Rien ne glisse

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 10:27

Mais Fata l'essentiel est justement dans la nuance. Plus tu assimileras automatiquement l'autre/le neurotypique à une personne qui ne peut pas te rejoindre, plus tu généraliseras à tous la déception subie et donc anticipée plus tu te fermeras aux rencontres possibles. C'est la différence entre prudence et enfermement, entre porter l'armure et se retrancher dans un donjon. Sur la souffrance que provoque l'incompréhension, on a déjà tout dit cent fois ici. Mais je crois qu'on n'aura jamais assez rappelé l'importance, pour vivre, pour ne pas s'asphyxier complètement, de ne pas confondre "souvent", "en général" et "toujours"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 10:30

Alors franchement, c'est quasiment toujours ! Very Happy Je n'assimile pas l'autre à quelqu'un qui ne peut pas me rejoindre, ou toujours trop tard. C'est mon épouse qui doit passer derrière en me disant "mais pierrôt, ces gens sont tout petits ! Et puis attaquer de front comme tu fais, ça ne se fait pas !" Et c'est là que je me ressouviens de ma différence...
Par contre, le peu de contacts réellement féconds que j'ai, ciel, qu'ils sont féconds !
L'autre chose est que depuis que j'ai accepté cet état de fait, que la probabilité d'être en osmose avec les autres a toutes les chances d'échouer, je n'ai plus d'attente, ainsi je peux les prendre comme ils sont, voire les apprécier, sans me tourmenter spécialement. La vérité rend libre. Ça je l'ai vérifié depuis cette "révélation"...Je comprends mieux pourquoi on m'a répété durant toute mon enfance: " Toi, on a cassé le moule".
Pour revenir au fil, désormais, je sais laisser glisser.

Il y a une remarque que je veux faire qui devrait mettre tout le monde d'accord. Ce n'est pas "juger" un enfant que de ne pas lui donner une voiture à conduire, mais un jouet en forme de voiture. Dans ce cas, on ne "juge" pas, on mesure juste ce qui peut lui convenir, ce qui est adapté.


Dernière édition par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 11:12, édité 1 fois (Raison : faute)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 10:40

@ Fata Morgana : Moi j'ai peut-être trop fait le lien entre ton QI et ta souffrance, mais il y avait pas mal de références à la douance VS Normaux Pensants dans certains passages.

Mais c'est bien de pouvoir approfondir...

Bref, faut relativiser Smile

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 10:44

Pour conclure, à moins d'un degré d'orgueil cosmique, je ne pense pas être hautain. Par contre, à mon corps défendant, je pense être réaliste, du moins sur ce point.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 10:58

Bon, je lis et repasse rapidement...

Pensez-vous ("Foreigner" et "Fata Morgana") avoir une empathie (au sens premier) suffisante ?

L'empathie est une faculté plus ou moins innée, qui se travaille afin de s'ouvrir plus à l'autre et ouvrir l'autre à soi.

Je veux dire que vous parlez de ne pas être compris (selon votre ressenti subjectif), mais la clef c'est l'échange : essayer de se comprendre l'un, l'autre.

Nous avons tous des histoires, des expériences, des codes, des parcours, des capacités etc on ne peut échanger de manière fluide qu'en faisant des compromis et des efforts d'adaptation, de compréhension.Avis perso'.

Moi je rencontre à titre pro' et personnel des personnes allant de "basiques" à très "complexes", chacun fait une part du chemin...selon ses capacités et sa conscience du décalage.

De plus, même à QI équivalents et parcours semblables, chacun privilégie un mode com' souvent...les visuels, les auditifs, les kinesthésiques etc...enfin, il y a des profils très vastes MBTI etc...

Pour moi, la rencontre naturelle fluide reste de l'ordre de l'exception (relative)...

Mais plus on est "aware" et plus on se connecte aux autres...Evidemment, suivant son histoire on peut se protéger plus ou moins...mais l'autre peut tellement apporter que s'en exclure me semble une forme d'appauvrissement.

Moi je suis d'accord pour dire que rien ne glisse, mais que justement ça permet de mieux fonctionner...

Bon, l'heure tourne ^^

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 11:00

@ Fata : c'est cool d'avoir nègre ! Merci Wink

Very Happy

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 11:10

Je suppose que j'ai de l'empathie, mais disons qu'elle se situe à un niveau différent de celui auquel elle se situait avant. Je prends la personne dans sa globalité, pas particulièrement dans sa relation épineuse avec moi. Comme être. Là je désire le bonheur de cette personne et m'irrite fort de la voir se diriger sur des chemins où elle compromet le bonheur en question si tel est le cas. Dans ce sens - encore absolu - oui, j'ai non seulement de l'empathie, mais de l'amour bien souvent. Mais cela n'implique pas en soi que la communication passera mieux entre nous.

J'ai lu, concernant les THQI ou TTHQI que le fait qu'ils choissent souvent une vie retirée, cachée, vient non d'un mépris quelconque, mais de la réaction réaliste et adaptée à cet état de fait.

Tout le plaisr est pour moi Foreigner. Wink

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 11:43

Darkside a écrit:Pensez-vous ("Foreigner" et "Fata Morgana") avoir une empathie (au sens premier) suffisante ?
Mais la clef c'est l'échange : essayer de se comprendre l'un, l'autre.
Mais c'est bien ça le problème ! Sauf que ce n'est pas à moi qu'il faut le dire.
Encore une fois, une relation, c'est au moins deux ET en équipe. Si l'un cherche des moyens et l'autre des prétextes, évidemment ...

Fata à employé le mot juste : réaliste.
Justement parce que rien ne glisse. Ce n'est pas du tout de l'intolérance (la aussi je suis excessif : compréhension et tolérance) c'est juste que je n'ai pas beaucoup la faculté de me voiler la face, de me faire des films et toutes les autres expression du même genre. (Mais ça m'arrive ! Et malgré ma vigilance, en plus ou alors lorsque je suis vraiment trop débordé.)

La contre-partie, c'est qu'en regardant les choses en face, j'ai beaucoup appris de la Vie et de son fonctionnement. Encore une fois, cela ne s'est pas fait du jour au lendemain et oui cela a été pénible. Et justement, en regardant les choses en face, je sais comment est réellement la situation (avec une marge d'erreur, variable et toujours plus ou moins mesurée) et vu que maintenant je sais plutôt bien comment les choses fonctionnent la question "Bon, qu'est-ce qui m'en empêche ?" ou "Qu'est-ce qu'il faudrait faire pour ?" et "OK, y'a plus qu'à" ont remplacée la majeure partie de la trouille. (ce qui, soit dit en passant, ne fait généralement que paradoxalement amplifier celle de l'autre ! On a dit "en équipe" !)

Exemple.
Une amie était dégouté car son "petit copain" l'avait trahie et laissée tomber comme une chaussette, sans autre forme de procès ...
Je lui ait dit : "Tu te souviens de ce que je t'avais dit ? "Regardes comment il traite les autres ... Il leur casse constamment du sucre sur le dos ... Il est rarement disponible pour eux et il n'en a pas grand choses à faire d'eux ... Attention. Ça en dit long sur sa vraie personnalité". Est-ce qu'il t'as traitée différemment ? Est-ce que c'est vraiment une surprise totale ?
- Ha oui mais je croyais qu'avec moi, c'était différent."
J'ai eu la courtoisie de ne pas rajouter : "Non. Tu VOULAIS que ce soit différent et comme tu savais parfaitement que ce n'était ni le cas ni possible et que du coup tu ne pouvais pas avoir ce que tu désirais, alors tu as fait comme si."
Je sais, je suis dur, un facho, un salop et toute la clique ; on me le dis tout le temps. "Oui mais c'est humain ! Gnagnani..."
Mais je ne juge pas ! Je dis juste que dans ces cas là le résultat (foireux) est couru d'avance. Après libre à chacun de voir les choses et d'agir comme il l'entend. Perso, je n'ai jamais cassé de sucre sur le dos de cette amie et dans la mesure du possible j'ai toujours été disponible pour elle. Et pourtant, je n'avais pas l'intention de la sauter !

Aussi, quand quelqu'un me dit "Je veut faire ou partager quelque chose avec toi.", oui rien ne glisse (ou presque).
S'il cherche des prétextes je vais forcément le voir et ne pourrait l'ignorer. Je vais alors faire tout mon possible (Et là aussi il y du vécu ! Et pas qu'un peu !) pour le rassurer, le soutenir, l'encourager, l'aider à y voir plus clair et lui apporter des moyens et même souvent des pistes de solution. Si après ça il cherche encore des prétextes ... Je ne ma fais pas d'illusion.

EDIT : Ce n'est pas que je préfère être seul que mal accompagné, c'est que quitte à être seul, j'aime autant que ce le soit ouvertement.

Ma signature :
Think of it or Sink of it.
Renoncer à ses rêves c'est se trahir soi-même en renonçant au bonheur.


PS : à une ou deux broutilles près, je reprend également les propos de Fata ; ils complètent bien les miens.

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 11:58

Et pourtant, je n'avais pas l'intention de la sauter !
Lol...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 12:09

Darkside a écrit:De plus, même à QI équivalents et parcours semblables, chacun privilégie un mode com' souvent...les visuels, les auditifs, les kinesthésiques etc...enfin, il y a des profils très vastes MBTI etc...
Ça on est bien d'accord ; ça ne fait jamais de mal de le rappeler et c'est bien la première fois que je le vois exprimé de manière aussi claire, concise et complète.
Bravo !

Darkside a écrit:Pour moi, la rencontre naturelle fluide reste de l'ordre de l'exception (relative)...
Je confirme. J'ai connu beaucoup de gens qui m'ont dit ne jamais avoir vécu ça et personnellement, je ne l'ai vécu qu'une seule fois.
(Ça fait bizarre ! Ouais ; ça fait vraiment tout bizarre ...)
EDIT : Rectification : deux fois mais une seule vraiment pleinement.


Dernière édition par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 12:30, édité 1 fois

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 12:28

Perso j'ai la chance d'avoir un copain de très longue date surdoué comme c'est pas possible. (Il m'avait dit un jour: "mais enfin tu es surdoué !" mais je croyais qu'il blaguait !) Et on peut vérifier qu'il existe bel et bien une communication (communion ?) sans langage ou presque. C'est une vibration commune. A l'oreille, on est accordés pareil...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 14:21

@ Foreigner : j'aime beaucoup le groupe de musique que ton pseudo évoque...mais en l'occurence tu ne l'as sans doute pas retenu pour cette raison (peut-être ne connais-tu pas Foreigner), enfin si j'ai bien compris, du peu que je t'ai lu ici et ailleurs...
Ca illustre bien comme quoi la com' prête systématiquement à confusion, sauf si on creuse un minimum.
Connais-tu Foreigner et est-ce en lien avec ton pseudo ? Je ne crois pas, mais j'aimerais en être sûr (si tu veux) Smile

Moi je cherche à travailler mon empathie naturelle dans chaque contact, même "négatif" à la base...et je suis souvent récompensé...
Evidemment, il faut souvent aller vers l'autre pour bénéficier de cette récompense.
Je pense que j'accepte d'être déçu, même profondément et du coup je le suis peu au final.
Et puis, les autres sont ellement riches, si on regarde dans le détail, si on sait isoler les micro détails.

Si je tombe sur un "con" de mauvaise foi, habile etc j'essaierai de retenir son habileté et de laisser de côté le reste...
Ok, tout n'est pas si simple et positif, il y a des personnes toxiques, mais souvent elles nous renvoient à nos propres limites et en soi c'est déjà une richesse.

Quand on le décide, quand on force un minimum son empathie on arrive à comprendre, aimer, apprécier...voire convertir en partie si nécessaire.
Moi je me méfie plus des bisounours...et encore.

Quant à la communion, comme vous l'évoquez...oui, elle reste exceptionnelle (à un certain niveau), mais elle ne peut naître que de deux volonté, dont l'une peut-être amenée.

D'ailleurs, j'avais sans doute mal interprété ta remarque sur le fait qu'il faille être deux Foreigner...je n'ai pas relu dans le post où tu évoques ce point, mais je l'avais compris au sens que tu pensais être seul (au sens supérieur absolu)...j'avais donc mal compris (l'écrit est complexe).

Bref, "IRL" tout ça me semble beaucoup plus "simple", même si je vous rejoins sur le fait que beaucoup de personnes sont dans une démarche offensive, parfois basique, égoiste etc...mais le QI ne joue pas systématiquement...
On peut être très basique et vrai, empathique et être HP et en autarcie...jusqu'à nier tout, jusqu'au sentiment d'intelligence...

Les autres peuvent nous faire du mal, mais est-ce une raison valable de se priver de ceux qui nous apportent tant...

Bon, j'ai toujours l'impression d'être HS depuis ce matin...mais j'ai l'impression qu'on se comprend cependant un peu mieux Wink

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par 8gseagffs le Lun 26 Nov 2012 - 15:12

je trouve que ces échangent sont très constructif car je peu du moin je le pense appercevoir une multitude de chemin de compréhension et ça ça na pas de prix ^^

8gseagffs
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 558
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 27
Localisation : amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Lovly le Lun 26 Nov 2012 - 16:28

Ce fil se révèle être ultra-enrichissant pour moi. merci.

Lovly
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fée Nix le Lun 26 Nov 2012 - 22:08

Foreigner a écrit:
- Ha oui mais je croyais qu'avec moi, c'était différent."
J'ai eu la courtoisie de ne pas rajouter : "Non. Tu VOULAIS que ce soit différent et comme tu savais parfaitement que ce n'était ni le cas ni possible et que du coup tu ne pouvais pas avoir ce que tu désirais, alors tu as fait comme si."
Je sais, je suis dur, un facho, un salop et toute la clique ; on me le dis tout le temps. "Oui mais c'est humain ! Gnagnani..."
Mais je ne juge pas ! Je dis juste que dans ces cas là le résultat (foireux) est couru d'avance. Après libre à chacun de voir les choses et d'agir comme il l'entend.

Question, Foreigner : n'as-tu jamais fait des erreurs de jugement du même type ?
Car c'est une chose de voir venir le mur à la place de l'autre, mais quand c'est toi qui vis les choses, y vois tu toujours aussi clair ? Le "c'est humain, gnagnagni...", n'est-il pas juste le fait que nos capacités d'analyse sont parfois brouillées par d'autres éléments ? Hypersensibilité + THQI n'égale pas forcément clairvoyance.
Perso, je me suis déjà pris de gros, gros murs alors qu'on m'avait bien sorti des drapeaux rouges. On peut être Z et aveugle parfois, non ? Puis à vouloir tout le temps aller au bout des choses, de temps à autres on se brûle. C'est comme ça qu'on apprend, Z ou pas Z.

Tu dis que tu as fait du chemin et appris justement. Ce qui me gêne, c'est que tu parais bien sûr de toi et tes capacités à analyser tout de suite les situations et les personnes. D'accord, tu y a mis quelques nuances entre parenthèses. Mais quand même...
A vouloir faire le tour des choses trop vite, ne crois-tu pas que tu te fermes des portes ?
(c'est une question que je me pose à moi-même par la même occasion)

Foreigner a écrit:
EDIT : Ce n'est pas que je préfère être seul que mal accompagné, c'est que quitte à être seul, j'aime autant que ce le soit ouvertement.

Mouaif... sauf que le résultat est le même : être seul.
Et pour faire simple et sans grand discours : c'est quand même pas toujours le pied, cette solitude, choisie ou pas.



Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Basilice le Lun 26 Nov 2012 - 22:30

Darkside a écrit:
Ca illustre bien comme quoi la com' prête systématiquement à confusion, sauf si on creuse un minimum.

Je ne suis pas d'accord avec "systématiquement", pour ma part.
Par ailleurs, je pense que c'est lié à la perception.
Si l'on a un raisonnement de détail, la confusion augmente.
Si l'on a une vision globale, elle diminue parce qu'alors on saisit une plus large part du tableau.
Les deux visions donnent lieu à des interprétations différentes, la vision globale me semble donner plus de fluidité à l'échange.
(Pas sûre que ma démonstration soit rationnelle, j'espère que vous m'excuserez !)

Darkside a écrit:Evidemment, il faut souvent aller vers l'autre pour bénéficier de cette récompense.

C'est le principe même de l'empathie : ne pas se poser en système de référence (auto-centré) pour pouvoir approcher le système de référence de l'autre.
Donc, aller vers l'autre oui. Smile

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 22:58

Basilice a écrit:Si l'on a un raisonnement de détail, la confusion augmente.
Si l'on a une vision globale, elle diminue parce qu'alors on saisit une plus large part du tableau.
Pour moi, la confusion, c'est d'être entre les deux, de ne pas avoir choisi.
Le raisonnement de détail, c'est la connaissance (et l'échange) en tout ou rien, celle du spécialiste. Elle s'appuie sur l'analyse ou la mémorisation. Elle permet parfois le travail en commun, mais encore faut-il que l'autre soit parfaitement en phase.
La vision globale permet d'échanger sur tout, mais de façon superficielle, ce qui peut être très frustrant pour qui ne s'en contente pas. Mais, si elle s'accompagne d'un esprit de synthèse, elle peut apporter des éclairages philosophiques que la spécialisation ne permet pas d'emblée.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15375
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Mar 27 Nov 2012 - 8:44

Darkside a écrit:Quand on le décide, quand on force un minimum son empathie on arrive à comprendre, aimer, apprécier...voire convertir en partie si nécessaire.
Dark, tu es mon héro !
ENFIN ! Enfin quelqu'un qui vit ; qui en dans le réel. Certes tu tâtonnes encore un peu mais ton état d'esprit ET ta démarche illustrent parfaitement ce que j’essaie de dire en long, en large et en travers sur ce forum (et IRL !).
Tu as presque réussi à t'extirper du broyeur du conformisme et de la superficialité, autrement dit : à t'émanciper.
Juste un tout petit détail (puisque tu y arrives) : on ne force pas son empathie, on cesse juste de la brider !
(Comme je l'ai écrit : "Il ne faut pas sauver les bébés phoque mais juste arrêter de les massacrer ..." Wink )

Cesser de se faire violence pour nier son être mais au contraire l'affirmer et s'en servir pour enfin avoir sa vie en main !

Exemple magistral ...
Darkside a écrit:D'ailleurs, j'avais sans doute mal interprété ta remarque sur le fait qu'il faille être deux Foreigner...je n'ai pas relu dans le post où tu évoques ce point, mais je l'avais compris au sens que tu pensais être seul (au sens supérieur absolu)...j'avais donc mal compris (l'écrit est complexe).

Bref, "IRL" tout ça me semble beaucoup plus "simple", même si je vous rejoins sur le fait que beaucoup de personnes sont dans une démarche offensive, parfois basique, égoiste etc...mais le QI ne joue pas systématiquement...
On peut être très basique et vrai, empathique et être HP et en autarcie...jusqu'à nier tout, jusqu'au sentiment d'intelligence...
Prendre du recul, prendre les choses en main, penser et agir par soi même, ne pas se contenter des apparences, du formel ou de superficialité ...


Voltaire :
"Celui qui se donne un maître était né pour en avoir."
Et ...
"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire."

Foreigner :
Think of it or Sink of it.
Renoncer à ses rêves c'est se trahir soi-même en renonçant au bonheur.

Tchao

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Mar 27 Nov 2012 - 9:18

Si, pour communiquer avec quelqu'un, je dois faire comme si j'ignorais certaines choses, la communication ne pourra pas durer.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Mar 27 Nov 2012 - 9:35

Fée Nix a écrit:Question, Foreigner : n'as-tu jamais fait des erreurs de jugement du même type ?
Hop hop hop !
Foreigner a écrit: "Non. Tu VOULAIS que ce soit différent et comme tu savais parfaitement que ce n'était ni le cas ni possible et que du coup tu ne pouvais pas avoir ce que tu désirais, alors tu as fait comme si."
Une erreur est involontaire ! Lorsque l'on en a conscience (et ) plus forte raison qu'on le choisi délibérément) et qu'il existe au moins une alternative, alors, quel qu’en soit la raison, ce n'est plus une erreur mais une faute. Je ne juge pas, je ne fait que rappeler un constat. La différence c'est que ce n'est alors plus la faute à pas de chance qui est responsable mais soi-même.
A vouloir le beurre et l'argent du beurre, sauf miracle, on finit toujours dans le mur et parfois sans l'un ni l'autre.

"Je le savais, j'ai essayé, j'ai lutté, mais je n'ai vraiment pas pu ; ça a été plus fort que moi." Ça, lorsque c'est effectivement (plus ou moins) le cas, je peut tout a fait l'entendre [Et oui, je l'ai déjà dit aussi] mais tout le reste n'est que faux-fuyants. Et je ferais remarquer une chose (secondaire) : ce qui est également important dans cet exemple, c'est qu'elle à souffert. Et ça, elle n'a jamais réussi à trouver un tapis assez grand pour le planquer dessous ...

Fée Nix a écrit:Tu dis que tu as fait du chemin et appris justement. Ce qui me gêne, c'est que tu parais bien sûr de toi et tes capacités à analyser tout de suite les situations et les personnes. D'accord, tu y a mis quelques nuances entre parenthèses. Mais quand même...
Alors d'abord ce n'est pas toujours "tout e suite", cela prends toujours le temps qu'il faut même si parfois ce n'est que quelques secondes.
Je connais aussi mes marges d'erreur et je sais que je vais forcément me louper de temps en temps. Ça aide énormément. Et même avec une certaine "expérience", voir même une expérience certaine, je continue d'une part à être méfiant et d'autre part à reconsidérer mes choix et mes actes après coup. Je ne me reposes pas (beaucoup) sur mes lauriers.
Et encore une fois : j'ai fait ce qu'il fallait pour ... Ce qui n'est en rien une obligation ; juste un choix personnel.
(Mise en garde : même si cela vaut largement le coup : c'est long, pénible, cela fait mal et cela coûte cher ...)

Fée Nix a écrit:A vouloir faire le tour des choses trop vite, ne crois-tu pas que tu te fermes des portes ?
(c'est une question que je me pose à moi-même par la même occasion)
Vouloir !? Non, là TU me prêtes une intention que je n'ai pas. Ceci dit, oui, il m'arrive aussi de consciemment prendre des raccourcis ou d'être moins regardant.
Trop vite ? Question de rythme ... Celui qui a de l'habitude, de l'expérience et du savoir-faire et qui est capable de voir ou il mets les pieds (notamment parce qu'il regarde !) va forcément (beaucoup) plus vite que celui qui tâtonne ou progresse à l'aveuglette ("Au p'tit bonheur la chance") ; même s'il n'est jamais à l’abri d'une erreur.
Ce n'est pas le soleil qui tourne autour de la Terre ...

Fée Nix a écrit:
Foreigner a écrit:
EDIT : Ce n'est pas que je préfère être seul que mal accompagné, c'est que quitte à être seul, j'aime autant que ce le soit ouvertement.
Mouaif... sauf que le résultat est le même : être seul.
Certes, le résultat final est ponctuellement le même mais la situation est cependant radicalement différente !

Fée Nix a écrit:Et pour faire simple et sans grand discours : c'est quand même pas toujours le pied, cette solitude, choisie ou pas.

Tout dépend de la nature de chacun et reste aussi à voir comment on la gère mais globalement, hélas oui.
Et est-il ou non dans la nature de l'être humain d'être seul ? Je laisse à chacun le soin de voir midi à sa porte.



Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Mar 27 Nov 2012 - 9:43

On n'est jamais totalement seul, évitons de réfléchir dans l'absolu. "Au début de toute carrière il y a un miracle de travail, et qui dit travail dit solitude" Max jacob. "La solitude est le havre de l'amour." Jean mambrino. Il y a DES solitudes. Quand j'écris, j'invoque implicitement toute une foule de lecteurs, je n'écris pas pour l'air qui m'entoure par exemple.
Mais pour le cas de quelqu'un qui est constamment frustré d'échanges réellement féconds, qui se produisent à son niveau, la solitude est une mesure de sagesse. Elle lui permet de ne pas se faire écharper moralement par la déception et l'aigreur et d'être fidèle à sa vocation, quelle qu'elle soit. Tous sur un tas de domaines sommes contraints de faire des compromis et des sacrifices. Ce sacrifice là s'il est exigé par une conformation mentale rare peut être difficile dans l'enfance quand on réalise que jamais on ne sera comme les autres, mais peut être peu à peu domestiqué de sorte que ce qui était un inconfort devienne le cadre adapté à une créativité (intérieure) féconde. D'autant que la sagesse venant , on peut revenir vers les autres dans une attitude de cœur créatrice et généreuse, désintéressée.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Mar 27 Nov 2012 - 9:53

Basilice a écrit:
Darkside a écrit:
Ca illustre bien comme quoi la com' prête systématiquement à confusion, sauf si on creuse un minimum.

Je ne suis pas d'accord avec "systématiquement", pour ma part.
Je suis d'accord avec vous deux ! Very Happy
La com' présente systématiquement un (gros) risque de confusion, sauf si on creuse un minimum ; ce qui malgré tout ne nous en mets jamais totalement à l'abri.


Basilice a écrit:Si l'on a un raisonnement de détail, la confusion augmente.
Si l'on a une vision globale, elle diminue parce qu'alors on saisit une plus large part du tableau.
Les deux visions donnent lieu à des interprétations différentes, la vision globale me semble donner plus de fluidité à l'échange.
(Pas sûre que ma démonstration soit rationnelle, j'espère que vous m'excuserez !)
Il en est de la vision des choses comme de la vision du temps : il faut savoir considérer séparément le court, le moyen et le long terme PUIS synthétiser le tout. Ramené à l'observation d'une situation : il faut savoir d'abord regarder de loin, à l’œil nu, puis regarder par les deux bouts de la lorgnette avant de synthétiser.

[Mode Philadelphia]Pour être pertinent (conforme à la réalité) il faut être exact, précis, pondéré, détaillé et complet (donc non-exclusif !), tant sur les éléments que sur les relations entre eux. Et petit conseil : comme ce n'est pour ainsi dire jamais totalement possible, il est également utile de pondérer son regard et de penser en termes de probabilités (et de probabilité de fiabilité de cette fiabilité elle-même!) plutôt qu'en mode binaire ...

Je présente mes excuses à tous ceux que ce rappel élémentaire insulte ; vous n'étiez pas concernés. Embarassed
[/Mode Philadelphia]

Et justement, c'est l'une des immenses chances des zèbres : cela nous est particulièrement facilité précisément parce que "rien ne glisse". Après, faut-il encore en faire quelque chose.

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Basilice le Mar 27 Nov 2012 - 13:59

@ Pieyre et Foreigner : je parlais de la communication en particulier. Si l'on se positionne de façon à voir la plus large partie du tableau (ce qui n'empêche pas d'attraper les détails, même inconsciemment) on a plus de chances d'avoir un échange fluide avec son interlocuteur que si on le stoppe à chacun de ses mots pour creuser un détail, rectifier une imprécision, etc.
Par exemple, quand je tchate avec quelqu'un, je ne relève pas ses fautes d'orthographe même s'il en fait. Parce que ce qui compte pour moi, c'est la valeur de l'échange avant tout. Peut-être que si je m'arrêtais à chaque faute, mon interlocuteur m'enverrait bouler ou se vexerait ou romprait l'échange. L'objectif serait perdu de vue, ce serait dommage.

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Basilice le Mar 27 Nov 2012 - 14:05

Pieyre a écrit:
La vision globale permet d'échanger sur tout, mais de façon superficielle, ce qui peut être très frustrant pour qui ne s'en contente pas.

Je partage cet avis, et cela reste une question de choix.
Il me semble assez difficile d'échapper aux discussions superficielles dans sa vie quotidienne, sociale.
Pour ma part j'en ai souvent et j'essaie de les rendre drôles - a posteriori - pour qu'elle me soient agréables au final.

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Nace le Mar 27 Nov 2012 - 15:00

Je n'ai rien lu a part le premier post mais je voulais répondre.

Rien ne glisse sur moi, en effet c'est moi qui glisse sur tout clown

Nace
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum