Le blues du non-HQI

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Indécis le Dim 23 Déc 2012 - 12:24

Bonjour !
Rassure-toi, je pense (mais peut-être me trompe-je !) que de nombreux HQI voire THQI (dont moi !) n'ont vraiment pas une situation ou un métier "confortable" au niveau financier ! C'est même souvent le contraire car les études et les zèbres, parfois, ça ne fait pas bon ménage, sans compter ceux qui (comme moi, encore) n'ont pas de talent particulier (eh oui !) ni d'envie particulière dans la vie !!

Indécis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 104
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 43
Localisation : Si seulement je savais...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Dim 23 Déc 2012 - 12:27

Science


Dernière édition par Wrmaëlon le Sam 29 Déc 2012 - 5:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Dim 23 Déc 2012 - 12:31

Hallucinant ! Mais qu'est-ce que t'en sais ? On te répond en te disant que ce n'est pas grave si un QI t'indique un chiffre de tant, moi je t'explique qu'il existe des valeurs humaines plus importantes qu'une intelligence hors-norme, et toi t'en déduits que nous sommes ingénieurs et que nous ne connaissons pas la galère ? Et c'est censé faire réfléchir ?

Ce n'est pas en rapport avec ce qui a été dit ici, mais de manière plus générale sur ce que je lis sur le forum - par ailleurs, je ne visais personne en particulier, mais tu avoueras que "je suis ingénieur, je suis blindé de diplômes et de thunes mais que la vie est dure pour moi" est un discours qui m'agace quelque peu - et ceux qui n'ont même pas ça, alors ?
Je ne te visais pas, et d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi tu te sens visé puisque tu n'es pas concerné.

J'aurais peut-être dû créer un autre topic, ça aurait évité les malentendus, je voulais juste profiter de celui-ci pour m'exprimer... je sais pas si c'est le SDNV, mais je ne comprends pas pourquoi on me prête des intentions que je n'ai pas : je dis juste ce que je ressens.

PS: j'aimerais voir quelques statistiques, n'empêche que y en a beaucoup ici qui ont des métiers "pas trop dégueu" - c'est peut-être de la jalousie, je ne le nie pas...

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 23 Déc 2012 - 12:48

Wrmaëlon a écrit:
C12H23O2Na a écrit: quand je lis ces choses-là, eh bien je ne peux m'empêcher de me dire "ils ne savent pas ce que c'est que d'être dans le besoin !"
Hallucinant ! Mais qu'est-ce que t'en sais ? On te répond en te disant que ce n'est pas grave si un QI t'indique un chiffre de tant, moi je t'explique qu'il existe des valeurs humaines plus importantes qu'une intelligence hors-norme, et toi t'en déduits que nous sommes ingénieurs et que nous ne connaissons pas la galère ? Et c'est censé faire réfléchir ?

En France, entre 18 et 25 ans, tu as le droit à aucune aide, et si tu n'as pas papa et maman pour t'aider, tu as juste le droit de crever. Il y a 7 ans, j'étais à la rue. Je traverse 6 ans de galère professionnelle, et qui continue encore, et si je te parle de valeurs humaines, c'est aussi parce que je soutiens à fond le front de gauche (le FDG regorge de militants millardaires, c'est bien connu). Et est-ce que je vais chialer parce que ma condition sociale ne me convient pas, et stigmatiser ceux qui ont la gentillesse de me répondre ? Non.

Oui. Ca fait réfléchir. En effet.

No comment.




Je ne pense pas qu'il fasse à allusion à toi. Je pense même plutôt à des gens comme moi qui arrive parfois à se plaindre de petitss bobos de coeur, de conneries matérialistes (bon là je ne l'ai pas encore fait sur ce forum, mais d'autres s'en chargent). Alors que finalement, mis à part mes 2 ou 3 petits mois de chômage à l'occasion, en boulot je n'ai pas de problème, mes collègues sont cool. J'arrive à payer mon loyer comme un grand depuis quasi 10 ans (et quand il y a une galère, j'ai toujours quelqu'un pour prêter 2 ou 3 ronds). Bref, à vrai dire - je ne dis pas ça non plus en m'auto flagèlant de honte rassurez vous - j'ai une vie quand même tranquille et assez sympas comparé à ce que je lis là. Je ne culpabilise pas du tout de tout ça (des années en piaule de cité U, des tonnes et des tonnes de petits boulots, des mois à bosser à l'oeil pour me garantir un jour une place etc...), au contraire j'apprécie aussi les chances, les rencontres, les évènements qui m'ont aidé peut être plus que je ne l'ai fait moi même.
Je pense que son message à pour vocation de faire réfléchir ceux qui ont la plainte facile et, je rajouterais, ceux qui prennent un peu facilement l'excuse des "rayures" comme excuse à tout.

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16919
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Dim 23 Déc 2012 - 13:12

Science


Dernière édition par Wrmaëlon le Sam 29 Déc 2012 - 5:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 23 Déc 2012 - 13:14

Oh putain, mais je t'aime toi finalement !!!
Dans mes bras le poing levé !!!

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16919
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Dim 23 Déc 2012 - 13:22

Ah, les malentendus... the story of my life!

Bah oui, Wrmaëlon, c'est exactement ce que j'avais en tête Wink

Si j'ai pas répondu, c'est que je n'ai pas encore tout lu - et puis, je ne sais pas trop quoi te dire (à part "merci" Wink ).

Mais effectivement, c'est une chose que je me suis dit en lisant JSF : se lamenter et baver sur l'école quand on a fait prépa machin, école d'ingé bidule et qu'on gagne 4 à 5 fois le SMIC, bah c'est un peu abusé quand même... je ne dis pas non plus qu'il faille en avoir honte, mais juste... un peu de décence face à ceux qui galèrent, qui ont toujours échoué et continuent à échouer encore (et avant qu'on me tombe dessus, je ne parle pas de moi ; je m'en suis quand même relativement bien sorti, même si je pense que j'aurais pu mieux faire et que j'ai moi aussi de bonnes raisons d'en vouloir à l'école. Et puis, j'ai la chance d'avoir des parents qui m'aident quand le boulot ne suis plus, et je suis conscient d'être favorisé à ce niveau-là.).

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mar 1 Jan 2013 - 7:30

Cher ami (j'arrive franchement pas a me souvenir de ton pseudo pour l'ecrire),
Concernant ta zebritude, laisse moi te dire que tu t'inquietes pour rien. J'ai eu 123, 115, 119, 130 a mes tests de QI en ligne mais puisque je ne me suis pas encore fait zebroteste par un psy, je suis tranquille.
Je suis capable de preparer un exam en 10mn mais j'ai tout de meme redouble ma classe de premiere.
Quand il s'agit de discours sur la litterature je peux faire un malheur mais j'arrive a faire une simple addition qu'en me servant de mes doigts.
La Douance n'est qu'une caracteristique du potentiel, qui sommes nous pour pretendre mesurer l'intelligence d'un etre humain?
Le cerveau est si complexe et l'intelligence est un concept si vaste!
Quand je suis arrivee ici, j'avais DES doutes. Ne m'etant pas fait teste par un psy j'avais peur mais quand j'ai commence a interagir, a ecouter, a participer, je me suis rendue compte que j'etais chez moi. Je me sens bien ici et franchement, je veux me faire zebroteste Juste pour etre officiellement zebra mais une visite chez le psy m'importe peu.
Et en ce qui a trait au boulot, encore les rayures ne veulent rien dire.
Actuellement, je fais DES etudes de secretariat pour ensuite avoir un master en psychologie criminelle et en criminologie et continuer peut etre avec le profilage. Mais pour l'instant, j'ai 19 ans, je vis encore chez mes parents et tous les matins ce sont eux qui me donnent de l'argent.
Sois tranquille, l'important est que tu te sentes bien ici, le reste n'est qu'un detail.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Mar 1 Jan 2013 - 9:19

Merci à tous,
Je profite de l'occasion pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2013 !
Puisse cette année nous apporter réconfort et paix intérieure !

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par AlwaysOnTheRun le Mar 1 Jan 2013 - 21:46

Merci tout pareil à toi Wink

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Mer 2 Jan 2013 - 14:25

You're welcome!

Enfin bon, ce qui me travaille encore dans l'immédiat, c'est de trouver des liens avec les HQI et même les THQI alors que je ne le suis pas... y a un truc que je percute pas, mais bon va falloir que je m'y fasse (mais ça m'énerve de pas comprendre).

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par MACHA le Mer 2 Jan 2013 - 15:12

« Les vérités différentes en apparence sont comme d'innombrables feuilles qui paraissent différentes et qui sont sur le même arbre. »
Gandhi.
Je pense qu’il faut relativiser par rapport à ce constat. Personne n’a besoin d’une étiquette pour se sentir intelligent. D’ailleurs cela gratte et je les ai en horreur. J’ai passé ce test car je reproduisais les mêmes erreurs dans ma vie, dans mon couple, dans mon boulot. C’est dans le cadre d’un raid intérieur que j’ai pris cette décision. Et oui effectivement, je suis HP mais je trouve l’appellation complètement ridicule et peu adapté. HP ne veut pas dire plus intelligent qu’un autre bon sang, c’est un fonctionnement différent point c’est tout. Je ne me sens pas plus intelligente qu’une autre personne. Par contre, je sais pourquoi je me suis sentie ridicule en étant en décalage avec mon entourage. Je suis assez rassurée de savoir que je suis normale finalement.
Le seul point positif c’est de pouvoir enfin travailler et de comprendre mon fonctionnement pour le reste, ça ne regarde personne.
Je pense qu’il serait mieux de travailler sur la confiance et l’estime de soi et surtout ne pas attendre de porter une étiquette pour se sentir bien.
J’espère que je t’aurai un peu soulagé.



MACHA
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 213
Date d'inscription : 09/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Mer 2 Jan 2013 - 21:26

Merci, sabinatovski

Je pense que mon problème vient de mes représentations (HQI, THQI = super intelligents) et d'une blessure narcissique (me dire que j'ai pas aussi bien réussi que je l'aurais voulu à l'école, et après, parce que "c'était trop facile" était une idée séduisante... mais un peu débile, il faut bien l'avouer).

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 4:19

.


Dernière édition par Emt3K le Jeu 3 Jan 2013 - 14:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 6:36

C12H23O2Na a écrit:
Hallucinant ! Mais qu'est-ce que t'en sais ? On te répond en te disant que ce n'est pas grave si un QI t'indique un chiffre de tant, moi je t'explique qu'il existe des valeurs humaines plus importantes qu'une intelligence hors-norme, et toi t'en déduits que nous sommes ingénieurs et que nous ne connaissons pas la galère ? Et c'est censé faire réfléchir ?

Ce n'est pas en rapport avec ce qui a été dit ici, mais de manière plus générale sur ce que je lis sur le forum - par ailleurs, je ne visais personne en particulier, mais tu avoueras que "je suis ingénieur, je suis blindé de diplômes et de thunes mais que la vie est dure pour moi" est un discours qui m'agace quelque peu - et ceux qui n'ont même pas ça, alors ?
Je ne te visais pas, et d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi tu te sens visé puisque tu n'es pas concerné.

J'aurais peut-être dû créer un autre topic, ça aurait évité les malentendus, je voulais juste profiter de celui-ci pour m'exprimer... je sais pas si c'est le SDNV, mais je ne comprends pas pourquoi on me prête des intentions que je n'ai pas : je dis juste ce que je ressens.

PS: j'aimerais voir quelques statistiques, n'empêche que y en a beaucoup ici qui ont des métiers "pas trop dégueu" - c'est peut-être de la jalousie, je ne le nie pas...

De mieux en mieux , je ne savais pas que le mal-être et la dépression était l'exclusivité des moins bien lottis et que les gens à situation n'y avaient pas droit et/ou devaient fermer leur gueule et l'accepter car ils ont des thunes...

Je m'incline car je ne pensais sincèrement jamais lire ceci sur ce site
















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Jeu 3 Jan 2013 - 8:58

Guite a écrit:De mieux en mieux , je ne savais pas que le mal-être et la dépression était l'exclusivité des moins bien lotis et que les gens à situation n'y avaient pas droit et/ou devaient fermer leur gueule et l'accepter car ils ont des thunes...

Je m'incline car je ne pensais sincèrement jamais lire ceci sur ce site

Bah oui, c'est une connerie, sans doute, parce que j'en ai marre de devoir tout le temps garder tout pour moi... que veux-tu que je dise quand je vois des gens qui ont exactement ce qui me manque pour être plus à l'aise - à défaut de me rendre plus heureux, ça m'apporterait au moins une plus grande quiétude - et qui n'en sont pas satisfait, à part "ils ne savent pas la chance qu'ils ont ?". Tu crois que c'est marrant de devoir mendier à la société, à mes amis et à mes parents pour pouvoir vivre décemment ? Si tu sais pas quoi faire de tes thunes, bah je veux bien t'aider à te soulager de ce fardeau !
Donc considère ça comme un coup de gueule, parce que j'en ai marre de vivre dans l'angoisse et de supporter celle de mes parents ("tu devrais chercher un vrai boulot", "essaies de gagner plus", "es-tu sûr que ton assurance te couvre pour ça", "t'es trop gros, faut que tu perdes du poids penses à ta santé !", "t'aurais dû faire d'autres études", etc.).

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 9:30

Coup de gueule ou pas , tu ne peux pas le projeter sur une partie de la population de ce forum qui n'y ait strictement pour rien .

Tu crois que ce que tu racontes, ils n'y pensent pas quand ils écrivent sur le forum ?
L'effet est d'autant plus négatif sur eux car la cupabilité en est plus grande encore.

Que tu envies les gens à situation, ok pourquoi pas, nous désirons toujours ce que nous n'avons pas.

Que tu juges que les gens à situation de ce forum n'ont pas à se plaindre car ils ont une situation , c est prendre des raccourcis maladroits, objectifs et purement superficiels.

Sur ceux, bon courage dans la suite .








Dernière édition par Guite le Jeu 3 Jan 2013 - 10:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Jeu 3 Jan 2013 - 9:37

Guite a écrit:Que tu juges que les gens à situation de ce forum n'ont pas à se plaindre car ils ont une situation , c est prendre des raccourcis maladroits, objectifs et purement superficiels. Sur ceux, bon courage dans la suite .

Je comprends, mais il ne s'agissait pas d'être constructif, subtil ou objectif - le principe du coup de gueule, c'est de soulager (et là j'en avais besoin) mais c'était sans doute malvenu.

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 10:15

Bon, allez (attention, c'est un grand pas. Et merde pour le roi d'Angleterre, qui nous a déclaré la guerre.)

Je comprends, mais il ne s'agissait pas d'être constructif, subtil ou objectif - le principe du coup de gueule, c'est de soulager (et là j'en avais besoin) mais c'était sans doute malvenu.

Moi aussi, je comprends, et Guite aussi sans doute, mais si ça te soulage, toi, tu peux entendre aussi que les autres le prendront comme profondément injuste. Car comme il t'a déjà été répondu, pour beaucoup d'entre nous, c'est un discours qu'on a entendu ad nauseam, et sans même parler de douance, ce "tu as tout pour être heureux, alors arrête de te plaindre"; on le ressent, et on en culpabilise souvent de manière très forte. Seulement, il y a trois choses :
- la première c'est que beaucoup de gens ici, contrairement à ce que tu as dit précédemment, ont une situation socio-économique loin d'être idéale, justement parce que les conséquences d'une douance mal vécue, ou blessée, ou... compromettent leurs chances de s'insérer dans un univers aussi formaté et conventionnel que le monde du travail (relis les présentations, tu verras que des personnes en échec, en précarité, qui n'arrivent pas à rester à un poste, il y en a un paquet)
- la seconde, c'est que, de même que le lièvre trouve les grenouilles plus poltronnes que lui, chacun peut trouver plus heureux ou plus malheureux que lui, et d'aucuns te diraient que tu as de la chance d'être dans un pays où existent aides et filets sociaux, où existe une certaine sécurité, prospérité, etc, et donc que tu n'as pas davantage de raisons de te plaindre...
- et la troisième, ben, c'est précisément que plus on a de raisons d'être satisfait de notre vie, plus il est pénible et humiliant aussi, de ne pas parvenir à en jouir parce qu'un problème "psy" - ce genre de truc auquel certains ne croient pas, dont d'autres disent qu'il suffit de ne pas y penser, etc - te la pourrit comme un clou planté dans ton épaule. Avoir une belle situation te fait une belle jambe si, par exemple, une phobie sociale tenace t'empêche de sortir, faire tes courses, aller au restau ou simplement rencontrer des amis.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le mal-être n'est pas le résultat d'une évaluation de sa propre vie sur une balance Roberval avec une "bonne situation" côté positif, un "je ne sais quoi" côté négatif, qu'on alourdit, et un résultat qui fait qu'on se plaint. Tu n'irais pas dire à un directeur commercial souffrant d'un cancer qu'il devrait mesurer sa chance d'avoir une bonne situation. Une maladie, ça gâte tout. Et plus beau est le fruit gâté, plus grande est la culpabilisation, la frustration. Précisément parce qu'on sait très bien qu'on a de la chance sous certains aspects et qu'on ne demande qu'à la vivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Jeu 3 Jan 2013 - 10:55

@Fusain
Oui, le pire c'est que j'en suis conscient (heureux les simples d'esprits...).
Ce n'est pas que je sois vraiment "malheureux", mais des fois j'ai juste "besoin" de balancer un truc bien pourris, bien vache - à la limite je suis presque content de constater que ça en fasse souffrir d'autre, ça me... soulage (ça n'excuse pas pour autant, en plus ça m'empêche pas de ressentir de la culpabilité par la suite).
Un peu comme fumer soulage, alors que l'on sait pertinemment que c'est mauvais pour sa santé et celle des autres...

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 3 Jan 2013 - 12:01

Fusain, tes mots sonnent bien justes à mes oreilles qui lisent Wink


Mais bon, recentrons le débat: c'est une bonne situation, ça, scribe ?

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par mimie45 le Jeu 3 Jan 2013 - 19:56

je viens de lire vos propos, et effectivement Fusain je te trouve assez juste!
Pour témoigner de la situation de mon conjoint et moi, lui a un assez bon boulot dans le médical (kiné) et moi je suis en congé parental (on va dire qu'aucun boulot ne m'attend à la fin et qu'il va falloir que je pense sérieusement au futur...). Oui effectivement, mon mari a de très bons revenus, oui il est HQI, et oui heureusement qu'ils a eu des parents qui l'ont poussé pour réussir dans ce métier car il aurait abandonner très vite sans se donner de peine (et passer un concours paramédical moins interessant pour lui). Il y trouve énormément de satisfaction et de complaisance. Mais vais-je pour autant le dénigrer ou le jalouser ou penser et ecrire sur le fil que 'çà fait chier que beaucoup de HQi ont une situation enviable'...C'est clair c'est mon conjoint et son boulot prend une bonne place chez nous, donc je ne pense pas çà. Mais comme le dit Fusain, nous savons tous que ce que signifie 'HQI' s'accompagne aussi de bien des déboires, dans nos vies personnelles et/ou professionnelles. Je sais que je suis allée un peu loin en lui disant un jour 'te rends-tu compte de la chance que tu as eu dans ta vie? tu n'as jamais eu aucun effort à faire dans beaucoup de domaines!' . Bon c'est clair ses parents sont plutot aisés, et moi c’était le contraire. Et je me suis plus battue que lui dans certaines choses, mais comme tu le dis Fusain (désole je ne sais pas encore insérer du texte) : " Car (...) pour beaucoup d'entre nous, c'est un discours qu'on a entendu ad nauseam, et sans même parler de douance, ce "tu as tout pour être heureux, alors arrête de te plaindre"; on le ressent, et on en culpabilise souvent de manière très forte." Et c'est la que je me rends compte qu'en me plaignant de ma propre situation, je lui ai fait du mal en lui parlant de ses facilités.
Pour ma part et pour résumer rapidement (cela nous ramènera finalement au titre de ton fil!!), j'ai passé moi aussi les tests en novembre, et les résultats n'ont pas été concluants du tout. Je pense un jour les repasser en attendant 2 ans, car quand la psy (fort sympathique quand même), vous dit " je ne peux pas prouver que vous êtes surdouée par les chiffres, vos affects et votre grand manque de confiance en vous ont jouer en votre défaveur, alors que vous avez beaucoup de signes de douance et beaucoup de points communs avec les HQI". Je fais quoi moi avec çà??? Finalement avec le recul, mes lectures et mes venues sur Zebra, je me sens zèbre! là est l'essentiel non? Oui c'est vrai j'envie mon conjoint qui a un boulot passionnant, alors que moi je n'ai jamais réussi à garder un boulot plus d'1 an 1/2, j'envie sa confiance en lui. En apparence...Nous tous zèbres, savons bien qu'à l'intérieur tout bouillonne et s'accompagne de malaises, de questionnements sans fin et de vide...Le blues comme tu le dis dans ton titre, on peut tous l'avoir ! L'essentiel ensuite est de rebondir dessus et d'avancer!

mimie45
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 37
Localisation : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Jeu 3 Jan 2013 - 20:49

bon au moins, mon message a fait parlé et réagir (c'était aussi un peu le but, je l'avoue).

@mime45
oui, tu as tout à fait raison. Le test est encore relativement frais (6 mois) et je manque sans doute encore de recul... faut vraiment que je me débarrasse de cette représentation à la con HQI = Haut Potentiel = "celui qui l'a peut faire des choses extraordinaires et celui qui l'a pas est tout juste bon à ramasser les poubelles" ...

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Invité le Jeu 3 Jan 2013 - 22:39

Au fait, C12 peut-être que tu t'en rappelles : en ce qui me concerne, ma situation professionnelle, mes diplômes, mon salaire, n'ont rien du tout de brillant, de ce qu'on entend habituellement par "une bonne situation". Wink Si je considère faire partie de ceux qui ont "de la chance" de ce point de vue c'est parce que j'ai un emploi (pour l'heure) stable où je m'épanouis, avec un salaire qui suffit à la vie ordinaire, simple, que nous voulons mener. Et j'ai pleinement conscience que c'est déjà beaucoup. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par C12H23O2Na le Jeu 3 Jan 2013 - 23:02

@Fusain

Oui, je m'en souviens. Je sais que tous les zèbres sont pas des überingénieurs overdiplomés (mais à en croire la littérature, c'est ce qu'ils devraient tous être), mais bon... fallait que ça sorte

C12H23O2Na
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 577
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 38
Localisation : Savoie, planète terre (enfin je crois)

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blues du non-HQI

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum