur. Commence par faire un peu comme au théâtre et à jouer un rôle où tu t'affirmes chaque jour davantage. Prends-ça comme un jeu, un défi, sans te mettre la pression (chacun est comme il est) et félicite-toi toujours, aime-toi... Au final, ça sert à rien de se mépriser soi-même, à part passer une mauvaise journée de plus! Et les autres te mépriseront toujours assez, inutile d'en rajouter.

Pour tes amis, on peut en parler plus concrètement en MP si tu veux, courage en tout cas, te laisse pas faire!!!! Wink
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Mer 4 Avr 2018 - 22:04

BOnsoir
Non seulement je vois très bien Ce que tu me dis
Mais en plus ceSt très clair
Ca résonne en moi
Tu sais j'ai un caractère volcanique
La lave monte assez vite et ça déborde de partout
Apres 15 ans de thérapie, ça n'a pas changé.
Je n'ai aucun filtre pour empêcher les émotions de m'atteindre
Cesr pour ça que m'isoler après une soirée en groupe m'est salutaire
J ai les sens saturés qui redescendent en niveau.
Pour ce qui est de mes amis, j'en ai presque plus et n'arrive pas à nouer de nouveau lien
CeSt moi qui freine
J'oublie beaucoup de choses
Maintenant je note ToUt pour essayer d'oublier le Moins de choses
Cela me génère un mAnque de confiance supplémentaire. Car tot ou tard je finirai pas blessé quelqu'un en oubliant son anniversaire ou d'aller chercher un colis. J'ai oublié plus d'une fois d'aller chercher mes enfAnts chez la nounou. Je suis tellement absorbée dans une tâche que mon esprit se focalise lacdessus
Je regarde mon agenda plusieurs fois par jour
Je suis capable de me lever en oubliant des anniversaires importants alors que j'y aurai pense pendant 3 jours avant
C est horrible
Et avec le burn out ceSt pire que ToUt
Pour le respect, au delà du fait que les "méchants " Le font auSSI je pense compléter en disant que c'est être honnête et sincère avec soi même
Je n'aime pas donc Je Le dis
Je n'accepte pas donc Je Le dis
Ca se travaille
Peut être essayer avec des petits trucs ...?
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par boule-d-ombre le Jeu 5 Avr 2018 - 5:39

il y a une chose que les zèbres n'arrivent peu ou pas à faire c'est accepter le droit à l'erreur. Quand nous faisons une erreur pour nous c'est la fin du monde ou peu s'en faut. Pourtant combien de fois j'ai vu des gens qui s'aimaient vraiment oublier la date d'un anniversaire, d'une fête, ou toute date importante pour eux. pas par manque d'amour juste à cause de circonstances qui ont donné ça. j'ai réussi à passer ce cap pour moi il y a erreur et faute. l'erreur ça arrive nous sommes humains et surtout quand on s'en rend compte on corrige. la faute c'est quand il y a une erreur ET qu'on se refuse à la corriger et pour moi c'est ça que je n'accepte pas. déjà accepter d'être un être faillible et juste faire en sorte de vivre avec est déjà une grande chose, la peur de se tromper fait faire souvent partir la personne dans des extrêmes conduisant au burn out ou à l'incapacité de vivre.

après vouloir ne plus être hypersensible pour s'intégrer, j'ai tenté et j'obtiens de bons résultats enfin obtenais, car je me suis rendu compte qu'on exigeait encore plus ensuite. on exigeait bien sûr sans contre partie du coup j'ai arrêté. j'ai souvent entendu "il faut de tout pour faire un monde", et j'ai connu des gens qui m'acceptaient comme je suis et pas comme le système ou tout inconnu veut que je sois. Pour l'hypersensibilité le truc n'est pas de la stopper totalement mais de savoir avec qui on peut l'utiliser sans trop de problèmes. après vouloir être dans le moule pour coller aux autres... plus ça va plus j'ai des doutes même les gens dit 'normaux' semblent ne plus pouvoir y arriver en tout cas j'en vois de plus en plus qui préfèrent s'en passer.

ah aussi avoir peur d'être seul donne souvent un comportement qui vous exclue du groupe alors que venir sans tenter absolument de s'intégrer dans le groupe donne souvent l'effet inverse. je trouve ceci ironique les autres sentent quand on est en difficulté ce qui donne justement le rapport de force où l'on est inférieur. en avoir conscience change souvent la donne
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d’être sauvé ?

Message par Nyaga le Ven 6 Avr 2018 - 0:18

Salut CarpeDiem,

Je me reconnais totalement dans ton message. Tu étais peut-être seul dans la cours de récré mais pas dans ton expérience étant donné l’abondance de témoignages qui ont suivi.

Je m’excuse d’avance pour ce long message, mais je suis également à la recherche de réponses. Mes pistes de réponses, en ce qui me concerne, se situent au dernier paragraphe. J’espere que cela pourra t’aider même si c’est subjectif.


Moi aussi je regardais les autres enfants jouer dans la cours de récré, comme à travers une vitrine (impression que j’ai toujours aujourd’hui). Je ne comprenais pas pourquoi c’etait si facile de jouer pour eux, ni comment les groupes s’etaient constitués. Je me sentais vieille et j’avais l’impression de ne pas avoir leur innocence. En bref comment font-ils pour jouer alors qu’il y a des choses si grave dans la vie ? Et oui enfant grave.

Je pense aussi que je me mettais, en partie, volontairement à l’ecart. Un jour une camarade de classe était venue me demander si je voulais jouer avec elle et ses amies et j’avais répondu non. Ce qui ne m’empechait pas paradoxalement de pleurer en rentrant chez moi et de me plaindre de ma solitude.

Je me demande s’il ne s’agit pas d’un besoin extrême d’etre aimé de manière inconditionnelle. Mais aussi ma volonté de repousser les autres enfants était pour moi une manière de leur montrer que j’etais malheureuse. Mais bien sûr ce n’etait pas le rôle des autres enfants de le remarquer et les professeurs étaient plutôt absents à ce niveau là.

J’ai l’impression de reproduire ce même mécanisme aujourd’hui dans ma vie d’aldute. Je pense que la question à se poser est dans quelle mesure te mets-tu à l’ecart des autres volontairement (en tout cas ce l’etait peut-être au départ et ensuite devenu mécanisme inconscient) ? Et ensuite penses-tu que les adultes ont reconnu la souffrance que tu vivais à l’epoque (cette souffrance était peut être lié à un trauma vécu très tôt). Moi la perte d’un de mes parents.
avatar
Nyaga
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 23
Date d'inscription : 19/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Ven 6 Avr 2018 - 20:06

Merci à tous pour vos contribution. Je réponds dès que possible... pour l'instant, ça remue un peu à l'intérieur... Chaque post ici résonne toujours grandement en moi et me touche énormément...
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par Crystal Teinté le Ven 6 Avr 2018 - 20:20

Bonsoir,
Je sais que nous pouvons dialoguer ICI et donc si tu parles, tu n'es plus seule.
avatar
Crystal Teinté
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 110
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 40
Localisation : Le pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Dim 8 Avr 2018 - 14:19

Pour revenir sur la solitude
pour mon "accrochage" avec mes amis, voilà commet ça se profile : "si on peut rien te dire alors on ets pas vraiment des amis"
résultat, moi je sais plus comment m'exprimer pour ne pas donner ce sentiment
Soit je continue à me positionner et ça part en nœud de boudin : j'ai vraiment par le bon traducteur google pour réussir à parler quand il s'agit de me positionner sans que cela agresse.
soit je me tais donc j'encaisse en silence
soit je me repli à nouveau et reste dans le silence.
Moi je sais plus ...
J'ose pu répondre .. le temps passe, le silence devient de l'absence. pas bon ça ... mais je suis paralysée.
Ca me gonfle car pour moi c'ets que des quetsions d'égo et je m'enf ous de ces histories d'ego mais bon ...si je me trouve de mauvaise foi parce qu'au final j'ai aussi un égo qui fout le bordel

l'analyse de la situation ne me permet pourtant pas d'aboutir a des solutions possibles.

ce soir je voulais aller à al réunion zc de paris et je susi en stress total
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par lonewolfs2 le Lun 9 Avr 2018 - 19:55

J'ai toujours ete solitaire durant toute mes annees d'etudes absolument toute. jamais d'amis, on ma vite stygmatiser... j'essayais vaguement de faire des efforts mais les conversations m'ennuyais du coup je preferais rester seul. on me la fait payer harcelement humiliation etc... Je me suis jamais integrer totalement..

encore maintenant je n'ai pas d'amis quasiment pas de vie social, pas de vie sentimentale...

J'espere que c'est pas hors sujet ^^
avatar
lonewolfs2
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 08/04/2018
Localisation : Belgique Mons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Lun 9 Avr 2018 - 20:19

oh ben j'ai pas l'impressions que ce soit hors sujet
le truc c’est que les solitaires sont assimilés à des snobs je crois
genre "on est pas assez bien pour toi !"

ma fille cadette est muette quand elle est stressée du coup avec sa maîtresse ça passe pas

quant à moi ... j'en rajouterai pas une couche ...

j'ai déjà vu d'aitres personnes s'isoler comem toi

et je respecte
mais la plupart des gens le jugent
t'as déjà eu envie daller à une rencontre zebre ?
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par lonewolfs2 le Mar 10 Avr 2018 - 7:17

Oui si je sais m'y rendre y a pas de soucis.
avatar
lonewolfs2
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 08/04/2018
Localisation : Belgique Mons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Mar 10 Avr 2018 - 23:23

AnaSoul, j'ai moi aussi de gros problèmes de mémoire. Après, j'ai des années d'insomnies derrière moi. Mais je pense que c'est aussi et surtout le stress qui engendre tout ça (enfin, j'espère qu'il n'y a que ça). Et toi, avec ton burn-out, euh... c'est clair que ça n'aide pas.

Je suis d'accord avec Boule-d'ombre, il faut se reconnaître le droit à l'erreur... parce que malheureusement, on ne fait pas grand-chose sinon : on n'ose pas parler aux gens, ni faire ceci/cela, etc...

Après, pour clarifier les choses, j'ai ouvert ce post il y a un bail, je ne me sens plus seule enfin si, dans la mesure où on vit dans un monde où c'est beaucoup chacun pour soi, mais sinon, je fais très bien le caméléon... lol. Après, pour ce qui en est d'être apprécié, aimé et respecté dans ce que je suis, je ne pense même pas que ce soit possible. Vu que mes amis, mes éventuelles amours me manipulent, manquent de respect, etc... je vis ma vie du mieux possible sans rien attendre de personne (et pourtant, je suis une grande rêveuse et idéaliste). Je considère qu'on vit dans un monde pourri et je n'en attends rien. Je ne suis pas déprimée hein, juste réaliste à mon goût. Et depuis que je n'attends rien, ma vie se passe beaucoup mieux...

avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par AnaSoul le Mer 11 Avr 2018 - 9:47

je suis ravie pour toi si tu as une solution
Je t'avoue que cette solution en fonctionne pas avec moi

ton post est d'actualité pour d'autres zèbres
il fait parti de ces sujets récurrents de souffrance
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par CarpeDiem le Mer 11 Avr 2018 - 11:52

Bah ça... "fonctionne" faute de mieux... lol.
Je n'ai pas vraiment le choix. Il fut une période où, quand je vivais chez mes parents, je revenais chez eux à bout de nerfs tous les jours. Donc: énervée, dégoûtée, choquée... et des parents qui comprenaient parfois mais en général, je les saoûlais juste. Donc, bon après, t'apprends vite que les gens en ont rien à faire que tu vives mal ( ou même bien) les choses. J'ai appris à me taire et à dire: oui oui, tout va bien. Et à, à côté de ça, prendre du recul par rapport aux gens et surtout ne rien en attendre. Ce nest pas si facile que ça, j'ai renoncé aux vraies amitiés/amours, à l'idée que je pouvais compter pour quelqu'un, etc... mais du coup, je rentre chez moi calme la plupart du temps. Au moins, ça ne bousille pas ma vie chez moi.
avatar
CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne comprends pas pourquoi j'étais toujours seule enfant et continue de l'être...

Message par chuna56 le Mer 11 Avr 2018 - 22:20

Après, pour ce qui en est d'être apprécié, aimé et respecté dans ce que je suis, je ne pense même pas que ce soit possible.

Si si, c'est possible.
En temps et en heure, tu vas apprendre à trier, en écoutant ton intuition, et en sélectionner que les gens qui sont bons pour toi, et en éloignant les toxiques.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9841
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum