douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 18 Mai 2010 - 23:30

A travers certaines observations/discussions/ "échanges"/ analyses, j'ai noté quelques similitudes entre le profil d'un sociopathe et celui d'un surdoué (notamment lorsque celui-ci le vit mal, ou encore souffre d'inhibition émotionnelle et intellectuelle). Je m'interroge : en dehors d'un diagnostic établi de manière fiable par un test de QI associé à un bilan clinique complet, n'existe-t-il vraiment aucun risque de méprise?

Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques des surdoués, que l'on trouve un peu partout sur ce forum au travers de moult topics en double ou en triple.
Je vous soumets simplement ceci http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalit%C3%A9_antisociale

Trouble de la personnalité dyssociale (F60.2), habituellement remarqué à cause d'une disparité flagrante entre le comportement et les normes sociales usuelles, caractérisé par :

* dédain froid envers les sentiments des autres,
* attitude flagrante d'irresponsabilité et d'irrespect des règles, normes sociales et engagements pris,
* tolérance très faible à la frustration et seuil faible à la décharge de l'agressivité, y compris par la violence,
* incapacité à ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions,
* tendance marquée à rejeter la faute sur les autres, ou à rationaliser des excuses plausibles, pour des comportements amenant le sujet en conflit avec la société.

Il peut aussi y avoir une irritabilité permanente associée. Un désordre comportemental pendant l'enfance et l'adolescence, quoique parfois absent, peut renforcer le diagnostic.


Les personnes atteintes de trouble de la personnalité antisociale ont souvent des problèmes avec les figures d'autorité. On retrouve parmi les caractéristiques les plus fréquentes :

* des démêlés récurrents avec la justice ;
* la tendance à violer les droits d'autrui (propriété, intégrité physique, sexuelle, émotionnelle ou légale) ;
* un comportement agressif, voire violent ;
* des difficultés à garder un emploi ;
* un sentiment permanent d'agitation ou de dépression (dysphorie) ;
* une incapacité à supporter l'ennui ;
* l'indifférence envers la sécurité de soi ou des autres ;
* une enfance montrant des désordres comportementaux ;
* un comportement superficiel de séduction ;
* l'impulsivité ;
* l'absence de culpabilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 6:19

Tiens, le Don Juan de Molière est donc un sociopathe type.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 12:45

ben ce qu'il y a c'est que là, on retrouve peut-être des éléments correspondants aussi à la douance, seulement, il en manque aussi énormément, tous ceux liés à l'ultra-sensibilité notamment, et plein d'autres. Donc, si on a les éléments que tu cites, sans l'ultra-sensibilité etc.etc.etc. , on peut s'interroger, mais à part ça ... Et surtout, on trouve quand-même des choses qui me paraissent incompatibles :
* des démêlés récurrents avec la justice ;
* la tendance à violer les droits d'autrui (propriété, intégrité physique, sexuelle, émotionnelle ou légale) ;
* un comportement agressif, voire violent ;

après, je ne sais pas ce que tu as lu non plus sur ce forum ...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 12:52

J'ai plusieurs exemple de surdoués, rétifs envers l'autorité, qui ont eu des démêlés avec la justice, notamment pour des affaires de drogue ou dégradation du bien public. Plusieurs exemple aussi (les mêmes pour certains, mais pas que) où justement l'hypersensibilité se traduisait par des crises de violence et d'agressivité (explosion subite à force de tout garder en soi).

Pour moi la question reste entière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 12:59

ben oui mais l'important est surtout la cause de l'agressivité, et dans le cas d'un surdoué, c'est toujours pareil, lié à une trop grande sensibilité; alors que les sociopathes, ça me semble être tout l'inverse, une absence de sensibilité (ex. pas de sentiment de culpabilité). Je pense qu'il peut y avoir des symptômes similaires, mais pour moi, l'important c'est l'ensemble des symptômes déjà, et aussi leur cause : on peut être rétifs à l'autorité, mais pour des raisons différentes : en tant que surdoué, plutôt parce qu'elle nous semble incompétente, incohérente, injustifiée ou autres; pour le sociopathe? pas sûr que ce soit lié à ça. Mais bon, comme tu dis "l'hypersensibilité se traduisait par ..." pour moi, tout est dit. Le sociopathe n'a pas le problème de l'hypersensibilité d'après ce qu'on peut lire. Mais bon, oui, en effet, il y a des symptômes similaires ... d'où nos problèmes avec la façon dont nous sommes perçus par les autres ....

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 13:04

oui, tout à fait, ainsi comme différencier les causes, puisque nous ne voyons que les symptômes, en l'absence d'un diagnostic établi par un professionnel?

Notamment comment détecter l'hypersensibilité derrière les murs et l'inhibition émotionnelle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 13:14

ben ça me semble assez simple : tu tapes "sociopathie" (comme tu l'as déjà fait) dans wikipédia, et ensuite tu fais idem avec "surdouance", et tu vois celui dans lequel tu te retrouves le plus. Franchement, y a beaucoup d'autres choses dans surdouance par rapport à sociopathie... Mais comme cela me semble assez évident, je me dis que peut-être tu ressens vraiment le besoin de consulter pour te rassurer, et peut-être pas seulement sur cette différence avec la sociopathie?

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Super PY est rive le Mer 19 Mai 2010 - 13:21

Les deux sont ils nécessairement exclusifs l'un de l'autre?
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 34
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 13:23

non mais moi j'ai pas besoin, j'ai été testée, j'ai eu un bilan complet chez une spécialiste dans le domaine de la douance. Je n'ai pas besoin de me rassurer. Et justement, ma question implique celle de la validité des auto-diagnostics...

EDIT : @PY : évidemment que non, ça complique encore les choses, on peut être aveugle, cul-de-jatte et manchot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par V.O le Mer 19 Mai 2010 - 13:28

On en revient au label "estampillé HQI ou HP ou Z" par un bilan officiel, accompagné de quelques tests complémentaires ...
V.O
V.O

Messages : 1018
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 46
Localisation : Nord - Blayais, au pays des asperges et du vin

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 13:32

Super Marre > ok, désolée, je suis allée un peu vite dans mes conclusions mais en voyant ton intervention ailleurs dans les forums, j'ai compris qu'effectivement il ne s'agissait pas de toi.

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 13:35

pas de souci gemma Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Mar 25 Mai 2010 - 18:44

Chose amusante, il y a qqs jours, indépendamment de ce fil que je viens de découvrir, en butinant Wikipédia je suis tombé de fil en aiguille sur l'article sur le narcissisme (et connexe, les troubles de la personnalité narcissique):
http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcissisme
mentionnant entre autres ceci:
Il s'agit d'un mode général de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers.[1]

* Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
* Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
* Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
* A un besoin excessif d'être admiré et aimé.
* Pense que tout lui est dû et s'attend à bénéficier d'un traitement particulier et favorable à ses attentes.
* Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
* Manque d'empathie et n'est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
* Envie les autres et croit que tout le monde l'envie.
* Fait preuve d'attitudes et de comportements hautains et arrogants.
Je m'y retrouve en partie (ma partie sombre, brrr), j'y vois aussi d'autres membres du forum. Mais bon, je ne suis pas psy.

Là aussi pourrait-il y avoir une confusion et/ou intersection avec la douance... Wink
Il est juste que seuls les pros peuvent (sont formés) à faire le distinguo.

Cependant, il me semble sage aussi de ne pas tomber dans la référence constante aux experts, et dans la psychiatrisation de l'adversaire (tactique connue sur le web...). Wink
Philippe
Philippe

Messages : 2021
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:03

personnellement, j'ai un peu lu sur les différentes troubles de la personnalité (http://www.psychoweb.fr/static/sommaires/253-troubles-de-la-personnalite.html, ou encore : http://www.hpcoaching.be/hp-coaching-atypique-perfectionniste.htm entre autres). La conclusion, et de ce que m'avait par ailleurs dit une amie qui avait fait fac de psycho, c'est qu'on a tous un peu de tout en nous. Ce qui fait la pathologie, c'est l'excès. Mais c'est toujours pareil, la surdouance n'empêche pas d'avoir en plus d'autres pathologies, on peut donc être surdoué et narcissique, ou surdoué et hystrionique etc. Maintenant, là où il est important de consulter, c'est pour différencier ce qui, de la pathologie, a été provoqué par la douance (ex. de celui qui s'en est tellement pris que le jour où il découvre qu'il est zèbre, il a soudain une haute image de lui, mais ça n'est que par réaction et ça ne durera pas forcément dans le temps, et ça n'est peut-être qu'en surface mais pas quelque chose de profondément ancré en lui) de ce qui fait partie de la personne depuis toujours ou presque. Parce que on ne soigne pas une simple réaction à un vécu de la même manière qu'une pathologie avérée.

Moi, quand je lis ces trucs là, je me retrouve dans certaines choses mais la pathologie que j'aurais tendance à m'attribuer sera celle où je me reconnais le plus. Mais je trouve que sans l'aide d'un psy, c'est vraiment difficile de faire la part des choses ... Mais donc, on ne peut pas, du simple fait de se retrouver "en partie", conclure que c'est une pathologie chez nous.
Surtout quand en lisant, nous viennent à l'esprit des personnes qui correspondent beaucoup plus à la pathologie; moi, pour chacune, j'ai plus ou moins des personnes qui me viennent à l'esprit, parce que de toutes les pathologies, telle ou telle leur correspond le plus. Mais, et encore, un psy penserait-il qu'ils ont cette pathologie, c'est-à-dire que les traits sont assez marqués pour que ça en fasse une pathologie, ce n'est même pas certain.

En tout cas, le narcissisme vient d'un grand manque de confiance en soi, donc, nul doute que les zèbres sont des "victimes" potentielles de cette pathologie...

Et comme chaque individu a potentiellement un peu de tous les symptômes des différentes pathologies, et sachant que le surdoué a toujours un peu plus de tout en général, il a certainement aussi un peu plus de tous ces symptômes, ce qui fait que, forcément, à chaque fois qu'on lira telle ou telle pathologie, on aura plus facilement l'impression que ça correspond aux zèbres.


Dernière édition par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:36, édité 1 fois

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:24

http://www.hpcoaching.be/hp-coaching-ahp-problematiques.htm

Adultes HP : les problématiques

Atypiques à bien des égards, les adultes à haut potentiel font face à des problématiques particulières.

La première d'entre elles étant d'être correctement identifiés comme adultes HP. Le sentiment de décalage induit par leur différence peut les amener eux-mêmes, ou les thérapeutes qu'ils consultent, à suspecter des troubles du comportement, à diagnostiquer des pathologies, là où il ne s'agit que de comportements normaux pour des adultes HP.

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 19:26

absolument Phil, je n'avais pas pensé au narcissisme, mais ça se croise souvent, ainsi que l'inverse. Il semblerait même d'après certaines études (cf. mémoire de médecine générale que vous pouvez trouver ici http://gappesm.net/test/Articles/Haut-Potentiel-Medecine/PERSONNES_A_HAUT_POTENTIEL.pdf) que les personnes surdouées seraient des personnes "à risque" pour de nombreuses "pathologies" psychiques.

Concernant ce que tu dis ensuite, je comprends bien ce que tu dis, mais pour moi la référence aux experts reste une base incontournable à intégrer, avant de pouvoir faire fonctionner son esprit critique... toute démarche de recherche part d'un doute sur des théories établies, ou d'un questionnement fondamental. Comment zapper ce qui a déjà été dit, affirmé, confirmé ou infirmé sur l'objet de notre questionnement?

Peux-tu préciser pour "la psychiatrisation de l'adversaire"? Tu as vu une guerre? Wink


@Gemma : je crois qu'en lisant le DSM IV j'ai dû m'attribuer successivement à peu près toutes les pathologies citées ^^. Ma psy a bien ri quand je lui en ai fait part d'ailleurs, en me disant sensiblement la même chose. Beaucoup de "tendances"/"traits"/"caractéristiques" listés dans les pathologies psychiatriques se retrouvent un peu partout en nous, et chez tous les humains en général. C'est l'envahissement de la personnalité par un tableau précis qui crée la véritable pathologie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:31

après, sans évaluation d'un professionnel, je suis d'accord que l'inverse n'est pas impossible ... avoir des pathologies autres que la surdouance et se penser surdoué sous prétexte que certains de nos symptômes s'y retrouvent... Mais encore une fois, l'un n'empêche pas l'autre, on peut sans doute être surdoué + autre(s?) chose(s?).

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:34

ah, ok Super Marre, oui, l'avis de ta psy confirme donc bien les choses. C'est tellement mieux d'avoir l'avis d'un expert quand tout devient confus (parce que moi aussi, je me retrouvais un peu partout ... scratch).

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 19:39

et puis, je crois que ce qui fait la grande différence, c'est que ... à part des zèbres, vous croyez qu'il y a beaucoup de gens qui passeraient autant de temps sur internet à s'inquiéter de savoir s'ils correspondent à telle ou telle pathologie; je crois que c'est plus ce comportement révélateur qu'un psy analyserait comme typique d'un zèbre... C'est l'intérêt pour toutes ces questions qui me semble justement typique du zèbre...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 19:57

Oui certains professionnels sont à même de faire des distinctions intelligentes Wink (avec de la bouteille m'est avis Wink)

Non je crois bien qu'il y a bien une grande différence entre les zèbres (même qui dépriment ou développent d'autres troubles ensuite) et les sociopathes (précisément de):

- la catégorie des anesthésiés / narcissiques / sans émotions aucune / sans empathie aucune...

JE TIENS A RAPPELER AUSSI :

Que les individus ne sont pas figé dans le temps et se développent en permanence, donc CA PEUT CHANGER, même "les profils qui foutent les glandes Wink) ainsi on peut dire de quelqu'un qu'il a par exemple :

le profil pervers narcissique : A UN INSTANT T DE SON DEVELOPPEMENT
(Instant T qui peut aussi durer toute une vie malheureusement, c'est vrai)


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:22, édité 1 fois
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 20:03

@gemma : ben, y'a aussi les angoissés, les hypocondriaques, etc... What a Face et ça, beaucoup d'entre nous le sont un peu ^^ mais tous les hypocondriaques et angoissés sont-ils surdoués? geek Arrow

@phèdre : un peu de maïeutique pour repérer les pervers narcissiques? Wink tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:05

http://www.psychoweb.fr/static/sommaires/253-troubles-de-la-personnalite.html


Chacun possède ses propres traits de personnalité. Colérique, enthousiaste, volatile... les adjectifs ne manquent pas pour nous décrire à un moment donné. Sur le long terme, des tendances apparaissent et l'on commence à s'attribuer ou à attribuer à autrui des traits plus ou moins constants. Il faut toutefois bien se rendre compte que l'homme étant ce qu'il est, un ensemble de trait ne pourra le définir, qu'à un instant donné et sachant bien que l'instant d'après, il pourra en être tout autrement.

Exacerbés, où utilisés de manière rigide et systématique, ces traits provoquent des troubles dits "de personnalité" : ils sont alors si envahissants dans l'esprit d'un individu, qu'ils vont lui apporter souffrance, à lui et/ou à son entourage.

Les estimations sont variables, cependant, plusieurs études s'accordent à dire que 5 à 15% de la population adulte présente un trouble de la personnalité. De tous les traits de personnalité que vous pourrez trouver ici lors de votre lecture, plusieurs vous sembleront probablement vous définir. Posséder des traits de personnalité, est chose normale. Le trouble survient, quand ces traits sont trop rigides, et s'ils vous amènent à en souffrir.

De nos jours, la majorité des professionnels s'accordent à penser que le fossé entre normal et pathologique reste extrêmement flou, qu'il existe plutôt un "continuum" entre la pathologie et la normalité, et qu'il convient par ailleurs de remettre au cas par cas, les troubles dans leurs contextes familiaux et sociaux.


Dernière édition par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:18, édité 1 fois

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:07

Super Marre a écrit:@gemma : ben, y'a aussi les angoissés, les hypocondriaques, etc... What a Face et ça, beaucoup d'entre nous le sont un peu ^^ mais tous les hypocondriaques et angoissés sont-ils surdoués? geek Arrow
ben non, mais c'est pas ce que je dis

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 20:12

J'y suis cheers, dans le DSM IV (mais vous ne me reconnaîtrez pas, j'suis guérie lol!)
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:13

Super Marre a écrit:@phèdre : un peu de maïeutique pour repérer les pervers narcissiques? Wink tongue

looooool

Alors d'abord, la maïeutique, c'est à eux qu'il faut l'appliquer Wink
Et sinon : fuir très loin...

Désolée j'édite, je me rends comporte que les contenus ici ne sont pas protégés alors je préfère faire court...


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:23, édité 1 fois
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:15

Ouais pour les troubles en général :

LIRE LHOMME SANS GRAVITE de Charles Melman !!!!!!!

Parce que bientôt ça sera 80 p 100 de la population occidentale troublée et très peu sains.....Wink (désolée hein)

Psy ? un métier d'avenir...Wink lol
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 20:16

ben je sais bien gemma, je pense tout haut Smile j'aime bien me triturer l'esprit et me poser des questions à la con ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:46

[quote="Phedre"]
Super Marre a écrit: les pervers narcissiques

le mieux : fuir très très loin

le problème, c'est quand c'est ... ton père ...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 20:48

Super Marre a écrit:ben je sais bien gemma, je pense tout haut Smile j'aime bien me triturer l'esprit et me poser des questions à la con ^^
okki Laughing

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:56

mmmmmmm eh bien heu..........je sais...

le mieux : se désinvestir de la relation affective / amicale et avoir des rapports "polis", garder le silence sur les choses peronnelles (que l'autre ne joue pas avec) rester "indifférent" aux "attaques" culpabilisantes / provocatrices / biaisées (se dire qu'ils ne se rendent pas compte et n'en sont pas vraiment conscient)

ça c'est si on veut garder des rapports "potables" Wink

reste :

- faire une colère cuisante à chaque dérapage (ça reconditionne l'autre à pas être con)

- ou passer du temps à expliquer très très gentiment que sa façon de parler de faire, de dire, fait de la peine, qu'on peut dire autrement, que c'est mieux etc....Wink


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:23, édité 2 fois
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 20:57

enfin c les moyens du bord, ça hein...après si t'as une connaissance pointue de tout ça tu peux te désamorcer toi ou désamorcer l'autre Wink un peu...le temps qu'il faut disons....
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 21:06

Le problème quand on a un parent PN ou autre, c'est qu'on peut bien les mettre à distance dans le réel, tant qu'on n'a pas compris ce qui se jouait là, il y a défilé de semblables à plus ou moins grande ressemblance. Shocked

Je suis, tout comme Gemma (si j'ai bien compris) insatisfaite par le "fuis" donné généralement sur la perversion, comme si ce "contact" venait de nulle part...

Si on positivise, les mini-PN (il y a tous les niveaux) permettent de travailler cette perversion du lien et de mieux la comprendre pour éviter de la rencontrer de nouveau bounce

(C'est pas clair, you got it?)
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:21

ah, augenblick, j'étais en train d'écrire en même temps que toi mais je crois que ça va dans le même sens ...

Phedre a écrit:mmmmmmm eh bien heu..........je sais Wink ou ta mère Wink
héhé ok...!

Phedre a écrit:le mieux : se désinvestir de la relation affective / amicale et avoir des rapports "polis", garder le silence sur les choses peronnelles (que l'autre ne joue pas avec) rester "indifférent" aux "attaques" culpabilisantes / provocatrices / biaisées (se dire qu'ils ne se rendent pas compte et n'en sont pas vraiment conscient)

ça c'est si on veut garder des rapports "potables" Wink

reste :

- faire une colère cuisante à chaque dérapage (ça reconditionne l'autre à pas être con)

- ou passer du temps à expliquer très très gentiment que sa façon de parler de faire, de dire, fait de la peine, qu'on peut dire autrement, que c'est mieux etc....Wink

bien d'accord, mais, et tu en as sans doute fait l'expérience, quand tu enlèves tout ça .... il ne reste pas grand chose à dire ...
Alors, on ajoute à cela le fait que je n'ai pas de charmant partenaire pour amener un peu de vie à nos rencontres, ça peut être d'un ennui mortel.
Mon père voudrait quand-même que je parle, sauf que je sais tellement qu'il s'en fou que d'avance ça me fatigue ... La dernière fois, j'ai commencé à faire l'effort de lui raconter un peu ma vie; 3 fois il m'a fait répéter la 1ère phrase, qui était pourtant simple à comprendre ... Non pas qu'il n'était pas en mesure de la comprendre, mais tellement désinvesti que ça ne voulait pas monter au cerveau ... Quand j'ai pensé au reste de l'histoire, qui était bien plus compliqué que cette malheureuse première phrase, je n'ai juste pas pu, les mots ne voulaient plus sortir.

Mes frères et soeurs sont plus forts que moi; je crois qu'ils arrivent mieux à cerner son manque total d'empathie et donc ne culpabilisent pas de ne pas aller le voir. Moi, je ne peux pas m'empêcher malgré tout de me sentir coupable quand je ne vais pas le voir, ou même de ressentir cette non envie de le voir. Bref, là ou pas là, il me pourrit la vie d'une manière ou d'une autre. Pour me sentir en phase avec moi-même, la seule chose que je peux faire c'est essayer de le faire changer, même si c'est peut-être sans espoir (remise en question impossible). Et c'est vrai que ça me fait beaucoup de peine malgré tout car, je pense qu'il est prisonnier de ce qu'il est, il n'y peut rien s'il est comme ça et s'il ne peut pas changer. C'est ça qui est dur : avoir pitié de son bourreau.
C'est un point qui n'est jamais traité dans les bouquins sur les manipulateurs; les auteurs balancent toujours des formules ultra simples "fuyez ... blablabla"; comme si les victimes ne pouvaient jamais être que les épouses (donc pas de lien de sang donc aucune culpabilité possible à quitter ou s'il y en a une, pas impossible à gérer ...). Ces auteurs oublient que ces manipulateurs ont des parents, des enfants, bref, des personnes qui les voient aussi comme des victimes de leur trouble. Je veux dire, si un jour j'ai un enfant qui a une pathologie quelconque, je me casse sous prétexte que tel auteur a décrété que c'était la meilleure solution? Un peu facile ... En tout cas, moi c'est un truc que je n'arrive pas à gérer...

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 21:23

Oui ça va dans le même sens I love you
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:23

augenblick a écrit:Le problème quand on a un parent PN ou autre, c'est qu'on peut bien les mettre à distance dans le réel, tant qu'on n'a pas compris ce qui se jouait là, il y a défilé de semblables à plus ou moins grande ressemblance. Shocked

Je suis, tout comme Gemma (si j'ai bien compris) insatisfaite par le "fuis" donné généralement sur la perversion, comme si ce "contact" venait de nulle part...

Si on positivise, les mini-PN (il y a tous les niveaux) permettent de travailler cette perversion du lien et de mieux la comprendre pour éviter de la rencontrer de nouveau bounce

(C'est pas clair, you got it?)

alors là, ça c'est une vraie question ...!
A la fois, je crois que je suis devenue la reine de la justification etc. mais en même temps, je crois que je suis aussi la reine pour attirer les pervers narcissiques ... Parce que j'ai le profil type de la victime? Ou au contraire, parce que je n'en ai pas peur donc moins peur que les autres de m'y confronter?? aucune idée ... Mais c'est plus niveau professionnel, dans un cadre où on a pas le choix. Par contre, concernant les hommes que je rencontre, ça n'est pas le cas.

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 21:56

incroyable, je viens d'avoir une sorte de confirmation de "bonne conduite à tenir"!! Je ne me sens jamais aussi heureuse que quand je me découvre une nouvelle passion. Mais je croyais que ce n'était qu'une façon d'oublier mon état habituel ... Mais il est vrai que quand j'ai une passion, tout rentre dans l'ordre pour moi. Je retrouve ma joie de vivre, ma confiance en moi ...
Et là, je viens de lire que c'est exactement ce qu'il faut au zèbre déprimé : toujours le même lien depuis tout à l'heure ... http://gappesm.net/test/Articles/Haut-Potentiel-Medecine/PERSONNES_A_HAUT_POTENTIEL.pdf

Le but serait qu’il se passionne pour un nouveau domaine, il serait de réamorcer sa
curiosité autrefois insatiable, mais aujourd’hui éteinte. Passion rime avec projet, et projet rime
avec confiance en ses capacités. Quand on a confiance et qu’on a des projets, alors on peut
dire que la dépression commence à s’éteindre…

après, reste la peur de ne pas avoir assez de passions pour tenir jusqu'au bout (en général, je me lasse au bout de 2 ans ...)...
et la difficulté d'en retrouver une autre au moment où on en perd une ... car un peu comme l'amour, à chaque fois, je croyais et aurait voulu que ça dure toujours; alors c'est dur d'admettre que c'est terminé ...

et systématiquement, entre 2 "passions", je suis dans un état plutôt dépressif.

gemma

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mer 26 Mai 2010 - 10:58

Oui très clair Augen Wink

Courage...


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 13:25, édité 1 fois
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Ven 28 Mai 2010 - 10:09

Je vois pas pourquoi un surdoué devrais voler un nid de coucou sans punition !

Quelle aberration


Dernière édition par Vague le Mer 21 Juil 2010 - 8:02, édité 4 fois

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Sam 29 Mai 2010 - 11:07

(À propos des pervers narcissiques)
Phedre a écrit:Ensuite pour les repérer ?
- ton monocorde
- peu d'expressivité ou seulement surfaite
- ne regardent pas dans les yeux, ne cherchent pas le regard de l'autre
- absolument pas tactiles, attitude figée, guindée, tendue
- pas mal de tics nerveux
- zéro empathie
Shocked
Dis Phèdre, tu sais que tu viens là de décrire un autiste (Aspie en particulier)!
Et à ma connaissance les Aspies ne sont pas forcément des narcissiques... Wink

Même pour ça:
le mieux : tu racontes une histoire de vie super gore et triste et à pleurer et vraiment touchante sur un enfant avec une vie de merde. et tu regardes leur tronche. tout de suite : tu sais Wink lol
je suis presque sûr qu'un Aspie ne passe pas le test!
Philippe
Philippe

Messages : 2021
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 12:38

Oui en effet je suis au courant j'ai lu un gros livre entier sur les Asperger, avant de commencer à avoir d'autres heu....idées. (Justement cherchant ENCORE une "excuse" à l'autre...j'avais orienté mes recherches vers ça...)

Dans mes derniers messages, je "déconnais un peu" et j'ai fait simple et pas recherché, pour détendre l'atmosphère, mais tu as raison de relever...

Alors bien sûr : il faut TOUJOURS étudier de très près son sujet de réflexion, se renseigner auprès de professionnel, choisir des lectures pointues et adaptées, ou aller voir une association...et il faut beaucoup de temps pour repérer clairement, distinguer et comprendre "le profil psychologique" d'une personne...On peut rarement le faire seul...Ou alors au prix de beaucoup de travail...avec une rigueur scientifique...

Donc pardon pour mes approximations ridicules !!


Et oui il y a bien des tas de degrés...

Donc voilà et merci Cardamine pour ton long témoignage Wink
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 14:04

Désolé que tu m'aies trouvé condescendant et moralisateur Phèdre, ce n'étais pas le cas.
J'ai ce lourd handicap de donner cette impression dès que ne contrôle plus, pourtant ce n'est pas le cas.
J'ai juste dit ce que je pensais et relativisé notre tendance a tous a se lancer dans de multiples conjectures.
Facile a voir chez les autres, mais moins chez soi mëme. D'ou peut etre l'aspect moralisateur de mon message. -emoticone-triste-
Monrde
Virde
Caracterde

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Sam 29 Mai 2010 - 14:13

Cardamine a écrit:D'accord avec phèdre : on s'enferme souvent dans des définitions qui donnent l'impression que tout est cloisonné. Mais comme le disait Augenblick y'a des mini-PN, des gros-PN etc...
Ensuite moi j'aurais tendance a dire que tout le monde est PN, sociopathe, dépressif, parano, bipolaire etc
On porte en nous la plupart des dérives psychiques.
Je ne comprends pas vraiment ce point de vue. scratch
Non, tout le monde n'est pas sociopathe ou bipolaire, même en puissance!
Ça dépend de la génétique, de l'épigénétique, des conditions de vie foetales et dans l'enfance, etc.
On peut même remarquer des personnes qui traversent un véritable enfer sans pour autant devenir suicidaires ou *-pathes à leur tour.
Je reste persuadé qu'au mëme titre que l'on partage des caractéristiques avec des PN des psychopathes..., tout ëtre humain est quelquepart zèbre.
Je ne comprends toujours pas... scratch

Bien sûr que ranger la réalité (en l'occurrence des gens) dans des boîtes avec des étiquettes par-dessus ça a ses limites, c'est tout le problème du langage. Moi je veux bien me passer des concepts et des mots, si l'on m'explique comment communiquer autrement. Wink

Bien sûr aussi qu'il y a généralement des continuums, même s'il existe aussi (beaucoup) des effets de seuil en biologie.
Mais ce n'est pas parce qu'il existe un continuum que pour autant les personnes à un bout du spectre "sont en puissance" à l'autre bout, ni que celles au milieu pourraient être à l'un des bouts. Même avec toutes les thérapies et entraînements du monde.

Je ne suis pas sûr d'être non plus très clair. Embarassed
Philippe
Philippe

Messages : 2021
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 14:37

Si si très clair.
En fait il me semble que qualitativement on est tous identiques.
Quantitativement pas forcément.
Alors que lorsque l'on désigne des traits de caractère pathologiques ou d'autre caractéristiques étranges chez nos congénères, on en parle souvent avec des termes qualitatif, en omettant de préciser que tout un chacun porte le mécanisme en lui, parce qu'il est humain, mais parfois le porte de façon cryptique.

Ensuite sur le quantitatif, il est du a la génétique en partie qui prédispose certaines caractéristiques à s'exprimer plus facilement, à l'acquis qui sélectionne positivement ces caractéristiques, et comme le cerveau est plastique, un phénomène d'entrainement à lieu aussi.
Ensuite la compétition entre individus creuse les différences en créant de l'inhibition chez les moins adaptés et de l'encouragement chez les autres.
C'est ma vision, toute naïve qu'elle soit.

C'est l'idée que je voulais exprimer avec mon histoire de pilotis


Dernière édition par Vague le Mar 8 Juin 2010 - 11:18, édité 2 fois

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 14:56

T'ai pas trouvé moralisateur Wink lol ai édité certains de mes pots parce que la lecture est accessible à tous et je veux pas étaler certaines choses en pleine vue Wink

Ensuite c'est Phil qui m'a permis de réfléchir à ne pas "simplifier" mes paroles sur de tels sujets et je suis d'accord avec lui !

Et enfin, heu...je reste sur l'idée que dans ces domaines, il ne faut pas prendre de raccourcis pour exprimer des choses et essayer d'être précis...c'est pourquoi je "ne dirai pas les choses" comme tu le fais moi non plus, mais aucun problème (c bien que chacun s'exprime Wink) bref....je file, n'ayant rien de constructif à ajouter pour cette fois Wink

biz à tous !
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par bepo le Sam 29 Mai 2010 - 15:55

biz! Je me referais jamais ! Wink

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par mariestef le Mar 20 Juil 2010 - 19:58

Mon avis serait qu'il existe des doués avec des traits de personnalité un peu narcissique ... mais c'est un narcissisme qui n'est pas malsain pour autrui.
Le sociopathe, lui souffre d'un narcissisme pathologique.
Pour le diagnostic différentiel : la souffrance psychique engendrée au contact de ces individus sans affect.
Moi même j'ai conscience que je suis un peu narcissique, mais je ne me sers pas des autres et j'ai encore moins envie de les voir souffrir.
Le sociopathe est juste "intelligent" pour bâtir son confort de vie sur le dos des autres. Qui il est ? c'est le cadet de ses soucis.
Il lui manque juste la case "humanité". Il est très calme aussi.
mariestef
mariestef

Messages : 26
Date d'inscription : 18/07/2010
Localisation : TOURS

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Quetzal10 le Mer 21 Juil 2010 - 22:11

J'ai vraiment du mal a comprendre cet intérêt pour ce type de comparaison. On parle de sociopathes qui sont diamétralement opposes aux caractéristiques fondamentales des surdoués dont l'empathie. ce qui fait une différence notable puisque les sociopathes sont dépourvus d'empathie. Et alors, ben un sociopathe est enclin a torturer des animaux a commettre des agressions graves dont des viols et des meurtres. C'est pas le don Juan du monde de oui oui. J arrête la car ça me fatigue faudrait tenter d'élever le débat.
Quetzal10
Quetzal10

Messages : 103
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:21

oui mais il existe des surdoués qui, par défense, s'emmurent dans une sorte de froideur extrême, du moins vu de l'extérieur. Entre autres.

En fait, ce fil était dédié. Mais le sociopathe en question a pris la fuite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:25

Est-ce qu'on ne pourrait pas alors parler plutôt de cynisme ?

Wiki a dit :
"Par une étrange dérivation du terme, produit des choix de la mémoire collective, on parle de nos jours de cynisme pour désigner un mode de pensée qui diffère tellement des normes établies (en particulier dans le domaine de la morale) qu'il en devient choquant. On peut attacher à ce cynisme une sorte d'humour noir (parfois involontaire), pince-sans-rire, mordant et ironique, souvent employé pour manifester une certaine rébellion face à un monde incompréhensible de par la multiplicité des conventions factices, socialement admises, qui le régissent — à la différence du sarcasme, qui ne recherche pour sa part qu'une démonstration de force. Au-delà de cette indifférence affichée à la morale et aux convenances, le « cynique » moderne n'a plus grand-chose à voir avec les philosophes antiques dont il sera question ici."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel Empty Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 21 Juil 2010 - 22:31

Tout dépend de l'intensité des manifestations sus-citées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum