Comment gérez-vous la solitude ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Jeu 1 Nov 2012 - 23:42

Bonjour

Nouvellement arrivé sur le forum, je vous remercie beaucoup de l'accueil que vous m'avez fait !

J'ai ouvert ce sujet dans la section "vie de couple", je ne savais pas vraiment où la mettre.

Bah voilà la question est simple : comment gérez-vous la solitude ?

Je suis encore et toujours célibataire et cela me pèse de plus en plus. J'ai vraiment besoin d'être aimé et surtout d'aimer, mais de rien pouvoir laisser sortir, ça me brûle. Comme une douleur constante à l'estomac et au cœur. Vraiment, j'ai des douleurs physiques. A tel point que j'ai peur que lorsque la bonne personne arrivera je ne sois déjà plus qu'une coque vide, consumé de l'intérieur.
La solitude devient dure à vivre. Oui je sors, je vais en cours, je travaille même, j'ai des connaissances (je viens juste d'arriver sur Perpignan pour mon master), mais voilà quand je rentre chez moi... bah je suis seul. Je mange tout seul, travaille tout seul, dors tout seul, regarde la télé seul, et commence à parler tout seul.
Et même si j'ai des gens autour de moi, je me sens seul parce que j'ai personne avec qui vraiment parler de ma journée, de mes soucis, voir même (je sais que c'est mal) personne qui me soutient, alors que j'ai tort.... Y a des jours ou j'ai envie de faire comme Perceval dans la série Kaamelot. Payer une fille de joie juste pour lui parler, de tout de rien, être écouté dans tout ce que l'on a à dire. Avoir une oreille attentive.

Mais c'est pas la solution, il faut pas que je désespère (garder espoir) et ce n'est qu'une baisse de morale, comme beaucoup d'autres. Faut que je prenne sur moi, et apprenne à combattre ces sentiments.

Voilà, aujourd'hui ou dans le passé, comment gérez-vous ou gériez-vous vos grands moments de solitude ? Ces moments où l'on a envie d'acheter une poupée gonflable pour l'installer sur la chaise en face de soi pour manger, ou lorsqu'on passe 2 heures avec le portable dans le lit, pour que la place d'à côté soit bien chaude ?  

Enfin...


bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Blini le Ven 2 Nov 2012 - 0:04

Avant de payer une fille de joie, tu peux parler ici! =)

Pourquoi ne pas essayer dans t'investir dans une assoc, ou faire quelque chose qui t'oblige à sortir, voir du monde, transformer tes horizons?

Je connais ce genre de solitude psychique, et pas seulement en terme de relation sentimentale. Et la seule façon de changer les choses, c'est d'agir... C'est d'arrêter de fixer son mur en ce demandant "pourquoi?" (ce que je fais souvent ahah...) et de se lever, de bouger, même faire quelque chose de mécanique... n'importe quoi, mais il faut faire l'effort de stopper le flux de pensée. Car même si c'est important de théoriser, la pensée entraine la pensée, à l'infini. Et finit par te ronger...

Courage! "le secret de l'action, c'est de s'y mettre"
Blini
Blini

Messages : 38
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par nounoursblanc le Ven 2 Nov 2012 - 1:21

La musique est un bon remède. Pratiquer un instrument vide la tête...il n'y a plus que la musique ou la technique qui compte. c'est une sorte d'exutoire aussi. Et puis tu tisse une relation particulière avec ton instrument qui te rend plus serein..
Bon cela étant dit, ça ne résout pas la question du manque de chaleur humaine. Si te faire des amis, sans nécessairement vouloir trouver l'âme soeur ou un ou une compagne/on et bien je dirais que le site Couchsurfing est pas mal. C'est pour voyager mais aussi pour rencontrer des gens qui habitent près de chez toi. Ce n'est pas un site de rencontre. C'est un site où tu peux trouver des gens qui ont voyagé, des étrangers qui sont en France et qui veulent rencontrer des locaux etc.. c'est une idée..
Bon courage et ne désespère pas! c'est toujours difficile d'arriver dans une nouvelle ville et de ne connaître personne.

nounoursblanc

Messages : 2
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 1:25

Merci de ces petits conseil

C'est sur que la fille de joie était une image Smile

Le truc d'être tres actifs, je le "fait" plus au moins en ce moment. Le truc c'est que a force de faire beaucoup de truc, d'être sans cesse occupé on fini par être tres fatigué et stressé. Je fait de la plongée, 2 soir (mercredis et jeudi) par semaine + le dimanche toute la journée. Lundi bad, vendredis association d'anglais, samedi boulot+ sortie ciné. Y a que la mardi ou je quitte "seulement" mes cours à 19h... Et encore j'en profite pour faire mes course et mes lessives.


Sans faire dans le mélodrame j'ai fait une gros coup de fatigue la semaine dernier. Donc j'ai réduit, et là cette semaine le coup de blues est revenut. De plus avec les études j'aurais vraiment pas put tenir ce rythme encore longtemps, les partiels sont dans 7 semaines, il faut déjà s'y mettre. Donc de longue séances de boulot seul sur son bureau sont à prévoir. En soin j'ai rien contre, mais sa vas des moments ou j’étaie actif en groupe en moins...

Le truc c'est pas que je suis seul: je pense avoir une vie bien remplis, mais j'arrive pas à gérer les moments "légitime" de solitudes.

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Ven 2 Nov 2012 - 11:44

Bonjour Blueword.

Prends les choses telles qu'elles sont et ose.


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 13:04, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 12:38

Merci bien pour ces conseils !

Je vais essayer de les mettre en place. Tu la bien dit, il faut pas que je perde espoir. Mais à force d'espérer on fini par se lasser. Rester ouvert sur toute cette période risque de ne pas être une mince à faire.

Bon aller, je vais aller prendre des claques, de toute façons elle me feront moin mal que ma situation actuelle.

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Ven 2 Nov 2012 - 12:49

Fais attention à "l'hyperactivité".


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 13:05, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 12:57

Foreigner a écrit:
Chaque fois que nous faisons quelque chose, comme aller à la plongée par exemple, consciemment ou inconsciemment nous en attendons un retour positif.
Laisses toi aussi surprendre. Faire des choses gratuitement (mais sans se forcer non plus) est parfois générateur de bonnes opportunités.

C'est bien vrais, c'est vrais que ce que j’attends en allant à la plongée c'est assez complexe. Surtout faire une séance de sport (nager sans palme, j'ai l'impression de pas avancer Exclamation), me sentir bien pendant 2 minute d'apnée, rencontré des gens avec qui j'ai une passion commune.
Et oui inconsciemment, rencontre une fille avec qui j'ai une passion commune !

Tant à faire des choses, gratuitement...
Bah là je pense que j'ai le conseil du jour ^^ Merci Very Happy

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Ven 2 Nov 2012 - 13:04

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 13:06, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 13:06

Au fait, je réagit sur ta photo de profil.
Avec le 5 novembre qui approche j'aimerais bien revoir... V pour vendetta.
Et oui, moi je me souvient du 5 novembre, et à l'oublier jamais je ne puits Smile

En quelque mots j'ai oublier le dvd chez moi (si si), un ami m'en a prêter un.
Et j'ai pas les même voit (le film est en français)

Vus que je suis nouveau, le lien marche pas
En dvd j'ai des voir plus grave pour V et il vouvoie Evey. Exemple sous you tube, "V pour Vendetta : le discours"
Et j'ai récupéré une autre version, ou il a une voit plus aiguë. "V pour Vendatta - Rencontre entre Evey et V", tjs sur youtube

Doit avoir une histoire de version, française et canadienne tu serais me dire qui est qui ? Merci

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 13:15

Je triche déjà ^^

Je porte des chemises; je beau comme un Apollon Very Happy

je rigole,... Je suis beau comme deux Apollon Exclamation

Nan j'ai découvert que la photo, et tout particulièrement la photo sous marine attire ces demoiselles Laughing

Cela doit dégager une certaine fibre artistique, sensible, et rien de mieux pour récupérer une adresse mail que " je t’enverrais les photos que j'ai fait de toute sous l'eau ^^" Échange de photo, elle les aime, on discute, je commence à l'apprécier, on vas prendre un verre.
C'est quoi l'étape après ?? Ah oui, elle me présente son mec Very Happy

Je prend rarement le tel en 1er, déjà c'est cliché et le mail permet une approche détourner qui me caractérise mieux. Et, étant moins personnel et souvent non vecteur de "harcèlement" on l'obtient plus facilement.

La piscine accepte déjà les baleines et les thons, un otarie ne doit pausé problème Very Happy

Mais je retient le truc du bébé. Tu serais ou je pourrais en acheté un ? En grande surface, au rayon surgelé sa doit se trouvé non ? Mouahahahh

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Ven 2 Nov 2012 - 13:16

- HORS SUJET -

Je confirme pour les deux versions dont l'une est déplorable (je dirais la française).
Perso j'ai trouvée la bonne (705Mo) sur ... Ha ben je peut pas l'dire : c'est sur ListeRouge (in english in ze texte ...) ;o)

Et dire que tout est dans ce seul film !
La situation, ses causes et le remède. Il suffit juste de savoir regarder et penser. Comme toujours ...


PS : le 6 novembre me préoccupe plus.

Spoiler:
bleuword a écrit:
La piscine accepte déjà les baleines et les thons, un otarie ne doit pausé problème Very Happy

Mais je retient le truc du bébé. Tu serais ou je pourrais en acheté un ? En grande surface, au rayon surgelé sa doit se trouvé non ? Mouahahahh
MDR !
Trash mais excellent. J'aime ...


Dernière édition par Foreigner le Ven 2 Nov 2012 - 15:32, édité 1 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Ven 2 Nov 2012 - 13:21

ok merci ^^

Je vais chercher

Tu as raison sur ce film c'est un des préférer. Entre SW, LOTR, the island et lesbian vampire killer Smile

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Le Breton Furieux le Mar 6 Nov 2012 - 20:46

La solitude comme source du moi.
Je suis en train de vivre cette solitude dont tu parles.
Seul avec mes deux enfants, dont un handicapé, face à toi et tes décisions, seul quoi.
Je la vois comme une façon de me ressourcer.
Alors oui les autres me manquent, elle me manque, mais pour que ce moi, si précieux, puisse s'occuper de lui, il lui faut être seul, face à lui.
La solitude est destructrice si elle est imposée, si tu la subis.
Solitaire, seul au milieu des autres, cette solitude là est celle qui fait mal, celle qui détruit.
Se ressourcer dans la solitude, retrouver de l’énergie pour aller vers les autres, être seul parce que ça donne envie de l'autre mais aussi parce que ça permet de ne pas être qu'à travers l'autre. La solitude et la compagnie comme un yin et un yang.
Ces moments de solitudes assumées, volontaires ou pas, mais qui viennent ponctuer nos relations aux autres, nous donne de quoi nous isoler un instant pour un petit dialogue interne.
La solitude qui détruit rend dépendant, à la recherche de celui ou celle qui viendra nous libérer de cette prison, parasitant les premiers contacts.
La solitude comme outil d'introspection, qui rend plus serein dans sa demande à l'autre, rassure au contraire et par là, peut attirer.

Le Breton Furieux

Messages : 266
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 56
Localisation : J'sais pas trop, elle est bien là la question

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par sly25 le Mar 6 Nov 2012 - 21:07

solitude!
amie ou ennemie?
amie pour se connaitre
ennemie pour se détester!
car rien de vaut la solitude pour perdre le peu de confiance que l'on a en soi.
solitude choisie ça va. solitude non choisie ne fait que poser la question de ce qui cloche chez soi.
la solitude nous permet de prendre conscience de nos limite. sauf que chez nous, nos limites deviennent des défauts trop lourds à porter.
alors solitude oui mais pas si on manque d'estime de soi car dans ce cas tout se dégrade dans une spirale que l'on ne maitrise pas.

sly25

Messages : 233
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 46
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Invité le Mar 6 Nov 2012 - 21:23

.


Dernière édition par bibablovesM-J-M-God le Mer 12 Déc 2012 - 2:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Mer 7 Nov 2012 - 12:27

Merci pour vos messages Very Happy

sly25 a écrit:solitude!
solitude choisie ça va. solitude non choisie ne fait que poser la question de ce qui cloche chez soi.
la solitude nous permet de prendre conscience de nos limite. sauf que chez nous, nos limites deviennent des défauts trop lourds à porter.
alors solitude oui mais pas si on manque d'estime de soi car dans ce cas tout se dégrade dans une spirale que l'on ne maitrise pas.

Je revient un peut sur ce que tu dit, en apportant de l'eau à ton moulin. Peut on vraiment ne pas choisir d'être seul ?
Pour non et c'est cela qui est horrible et qui fait souffrir. Sa confirme ce que tu dit après, pour moi je suis seul responsable, c'est 100% de ma fautes, c'est parce quelque chose dans mon comportement fait que je n'arrive pas passé le capte de l'amitier, j'arrive pas à "séduire". Et j'en soufre, beaucoup et je me sait (ou sens) responsable de cette situation. Quelque part en moi, je me dit "c'est ta faute, tu la bien mérité". Si certaine personnes dans mon entourage sans non stop en couple, en tjs trouvé ce qu'elles voulaient (aventure d'un soir ou relation sérieuse) presque immédiatement, c'est qu'il y a une raison. La chance, le destin pour certain ou peut être autre chose. Pour moi c'est le comportement, la capacité à séduire, l'entrainement etc... C'est pas le destin : c'est un sport, la guerre dans lequel les meilleurs en sorte en couple et les perdants reste seul.

Aller dans un bar étudiant le vendredis voir et vous verrez.

Pour reprendre les cruelle paroles, mais surement (afin je l'espérs pas) juste qu'une fille ma dite un jour "tu est beau, gentil, drôle, attentionné et plein d'amour mais désoler il y a quelque chose en toi qui fait que je peut pas être avec toi. Peut pas, et non veut pas, quoi que je fasse je peut pas m'imaginer en couple avec toi"

De plus, une amie qui étudie la médecine à qui je me suis confié, ma donner un article scientifique sur les relations amoureuse. En gros sa dit que quant on est amoureux on sécrète une drogue, l’endorphine, que sa aide à mieux réussir dans la vie, être heureux etc... Que plus on as eu, plus on revue d'ou le cercle des coups de foudre, amour, coup d'un soir etc... Et que la quantité produite tout on long de la vie dépent bcp des 1er années amoureuse.

Moi j'ai pris cela comme : tu était seul au lycée, donc tes seul aujourd'hui. Si tu est seul aujourd’hui"hui tu seras surement seul demain et même si tu l'est plus vus que ton cerveau "fonctionne mal" tu seras moins heureux que les "gens normaux" qui commence leur vie sentimentale à 16,17 ans. "Gens normaux", "cerveau qui fonctionne mal", j'ai l'impression de revenir 10 ans en arrière à l"époque de la cour de recrue et des lancé de cailloux sur la "tête d'ampoule qui à sauté une classe"

Sa ma frappé avec la force d'un 15 tonnes lancé à 130 km/h. Heureusement que j’étaie au téléphone, sinon j'aurais pleuré devant elle.
J'ai vraiment l'impression d'être un serpent qui se mort la queue, d'avoir aucune chance de m'en sortir.... Un cercle vicieux

Et pourtant j'ai envie de mettre des baffes, me dire "aller faut ce battre", fait quelque chose, mort, attaque, souris, dance. J'ai envie d'y croire. Vraiment. Me dire que j'ai encore une chance.
Je sait que tout cela, tout ce que je dit, c'est surement faut, juste déformé par un manque de confiance en soin et de pensé négative. Et que si je stop ce flux tout iras bien, mais j'avoue avoir du mal.
Je pense ou j'imagine que c'est justement le fait d'être en couple, de pouvoir partager, et surtout d'être enfin apprécié qui fait que j'arriverais à briser ces derniers défense pour enfin "être bien". Mais je commence à me rendre compte que c'est peut être l'inverse. Faut peut être que je soit bien pour être en couple.



bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Mer 7 Nov 2012 - 12:39

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 13:07, édité 5 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par sly25 le Mer 7 Nov 2012 - 12:48

bleuword a écrit:
Je pense ou j'imagine que c'est justement le fait d'être en couple, de pouvoir partager, et surtout d'être enfin apprécié qui fait que j'arriverais à briser ces derniers défense pour enfin "être bien". Mais je commence à me rendre compte que c'est peut être l'inverse. Faut peut être que je soit bien pour être en couple.

la est toute la question.
rien n'est aussi simple et si compliqué à la fois.
il est surement mieux d'être bien avant pour être en couple pour être sur d'être avec la bonne personne et non avec une béquille ou que tu serves de béquille. donc avoir une relation saine semble être possible que si on est bien.
mais en même temps, on espère que justement une personne puisse nous faire devenir bien d'un coup comme par magie. c'est ce que j'appelle le syndrome du crapaud-prince charmant.

sinon, non on ne choisit pas d'être seul, malheureusement, sinon il serait plus facile de sortir de cette solitude qui nous a choisit.

sly25

Messages : 233
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 46
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Mer 7 Nov 2012 - 13:10

Excuse moi mais il se peut que je n'était dans un état d'esprit objective quant j'ai écris mon dernier post

Et encore merci à vous tous de prendre le temps de me lire

je vais reconclure de la même facon que j'ai conclus le MP de l'un d'entre vous :

Oui j'en soufre, oui je le vit mal. Oui j'en ai marre d'être seul, dans ma vie affective l’entent.
Mais je sait que c'est mental, je me prents tros la tête, que je pense tros. Je pense que le travail n'est pas à faire sur ma façon de vivre, mais plus sur moi, comment de voit et perçois les choses.
Pour le moment je me sens entre deux chaises.
D'un coté un constat : 20 ans sans jamais avoir eu une relation sérieuse (les tres rare truc d'une semaine le temps d'une colo ou de se rendre compte que madame de veut pas sortir de chez elle sa compte pas) Jamais dit "je t'aime". Et certaine preuve, des chose que l'on ma dit ou fait => va voir mon ancien post.

Mais de l'autre en grosse envie de mordre la vie à pleine dent, je sait que je suis pas moche, que je peut faire rire, et que dans de rare cas je peut séduire. Mais à mes yeux c'est tros rare, et sa fini tjs en pas de bol : elle en couple, dans un autre paye (j'ai fait un séjour Erasmus et j'ai fréquenter sur la toute fin une Norviegenne vraiment, vraiment top)
Et au milieux cette "douance" qui je me rend si sensible, si clairvoyant et si impitoyable avec moi même.

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Le Breton Furieux le Mer 7 Nov 2012 - 20:36

sly25 a écrit:la solitude nous permet de prendre conscience de nos limite. sauf que chez nous, nos limites deviennent des défauts trop lourds à porter.
Explique-moi ça. En quoi le fait que "nos" limites soient extrêmes, super intensément ressenties se soit un défaut?
Je dirais même que comme nous sommes capable de réflexions assez profondes, la possibilité de trouver des solutions est plus grande, boulet plus gros mais force plus importante.

Si le vide intérieur est angoissant, la solitude est mal vécue, ça devient une torture.
Mais si on prend la solitude comme est un remède pour remplir ce vide de soi, prendre soin de soi, alors c'est gratifiant.

Comme tous les événements de la vie, la solitude peut être positivement vécue, être seul c'est être libre...

Le Breton Furieux

Messages : 266
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 56
Localisation : J'sais pas trop, elle est bien là la question

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par sly25 le Mer 7 Nov 2012 - 20:54

un défaut parce que nos imperfections ne font pas bon ménage avec notre besoin de perfection qui nous fait croire que nos incapacités sont des défauts

sly25

Messages : 233
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 46
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 21:54

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 22:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Mer 7 Nov 2012 - 23:15

Pour le colocataire, c'est déjà fait on est trois au total le soir.

Ce ne sont pas des zébres, mais je doit dire que je suis un peut, comment dire
J'aimerais plus d'échange. On se croise dans le salon ou dans la cuisine que je ne fréquente que pour manger. Et généralement on échange juste les banalités, mais au moins sa fait une présence.
Ce week end j'était seul et j'avoue que sa fait drôle, et ce sentiments de vide et devenus d'un coup beaucoup plus fort.
Quant au rencontre zébres, j'ai posté deux fois, et aucun réponses. Surtout que j'avais bonne espoir, l'un deux et une étudiante de mon age ^^ Mais elle n'a poster que une fois sur le forum.

Je prends les mots de Factotum qui a dit que la solitude peut être vu positivement.
Oui, bien sur mais je dirais que cela dépend bcp de l'état esprit du moment.
Alterné entre le phase couple/seul (soit par un ballet de partenaires, soit par une situation ou l'on ne vit pas avec son partenaires) peut être bien, dans la mesure ou cela nous laisse du temps pour nous.

Mais quant elle est imposé, sa peut devenir un vrai supplice et un cercle vicieux ou l'on pert notre estime.

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Jeu 8 Nov 2012 - 13:53

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 13:08, édité 3 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par bleuword le Jeu 8 Nov 2012 - 17:42

Bien résumé.

Je pense que l'on commence à avoir fait le tour de la question. Afin disons que je sait plus tros quoi dire ^^
En tout cas merci à vous tous ^^


Foreigner a écrit:
bleuword a écrit:Mais quant [la solitude] est imposé, sa peut devenir un vrai supplice et un cercle vicieux ou l'on pert notre estime.
Ses défaut ... Est-ce qu'ils ne font que m'agacer ou est-ce que je les aime aussi ? Wink

Si tu parle des miens, la question est bonne Very Happy
Si tu parle "des défauts de l'autre", je peut raconte l'histoire de ma grand mère. Mon grand ronfle beaucoup, et pendants presque toute leur vie de couple (et encore aujourd'hui ^^) elle c'est plein de ces nuisances sonore. Mais mon grand père fut hospitalisé, la pauvre n’arrive plus à dormir dans tout ce silence Smile
Je pense que quant déjà on peut s'habituer à tout ces petits défauts de l'autre. Et quant on trouve la bonne personne, beaucoup de défauts peuvent être vus comme des qualites, voir même de pas être perçus en temps que tel.
J'ai une amie qui chante (tres bien, c'est d’ailleurs presque son métier) tout le temps. Je ne m'en suis pas aperçus avant lors d'un repas un personne de la connaissant pas m'attrape et me dit "MAIS DIT LUI DE SE TAIRE, J'EN PEUT PLUS" Là j'ai réaliser que oui, sa peut vraiment être gênant, elle comble chaque moment de silence.

bleuword

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 27
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Invité le Dim 11 Nov 2012 - 18:34

tu as quoi? 20 ans? 21 ans?
OK je vous sens deja me sauter dessus pour me dire que l age a rien a voir..Je sais pas.
penser a rester toute sa vie seul a 20 ans c est peut etre pas pareil qu au double...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Foreigner le Dim 11 Nov 2012 - 19:47

Fée de Boreve a écrit:penser a rester toute sa vie seul a 20 ans c est peut etre pas pareil qu au double...
A 20 ans, ce n'est rien. A 60, c'est trois fois rien ...
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Invité le Mer 14 Nov 2012 - 21:25

Foreigner a écrit:
bleuword a écrit:Mais quant [la solitude] est imposé, sa peut devenir un vrai supplice et un cercle vicieux ou l'on pert notre estime.
Oui et oui mais le pire n'est pas là.
Cela fini par perturber voir pervertir notre quête de l'autre . (Ceci est valable autant en amitié qu'en amour.)

oui,absolument.
en fait...: il faut pas chercher;.la quête est dès le départ le symptome d'un manque,d'un besoin.
l'amour ne doit venir d'un manque,d'une nécessité.
IL se crée... à notre insu,parfois en douce, derrière notre dos.Au début en tout cas.


Si parfait soit-il, l'écrin n'est pas le bijou.
c'est une très belle image.

Les défauts de l'autre ... Est-ce qu'ils ne font que m'agacer ou est-ce que je les aime aussi ? Wink
[Édité]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par fenotte le Sam 17 Nov 2012 - 16:54

Je plussoie, il ne faut pas chercher l'amour, il faut savoir le reconnaitre quand il est là Smile
Si tu cherches à combler un vide dans l'amour, par exemple l'estime de toi, l'autre le sentira et te fuira. A mon avis il vaudrait mieux chercher à faire ce que tu aimes, voir, regarder, découvrir la vie autour de toi te découvrir, faire ce que tu aimes et profiter de cette période. Quand tu es en couple c'est bien, mais tu ne vis plus les choses de la même manière.
Dans mon expérience, rien ne vaut le bénévolat dans une association, un club. Pour l'estime de soi, pour redécouvrir d'autres humains intéressants.

Quelque chose d'autre m'interpelle dans ton expérience, tu dis que tu es en colocation avec des personnes avec qui tu n'as pas d'affinité. Tu ne peux donc recevoir personne chez toi, tu es seul sans l'être. Pour moi c'est une situation difficile, je ne me suis jamais sentie aussi seule que vivant avec un homme qui ne m'aimait plus vraiment, nous vivions à côté, je n'étais pas chez moi, et les autres n'imaginaient pas ma solitude.

Est-ce que ta famille est loin ? Est-ce que tu as des amis d'enfance auprès desquels tu pourraient te ressourcer le week-end.
fenotte
fenotte

Messages : 126
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Mili le Dim 18 Nov 2012 - 3:23

Bleuword je réagis à ça
Pour reprendre les cruelle paroles, mais surement (afin je l'espérs pas) juste qu'une fille ma dite un jour "tu est beau, gentil, drôle, attentionné et plein d'amour mais désoler il y a quelque chose en toi qui fait que je peut pas être avec toi. Peut pas, et non veut pas, quoi que je fasse je peut pas m'imaginer en couple avec toi"

C'est un classique (tu le sais sans doute) qu'on retrouve dans les manuels de séductions, d'après ces manuels la fille t'a mis en "Friendzone", c'est à dire qu'elle te considère comme un "ami", mais pas comme un potentiel amant. Ce qui veut dire qu'effectivement si tu veux séduire ce genre de filles (elles constituent la majorité), il ne faut pas chercher à se comporter avec elle comme un ami, mais il faut y aller "franco". Si tu veux espérer avoir une relation sentimentale "normale" et courante c'est effectivement une règle d'or aujourd'hui ; ne pas chercher à être un ami avec la fille/femme que tu aimes. C'est une règle que j'ai adopté dans le passé et qui m'a effectivement permis d'avoir des relations "normales" et insignifiantes pour moi. Mais voila, je ne recherche pas une relation "normale" et "standard"!, je suis un idéaliste, et je suis obligé de considérer la femme que j'aime comme une amie tout d'abord, et puis forcément comme ma meilleure amie. Comme tout le monde je pense en fait finalement, mais pour les zèbres c'est encore plus prononcé. Ce qui fait qu'aujourd'hui je me met automatiquement et volontairement, en "friendzone", à contre-courant de tout les conseils de séductions en ligne pour homme! parce que je suis un kamikaze, je renverse les règles du jeu, et que je recherche justement une relation à contre-courant! Ce qui ne veut pas dire que je suis trop gentil ou faible de caractère, mais voila je dois d'abord être ami avec une fille pour devenir ensuite son petit ami et son amant, c'est dans mon ADN. C'est plus long, plus dur, mais en général la femme qui accepte d'être séduite de cette façon en vaut la peine (souvent une zèbre), et ça débouche sur une relation pleine de complicité, pleine de passion, sincère et authentique. Ce qui a été mon cas, et c'était une zèbre. (même si ça c'est quand même terminé pour d'autres raisons au bout d'un certains temps, à cause de mon sale caractère!). Mais bon effectivement, je ne vais pas le cacher, ce type de femme est très très très très rare. Mais en tant que zèbre en soif d'absolu c'est effectivement ce genre de relation que l'on recherche, parce que l'on est naif, et extralucide en même temps. Ce qui fait notre faiblesse, et la raison pour laquelle on souffre autant (pour la plupart d'entre-nous.) On refuse de succomber au cynisme ambiant et à la mode. Malheureusement aujourd'hui c'est souvent le choix qui s'offre à nous ;le cynisme dans nos relations, ou la solitude.

Mili

Messages : 17
Date d'inscription : 17/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Wise le Dim 18 Nov 2012 - 15:38


à la dernière rencontre ZC que j'ai organisé, on était 26.
petite victoire.


Dernière édition par Wise le Dim 18 Mai 2014 - 23:03, édité 1 fois
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par agone le Lun 19 Nov 2012 - 19:31

Comment je gère la solitude?... c'est très simple je la gère pas je la subs 80% du temps.

agone

Messages : 145
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 34
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par fenotte le Lun 19 Nov 2012 - 21:36

Mili a écrit:On refuse de succomber au cynisme ambiant et à la mode.
Bravo Mili pour ta sincérité... euh bon je suis en couple mais j'ai trouvé ta tirade assez convaincante.

J'ai un peu réfléchi pour savoir pourquoi dans mes premières relations je cherchais un autre homme que celui que j'ai fini par trouver et qui est tel que tu le décris (gentil, sincère, qui ne se prend pas au sérieux, etc.). Dans mes premières rencontres je crois que je cherchais un peu "zorro", quelqu'un d'un peu exceptionnel et surtout qui me protège (de quoi ?). Quitte à accepter le cynisme.
Depuis j'ai eu une grosse désillusion, un divorce, et j'ai fini par comprendre ce que tu expliques, et avoir envie d'une relation plus sereine et moins en dents de scie... et peut-être qu'ayant un travail établi, j'avais moins besoin de chercher une aile protectrice ?
fenotte
fenotte

Messages : 126
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par BBTani le Dim 30 Mar 2014 - 22:44

Salut à toi

Ton sujet me parle énormément, je suis une zèbre et j'ai pas mal vécu la solitude dans ma vie, ca a commencé à l'enfance, ayant grandi comme une enfant unique (j'ai une sœur mais nous n'avons pas vécu ensemble), déjà à ce moment là, quand on est un enfant normal on a besoin d'échanges et d'interactions, alors la quand on est un zèbre !!!

Pour info je suis une zèbre d'Algérie, j'ai vécu toute mon enfance durant la période du terrorisme, pendant ce temps on ne sortais pas de nos maisons, il n y avait aucun loisir RIEN, pas d'interactions sociales; à 4ans déjà j'étais passionnée de piano et j'ai appris le français toute seule, à le lire et à l'écrire.

J'ai du me faire une raison et accepter d'être seule pour tout, d'autant plus que mon esprit subit une activité intense en continu, je ressentais tout le temps le besoin de m'extérioriser et de donner vie à ce que je ressentais notamment par l'échange, c'était vraiment affreux, il m'arrivais même de parler toute seule ...

Une fois que j'ai eu mon bac j'ai réussi a m'inscrire à la Sorbonne à Paris, et là, ca été une putin de révélation, je suis me suis faite plein d'amis qui étaient sur la même longueur d'ondes que moi !! J'ai séduit le major de promo qui est un zèbre lui aussi, nous avons vécu une intense passion intellectuelle mais plus encore ...

Mais surtout, ce que j'ai réalisé, et ce que je veux te conseiller, c'est bien de PRENDRE LA VIE AU 10EME DEGRES, je m'explique : axes toi sur l'humour et le rire, c'est un facteur d'intégration très puissant et qui fonctionne à tous les coups, mais vraiment prends la vie coté rire et que du positif, tu es seul maître de tes pensées, toi seul le décide, ce n'est ni dieu ni personne, je te dis ça car moi dans a religion on m'as fait croire que c'était dieu qui décidait de tout, ce qui est bien évidemment un mythe ...

Alors je compte sur toi pour aller de l'avant et de profiter de chaque occasion pour connaître des gens, je te propose déjà qu'on soient amis si tu le veux bien !!!

Gros bisous
BBTani
BBTani

Messages : 14
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 31
Localisation : Alger, Algérie

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Kodiak le Lun 31 Mar 2014 - 18:29

BBTani a écrit:Salut à toi

Ton sujet me parle énormément, je suis une zèbre et j'ai pas mal vécu la solitude dans ma vie, ca a commencé à l'enfance, ayant grandi comme une enfant unique (j'ai une sœur mais nous n'avons pas vécu ensemble), déjà à ce moment là, quand on est un enfant normal on a besoin d'échanges et d'interactions, alors la quand on est un zèbre !!!

Pour info je suis une zèbre d'Algérie, j'ai vécu toute mon enfance durant la période du terrorisme, pendant ce temps on ne sortais pas de nos maisons, il n y avait aucun loisir RIEN, pas d'interactions sociales; à 4ans déjà j'étais passionnée de piano et j'ai appris le français toute seule, à le lire et à l'écrire.

J'ai du me faire une raison et accepter d'être seule pour tout, d'autant plus que mon esprit subit une activité intense en continu, je ressentais tout le temps le besoin de m'extérioriser et de donner vie à ce que je ressentais notamment par l'échange, c'était vraiment affreux, il m'arrivais même de parler toute seule ...

Une fois que j'ai eu mon bac j'ai réussi a m'inscrire à la Sorbonne à Paris, et là, ca été une putin de révélation, je suis me suis faite plein d'amis qui étaient sur la même longueur d'ondes que moi !! J'ai séduit le major de promo qui est un zèbre lui aussi, nous avons vécu une intense passion intellectuelle mais plus encore ...

Mais surtout, ce que j'ai réalisé, et ce que je veux te conseiller, c'est bien de PRENDRE LA VIE AU 10EME DEGRES, je m'explique : axes toi sur l'humour et le rire, c'est un facteur d'intégration très puissant et qui fonctionne à tous les coups, mais vraiment prends la vie coté rire et que du positif, tu es seul maître de tes pensées, toi seul le décide, ce n'est ni dieu ni personne, je te dis ça car moi dans a religion on m'as fait croire que c'était dieu qui décidait de tout, ce qui est bien évidemment un mythe ...

Alors je compte sur toi pour aller de l'avant et de profiter de chaque occasion pour connaître des gens, je te propose déjà qu'on soient amis si tu le veux bien !!!

Gros bisous

Ton intervention est très touchante et très forte, remplie de conviction et de sagesse BB Tani  Smile 

Oh oui, mille fois oui, cette solitude de quasi enfant unique (une sœur de 10 ans plus âgée que moi pour ma part, autant dire qu'un monde nous séparait lors de mon enfance), je l'ai vécue telle une morsure venimeuse du cœur et de l'âme, d'autant plus qu'elle s'est déroulée entre une mère hystérique, narcissique et dominatrice, et un père zèbre ultra-sensible adorable mais autodestructeur.

Et puis, tout comme toi, c'est en entrant à l'université que mes capacités relationnelles se sont épanouies, dans un environnement ouvert à l'échange et respectueux, une fois terminé le long, stupide et pénible pensum de l'adolescence.

Je suis ébahi devant ta capacité d'utilisation de l'humour et de la dérision (je m'astreins à les pratiquer régulièrement, avec une réussite variable!), ainsi que devant ton désir de contact avec autrui: j'ai le double de ton âge, je n'ai pas vécu le contexte cauchemardesque dans lequel s'est déroulée ton enfance, et malgré cela je suis bien plus misanthrope, et méfiant (voire même légèrement parano à l'occasion) vis à vis d'autrui.

Tout cela pour en conclure que ma solitude est bien plus un refuge protecteur qu'un isolement subi à ce stade de ma vie. Et je ne tente même pas de corriger cela, me disant (à tort ou à raison?) que le décalage cognitif (et tout ce qui en découle) existant entre la majorité des homo-sapiens et moi est un fossé impossible à combler de part et d'autre.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par _Alexis_ le Dim 18 Mai 2014 - 21:02

Foreigner a écrit:
Fée de Boreve a écrit:penser a rester toute sa vie seul a 20 ans c est peut etre pas pareil qu au double...
A 20 ans, ce n'est rien. A 60, c'est trois fois rien ...

Ca me fait penser à un sketch de Raymond Devos (probablement mon "surdoué" favori et une sorte de père spirituel, une immense perte) Very Happy :

youtube.com/watch?v=Td4pqnCCo0M

Wise a écrit:Cc

Je ne suis plus dutout seul, car j'ai enfin appris à bien communiquer.

à la dernière rencontre ZC que j'ai organisé, on était 26.

je vis désormais chez des THQI (je viens d'emménager) dans un super éco-lieu, et je suis entourré de dixaines de z.

je vous souhaite la même chose...

Hé bien ça c'est extraordinaire Very Happy .

- La solitude parfois doit être gérée, digérée, et d'autres fois il suffit de se laisser vivre dedans.
Donc il n'y a pas forcément besoin de gestion, même si dans certains cas elle peut devenir éprouvante et aussi toxique qu'une relation mal choisie.
C'est un paradoxe parmi tant d'autres, à la fois doux voire serein et effroyable pour bien des raisons.

Je doute cependant que nous soyons faits pour la connaître autrement qu'épisodiquement. Tout comme il vaut mieux savoir rompre dans les cas de "relations toxiques", il s'agit d'en faire autant avec l'absence de relations autres que superficielles. C'est d'autant plus difficile et éprouvant que ces dernières sont légion et que ce n'est un secret pour personne.

Personne, même parmi les plus lucides, sensibles et intelligents, n'est prêt à tout entendre au sujet de quelqu'un d'autre ni même au sien. C'est ainsi et ça a toutes les chances de plonger dans une "solitude à durée indéterminée" lorsqu'on se refuse à "jouer", tricher, mentir ou seulement dissimuler. Il n'y a qu'à observer les diverses techniques de manipulation qui n'existent que pour échapper à la solitude et produisent l'effet inverse à force. La méfiance engendre toujours plus de manipulation engendrant à son tour toujours plus de méfiance, et ainsi de fuite. Comme d'innombrables autres choses, ça n'a ni début ni fin et finit par devenir "normal".
La solitude est plus souhaitable que ce perpétuel "jeu de maux", mais c'est juste un moindre mal lorsque ce n'est pas un mal majeur. D'autres options peuvent enrichir la vie d'une manière tellement plus efficace, plutôt que se contenter d'éviter autant que possible de se faire appauvrir...
_Alexis_
_Alexis_

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 42
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Wise le Dim 18 Mai 2014 - 23:11

J'ai effectivement vécu un certain temps avec des amis.
mais la relation s'est effilochée avec le temps.

et je n'ai plus de nouvelles des z venus à la rencontre il y a 2 ans.

de façon récurente, j'ai perdu contact avec tous ceux que j'ai rencontré dans ma vie.

je vis désormais seul dans mon minuscule appartement.

à nouveau replongé dans la solitude extrême.
j'essaye de faire de nouvelles rencontres...

en attendant je passe mon temps à communiquer sur le forum, je n'ai trouvé que ça contre la solitude.
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par L'ange le Dim 18 Mai 2014 - 23:17

Comment gérez-vous la solitude ?

En pleurant.
L'ange
L'ange

Messages : 2709
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Invité le Dim 18 Mai 2014 - 23:27

J'aime bien marcher, regarder la nature quand j'ai le bourdon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Free le Lun 19 Mai 2014 - 1:13

Wise a écrit:
mais la relation s'est effilochée avec le temps.

les z de ta région ne font plus de réunions ?
ils n'avaient pas de bons plans à te refourguer ?

encore une fois: s'intéresser aux pratiques qui ne sont pas ton centre d'intérêt direct,
a pour effet de rentrer dans les intersections de pratiques
(plus tu rencontres de gens, plus ils ont l'opportunité de t'en présenter d'autres)
c pas obligé d'avoir de super affinités avec la plupart, mais garder en tête que la plupart des rencontres sont intéressantes, car elles permettent.. de nouvelles rencontres - pour cela il suffit: de le dire !
Dire qu'il est important pour toi de bouger et de voir d'autres têtes, de multiplier les rencontres...

(oui, c'est long, et énergivore pour les introvertis, mais ça se travaille..)
Free
Free

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par _Alexis_ le Lun 19 Mai 2014 - 1:52

Wise a écrit:J'ai effectivement vécu un certain temps avec des amis.
mais la relation s'est effilochée avec le temps.

et je n'ai plus de nouvelles des z venus à la rencontre il y a 2 ans.

de façon récurente, j'ai perdu contact avec tous ceux que j'ai rencontré dans ma vie.

je vis désormais seul dans mon minuscule appartement.

à nouveau replongé dans la solitude extrême.
j'essaye de faire de nouvelles rencontres...

en attendant je passe mon temps à communiquer sur le forum, je n'ai trouvé que ça contre la solitude.

Sincèrement désolé d'apprendre ce genre d' "évolution" :-/ . Quand on dit que "la roue tourne", on ne précise pas que c'est en rond Very Happy . Je te souhaite d'arriver à sortir au plus vite et au mieux de ce manège désenchanté.

L4nge a écrit:
Comment gérez-vous la solitude ?

En pleurant.

Je compatis tout aussi sincèrement. Après les sanglots extériorisés ou ravalés, la roue se remet à tourner... En rond. Il n'y avait vraiment que l'humain pour inventer la roue et accessoirement la faire, comme les paons Very Happy . Mieux vaut en pleurer de rire, tant que c'est possible.

Free a écrit:
Wise a écrit:
mais la relation s'est effilochée avec le temps.

les z de ta région ne font plus de réunions ?
ils n'avaient pas de bons plans à te refourguer ?

encore une fois: s'intéresser aux pratiques qui ne sont pas ton centre d'intérêt direct,
a pour effet de rentrer dans les intersections de pratiques
(plus tu rencontres de gens, plus ils ont l'opportunité de t'en présenter d'autres)
c pas obligé d'avoir de super affinités avec la plupart, mais garder en tête que la plupart des rencontres sont intéressantes, car elles permettent.. de nouvelles rencontres - pour cela il suffit: de le dire !
Dire qu'il est important pour toi de bouger et de voir d'autres têtes, de multiplier les rencontres...

(oui, c'est long, et énergivore pour les introvertis, mais ça se travaille..)

Bien vu. Même si on a toutes les chances d'être blâmé pour dépendance affective ou je ne sais quoi, ça permet à une sélection automatique par élimination de se faire (et que d'éliminations... Merci Vittel Very Happy ).
Nous sommes des mammifères et donc des êtres affectifs. Plus on refoule nos traits naturels et plus ils ressortent sous une forme ou une autre, pathologique ou non.
Les divers rejets entraînent bien des conséquences néfastes, tout comme la tolérance mal placée.

La spontanéité, quel que soit son prix (encore et toujours indu), est Vittel, euh... Vitale.
_Alexis_
_Alexis_

Messages : 54
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 42
Localisation : Bretagne et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par L'ange le Lun 19 Mai 2014 - 2:15

_Alexis_ a écrit:

L4nge a écrit:
Comment gérez-vous la solitude ?

En pleurant.

Je compatis tout aussi sincèrement. Après les sanglots extériorisés ou ravalés, la roue se remet à tourner... En rond. Il n'y avait vraiment que l'humain pour inventer la roue et accessoirement la faire, comme les paons Very Happy. Mieux vaut en pleurer de rire, tant que c'est possible.


Généralement c'est intérieurement oui. Lorsque les larmes coulent réellement, c'est que je vais vraiment très mal. C'est régulier et récurent.
Mais pour moi, la roue ne tourne jamais... Wink
Je garde espoir qu'elle tourne un jour, cependant.
Merci pour ton message. Smile
L'ange
L'ange

Messages : 2709
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par L'ange le Lun 19 Mai 2014 - 3:19

J'ai hésité pas mal, au début je me suis dit que mettre "en pleurant" suffirait, qu'il valait mieux que j'évite ce sujet, mais en fait, étant donné que c'est ce qui régit toute ma vie, je vais essayer d'en parler.

Lorsque je dis que je n'ai personne dans ma vie, aucun ami, la réponse est tout le temps la même, "Mais si, tu dois bien avoir quelqu'un, personne n'est absolument seul."
Dans un sens, ce n'est pas faux, j'ai une famille composée de deux frères, une sœur et une mère. Mais ils ne font pas parti de mon entourage. Récemment, ils sont devenus un peu plus présents, car ils ont besoin de moi, de mes conseils et de quelqu'un à qui parler. Alors, ma grande sœur et mon grand frère sont là. Enfin, je vais les voir pour être là pour eux. Personne n'est là pour moi. Vraiment.

J'ai également un colocataire. Mais c'est un projet et quelques points communs qui nous ont réunis. En dehors de ça, j'ai l'impression que nous ne sommes guère plus que des colocataires.

Ainsi, je n'ai personne, réellement.

Quand je pense à ma propre mort, soit je l'imagine telle un fantasme, soit je l'imagine de manière réaliste. Il m'arrive souvent de m'imaginer, en m'endormant ou au volant de ma voiture, ou dans mon jardin, à chaque fois que je suis seul en fait, des histoires. Des histoires où je serais le héro, entouré de nombreuses personnes que je protégerais, qui m'aimeraient vraiment, pour ce que je suis et qui, à la fin de ce fantasme, me verraient mourir. A chaque fois, je meurs de manière tragique, en sauvant quelqu'un. Car c'est pour moi la meilleure, la plus belle façon de mourir. Et à chaque fois, des personnes pleurent du plus profond d'eux même ma mort.
Je ne sais pas si c'est grâce à une grande empathie ou que je suis un peu demeuré, mais j'arrive à ressentir leurs sentiments. Je suis capable d'avoir des larmes qui coulent rien qu'en imaginant ces gens pleurer ma mort. Rien qu'en imaginant les sentiments fictifs de personnes fictives d'un histoire tout aussi fictive créée par mon propre esprit. Et à chaque fois, ils pleurent ma mort comme je pleurerais la leur. Car je suis aussi réellement capable de savoir comment je réagirais lors de la mort d'un proche. J'évite d'y penser, mais lorsque j'y pense, je sais très bien comment je réagirais, et ce serait réellement différent des films. Surement qu'une pièce entière d'une maison tomberait en ruine et mes poings avec.
Et quand j'imagine comment les gens pleureraient ma mort, ce serait dans ce style là. Une façon qui prouve toujours à quel point ces personnes m'aiment et tiennent à moi.
Puis, j'imagine ce que serait mon enterrement, de manière réaliste, ou comment ces gens pleureraient réellement.
Et je n'imagine que peu de personnes réellement pleurer. Ma famille, mon colocataire, peut-être mon ex, qui sait... Mais non, même pas. Elle serait surement choquée. C'est tout.
Mon enterrement serait relativement vide. Comme pour mon père, où il n'y avait que ses deux fils et leur sœur.
Pour le mien, il y aurait ma mère, son copain, ma sœur, son ex, mon frère, sa copine, mon petit frère, mon colocataire, peut-être son frère et sa sœur, par politesse, peut-être son meilleur ami et sa copine, par politesse... Mon ex ne fera jamais six cents kilomètres pour voir mon cercueil. Elle ne sera surement même pas au courant de ma mort.
Et si l'on enlève tous les gens qui sont là par politesse, cela donnerait ma famille et mon colocataire. C'est exactement le nombre de personnes qui font réellement partis de ma vie actuellement. Et aucun ne remplie le rôle d'un ami, d'un confident ou autre.

Alors, chaque fois que je me rends compte de ça, chaque fois que j'y pense, chaque fois que cela me vient en tête, je pleure...
Chaque fois que mon colocataire n'est pas à la maison et que je me retrouve seul également.
Je regarde souvent mon portable, pour voir les personnes à qui je pourrais parler... Mais généralement, je sais que je dérangerais et je n'envoie aucun texto. Personne n'a envie d'avoir de mes nouvelles. (Sauf une fille sur Facebook qui, dès que je lui demande "Ca va ?" elle me raconte combien son tout nouveau copain est génial. Puis elle me demande si ça va, si je commence à faire une phrase de plus de trois mots, elle me dit qu'elle a quelque chose à faire...)

Quand j'essaie de savoir depuis combien de temps je suis seul, la réponse est toujours la même. Depuis toujours. En fait, en maternelle, je n'avais pas d'ami. En primaire non plus. AU collège non plus, et au lycée non plus bien évidemment. A côté de ça, je faisais de l'équitation. J'étais sujet à toutes les admirations des moniteurs, un réel prodige sur un cheval. Ça ne m'a pas fait d'ami. J'ai fait un peu de skate, mais je butais sur les trucs que tout le monde arrivait à faire facilement et j'étais un as dans beaucoup de trucs que personnes n'arrivaient à faire, donc je skatais dans mon coin.
J'ai fait d'autres activités de manière sommaire qui ne m'ont jamais apportées quelqu'un dans ma vie. J'ai toujours été seul. Même au sein de la famille. Il y avait l'ainé, qui est parti très tôt et qui était relativement chouchouté puisqu'il était l'ainé, celui qui s'assume, le grand. Il y avait mon petit frère, le chouchou incontesté car étant le plus petit, le plus mignon, le plus tout. Il y avait ma sœur, qui était la seule fille donc forcément... Et il y avait moi, le troisième sur quatre, deuxième fils. Rien d'intéressant. A part la période où j'écrivais et où ma mère m'adulait, la période où je montais à cheval et où ma mère m'adulait, je n'ai jamais été réellement aimé dans la famille. Bien sûr, ma mère m'adulait pas, mais je lui donnais une opportunité de montrer aux gens à quel point elle était forte.

En fin de compte, que ce soit dans le contexte familiale, dans le contexte scolaire ou dans les quelques activités que j'ai fait, je n'ai jamais eu personne. J'ai vécu seul, toujours.
Peut-être est-ce pour cela que je ne fais que pleurer, que je n'ai aucune autre réaction spécifique à ma solitude. Je l'ai accepté, j'ai accepté le fait que je ne pouvais rien y faire et que chaque personne qui entre dans ma vie n'y reste pas assez longtemps pour réellement en faire parti.

Pourtant, je n'ai aucune explication rationnelle. Ou plutôt, j'en aurais plusieurs, chacune spécifique à l'une des périodes de ma vie, mais ce serait un énorme coïncidence que j'eus une vie où à chaque fois, quelque chose de différent entrerait en jeu pour me plonger dans la solitude. Qu'il n'y ai aucun fil conducteur est donc assez peu probable. Pourtant, je ne le trouve pas ce fil.
Je veux dire... Y'a des gens complètement débile mental qui disent rien d'intéressant et font n'importe quoi qui ont des amis. Il y a des gens moches qui trouvent des amis. Donc ce n'est même pas un délit de sale gueule ! En plus je pense pas être foncièrement moche. ^^
J'aurais aussi pensé que mon faux self me permettrait d'avoir des amis, mais non plus. J'étais pourtant un très bon caméléon, capable de passer d'un groupe de skateurs à un groupe de footballers à un groupe de métaleux à un groupe de fumeurs de joints à un groupe de filles dans la même journée, aucun souci.
Mais jamais personne ne s'est intéressé à moi, tout le monde s'en est toujours foutu.

Alors à la question, "Comment gérez vous la solitude ?", je peux maintenant répondre que j'alterne entre période de tentative de sociabilisation à période d'acceptation et de solitude extrême. Généralement, la première dure quelques semaines, la seconde dure des mois ou des années. Je ne compte plus les larmes qui coulent, mais je sais qu'elles augmentent, sans cesse, d'années en années. Maintenant, c'est au minimum une fois tous les deux jours que ce genre de crise arrive. Quand mon colocataire est là, je me retiens, je pleure en silence. Lorsqu'il n'est pas là, je craque, je me lâche et parfois, je tape dans les murs. Cela m'aide, je ne sais pour qu'elle raison.

Ce qui fait le plus mal c'est de se rendre compte à quel point certaines personnes qui ont énormément comptées pour nous, ne ressentent que peu de chose envers nous.
Mon ex par exemple, encore ce soir, avait besoin de moi. Son mec la trompe et elle voulait me parler. J'ai casé dans une phrase qu'elle ne m'avait jamais aimée. Ce n'était pas méchant, c'était pour mon argumentaire, pour l'aider à aller mieux. J'ai eu pour réponse qu'elle était fermée sentimentalement à cette époque. Je m'attendais à ce qu'elle me dise encore une fois que si. Mais cette fois-ci, elle a été franche. Je le savais, mais l'entendre, enfin le lire... Ça a été dur. Et même maintenant, je voulais aller la voir à Tours en Mars, mais madame était trop occupée. Alors que sur Facebook, son tout nouveau copain postait plein d'activités qu'ils faisaient chaque jour.
Alors que quelques semaines auparavant, elle allait mal à cause d'un autre homme, et qu'elle m'a clairement dit qu'elle avait besoin d'une épaule pour pleurer. Je lui ai juré de venir et j'étais même prêt à partir le lendemain, je serais capable de tout pour elle, et elle ne veut même pas me voir.
Ce n'est qu'un cas parmi tant d'autres, mais le nombre de personnes qui ont comptées pour moi est relativement grand. Ou du moins, pas si petit. Mais aucune de ces personnes n'a ressenti ne serait-ce qu'un dixième voire un centième de ce que j'ai ressenti.

Je me suis souvent posé une question. Serais-je fait de manière à ne pouvoir être aimé par personne ? Je le pense, sincèrement. Et chaque rencontre me le prouve un peu plus. Personne ne m'a jamais prouvé le contraire. On ne m'a jamais aimé, réellement jamais. Ni ami, ni fille. Seule ma famille m'aime, par défaut. Faut bien aimé son propre sang, c'est la culture qui veut ça.
Mais en dehors des gens qui m'ont vu naître, qui m'aime ? Personne.
Alors, bien que beaucoup me dirait que ce sont des conneries, je pense sincèrement que les gens n'arrivent pas à m'aimer, peu s'intéressent à moi en plus de cela.
Le problème vient de moi, j'en suis conscient, mais je ne sais pas d'où exactement. Je sais juste que lorsqu'on prétend m'apprécier, maintenant je sais. C'est faux. Et je sais que ces quelques personnes qui entrent dans ma vie par hasard, je les aiderais s'ils ont besoin, puis ils partiront. S'ils n'ont pas besoin d'aide, ils ne resteront pas longtemps non plus.

Voilà toute l'histoire de ma vie, celle d'un homme qui a toujours été seul.
L'ange
L'ange

Messages : 2709
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par Sylmarwen le Lun 19 Mai 2014 - 10:18

Michelangelo:
Je ne sais pas comment dire. Je t'ai lu, j'ai compris. Ce que tu as écrit me prend aux tripes, y'a pas d'autres mots.
Pour toi :  Long hug 

Sylmarwen

Messages : 294
Date d'inscription : 17/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par askonmadi le Lun 19 Mai 2014 - 15:09

Salut L4nge,
J'ai lu ce que tu as écris et ca m'a moi aussi prit au tripes. C'est très touchant et je me suis reconnu dans certaines parties.
Ca m'arrive aussi d'avoir ces fantasmes sur ma mort, et ou moi aussi je meurt de la plus belle manière qui soit en donnant ma vie pour en sauver une autre. Et puis de parfois penser plus rationnellement aux personnes pour qui ca ferra réellement qqc.

L4ange a écrit:le nombre de personnes qui ont comptées pour moi est relativement grand. Ou du moins, pas si petit. Mais aucune de ces personnes n'a ressenti ne serait-ce qu'un dixième voire un centième de ce que j'ai ressenti.
J'ai aussi un peu ce sentiment, je re-citerai une intéressante formule que j'avais trouvé dans un autre fil pour décrire notre hypersensibilité : les multiplicateurs émotionnels et les seuils de réaction émotionnelle plus bas.
De notre implication indéfectible et de nos sentiments démultipliés, face à leurs relations plus "normales" et parfois leur indifférence.

Pour répondre à la question, "Comment gérez vous la solitude ?" pour ma part, je dirai que quand elle est vraiment là, je la camoufle. Je me crée des projets, des trucs à faire, pour éviter de trop y penser. C'est un peu lâche au final, je m'occupe l'esprit avec mes histoires.

Je ne peux que te souhaiter du courage, ton histoire me touche.
askonmadi
askonmadi

Messages : 136
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par ISIS75 le Lun 19 Mai 2014 - 15:25

hm, j'ai adopté une chienne (qui est décédée récemment), je milite, j'ai des amis (que je vois plus ou moins souvent) et des connaissances (que je vois assez régulièrement). Je vais vers les autres, je participe aussi à des ateliers où on fait de l'art...
et il y a aussi un jeune homme que je vois régulièrement... je ne sais pas comment définir notre relation... tout ce que je sais c'est qu'il est intelligent tout en n'ayant pas les défauts que je n'appréciais pas chez certains hommes zèbres que j'attirais avant (l'hypersensibilité, la passivité-agressivité, le côté dysthymique/dépressif, les problèmes de communication, le snobisme). Il m'apaise et on s'admire mutuellement.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par L'ange le Lun 19 Mai 2014 - 15:29

@Sylmarwen : C'est moi Michelangelo ?! Razz
Merci... Long hug

@askonmadi : Oui, je pense en effet que notre hypersensibilité nous pousse à ressentir des sentiments bien plus conséquents que les autres. Et on tombe de haut quand on pense trouver quelqu'un capable de ressentir la même chose pour nous, et qui nous prouve le contraire. ^^

Pour ta façon de gérer la solitude, je dirais qu'au moins, elle est productive. Smile
Elle te permet d'avancer, de faire quelque chose.
L'ange
L'ange

Messages : 2709
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par ISIS75 le Lun 19 Mai 2014 - 15:41

@l'4nge : attention à l'hypersensibilité qui peut créer des malentendus, surtout entre 2 hypersensibles ou un hypersensible qui ne veut pas admettre qu'il l'est et une personne qui ne sait pas ce que c'est.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérez-vous la solitude ? Empty Re: Comment gérez-vous la solitude ?

Message par L'ange le Lun 19 Mai 2014 - 15:45

ISIS75 a écrit:@l'4nge : attention à l'hypersensibilité qui peut créer des malentendus, surtout entre 2 hypersensibles ou un hypersensible qui ne veut pas admettre qu'il l'est et une personne qui ne sait pas ce que c'est.

Oui, je sais. Smile
Je l'ai expérimenté de nombreuses fois, j'ai vécu beaucoup de ces malentendus, même encore très récemment. ^^
L'ange
L'ange

Messages : 2709
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum