douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:13

Super Marre a écrit:@phèdre : un peu de maïeutique pour repérer les pervers narcissiques? Wink tongue

looooool

Alors d'abord, la maïeutique, c'est à eux qu'il faut l'appliquer Wink
Et sinon : fuir très loin...

Désolée j'édite, je me rends comporte que les contenus ici ne sont pas protégés alors je préfère faire court...


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:23, édité 1 fois

Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:15

Ouais pour les troubles en général :

LIRE LHOMME SANS GRAVITE de Charles Melman !!!!!!!

Parce que bientôt ça sera 80 p 100 de la population occidentale troublée et très peu sains.....Wink (désolée hein)

Psy ? un métier d'avenir...Wink lol
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 20:16

ben je sais bien gemma, je pense tout haut Smile j'aime bien me triturer l'esprit et me poser des questions à la con ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:46

[quote="Phedre"]
Super Marre a écrit: les pervers narcissiques

le mieux : fuir très très loin

le problème, c'est quand c'est ... ton père ...

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:48

Super Marre a écrit:ben je sais bien gemma, je pense tout haut Smile j'aime bien me triturer l'esprit et me poser des questions à la con ^^
okki Laughing

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:56

mmmmmmm eh bien heu..........je sais...

le mieux : se désinvestir de la relation affective / amicale et avoir des rapports "polis", garder le silence sur les choses peronnelles (que l'autre ne joue pas avec) rester "indifférent" aux "attaques" culpabilisantes / provocatrices / biaisées (se dire qu'ils ne se rendent pas compte et n'en sont pas vraiment conscient)

ça c'est si on veut garder des rapports "potables" Wink

reste :

- faire une colère cuisante à chaque dérapage (ça reconditionne l'autre à pas être con)

- ou passer du temps à expliquer très très gentiment que sa façon de parler de faire, de dire, fait de la peine, qu'on peut dire autrement, que c'est mieux etc....Wink


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:23, édité 2 fois
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:57

enfin c les moyens du bord, ça hein...après si t'as une connaissance pointue de tout ça tu peux te désamorcer toi ou désamorcer l'autre Wink un peu...le temps qu'il faut disons....
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 21:06

Le problème quand on a un parent PN ou autre, c'est qu'on peut bien les mettre à distance dans le réel, tant qu'on n'a pas compris ce qui se jouait là, il y a défilé de semblables à plus ou moins grande ressemblance. Shocked

Je suis, tout comme Gemma (si j'ai bien compris) insatisfaite par le "fuis" donné généralement sur la perversion, comme si ce "contact" venait de nulle part...

Si on positivise, les mini-PN (il y a tous les niveaux) permettent de travailler cette perversion du lien et de mieux la comprendre pour éviter de la rencontrer de nouveau bounce

(C'est pas clair, you got it?)
avatar
augenblick
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:21

ah, augenblick, j'étais en train d'écrire en même temps que toi mais je crois que ça va dans le même sens ...

Phedre a écrit:mmmmmmm eh bien heu..........je sais Wink ou ta mère Wink
héhé ok...!

Phedre a écrit:le mieux : se désinvestir de la relation affective / amicale et avoir des rapports "polis", garder le silence sur les choses peronnelles (que l'autre ne joue pas avec) rester "indifférent" aux "attaques" culpabilisantes / provocatrices / biaisées (se dire qu'ils ne se rendent pas compte et n'en sont pas vraiment conscient)

ça c'est si on veut garder des rapports "potables" Wink

reste :

- faire une colère cuisante à chaque dérapage (ça reconditionne l'autre à pas être con)

- ou passer du temps à expliquer très très gentiment que sa façon de parler de faire, de dire, fait de la peine, qu'on peut dire autrement, que c'est mieux etc....Wink

bien d'accord, mais, et tu en as sans doute fait l'expérience, quand tu enlèves tout ça .... il ne reste pas grand chose à dire ...
Alors, on ajoute à cela le fait que je n'ai pas de charmant partenaire pour amener un peu de vie à nos rencontres, ça peut être d'un ennui mortel.
Mon père voudrait quand-même que je parle, sauf que je sais tellement qu'il s'en fou que d'avance ça me fatigue ... La dernière fois, j'ai commencé à faire l'effort de lui raconter un peu ma vie; 3 fois il m'a fait répéter la 1ère phrase, qui était pourtant simple à comprendre ... Non pas qu'il n'était pas en mesure de la comprendre, mais tellement désinvesti que ça ne voulait pas monter au cerveau ... Quand j'ai pensé au reste de l'histoire, qui était bien plus compliqué que cette malheureuse première phrase, je n'ai juste pas pu, les mots ne voulaient plus sortir.

Mes frères et soeurs sont plus forts que moi; je crois qu'ils arrivent mieux à cerner son manque total d'empathie et donc ne culpabilisent pas de ne pas aller le voir. Moi, je ne peux pas m'empêcher malgré tout de me sentir coupable quand je ne vais pas le voir, ou même de ressentir cette non envie de le voir. Bref, là ou pas là, il me pourrit la vie d'une manière ou d'une autre. Pour me sentir en phase avec moi-même, la seule chose que je peux faire c'est essayer de le faire changer, même si c'est peut-être sans espoir (remise en question impossible). Et c'est vrai que ça me fait beaucoup de peine malgré tout car, je pense qu'il est prisonnier de ce qu'il est, il n'y peut rien s'il est comme ça et s'il ne peut pas changer. C'est ça qui est dur : avoir pitié de son bourreau.
C'est un point qui n'est jamais traité dans les bouquins sur les manipulateurs; les auteurs balancent toujours des formules ultra simples "fuyez ... blablabla"; comme si les victimes ne pouvaient jamais être que les épouses (donc pas de lien de sang donc aucune culpabilité possible à quitter ou s'il y en a une, pas impossible à gérer ...). Ces auteurs oublient que ces manipulateurs ont des parents, des enfants, bref, des personnes qui les voient aussi comme des victimes de leur trouble. Je veux dire, si un jour j'ai un enfant qui a une pathologie quelconque, je me casse sous prétexte que tel auteur a décrété que c'était la meilleure solution? Un peu facile ... En tout cas, moi c'est un truc que je n'arrive pas à gérer...

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 21:23

Oui ça va dans le même sens I love you
avatar
augenblick
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:23

augenblick a écrit:Le problème quand on a un parent PN ou autre, c'est qu'on peut bien les mettre à distance dans le réel, tant qu'on n'a pas compris ce qui se jouait là, il y a défilé de semblables à plus ou moins grande ressemblance. Shocked

Je suis, tout comme Gemma (si j'ai bien compris) insatisfaite par le "fuis" donné généralement sur la perversion, comme si ce "contact" venait de nulle part...

Si on positivise, les mini-PN (il y a tous les niveaux) permettent de travailler cette perversion du lien et de mieux la comprendre pour éviter de la rencontrer de nouveau bounce

(C'est pas clair, you got it?)

alors là, ça c'est une vraie question ...!
A la fois, je crois que je suis devenue la reine de la justification etc. mais en même temps, je crois que je suis aussi la reine pour attirer les pervers narcissiques ... Parce que j'ai le profil type de la victime? Ou au contraire, parce que je n'en ai pas peur donc moins peur que les autres de m'y confronter?? aucune idée ... Mais c'est plus niveau professionnel, dans un cadre où on a pas le choix. Par contre, concernant les hommes que je rencontre, ça n'est pas le cas.

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:56

incroyable, je viens d'avoir une sorte de confirmation de "bonne conduite à tenir"!! Je ne me sens jamais aussi heureuse que quand je me découvre une nouvelle passion. Mais je croyais que ce n'était qu'une façon d'oublier mon état habituel ... Mais il est vrai que quand j'ai une passion, tout rentre dans l'ordre pour moi. Je retrouve ma joie de vivre, ma confiance en moi ...
Et là, je viens de lire que c'est exactement ce qu'il faut au zèbre déprimé : toujours le même lien depuis tout à l'heure ... http://gappesm.net/test/Articles/Haut-Potentiel-Medecine/PERSONNES_A_HAUT_POTENTIEL.pdf

Le but serait qu’il se passionne pour un nouveau domaine, il serait de réamorcer sa
curiosité autrefois insatiable, mais aujourd’hui éteinte. Passion rime avec projet, et projet rime
avec confiance en ses capacités. Quand on a confiance et qu’on a des projets, alors on peut
dire que la dépression commence à s’éteindre…

après, reste la peur de ne pas avoir assez de passions pour tenir jusqu'au bout (en général, je me lasse au bout de 2 ans ...)...
et la difficulté d'en retrouver une autre au moment où on en perd une ... car un peu comme l'amour, à chaque fois, je croyais et aurait voulu que ça dure toujours; alors c'est dur d'admettre que c'est terminé ...

et systématiquement, entre 2 "passions", je suis dans un état plutôt dépressif.

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mer 26 Mai 2010 - 10:58

Oui très clair Augen Wink

Courage...


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:25, édité 1 fois
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Ven 28 Mai 2010 - 10:09

Je vois pas pourquoi un surdoué devrais voler un nid de coucou sans punition !

Quelle aberration


Dernière édition par Vague le Mer 21 Juil 2010 - 8:02, édité 4 fois

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Sam 29 Mai 2010 - 11:07

(À propos des pervers narcissiques)
Phedre a écrit:Ensuite pour les repérer ?
- ton monocorde
- peu d'expressivité ou seulement surfaite
- ne regardent pas dans les yeux, ne cherchent pas le regard de l'autre
- absolument pas tactiles, attitude figée, guindée, tendue
- pas mal de tics nerveux
- zéro empathie
Shocked
Dis Phèdre, tu sais que tu viens là de décrire un autiste (Aspie en particulier)!
Et à ma connaissance les Aspies ne sont pas forcément des narcissiques... Wink

Même pour ça:
le mieux : tu racontes une histoire de vie super gore et triste et à pleurer et vraiment touchante sur un enfant avec une vie de merde. et tu regardes leur tronche. tout de suite : tu sais Wink lol
je suis presque sûr qu'un Aspie ne passe pas le test!
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1990
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 41
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 12:38

Oui en effet je suis au courant j'ai lu un gros livre entier sur les Asperger, avant de commencer à avoir d'autres heu....idées. (Justement cherchant ENCORE une "excuse" à l'autre...j'avais orienté mes recherches vers ça...)

Dans mes derniers messages, je "déconnais un peu" et j'ai fait simple et pas recherché, pour détendre l'atmosphère, mais tu as raison de relever...

Alors bien sûr : il faut TOUJOURS étudier de très près son sujet de réflexion, se renseigner auprès de professionnel, choisir des lectures pointues et adaptées, ou aller voir une association...et il faut beaucoup de temps pour repérer clairement, distinguer et comprendre "le profil psychologique" d'une personne...On peut rarement le faire seul...Ou alors au prix de beaucoup de travail...avec une rigueur scientifique...

Donc pardon pour mes approximations ridicules !!


Et oui il y a bien des tas de degrés...

Donc voilà et merci Cardamine pour ton long témoignage Wink
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 14:04

Désolé que tu m'aies trouvé condescendant et moralisateur Phèdre, ce n'étais pas le cas.
J'ai ce lourd handicap de donner cette impression dès que ne contrôle plus, pourtant ce n'est pas le cas.
J'ai juste dit ce que je pensais et relativisé notre tendance a tous a se lancer dans de multiples conjectures.
Facile a voir chez les autres, mais moins chez soi mëme. D'ou peut etre l'aspect moralisateur de mon message. -emoticone-triste-
Monrde
Virde
Caracterde

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Sam 29 Mai 2010 - 14:13

Cardamine a écrit:D'accord avec phèdre : on s'enferme souvent dans des définitions qui donnent l'impression que tout est cloisonné. Mais comme le disait Augenblick y'a des mini-PN, des gros-PN etc...
Ensuite moi j'aurais tendance a dire que tout le monde est PN, sociopathe, dépressif, parano, bipolaire etc
On porte en nous la plupart des dérives psychiques.
Je ne comprends pas vraiment ce point de vue. scratch
Non, tout le monde n'est pas sociopathe ou bipolaire, même en puissance!
Ça dépend de la génétique, de l'épigénétique, des conditions de vie foetales et dans l'enfance, etc.
On peut même remarquer des personnes qui traversent un véritable enfer sans pour autant devenir suicidaires ou *-pathes à leur tour.
Je reste persuadé qu'au mëme titre que l'on partage des caractéristiques avec des PN des psychopathes..., tout ëtre humain est quelquepart zèbre.
Je ne comprends toujours pas... scratch

Bien sûr que ranger la réalité (en l'occurrence des gens) dans des boîtes avec des étiquettes par-dessus ça a ses limites, c'est tout le problème du langage. Moi je veux bien me passer des concepts et des mots, si l'on m'explique comment communiquer autrement. Wink

Bien sûr aussi qu'il y a généralement des continuums, même s'il existe aussi (beaucoup) des effets de seuil en biologie.
Mais ce n'est pas parce qu'il existe un continuum que pour autant les personnes à un bout du spectre "sont en puissance" à l'autre bout, ni que celles au milieu pourraient être à l'un des bouts. Même avec toutes les thérapies et entraînements du monde.

Je ne suis pas sûr d'être non plus très clair. Embarassed
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1990
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 41
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 14:37

Si si très clair.
En fait il me semble que qualitativement on est tous identiques.
Quantitativement pas forcément.
Alors que lorsque l'on désigne des traits de caractère pathologiques ou d'autre caractéristiques étranges chez nos congénères, on en parle souvent avec des termes qualitatif, en omettant de préciser que tout un chacun porte le mécanisme en lui, parce qu'il est humain, mais parfois le porte de façon cryptique.

Ensuite sur le quantitatif, il est du a la génétique en partie qui prédispose certaines caractéristiques à s'exprimer plus facilement, à l'acquis qui sélectionne positivement ces caractéristiques, et comme le cerveau est plastique, un phénomène d'entrainement à lieu aussi.
Ensuite la compétition entre individus creuse les différences en créant de l'inhibition chez les moins adaptés et de l'encouragement chez les autres.
C'est ma vision, toute naïve qu'elle soit.

C'est l'idée que je voulais exprimer avec mon histoire de pilotis


Dernière édition par Vague le Mar 8 Juin 2010 - 11:18, édité 2 fois

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 14:56

T'ai pas trouvé moralisateur Wink lol ai édité certains de mes pots parce que la lecture est accessible à tous et je veux pas étaler certaines choses en pleine vue Wink

Ensuite c'est Phil qui m'a permis de réfléchir à ne pas "simplifier" mes paroles sur de tels sujets et je suis d'accord avec lui !

Et enfin, heu...je reste sur l'idée que dans ces domaines, il ne faut pas prendre de raccourcis pour exprimer des choses et essayer d'être précis...c'est pourquoi je "ne dirai pas les choses" comme tu le fais moi non plus, mais aucun problème (c bien que chacun s'exprime Wink) bref....je file, n'ayant rien de constructif à ajouter pour cette fois Wink

biz à tous !
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 15:55

biz! Je me referais jamais ! Wink

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par mariestef le Mar 20 Juil 2010 - 19:58

Mon avis serait qu'il existe des doués avec des traits de personnalité un peu narcissique ... mais c'est un narcissisme qui n'est pas malsain pour autrui.
Le sociopathe, lui souffre d'un narcissisme pathologique.
Pour le diagnostic différentiel : la souffrance psychique engendrée au contact de ces individus sans affect.
Moi même j'ai conscience que je suis un peu narcissique, mais je ne me sers pas des autres et j'ai encore moins envie de les voir souffrir.
Le sociopathe est juste "intelligent" pour bâtir son confort de vie sur le dos des autres. Qui il est ? c'est le cadet de ses soucis.
Il lui manque juste la case "humanité". Il est très calme aussi.
avatar
mariestef
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 26
Date d'inscription : 18/07/2010
Localisation : TOURS

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Quetzal10 le Mer 21 Juil 2010 - 22:11

J'ai vraiment du mal a comprendre cet intérêt pour ce type de comparaison. On parle de sociopathes qui sont diamétralement opposes aux caractéristiques fondamentales des surdoués dont l'empathie. ce qui fait une différence notable puisque les sociopathes sont dépourvus d'empathie. Et alors, ben un sociopathe est enclin a torturer des animaux a commettre des agressions graves dont des viols et des meurtres. C'est pas le don Juan du monde de oui oui. J arrête la car ça me fatigue faudrait tenter d'élever le débat.
avatar
Quetzal10
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 103
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:21

oui mais il existe des surdoués qui, par défense, s'emmurent dans une sorte de froideur extrême, du moins vu de l'extérieur. Entre autres.

En fait, ce fil était dédié. Mais le sociopathe en question a pris la fuite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:25

Est-ce qu'on ne pourrait pas alors parler plutôt de cynisme ?

Wiki a dit :
"Par une étrange dérivation du terme, produit des choix de la mémoire collective, on parle de nos jours de cynisme pour désigner un mode de pensée qui diffère tellement des normes établies (en particulier dans le domaine de la morale) qu'il en devient choquant. On peut attacher à ce cynisme une sorte d'humour noir (parfois involontaire), pince-sans-rire, mordant et ironique, souvent employé pour manifester une certaine rébellion face à un monde incompréhensible de par la multiplicité des conventions factices, socialement admises, qui le régissent — à la différence du sarcasme, qui ne recherche pour sa part qu'une démonstration de force. Au-delà de cette indifférence affichée à la morale et aux convenances, le « cynique » moderne n'a plus grand-chose à voir avec les philosophes antiques dont il sera question ici."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:31

Tout dépend de l'intensité des manifestations sus-citées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum