J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Dim 18 Nov 2012 - 19:04

Sérieux. Enfin, à peu près. En fait, bon, depuis quelques années je suis diabétique (la version auto-immune), et dans la vie d'un diabétique, même pas trop mal gérée, y'a des hauts et des bas, et c'est surtout les bas qui sont intéressants ici, donc les hypoglycémies. Car c'est du plus profond des ténèbres hypoglycémiques que surviennent les métamorphoses du zèbre en ân... en normal-pensant. Et ce, sur plusieurs aspects.

J'observe une baisse très sensible de mes capacités intellectuelles à plusieurs niveaux :

- Je rame deux fois plus par exemple pour comprendre un problème ou faire un calcul, et ceci ne s'exprime pas seulement par une baisse de rapidité mais aussi par une suppression d'une partie de ce qui fait le côté zèbre, c'est à dire non seulement la facilité d'apprentissage d'une tâche mais aussi son automatisation : je retrouve exactement les symptômes exaspérants de mes camarades normaux-pensants, lorsqu'ils manquent d'intuitif, de réflexes, de mises en relation, de globalisation, d'arborescence, etc. Je perds l'intuition, la fulgurance, les réflexes, la généralisation, la concentration, ainsi qu'une partie de la qualité et de l'originalité, et incidemment l'intérêt pour des choses compliquées qui d'habitude me fascinent et qui là me repoussent, d'autant que j'y comprends plus rien. Bref, un peu plus normal-comprenant.

- Je note aussi une nette baisse de la mémorisation : je me souviens juste un peu moins des évènements qui se déroulent durant la demie heure d'hypoglycémie, c'est à dire que je prends en compte moins de détails, et moins longtemps, bref, un peu plus normal-mémorisant.

- Je perds aussi en capacité sensorielles et d'observation : mon champ de vision est certes un peu altéré, mais il n'y pas que ça, je sens bien aussi qu'en arrière, mon cerveau fait l'impasse sur une bonne partie des flux d'informations sensorielles. La quantité d'informations qui passent vers la conscience est au moins diminuée de moitié, je "perds" donc en déficit d'inhibition latente, donc en nombre d'informations, mais aussi en capacité à traiter ces flux. Bref, un peu plus normal-ressentant.

- Je perds aussi nettement en capacité d'empathie. Je ressens nettement moins facilement les problèmes et ressentis d'autrui, et à ceci s'ajoute le fait que la situation exige d'être nettement plus individualiste (la nature m'instigue de trouver de la nourriture), personnel et presque solipsiste, plus impatient et un peu moins respectueux envers les autres, moins prévenant. Bref, un peu plus normal-survivant.

- Je perds aussi très nettement en filtres sociétaux, en timidité : comme avec l'alcool, la partie du cerveau qui filtre ce qui sort de ma bouche ainsi que celle qui étudie l'impact sur autrui et celle qui calcule la meilleure réaction à avoir sont en stand-by, aussi suis-je soudain nettement plus avenant, prêt à rire et allant envers les gens, mais de manière plus approximative, avec une finesse qui se voit partiellement altérée... Bref, un peu plus normal-existant.

Bref, hormis l'inconfort physique qui accompagne parfois l'hypoglycémie et qui rappelle peu ou prou la vie sur un vieux rafiot près des cinquantièmes hurlants, j'ai la sensation réelle d'approcher l'existence consciente du normal-pensant, à travers une normalisation de la compréhension, de la mémorisation, du sensoriel, du sociétal, de l'empathique, etc.

Or, comme une confirmation clin-d'œil, j'ai aussi lu récemment dans une étude (dont je n'ai aucune idée du sérieux scientifique) qu'une bonne hypoglycémie, et donc un cerveau qui rame pour avoir sa dose de glucose, pouvait faire baisser les capacités intellectuelles de 35%, (qu'importe la valeur approximative de ces chiffres). Or, calcul simple pour rire : Qi[Zèbre] - 35% ~ Qi[Normal]. geek

A noter tout de même que si tout ceci est bien marrant, rien n'est aussi absolu, et il me reste en fait une partie de mes particularités zébrées pendant ce temps là, cependant pourvues d'un pouvoir filtrant considérablement diminué, et d'une qualité sensiblement appauvrie, ce qui m'amène parfois à de vrais délires, à rédiger des trucs qui me mettent "en transe", qui sur le coup de l'hypo me paraissent qualitativement grandioses puis... Ambigües après 0.80g/L. Suspect

Bref, j'espère que vous, zèbres prisonniers de votre condition, vous tremblez, face à mon super pouvoir, que certainement vous convoiterez ! pirat

Edit : oups j'avais mis 80g/L, valeur pour laquelle je serais mort et transformé en viennoiserie trop sucrée.


Dernière édition par Corsaire le Dim 9 Déc 2012 - 19:22, édité 1 fois

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Jeu 22 Nov 2012 - 16:24

Eh bien, je ne pensais pas vous effrayer avec mes bêtises ! pirat

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 7 Déc 2012 - 18:25

Tu vas pouvoir m'aider !
Comme je disais dans un autre message je viens de découvrir qu'il existait une pensée arborescente et une pensée linéaire.
Comme jusqu'à maintenant je pensais qu'il n'en existait qu'une (donc qui ressemble à l'arborescente) je n'arrive pas à comprendre la linéaire.
Donc quand tu passes cette étape essaie de penser pour voir si c'est différent !!!
Ouais je sais c'est pas cool je te prends comme un cobaye, mais logiquement tu seras trouver les mots pour m'expliquer !!!
En tous cas courage à toi pour ton diabete !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16913
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par ébullitionnelle sensible le Dim 9 Déc 2012 - 12:00

Je trouve ton expérience très intéressante... ça laisse un peu perplexe, ça fait réfléchir...
En fait, ce n'est pas si surprenant que ça, mais ce qui est intéressant c'est :
-aimes-tu cet état?
-te sens-tu plus heureuse dans cet état ? (ça rejoint le post sur la bêtise!)
-te verrais-tu rester dans cet état?
-te sens-tu autant vivre?
-te sens-tu soulagée de te retrouver pleinement après ta dose?
-est-ce qu'on peut relier cet état à l'état d'extrême fatigue?
...
?
Mais vu que tu es consciente de tout ça, çe ne doit pas forcément être un cadeau, si?

Bon courage!

ébullitionnelle sensible
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 38
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Dim 9 Déc 2012 - 19:50

Kalthu a écrit:Tu vas pouvoir m'aider !
Comme je disais dans un autre message je viens de découvrir qu'il existait une pensée arborescente et une pensée linéaire.
Comme jusqu'à maintenant je pensais qu'il n'en existait qu'une (donc qui ressemble à l'arborescente) je n'arrive pas à comprendre la linéaire.
Donc quand tu passes cette étape essaie de penser pour voir si c'est différent !!!
Ouais je sais c'est pas cool je te prends comme un cobaye, mais logiquement tu seras trouver les mots pour m'expliquer !!!
En tous cas courage à toi pour ton diabete !

Je veux bien essayer d'étudier ça un peu plus précisément, lorsque cela se reproduira. Tu me pardonneras par contre de ne pas provoquer le phénomène à la demande, bien que cela soit aisé ! geek
En tous cas, tout ce que je peux dire pour l'instant à ce sujet, c'est qu'il me semble que cela fonctionne comme "un pied après l'autre", ou "de proche en proche" plutôt (ceci m'amenant à cela, puis à cela, etc.) plutôt qu'en effectuant parfois des sauts intuitifs, de ceux qui perdent en route les auditeurs en passant par dessus des étapes pour aboutir plus loin, et préférentiellement dans une seule direction à la fois, contrairement aux formats zébrés en étoile ou en arborescence. A ceci s'ajoute aussi une certaine lenteur, en plus du fait que l'efficacité de la pensée linéaire est déjà moindre en elle même (en plus d'être moins créative). Bref, je ne suis pas sûr de t'avoir apporté grand chose pour l'instant, mais je vais tâcher d'étudier mieux le phénomène !



ébullitionnelle sensible a écrit:Je trouve ton expérience très intéressante... ça laisse un peu perplexe, ça fait réfléchir...
En fait, ce n'est pas si surprenant que ça, mais ce qui est intéressant c'est :
-aimes-tu cet état?
-te sens-tu plus heureuse dans cet état ? (ça rejoint le post sur la bêtise!)
-te verrais-tu rester dans cet état?
-te sens-tu autant vivre?
-te sens-tu soulagée de te retrouver pleinement après ta dose?
-est-ce qu'on peut relier cet état à l'état d'extrême fatigue?
...
?
Mais vu que tu es consciente de tout ça, çe ne doit pas forcément être un cadeau, si?

Bon courage!


Ça n'est pas très scientifique tout ça tu sais, ce sont des impressions, des analogies, des rapprochements et des coïncidences qui rendent le truc intéressant et vraisemblable (que ce soit réel ou par imitation). Au final, c'est un peu pour en rire.^^

Pour répondre à tes questions, dans l'ordre, sinon je vais en oublier :

- J'aime parfois cet état, lorsqu'il n'est pas trop intense ou qu'il n'arrive pas lors d'une situation gênante. Parfois ça me met de mauvais poil, et c'est souvent très incommodant sur la fin (phase de remontée de la glycémie), et lorsque c'est fort, l'évanouissement (réel) est proche, ce qui devient même angoissant (je ne me suis jamais encore évanoui, ouf).
- Lorsqu'il n'y a pas trop de symptômes gênants et que ça n'est pas trop intense, cela peut me rendre plus "heureux", du moins plus "joyeux" disons, à l'instar de l'alcool. Je peux m'éclater. La deuxième phase étant désagréable la joie s'en va.
- Non je ne pense pas que je voudrais y rester, car même sans les symptômes incommodants, j'aurais horreur de l'idée de me sentir/d'être diminué, et j'apprécie seulement la simulation ponctuelle, comme on aime goûter à quelque-chose ou jouer un rôle. Smile
- Me sentir autant vivre ? Je ne sais pas, selon certains aspects oui, qui sont exacerbés, mais je perds pas mal de dimensions aussi, donc en moyenne... Je ne saurais dire. ^^
- Oui je me sens soulagé après être "revenu" pour plusieurs raisons : la plus terre à terre c'est que la phase de remontée est très désagréable en général et qu'une fois que c'est passé, c'est "ouf, enfin". Ensuite je suis évidemment soulagé d'avoir retrouvé toute mes capacités et tout mon "moi". Et finalement je suis rassuré de ne pas avoir perdu le contrôle (tomber dans les pommes, ...).
- Non c'est différent de l'état d'extrême fatigue. Il y a des points communs cela dit, comme certaines fonctions qui se voient altérées. Mais il y a aussi des points communs avec l'alcool, et d'autres choses que je ne saurais pas où ranger.

J'espère avoir répondu à tes interrogations !

Ah au fait, j'suis un homme ! (Sans rancune) geek

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par ébullitionnelle sensible le Dim 9 Déc 2012 - 20:41

Oups, un corsaire, une corsaire (j'ai fait qq jeux de rôle Grandeur Nature, ça perturbe) Rolling Eyes

Oui, merci, tu as bien répondu Bravo !

Bref, si je comprends bien, c'est rigolo au début, pas à la fin... et tu ne souhaiterais pas être en permanence dans cet état. Bon, ça tombe bien, ça ne doit pas être très très bon d'en abuser...

Sinon pour les points communs : fatigue, alcool... il te manque les substances illicites! Fume lol Peut-être est-ce que ça complèterait les parallèles de tes sensations? Wink

Je suis déjà tombée dans les pommes une fois (mon mari faisait l'infimier : piqûre dans le ventre), c'est une sensation très étrange : tu pars, doucement, comme dans du coton... je lui ai dit "ça va pas, je pars" et une fois revenue à moi, je l'ai engueulé de ne pas m'avoir baffée!!! En fait, il l'avait fait (il en a p'tet profité! lol)... mais j'imagine que mourir (sans douleur) donne cette sensation d'évaporation. Moi qui aime contrôler les choses, berk! Mais je dois admettre que c'est un départ tout doux...
Bon, je n'en fais pas la pub non plus!!!

Bonne soirée

ébullitionnelle sensible
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 38
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Lun 10 Déc 2012 - 20:00

Ouaip, les substances illicites peut être aussi, mais malgré tout ça je pense que c'est encore un peu différent, notamment la sensation exagérée d'adrénaline dans le creux du ventre et la faim apocalyptique et impérieuse : tout me donne envie, et monstrueusement envie. N'importe quoi (presque) et en grande quantité, même si d'une bouchée à l'autre je passe d'un biscuit à du roquefort à un beefsteak à la fraise ça me donne envie. Un animal sauvage affamé, instincts primaires de survie, grrr !

En tous cas toi tu as déjà franchi la barrière du tomber dans les pommes. Quand je m'en approche ça ressemble pas mal à ce que tu décris, au bout d'un moment on est comme sur un coussin de nuage et on a qu'une envie c'est se laisser aller, fermer les yeux, on a l'impression qu'on s'endormirait immédiatement et que ça serait plus simple comme ça. Je pense aussi que ça peut ressembler à la mort (pour les morts suffisamment paisibles). En tous cas ça m'angoisse trop, la perte de contrôle, alors je lutte !^^ Surtout que j'ai appris qu'après un évanouissement hypoglycémique on a une sacrée gueule de bois au réveil. Décidément on en finit plus avec les points communs avec les psychotropes !^^

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par ébullitionnelle sensible le Lun 10 Déc 2012 - 20:39

Côté substances, ça me donnait une faim féroce, alors je le mettrais bien avec les similitudes ;o)
(faim identique, insasiable, et tout est bon! lol même des boîtes de conserve de raviolis à la crème : j'en ai achetées un bon stock après en avoir mangé dans ces circonstances, en fait, c'était tout bonnement infecte!)

Bon courage en tout cas...

ébullitionnelle sensible
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 38
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Lophophora le Ven 21 Déc 2012 - 0:34

Il est prouvé scientifiquement que les cerveaux des surdoués consomment plus de glucose, donc on pourrait facilement imaginer qu'en manque de glucose, le cerveau en question tournerait "au ralenti"...

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Jeu 14 Jan 2016 - 23:07

Corsaire a écrit:Sérieux. Enfin, à peu près. En fait, bon, depuis quelques années je suis diabétique (la version auto-immune), et dans la vie d'un diabétique, même pas trop mal gérée, y'a des hauts et des bas, et c'est surtout les bas qui sont intéressants ici, donc les hypoglycémies. Car c'est du plus profond des ténèbres hypoglycémiques que surviennent les métamorphoses du zèbre en ân... en normal-pensant. Et ce, sur plusieurs aspects.

J'observe une baisse très sensible de mes capacités intellectuelles à plusieurs niveaux :

- Je rame deux fois plus par exemple pour comprendre un problème ou faire un calcul, et ceci ne s'exprime pas seulement par une baisse de rapidité mais aussi par une suppression d'une partie de ce qui fait le côté zèbre, c'est à dire non seulement la facilité d'apprentissage d'une tâche mais aussi son automatisation : je retrouve exactement les symptômes exaspérants de mes camarades normaux-pensants, lorsqu'ils manquent d'intuitif, de réflexes, de mises en relation, de globalisation, d'arborescence, etc. Je perds l'intuition, la fulgurance, les réflexes, la généralisation, la concentration, ainsi qu'une partie de la qualité et de l'originalité, et incidemment l'intérêt pour des choses compliquées qui d'habitude me fascinent et qui là me repoussent, d'autant que j'y comprends plus rien. Bref, un peu plus normal-comprenant.

- Je note aussi une nette baisse de la mémorisation : je me souviens juste un peu moins des évènements qui se déroulent durant la demie heure d'hypoglycémie, c'est à dire que je prends en compte moins de détails, et moins longtemps, bref, un peu plus normal-mémorisant.

- Je perds aussi en capacité sensorielles et d'observation : mon champ de vision est certes un peu altéré, mais il n'y pas que ça, je sens bien aussi qu'en arrière, mon cerveau fait l'impasse sur une bonne partie des flux d'informations sensorielles. La quantité d'informations qui passent vers la conscience est au moins diminuée de moitié, je "perds" donc en déficit d'inhibition latente, donc en nombre d'informations, mais aussi en capacité à traiter ces flux. Bref, un peu plus normal-ressentant.

- Je perds aussi nettement en capacité d'empathie. Je ressens nettement moins facilement les problèmes et ressentis d'autrui, et à ceci s'ajoute le fait que la situation exige d'être nettement plus individualiste (la nature m'instigue de trouver de la nourriture), personnel et presque solipsiste, plus impatient et un peu moins respectueux envers les autres, moins prévenant. Bref, un peu plus normal-survivant.

- Je perds aussi très nettement en filtres sociétaux, en timidité : comme avec l'alcool, la partie du cerveau qui filtre ce qui sort de ma bouche ainsi que celle qui étudie l'impact sur autrui et celle qui calcule la meilleure réaction à avoir sont en stand-by, aussi suis-je soudain nettement plus avenant, prêt à rire et allant envers les gens, mais de manière plus approximative, avec une finesse qui se voit partiellement altérée... Bref, un peu plus normal-existant.

Bref, hormis l'inconfort physique qui accompagne parfois l'hypoglycémie et qui rappelle peu ou prou la vie sur un vieux rafiot près des cinquantièmes hurlants, j'ai la sensation réelle d'approcher l'existence consciente du normal-pensant, à travers une normalisation de la compréhension, de la mémorisation, du sensoriel, du sociétal, de l'empathique, etc.

Or, comme une confirmation clin-d'œil, j'ai aussi lu récemment dans une étude (dont je n'ai aucune idée du sérieux scientifique) qu'une bonne hypoglycémie, et donc un cerveau qui rame pour avoir sa dose de glucose, pouvait faire baisser les capacités intellectuelles de 35%, (qu'importe la valeur approximative de ces chiffres). Or, calcul simple pour rire : Qi[Zèbre] - 35% ~ Qi[Normal].  geek  

A noter tout de même que si tout ceci est bien marrant, rien n'est aussi absolu, et il me reste en fait une partie de mes particularités zébrées pendant ce temps là, cependant pourvues d'un pouvoir filtrant considérablement diminué, et d'une qualité sensiblement appauvrie, ce qui m'amène parfois à de vrais délires, à rédiger des trucs qui me mettent "en transe", qui sur le coup de l'hypo me paraissent qualitativement grandioses puis... Ambigües après 0.80g/L.  Suspect

Bref, j'espère que vous, zèbres prisonniers de votre condition, vous tremblez, face à mon super pouvoir, que certainement vous convoiterez !  pirat

Edit : oups j'avais mis 80g/L, valeur pour laquelle je serais mort et transformé en viennoiserie trop sucrée.


Hello, bien vu, la façon de dégrader les choses. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Bleuenn le Ven 15 Jan 2016 - 1:12

Le cerveau carbure au glucose, si la glycémie baisse, il en est forcément affecté et se "débarrasse" du superflu pour se concentrer sur l'essentiel.
Donc les "caractéristiques zébresques" seraient du superflu, un plus à un fonctionnement normal.
Pour la baisse de l'empathie, à mon sens, c'est pareil: le cerveau nous dit de nous occuper de nous et de laisser les autres de côté parce que ce qui compte, c'est notre survie, tant pis pour les autres.

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 10:32

je pense au contraire que mon intelligence s'accroit quand je suis "sucro-fatigué" je suis obligé de développer des capacités inédites pour compenser la fatigue

la paresse est mère de tout progrès

ceci dit il m'arrive quand même d'être fatigué au point de devenir normo pensant quand même ;-) et quelque part de temps en temps cela fait du bien aussi


Dernière édition par zebulonlezebre le Ven 15 Jan 2016 - 23:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par surdoué ou autiste ? le Ven 15 Jan 2016 - 13:29

Ah, dis donc, je commence à comprendre qu'on a tous ce super pouvoir !
C'est moins rapide que l'hypoglycémie...
mais c'est irréversible.
ça commence autour de 60 ans... What a Face

Non, je rigole... j'ai décidé que je commencerai à  vieillir le plus tard possible

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par ShineFlower le Ven 15 Jan 2016 - 17:21

Corsaire a écrit:Sérieux. Enfin, à peu près. En fait, bon, depuis quelques années je suis diabétique (la version auto-immune), et dans la vie d'un diabétique, même pas trop mal gérée, y'a des hauts et des bas, et c'est surtout les bas qui sont intéressants ici, donc les hypoglycémies. Car c'est du plus profond des ténèbres hypoglycémiques que surviennent les métamorphoses du zèbre en ân... en normal-pensant. Et ce, sur plusieurs aspects.

J'observe une baisse très sensible de mes capacités intellectuelles à plusieurs niveaux :

- Je rame deux fois plus par exemple pour comprendre un problème ou faire un calcul, et ceci ne s'exprime pas seulement par une baisse de rapidité mais aussi par une suppression d'une partie de ce qui fait le côté zèbre, c'est à dire non seulement la facilité d'apprentissage d'une tâche mais aussi son automatisation : je retrouve exactement les symptômes exaspérants de mes camarades normaux-pensants, lorsqu'ils manquent d'intuitif, de réflexes, de mises en relation, de globalisation, d'arborescence, etc. Je perds l'intuition, la fulgurance, les réflexes, la généralisation, la concentration, ainsi qu'une partie de la qualité et de l'originalité, et incidemment l'intérêt pour des choses compliquées qui d'habitude me fascinent et qui là me repoussent, d'autant que j'y comprends plus rien. Bref, un peu plus normal-comprenant.

- Je note aussi une nette baisse de la mémorisation : je me souviens juste un peu moins des évènements qui se déroulent durant la demie heure d'hypoglycémie, c'est à dire que je prends en compte moins de détails, et moins longtemps, bref, un peu plus normal-mémorisant.

- Je perds aussi en capacité sensorielles et d'observation : mon champ de vision est certes un peu altéré, mais il n'y pas que ça, je sens bien aussi qu'en arrière, mon cerveau fait l'impasse sur une bonne partie des flux d'informations sensorielles. La quantité d'informations qui passent vers la conscience est au moins diminuée de moitié, je "perds" donc en déficit d'inhibition latente, donc en nombre d'informations, mais aussi en capacité à traiter ces flux. Bref, un peu plus normal-ressentant.

- Je perds aussi nettement en capacité d'empathie. Je ressens nettement moins facilement les problèmes et ressentis d'autrui, et à ceci s'ajoute le fait que la situation exige d'être nettement plus individualiste (la nature m'instigue de trouver de la nourriture), personnel et presque solipsiste, plus impatient et un peu moins respectueux envers les autres, moins prévenant. Bref, un peu plus normal-survivant.

- Je perds aussi très nettement en filtres sociétaux, en timidité : comme avec l'alcool, la partie du cerveau qui filtre ce qui sort de ma bouche ainsi que celle qui étudie l'impact sur autrui et celle qui calcule la meilleure réaction à avoir sont en stand-by, aussi suis-je soudain nettement plus avenant, prêt à rire et allant envers les gens, mais de manière plus approximative, avec une finesse qui se voit partiellement altérée... Bref, un peu plus normal-existant.

Bref, hormis l'inconfort physique qui accompagne parfois l'hypoglycémie et qui rappelle peu ou prou la vie sur un vieux rafiot près des cinquantièmes hurlants, j'ai la sensation réelle d'approcher l'existence consciente du normal-pensant, à travers une normalisation de la compréhension, de la mémorisation, du sensoriel, du sociétal, de l'empathique, etc.

Or, comme une confirmation clin-d'œil, j'ai aussi lu récemment dans une étude (dont je n'ai aucune idée du sérieux scientifique) qu'une bonne hypoglycémie, et donc un cerveau qui rame pour avoir sa dose de glucose, pouvait faire baisser les capacités intellectuelles de 35%, (qu'importe la valeur approximative de ces chiffres). Or, calcul simple pour rire : Qi[Zèbre] - 35% ~ Qi[Normal].  geek  

A noter tout de même que si tout ceci est bien marrant, rien n'est aussi absolu, et il me reste en fait une partie de mes particularités zébrées pendant ce temps là, cependant pourvues d'un pouvoir filtrant considérablement diminué, et d'une qualité sensiblement appauvrie, ce qui m'amène parfois à de vrais délires, à rédiger des trucs qui me mettent "en transe", qui sur le coup de l'hypo me paraissent qualitativement grandioses puis... Ambigües après 0.80g/L.  Suspect

Bref, j'espère que vous, zèbres prisonniers de votre condition, vous tremblez, face à mon super pouvoir, que certainement vous convoiterez !  pirat

Edit : oups j'avais mis 80g/L, valeur pour laquelle je serais mort et transformé en viennoiserie trop sucrée.
Oui et tu n'es pas le seul à être un zèbre normo-pensant. Moi aussi j'ai perdu mon HP. Faute d'avoir été stimulée. attention, je jette la faute à personne. Je n'ai pas de super pouvoir. Ca s'est fait tout seul chez moi. Que ce soit le diabète ou autre, quand le cerveau n'est pas stimulé on peut perdre son HP. Mon psychologue m'a dit que c'était possible.

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 19:54

le diabète est une maladie chronique compliquée à maitriser et à assumer , elle implique des cycles et des hors zones et peut impacter la vision des choses, c'est un facteur "complicatif" mais pas insurmontable , l'hypoglycémie peut être fatale aussi , ce n'est donc pas anodin du tout , mais en effet parfois l'état physique dans lequel on se trouve est tel que la zébritude s'efface un temps au moins

il semble que pas mal de zèbres aient des maladies auto immunes , je ne peux pas dire que cela rassure ou que ce soit un facteur explicatif nécessairement de la douance quelque part, peut être est ce davantage un effet de la douance sur le fonctionnement physique au contraire

mais ce n'est pas inéluctable mais il faudrait lire la notice tôt, attention si t'es surdoué tu risques plus ceci ou cela

beaucoup de progrès à faire en éducation à de très très nombreux niveaux, y compris en prévention médicale , faudrait ouvrir un topic sur ce thème peut être, enfin j'ai quelques bricoles à expliquer sur ce sujet en tout cas






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 20:00

zebulonlezebre a écrit:le diabète est une maladie chronique compliquée à maitriser et à assumer  , elle implique des cycles et des hors zones et peut impacter la vision des choses, c'est un facteur "complicatif" mais pas insurmontable , l'hypoglycémie peut être fatale aussi , 

Je te le confirme. pour avoir de nombreuses fois était juste à coté de la personne diabétique dans ces moments où ça peut être fatal. Bon courage à l'auteur du fil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Jeu 21 Jan 2016 - 13:46

Oh rassurez-vous les gens, ne me prenez point en pitié, les hypoglycémies sont en général très peu dangereuses, dans les cas extrêmes (ce qui ne m'est jamais arrivé) la perte de connaissance est simplement une mise en veille de sécurité du cerveau et les éventuels dommages n'ont jamais pu être mesurés. Le foie ordonne illico la libération des réserves de sucre de secours et le cerveau redémarre ensuite dès qu'il y a assez de jus (très rapidement). Smile

La situation pour le cerveau est sans commune mesure avec l'absence d'oxygénation due à un arrêt cardiaque par exemple.

Là où ça peut être beaucoup plus dangereux et éventuellement entraîner la mort ou de sérieux dommages c'est dans une situation bien spécifique qu'il faut un peu chercher quand même : c'est dans le cas d'une deuxième hypoglycémie très sévère avec perte de connaissance survenant juste après une première perte de connaissance hypoglycémique, c'est à dire lorsque les réserves de secours sont vides... Mais ni moi en tant que diabétique ni mon frère qui l'est depuis 15 ans n'avons connu une seule perte de connaissance malgré des creux parfois impressionnants, donc aller chercher le double évanouissement est vraiment plus qu'improbable...

L'autre cas qu'on peut éventuellement imaginer c'est le cas un peu "suicidaire" du type qui s'injecte tellement d'insuline (l'ordre de grandeur c'est 10 fois trop j'imagine, faut le faire carrément exprès) que le corps n'arrive jamais à faire remonter la glycémie malgré le secours du foie... Mais ça suppose en plus d'être loin d'un hôpital qui lui, est en mesure de re-sucrer de force par intraveineuse.

En fait les statistiques de "danger" dues à l'hypoglycémie concernent bien d'avantage les chutes et les accidents dus à celle-ci ! Tout ça pour vous rassurer et vous dire que je ne suis pas inquiet, c'est simplement très (très) inconfortable. Le plus dangereux est en fait l'hyperglycémie très aiguë entraînant un coma ou l'hyperglycémie au long cours entraînant des complications, mais là encore, dans le cas du diabète de type 1, il faut franchement le chercher, c'est un sommet...

(mais j'apprécie cependant beaucoup vos encouragements et vous en remercie chaleureusement  pirat )

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Jeu 21 Jan 2016 - 14:21

Corsaire a écrit:Oh rassurez-vous les gens, ne me prenez point en pitié, les hypoglycémies sont en général très peu dangereuses, dans les cas extrêmes (ce qui ne m'est jamais arrivé) la perte de connaissance est simplement une mise en veille de sécurité du cerveau et les éventuels dommages n'ont jamais pu être mesurés. Le foie ordonne illico la libération des réserves de sucre de secours et le cerveau redémarre ensuite dès qu'il y a assez de jus (très rapidement). Smile

La situation pour le cerveau est sans commune mesure avec l'absence d'oxygénation due à un arrêt cardiaque par exemple.

Là où ça peut être beaucoup plus dangereux et éventuellement entraîner la mort ou de sérieux dommages c'est dans une situation bien spécifique qu'il faut un peu chercher quand même : c'est dans le cas d'une deuxième hypoglycémie très sévère avec perte de connaissance survenant juste après une première perte de connaissance hypoglycémique, c'est à dire lorsque les réserves de secours sont vides... Mais ni moi en tant que diabétique ni mon frère qui l'est depuis 15 ans n'avons connu une seule perte de connaissance malgré des creux parfois impressionnants, donc aller chercher le double évanouissement est vraiment plus qu'improbable...

L'autre cas qu'on peut éventuellement imaginer c'est le cas un peu "suicidaire" du type qui s'injecte tellement d'insuline (l'ordre de grandeur c'est 10 fois trop j'imagine, faut le faire carrément exprès) que le corps n'arrive jamais à faire remonter la glycémie malgré le secours du foie... Mais ça suppose en plus d'être loin d'un hôpital qui lui, est en mesure de re-sucrer de force par intraveineuse.

En fait les statistiques de "danger" dues à l'hypoglycémie concernent bien d'avantage les chutes et les accidents dus à celle-ci ! Tout ça pour vous rassurer et vous dire que je ne suis pas inquiet, c'est simplement très (très) inconfortable. Le plus dangereux est en fait l'hyperglycémie très aiguë entraînant un coma ou l'hyperglycémie au long cours entraînant des complications, mais là encore, dans le cas du diabète de type 1, il faut franchement le chercher, c'est un sommet...

(mais j'apprécie cependant beaucoup vos encouragements et vous en remercie chaleureusement  pirat )

Hello Smile je te remercie de tes informations Smile c'est intéressant et je suis heureuse de voir que depuis l'époque où je l'ai vécu, des progrès ont heureusement et pour toi était fait Smile dans le bizarre, saches que tu m'as rappelé curieusement des choses "drôles" entre moi et quelqu'un dans le passé Smile qui faisait avancer son médecin en gérant son diabète main dans la main avec lui Smile la personne dont je te parle avait si bien calculé sa glycémie, les mouvements, ect, qu'il pouvait manger un chou à la crème le dimanche Smile évidemment dans la norme les gens disaient : mais il prend des risques Smile alors qu'en fait il connaissait très bien et mieux que personne sa maladie Smile (mais suivi et accompagné par son médecin évidemment Smile) mieux vaut à 2 avec son médecin que mal accompagné tout seul Wink

J'ai pour ma part beaucoup appris en même temps que ce monsieur apprenait à gérer cette maladie. Ca tombe il a servi un peu à ce que tu me dises tout ça Smile merci de l'avoir dit Smile Cette personne n'est plus là mais de ça Smile Je te remercie vraiment, hormis avec mon médecin, je n'avais jamais pu en reparler Smile tu as bien de devenir normo pensant pendant que je devenais surdouée Smile pour que nous puissions ici échanger Smile je trouve ça absolument génial Smile merci pour ce moment délicieux Smile vraiment Smile

et venant d'un corsaire de saint malo en plus, moi qui suis un corsaire près de malo les bains Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Corsaire le Jeu 21 Jan 2016 - 14:36

Gentille coïncidence que nous fassions tous deux allégeance à Malo pour notre bicoque ! Smile

Très belle histoire d'intelligence que cette relation avec le médecin qui se voit guider, et content que ça t'ai fait du bien d'en reparler...

Là où j'ai de la chance, c'est vrai, c'est que les protocoles de soin ont beaucoup évolué, ils sont en fait adaptatifs (le soin est adapté à ce que tu fais alors qu'avant le patient s'adaptait strictement au soin). Résultat, je fais et mange ce que je veux quand je veux. Ça fait faire beaucoup de calcul mental (glucides), d'estimations et de projections,ce qui est plus drôle, mais c'est aussi un peu plus dangereux, car nous sommes nettement plus en liberté ! Il faut beaucoup plus de "maturité" vis à vis de soi-même pour le coup, et ce n'est pas la même histoire pour les enfants ou les ados en révolte... Mais c'est le prix à payer pour les choux à la crème (presque) illimités. Very Happy

Corsaire
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 290
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Je suis totalement jaloux de ton pouvoir

Message par Anodin le Lun 25 Jan 2016 - 1:12

Je suis totalement jaloux de ton pouvoir
Vite vite le diabète Smile

Anodin

Anodin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 31/03/2014
Localisation : Montréal Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Anne Onyme le Lun 25 Jan 2016 - 22:02

oui oui moi aussi mais ça fait mal donc arrêtons

Anne Onyme
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 657
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Invité le Lun 25 Jan 2016 - 22:17

Corsaire a écrit:Gentille coïncidence que nous fassions tous deux allégeance à Malo pour notre bicoque ! Smile

Très belle histoire d'intelligence que cette relation avec le médecin qui se voit guider, et content que ça t'ai fait du bien d'en reparler...

Là où j'ai de la chance, c'est vrai, c'est que les protocoles de soin ont beaucoup évolué, ils sont en fait adaptatifs (le soin est adapté à ce que tu fais alors qu'avant le patient s'adaptait strictement au soin). Résultat, je fais et mange ce que je veux quand je veux. Ça fait faire beaucoup de calcul mental (glucides), d'estimations et de projections,ce qui est plus drôle, mais c'est aussi un peu plus dangereux, car nous sommes nettement plus en liberté ! Il faut beaucoup plus de "maturité" vis à vis de soi-même pour le coup, et ce n'est pas la même histoire pour les enfants ou les ados en révolte... Mais c'est le prix à payer pour les choux à la crème (presque) illimités. Very Happy

Very Happy Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Plurebati le Sam 30 Avr 2016 - 22:11

Super-pouvoir trouvé aussi, mais pas avec le diabète, avec les insomnies.

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Omnia vanitas le Sam 30 Avr 2016 - 22:19

Plurebati, pareil ici !

Et même type de constat (que l'homologation à venir me certifie zèbre ou non) que plus haut (mais avec le paramètre insomnie), avec me concernant l'analyse suivante :

1 nuit d'insomnie ~ - 10% de facultés
2 nuits d'insomnie ~ -20 %
3 nuits d'insomnie ~ -30% de mes facultés (à ce stade grumpf, je me mets en économie d'énergie sur certains modes pour continuer à fonctionner selon la priorité du moment)
... mais 4 nuits d'insomnie ~ +15% et entrée dans un univers parallèle où la pensée connecte plus vite que ne clignent mes paupières - et où c'est clairement le mental qui l'emporte sur le corps. Mais c'est extrêmement éprouvant et douloureux, comme état. Un état de non-repos où chaque stimulus extérieur est perçu puissance 10 ! (je voudrais bien que mon anxiété me lâche et ne me laisse JAMAIS y retourner pale ça arrive encore beaucoup trop souvent)

Omnia vanitas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par izo le Sam 30 Avr 2016 - 22:44

Le bonbon rend super-intelligent ?

izo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 705
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/html/coups%20de%20coeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai un super pouvoir. Je peux me métamorphoser... En Normal-Pensant.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum