[color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Jeu 20 Déc 2012 - 5:54

Sujet dédié à la paix intérieure.
(edits possibles)

Tout le temps, neurones, hormones, énergies, vous contrôlent, vous régulent, vos pensées, vos gestes.
(Donc, aussi, ils/elles décident de votre vision de l'espace-temps, de la justice, de vos relations, de vos émotions etc...)

Prenez donc bien soin de votre cerveau, de vos hormones, de vos énergies, notamment par une alimentation matérielle, énergétique et sociale? saine.

Si vous le souhaitez, postez ici vos idées pouvant permettre d'être en paix, même celles qui peuvent vous paraître les plus banales.

Mon idée première: faire un peu de méditation chaque jour, minimum 15 min?, à des moments privilégiés, sans règle autre que la quotidienneté.


Dernière édition par Magox le Mer 30 Jan 2013 - 17:27, édité 1 fois

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Aethos le Jeu 20 Déc 2012 - 9:12

Personnellement...

Besoin de discipline, besoin de cadre...j'ai trouvé une méditation active : le footing...au moins un jour deux...et ça change ma vie... sentir les liens malgré la solitude physique, une pensée vagabonde et toujours l'asphalte qui se déroule...

Mieux vaut courir sans but que de courir derrière lui... ;-)

Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par siamois93 le Jeu 20 Déc 2012 - 9:54

Le taï-chi-chuan c'est pas mal. J'ai commencé en 1987, je faisais alors mon service militaire. Jusqu'à il y a quelques années j'en faisais 6 jours sur 7.
Pour moi le bitume c'est quand même pas cool. Ce n'est vraiment pas un revêtement que j'apprécie. J'aime les pavés ou la terre.

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Mer 30 Jan 2013 - 17:29



La biologie que j'ai apprise "ne sert à rien" à côté de ce qu'elle sait.




Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Ise le Mer 30 Jan 2013 - 18:20

Un jour je me suis rendue à Paris professionnellement, où j'ai retrouvé un collègue que j'avais rencontré peu avant. Nous avons partagé la même chambre, dans des lits différents ! Il est arrivé à minuit je dormais presque, "désolé mais là je vais faire un truc pas ordinaire, t'es pas obligée de supporter, rendors-toi" et le voilà qui se met en tailleur face au mur pendant 30mn.
En fait comme il m'a intriguée je lui ai demandé de quoi il s'agissait et il m'a expliqué. Ca m'a plu, donc j'étais à côté de lui face au mur pendant 30mn.
On l'a refait au lever, et le lendemain soir, et le surlendemain. TOP TIP TOP
Mais je l'ai plus refait.

Il y a 2 ans j'ai commencé à courir avec des collègues 1 fois par semaine. Au bout de 6 mois je suis passée à 2 fois. Puis j'ai augmenté la distance. Quand je me suis retrouvée en HP j'ai couru tous les jours (pour éviter le cachet du matin), et c'était bien... Mais je ne cours plus.

Mon ventre me dit que je me nourris n'importe comment, je ressens des aigreurs, je ne mange pas de fruits ni de légumes.

Je me suis mise à fumer en mai dernier. Ma dentiste me gronde et enlève les taches régulièrement.

JE NE SUIS PAS EN PAIX

Ca bouillonne intérieurement. C'est un volcan couleur orange vif, chaud bouillant vif. Je crois que je maltraite ma carapace exprès pour la punir de... de ne pas ressentir une paix intérieure...

Je vois le chemin, je m'en écarte, je reste dans l'ombre. Peur d'aller mieux ? Peur ? Ou alors je suis masochiste et me complais dans ce mal-être ?!!!

Vous allez me montrer des chemins


Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par korppi le Mer 30 Jan 2013 - 18:35

J'ai du mal avec cette vidéo... Perplexe On voit qu'elle a des bases de chimies, mais j'ai clairement l'impression qu'elle y rajoute une couche de "poésie douteuse" (pour être gentil).

korppi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par siamois93 le Mer 30 Jan 2013 - 19:22

Merci Magox pour cette chaine d'information.
Très intéressant le sens des aliments.
Elle cite plein de scientifiques, non ? Qu'y a-t-il de douteux Korppi ? Que préconises-tu comme alimentation ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par korppi le Mer 30 Jan 2013 - 20:57

Par exemple, je la cite :
On revient dans le quantique et le vibratoire. Une vitamine D naturelle elle va être lévogyre ou dextrogyre selon sa nature, et la chimique elle va être lévogyre ou dextrogyre selon sa nature, elle va être l'inverse en polarité.
Qu'est-ce que le "quantique et le vibratoire" vient faire là dedans? À la limite, je veux bien, mais elle peut pas appeller ça la chimie, comme tout le monde? J'ai remarqué que beaucoup de charlatans mettaient le mot "quantique" à toutes les sauces dernièrement, sans doute pour donner un aspect "scientifique" à leurs dires. Je ne dis pas que cette brave dame est malhonnête, mais je me méfie.

Pour les vitamines. Si la "chimique" comme la "naturelle" peuvent être lévogyre ou dextrogyre "selon sa nature", alors il n'y a pas de différence entre les deux, puisqu'elles contiennent toutes deux les deux types d'énantiomères... Ou alors elle s'emmêle les pinceaux, ce qui est fort probable. On ne trouve dans le vivant qu'une des deux chiralités pour une molécule donnée et les deux ont bien souvent des propriétés différentes, les gens qui font de la synthèse ne sont pas idiots, ils le savent, il y a des méthodes pour séparer des énantiomères. Je m'étonne d'ailleurs qu'on puisse appeller "Vitamine Machin" une molécule avec la mauvaise chiralité, en particulier sur un sachet de comprimés.

Tout ce qui est dans la nature est ionisé.
*tousse* Je ne dis rien

Il faut que la vitamine C soit vibratoirement avec sa fréquence à elle.
Quelqu'un peut m'expliquer le rapport avec la chiralité, ou le rapport avec n'importe quoi d'autre, ou déjà ce que ça veut dire? Smile

J'en passe...

Après je ne suis pas spécialiste, mais mes vagues souvenirs de chimie permettent de noter quelques paroles étranges. Il y a des notions justes, mais ce sont des sujets différents entre eux, qui n'ont qu'un vague rapport avec la trame de son exposé. [ EDIT: Ça cherche à donner un aspect sérieux, j'ai l'impression, c'est ça, l'art de l'enfumage! Razz ]

Bref, je trouve tout ceci fumeux. En toute sincérité, je n'attends qu'à ce qu'on me démontre le contraire, ce qui me permettrait d'apprendre quelque chose. Courbette

korppi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par siamois93 le Mer 30 Jan 2013 - 21:45

C'est une interview, pas un bouquin. As-tu déjà été interviewé ?
Ce qu'elle dit sur la caséine et le gluten me semble juste.


siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Mer 30 Jan 2013 - 22:45

Merci à vous pour votre intérêt.

Ise m'interpelle: je me permets de te conseiller d'aller voir des thérapeutes non conventionnels avant d'essayer de te faire plus de bien "seule" (bien que tu aies le droit d'essayer à tout moment et que tu le fasses déjà). Cela vaut le coup d'aller en voir deux par mois. Tu as effectivement peut-être peur d'aller mieux. À un moment, j'avais très peur d'être heureux puisque, de nos jours, ce n'est pas vraiment normal. Tu as aimé les méditations avec ton collègue, tu devrais aimer les soins originaux, mais devrais-je dire normaux?

Se faire du bien n'est pas ce qui est promu, dit, remarqué, estimé, ai-je l'impression. La paix intérieure se veut, se décide les jours où on en veut, s'obtient progressivement. Je suis en chemin. Il n'est pas de tout repos. Les douleurs, les nouvelles impressions/pensées/ressentis sont signes d'évolution, que ces entités soient perçus négativement ou pas. En fait, ce qui est positif, c'est d'évoluer. Si le corps nous fait souffrir, c'est qu'il a besoin de passer par là, même si on a l'impression d'y être passé 1000 fois, c'est juste qu'il faut une petite nouveauté de plus pour évoluer, à chercher ou à attendre.

Je connais le masochisme. Je le pratique encore un peu. On y obtient une satisfaction ressentie mais pas intrinsèque/cellulaire. C'est selon moi un moyen de défense contre la liberté, la vie, la confiance en soi, un moyen qui peut nous éviter la peur, soit parce qu'on croit qu'on se retrouvera seul(e) une fois heureux, soit par désir d'égalité avec autrui, soit autre chose.

Le bonheur ne doit jamais subir le jugement, mais l'admiration. Et surtout, une fois le bonheur atteint, il faut le maintenir, ce qui n'est pas toujours facile, parce que ça fait bizarre d'être heureux...

kiss à tous.

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Zarbitude le Jeu 31 Jan 2013 - 6:14

Pour moi, la paix intérieure ca s'apprend ( comme beaucoup de choses ) par l'envie qu'elle suscite en moi.
Depuis que j'ai découvert le concept de "l'ici et maintenant" et que je parviens par moment à m'y centrer, je ressens automatiquement une paix profonde.
On peut appeler cela méditation.
Etre en paix c'est bien, être la paix, c'est mieux!
Un autre exemple: partir en vacances, c'est bien. Etre ( se sentir ) en vacances, c'est mieux ( car c'est plus souvent Very Happy )
Etre heureux c'est bien, être le bonheur c'est mieux.
Ce sont toutes des choses qu'on peut "décider", choisir, avoir envie de vivre.
Ces expériences sont à notre portée. Elles sont disponibles tout le temps. Je suis d'accord à 100% avec le titre du post bounce
Pour ce qui est de la vidéo, je suis abonnée depuis quelques mois au site de Lilou. Elle interview de nombreuses personnalités et les sujets sont très variés. J'aime!
Mais comme pour tout, c à nous de prendre ce qui nous convient, ce qu'on sent qui est bon, ce pour quoi on vibre.
J'ai d'ailleurs essayé la nourriture sans gluten mais c paaaaas bon !
Je plains les gens qui y sont allergiques car ca n'a vraiment pas l'air marrant comme problème!
Y'a du gluten partout et l'industrie alimentaire en rajoute encore parfois pour rendre les préparations plus attractives!
Se nourrir correctement n'est vraiment pas facile. Je dois me battre tous les jours contre l'huile de palme et les additifs alimentaires!
Saleté d'industrie alimentaire!!

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Rev Hi Hi Hi Hi le Mar 5 Fév 2013 - 9:51

Pour alimenter ce fil, pour ma part, aller mieux, être en paix, nécessite d'abord de s'accepter soi même. Toute tentative d'évolution sera vaine sans cela.
Et oui, courir, piscine, méditation, je débute pour cette dernière, cela aide beaucoup ! J'ai découvert que je m'arrêtais souvent de respirer...
Et l'alimentation, bien sûr, des compléments alimentaires peuvent aider si trop de déséquilibre il y a.
Veiller à être neutre, avoir des émotions positives, un choix et un combat de tous les jours. Accepter d'être libre, heureux, oui ça peut me faire peur et bizarre.

Rev Hi Hi Hi Hi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 480
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Ise le Mar 5 Fév 2013 - 10:02

Ouiiiii tout à fait d'accord avec Rev Very Happy

Quand on s'accepte, qu'on s'aime, on se fait dormir, on se nourrit correctement, on fait les activités nécessaires pour alimenter son cerveau et son corps...

Maintenant on peut énumérer et entrer dans le détail, certains ont trouvé des recettes bien intéressantes

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Dim 10 Fév 2013 - 18:14




"Si tu veux être cool, faut que t'arrêtes le coca"



Ce reportage veut entre autres dresser la liste des ingrédients du coca. Voici ce qu'elle serait, mais pas de formule chimique et incomplète:

Canelle
Orange
Noix de muscade
Coriandre
Citron vert
Acide citrique
Caféine
Alcool
Extraits de feuille de coca
Sucre
Colorant couleur caramel E150D (sa qté varie selon le pays)
Eau

Réflexions:
La dépendance (toute dépendance, à l'autre, à la drogue, à la bouffe, je sais pas pourquoi, je suis maintenant persuadé qu'il est possible de ne pas manger, voir une explication plus bas) s'installe à notre insu, doucement. Elle vient combler un manque d'amour (comme toujours), un manque d'énergie. C'est pour cela qu'il faut s'aimer soi-même, se remplir d'amour soi-même, passer par TOUS les chemins qu'il nous semblera utile de prendre pour arriver à se retrouver avec son enfant à soi, son amour à soi, sa connexion au cosmos et à la terre À SOI.

L'autre jour, j'ai enfin compris, et je sais pas si cela vous le fait à vous, le corps envoie une émotion chaude de vérité lors de réalisation profondes, lorsqu'on sait qu'on touche la vérité, j'ai vraiment réalisé que toutes les réponses sont en nous, et maintenant, cela me semble évident, nous sommes des êtres humains qui possédons de quoi nous écouter. Il suffit vraiment de le faire, sans se brusquer, sans se presser. Le progrès (le VRAI progrès), est là, tous les jours, même quand on souffre, même quand on y croit plus.


Idée: serait-il possible de ne pas manger? Bon eh bien, esquisse de démonstration.


Le reikiman utilise, comme bcp de techniques naturelles de soin, l'énergie environnante et la transmet au soigné. Il est donc possible de choper de l'énergie non matérielle, où que nous soyons, il faut juste apprendre à le faire. Ensuite, mon maître Qi Gong m'a dit qu'il avait réussi à créer/faire apparâitre de la matière avec l'énergie, avec une grande concentration. Je n'ai pas la vidéo sous les yeux, mais dès que je peux, (évidemment lors d'une synchronicité), je vous l'envoie. Donc, vous avez déjà fait le raisonnement: notre corps a besoin d'énergie pour vivre et de renouvellement moléculaire de structures organiques. Pourquoi ne pas utiliser un convertisseur énergie-matière (que mon maître a visiblement réussi à utiliser) pour le renouvellement? et l'énergie environnante comme essence?



Vous imaginez le mec?

Hey, je vais plus au supermarché maintenant ! Mes dents sont belles, je ne me les brosse plus! (me suis toujours demandé pourquoi on devait se brosser les dents, avec du chimique et une brosse qui fait mal)


Vous imaginez la gueule des médecins?

Oui, j'ai renouvelé mon coeur tout seul. J'ai gagné plusieurs milliards de dollars d'années de recherche sur les cellules souches, j'ai économisé une opération super risquée. Bref, j'ai tout gagné, l'amour et son coeur. bounce

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Zarbitude le Sam 23 Mar 2013 - 8:10

J'adore Etty et j'adore Lise Very Happy

Les cinq blessures : rejet - abandon - humiliation - trahison - injustice

Ce sont des blessures réelles et/ou imaginaires.

On peut être véritablement rejeté ou simplement en ressentir l'impression.

La souffrance est assez semblable.

Il me semble que tout commence à la naissance. Il faut se séparer.

Comment ne pas en souffrir?

En ce qui me concerne, j'ai trouvé ma réponse.

La seule qui puisse justifier une vie.
Cette réponse c'est que c'est moi qui ai voulu venir.
Et je savais que ce serait difficile mais en même temps, je me suis "équipée" pour réussir.

L'échec est impossible dans le jeu divin.

C'est l'origne de ma paix intérieure.

Mes pensées sont à l'origine de ma paix intérieure.

Avant, j'entretenais des pensées qui me gâchaient véritablement la vie.
Elles allaient en fait, à l'encontre de la vie.
Comment ai-je pu me tromper ainsi?

Cela s'explique par le fait que la matière est lourde mais que mon âme, elle, est légère.

La matière obscurcit tout le payasage au début. Il faut s'en affranchir, la transcender.

Et ce n'est que lorsqu'on en a fait le tour qu'on se dit: la vie, ce n'est pas que matériel. Je sens qu'il y a autre chose.....

Et on retrouve la légèreté de l'âme, enfin......

Zarbitude
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4307
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Jeu 28 Mar 2013 - 22:48

bon bah:

- tu déchires.
- t'es riche.

Donc, tu t'appelles Richesse.

Appelle-toi Richesse. C'est un ordre. lol!

Je suis en train de lire. J'aurais aimé le lire avant de naître. Je serais déjà Bouddha 2.

bises

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Sam 18 Mai 2013 - 9:41

Conclusions générales, Dr Janine Fontaine, dans "Médecin des trois corps".
1:

La mystérieuse alchimie qui nous transforme, au fil des jours, à la fois physiquement, psychiquement et spirituellement, fait que le Temps, à lui seul, remet en cause notre propre cohérence intérieure. Des événements imprévus ajoutent un facteur déséquilibrant, si bien qu’un jour ou l’autre nous passons par le stade de la Tour foudroyée.

Cette mutation n’affecte pas au même instant ni avec la même force tous les êtres (hormis la survenue des guerres et des catastrophes naturelles). Cette dysharmonie dans les rythmes d’évolution fait les dissensions qui émaillent toute vie collective.

Ce qui est juste, ce qui est vrai, tout à coup n’est plus juste, n’est plus vrai. L’ancienne vérité ne nous permet plus d’être en « accord » avec nous-mêmes et les nouvelles circonstances de la vie. Il faut plaindre ceux qui, trop fortement structurés par l’éducation puis les universitaires sectaires, se sont à leur insu « minéralisés », croyant que leur finalité se résumait à l’apprentissage d’une vérité unique et définitive.

Lorsque la mutation inéluctable les surprend, elle affecte une allure dramatique. Ni comprise, ni interprétée, ni transcendée, elle menace gravement leur équilibre et leur santé. Si l’orgueil, premier obstacle à franchir, ne les étouffe pas, ils pourront accepter la main secourable, et la reconnaître comme celle qui ouvre la porte de l’évolution.

Voilà qui résume mon histoire. Ce qui était juste et vrai ne le fut plus le jour de la mort de ma mère. Je ne fais qu’exprimer dans ces pages ma vérité au jour le jour. Celle qui me convient pour réaliser ma cohérence intérieure, celle qui est capable d’entrer en résonance harmonieuse avec l’idée que j’ai de la Réalité du Monde, à chaque instant de ma vie.

Élevée au sein d’une société matérialiste, instruite des « mystères » de la religion par une Église ayant perdu la connaissance des symboles et de leur pouvoir, puis devenue l’élève de médecine évoluant vers la technologie, je vivais dans l’incertitude intérieure.

Ma vie spirituelle était inexistante, faite d’interrogations : comment suivre la trace de ceux qui, passivement, débitent leur chapelet devant une image ? Comment admettre le raisonnement simpliste de ceux qui, à l’issue d’une déception, déclarent (pour L’en punir) que Dieu n’existe pas ? Comment comprendre les différentes ethnies qui, chacune à leur façon, réalisent leur quête spirituelle ? Étaient-elles toutes dans l’erreur ? N’étions-nous, chrétiens, que des conquérants orgueilleux ? Les nobles motivations des guerres de Religion me laissaient pensive…

Du côté médical, bien que persuadée d’appartenir à la voie juste, celle de la médecine dominante et officielle, institution hiérarchisée par la voie des examens et des concours (dont je connaissais les côtés sordides, occasions offertes aux patrons de rivaliser de pouvoir et non pas occasions pour les meilleurs éléments de s’exprimer), certaines « choses » parfois m’effleuraient : tous les médecins pratiquant les médecines différentes, taxés de charlatanisme, ne soignaient-ils que des malades imaginaires ? Était-on certain alors que l'imaginaire ne faisait pas partie intégrante de l’homme ?

Quant à nos guérisseurs, menacés, bafoués, ridiculisés, mais pourvus d’une fidèle clientèle, ne comblaient-ils pas un « blanc » laissé vacant par une médecine triomphante et inconsciente ?

Bref, le système religieux et universitaire qui m’avait construite m’emprisonnait dans une toile mal tissée.

2:

C’est l’enseignement reçu chez Tony Agpaoa qui a rétabli ma cohérence interne. Non pas un enseignement passif, mais une succession d’épreuves et de remises en question souvent douloureuses. Le doute chaque jour m’a habitée, chaque lendemain j’étais une autre. Et je n’en pouvais plus !... Mais il était là, me donnant in extremis la réponse, l’appui. Alors qu’il a quitté ce monde en janvier 1982 et que fut fêtée sa sortie du « Brado » le 10 mars, jour de l’alignement des planètes, au terme de mon septième voyage, voici, en guise de conclusion, la vérité qui me convient aujourd’hui.

I. J’ai résolu, en adoptant sa conception, ma problématique religieuse. Il existe un Dieu absolu, Dieu unique, partout présent. Une parcelle divine nous habite tous et habite chaque chose. L’homme est un bébé-Dieu qui doit prendre conscience de la parcelle divine qui est en lui, la reconnaître et la faire vivre.

II. Qu’est-ce que la naissance ?
C’est le moment où nos corps subtils s’incarnent dans un corps physique et dans une famille choisie : celle qui nous permet de trouver ici-bas les conditions propres à notre évolution. C’est-à-dire à la fois les appuis et les épreuves. L’enfant lui-même est un facteur d’évolution pour sa propre famille. On sait quel chemin parcourent les parents pour venir en aide à leur enfant anormal. (Par amour, toutes les voies qui leur sont offertes, ils les suivront.) Seules nos actions des vies passées déterminent le sens et l’importance de nos épreuves dans les vies futures. C’est la loi de l’Action et de la Réaction. Acceptée, comprise, utilisée, transcendée, l’épreuve nous offre l’occasion de franchir une étape et de conquérir notre réalité intérieure. Voilà ce qu’est la Vie.

III. Qu’est-ce que la mort ?
C’est l’instant où nos corps subtils quittent notre corps physique devenu inutilisable. C’est une mue. La pérennité de l’existence est assurée par nos corps subtils. La résurrection est en fait la succession des réincarnations. La mort n’est pas une fin, elle est la naissance pour un Ailleurs. Cet Ailleurs est ineffable.

IV. Quelle explication donner à la coexistence de la médecine officielle, d’une médecine différente, de guérisseurs-magnétiseurs et des guérisseurs de la foi ? Chacun de ces thérapeutes ayant des adeptes.
1. C’est, en vécu, une preuve de la réalité du principe de Platon.

2. La médecine officielle s’adresse au corps physique. Reconnaissons l’efficacité et la supériorité de la chirurgie classique dans ses bonnes indications. Admirons les thérapeutiques substitutives. L’introduction des thérapeutiques « lourdes » prolongeant la vie dans d’effroyables conditions n’est pas toujours justifiée, si l’on accepte la réincarnation. L’acharnement thérapeutique peut être remis en cause.

3. Les médecines différentes visent le corps énergétique. Acupuncture, homéopathie, auriculomédecine, ostéopathie bien comprise corrigent les perturbations du corps énergétique, lui qui donne vie au corps physique.

4. Ce que Caycedo nomme la sophrologie, technique orientale vidée de son contenu spirituel, s’adresse au monde énergétique et au monde imaginal. Il introduit trois notions fondamentales :
- L’idée de la prise en charge de l’individu par lui-même
- La pensée positive, seule façon de manipuler ce que le langage moderne nomme énergie-information en notre faveur.
- L’accès au monde imaginal, au monde de la symbolique dont il fait soupçonner la puissance.

5. Le guérisseur-magnétiseur bénéficie d’un potentiel électromagnétique supérieur à la moyenne des individus. Lui, qui est en bonne relation avec l’énergie ambiante qu’il peut « capter », ouvre le corps énergétique du patient à cette possibilité. Il modifie en outre, par des « passes », la répartition de l’énergie. Il lève ce qu’on appelle l’acupuncture les blocages énergétiques. Ceci à la mesure de ses capacités personnelles, naturellement.

Le guérisseur, qui traite, sans introduire l’intellect, demeure disponible à l’écoute, à la compassion, à la tolérance et à l’amour des autres. Il introduit la dimension affective et humaine dans la thérapeutique. Le milieu hospitalier est tout différent. Le médecin dont l’attention est sollicitée par les examens complémentaires à prescrire ou à interpréter, qui porte attention à tout le matériel sophistiqué qu’il utilise, contraint d’établir un diagnostic, de corriger une observation, de négocier sa carrière, ne saura créer le même climat affectif.

6. Fort heureusement, et toujours en vertu du principe de Platon, le patient matérialiste se laisse conditionner par la médecine matérialiste. Ensemble, malade et médecin confondent examens de laboratoire et thérapeutique, diagnostic et approche thérapeutique. Quelque chose en eux sait bien qu’ils se contentent d’un pis-aller, mais ils évitent de se l’exprimer et jouent à la même illusion, la même foi.
Qu’un mot savant caractérise les maux du patient, le voici auréolé d’une puissance nouvelle, il est un « cas » intéressant ; cela satisfait son orgueil et vaut bien quelques inconvénients. Il peut en « vivre » en bon état de cohérence avec sa maladie qu’il nomme.
Un diagnostic bien fait rend au médecin sa foi en ce qu’il croit être la médecine, et fait passer au second plan l’incompétence thérapeutique. Tout cela est … scientifique.

7. C’est encore Tony Agpaoa, guérisseur de la foi, psychic healer, qui par sa réalisation de deux centres thérapeutiques : le Diplomat Hotel et l’Ashram de Luknab, m’a permis de comprendre que l’homme était un être multiple, pour le moins tripartite, ainsi que le décrivaient les anciens. Le mystère de la Sainte-Trinité n’évoque pas autre chose. Il a su, dans un même lieu, réunir les divers représentants de chaque forme de thérapeutique. C’est une leçon magistrale. Je demeure confondue devant l’indifférence et les violentes critiques que son œuvre a pu susciter. Je connais les dessous du fonctionnement d’un hôpital, et ceux des carrières hospitalières. Je ne connais personne qui, en quarante-deux ans de vie, de ses propres mains, en solitaire, a su, envers et contre tout, donner tant de lui-même aux autres.

3:

Il a su découvrir la cohérence qui pouvait habiter l’homme et rendre cohérente la thérapeutique. La coexistence d’un enseignement spirituel, d’un traitement par le faith healer (guérisseur de la foi), du médecin-acupuncteur (de la phytothérapie chinoise d’accompagnement) et du chirurgien classique en est la preuve. Masseur, ostéopathe-medium, kinésithérapie classique sont présents au sein de l’équipe.

D’où venons-nous, où allons-nous, à quoi servent la maladie, la souffrance et la mort ? Il a su me dire, à sa façon.
Il a su faire voir que les différentes thérapeutiques n’étaient pas contradictoires mais complémentaires.
En m’aidant à développer les sens du corps subtil, il m’a libérée des contraintes du système classique de la recherche médicale. J’en exposerai les résultats dans un prochain volume.

4:

Ce monde oriental, ce monde de médiums, ce monde de guérisseurs en possession d’une force électromagnétique exceptionnelle, connaissant les lois du monde symbolique et la manipulation de ces symboles, ce monde averti, capable de vivre notre vie moderne, mais teinté de chamanisme par ses origines, nous échappe totalement. Par un processus de défense compréhensif, nous avons, dans notre monde occidental qui se croyait tout-puissant, opéré un rejet de ces guérisseurs. Plutôt que d’en faire une approche, notre monde a fait sur eux une projection négative de toute la laideur de notre société. Ils furent le bouc émissaire de tous ceux qui ne savent recevoir le monde avec leur âme. (Quand on sait qu’en France le monde scientifique rationaliste en est encore à nier l’existence de la transformation de pensée, on demeure atterrée, mais… compréhensif : j’en étais là moi-même il y a quelques années.)
En assistant, le dimanche, au service célébré dans la grande chapelle de Joséphine Sisson, on peut faire une approche de leur réalité. Il s’agit d’un culte teinté de chrétienté, mais impliquant une vision orientale de la destinée de l’homme, et se terminant par un acte thérapeutique qui prend la place de la communion. Le médium, le guérisseur font office de prêtres.
De la religion catholique n’est conservée que la lecture d’un évangile et son commentaire (souvenir de l’invasion espagnole). Puis, les personnes de l’assistance viennent à tour de rôle, si elles en éprouvent le désir, expliquer les raisons de leur foi et dévoiler leurs expériences spirituelles. Ce n’est pas la théorie froide ni de la compilation théologique spéculative, c’est du vécu ! Cela dure des heures, entrecoupé de chants locaux, religieux et de mantra.
La forme de la chapelle est sensiblement la même que celle d’une église catholique. Le chœur est occupé par les médiums, les guérisseurs, et celui qui évangélise.
Il n’existe pas d’élévation, de communion. C’est le traitement qui tient lieu de moment sacré. Le traitement représente le temps de l’offertoire et celui de la communion avec les forces divines. La chair et le sang que présente Joséphine sont l’équivalent du pain et du vin transformés en corps et en sang de Jésus-Christ, celui qui fut « le plus grand des guérisseurs ». Jésus-Christ est incarné dans le malade qui souffre et qui porte sa croix. Il est aussi le guérisseur qui transmet ses pouvoirs à Joséphine, laquelle n’est que l’intermédiaire. Agpaoa ne craignait pas de dire qu’à cet instant Dieu Se manifestait, que c’était là une façon d’amener les assistants à croire en Lui. Tous ceux qui, par nature ou par le yoga, ont appris à percevoir la circulation de l’énergie peuvent reconnaître et sentir l’action magnétique d’un grand guérisseur. Cette action est au moins aussi convaincante pour le fidèle que l’agenouillement et la clochette qui commande de baisser la tête et de fermer les yeux alors que le pain et le vin deviennent le corps et le sang de Jésus-Christ. Quant à la matérialisation, elle offre un aspect thérapeutique à plusieurs titres :

- Admise comme réalité, elle lève les blocages psychiques : tout devient possible, y compris le miracle de la guérison.
- Admise comme symbole, elle s’adresse à l’inconscient, lequel s’en servira comme il se doit.
- Manipulée par le médium qui connaît la symbolique agissante, elle joue le rôle d’exorcisme. C’est de la chirurgie psychique, qui extrait efficacement et rapidement la racine du mal ; ce mal prend l’allure de matière et de sang chez l’Occidental pour lequel la chirurgie classique est le symbole de l’extraction radicale de la maladie ; chez le paysan philippin, le symbolisme s’exprime par l’extirpation d’une racine, d’une feuille de tabac, d’un morceau de chanvre. Il est délivré du wildscratch, du mauvais sort.
- Vue par le touriste goguenard et matérialiste, non motivé par la foi ou l’approche de la mort, non tenaillé par la souffrance, de lui-même ou des siens, vue par celui qui n’a pas les yeux de l’âme, cette matérialisation demeure sans objet et devient un abus de confiance. Tout est bien, puisque ainsi il conserve sa cohérence intérieure.
- Enfin, pour d’autres, elle marque le début d’une interrogation, elle est l’étape initiale d’une recherche intérieure. Voulant découvrir les raisons cachées de l’efficacité thérapeutique exercée par le biais de procédés apparemment simples en regard des nôtres, ils sont confrontés à un autre monde. Ou bien ils « entrent » dans ce monde et en font une expérience initiatique, ou bien ils peuvent s’y couler et en sortent aigris, déçus et « défaits ». Le temps n’était pas venu pour eux d’accéder à cette cohérence-là.
Pourtant il s’agit bien d’un retour aux sources. Le thérapeute a-t-il oublié, avec le temps, la valeur symbolique du caducée : la bâton, symbole du pouvoir, et le serpent, symbole du fluide vital ? En s’enroulant autour du bâton, celui-ci représente la maîtrise du plan horizontal et l’accès au plan vertical, monde subtil de l’énergie, monde invisible et opérationnel. Ce monde, les guérisseurs le connaissent et l’utilisent d’instinct. Mais il s’agit d’une incursion dans un monde sacré et peut-être secret. Il est compréhensible, écrivait Agpaoa dans une lettre de bienvenue qu’il adressait à ses patients, que vous éprouviez le besoin de raconter ce que vous avez vécu ici. Je ne voudrais que vous rendre attentifs aux paroles du plus grand guérisseur de tous les temps, Jésus-Christ lui-même : « Pars et ne dis rien à personne. »

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Guest le Dim 9 Juin 2013 - 8:06

Je me rends compte que je dévie un peu du sujet. Je ne sais pas si quelqu'un a acheté un book ou lu.

Theses are really good.

Do not hesitate to propose books or techniques that worked for gifted persons for example. I may buy it !






et la preuve en image que le niveau de conscience augmente réellement (fnac des Champs-Elysées tout de même^^).




S'il pleut, c'est qu'Il pleure (pour nous). On ne peut conjuguer pleuvoir qu'à une personne.

jtm

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par lapin le Dim 9 Juin 2013 - 8:16

Peace, ce serait vraiment sain que tu perdes nos habitudes de parler anglais.

mais tu n'es pas le seul...no flood please Razz

sinon, je me répète , mais bon : une des techniques orientales traditionnelles; moi c'est un peu de yoga (avec beaucoup d'acédie hélas).

Mais je constate qu'il y a en quelque sorte consensus ou presque : sauf les sportifs qui eux jouent l'endorphine. ça le fait aussi...

Mais constatons que notre génération a pratiquement rompu avec la connaissance et la pratique des philosophies antiques, qui avaient pourtant à dire elles aussi.

lapin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1151
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par filigrane le Dim 9 Juin 2013 - 8:49

je joue l'endorphine (sport) et je m'attèle à "l'ici et maintenant"

C'est vrai, il est important de manger "sain"...mais après en faire une obsession peut être encore plus nuisible.

Il fut un temps, j'ai lu quelques livres d'Arnaud Desjardins et ça m'avait aidée.

J'essaie d'être à peu près en accord avec moi-même pour ce que je fais dans la vie..quand je ressens du doute ou de la culpabilité (plusieurs fois par jour)...je reviens sur mon action, sur mes mots...j'essaie de voir comment j'aurais pu faire autrement, si malgré tout il n'y a pas quelque avantage à avoir fait de cette façon là. J'imagine que ça ne changera pas...cette façon de me remettre en cause seconde après seconde..alors tant pis je me dis que j'agis et c'est déjà pas mal.


Dernière édition par filigrane le Dim 9 Juin 2013 - 11:54, édité 2 fois

filigrane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: [color=orange]Sujet dédié à la paix intérieure. Neurones, hormones, énergies sont là, partout, tout le temps. Autant bien s'en occuper.[/orange]no flood please

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum