an alien's

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Jeu 17 Jan 2013 - 0:49

.


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:28, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Jeu 17 Jan 2013 - 1:04

"Il y a pour les hommes d'aujourd'hui un chemin intérieur, que je connais bien pour l'avoir parcouru dans les deux sens, et qui va des collines de l'esprit aux capitales du crime. Bien sûr on peut toujours le refuser, s'endormir sur la colline, ou se carrer dans le crime. Mais si l'on renonce à une part de ce qui est, il faut renoncer soi-même à être. Il faut donc renoncer à vivre ou à aimer, autrement que par procuration. Il y a ainsi une volonté de vivre, sans rien refuser de la vie, qui est la vertu que j'honore le plus en ce monde. De loin en loin, au moins, je voudrais l'avoir exercée."
Albert Camus



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Jeu 17 Jan 2013 - 12:25

6bouleauy a écrit:
... extra les citations (j'adhère à tout plein)
... et je pose donc un flambeau(-marqueur) ici à l'instant pour mieux suivre ton fil...
Merci de ton passage
Contente que les citations te parlent Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par 6 bouleaux le Jeu 17 Jan 2013 - 12:36

... ah ben si en plus tu rajoutes Camus... alors là !...

6 bouleaux
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 545
Date d'inscription : 02/10/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Jeu 17 Jan 2013 - 12:45

Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 20:00

Humeur du jour ....

(Björk's song):


if you ever get close to a human
and human behaviour
be ready be ready to get confused

there's definitely definitely definitely no logic
to human behaviour
but yet so yet so irresistible

and there's no map to human behaviour

they're terribly terribly terribly terribly moody
then all of a sudden turn happy
but, oh, to get involved in the exchange
of human emotions
is ever so ever so satisfying

and there's no map
and a compass wouldn't help at all







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 22:29

.


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Sam 19 Jan 2013 - 22:36

Je suis aussi souvent dans "l'absolue". Suite à une méditation ou l'observation intense d'un oiseaux, il arrive ce moment où "je" (qui n'existe plus vraiment je pense, c'est un abus de langage je ne sais m'exprimer autrement) ne vois plus d'un manière fondée sur l'identification. Je ne vois plus la forme, je ne vois plus l'oiseau, non pas dans le sens physique puisque que mes yeux le perçoive mais mon esprit ne l'identifie plus en tant que animal, oiseaux, ayant des plumes etc... Il n'y a plus que la vie qui l'anime. Il n'y que l'être. Comme une abyssal communion avec le monde, une paix qui englobe tout, sans pour autant que les notions d'espace et de temps ne rentre en compte, l'oiseau n'est plus ici, et je ne suis plus là. Cela est. C'est si dur de mettre des mots, des auteurs très intéressants sur ce genre d'états - Krishnamurti et Christophe Allain. Et les autres choses de la vie n'ont plus autant importance après. Le piège je crois c'est qu'après la jouissance de cet état on veut revivre sa.
Tu as fait ce genre d’expériences Pessoa ?

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 22:42

-




Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:46, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 22:46

-


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:45, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Sam 19 Jan 2013 - 22:58

J'aimerai te parler de quelque chose que je n'arrive pas à comprendre moi-même. C'est cet état d'extase, il vient puis il part. Cela faisais plusieurs semaines que je n'avais plus ressentis ces états, puis depuis quelques jours il m'arrive de sentir ma conscience "partir", se transformer et rentrer dans ce que l'on pourrait alors appeler l'absolue. Le truc c'est que j'ai peur, dés que je sens cette transformation je chercher à l'identifier et ça le dissous. Ex : Ce midi en gare, un moment je me suis dis.. tout est parfait. J'étais dans un état de pur amour selon Krishnamurti, ou je me réjouisser de chaque mouvement, que je voyais pour la première fois, aucunes questions ne me traversé l'esprit etc.. Seulement Smile, j'ai envie de vivre plus de ces moments comme je le vivais pendant plusieurs heures il y a des mois mais je me dis ( pourquoi ?) que si je cherche à les provoqué ils ne seront pas véritable alors je me sens coincé. Qu'en pense-tu ? C'est infiniment plus complexe mais la pauvre langue et le texte me limite, c'est presque frustrant.

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 23:36

eh bien déjà, vois-tu de quoi tu as peur ?
Le voir amène son lot de compréhensions et de dénouements


Oui, le dilemme entre arriver à le "provoquer" puis après se dire qu'en fait, finalement, si on arrive à le provoquer y a un truc qui a l'air "faux" dans l'histoire... à un moment j'ai eu une période où c'était assez présent

Un jour j'ai lu en me baladant par hasard sur le site de Daniel Odier des mots qui m'ont fait "tilt"
(je cite de mémoire, sais pas si ce sont ses termes exacts) :
"j'étais devenu un petit esprit malpropre qui se provoquait son petit samadhi sur commande "
ça a eu beaucoup d'impact sur moi, car ça mettait très exactement les mots à la fois sur le côté 'malaise' de l'histoire (malpropre), et sur un certain degré d'extase malgré tout (samadhi - dont il y a plusieurs sortes )

On voit de plus en plus profondément le fonctionnement de la conscience, et il y a des moments où on a apparemment accès aux "rouages mécaniques" de l'affaire, si je peux parler ainsi un peu vulgairement.
Et il y a un aspect positif à cela (exploration poussée plus loin, compréhension améliorée )
Mais ça finit par devenir un obstacle et une source de blocage si on commence à manipuler ça ( ce qu'on peut faire jusqu'à un certain point, très relatif) dans un esprit d'avidité.


Mais bon... facile à dire
Au bout du compte, on fait tout simplement ce qu'on peut

Accueillir ce qui vient, voilà tout...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 23:39

Accepter que la Grâce nous visite quand elle le veut ... et qu'on ne peut pourtant pas faire autrement que la rechercher tant que ne nous est pas donné de lâcher l'avidité

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Dim 20 Jan 2013 - 8:43

D'accord, je vais voir ce qu'il dit Daniel.
Je ne vois pas de quoi j'ai peur, ce que je sais du moind c'est que des j'ai peurs sous un bon paquet de formes.
Merci Smile

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 10:53

Je n'ai cité Daniel Odier que parce que ses mots - pêchés au hasard d'une balade sur le web et qui tombaient à pic à l'époque - illustraient bien ce à quoi nous nous intéressions sur notre échange de posts

Mais personnellement, je n'ai pas beaucoup d'atomes crochus avec lui.
Il y a cependant pas mal de matière intéressante dans ses écrits, et certaines personnes font avec lui un travail tout à fait fructueux pour eux.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Dim 20 Jan 2013 - 11:14

Salut Pessoa et Riennesfigé,

Quand l'extase est partie, j'ai été comme vexée et je me suis sentie abandonnée. Je me suis demandée s'il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas bien chez moi, si j'avais fait une erreur quelque part.
Puis je me suis rendue compte que je n'avais pas beaucoup vécu, et c'est alors que j'ai commencé (je commence) à accepter les problèmes, les qui pro quo, les difficultés, les blocages, les temps de latence de la vie quotidienne. Ce qui fait que je prends maintenant contact avec le monde des émotions toutes simples et tout simplement humaines, ces choses étranges que j'avais refoulées et bien enfermées sous clef. Et c'est passionnant, même l'ennui, même la colère, même la peur, même la tristesse. Là dedans, je ne sais rien ; et c'est beau.

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 11:41

Oui, c'est passionnant, oui c'est beau Smile

Comme tu l'as peut être lu dans ma réponse à ton dernier post sur ce fil, c'est aussi ce que je visite pleinement !


Il y aussi ces moments où : quand c'est pas l'extase, c'est l'extase quand même
Je veux dire par là, à un moment donné, absolument tout ce qui peut être vécu, vu, est parfait, est "bliss", au-delà des catégories usuelles de bien ou mal, souffrance ou jouissance
Il ne reste qu'à vivre sa vie toute simple, prise de tête ou non, pensées ou non, petit personnage empêtré ou non etc


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 12:09

"l'âme à chaque pas trouve à faire son miel
(...)
les coins les plus noirs ont des lueurs de ciel"

Victor Hugo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Eclair de Feu le Dim 20 Jan 2013 - 12:27


Pessoa ZC a écrit:
Bon... 'suis un peu perplexe là..
À chaque fois que je poste, je me surprends à poster autour de tout ce que je pensais n'avoir aucune motivation d'écrire scratch
Je sais pas pourquoi je poste tout ça ...

Mais ça me vient, alors je suis le mouvement, voilà tout ...




Pessoa F. a écrit:
Tout cela ne me sert à rien, car rien ne me sert à rien. Mais je me sens soulagé en écrivant, comme peut l'être un malade qui soudain respire mieux, sans que sa maladie ait cessé pour autant.



Eclair de Feu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Dim 20 Jan 2013 - 12:44

Oh pessoa, est-ce que tu aurais vu Les arcs-en-ciel du noir, l'exposition d'Annie Le Brun sur Victor Hugo, l'an dernier à Paris ? Je n'y suis pas allée, n'ai pas (encore) lu le livre qui en a été tiré, mais j'aime beaucoup l'énergie, la force de cet auteur, et en même temps sa grâce.


Dernière édition par TooManyNamesAlready le Dim 20 Jan 2013 - 12:54, édité 1 fois (Raison : rajout - je n'arrivais pas à synthétiser ma pensée alors je suis revenue après coup)

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Minuit le Dim 20 Jan 2013 - 19:35

Tout ce que vous dîtes... c'est... c'est merveilleux que l'on  puisse en parler comme ça, tout bêtement, sur un forum, sans passer pour un fou ni se donner des allures d'éveillés, en toute simplicité.  

Jusqu'ici il n'y avait que mon petit bloc-notes qui ne risquait pas de me pouffer à la figure.

Je trouve tellement de résonances... le tout premier noeud, le premier déchirement jubilatoire du voile, la permanence surprenante d'une paix jamais goûtée encore, tout est justifié, tout est exactement comme il se doit d'être...et puis quelque chose d'avide en nous se réveille, quelque chose qui a été longtemps blessé de soif et ne compte pas laisser cette aubaine s'évanouir sans tenter d'en garder une petite réserve pour les jours de sécheresse.

Alors on s'agrippe, mais on ne peut pas s'agripper à la grâce, c'est comme saisir de l'eau entre ses doigts, ça file... et ce qu'on a gardé, ce n'est rien qu'une empreinte, mais on ne veut pas le voir, et on se retrouve à tenter vainement de tirer et tirer encore le fil de la jouissance en ne vénérant qu'une forme, fade, frigide, sans relief... mais on ne veut pas voir, alors vite, il faut l'inventer, le relief, le façonner, voilà... mais plus on en veut, plus il s'affadit, plus la joie s'alourdit, s'engraisse, et l'on se rend compte un jour brusquement à quel point l'on est seul et misérablement en train de se repaître de son propre égo ; d'en faire une forteresse au lieu d'en faire un muscle pour agir et sentir ce qui se déroule tout autour et qui est tellement plus riche que la prison d'extase en carton-pâte...  

Ce malaise du "petit samadhi sur commande" (cette expression est pas mal décapante... ), c'est le retour de bâton de l'avidité... et curieusement, avec le recul, je trouve qu'on voit à quel point cette errance là fait elle-même partie du "processus" (affreux mot qui dit assez ce qu'on veut trop croire que c'est). J'ai eu l'impression, avec tout ça, de prendre une "bonne leçon" ; comme si la "grâce" "m'éduquait", et m'éduquait à un mouvement de balancier qui allait être constant ensuite, une sorte de phrase rythmique alternant le fermé et l'ouvert, le plein et le vide, que je devrais par la suite comme apprendre à harmoniser avec de plus en plus de précision et de souplesse, sans forcer, sans lâcher.

Après avoir vécu pour la première fois cette sorte de "cycle montée-descente", il m'a semblé découvrir que ce que j'appelais ma conscience était comme une sorte de "valve", encore complètement maladroite, et que toute ma vie allait consister à apprendre à harmoniser le mouvement de cette valve, à en faire une sorte de "respiration" juste, à trouver le bon rythme entre le fermé et l'ouvert, et qui consistait à trouver l'exacte ligne de jonction entre l'extérieur et l'intérieur... c'est à dire ne jamais me disperser dans l'un ou me renfermer dans l'autre mais maintenir la ligne de crête entre ces deux versants.

Mais là encore, rien n'est fait... et ce n'est certainement pas le fait d'avoir une certaine idée du "rythme" pour en avoir surpris une bribe qui ait un quelconque effet sur cette espèce de "respiration" de l'âme... au contraire, là-dessus le discours peut être le pire des parasites, avec cette manie occidentale de transformer le rythme en "protocole", et de gâter le nouveau par son ersatz.
Cette découverte, je trouve, a des retentissements sur tous les aspects de la vie et on est tenté de tout relire avec ce motif ; sa propre histoire, l'histoire humaine, l'histoire de la conscience...en prenant garde de ne pas en faire non plus un motif absolu.
Enfin je trouve que toute action en général peut être appréhendée sous cet angle...

Excusez je m'étends, je n'en avais jamais parlé à personne auparavant alors ça déborde un peu... je ne voulais pas faire si long en plus (et puis bavarder là dessus ne dit rien de ce que c'est vraiment...), je ne sais même pas si c'est compréhensible mais quelque part si on parle bien de la même chose, il n'y a pas de risque !

Pessoa a écrit:Accepter que la Grâce nous visite quand elle le veut ... et qu'on ne peut pourtant pas faire autrement que la rechercher tant que ne nous est pas donné de lâcher l'avidité
Et le tout est de s'engouffrer dans le bon équilibre et de tenir droit le plus longtemps possible... et ce drôle de jeu, c'est parti pour toute la vie ! Et d'ailleurs ça donne sacrément envie de vivre.


Dernière édition par Minuit le Sam 27 Juin 2015 - 14:40, édité 1 fois

Minuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 178
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Paris

http://8-12hz.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 20:33

Eclair de Feu a écrit:


Pessoa F. a écrit:
Tout cela ne me sert à rien, car rien ne me sert à rien. Mais je me sens soulagé en écrivant, comme peut l'être un malade qui soudain respire mieux, sans que sa maladie ait cessé pour autant.



Shocked voilà t'y pas que Fernando Pessoa le vrai (dont j'emprunte effrontément le nom) s'arrange pour venir me répondre lui-même sur ce fil Shocked

Laughing

Merci Eclair de Feu, réponse bien adéquate et appréciée Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 20:55

Eh bien, dites, ... que de beaux témoignages vous mettez sur ce fil ...!
Merci Smile

@Muji
Merci pour ton beau texte
Ne t'excuse pas de t'étendre, pour moi en tous cas, c'était un plaisir de lire tout ça !

Oui, c'est très rare de pouvoir parler de ce genre de choses
En plus, comme tu le dis très bien "bavarder là dessus ne dit rien de ce que c'est vraiment..."
Et il est très dur de trouver des mots pour en parler.
Donc la plupart du temps, on n'en parle pas ! On le vit, c'est tout.



je ne sais même pas si c'est compréhensible mais quelque part si on parle bien de la même chose, il n'y a pas de risque
Oui, on se comprend je crois Smile
Mais par expérience, je crois pouvoir dire que certains n'y voient que du chinois ou bien les élucubrations de schizo bien allumés.... un risque à courir en postant dans un forum si fréquenté !

Bon, tant qu'on commence pas à nous lapider... c'est bon Laughing !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 21:01

TooManyNamesAlready a écrit:Oh pessoa, est-ce que tu aurais vu Les arcs-en-ciel du noir, l'exposition d'Annie Le Brun sur Victor Hugo, l'an dernier à Paris ? Je n'y suis pas allée, n'ai pas (encore) lu le livre qui en a été tiré, mais j'aime beaucoup l'énergie, la force de cet auteur, et en même temps sa grâce.

Non, je ne l'ai pas vue

Moi aussi j'aime Victor Hugo. Pas tout, mais en grande partie oui. Et on peut difficilement rester insensible à sa veine créatrice, son souffle, sa force... c'est un monument !

Il y a longtemps de cela, j'avais emprunté un livre où étaient reproduites ses peintures, accompagnées de textes parmi ses plus porteurs, inspirés et inspirants.
De grands moments qui m'ont marquée



Dernière édition par Pessoa le Ven 8 Fév 2013 - 23:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Dim 20 Jan 2013 - 21:12

Ah flute flute, je me suis mal débrouillée dans mes mots : je voulais parler d'Annie Le Brun, de sa flamme.
Bon bien sûr, j'aime bien Victor Hugo aussi, et j'aurais sans doute beaucoup aimé voir l'exposition qui devait fusionner les visions de ces deux auteurs.

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum