Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Ed(wige) le Ven 16 Nov 2012 - 22:12

Bonsoir,

Je me présente : Edwige, 36 ans. Je vis à Orléans avec mon copain et nos 3 chats. Je suis technicienne de laboratoire dans l'industrie pharmaceutique.

Il y a quelques temps, j'ai eu l'occasion de discuter avec une copine qui venait de découvrir qu'elle était un "zèbre". En parlant avec elle, je me suis rendue compte que j'avais les mêmes "symptômes" qu'elle. Ça a été un choc pour moi... Cette conversation a alors commencé à tourner en boucle dans ma tête.

Ayant quelques difficultés à gérer mon stress au quotidien au travail comme dans ma vie privée, et ayant décidé de "me bouger" pour aller mieux, je me suis tourné vers un psychologue...
Malheureusement, je suis tombée sur un "pas bien". Je ne sais pas comment le dire autrement. J'avais choisi ce psy car il se présentait comme spécialisé dans l'accompagnement de personnes surdouées. Or, dès le début, je n'ai pas senti de compréhension de sa part!!! Il m'écoutait, mais ne disait quasiment rien (et le peu qu'il m'a dit relevait du lieu commun - moi qui ai absolument horreur de ça! -) J'ai fini par lui dire que je soupçonnais d'être "surdouée" et que je souhaiterais passer le test. On est donc parti pour 3 séances de WAIS III.

J'ai eu le résultat, ce soir : QI hétérogène avec une moyenne à 120. Ce qui m'a pénalisé, c'est ma mémoire des chiffres et ma culture générale légèrement en dessous de la moyenne. En revanche, j'ai un très bon niveau de compréhension verbale et d'"organisation perceptive".
Néanmoins, je suis perplexe devant ce résultat. Tout d'abord parce que je n'ai pas l'impression que le psy a tenu compte de mon comportement pendant les épreuves. Et qu'en plus je n'ai pas passé toutes les épreuves (je n'ai pas passé le test de séquence chiffres/lettres).

Bref, j'espérais trouver des réponses à mes questions. Et finalement, je n'ai pas de réponse tranchée et j'ai encore plus de questions.

En attendant, le sentiment de solitude, l'impression d'être incomprise, le décalage que je ressens depuis toute petite, et le cerveau qui tourne à 100 à l'heure... qu'est-ce que j'en fais?

Désolée pour cette présentation un peu longue. Embarassed

Ed(wige)
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Bretonne le Ven 16 Nov 2012 - 22:21

Ah les thérapeutes formés selon les DOGMES de la psychanalyses...Alors que Freud lui-même s'est trahi de peur d'être rejeté par ses pairs il en a écrit des conneries!!

Alors ton thérapeute, il est juste comme un homme des cavernes qui veut que son groupe l'abandonne pas et reste dans son fauteuil à rien dire, pasqu'il t'écoute pas en fait, il fait tourner en boucle dans sa tête, ce "second degré d'action" (qui est la pensée derrière l'action) :"Je suis un bon thérapeute".

Fais tourner ton cerveau et fais nous donc profiter de tes pensées et de tes découvertes, c'est trop cool ce forum!!


Bisous!!!

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Ed(wige) le Ven 16 Nov 2012 - 22:48

Je sais pas si il écoute vraiment ou pas, mais en tous cas, il empoche son argent, à la fin de chaque séance! Laughing

Ed(wige)
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par TSC le Ven 16 Nov 2012 - 22:56

Bienvenue Smile.

Rien d'intéressant à ajouter Embarassed

TSC
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 258
Date d'inscription : 03/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

QI or not QI, that is not enough the question

Message par WonderZebra le Ven 16 Nov 2012 - 23:18

Hello,

T'es en couple, t'as un job, c'est déja pas mal !
L'affectif et le sociopro ont l'air très bien.

Je lis entre les lignes que tu attends une sorte de révélation (j'exagère... :-) de ce test, non?

Quelles questions te poses-tu?
Tu projettes kekchose? Ou tu éprouves un blocage, une gêne précise?

atlantico.fr/decryptage/qi-intelligence-quotient-intellectuel-reussite-entreprise-test-emotion-corps-359949.html


Dernière édition par WonderZebra le Ven 16 Nov 2012 - 23:44, édité 2 fois

WonderZebra
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 14/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Bretonne le Ven 16 Nov 2012 - 23:29

On a tous besoin d'une "confirmation" de quelque chose que l'on pense à propos de soi, c'est normal, sinon on se dit qu'on a pas le droit de le penser, si on est tout seul à le penser. Faudrait qu'on crée un test nous-même, qu'on poste sur le forum avec des questions de type:

-Vous sentez-vous très intelligent et décalé par rapport aux autres?
Réponse OUI =ok
Réponse NON = merci de votre modestie, ok quand même.

Et laisse les psys, ils ont pas tout réglé avec eux-même non plus Wink

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Ed(wige) le Ven 16 Nov 2012 - 23:55

L'affectif, ça peut aller, effectivement (je me plains pas) mais coté sociopro, c'est une catastrophe!

Je travaille au sein d'une petite équipe et j'ai un mal fou à m'intégrer (je suis arrivée dans ce service il y a 1 an). Je me sens incomprise, mise à l'écart, et je ne sais pas pourquoi.
Mais cette situation ne m'est que trop familière : à l'école primaire, au collège, au lycée, à l'université, j'ai toujours eu du mal à me sentir intégrée. J'étais toujours la souffre-douleur ou la paria ou la chouchoute du prof ou 5ème roue du carrosse (je me suis souvent retrouvée dans des groupes de chiffres impairs) et parfois tout ça en même temps!...

J'attendais de ce test qu'il me confirme ce que je ressentais. Mais le résultat n'étant pas complètement "positif" par rapport à ce que j'attendais, le doute persiste... Néanmoins, je maintiens qu'il y a quelque chose de différent en moi. Je l'ai toujours ressenti. Et je suis intimement convaincue d'être un zèbre. Pas dans le sens d'avoir des capacités intellectuelles hors normes, mais dans le sens d'avoir un mode de fonctionnement différent des autres.
Le fait est que je comprends les choses souvent plus vite que les autres, que mon cerveau tournent à 100 à l'heure (et je rêverais qu'il y ait un bouton "OFF"), que je suis extrêmement sensible (les émotions me submergent très - trop - régulièrement), ...
Et j'aimerais arriver à être plus sereine, plus confiante en moi, moins stressée...

Je suis également convaincue que des personnes peuvent nous aider. Par exemple, je consulte depuis plusieurs mois une naturopathe, et franchement, nos échanges sont souvent très bénéfiques. Elle a parfois des petites phrases qui font mouche, sur ma façon de vivre, sur ce que je suis! C'est vraiment réconfortant.
Cette personne m'a d'ailleurs conseillé une psy qui est elle-même une zèbre et qui peut donc comprendre ce que je vis. Je vais essayer cette piste.
Parce que toute seule, j'y arrive pas (ça fait un moment que j'essaye de travailler sur moi, mais sans grand succès... je me fais toujours bouffer par les autres!)

Ed(wige)
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par WonderZebra le Sam 17 Nov 2012 - 0:15

Chuis (Tu es) une OVNI, et je le serai (tu le seras) à vie.

Les manifestations du "Z" ont été et sont très présentes et concrètes dans mon parcours de vie, et dans mon quotidien.
Pourtant, j'ai 15 ans de plus, et je viens juste de mettre un nom sur tant de questionnements.
Après en avoir autant bavé depuis l'enfance, le mollusque que je suis ne se déplace que dans son coquillage, j'ai tracé mon chemin.
Et ce Z me donne juste une grille de lecture, dont j'aimerais faire un +plus+.

Tu luttes déja, et tu lutteras toujours!

Donc, si tu es confirmée (vive la communion!), ça changera peut-être ta prise en compte Z, mais les mises en pratique seront toujours des challenges:
- Tenter de compartimenter le Z (ne pas gonfler/effrayer)
- Et le Graal: Arriver à tirer parti du Z

Si tu te reconnais dans cette liste (C'est du wikipedia, toujours un bémol, mais je la trouve parlante, concrète), c'est très clair:

Caractéristiques
curiosité et soif d'apprendre, posent beaucoup de questions, sont capables d'acquérir des connaissances par leurs propres moyens
conscience méta-cognitive (savent identifier et réutiliser des concepts et des stratégies qu'ils emploient pour résoudre des problèmes)
intérêt atteignant parfois momentanément un niveau obsessionnel pour certains sujets
apprentissage précoce de la lecture, parfois sans aide extérieure
hypersensibilité (souvent invisible de l'extérieur (cf dyssynchronie interne))
altruisme, besoin intime d'aider les autres (qui les pousse parfois vers les professions du domaine de la santé)20
tempérament solitaire, tendance à somatiser face aux incompréhensions et aux difficultés,
sens de la justice
grande capacité d'attention
maturité intellectuelle supérieure à celle des enfants de leur âge (dyssynchronie externe)
affectivité et/ou développement psycho-moteur parfois en décalage avec la maturité intellectuelle (difficultés en écriture, difficulté de diction) : dyssynchronie interne
sens de l'humour (notamment l'ironie)
sensibilité à l'harmonie (musique, esthétique)
Capacité de mémorisation importante
capacité à suivre une conversation ou un exposé en faisant autre chose
très grande facilité à justifier ses comportements a posteriori
difficulté à prendre des décisions si confronté à un problème ne pouvant être résolu uniquement par la logique (ex: problème sentimental, émotionnel)
Pensée en "arborescence", ses idées déclinent en une multitude d'autres idées en provenance d'un point commun entre elles. Créant une pensée riche mais au-delà de la concentration.

Centres d'intérêt
lisent beaucoup et vite, y compris des livres complexes
intérêt pour les origines de l'homme, de l'Univers, pour la Préhistoire, l'histoire (surtout l'antiquité) et la société, les sciences
jeux « compliqués »
préoccupés très tôt par la mort
se passionnent pour beaucoup de sujets en changeant souvent
intérêt pour les problèmes moraux, philosophiques, métaphysiques, politiques
peuvent ressentir un intérêt allant jusqu'à l'obsession pour un sujet particulier, puis en changer subitement
peuvent avoir un intérêt particulier pour un ou plusieurs domaines artistiques, comme le dessin ou la musique

Vie relationnelle
difficultés d'intégration dans les groupes
suscitent plus que d'autres l'intérêt et/ou le rejet

WonderZebra
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 14/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Ed(wige) le Ven 23 Nov 2012 - 19:05

Ah oui, je connais la liste des caractéristiques des zèbres.
La question est : peut-on être zèbre et ne pas se reconnaître dans toutes ces caractéristiques, mais surtout, peut-on se reconnaître dans toute cette liste et ne pas être zèbre?

Ed(wige)
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Gasta le Ven 23 Nov 2012 - 19:34

Ed(wige) a écrit:Ah oui, je connais la liste des caractéristiques des zèbres.
La question est : peut-on être zèbre et ne pas se reconnaître dans toutes ces caractéristiques, mais surtout, peut-on se reconnaître dans toute cette liste et ne pas être zèbre?
Et doit-on avoir obligatoirement un QI supérieur à 130 pour être zèbre si on se reconnait et si on est reconnu par ses proches, des psys.... comme ayant les caractéristiques des zèbres ?

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par WonderZebra le Dim 25 Nov 2012 - 21:22

Jeune enfant, grand adolescent/jeune adulte ou adulte, 3 classes où les symptômes et la phénoménologie, ainsi que les enjeux sont très différents.

Etre labellisé zèbre n'est pas une fin en soi, c'est surtout adopter une matrice de lecture de "sa particularité" qui permet de mieux vivre/s'adapter/en tirer parti.

Egalement, il y a une phénoménologie interne au zèbre, et une externe, conditionnant le rapport aux autres.
Certains vont souffrir de leur cerveau "always on", quand d'autres vont être handicapé de se sentir différent.

Certains vont constater une dispersion entropique de leurs centres d'intérêts quand d'autres vot réussir à focaliser certains talents, ou un talent.

Certains vont estimer leur carrière "too much" avec une large gamme de métiers vécus, d'autres seront plus mono-métier " en objectivant une particularité d'exécution, et d'autres vont galérer dans tous les cas.

Donc, la variété est très très grande, et si on s'aperçoit que sa "quality of (socio)-life"
ou sa "qualiity of work" est affectée de critères proches de ceux du zèbre, le problème demeure identique, zèbre estampillé ou pas.

Quant aux tests, il y a une forte évolution en cours des méthodes d'évaluation de l'intellect, du cognitif et du comportement, et il me semble dangereux de se focaliser sur un score.

J'ai une carrière "too much" et des approches "too much", et je viens juste de découvrir "what is zèbre", donc jamais évaluée.
Alors le but est que la matrice caractéristique du zèbre, puisse m'aider à encore mieux "gérer le truc"! Very Happy

WonderZebra
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 14/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ed(wige) : zèbre ou pas zèbre, telle est la question

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum