douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 18 Mai 2010 - 21:30

A travers certaines observations/discussions/ "échanges"/ analyses, j'ai noté quelques similitudes entre le profil d'un sociopathe et celui d'un surdoué (notamment lorsque celui-ci le vit mal, ou encore souffre d'inhibition émotionnelle et intellectuelle). Je m'interroge : en dehors d'un diagnostic établi de manière fiable par un test de QI associé à un bilan clinique complet, n'existe-t-il vraiment aucun risque de méprise?

Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques des surdoués, que l'on trouve un peu partout sur ce forum au travers de moult topics en double ou en triple.
Je vous soumets simplement ceci http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalit%C3%A9_antisociale

Trouble de la personnalité dyssociale (F60.2), habituellement remarqué à cause d'une disparité flagrante entre le comportement et les normes sociales usuelles, caractérisé par :

* dédain froid envers les sentiments des autres,
* attitude flagrante d'irresponsabilité et d'irrespect des règles, normes sociales et engagements pris,
* tolérance très faible à la frustration et seuil faible à la décharge de l'agressivité, y compris par la violence,
* incapacité à ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions,
* tendance marquée à rejeter la faute sur les autres, ou à rationaliser des excuses plausibles, pour des comportements amenant le sujet en conflit avec la société.

Il peut aussi y avoir une irritabilité permanente associée. Un désordre comportemental pendant l'enfance et l'adolescence, quoique parfois absent, peut renforcer le diagnostic.


Les personnes atteintes de trouble de la personnalité antisociale ont souvent des problèmes avec les figures d'autorité. On retrouve parmi les caractéristiques les plus fréquentes :

* des démêlés récurrents avec la justice ;
* la tendance à violer les droits d'autrui (propriété, intégrité physique, sexuelle, émotionnelle ou légale) ;
* un comportement agressif, voire violent ;
* des difficultés à garder un emploi ;
* un sentiment permanent d'agitation ou de dépression (dysphorie) ;
* une incapacité à supporter l'ennui ;
* l'indifférence envers la sécurité de soi ou des autres ;
* une enfance montrant des désordres comportementaux ;
* un comportement superficiel de séduction ;
* l'impulsivité ;
* l'absence de culpabilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 4:19

Tiens, le Don Juan de Molière est donc un sociopathe type.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 10:45

ben ce qu'il y a c'est que là, on retrouve peut-être des éléments correspondants aussi à la douance, seulement, il en manque aussi énormément, tous ceux liés à l'ultra-sensibilité notamment, et plein d'autres. Donc, si on a les éléments que tu cites, sans l'ultra-sensibilité etc.etc.etc. , on peut s'interroger, mais à part ça ... Et surtout, on trouve quand-même des choses qui me paraissent incompatibles :
* des démêlés récurrents avec la justice ;
* la tendance à violer les droits d'autrui (propriété, intégrité physique, sexuelle, émotionnelle ou légale) ;
* un comportement agressif, voire violent ;

après, je ne sais pas ce que tu as lu non plus sur ce forum ...

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 10:52

J'ai plusieurs exemple de surdoués, rétifs envers l'autorité, qui ont eu des démêlés avec la justice, notamment pour des affaires de drogue ou dégradation du bien public. Plusieurs exemple aussi (les mêmes pour certains, mais pas que) où justement l'hypersensibilité se traduisait par des crises de violence et d'agressivité (explosion subite à force de tout garder en soi).

Pour moi la question reste entière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 10:59

ben oui mais l'important est surtout la cause de l'agressivité, et dans le cas d'un surdoué, c'est toujours pareil, lié à une trop grande sensibilité; alors que les sociopathes, ça me semble être tout l'inverse, une absence de sensibilité (ex. pas de sentiment de culpabilité). Je pense qu'il peut y avoir des symptômes similaires, mais pour moi, l'important c'est l'ensemble des symptômes déjà, et aussi leur cause : on peut être rétifs à l'autorité, mais pour des raisons différentes : en tant que surdoué, plutôt parce qu'elle nous semble incompétente, incohérente, injustifiée ou autres; pour le sociopathe? pas sûr que ce soit lié à ça. Mais bon, comme tu dis "l'hypersensibilité se traduisait par ..." pour moi, tout est dit. Le sociopathe n'a pas le problème de l'hypersensibilité d'après ce qu'on peut lire. Mais bon, oui, en effet, il y a des symptômes similaires ... d'où nos problèmes avec la façon dont nous sommes perçus par les autres ....

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 11:04

oui, tout à fait, ainsi comme différencier les causes, puisque nous ne voyons que les symptômes, en l'absence d'un diagnostic établi par un professionnel?

Notamment comment détecter l'hypersensibilité derrière les murs et l'inhibition émotionnelle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 11:14

ben ça me semble assez simple : tu tapes "sociopathie" (comme tu l'as déjà fait) dans wikipédia, et ensuite tu fais idem avec "surdouance", et tu vois celui dans lequel tu te retrouves le plus. Franchement, y a beaucoup d'autres choses dans surdouance par rapport à sociopathie... Mais comme cela me semble assez évident, je me dis que peut-être tu ressens vraiment le besoin de consulter pour te rassurer, et peut-être pas seulement sur cette différence avec la sociopathie?

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Super PY est rive le Mer 19 Mai 2010 - 11:21

Les deux sont ils nécessairement exclusifs l'un de l'autre?
avatar
Super PY est rive
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 33
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 11:23

non mais moi j'ai pas besoin, j'ai été testée, j'ai eu un bilan complet chez une spécialiste dans le domaine de la douance. Je n'ai pas besoin de me rassurer. Et justement, ma question implique celle de la validité des auto-diagnostics...

EDIT : @PY : évidemment que non, ça complique encore les choses, on peut être aveugle, cul-de-jatte et manchot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par V.O le Mer 19 Mai 2010 - 11:28

On en revient au label "estampillé HQI ou HP ou Z" par un bilan officiel, accompagné de quelques tests complémentaires ...
avatar
V.O
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1018
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 45
Localisation : Nord - Blayais, au pays des asperges et du vin

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mer 19 Mai 2010 - 11:32

Super Marre > ok, désolée, je suis allée un peu vite dans mes conclusions mais en voyant ton intervention ailleurs dans les forums, j'ai compris qu'effectivement il ne s'agissait pas de toi.

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 11:35

pas de souci gemma Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Philippe le Mar 25 Mai 2010 - 16:44

Chose amusante, il y a qqs jours, indépendamment de ce fil que je viens de découvrir, en butinant Wikipédia je suis tombé de fil en aiguille sur l'article sur le narcissisme (et connexe, les troubles de la personnalité narcissique):
http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcissisme
mentionnant entre autres ceci:
Il s'agit d'un mode général de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers.[1]

* Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
* Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
* Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
* A un besoin excessif d'être admiré et aimé.
* Pense que tout lui est dû et s'attend à bénéficier d'un traitement particulier et favorable à ses attentes.
* Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
* Manque d'empathie et n'est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
* Envie les autres et croit que tout le monde l'envie.
* Fait preuve d'attitudes et de comportements hautains et arrogants.
Je m'y retrouve en partie (ma partie sombre, brrr), j'y vois aussi d'autres membres du forum. Mais bon, je ne suis pas psy.

Là aussi pourrait-il y avoir une confusion et/ou intersection avec la douance... Wink
Il est juste que seuls les pros peuvent (sont formés) à faire le distinguo.

Cependant, il me semble sage aussi de ne pas tomber dans la référence constante aux experts, et dans la psychiatrisation de l'adversaire (tactique connue sur le web...). Wink
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1990
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 41
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:03

personnellement, j'ai un peu lu sur les différentes troubles de la personnalité (http://www.psychoweb.fr/static/sommaires/253-troubles-de-la-personnalite.html, ou encore : http://www.hpcoaching.be/hp-coaching-atypique-perfectionniste.htm entre autres). La conclusion, et de ce que m'avait par ailleurs dit une amie qui avait fait fac de psycho, c'est qu'on a tous un peu de tout en nous. Ce qui fait la pathologie, c'est l'excès. Mais c'est toujours pareil, la surdouance n'empêche pas d'avoir en plus d'autres pathologies, on peut donc être surdoué et narcissique, ou surdoué et hystrionique etc. Maintenant, là où il est important de consulter, c'est pour différencier ce qui, de la pathologie, a été provoqué par la douance (ex. de celui qui s'en est tellement pris que le jour où il découvre qu'il est zèbre, il a soudain une haute image de lui, mais ça n'est que par réaction et ça ne durera pas forcément dans le temps, et ça n'est peut-être qu'en surface mais pas quelque chose de profondément ancré en lui) de ce qui fait partie de la personne depuis toujours ou presque. Parce que on ne soigne pas une simple réaction à un vécu de la même manière qu'une pathologie avérée.

Moi, quand je lis ces trucs là, je me retrouve dans certaines choses mais la pathologie que j'aurais tendance à m'attribuer sera celle où je me reconnais le plus. Mais je trouve que sans l'aide d'un psy, c'est vraiment difficile de faire la part des choses ... Mais donc, on ne peut pas, du simple fait de se retrouver "en partie", conclure que c'est une pathologie chez nous.
Surtout quand en lisant, nous viennent à l'esprit des personnes qui correspondent beaucoup plus à la pathologie; moi, pour chacune, j'ai plus ou moins des personnes qui me viennent à l'esprit, parce que de toutes les pathologies, telle ou telle leur correspond le plus. Mais, et encore, un psy penserait-il qu'ils ont cette pathologie, c'est-à-dire que les traits sont assez marqués pour que ça en fasse une pathologie, ce n'est même pas certain.

En tout cas, le narcissisme vient d'un grand manque de confiance en soi, donc, nul doute que les zèbres sont des "victimes" potentielles de cette pathologie...

Et comme chaque individu a potentiellement un peu de tous les symptômes des différentes pathologies, et sachant que le surdoué a toujours un peu plus de tout en général, il a certainement aussi un peu plus de tous ces symptômes, ce qui fait que, forcément, à chaque fois qu'on lira telle ou telle pathologie, on aura plus facilement l'impression que ça correspond aux zèbres.


Dernière édition par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:36, édité 1 fois

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:24

http://www.hpcoaching.be/hp-coaching-ahp-problematiques.htm

Adultes HP : les problématiques

Atypiques à bien des égards, les adultes à haut potentiel font face à des problématiques particulières.

La première d'entre elles étant d'être correctement identifiés comme adultes HP. Le sentiment de décalage induit par leur différence peut les amener eux-mêmes, ou les thérapeutes qu'ils consultent, à suspecter des troubles du comportement, à diagnostiquer des pathologies, là où il ne s'agit que de comportements normaux pour des adultes HP.

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 17:26

absolument Phil, je n'avais pas pensé au narcissisme, mais ça se croise souvent, ainsi que l'inverse. Il semblerait même d'après certaines études (cf. mémoire de médecine générale que vous pouvez trouver ici http://gappesm.net/test/Articles/Haut-Potentiel-Medecine/PERSONNES_A_HAUT_POTENTIEL.pdf) que les personnes surdouées seraient des personnes "à risque" pour de nombreuses "pathologies" psychiques.

Concernant ce que tu dis ensuite, je comprends bien ce que tu dis, mais pour moi la référence aux experts reste une base incontournable à intégrer, avant de pouvoir faire fonctionner son esprit critique... toute démarche de recherche part d'un doute sur des théories établies, ou d'un questionnement fondamental. Comment zapper ce qui a déjà été dit, affirmé, confirmé ou infirmé sur l'objet de notre questionnement?

Peux-tu préciser pour "la psychiatrisation de l'adversaire"? Tu as vu une guerre? Wink


@Gemma : je crois qu'en lisant le DSM IV j'ai dû m'attribuer successivement à peu près toutes les pathologies citées ^^. Ma psy a bien ri quand je lui en ai fait part d'ailleurs, en me disant sensiblement la même chose. Beaucoup de "tendances"/"traits"/"caractéristiques" listés dans les pathologies psychiatriques se retrouvent un peu partout en nous, et chez tous les humains en général. C'est l'envahissement de la personnalité par un tableau précis qui crée la véritable pathologie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:31

après, sans évaluation d'un professionnel, je suis d'accord que l'inverse n'est pas impossible ... avoir des pathologies autres que la surdouance et se penser surdoué sous prétexte que certains de nos symptômes s'y retrouvent... Mais encore une fois, l'un n'empêche pas l'autre, on peut sans doute être surdoué + autre(s?) chose(s?).

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:34

ah, ok Super Marre, oui, l'avis de ta psy confirme donc bien les choses. C'est tellement mieux d'avoir l'avis d'un expert quand tout devient confus (parce que moi aussi, je me retrouvais un peu partout ... scratch).

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 17:39

et puis, je crois que ce qui fait la grande différence, c'est que ... à part des zèbres, vous croyez qu'il y a beaucoup de gens qui passeraient autant de temps sur internet à s'inquiéter de savoir s'ils correspondent à telle ou telle pathologie; je crois que c'est plus ce comportement révélateur qu'un psy analyserait comme typique d'un zèbre... C'est l'intérêt pour toutes ces questions qui me semble justement typique du zèbre...

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 17:57

Oui certains professionnels sont à même de faire des distinctions intelligentes Wink (avec de la bouteille m'est avis Wink)

Non je crois bien qu'il y a bien une grande différence entre les zèbres (même qui dépriment ou développent d'autres troubles ensuite) et les sociopathes (précisément de):

- la catégorie des anesthésiés / narcissiques / sans émotions aucune / sans empathie aucune...

JE TIENS A RAPPELER AUSSI :

Que les individus ne sont pas figé dans le temps et se développent en permanence, donc CA PEUT CHANGER, même "les profils qui foutent les glandes Wink) ainsi on peut dire de quelqu'un qu'il a par exemple :

le profil pervers narcissique : A UN INSTANT T DE SON DEVELOPPEMENT
(Instant T qui peut aussi durer toute une vie malheureusement, c'est vrai)


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 11:22, édité 1 fois
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Invité le Mar 25 Mai 2010 - 18:03

@gemma : ben, y'a aussi les angoissés, les hypocondriaques, etc... What a Face et ça, beaucoup d'entre nous le sont un peu ^^ mais tous les hypocondriaques et angoissés sont-ils surdoués? geek Arrow

@phèdre : un peu de maïeutique pour repérer les pervers narcissiques? Wink tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 18:05

http://www.psychoweb.fr/static/sommaires/253-troubles-de-la-personnalite.html


Chacun possède ses propres traits de personnalité. Colérique, enthousiaste, volatile... les adjectifs ne manquent pas pour nous décrire à un moment donné. Sur le long terme, des tendances apparaissent et l'on commence à s'attribuer ou à attribuer à autrui des traits plus ou moins constants. Il faut toutefois bien se rendre compte que l'homme étant ce qu'il est, un ensemble de trait ne pourra le définir, qu'à un instant donné et sachant bien que l'instant d'après, il pourra en être tout autrement.

Exacerbés, où utilisés de manière rigide et systématique, ces traits provoquent des troubles dits "de personnalité" : ils sont alors si envahissants dans l'esprit d'un individu, qu'ils vont lui apporter souffrance, à lui et/ou à son entourage.

Les estimations sont variables, cependant, plusieurs études s'accordent à dire que 5 à 15% de la population adulte présente un trouble de la personnalité. De tous les traits de personnalité que vous pourrez trouver ici lors de votre lecture, plusieurs vous sembleront probablement vous définir. Posséder des traits de personnalité, est chose normale. Le trouble survient, quand ces traits sont trop rigides, et s'ils vous amènent à en souffrir.

De nos jours, la majorité des professionnels s'accordent à penser que le fossé entre normal et pathologique reste extrêmement flou, qu'il existe plutôt un "continuum" entre la pathologie et la normalité, et qu'il convient par ailleurs de remettre au cas par cas, les troubles dans leurs contextes familiaux et sociaux.


Dernière édition par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 18:18, édité 1 fois

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par gemma le Mar 25 Mai 2010 - 18:07

Super Marre a écrit:@gemma : ben, y'a aussi les angoissés, les hypocondriaques, etc... What a Face et ça, beaucoup d'entre nous le sont un peu ^^ mais tous les hypocondriaques et angoissés sont-ils surdoués? geek Arrow
ben non, mais c'est pas ce que je dis

gemma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 190
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par augenblick le Mar 25 Mai 2010 - 18:12

J'y suis cheers, dans le DSM IV (mais vous ne me reconnaîtrez pas, j'suis guérie lol!)
avatar
augenblick
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: douance et sociopathie : diagnostic différenciel

Message par Phedre le Mar 25 Mai 2010 - 18:13

Super Marre a écrit:@phèdre : un peu de maïeutique pour repérer les pervers narcissiques? Wink tongue

looooool

Alors d'abord, la maïeutique, c'est à eux qu'il faut l'appliquer Wink
Et sinon : fuir très loin...

Désolée j'édite, je me rends comporte que les contenus ici ne sont pas protégés alors je préfère faire court...


Dernière édition par Phedre le Sam 29 Mai 2010 - 11:23, édité 1 fois
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 41
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum