Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 9:42

Numero6 a écrit:
Pour les joutes verbales et le calembour, je me tiens à table, mais pour les sentiments, la tendresse, j'attends que le repas se termine en prétendant un manque d'appétit.

Que voici la chose joliment formulée. Je te rejoins à 100 %. Je ne vois par contre aucune "menace" dans la joute verbale mais bien un jeu. Bien souvent c'est celui d'en face qui confond le code Very Happy (comment ça, c'est à moi de m'assurer du feedback?)

Une autre chose que je rejoins, c'est le propos de Vincent78. C'est bien là aussi tout le problème... le côté schizo d'une incapacité à scinder le blanc et le noir, le bien et le mal, couplée à un sens de la Justice et de la Loyauté fort peu communs.

En ça, et sur une question aussi socio-culturelo-physico marquée que la souffrance et la remise en question de son utilité, je ne vois pas en quoi une armée de THQI t'aidera Very Happy

Par contre dans une approche théologico-philosophique, le sujet est passionnant. Dans l'équation il me semble majeur d'intégrer la notion de culpabilité au sens large, et d'incarnation de manque... Et surtout ne jamais perdre de vue le côté subjectif de base de la chose. Même pour une personnalité fort empathique... Si vous me suivez, ou pas.

Si tu me perçois comme menaçant, je souris en pensant une fois de plus à l'image que l'on donne, celle qui est reçue et celle dont on aimerait, ou pas, se débarrasser...

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fa le Jeu 20 Déc 2012 - 10:17

@semana : il n'est pas dit que ces modes soient déjà off Razz

Numero6, tout d'abord, pardon de ne pas avoir été clair.
Ensuite, sauver mon âme en sauvant "les" autres, je dirais que c'est un bien grand pronom. "D'autres" serait déjà pas mal. Et ma pomme, bien entendu. J'aurais pu me battre un peu plus longtemps contre cette idée, mais, dans le cas qui nous occupe, elle va servir mon propos.

"ose me dire...", j'ai certes beaucoup plus de réactions automatiques à la seconde que d'idées. De défense en particulier, à peu près tous les trois mots ou tous les trois silences. Du moins quand je ne connais pas une personne, c'est à dire au stade du "rassure-moi, c'est bien du premier degré ?". Ensuite, ça se décâble, tout ça... en faisant connaissance.

"Une femme croit...", "un homme croit...", je pense que c'est un peu plus compliqué que ça mais je comprends le pourquoi de cette caricature. Quoi qu'il en soit, la façon d'amener fait, à mon sens, beaucoup. Ou bien... ou bien ce qu'on ressent d'empathie (du moins dans la vraie vie, c'est plus compliqué sur un forum) permettrait de savoir si l'interlocuteur est serein ou non, et donc s'il se fout de votre gueule pour les uns ou s'il vous chauffe pour les unes (ou l'inverse, comme le fait remarquer negativedandy, parce nous ne parlions jusqu'à présent qu'en mode hétéro).

Désolé pour ces trois paragraphes d'intro, mais je me sens désormais plus apte à évoquer le point central.
"Briser les codes", c'était un peu du registre de la mauvaise foi, à mon niveau, de le dire, car je n'en suis pas là. Mais j'avais été intrigué par cette possibilité pour toi.
La zigounette, quand bien même, on s'en fout, c'est davantage moi au présent. Parce que je commence à le comprendre, le comprendre émotionnellement. Débrancher ces blocages automatiques. On a le droit de désirer, c'est pas sale. Enfin ce genre de trucs. J'en suis là.
Moi au passé, c'est ce que j'ai projeté sur toi. "Merde, et si elle croyait que je la désire". On peut ajouter ce nouveau point sur le sarcasme. "Merde, mais si il croyait que je me moque". On peut aussi remplacer le surmoi du "croire" par le vrai problème :
"Merde, mais si elle savait que je la désire"
"C'est pas possible, je suis au dessus de ça..."
Et bien crois moi ou non, mais le reconnaitre, puis m'en déculpabiliser, ça a été pour moi non-seulement un pas vers le mieux-être, mais *aussi* un pas vers un mode de communication plus serein, et je pense qu'au final... ce "zen" pourrait permettre qu'enfin, un compliment sans sous-entendu puisse-être compris et ressenti par mes interlocuteurs comme tel.

Pour ce qui est du reste et de la timidité affective : je t'entends. Merci pour ce partage.

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 10:35

8gseagffs, merci de ton accueil.
Le réel, le réel, je pourrais t'en pondre une tartine la-dessus. Parce que je suis incapable de le définir. Je ne parle avec aisance que de ce qui m'est inconnu. Je ne connais rien à la politique, l'économie, l'Europe, mais je donne mon avis tous les jours sur ces sujets.
Comme j'adore trouver une formule bien sentie, je pourrais reprendre une discussion d'un autre forum. Le sujet, qui s'adressait à la gent masculine, posait la question de vivre avec une femme au QI supérieur. La réponse "oui, si elle a de belles jambes" m'a parue la plus en accord avec le réel.

Avant d'atteindre le coeur des gens, je dois traverser les codes qu'ils ont élaborés. Ces codes sont constitués en grande partie de ce qu'ils pensent que je veux entendre, et de ce qu'ils pensent les mettre en valeur. Comme je le fais maintenant. Ici, c'est encore plus difficile, car les codes sont beaucoup plus élaborés.
Mais ce forum est bondé de casseurs de code. Je suis convaincu qu'il y a ici des personnes qui savent sur toi des choses que tu ignores toi-même.
Ma technique de cracking utilise le contre-pied, l'inattendu, je déstabilise. C'est souvent vécu comme une agression au début.

En toute sympathie, sans vouloir me montrer insultant, et en te montrant le plus grand respect, mon approche de la réalité pour toi passe par deux questions :
Pourquoi fais-tu exprès d'écrire si mal ?
De quelle origine es-tu ?

Quand je fais ça, il est fréquent que je me fasse agresser dans un premier temps. Mais dans un deuxième temps, on cause entre hommes.
Saches que ma fierté est au moins aussi grande que la tienne, dans mon cas je parlerai même d'orgueil. Tu es un prince, acceptes-le.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 10:45

NegativeDandy je ne t'oublies pas.
THOU SHALT, MY NOBLE LORD... Sir William fût le premier qui me réconciliât avec l'esprit, et par le biais de la Royal Shakespeare Company, les THOU SHALT m'emportèrent comme une troupe derrière un étendard. Alors que je ne fais que déchiffrer l'anglais.
A gentleman is never truly seated on an omnibus or railway carriage: he is merely keeping the seat warm for when a lady might need it. Pure expression de l'esprit anglais.
Merci beaucoup

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Jeu 20 Déc 2012 - 10:48

Number 6,
Oui tu es chez toi ici, donc quand tu dis "en Jimmy Choo", normalement, le lien n'est pas utile....
Par définition, le zébre en face 1 comprends ta blague, 2 rebondis à l'endroit où tu ne t'y attends pas... Et là est le vrai bonheur... d'ou l'addiction....
Il faut trouver les gens à qui tu peux dire je t'aime, ils existent (tout a commencé par un homme trop fatigué pour poursuivre sa route, ouinhinh...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 11:14

Alwaysontherun
La démarche de Vincent atteint un niveau mystique.
La notion de Dieu est-elle nécessaire à l'être humain pour lui faire accepter le renoncement terrestre à l'absolu, à la tentation de l'unique.
Prosternes-toi devant le nom du Seigneur.
L'autre petit nom de Mahomet n'est-il pas, indeed, Wahed (désolé pour l'orthographe, je fais beaucoup de faute d'orthographe), qui est le même mot que pour le chiffre 1.

Et la fatigue plante ses couteaux dans mes reins
Et je fais celui-là qui est son souverain
On m'attends quelque part comme on attend le roi
Mais on ne m'attends point, je sais depuis déjà
Que l'on meurt de hasard en allongeant le pas

Le grand Jacques - La ville s'endormait

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 11:21

Bien qu'athée, je suis passionné par les religions, mythes et réflexions métaphysiques. Et puis fermer une option c'est mal. Même si le bien, le mal, c'est un peu flou pour moi... Twisted Evil

Pour citer encore le grand Jacques:

Même si un jour au Paradis
Je deviens comme j'en serais surpris
Chanteur pour femmes à ailes blanches
Que je leur chante Alléluia
En regrettant le temps d'en bas
Où c'est pas tous les jours dimanche
Même si on m'appelle Dieu le Père
Celui qui est dans l'annuaire
Entre Dieulefit et Dieu vous garde
Même si je me laisse pousser la barbe
Même si toujours trop bonne pomme
Je me crève le coeœur et le pur esprit
A vouloir consoler les hommes
Je sais quand même que chaque nuit
J'entendrai dans mon
Paradis Les anges, les Saints et Lucifer
Me chanter la chanson de naguère
Celle du temps où je m'appelais Jacky.

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par 8gseagffs le Jeu 20 Déc 2012 - 11:23

avant de répondre a ton questionement je souhaite te partager le faite que je ne ressente pas le partage de nos deux personnes comme une agression .

Pourquoi ? Car il me semble que la structure que tu élabore ne le permet pas ( ce que je plussoie entièrement ).

a part contre je ne suis pas un prince , du moin jesper ne pas être un petit beure ( ya t'il un sens caché dans la phrase qui sais )^^ par contre merci d'avoir tartiner de ta réponse mon questionement Razz

un respect réciproque , oui tout à fait au dela de mon être les procédés irespectueux et si ils existe cela pourai traduire une de mes maladresse habituel ou bien il est possible que cela se fasse de façon plus ou moins consciente quand au rapport de force ( protection psychologique ) mais en locurence je te respecte car cela me parait naturel et je n'entrevois pas de rapport de force mais un partage libertain ( ho my god que c'est bon ^^) .

j'espers ne pas avoir générer de mauvaise chose quand a mes taquinerie a ton égare si tel était le cas de ton ressenti je te prie ( ce n'est pas un ordre ( dsl j'ai perdu le mot ^^ )) de bien vouloir accepter mes escuses les plus sincères

bon je vais maintenant entreprendre de répondre a mon tour a tes question Wink

Pourquoi fais-tu exprès d'écrire si mal ?

En première abord je ne fais pas exprés , disons que je suis un diciple des dys , en second plan je dirais que la aussi c'est une manière de procéder inconventionel contre le justement conventionel massif ( une part de mon unicité ) mais aussi une protection que j'ai étailler au fil des ans ... Je sais car on ma souvent fait ce reproche que mon écriture était dure a lire a cause des fautes , du non respect des rêgles etc ... je m'escuse si ce phénomène t'oportune comme je m'escuserait de ce fait à tout mes lecteurs .

De quelle origine es-tu ?

terrienne ( apparemment enfin il paraitrai ) , non de façon plus conventionnel si au grand jamais tu était dans une attente de réponse de la sorte je te dirais que je suis français , mon père est née en Algérie , ma mère en France et je n'ai jamais partager cette culture ( dite nord africaine ) ni même la culture dite ( française ) a part pour le langage biensure car je ne me voit pas faire des areu areu pour me retrouver dans une clinique psy Razz

8gseagffs
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 558
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 27
Localisation : amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 11:40

Relianne,
Quand on passe son temps à tenter d'expliquer les choses lourdes, et que l'on doit garder pour soi les volutes insaisissable du parfum de l'instant, la gymnastique de l'esprit se rouille.
Je vais tenter d'ôter mes croquenots et enfiler des Repetto. Que les sensibles de l'olfactif s'éloigne, ça risque de dégager sévère.

P.S : Vincent, c'est pas moi

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Andromaque le Jeu 20 Déc 2012 - 11:43

J'étais sur le point de m'en retourner. Merci de me donner l'envie de m'attarder encore un peu pour voir...

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Jeu 20 Déc 2012 - 11:48

La tienne n'est manifestement pas rouillée, n'ai crainte...
Me sens même abominablement pragmatique et bisounoursesque sur ce fil de haut vol...
Je croiserais donc sans doute tes repetto sur un fil moins conceptuel, manifestement je te... sentirais venir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 11:53

8gseagffs,
Comment t'expliquer ?
Je connaissais la réponse aux deux questions.
En lisant ton premier message, j'ai senti une fierté que je n'ai jamais retrouvé ailleurs que chez un Algérien.
J'ai eu très peur de poser la deuxième question. Alors je suis allé voir tes interrogations sur d'autre forum, jusqu'à ce que je trouve ta photo.
Tu ne connais pas la culture Algérienne, mais, elle, elle te connait, comme on dit à Delphes. Et c'est surement cela qui te rend si riche de possibilité.
A propos, tes fôtes d'orthographe, je m'en fous, tu es très lisible.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 12:02

Numero6 a écrit:En lisant ton premier message, j'ai senti une fierté que je n'ai jamais retrouvé ailleurs que chez un Algérien.

Wow, ça me rappelle quelques citations de Desproges...

"Les Espagnols sont un peuple fier et ombrageux, avec un tout petit cul pour éviter les coups de corne. Il existe des Eskimos qui attaquent les ours blancs torse nu, au canif. C'est héroïque. Il y a deux sortes d'Israëliens. Les juifs d'Europe de l'Est ou du Centre qui ont l'air intelligent avec le front dégarni et même, quelquefois les yeux bleux, les juifs moyen-orientaux qui ont souvent le genre étranger."

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:05

Semama,
pas taper.
Je trouvais que fermer les [on], ça faisait plus joli. Pas logique assurément, mais plus joli, plus tête de chapitre.
J'avais adoré les propos d'un indien Wayana qui avait choisi selon la coutume son propre prénom : Mimissicat. Parce que ça faisait joli. Pour les très rares présents qui ne maitrisent pas totalement le Wayana (no offense), ça signifie 'pipi de chat".
Mais lui trouvait que ça faisait joli.
Voilà, voilà.
Merci à toi d'avoir refermé cette brèche dans l'espace-temps

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:19

Alwaysontherun,
"Les seules personnes que je déteste plus que les racistes... ce sont les anti-racistes" autre production du seul 130 comingouté du PAF.
8gseagffs au secours, dis-lui que les Algériens sont fiers, comme les français sont de mauvaise humeur.
Je ne suis pas pas raciste, d'ailleurs je connais très bien un avocat français, homme charmant au demeurant.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 12:20

Qui a parlé de racisme? Very Happy

Marrant c'est un peu comme le regard que portent les autres sur l'acceptation de la compagnie féminine, non?

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 12:22

"Et puis nos coutumes divergent, et divergent c'est énorme."

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Fa le Jeu 20 Déc 2012 - 12:23

"J'ai compris que si j'étais amoureux d'elle, c'était sûrement la forme d'amour pour la race à laquelle elle appartient, je ne suis pas contre le racisme, je suis pour les races. Il faut arrêter de parler d'intégration. Il faut apprécier et aimer les gens pour leurs différences. Il y a un fossé entre les races, il ne faut pas essayer de le combler parce que c'est impossible. En revanche, un fossé, ça peut se franchir"
Daniel Balavoine.

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:25

L'acceptation de la compagnie féminine, c'est cela, oui.
Mais encore ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 12:27

(J'adore Balavoine, vraiment. D'ailleurs il semblerait qu'il fut à rayures, ce qui n'est pas nécessairement de cause à effet, MAIS. Faire l'économie critique de la déconstruction de cette notion mortifère de "race" me semble plus qu'hasardeux. On sait aujourd'hui qu'elle n'a pas de sens en ce qui concerne l'humain. Parlons de culture, alors...)

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:27

Fa, à moins d'abuser d'amphétamines, tu n'aurais pas pu mieux résumer ma démarche.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:30

A tout ceux qui aurait l'impudence de tenter de me critiquer, je citerais le philosophe Roland Courbis : "si tu n'es pas d'accord avec moi, ça ne veut pas forcément dire que tu as raison".

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par AlwaysOnTheRun le Jeu 20 Déc 2012 - 12:32

Numero6 a écrit:L'acceptation de la compagnie féminine, c'est cela, oui.
Mais encore ?

Fossé à franchir, regard des autres ... tout y est. L'analogie est ténue, mais elle me semble évidente. L'invitation de Balavoine dans la danse n'a d'ailleurs pas brouillé la piste, que du contraire, avec le petit bémol du trouble-fête que je suis.

Pour rebondir, bien que je ne critique personne ici, je ne m'en sens aucunement le droit, une citation également: "si vous n'aimez pas mon opinion, j'en ai d'autres". (G. Marx)

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Jeu 20 Déc 2012 - 12:49

Alwaysontherun,
tu as sans doute raison. Laisses-moi du temps.
Je voyais chez 8gseagffs la meurtrissure d'être à cheval sur deux cultures, et donc de n'appartenir à aucune. Le besoin d'appartenance, celui de se définir. Celui qui décrypte mon code, il y a une chance que nous ayons quelque chose en commun.
Je vais réfléchir.
Numéro6, le seul Aï de zebra crossing.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5527
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ⚡ Foxy Charlie ⚡ le Jeu 20 Déc 2012 - 12:49

Trance

Yo! Your tailor seems fun!

Je repasserai NohashculI

⚡ Foxy Charlie ⚡
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Sur son terril

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum