A la limite d'imploser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la limite d'imploser

Message par Eclair Fou le Lun 19 Nov 2012 - 22:39

Ce soir, et ce depuis plusieurs semaines, je suis à cran. Mais chaque jour, ma nervosité augmente un peu plus et je crains que bientôt, je finisse par imploser.

Cela fait des années que je m'ennuie, que je connais une frustration grandissante, liée à tout et rien, mais personne ne semble me comprendre dans mon entourage. J'ai changé de filière pensant éviter cet ennui, malheureusement, non seulement ça n'a pas marché, mais à cause des deux doyens géniaux gérants les deux filières, je suis complètement larguée en anglais et en allemand, puisque selon eux, les programmes de première année étaient identiques, ce qui n'est évidemment pas le cas. Résultat : les profs n'ont jamais eu de première année, ils commencent tout juste à avoir des deuxièmes années dans ma filière (matu pro) et ne se donnent pas la peine de se renseigner pour que je sache ce que je dois rattraper. Les doyens s'en tapent comme de leur première dent, c'est tout juste s'ils reconnaissent leurs torts quand mon maître d'apprentissage leur en touche deux mots. En gros, je sais que j'ai des lacunes qui s'accumulent, puisque je ne comprends pas les cours et que tout le monde se renvoie la balle pour ce qui de savoir ce que je devrais rattraper.

Pour couronner le tout, en janvier, séjour linguistique à Berlin. Trois semaines dans une famille, dont à un mois et demi du départ, je ne sais strictement rien et avec un prof qui pète un câble à chaque cours parce que personne ne comprend grand-chose ou est motivé par la langue de Goethe. J'ai un passé médical chargé, alors autant dire qu'avec ses sautes d'humeur, il me fiche bien la trouille. Et j'ai une peur bleue de l'avion, pour moi ce sera la première fois. Mais je stresse et je doute de ma réaction à l'aéroport. J'ai tendance à être relativement claustrophobe et agoraphobe. Alors, entre le monde dans l'aéroport, parce qu'intelligents comme ils le sont dans mon école, ils ont choisi de partir la veille de la rentrée des classes, et la peur de l'avion, je risque de faire une bonne grosse crise.

Dans mon entreprise, je dois rendre des travaux écrits à mon retour de Berlin, dont le premier, je n'ai bénéficié à tout casser que de trente minutes de théorie sur le sujet, sujet qui devra faire 5 pages A4 et le second, je dois généraliser le sujet en 5 pages aussi, mais là, on m'a filé 18 pages de théorie et on m'a même proposé d'autres livres pour étoffer mes connaissances.

Ce qui m'agace le plus, c'est l'incompréhension des autres. En matu pro, excepté l'anglais et l'allemand, je n'ai pas eu de note en-dessous de 5 sur 6, sans réviser. Tout le monde me dit que j'ai les capacités pour réussir, que je ne peux pas échouer avec mon intelligence, qu'ils me font confiances et que j'aurai la moyenne. Je précise qu'à part mes parents, qui rigolent limite pas mal que je n'aie que 107 de QI alors que je pense avoir un haut potentiel, personne ne sait ce que je pense être. Je ne fais rien pour mériter leur confiance aveugle et tous "ces compliments sur mon intelligence", mais ça ne les empêche pas de m'y sortir à chaque fois que j'essaie de me plaindre. Mon maître d'apprentissage m'a tout de même prise au sérieux quand je devais rattraper la comptabilité, mais fort heureusement, dans cette branche, mon prof m'a donné la théorie et les exercices nécessaires pour rattraper mon retard.

J'en ai marre que bon nombre de personnes soient à la limite d'éclater de rire quand je parle de mes angoisses d'échec, parce qu'ils me jugent infaillible, trop intelligente pour échouer. J'ai de la chance de retenir facilement les nouvelles notions et de les comprendre, mais j'aimerais qu'ils comprennent que je suis pas Athéna, la déesse de la Connaissance, que je suis humaine et que sans apprentissage, les notions ne vont pas me tomber tout cuit dans la main. Malheureusement, le fait qu'en quatre semaines, (90 minutes de cours chaque semaine) j'ai appris quatre gros chapitres de gestions, dont trois à rattraper de la première année matu pro et en ayant eu une bonne note, ça ne joue pas en ma faveur pour convaincre les autres de mes faiblesses.

Pour ceux qui auront eu le courage de lire mon pavé plaintif, je sais qu'il n'existe pas de remède miracle, mais j'apprécierai des conseils pour essayer d'enlever un peu de pression sur mes épaules. Tout ça commence à me peser énormément.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Natacha75 le Lun 19 Nov 2012 - 23:52

coucou,
as-tu essayer les méthodes genre yoga, méditation, éventuellement voir un kinésiologue????
Ca marche pas mal (enfin je n'ai testé que la dernière méthode, les autres c'est par oui-dire!)!!!!

Bon courage à toi

Natacha75
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 02/11/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Invité le Mar 20 Nov 2012 - 0:16

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 18:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Eclair Fou le Mar 20 Nov 2012 - 17:59

Le problème pour le train, c'est que l'école a déjà les billets depuis juin, alors à moins de casquer encore davantage pour prendre un autre moyen de transport, c'est mort.

Le sport, je n'en fais jamais et à cause de problèmes musculaires, c'est plus douloureux que déstressant chez moi.

Verbaliser mes attentes en face de mes profs, il faudrait qu'ils commencent par m'écouter et être prêt à se remettre en question. Malheureusement, ils se croient parfaits et si problème il y a en cours, tout vient des élèves.

Je vais voir si je trouve quelque chose pour le yoga, la méditation ou le kinésiologue.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Dr Yueh le Mar 20 Nov 2012 - 18:18

J'en ai marre que bon nombre de personnes soient à la limite d'éclater de rire quand je parle de mes angoisses d'échec, parce qu'ils me jugent infaillible, trop intelligente pour échouer. J'ai de la chance de retenir facilement les nouvelles notions et de les comprendre, mais j'aimerais qu'ils comprennent que je suis pas Athéna, la déesse de la Connaissance, que je suis humaine et que sans apprentissage, les notions ne vont pas me tomber tout cuit dans la main.

C'est enervant ça hein? Je me souviens de ces fameuses "capacites" auxquelles mon entourage faisait allusion au moindre doute que j'émettais. Il a fallu que je me plante en beauté a la far pour que ce son de cloches cesse, quoiqu'aujourd'hui encore, on ressort a l'occasion ce vieux refrain.

N'y a t il personne dans ta classe qui soit apte a voir un peu plus loin que tes notes et avec qui tu puisses en parler, ne serait-ce que pour maudire conjointement tes profs?

Les techniques type yoga ou méditation peuvent soulager pas mal la pression, Renseigne toi par exemple sur la respiration abdominale, tellement utile pour supporter l'angoisse, le stress, ou le désir de lacérer le visage de cet ahuri qui est le cinquième a faire la remarque qu'au moins toi, tu n'as pas de souci a te faire pour tes résultats au dernier examen.

Apparemment tes profs ne parviennent pas a faire leur taf en ce qui te concerne, n'hésite pas non plus a chercher a récupérer par toi-même, via d'autres eleves ou internet, les cours qui te manquent.


Dr Yueh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 568
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Eclair Fou le Mar 20 Nov 2012 - 18:41

J'essaie de rattraper mon retard, mais quand on ne sait pas ce qu'on a comme lacunes particulières, ce n'est pas chose aisée.

J'en ai parlé à mon maître d'apprentissage et de mes notes, comme c'est la première fois que j'ai une note en dessous de la moyenne (alors que l'an passé j'ai réussi à n'en avoir aucune malgré une absence d'un mois), il m'a conseillé de prendre contact avec l'un des doyens. Si ça ne marche pas, on essaiera de contacter l'office de l'orientation professionnelle, mais il pense qu'ils risquent fortement de me renvoyer vers l'école.

C'est un cercle vicieux quand tout le monde se renvoie la balle et se décharge de ses responsabilités.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Dr Yueh le Mar 20 Nov 2012 - 18:46

Du coup ça risque de prendre du temps de passer par le doyen ou un office.

Aucun de tes co-disciples n'a l'integralite des cours dont tu as besoin?

Dr Yueh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 568
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Eclair Fou le Mar 20 Nov 2012 - 19:29

Je ne parle pas beaucoup aux gens de ma classe, à part avec l'amie qui était avec moi dans la classe l'an passé, mais comme on est dans le même bateau. Pour les autres, ils ne sont pas très causants avec nous, ils restent entre eux. L'une des rares élèves à ne pas trop se mélanger avec le reste de la classe prétend qu'ils n'ont pas vu grand-chose d'autres que ce qu'on voit maintenant.

Qui aurait une corde et un tabouret ? Mon prof d'allemand nous fait une récit sur les connecteurs ce vendredi en première heure, alors qu'on n'a pas fini de corriger la théorie dessus et qu'on a un exercice à faire en devoir, mais qui sera corrigé après la dite récit. J'ai vraiment des profs de m**de cette année.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la limite d'imploser

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum