Oh une maison

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 12:56

Comment je me fais un méga UP d'1 an, comme ça toute seule, ptain ça m'a donné la gerbe un peu, glurb.

J'ai eu le temps
Depuis tout ce temps
De trouver un logement
Puis un autre logement
Et savez-vous quoi
Dans à peine un mois
Un gros changement
Pouf, un déménagement
Ah non mais vraiment
A Paris les logements
C'est du n'importe quoi
Des murs de guingois
Des odeurs de putois
Du bruit, des cris, des voix
Les proprios, leurs boniments
Un jour je rendrai sûrement
Les derniers sacrements
J'aime pas quand on me ment!

Bref, d'appart moisi en appart moisi, j'ai fini par trouvé un truc miteux, mais plus grand! Elle est pas chouette la vie?

Sinon au niveau théorie, ce que je pourrais vous dire actuellement, c'est qu'on vient d'établir le génome de plus de 200 espèces de bactéries du microbiote intestinal et ça c'est pas mal du tout. Je ne sais pas si vous saviez mais en interchangeant la flore intestinal de deux souris (oui en intervertissant leur caca oui), on a modifié leur comportement. La première était téméraire et la deuxième, méfiante. Dès leur caca intervertis, leurs comportements le furent aussi.

Ca fait 2 ans que je travaille avec mes patients sur le massage de ventre, car je suis intimement convaincue que les intestins (autour desquels s'enroule le cerveau intestinal) sont la clé pour le travail sur les émotions. Je suis persuadée que certaines bactéries de la flore sont des petites mémoires de nos traumatismes. Comme une empreinte, qui renvoie sans cesse à notre système immunitaire, mais aussi à notre fonctionnement hormonal, les indications quant à nos défenses. Elles font partie intégrante de notre système de névrose. La névrose étant je le rappelle, le système complexe, disons comme la stratégie militaire de notre corps qui continue de nous défendre contre un ennemi imaginaire tout en trouvant des raisons parfaitement raisonnables de le faire, un peu comme les Etats-Unis.

Par exemple Ghislaine (J'espère qu'aucun d'entre vous ne s'appelle Ghislaine, sinon je lui conseille vivement une plainte contre ses parents), quand elle était petite, en plus d'avoir été affublée d'un prénom que la décence pleure, fut victime toute petite d'un jeu débile qui consiste à jeter son bébé en l'air afin de lui faire voir le monde de plus haut. A chaque fois, elle se pissait dessus de peur, mais comme elle portait des couches, ça faisait ni chaud ni froid à son papa demeuré. Parfois aussi, il pétait des boulards en lui hurlant dessus, comme le jour où elle a renversé son jus d'orange au petit-déjeuner.

Aujourd'hui, sans surprise, Ghislaine a le vertige, ne supporte pas qu'on la prenne dans les bras, vomit à la vue d'un jus d'orange fraîchement pressé et déteste prendre un petit déjeuner. Si l'on demandait à Ghislaine les raisons de ces comportements et ressentis abscons, elle ne manquerait pas, tel un parti politique français, de répondre en toute honnêteté, avec la plus grande mauvaise foi. Elle dirait par exemple: "Je suis allergique à la pulpe d'orange" ou encore "Je suis peu câline", "Je ne mange pas le matin, car je n'ai pas faim", et aussi "J'ai le vertige, parce que c'est trop haut".

Son corps continue de se battre contre un ancien ennemi qui n'existe plus. La neurologie, avec la psychotraumatologie, en sont aux balbutiements de la compréhension du système de défense, aussi appelé dans les cas de traumatismes graves "état de stress post-traumatique", comme ces vétérans de guerre qui se cachent sous la table au dîner parce que ces connards de Boches vont jamais l'avoir putain.

Ce qu'on sait à présent, c'est que lors du traumatisme, si la souffrance vécu est trop forte, l'amygdale, ce petit boîtier d'alarme (les émotions sont des alarmes, mais avec différente teintes, un peu comme si on installait dans sa villa de gros riche, une alarme qui sonne différemment selon la taille et le poids du voleur, son sexe et ses intentions. "Haaaaa, chéri, l'alarme a fait piou-piou-wiiiiwwiiiiiwiiii, ça veut dire qu'un gros clodo de 75 kilos est rentré par la fenêtre de la cuisine pour choper du jambon au frigo" "Mais non, pas du tout tu confonds avec pioupioupiou-wiiiwiwiiiii, là, c'est le chat qui s'est encore enfermé dans le garage".), disjoncte purement et simplement, car la charge émotionnelle (impulsions électriques, on est des robots en fait) est trop lourde à supporter. Le souvenir biographique s'enferme dans l'hippocampe, parce qu'il trouve que c'est joli, et les émotions elles, sont censées être stockées par l'amygdale. MAIS, mais mais, mais, sauf qu'en fait, ce n'est pas l'amygdale qui stocke mais plutôt qui réagit à des déclencheurs par rapport à une vieille empreinte, comme le jus d'orange à pulpe par exemple. L'empreinte en elle-même, où qu'elle est? Où qu'elle est pinaise?????

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Otto-Alfred_Azur le Dim 10 Aoû 2014 - 16:14

Très intéressant à lire ce dernier post. Surtout pour une personne ayant des douleurs chroniques aux intestins.

Otto-Alfred_Azur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/11/2013
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 16:30

N'oublions pas l'origine de l'expression "Comment allez-vous aujourd'hui?"!

lien cacaché:
http://www.culture-generale.fr/expressions/182-comment-allez-vous

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par itiz le Dim 10 Aoû 2014 - 16:36

Bonjour, Bretonne, à l'occasion de la remontée de ton fil, de la part d'une très proche voisine (pleubiannaise!)

itiz
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1190
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 58
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Invité le Dim 10 Aoû 2014 - 16:43

Bon bin bisous...... ( heu.....c'était écris d'y a deux ans hein!)
J'ai un gros souci nerf vag.....
Un truc de fou ...je ne peux quasi pas me cogner :
Genoux
Coudes
Ongles
Me tordre légèrement une cheville
Épidurale ( souci de dos)
Émotions très fortes....genre maman décéde..
Et bim mm , dans les pommes.....je préviens toujours mon entourage, mon nouvel environnement de ne jamais me faire du bouche a bouche si moche !
Bref .....un truc a voir avec la douance ( question débile )
Phil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 17:40

Long hug 

@itiz Je ne suis malheureusement pas en Bretagne, mais je me console avec mon pseudo! Bref, je t'envie.

@Gpasdeprésent, ta question n'est pas débile, étant donné qu'il n'y a même pas de question. Ouf, tu l'as échappé belle. Par contre, j'ignore totalement les raisons de ton problème, je ne suis d'ailleurs pas certaine d'avoir très bien compris, tu as l'évanouite c'est ça?

Comme d'hab, je conseille Alice Miller, (moi quand je fréquentais mes parents maltraitants, je m'évanouissais 15 fois par jour, 7,5 de tension). Et pour tout ce qui est symptômes bizarro-émotifs, pourquoi ne pas lire Le cri primal suivi de Le corps se souvient d'Arthur Janov? Bien que cet enfoiré fasse du bon prosélytisme et que ses bouquins soient plus une belle publicité qu'une réelle aide, c'est tout de même extrêmement utile en termes de connaissance sur le fonctionnement d'un système névrotique et son élimination. Après si on veut entreprendre une thérapie, un psy qui taffe sur l'expression des émotions, non leur canalisation, et si pas de psy dispo, Pourquoi La Souffrance de Stettbacher est vraiment au poil. Alice Miller a dit sur la fin de sa vie que c'était pas bien de faire son auto-thérapie, mais moi je suis pas d'accord, je pense qu'A.M était juste trop vieille pour supporter physiquement la résurgence du sentiment de solitude.
Bon courage en tout cas

Et pour détendre l'atmosphère



Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Invité le Dim 10 Aoû 2014 - 17:47

Bretonne a écrit:Long hug 


@Gpasdeprésent, ta question n'est pas débile, étant donné qu'il n'y a même pas de question. Ouf, tu l'as échappé belle. Par contre, j'ignore totalement les raisons de ton problème, je ne suis d'ailleurs pas certaine d'avoir très bien compris, tu as l'évanouite c'est ça

Oui on peut dire ça.
Émotionnelle ment il faut du fort.

Par contre si je me cogne un genoux, ou un ongle....je deviens vert, j'ai 20 sec pour me poser en sécurité, et me réveiller 3/10 minutes plus tard...... Shut down.
Bref pas grave, merci en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 18:12

Gpasdeprésent a écrit:
Bref pas grave, merci en tout cas.

Lis la suite, je te donne quand même quelques conseils sympatoches

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par _Alexis_ le Dim 10 Aoû 2014 - 20:54

Re bonsoir. Une chance que ta présentation soit ré-apparue juste en-dessous de celle où tu es intervenue tout comme moi, j'adore-j'adhère Very Happy .
Salutations d'un ancien parisien ayant migré en Bretagne (entre autres mais essentiellement).

C'est rapide mais c'est soit ça soit un gigantesque pavé en réponse à chacun de tes mots Laughing .

_Alexis_
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 39
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 21:07

Où as-tu migré? La Bretagne, c'est mon Eden n°2 sur cette Terre. (Mon Eden n°1 étant le Japon, mais ça fait loin en TGV) J'en ai été chassée parce que j'ai bouffé l'huître du rocher défendu.

N'hésite pas à pondre des pavés, j'aime lire et écrire jusqu'à l'ivresse.

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par _Alexis_ le Dim 10 Aoû 2014 - 21:32

J'ai habité dans divers coins autour de Paimpol et St Brieuc et y suis encore, tout en restant prêt à partir (camping car, vieux rêve accompli mais sans permis Very Happy ).

De l'ivresse en lisant et écrivant? Avec un bon vin alors... Very Happy

_Alexis_
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 39
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Dim 10 Aoû 2014 - 21:53

J'ai habité Plouézec Smile J'ai commencé à passer mon permis à l'auto-école Renaut de Paimpol d'ailleurs, mais j'ai du déménager avant d'avoir terminé!

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par _Alexis_ le Lun 11 Aoû 2014 - 6:25

J'ai également habité Plouézec (lieu dit Kervegan) la toute première année de transition entre la RP et ici (92-93).
J'ai changé d'avis avant de finir de passer mon permis au même endroit que toi, juste histoire de relever les détails qui ne font pas toujours l'histoire Smile . D'ailleurs je suis absolument certain que ça ne peut que passionner tout le monde Laughing .

_Alexis_
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 39
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Lun 11 Aoû 2014 - 23:22

J'ai deux endroits préférés en Bretagne

Celui-ci:

Le char à banc à Plélo

Et celui-là:

La plage Bonaparte à Plouha

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Mar 12 Aoû 2014 - 23:56

Bon, je vois que 2 ans d'absence, quelques plates découvertes sur les tripes et des photos de la Bretagne ne suffisent pas à me rendre ma popularité d'antan...Je vais donc tenter de regagner la confiance et de susciter à nouveau l'intérêt en lançant un débat polémique autour de la souffrance du zèbre.

Je me rends compte de plus en plus que les livres écrits sur les surdoués parlent surtout de leur souffrance et de leur statut de victime. Et si le zèbre était en réalité le vilain petit canard? Ce cygne qui s'ignore et blablabla?

Bref, tout le monde souffre de sa surdouance? Perso, je relie la souffrance qui est censée être celle des surdoués, à celle vécue par les non-surdoués. J'ai plusieurs patients qui souffrent aussi de sentiment de rejet, qui cogitent sans cesse, etc...Et cela est plutôt dû à un grand stress issu de maltraitances subies au sein de leur famille, que de leurs neurones mieux huilés.

J'ai aussi une patiente surdouée testée à son adolescence et qui ressentait un grand isolement. Une fois qu'on a eu parlé beaucoup (et qu'elle eut évacué beaucoup) sur l'isolement qu'elle vivait au sein de sa famille (père absent, mère haineuse), curieusement, elle apprécie de nouveau la vie, apprécie plus sa solitude et va à nouveau vers les autres.

Je ne vais pas faire part de tout le détail, mais aller directement au fond de ma pensée. Je ne pense pas que les symptômes de souffrance décrits par les nombreux auteurs traitant du sujet "adultes surdoués" (J'en ai lu 3) soient directement reliés à la surdouance. Il est fort probable que le surdoué, bien plus sensible soit bien plus violemment affectés par les maltraitances et moins résistant, ou plus résilient (la grosse carapace pour aller de l'avant), mais quand je lis des trucs comme "Je souffre pareil donc je suis surdoué", ça me fait tiquer. Je n'aime pas les mouvements sectaires quels qu'ils soient. Dès lors qu'on essaie de se prévaloir d'une appartenance à un groupe, que ce soit pour expliquer les causes ou pour guérir les effets, ela me semble une grave erreur. Je suis contre tout ce qui nous fait nous trahir nous-même et nous éloigner de notre vérité propre. C'est justement en se rapprochant de l'idée qu'on s'éloigne de l'être.

Si demain je devais me sentir plus stable, moins téméraire, plus ancrée dans le présent, mais être plus heureuse, peut-être avoir enfin une famille, des enfants, je renoncerais sans regret à cette caractéristique dite "zèbre", de ne pouvoir s'attarder dans un domaine ou une activité et de faire 10 choses en même temps. Cela ferait-il de moi quelqu'un de moins intelligent?

Ce qui me semble intéressant dans la douance, c'est la rapidité des transmissions sinaptiques qui permettent une compréhension des systèmes, que ce soit le langage, la musique, les rapports humains, les couleurs, tous les apprentissages. Mais dès lors qu'on parle de souffrance, je ne peux le relier à la douance. Je ne peux même pas le relier à l'hypersensibilité, car après tout, si la princesse au petit pois ne supporte pas un petit pois sous 7 matelas, il ne tient qu'à elle de l'enlever ce fucking petit pois, et si elle a mal au dos sa mère depuis des années, il faut qu'elle se demande qui est l'en Arrow ulé de sa mère qui l'a fait dormir sur 1 seul matelas avec un sac de petit pois surgelés dessous pendant toute son enfance, sérieux! Chacun sa sensibilité, chacun ses capacités. Si j'arrive à jouer du piano plus vite, à saisir les nuances des poésies de Baudelaire que personne ne voit, franchement je vois pas de quoi je vais me plaindre, c'est plutôt cool, et j'ai rarement ressenti de jalousie ni de rejet de la part des autres (même dans ma famille pas très cool, ni très aimante, tout le monde disait "la surdouée" "la débrouillarde" en parlant de moi et mes camarades en primaire m'appelaient "l'intello" de façon très affectueuse et aimaient bien se mettre avec moi car je les laissais copier). Je crois vraiment qu'il faut mettre un holà quant aux souffrances liées à la douance. Ce n'est pas cela qui vous fait souffrir, mais autre chose. ET votre douance vous fait ressentir les choses plus vivement. Mais si vous ne vous en étiez pas pris plein la tronche, vous ne pourriez qu'apprécier cette hypersensibilité qui vous permettrait de voir la lumière sur les feuilles qui brille vraiment de façon magique.

Je parle vraiment en connaissance de cause ayant été maltraitée, je ne me suis soignée en aucun cas à partir de la connaissance de ma surdouance. Le fait que j'étais surdouée, je le savais depuis longtemps, c'était avéré et reconnu. Pourtant, j'en ai chié, dépressions, conduites dissociantes, drogues et tout le bazar, mais je n'ai guéri que lorsque j'ai pris conscience de la maltraitance que j'avais subi. Alice Miller m'y a aidée, mais aussi Janov, Stettbacher, Lempert, Pierre Lassus, Marie-France Hirigoyen, Susan Forward, Sandor Ferenczi, Winnicot, Dolto, Valentina Supino Viterbo et même Henri Bonnier, ou José Mauro de Vasconselos. Les livres au sujet de la surdouance, je les ai lu bien plus tard, quand j'allais déjà mieux, parce que je sentais que mon intelligence avait beaucoup été mise au service de comprendre mes souffrances, alors que j'avais peut-être envie de m'en servir pour être heureuse. J'ai donc décidé de m'inscrire sur ce forum, partager mes connaissances, mais aussi de participer à des jeux à la noix marrants, discuter, etc...Je lis trop de sujets qui commencent par "je souffrais tellement, je ne voulais pas y croire, mais à présent je suis sauvée car j'ai enfin trouvé les causes, j'étais un zèbre".

Déjà, les zèbres ont des sabots et peuvent pas taper sur un clavier, alors hein. Bon.

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par maalesh le Mer 13 Aoû 2014 - 0:18

Bretonne a écrit:Bon, je vois que 2 ans d'absence, quelques plates découvertes sur les tripes et des photos de la Bretagne ne suffisent pas à me rendre ma popularité d'antan...Je vais donc tenter de regagner la confiance et de susciter à nouveau l'intérêt en lançant un débat polémique autour de la souffrance du zèbre.

 Laughing 

Si, si, on est super contents de te revoir par ici ! Welcome back !

maalesh
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 148
Date d'inscription : 08/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par _Alexis_ le Mer 13 Aoû 2014 - 1:30

C'est très juste, bien que les propositions ne s'excluent pas forcément les unes les autres, mais auraient tendance à interagir. Le tout est de ne pas perdre le fil ni de confondre les autres fils au sein des divers noeuds.

En quête de "popularité", vraiment? Very Happy

Vus tes endroits favoris, il y a peu de chances que nous ne nous connaissions pas déjà, au moins indirectement. En même temps, les aberrations de la statistique...
"Le monde est petit" paraît-il, et en voici une preuve de plus, mêmde si ça nous fait "une belle jambe" Smile .

_Alexis_
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 39
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Invité le Mer 13 Aoû 2014 - 1:51

Je souhaiterai te dire merci.
J'ai lu énormément de présentations, d'ailleurs, j'en fais une indigestion ces derniers temps.et cela m'ouvre les yeux, et merci .

Moi ma douance , je le sais que depuis longtemps, mais pris conscience que dernièrement avec une psychologue spécialisée ( je le savais pas..."hein") et patati patata ...cubiquement votre .

J'ai souffert dans ma jeunesse énormément , j'ai pas envie de l'étaler et de m'en faire martyr ...j'ai plus le droit de prendre l'énergie des autres, et les laisser la sans reconnaissance, sans gratitude même.....

Si vous saviez comment mon père est décédé ......vous vous diriez que l'outil que Mitterand a stopper d'être utilisé ....bin elle n'est pas que dans les musées.
c'est bon quoi...ça va arrêtons de faire pitié ( je reviens ...je reviens...)
Moi mon problème c'est de la gêne vis a vis des autres aujourd'huî.
Ma sensibilité particulière que je ne peux partager.
Entrer dans un débat ou les idées sont stéréotypées etc etc .
Mes conflits au boulot, qui me font m'ennuyer, comme une sorte de pureté sans arrière pensées qui doit répondre au besoins , faire les choses....soyons emphatique => je fais mal en fait.
Le dialogue décalé et hors sociologie . Être incompris sans cesse et devoir écouter sans ramener sa science ....donc rapidement je crame..et m'isole discrètement avec des sourires comme ça par ci par la.

Je pensai ce tu a écris, je n'aurais pas osé le faire....je suis un "petit" surdoué juste quelques points au dessus de xxx sur certain points ...et je m'en tape en fait pas envie d'étaler .

Je plains, je souffre pour ceux qui comme ça un jour, se retrouve avec un test qui dit : non ....
Mais cela a pour vérité d'offrir des pistes pour d'autres douleurs qui sont ailleurs.

Je me demande quelques fois en ce moment ou je suis .....en recherche de force, en mise a l'épreuve de ma résilience, quand je redeviens "fort" je suis moins égoïste, je parle moins de moi...je suis plus humble, plus compréhensif, la y a quelqu'un pour aider les autres, pour prendre leur douleur et savoir l'évacuer, ne pas attendre de gratitude, ni de reconnaissance....quand lui est serein, rien ne l'arrête...
Il vie dans la savane , certes sa sensibilité est la comme je le disais plus haut...socialement c'est complexe...
Moi j'ai pas mal de rigidités ....
Je hais le sophisme ...je haisssssss ...je hais ceux qui coupe les cheveux en quatre pour les recouper en six, puis en douze et pleurent parce qu'il n'arrive plus a écrire un prénom composé!

Mais dites moi....que peut faire un zebre faible ?
Qu'apportera t il au autres ? Comment pourrait on valider et faire faire constat que l'on soit emphatique et aidant ?
Moi ma quête en ces jours , c'est faire abstraction de mon diag....me réparer, revenir ce que je suis ......me rebooter, valider , valider, valider ....
Oui j'aime a en mourirrrrr ,ce putain de nez de merde....

Si je n'avais pas été fort, rapide, cinglant, pur, loyale ,indépendant, persévérant, bref ces qualités que la sociologie n'accepte pas ....comment serai je arrivé chez ma psy ?
Ce que je cherche aujourd'hui , c'est de mesurer le mal que je génère chez les normaux...car il devient de plus en plus évident pour moi ce n'est plus vivable , que je dois devenir encore plus fort, plus humble , plus sage , plus aidant car nous faisons mal aussi , faisons en nous conscience et pardonnons.
Oui ma sensibilité est plus féminine...c'est comme ça je vais en tirer partie ...
Je vaiś je viens, je change d'humeur, je veux être seul, je veux qu'on aime .. Je veux créer, je veux des sous pour "fabriquer" , je veux plus rien pour procrastiner .. Wahoooo .
ce choque émotionnel que je me suis pris pendant 18 mois.... Et bien la en cet instant, je m'en rend compte....
J'arrive même presque a imaginer a quel point je suis un bourreau pour mon entourage.....et mon épouse pas zébré...la force et la patience qu'elle a avec son ziongre ?
Il est temps que je rebondisse , selon moi il est temps que je sois moins consommateur d'énergie ...c'est pas juste ,ni aligné avec ce que je suis.....je dois être plus congruent selon moi...
Merci Bretonne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Mer 13 Aoû 2014 - 23:56

maalesh a écrit:

 Laughing 

Si, si, on est super contents de te revoir par ici ! Welcome back !

Merci! Wink

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Waka le Jeu 14 Aoû 2014 - 0:09

Bretonne a écrit:
Et si le zèbre était en réalité le vilain petit canard? Ce cygne qui s'ignore et blablabla?

Je me suis effectivement identifiée au vilain petit canard bien avant de m'identifier au zèbre. Mais le vilain canard est rejeté parce qu'il est différent. On a beau s'identifier au vilain petit canard, tant qu'on a pas identifié ce qui nous rend différent, c'est assez difficile de prendre conscience du beau plumage qui nous attend si on met toutes les chances de notre coté. Or le beau plumage, c'est ça qui nous permet de vivre mieux cette différence.
En ce qui me concerne, depuis que j'ai compris ce qui me rend atypique, je ne préjuge plus à l'avance de ce dont je pourrais être capable (notamment dans mes activités de recherche, outils mathématiques, etc.), du coup j'essaye, et je me surprend à comprendre des trucs qui m'avaient toujours parus obscurs vus de loin. Alors qu'avant, je me mettais une barrière (c'est trop compliqué pour moi / d'autres sont meilleurs que moi pour ce genre de trucs / etc.) qui limitait ma vision de ces trucs là à celle que j'avais "de loin". J'ai en quelques sortes brisé le plafond de verre.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Jeu 14 Aoû 2014 - 0:22

Gpasdeprésent a écrit:Je souhaiterai te dire merci [...]
et merci .[...]
Merci Bretonne.

La vache, t'as l'air de culpabiliser à donf! Moi je m'en fous que tu me dises merci 10 fois hein. Tu dis ce que tu veux, pis je réponds ce que je veux. Et pis woilà. Après tout c'est un forum, et ça a l'avantage d'être à l'écrit, du coup l'énergie consommée est régulée par le lecteur! Wink
Alors comme ça t'es un bourreau parce que tu es trop faible? Eh bien...Je dirais que la première chose à faire est de consulter n'est-ce pas. Mais en même temps, j'ai rarement le réflexe de donner un autre premier conseil que celui-ci, étant donné mon taf ouarf ouarf. Faudrait que je me renouvelle. Faudrait que je dise au prochain qui me demande: "Que puis-je faire quand je vais mal?"(et variantes), des trucs méga ouf originaux comme: "Mange 15 saucisse de Francfort chaque matin au réveil pendant 2 ans. On en reparle dans 2 ans. A plus!" ou bien "J'ai un projet pour toi. Tu devrais développer ta musculature de façon extrême, à l'aide de stéroïdes. Ainsi, tu pourrais te reconvertir en voleur à l'arrachée de valises Samsonite 30 kilos à la sortie des aéroports."

_Alexis_ a écrit:
En quête de "popularité", vraiment? Very Happy

Non, en réalité, de renommée mondiale. Je souhaite être une légende, tout simplement.

Waka a écrit:
Bretonne a écrit:
Et si le zèbre était en réalité le vilain petit canard? Ce cygne qui s'ignore et blablabla?

Je me suis effectivement identifiée au vilain petit canard bien avant de m'identifier au zèbre. Mais le vilain canard est rejeté parce qu'il est différent. On a beau s'identifier au vilain petit canard, tant qu'on a pas identifié ce qui nous rend différent, c'est assez difficile de prendre conscience du beau plumage qui nous attend si on met toutes les chances de notre coté. Or le beau plumage, c'est ça qui nous permet de vivre mieux cette différence.
En ce qui me concerne, depuis que j'ai compris ce qui me rend atypique, je ne préjuge plus à l'avance de ce dont je pourrais être capable (notamment dans mes activités de recherche, outils mathématiques, etc.), du coup j'essaye, et je me surprend à comprendre des trucs qui m'avaient toujours parus obscurs vus de loin. Alors qu'avant, je me mettais une barrière (c'est trop compliqué pour moi / d'autres sont meilleurs que moi pour ce genre de trucs / etc.) qui limitait ma vision de ces trucs là à celle que j'avais "de loin". J'ai en quelques sortes brisé le plafond de verre.

Mais si prendre conscience de ta zébritude t'as fait aller bien et mieux, c'est super! Moi je parlais surtout du fait que tous les bouquins et blogs liés à l'adulte surdoué naviguent sur le concept de "Je souffre donc je suis". On voit fleurir des théories de types: "L'adulte surdoué a une propension à la dépression qui est le revers de son intense stimulation cérébrale." Et je le redis comme je le repense: La dépression n'est pas le revers des synapses qui gigotent bien, mais du faux-self, le corps qui déploient une énergie considérable à satisfaire l'entourage. Cela n'est PAS la conséquence du fonctionnement neuronal du surdoué, mais celle du névrosé. Tout enfant rejeté (pas par la société mais par ses parents), aura vissé au corps ce désir de correspondre aux autres et non à ce qu'il est vraiment. Je traite chaque jour des personnes dépressives, j'ai lu tout ce que je pouvais sur le sujet. Psychotraumatologie, victimologie, psychanalyse...

Ma surdouance n'a jamais provoqué de rejet (ou très rarement, plutôt des filles de mon âge jalouses, que je soupçonne être des surdouées contrariées qui ressentaient un truc du genre "Comment elle fait pour faire tout ça, moi aussi je suis capable de faire tout ça, mais juste j'ose pas, comment elle, elle ose?")

Donc pour conclure et résumer: Certes, un surdoué qui souffre en chie sa mémé, certes il vaut mieux être diagnostiqué et reconnu pour ce que l'on est, Non la surdouance ne provoque pas de maladies, ni de mal-être, c'est le terreau et l'environnement qui fait la santé de la plante, que ce soit un géranium ou un baobab.

Bisous  Long hug 


Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Waka le Jeu 14 Aoû 2014 - 0:29

Ah oui, si c'est pour dire qu'il n'y a pas de fatalité, 100% d'accord.
Suis surdouée et bien dans ma peau.

Bon retour sur le fofo Smile

Waka

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Bretonne le Jeu 14 Aoû 2014 - 0:35

Waka a écrit:Ah oui, si c'est pour dire qu'il n'y a pas de fatalité, 100% d'accord.
Suis surdouée et bien dans ma peau.

Bon retour sur le fofo Smile

Waka

Mais pas seulement, aussi pour pousser une gueulante contre les théories fausses qui visent à faire croire aux surdoués que la dépression vient de leur surdouance, car ça peut nuire gravement aux personnes. D'une part aux dépressifs qui seraient tentés de se croire surdoués parce qu'ils "ne se sentent compris de personne" et d'autre part aux surdoués ayant subi des maltraitances. Certaines d'entre elles sont terriblement mal détectées (Comme les maltraitances psychologiques, les victimes de pervers narcissiques, les anciens enfants livrés à eux-même, etc). Bref c'est dangereux. Donc c'est pas bien. Woilà.

Et merci Smile

Bretonne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 218
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 35
Localisation : Aubusson

http://www.contentologue.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par ♡Maïa le Jeu 14 Aoû 2014 - 1:51

Tsss, c'est marrant, je n'avais plus vraiment envie de participer sur ce forum, mais y'a comme ça des gens, c'est irrépressible... Si, si, tu es toujours une vedette. En tous cas j'apprécie toujours autant ta prose Wink
Peut-être parce que je suis d'accord avec toi, j'en avais même pondu un méga article (cf ma signature).
Mais une fois qu'on a dit ça (même de façon hyper formalisée comme je l'ai fait), je me demande... on fait quoi de concret ? Pour devenir une légende, faut bien trouver un filon ? Genre le bouquin qui va supplanter Alice Miller tu vois ? Après les explications, l'action : comment ne plus souffrir une fois qu'on a détecté les maltraitances ?
Bon, y'en a une qui a misé sur la méditation, c'est déjà pris...
Tu as une autre idée ?  Idea

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Invité le Jeu 14 Aoû 2014 - 8:00

Bien sur que je culpabilise.
Bien sur que je suis coupable.
Pas besoin de consulter pour ça ..... Selon moi faut plutôt consulter si l'on plus aucune culpabilité.
Il y a des choses qui dépendent de nous comme genre l'énergie que l'on a offert a quelqu'un d'autre pour qu'il aille mieux ......
Tout cela accumulé, sans gratitude bien entendu , nous ronge et nous rendent détestables , parano.... Pensées noires.
Dans le couple bien souvent y'a que "nous" en attente de résilience égoïstement l'on s'isole parce que l'on en a besoin ...
Pendant ce temps, ce sont les autres qui souffrent de ce que l'on est .
Oui nous sommes coupables.
Oui nous sommes coupables et notre solitude dépend de nous .
C'est pathétique d'être sur un forum... Tu le sais cela ?
Oui tu le sais..... Réfléchi honnêtement un peu a cela :
Que t'apporte ton fil ..................
Appart : "moi" rien ..... J'écris ce que je veux y écrire , j'y viens quand je veux etc etc
Évitons la rhétorique hein!
J'ai été modo sur des forum de sport mécanique..... Pratiqué bien des irl Bababa ......
Je sais un tout petit peu qui se cache derrière un clavier.
Un tout petit peu ............

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh une maison

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum