On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 19:25

Comment gères tu ta supériorité ? Agis-tu ? Aimes-tu ? Ris-tu ? Espères-tu ?
(poil au au ... Non ? Bon.)

Juste des questions que l'on m'a posées et qui m'ont globalement parues intéressantes.






Dernière édition par Foreigner le Mar 13 Nov 2012 - 11:41, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Dim 11 Nov 2012 - 19:52

Alors voyons voir...

Appelons un chat, un chat.
La curiosité plus que la "superiorité" ou "des facilités".
Et... La loi du Talion, mais certainement vue du point de vue d'un Taoïste.

Ok.

J'ai bien résumé ?

Si oui, je suis d'accord.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Invité le Dim 11 Nov 2012 - 20:03

Il m'arrive, quand je suis dans un environnement où je sens peser quelques regards méprisants parce que je ne suis "pas comme il faut" - genre : invité à une messe de mariage avec une pleine église de gens friqués, moi et mes cheveux longs - de les toiser intérieurement en me disant "Vous n'en savez rien, mais alors que vous me prenez pour un ver de terre, j'ai quelques capacités dans mon jeu que pas mal d'entre vous n'ont pas".
ça ne dure pas longtemps, parce que c'est stupide et malsain comme pensée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 20:12

Amusez vous bien !


Dernière édition par Foreigner le Mar 13 Nov 2012 - 0:12, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Dim 11 Nov 2012 - 20:32

J'ai sûrement été trop dense.

.... Pas grave. trop fatigué ! :p
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 20:43

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 12:09, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Dim 11 Nov 2012 - 21:50

Alors, conversation par téléphone avec un ami, juste après être revenu des toilettes. 35 minutes à discuter la braguette ouverte. Ca réveille ! lol :p

Je vais expliquer un peu plus du coup. Juste un peu parce que ton sujet, même s'il est bien ciblé, est très vaste.... Entre ce que tu dis et les extrapolations sur les effets de l'appartenance à un groupe basé sur une caractéristique "trop définissante"...

C'est un peu "délicat" comme sujet, je crois. Ailleurs, j'ai essayé d'en parler, et je me suis fait jeter avant même d'avoir pu finir mon explication.
Que se passe-t-il quand on donne un concept, mal défini, de quoi se casser la tête pendant des heures donc, à des gens qui adorent se prendre la tête ?

Autre angle d'attaque... La question de savoir si on est HPI ou non. Bon, je préfère ne pas trop entrer en matière ici, parce que je vais me faire incendier. Mais en définitive, on remarque que les gens, ici, se posent la question "suis-je HPI ?", "est-ce que mes problèmes trouvent leur explication dans le fait que je suis HPI ?", "suis-je?"... J'ai envie de répondre à tout ces gens : "oui. Et non."
Oui, parce que ben, si un médecin leur a dit qu'ils l'étaient, c'est qu'ils doivent l'être. Mais "non". Parce qu'avant d'être HPI ils sont eux.

Ca c'était pour "appeler un chat, un chat". Les gens ont une tendance à perdre de vue leur propre identité quand on les met face à un trait de caractère très distinctif du reste de la population. 2% ici. Woaw ! T'es tellement unique que tu perds ta réelle unicité et ne gardes que cet aspect, très limité, de ta personnalité. Ouille ouille ouille. Quels dégâts !

Et ce "appeler un chat, un chat", ça n'est pas tout. Globalement, il y a aussi l'idée, toujours la même, que pour être "juste", c'est à dire "dans le ton", ou "en phase avec son environnement/la réalité", si tu préfères, il faut avoir une certaine vision des choses. J'y reviens après, j'explique vite fait en quoi c'est important, ça va aller très vite : "HPI, décalage". Ca a été vite hein ? :p
On entends beaucoup de HPI se plaindre du décalage qu'il existe entre eux et le reste de la population ou de leur environnement... Enfin bref.
La plupart des ces HPI ont ce comportement qui consiste à se cacher, globalement. On se cache de cette façon, on s'intègre. Pour vivre heureux, vivons cachés, noyés par la masse, comme un mouton, en gros.
J'ai envie de dire à ces HPI : mais non. Non ! Bordel, NON de NON. C'est pas parce qu'on vous a dit que vous réfléchissiez trop ou que vous êtes en décalage ou que... bref.. Que c'est vrai. C'est pas VOUS qui êtes censés être intelligents ? Alors pourquoi vous croyez les dires d'un neuneu qui ne vit pas ce que vous vivez ? Y'a que vous qui êtes le plus à même de décrire qui vous êtes, non ?... Et encore une fois, vous n'êtes pas qu'un QI.

Et à ce propos. Les "neuneus" n'ont pas attendu de connaitre leur QI ou le vôtre pour se déclarer uniques, malgré tout. Je mets ça en rapport avec l'histoire de mouton. C'est pas anodin. Ce que je veux dire c'est qu'ils s'intègrent. Pourtant, ils sont différents entre-eux aussi. Y'a juste plus de facilité de communication.

Ce que je dis, c'est qu'il vaut mieux dire clairement les choses, ne pas se cacher donc. Quelqu'un agit de façon grotesque ? Autant le lui dire. Il agit de façon noble ? Disons-le également.

Pour être juste, dans le ton, en phase, il faut jouer les notes qui correspondent à ce qu'on perçoit, sur un rythme qui correspond à ce qu'on perçoit de la réalité. on est supposés être très observateurs et réfléchis. Faisons usage de ça plutôt que de s'en cacher. Peu importe les histoire de prétention ou de supériorité. J'ai envie de dire, non sans ironie : "je suis au dessus de ça" :p Et pourtant, c'est totalement vrai.
Je me fiche de savoir si je suis "mieux" ou "supérieur" dans un domaine ou dans un autre, tant que je suis en phase avec la réalité. Et mieux que ça, les autres peuvent se fourvoyer, se voiler la face sur la réalité. Je peux leur donner mon opinion, les guider vers ma vision des choses. Libre à eux d'y adhérer ou non. Et si je considère qu'ils se voilent la face, refusent la réalité... Tant pis pour eux. S'il s'agit d'une personne que j'apprécie, à laquelle je tiens, malgré tout, et bien je peux rester dans son entourage, m'assurer qu'elle fait pas de connerie. Et qui sait, sa façon de voir était ptet la bonne. Bref.



Vais essayer d'être plus rapide. C'est un sujet très vaste et je pense que nombre de HPI gagneraient à lire des trucs sur le Taoïsme. Mais bref.


La curiosité plutôt que la supériorité ou des facilités.
Tout le monde a des facilités dans un domaine. Bref. La supériorité absolue, ça n'existe pas. Je préfère parler de curiosité, moi. Je suis quelqu'un de curieux et j'aime les gens curieux, parce qu'ils ont un univers très riche et c'est toujours un plaisir de discuter avec eux.

Pour le dernier point (c'était quoi déjà ?..) Ah oui, la loi du Talion en mode Taoïste.
En fait, c'est juste la notion d'équilibre. L'équilibre en tout est quelque chose de souhaitable. Mais j'en ai déjà beaucoup dit pour une réponse. Donc on verra tout ça plus tard.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 22:09

Un lien "tombé du ciel" (Merci A ciel ... Wink ) pas (forcément) pour le point de vue (chacun voit sa porte à midi ...) mais pour la réflexion connexe et avec une construction différente qu'il propose :
"Misanthropie, cynisme, désabusement, dédain : Avoir "mal aux autres" et aller au delà.


-- TRAILER --

"S'il y a un point qui me semble commun aux différents "zèbres" de ce forum, c'est le constat d'une lucidité pas toujours désirée. C'est-à-dire la capacité à détecter des incohérences ou à percevoir/ déduire des informations qui vont au-delà des interprétations et idéologies communes. Autrement dit, la réalité des "zèbres" serait moins imprégnée d'apparences et d'aprioris que celles des autres hommes.

Via cette lucidité exacerbée, certains ... "


Dernière édition par Foreigner le Lun 12 Nov 2012 - 15:47, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Dim 11 Nov 2012 - 22:27

Il y a quelque part un peu la même idée oui.

Mais, il faut éviter de seulement constater.

Croire qu'on ne peut pas agir sur la réalité, c'est se voiler la face. Certainement un tour de passe passe pour qui ne veut pas faire d'effort.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 22:33

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 12:10, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Dim 11 Nov 2012 - 23:15

Ben, c'est gentil, mais tu sais, tout le monde n'aime pas ça. :p

Je pense à quelqu'un par exemple qui n'apprécie pas du tout cette façon de faire, elle trouve que "je vois les faiblesses des gens ouuuuuh !" enfin bref.

Y'a procès d'intention, mais c'est pas trop étonnant.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Lun 12 Nov 2012 - 11:46

En même temps, rien n'oblige à se poser des questions.


Dernière édition par Foreigner le Mar 13 Nov 2012 - 0:17, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Erreur le Lun 12 Nov 2012 - 15:02

La supériorité n'est pas dans l'intelligence mais dans sa démarche, ses actions.
Erreur
Erreur

Messages : 80
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012 - 17:10

"comment gères-tu ta supériorité ?"


Quelle supériorité ?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Foreigner le Lun 12 Nov 2012 - 19:27

What a Face

Et la on retombe pile poil juste le Topic Avoir l'air hautain et méprisant ?.


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 12:11, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Erreur le Lun 12 Nov 2012 - 19:39

Ce vocabulaire est souvent utilisé sur ce forum et cela me gêne énormément. Je suis en désaccord avec pas mal de formulation ou idée.

Soyez heureux d’être supérieurs, moi je serai heureux d'avoir réalisé et partagé des choses. Voilà ma réponse, c'est bien pire d’être intelligent et de ne rien pondre! C'est limite criminel pour l'espèce humaine.


Dernière édition par Erreur le Lun 12 Nov 2012 - 19:40, édité 1 fois
Erreur
Erreur

Messages : 80
Date d'inscription : 04/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par 6 bouleaux le Lun 12 Nov 2012 - 19:40

EkaterinaOndirignee a écrit:"comment gères-tu ta supériorité ?"


Quelle supériorité ?



Dent pétée ... Impec ! ... et ça vaut : On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " D_kiss_hand
6 bouleaux
6 bouleaux

Messages : 545
Date d'inscription : 02/10/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Watou le Lun 12 Nov 2012 - 20:01

Je pense que la supériorité n'existe pas(dans ce cas la en tout cas). Il n'y a que le potentiel qu'on a pour x ou y activité et surtout si on le développe ou pas.

En plus, on ne saura jamais si les autres développent/montrent tout leur potentiel ou pas. Alors c'est encore plus caduque cette idée de supériorité.


Voilà mon opinion à ce sujet Smile
Watou
Watou

Messages : 204
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 29
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par May Lee le Lun 12 Nov 2012 - 20:08

Erreur a écrit:Ce vocabulaire est souvent utilisé sur ce forum et cela me gêne énormément. Je suis en désaccord avec pas mal de formulation ou idée.

Soyez heureux d’être supérieurs, moi je serai heureux d'avoir réalisé et partagé des choses.

Je plussoie
May Lee
May Lee

Messages : 837
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012 - 20:13

Une "supériorité" à revendiquer à la face de ceux qui proclament notre infériorité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par May Lee le Lun 12 Nov 2012 - 20:17

Quand je pense à tous ceux qui me surpassent en savoir vivre, parce qu'ils n'ont jamais eu à gérer l'idée de "supériorité" ou d'"infériorité" induite par leur entourage. Je ne veux pas gérer de supériorité, ce serait déjà en requalifiant tout ce qui est décrit ici (Cassandre par exemple) comme une simple caractéristique dans mon fonctionnement et non comme une supériorité, que je pourrais le gérer.
May Lee
May Lee

Messages : 837
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Mitrouille la Saumure le Lun 12 Nov 2012 - 21:19

Fusain a écrit:Il m'arrive, quand je suis dans un environnement où je sens peser quelques regards méprisants parce que je ne suis "pas comme il faut" - genre : invité à une messe de mariage avec une pleine église de gens friqués, moi et mes cheveux longs - de les toiser intérieurement en me disant "Vous n'en savez rien, mais alors que vous me prenez pour un ver de terre, j'ai quelques capacités dans mon jeu que pas mal d'entre vous n'ont pas".
ça ne dure pas longtemps, parce que c'est stupide et malsain comme pensée.

En toute honnêteté j'ai particulièrement apprécié ta toute dernière phrase.
En effet, on enfonce un peu des portes ouvertes en s'appercevant que pour beaucoup, "il y a des choses qui se font et d'autres qui ne se font pas", non ?

On a pas tous des périodes vestimentaires particulières mais à une époque de ma vie j'ai fais pas mal les frais de mon "look". C'est étrange car je n'ai jamais pu penser une seule seconde que ceux qui me critiquaient étaient un groupe de conformistes ligué contre ma "rebellitude" ou "différencitude" (merci Ségolène). En réalité peut-être que certains d'entres nous n'ont pas la capacité de recul social qui permet de s'affranchir des remarques "conformistes" mais je constate une certaine aigreur dans le post de Foreigner qui me fait me demander si il n'y a pas un phénomène de troll dans ce sujet...

(se définir comme zèbre et adopter une posture méprisante : quoi de mieux pour se moquer de nos caractères zebresques ? Bien joué tongue )
Mitrouille la Saumure
Mitrouille la Saumure

Messages : 153
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Doinel le Lun 12 Nov 2012 - 22:52


Je pense que le plus proche qu'on puisse être d'une hypothétique supériorité implique au moins qu'on ne se sente ni supérieur ni inférieur aux autres.

Mais cela n'engage que moi.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012 - 23:22

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 22:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Arkhèss le Lun 12 Nov 2012 - 23:28

Doinel a écrit:
Je pense que le plus proche qu'on puisse être d'une hypothétique supériorité implique au moins qu'on ne se sente ni supérieur ni inférieur aux autres.

Mais cela n'engage que moi.
D'un point de vue mathématique, c'est une mesure qui en vaut une autre. Est-ce qu'il faut y voir de la modestie ? fausse modestie ? Ou plutôt un détachement vis à vis de cette question de supériorité ?
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par siamois93 le Lun 12 Nov 2012 - 23:36

Supériorité ? Comme un poisson qui commence à avoir des poumons et à se balader sur la terre ferme ?

siamois93
siamois93

Messages : 6079
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Doinel le Lun 12 Nov 2012 - 23:38

Je pensais à de la vraie modestie. Pour moi, la seule élévation qui compte nous amène à considérer tout être humain comme notre égal en terme de potentiel à la base. Certains ont eu de la chance (à la naissance, dans leur enfance, dans leur vie), d'autres moins. Tous méritent un égal respect, au moins pour ce qu'ils auraient pu devenir. Peut on se sentir supérieur du fait d'avoir eu de la chance?
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012 - 23:54

Si l'on considère que « l'air hautain et méprisant » peut effectivement marquer une réelle auto-considération supérieure, cette attitude peut également jouer le rôle de masque (bouclier?) pour protéger un complexe d'infériorité ou en tout cas, une crainte de l'adversité.

Tout à l'autre bout de la palette, une attitude affichée, ouverte, accueillante, modeste (trop?) peut cacher le plus froid et sournois des mépris, celui, qui ne pourra jamais se voir déstabilisé, parce que nié, caché.


Partant de ces constat, que l'on peut observer assez facilement (mais surtout dans la vraie vie, plus difficile à travers un écran, à moins de passer des heures à éplucher les commentaires pour découvrir quelques « pistes »), votre sujet peut très bien représenter un pendant à celui que vous citez, tout en gardant une nuance de taille.

Et si l'on pousse un peu plus (le bouchon ?), ce sujet-ci, peut faire le grand écart entre celui sur "air hautain et méprisant" ou « avoir mal aux autres » et.......ceux traitant de « manipulation » en poussant jusqu'à son versant le plus sombre ? Si les intervenants et l'auteur, parviennent à articuler le débat pour maintenir l'équilibre, le vaste champ de « la relation à l'autre » peut se voir balayé, presque en totalité (en ajoutant tous les sujets déjà cités).

Un carrefour entre les masques du Théâtre : le sourire, la comédie, l'accueil bienveillant, la modestie et tout ce qui est classé « bien » dans l'inconscient moraliste, en ayant réellement cela à offrir, mais aussi pour masquer ce qui ne doit pas se montrer, inavouables, cartes impossibles à abattre qui "joue" son contraire ?

La tragédie (l'air hautain, conscience d'une prétendue supériorité) pour signifier réellement un fossé entre celui qui porte le masque et "les autres" ou pour se protéger ?
Ou peut être les deux, ressentent-ils le besoin de se protéger ?
L'un étant plus honnête (ou plus intelligent ?) et sait qu'il ne s'agit que d'un masque, un bouclier, l'autre, adhérant totalement à son illusion, par manque d'intelligence? Ou autre chose ?


Comment LA prétendue supériorité est-elle gérée ? :

Qui est-il, « l'être supérieur » ? Porte-t-il un masque ? Lequel ? Sait-il qu'il en porte un ?

Qui est-il le modeste, le simple, celui qui avance bras ouverts ? Porte-t-il un masque ? Lequel ?




Et particulièrement sur un forum prétendument de zèbres :


Qui est-on pour soi-même ? Qui est "l'autre" pour "soi" ?





























Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Pieyre le Sam 24 Nov 2012 - 2:00

Quand on nous demande de nous prononcer sur une telle supériorité, est-ce qu'on n'est pas conditionné à imaginer un piège ?

La question, c'est : « Comment gères tu ta supériorité ? Agis-tu ? Aimes-tu ? Ris-tu ? Espères-tu ? » En fonction du contexte où l'on nous dit qu'elle intervient, la notion sur laquelle je m'interroge en premier lieu c'est donc la façon de gérer, de faire avec un certain mode de fonctionnement. Qu'on appelle cela supériorité, c'est certes un peu difficile à reprendre comme tel (pour preuve la formulation de ma précédente phrase), mais je vois à peu près ce qu'on veut dire, et cela me suffit bien.

Aussi je me demande, sur un forum où l'on se donne volontiers du surdoué (ce que j'ai encore du mal à faire), pourquoi ce terme de supériorité, beaucoup plus objectif, donne lieu à des difficultés. C'est comme avec le terme de hiérarchie, que je prends généralement dans son sens structurel. N'est-on pas conduit spontanément à interpréter ces termes de supériorité et de hiérarchie dans la perspective d'un pouvoir plutôt que d'un savoir ? Et même lorsqu'on pense à un ordre dans le savoir, n'imagine-t-on pas spontanément qu'un tri pourrait être opéré pour distinguer des bons et des mauvais, voire leur appliquer un traitement différencié ?

Nous avons diverses qualités qui, dans le principe, pourraient être évaluées sur une échelle linéaire. Dans une classe de collège, on dira que tel élève est supérieur à tel autre en français, mais pas en mathématique... C'est une façon de parler, puisqu'il faudrait préciser mieux l'évaluation qui est effectuée, mais le sens est assez clair.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Olifaxe le Lun 11 Fév 2013 - 22:36

C'est bizarre de s'entendre dire supérieur. En fait c'est vrai qu'à priori quand on vous parle d'un forum de rencontre entre surdoués ou d'une association comme la mansa qui propose de réunir les gens ayant un QI qui les place dans le top 2% de la population, on se dit que ça pu l'élitisme nitzschéens, ça pue le "club de la race des seigneurs" ou une connerie de ce genre.

Il suffit de lire les quelques sujets de présentation pour dissiper cet a priori. Les gens qui viennent içi ne sont pas des prétentieux qui cherchent un club de congénères géniaux pour tenter de conquérir le monde.

Ce sont des gens qui sentent un décalage avec les autres, qui bien souvent ont du se construire un masque ou bien ont renoncé à les fréquenter, qui ressentent puissamment les choses, qui pensent constament, et bien viennent içi trouver des réponses à leur quête d'identité.

Il faudrait presque inventer un mot pour parler de HP sans parler de "sur" ou sans induire d'idée de supériorité tant il y a de gens pour qui ça cause plus de problème qu'autre chose.
Olifaxe
Olifaxe

Messages : 106
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par kyria le Mar 12 Fév 2013 - 0:23

"Comment gères-tu ta supériorité ?" : on ne m'a jamais posé cette question, mais je vais tenter d'y répondre.

Déjà, vu mon apparence (vêtements bien trop larges, bon marché, pas à la mode, plutôt confortable et classiques ; en haut, par exemple, je mets quasiment toujours les mêmes polaires que j'ai en plusieurs exemplaires - bin ouais, ça fait un peu inspecteur gadget, mais bon...) et mon mutisme, les gens présuposent davantage que je suis une simple d'esprit qu'une intello... Sinon, en classe, je masquais au maximum mes connaissances, en gardant mes questions pour à la fin du cours (en plus, ça permettait d'avoir le temps de discuter avec le prof...en partie par nécessité au collège (louper les récrés)...et par pur plaisir à la fac !

Avec mes proches, c'est une autre affaire. J'essaie de les apprécier en me basant au maximum sur l'affectif. Après, quand l'ignorance est fille de la connerie - pardonnez l'expression -, c'est une autre paire de manche... Mon affect se trouve alors comme étranglé, ça révolte la conscience (non, on ne relativise pas la bêtise quand cela à un impact réel et important dans la vraie vie !).
kyria
kyria

Messages : 74
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 26
Localisation : Beuzeville

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par DoomGopher le Jeu 14 Fév 2013 - 7:35

moi si on me demande , je veux dire par là que j'en parle volontier sans tabou comme de ma derniere paire de grolles ... mais j'en fais a la rigueur moins etalage dans la mesure ou ca n'est ni nouveau , ni specialement interessant et que ca peut en crisper certains, je donne de l'alter-cognitif plutot que du surdoué ...
Et meme si je trouve que finalement, c'est un peu hypocrite que de jouer sur les mots pour pas brusquer la "sensibilité" (pour ne pas dire le complexe d'inferiorité) de certains et meme si c est plus leur probleme que ca ne m'interesse (dans la mesure ou je n'ai pas ce genre de problematique avec mes proches, comprendre les gens dont je suis proche, ce qui ne fait pas l exclusivité de ma famille de sang, mais j'ai eu de la chance comme evoqué plus haut, ceux ci sont tout autant "mes proches" que mes proches) , je trouve simplement que ca reflete bien mieux ma vision de cette construction psychique qui nous differencie de tout un chacun autant que notre pointure , notre taille , ou nos aspirations dans la vie ...
finalement dire que ce trait phenotypique n'est ni plus , ni moins d'ailleurs , qu'une facette d'un ensemble plus vaste qui nous constitue en tant qu'individu ... c'est juste une banalité , mais comme dirait l'autre , si cela va sans dire , cela va parfois mieux en le disant
en ce sens , j'adhere pas mal a ce que j'ai lu plus haut dans les posts d'adcvh ... finalement , la richesse est dans l'echange et l'echange n'a d'interet que dans la difference , parler de superiorité est un peu un contresens ... c'est juste un etat de fait , ca nous donne autant de defaut que de qualité , comme l'autre , on ne peut donc que capitaliser sur ce qu'on a mais on peut tendre a diversifier ce capital en s'ouvrant a ce que l'autre a à offrir. là encore , on a aussi le choix de refuser ce qui nous parait pas indispensable ... le refus en connaissance de cause est tout autant , a mon sens , une ouverture ... en tous cas c'est une liberté indiscutable
On pourrait dire que le bonheur n'est pas au bout du chemin , le bonheur c'est le voyage


Dernière édition par DoomGopher le Jeu 14 Fév 2013 - 7:43, édité 2 fois
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par Fata Morgana le Jeu 14 Fév 2013 - 7:39

J'ai beaucoup de chance sur ce point: quand les gens me voient, leur réflexe spontané est de me plaindre et de plaindre mon épouse... What a Face Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? " Empty Re: On m'a demandé "Comment géres tu ta supériorité ? "

Message par JCVD le Ven 8 Mar 2013 - 0:45

Voilà bien une question d'intérieur !
JCVD
JCVD

Messages : 6627
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 101

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum