Ferrari et deudeuche

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 19:09

Ce message comme un petit coup de gueule...

Constat : je suis une zébrette. Je perçois tout puissance 10000000000, mon cerveau fonctionne non-stop, je peux être plus efficace que la "moyenne", mais...je suis un colosse aux pieds d'argile.
J'aime beaucoup cette formulation. Oui, je suis forte, mais fragile en même temps. Tout est dans les extrêmes chez moi, et ma vie le reflète bien.
J'ai certes 30 piges, mais l'impression d'en avoir vécu le triple. Vivre une vie, me lancer dans quelque chose. Puis ça ne marche pas, je tombe, me relève tant bien que mal (Fée Nix...). Et hop, on recommence.

C'est bien beau d'être capable de tout ça, mais pour moi, je le vis comme un handicap (j'ai l'habitude de dire de moi que je suis une handicapée de la vie), pas comme un truc super emballant, genre je suis un super héro avec de super pouvoirs (j'ai l'impression de retrouver cet enthousiasme par rapport aux capacités HPI dans beaucoup de fils de discussion, j'ai du mal à partager cette façon de voir les choses).

Aujourd'hui, ma vie ne rime pas à grand chose. Je la vois comme des pointillés, un bout de ci, un bout de ça, le tout en 3D dans le temps, passé, présent, futur.
Mais j'ai du mal (doux euphémisme) à y trouver du sens, un sens, mon sens. Il n'y a pas de fil directeur dans tout ça, et ça me gêne.
Ca se barre dans tous les sens, et au final, je ne sais plus qui je suis ni où je vais (pire, où j'ai envie d'aller).

Je pense que de tous ces mots transpire une chose : je suis complètement paumée. J'ai entre les mains une chose (moi...) qui soit disant, a tout plein de capacités, un énorme potentiel (je cite ce que d'autres disent de moi). Mais au bout du compte, je ne sais pas trop quoi en faire. Très souvent, j'ai fait des mauvais choix.

Bref : comment conduit-on une Ferrari quand on vit au milieu de personnes qui roulent en deux chevaux ???

(aucun jugement de ma part, un simple constat, qui loin de me faire me sentir "supérieure" à la moyenne, me laisse plutôt ce sale arrière-goût, cette sensation d'être différente, jamais à ma place, que ce soit avec les autres ou entre moi et moi).



Dernière édition par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 22:48, édité 1 fois

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 20:05

On avance dans la vie... En souriant le plus possible et en essayant de ne pas déraper trop.
Conduire une Ferrari en temps de pluie demande de la maîtrise.

On est tous des extrêmes... Le tout est de ne pas être à l'extrémité de sois même... ne pas se perdre.

Phrase Nietzschéenne; "Connais toi toi-même".

Ne pas se sentir différent mais penser différemment.
Courage, ne jamais baisser les bras et toujours avancer car demain n'est pas pire qu'aujourd'hui. Tout à une fin, même le malheur et la souffrance.

Lis le recueil de Paul Eluard; 'Le phoenix'; il est chouette. « Le passé est un oeuf cassé, l’avenir est un oeuf couvé. » du même paupaul...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 21:40

Je sais bien qu'il en est ainsi, et moi aussi, j'avance et je fais au mieux, à chaque pas, chaque jour.

Je dis juste que c'est dur. Et que parfois, j'aimerais bien avoir une deudeuche...

Bon, ok, ça soulève le problème que je ne m'accepte pas vraiment comme je suis.....

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 21:43

Je serais tentée d'aller au-delà de la pensée de Nietzsche. Plus que "connais toi toi-même", "accepte toi toi même"....

Pour ma part en tous cas, là est le challenge.

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 21:54

Mis en pate a écrit:
Phrase Nietzschéenne; "Connais toi toi-même".

Heu... je me goure ou ça vient plutôt des grecs ton truc ?
Genre gnauti seautou

ok ça change rien ----> je sors.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 21:57

Alors si je ne dis pas de bêtises, c'est en effet des Grecs, c'était inscrit sur le fronton d'un temple (la Pythie ? jsais plus).

Et Nietzsche l'a repris.

Mais peut-être que je dis des bêtises....

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 22:27

Oui, c'est cela. La Pythie, celle qui disait l'avenir. L'Oracle de Delphes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 22:33

Bon, ça va, jsuis pas un cas désespéré alors ! bounce

N'empêche que ça ne résout toujours pas l'équation de la Ferrari et la deudeuche... Question

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 22:43

Non, tu n'es pas désespéré...
Pour moi c'est une question d'adaptation au monde.
Le monde tourne a une certaine vitesse et il n'ira pas plus ou moins vite pour toi.
Acceptes d'être une Ferrari qui quoiqu'il se passe doit rouler a en ville...
Je suis fatigué et je sens l'insomnie poindre...
Je vais suivre mon conseil et faire ce qu'il faut pour accepter cette insomnie.
J’espère que tu trouvera en toi la réponse à tes questions Fée Nix..
Prends soin de toi et le reste viendra. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 22:50

Je suis désespérée mais j'essaie de vivre avec...

A ce qu'il parait, les seuls remèdes contre le désespoir sont l'humour et l'action.


Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 22:55

L'action... oui, je suis en constant mouvement contre cela...
L'humour.
Aussi, mais l'humour même après il faut le garder en soit. C'est plus que salvateur!!!
"Il faut se méfier des philosophes qui ne rient jamais".
J'aime bien dire que ma vie est un gag.
Mais bon, c'est plus compliqué que cela.

Boris Vian est un bon palliatif pour ce qui est du mouvement et de l'humour, je te le conseille.
Après, trouves une fibre créatrice en toi et développe là à fond, sans réserve.
(peinture, musique, chant, danse, écriture, sculpture, etc...)
Il faut créer pour se sentir vivre, c'est vital!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 22:59

Mis en pate a écrit:L'action... oui, je suis en constant mouvement contre cela...

En constant mouvement contre l'action ? Surprised

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 23:12

groumph... contre le désespoir... je suis en constant mouvement...
Bouger me fait oublier d'être désespéré...
Bon ça va, j'ai généré de l'humour dans ma phrase mal construite!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Mer 7 Nov 2012 - 23:16

C'est déjà ça de gagné Razz

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 23:19

De gagné pour toi j’espère!!!
Laughing
Bon allez, je vous laisse, je sors me balader car la nuit m'appelle et elle risque d'être longue.
Bonne nuitée à vous et retire le "des" au désespoir pour le transformer en "espoir".
Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 9:12

Fée Nix a écrit:
A ce qu'il parait, les seuls remèdes contre le désespoir sont l'humour et l'action.
L'humour : sûrement

Et le jeu ? T'as essayé ?
Quand des enfants jouent, ils jouent "en vrai" comme ils disent ; et c'est vrai qu'ils ne font pas semblant.
L'adulte lui fait semblant, parce qu'il manque peut-être de lucidité... A supposer que l'adulte existe d'ailleurs, mais c'est un autre sujet.

En tous les cas, tu peux peut-être essayer de jouer à être ce que tu es en profondeur et en vérité : tu peux faire 25 choses à la fois : vas-y
Et ne t'inquiète pas de ce que font les autres : exemple dans la nature : les animaux remplissent leur rôle sans se prendre la tête...
Tu imagines un lévrier faire une syncope parce qu'il voit un limaçon qui n'avance pas ?
Et déjà rien que de regarder un escargot qui fait demi-tour : t'as envie de lui dire "heu... je peux t'aider".
Sauf que l'escargot il correspond à sa capacité.

Donc pourquoi pas jouer-à-toi ?

Bon je sais pas pourquoi j'ai écrit ça : c'est venu comme ça. J'espère que c'est ps trop mal habile....
Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Jeu 8 Nov 2012 - 10:12

frlaurent a écrit:Tu imagines un lévrier faire une syncope parce qu'il voit un limaçon qui n'avance pas ?
Et déjà rien que de regarder un escargot qui fait demi-tour : t'as envie de lui dire "heu... je peux t'aider".

Ce n'est pas malhabile du tout, et j'adore cette comparaison ! Very Happy
Elle est à la fois drôle et juste.

J'ai un chien, alors en effet, ça me parle. La relation avec son animal est simple, pure, sans détours et jeux de contorsionnistes.
C'est également quelque chose que j'essaie de reproduire dans ma vie, pour en revenir à ton idée de jeu. J'assimile cela à un jeu de rôles. Parfois, j'arrive à trouver ça drôle (c'est un véritable exercice de voir les choses avec humour, mais il est salvateur, je le reconnais, car humour = prise de distance).
Parfois aussi, ça m'exaspère, et je m'énerve toute seule, intérieurement. Contre moi-même, contre ce monde dans lequel j'ai du mal à trouver ma place.

Mon psy fait la différence entre l'acceptation subie ou consentie. Le concept me parle beaucoup, et je les comprends aujourd'hui.

Je dirais que le seul souci, à endosser ainsi plusieurs costumes pour t'adapter en fonction de ton environnement, est qu'au bout d'un moment, un long moment, tu te perds et tu ne sais plus vraiment qui tu es au fond.

C'est un peu là où j'en suis : qui suis-je une fois que j'ai laissé tomber le costume ? Question



Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 11:20

Fée Nix a écrit:qui suis-je une fois que j'ai laissé tomber le costume ? Question

Sérieux : si tu connais quelqu'un qui a répondu à ça, pour lui, tu me le présentes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Jeu 8 Nov 2012 - 11:25

LOL... Laughing

Pour ma part, j'en suis très, très loin...
Mais je suis sûre qu'il y a des gens remplis de certitudes et de préjugés, de ceux qui fonctionnent de façon simple (type deudeuche...), qui sont persuadés de très bien savoir qui ils sont ! Rolling Eyes


Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 11:31

vi. Léon Bloy a des pages qui déchirent complètement sur ce sujet.
Mais c'est parfois un peu rude pour les âmes sensibles : donc je vais me ménager et ne pas faire de citation ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Jeu 8 Nov 2012 - 15:44

Bah vas y, essaie toujours ! Je ne le connais pas en tous cas, donc ça m'intrigue !

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 19:06

Fée Nix a écrit:Bah vas y, essaie toujours ! Je ne le connais pas en tous cas, donc ça m'intrigue !
Voici :

Dans "La Femme Pauvre"
- Les âmes droites sont réservées à de rectilignes tourments.

- la personne qui s'offrit alors avait été comparée quelques fois par celui-ci, avec plus d'exactitude que de respect, à un sac de pommes de terre à moitié vide.
Elle en avait la tournure et, si l'on peut dire, la démarche. "

- Á la vue de Clotilde s'approchant d'un air timide, mademoiselle Le Séchoir prit son attitude suprême qui consistait à redresser le torse en ramenant le train de derrière pour appuyer le mouvement de bascule des vertèbres cervicales, et regarda cette étrangère avec des yeux morts où toutes les lampes des vierges sages auraient pu s'éteindre.


Dans Mon Journal II
- Avez-vous besoin d'un bon conseil ? [si oui alors] Essayez d'emprunter à un ami. Plus votre ami sera riche, plus les conseils seront excellents " ( ndlr : comprendre : mais il ne donnera pas un rond !)

- [Dans une lettre] " Le mot ''j'y renonce'' qui vous a fait souffrir était conditionnel, puisque précédé de la conjonction SI que vous n'avez pourtant pas dû prendre pour la septième note de la gamme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Pieyre le Jeu 8 Nov 2012 - 20:40

L'impression d'enfermement n'est pas forcément dû à la présence des autres. Ce sont aussi les structures sociales dans lesquelles on est pris, ou dans lesquelles on s'est laissé prendre, qui jouent.

Je prends l'exemple du labyrinthe, qui est plus général que celui de la route. Si on a du mal à y circuler, c'est ou bien qu'à certains endroits c'est la cohue ou bien qu'il n'y a pas assez de lignes droites. On peut bousculer ses congénères pour se frayer un chemin mais on peut aussi tenter de renverser les parois. C'est toujours de l'énergie qu'on ne dépense pas contre soi-même.

Par ailleurs nous ne sommes pas des cobayes, ou alors dans un univers plus vaste qu'on croit. Dans la troisième dimension il y a peut-être aussi des passages, et même des espaces assez vastes, ceux de la création.

Et puis, si l'on n'est capable ni de déconstruire ni de créer, on peut toujours se dissoudre dans la méditation.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15331
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Fée Nix le Jeu 8 Nov 2012 - 21:07

Pieyre a écrit:L'impression d'enfermement n'est pas forcément dû à la présence des autres.

L'enfermement et la solitude pesante qui en découlent, pour ma part, sont à l'intérieur de moi essentiellement. Si on s'autorise à jouer le jeu des autres, on peut y prendre du plaisir, parfois. Si dès le départ, la porte est verrouillée de l'intérieur, alors on restera enfermé, même en étant au milieu des autres.

Pieyre a écrit:On peut bousculer ses congénères pour se frayer un chemin mais on peut aussi tenter de renverser les parois.

On peut aussi essayer de suivre le troupeau. L'inconvénient de bousculer les autres ou de renverser les parois est que l'on se fait tout de suite remarquer, juger. On "détone". On ne rentre pas dans le moule. On gêne.
Alors on est exclu, mis de côté. Et on se retrouve encore un peu plus seul.
Personnellement, prise dans la cohue, j'ai souvent tendance à me renfermer sur moi-même, et tenter au mieux de suivre le troupeau.

....................Je me rends compte en écrivant ces lignes que j'ai vraiment beaucoup de mal à m'accepter comme je suis, à m'accepter différente, et m'accorder le droit de vivre parmi les autres telle que je suis.
A tel point que je ne sais plus vraiment qui je suis.....

Fée Nix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 251
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 34
Localisation : quelque part sur Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Pieyre le Ven 9 Nov 2012 - 4:12

Fée Nix a écrit:L'enfermement et la solitude pesante qui en découlent, pour ma part, sont à l'intérieur de moi essentiellement. Si on s'autorise à jouer le jeu des autres, on peut y prendre du plaisir, parfois.
J'ai l'impression que la solitude est plutôt bénéfique pour des personnes qui réfléchissent beaucoup. Encore faut-il qu'elles n'en souffrent pas trop sur le plan émotionnel. Je pense que trouver une personne qui nous correspond pourrait être le mieux. Mais qu'est-ce qu'une personne qui nous correspond ? — Une personne comme nous, peut-être, mais pas forcément. Il est bien dommage qu'on ne soit pas attiré exclusivement par celles qu'il nous faudrait.
Pourtant je n'ai pas tellement de problème à jouer le jeu des autres, comme tu dis, et d'y prendre plaisir, parfois, aussi. Du moment qu'on ne me demande pas d'être en tout point conforme...

On peut aussi essayer de suivre le troupeau. L'inconvénient de bousculer les autres ou de renverser les parois est que l'on se fait tout de suite remarquer, juger. On "détone". On ne rentre pas dans le moule. On gêne.
Il ne faut pas suivre si l'on en conçoit de la frustration. Il y a des gens qui savent diriger, guider ou conseiller, et d'autres qui se font accepter à côté. C'est à nous de faire l'effort d'apporter aux autres la touche d'originalité qui les intéressera, et on finira bien par nous tolérer.

Je me rends compte en écrivant ces lignes que j'ai vraiment beaucoup de mal à m'accepter comme je suis, à m'accepter différente, et m'accorder le droit de vivre parmi les autres telle que je suis.
A tel point que je ne sais plus vraiment qui je suis.
Je ne sais pas vraiment non plus qui je suis, mais cela ne me pose pas tellement de problème. Au contraire, j'ai toujours cherché à me détacher de ce que j'avais tendance à être. Se poser la question du droit d'exister tel qu'on est ne veut-il pas dire qu'on ne s'attache pas à ce qu'il faudrait ? La vie est injuste, mais on est libre de choisir, non ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15331
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ferrari et deudeuche

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum