Timbrée ou équili(zé)brée ?

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mer 4 Déc 2013 - 12:27

LE ! Amour 

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Invité le Mer 4 Déc 2013 - 19:27

Effectivement Wow! Je n'aime pas Noël mais je n'avais pas pensé au terme Gourou. Ca lui va très bien à ce Monsieur


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Invité le Lun 9 Déc 2013 - 12:53

Savoir dire les choses, leur donner une intensité, une consistance

j'admire


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mar 10 Déc 2013 - 10:59

Merci, Semama.  Very Happy 

Mardi : Aveugle, tel est mon nom

Il faisait doux se laisser bercer, ce dimanche-là, dans la voiture,
Par le souvenir des voix, les images, les pensées qui naviguaient, qui dansaient avec les émotions.
Il faisait doux, et pourtant.
Au fond, tout au fond, la lame d'un couteau luisait par instants.
Comme un reflet sur la vitre, qui nous fait fermer les yeux,
Qui nous aveugle.

Aveugle.
C'est ainsi que mes parents m'ont baptisée.
Et la première fois que j'ai croisé l'ami Oedipe, au cours d'une lecture, j'ai bien ri de mon sort.
Aucune ironie là-dedans, j'ai bien ri pour de bon.
J'aime mon prénom, j'aime ma cécité.
Elle est à double-sens :
- l'aveugle avance sans voir qu'il est sur un champ de bataille, il ignore tout des tirs qui se préparent et qui pourraient le toucher parce qu'il a perdu la vue ;
- l'aveugle a perdu la vue, il se guide avec ses sens et son coeur, il voit plus loin ; il est à l'épreuve des balles, comme un enfant : s'il ne voit pas les tirs, les tirs ne le voient pas.
En bon caméléon, je mélange les couleurs,
Je travaille à concilier les deux versants de ma cécité.

Aveugle, tel est mon nom.
Aveugle, tel est mon cadeau.
A condition que je le décide.

Ce dimanche-là, alors que la nuit avançait, mes yeux refusaient de se fermer.
La lame du couteau luisait, les tirs se préparaient sur le champ de bataille,
Et malgré cela mes yeux restaient grands ouverts.
Alors je me suis levée, je me suis dirigée vers la bibliothèque, et j'ai choisi avec mon coeur, ceci :

http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?Id=1923

Je suis parvenue au chapitre 2, et la phrase que j'étais venue chercher m'est apparue.
"Si comme moi parfois la nuit, vous craignez qu'il y ait un monstre tapi sous votre lit, soyez rassuré... Il y en a effectivement un !"
Il y en a toujours un.
Un monstre, une lame de couteau qui luit, une peur, une ombre.
Et à mesure que j'avance sur mon chemin, je m'efforce de garder les yeux ouverts pour accueillir.
Parfois, je prends encore des reflets en pleine poire.
Je clos les mirettes parce que, oh, ce monstre-là, il est bien trop effrayant !
Plus brièvement qu'avant.
J'ai aimé la spéléologie, sous la couette, comme l'enfant Aveugle que je suis.
Aujourd'hui j'y retourne, moins longuement.
Je me demande encore si je dois garder la barbe au dessus ou en dessous et,
Comme le Capitaine Haddock,
Je finis par rejeter la couverture.

C'est si bon de dormir nue,
De vivre nue,
De rire nue,
De plonger nue,
De me défaire de mes entraves.

On ne s'aime pas soi-même lorsqu'on se fait caca dessus, comme un enfant,
On ne se fait pas aimer des autres en leur chiant dans les bottes, en gardant le couteau caché dedans,
Comme un enfant qui n'a pas grandi et qui ne s'est pas pardonné de s'être fait caca dessus.

"La confiance ne se mérite pas, elle se donne", voilà une belle phrase que j'avais pêchée sur le fil d'Aethos.
Cela vaut aussi pour l'amour : il ne se mérite pas, il se donne,
A soi d'abord.
C'est la condition pour ne pas avoir à l'exiger des autres.

Aveugle, tel est mon nom.
Aveugle, tel est mon cadeau.
A condition que je le décide.

La sagesse, ce n'est pas d'ignorer qu'il y a des monstres tapis sous le lit.
C'est de le savoir et de vivre quand même,
Avec son coeur,
Avec soi et les autres.

Tous les autres.


Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Mag le Mar 10 Déc 2013 - 14:34

C'est superbe tes mots, leur rythme, le vécu que j'en ressent...

en cliquant sur ce lien tu verra un autre aveugle, il a 80 ans, et il fait danser les cerfs-volants, comme tu fais danser les mots,
pour ceux qui voient tout simplement

Quand les monstres s'envolent

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Ise le Mar 10 Déc 2013 - 14:54

"La sagesse, ce n'est pas d'ignorer qu'il y a des monstres tapis sous le lit.
C'est de le savoir et de vivre quand même,
Avec son coeur,
Avec soi et les autres.

Tous les autres."
 Very Happy 

Moi je voudrais bien que les monstres soient comme celui-ci


Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mar 10 Déc 2013 - 18:41

Ise ! Very Happy 

Pour dire autrement ma pensée, j'ai constaté qu'il y a des moustiques, qui piquent.
Je peux :
- faire comme la boulangère m'a dit et me laisser piquer parce que "c'est comme ça" et qu'il vaut mieux se laisser piquer que de les tuer (parce qu'en plus ça veut dire que j'ai le sang bon) ;
- faire comme le boucher m'a dit et les buter un par un jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus ;
- faire comme le coiffeur m'a dit et appliquer une pommade apaisante à chaque fois que je me fais piquer ;
- faire comme l'esthéticienne m'a dit et acheter une moustiquaire dans un magasin de moustiquaires ;
- faire comme l'institutrice m'a dit et engager un tueur de moustiques professionnel ;
- faire comme le garagiste m'a dit et boire une potion magique anti-moustiques garantie zéro piqures jusqu'à la fin de mes jours ;
- faire autrement, à ma façon, mais comment ?

Pour le moment, je me suis décidée à fabriquer mes outils afin d'obtenir une moustiquaire sur mesure et adaptable (avec des roulettes en cas de déplacement, même et plein d'autres options délirantes Fou).
Parce que comme je l'ai dit plus haut, dormir nue et sur mes deux oreilles, c'est une idée qui m'enchante.
Et lumière allumée si je veux, non mais ! Smile

Merci de ton mot, Mag, je vais regarder ta vidéo de ce pas. Un ange 

LE !  Amour 

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Mag le Mar 10 Déc 2013 - 19:34

je viens de la regarder encore depuis hier je ne m'en lasse pas...
surtout loupe pas la fin, jusqu'au dernier !
et pi je me suis trompée il n'est pas aveugle mais sourd...
ça le fait quand même? heing?

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par ViVie le Mar 10 Déc 2013 - 19:45

Tout-tout lu !
LE ! Amour

ViVie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 762
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 56
Localisation : Toulouse, France, Europe, Terre

http://www.zebrascrossing.net/t4546-parler-de-moi-aie-_

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mer 11 Déc 2013 - 8:34

Mag a écrit:et pi je me suis trompée il n'est pas aveugle mais sourd...
ça le fait quand même? heing?

 Pété de rire 

Oh oui, ça marche quand même !  Very Happy 

Merci pour ce cadeau Mag.
Je viens de regarder la vidéo à nouveau, c'était un beau petit-déjeuner.
J'aime l'air d'opéra aussi, il me rappelle une époque de ma vie, un femme que j'ai rencontrée...
Elle te plairait.
Elle est grande et belle, sa voix résonne fort et clair lorsqu'elle rit, c'est une mezzo-soprano au grand coeur.
Dans mon souvenir, elle est aussi liée à cet air d'Offenbach et à ce film :





On ne chasse pas la vie si facilement, il ne suffit pas de l'envoyer se coucher pour qu'elle obéisse ; c'est ce qui me vient ce matin, et je souris à cette idée.  Smile 

ViVie :  Long hug

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Mag le Mer 11 Déc 2013 - 8:53

Merci de cette richesse d'émotion que tu m'offre à traverser,
m'en vais dans ma journée mon coeur plein de vie  Amour 

Belle jour née  Pour Toi 

Pété de rire l'est vraiment débile ce smyley avec ses fleurs Pété de rire
mais bon c'est tout ce que j'ai sous la main là maintenant pour illustrer mon intention de t'offrir ces fleurs de mots sauvages)

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Invité le Mar 17 Déc 2013 - 16:33

Merci !  Bisous 
Le reconnais-tu ?:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mer 18 Déc 2013 - 11:48

Oh, mon chien !  lol! 

 Bisous 

Mercredi : Devinette

Quelle est la différence entre une fourmi et une mule ?

Réponse A:
Ce n'est pas la taille.

Réponse B:
Ni le revêtement.

Réponse C:
Ce n'est pas non plus la cigale.

Réponse D:
La persévérance est une vertu, l'entêtement : une ânerie ?

La mulânerie est-elle compatible avec la zébritude ?
Et où est donc passée la fourmi, dans ce zoo ? Perplexe 

 Au galop ! 


Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Invité le Mer 18 Déc 2013 - 12:03

C'est évident très chère.  afro 

Desnos:
Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête
Ça n'existe pas, ça n'existe pas

Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards
Ça n'existe pas, ça n'existe pas

Une fourmi parlant français
Parlant latin et javanais
Ça n'existe pas, ça n'existe pas
Et pourquoi… pourquoi pas

Texte : Robert Desnos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Ise le Mer 18 Déc 2013 - 12:44



 Un ange 

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Carla de Miltraize III le Sam 21 Déc 2013 - 7:38

D c'est toujours la réponse D


Carla de Miltraize III
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4073
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 99
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Dim 22 Déc 2013 - 16:21

Merci pour ton passage, Carla. Smile 

Samedi : Réponse D














Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mar 24 Déc 2013 - 7:11

Mardi : Je ne vous souhaite pas un joyeux Noel...

...Je souhaite que vous viviez au mieux ce que vous avez décidé de vivre, aujourd'hui et demain !

Pour ceux qui veulent garder les yeux ouverts en dépit des trêves, il y a ceci, qui est assez croustillant :



Pour ceux qui ont envie de douceur et de glaçage au sucre, je partage les sablés de Nowel :



Kiss !  Amour 


Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Ise le Mar 24 Déc 2013 - 11:36


Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Invité le Mar 24 Déc 2013 - 13:26




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Ise le Mar 31 Déc 2013 - 12:26


Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Lun 6 Jan 2014 - 8:47

Merci pour vos passages en images.  Very Happy 

Lundi : Que disent vos mains ?

Quand je ne sais plus que faire de ma tête et de tout ce qui s'y noue, je laisse faire mes mains.
Pour dire aussi, quand je suis malhabile avec les mots à cause des émotions, je laisse faire mes mains.

Ce matin, j'ai demandé à mes mains de tourner les pages d'un livre qui parle des sourds.
Extraits.

"Bafouille-t-on avec les mains ?
Ment-on avec les mains ?
Les mains sont-elles poètes ?"

"J'ai 11 ans et je suis sourd.
Papa et maman sont entendants.
J'essaye de leur apprendre les signes, je les aide mais papa a du mal.
J'essaye aussi d'apprendre la langue des signes à mes frères et soeurs.
Tous ne connaissent pas bien la langue des signes, mais plus tard ils vont réussir.
A la maison, je m'ennuie souvent, alors je joue aux petites voitures et je me construis des circuits.
Quand je serai grand, je veux être cordonnier.
Dans beaucoup de métiers, il faut communiquer avec les entendants : c'est un problème.
Si je suis cordonnier, les gens viendront me donner leurs chaussures à réparer et je verrai ce qu'il faut faire.
Ils seront contents de ne pas jeter leurs vieilles chaussures.
Cordonnier, c'est un bon métier pour les sourds.

J'aime beaucoup les histoires : les histoires de navettes spatiales et les histoires d'avions, de vieux avions avec des pilotes à lunettes, casqués, les cheveux et l'écharpe au vent.
Les histoires me font rêver.
J'aime aussi fabriquer des navettes spatiales.
Je me suis fait un mobile en plastique et j'y ai collé des images de personnages.
J'ai envie de partir en fusée mais ce n'est pas possible pour les sourds parce qu'on ne peut pas entendre ce qui se dit sur terre.
C'est dommage."

"A l'occasion d'une rencontre avec des entendants apprenant la langue des signes, j'ai pris la mesure de leur timidité.
J'ai décidé de créer un effet de synergie entre sourds et entendants, en montant un service baptisé O.S.E (Ouverture Sourds Entendants) pour que chaque communauté ose rencontrer l'autre.
Nous organisons des réunions mensuelles autour d'activités communes.
Il faudrait que les entendants saisissent la situation des sourds pour se permettre de les aider le cas échéant, et que les sourds s'ouvrent en retour à la culture des entendants.
Les boîtes de nuit ne sont pas l'apanage exclusif des entendants.
Trop de sourds hésitent à s'y rendre, oubliant qu'ils sont sensibles aux vibrations.
Ce service établira un pont entre les deux communautés, à condition d'oser.

"La langue des signes n'est pas totalement unifiée sur le territoire français, on y trouve des accents régionaux.
C'est une langue vivante qui évolue avec le temps.
Les jeunes s'inventent des codes langagiers inconnus de leurs aînés pour s'en distinguer et être incompris des adultes.
Lorsque je rencontre un signe plus esthétique que celui que j'utilise d'ordinaire, je l'utilise et j'essaie de le diffuser.
Il faut aussi enrichir le lexique de la langue des signes car il y a de nouvelles nécessités liées aux formations auxquelles les sourds ont désormais accès.
La création de néologismes prendra du temps mais se fera... un jour ou l'autre."

"Il est aussi important de se battre pour que la L.S.F soit officiellement reconnue.
Il ne s'agit pas d'un codage puéril mais d'une véritable langue.
Ce combat, comme bien d'autres, sera long mais il faut le mener."

Ils signent - Face à face sourds et écrivains - photographie (et diffusion) de Richard Bruston.

L'ouvrage est paru en 2002, je me demande où en sont toutes ces mains.

Sont-elles encore suffisamment indignées ?



Je demande à mes mains ce qu'elles pensent de tout ça, elles tapotent sur le clavier pour trouver des infos.
Je crois qu'elles ont envie d'apprendre, encore et encore.
Et de transmettre, et de toucher, et de serrer fort.

Et les vôtres, que disent-elles ?

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Free le Lun 6 Jan 2014 - 13:01

l'indignation mène à deux choses : la révolte (sous une forme ou une autre) et/ou la résignation.
et/ou car les forces qui nous portent peuvent être de complexes combinaisons des deux.

Tu pourrais toujours me répondre que la résignation n'existe pas, ce n'est qu'une absence de révolte.
La lumière n'est-elle pas moins un manque d'obscurité ? La chaleur un manque de froid.
Il n'y a pas de référentiel universel et absolu qui puisse raisonnablement être imposé à quiconque.

Sous ta vidéo du 22/12, il y a le commentaire suivant :

« Le mot Dieu n'est pour moi rien de plus que l'expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle peut selon moi changer cela » Albert Einstein, lettre à Eric Gutkind, 3 janvier 1954 (EA 59-897)

Rappel, Einstein se disait panthéiste...

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Basilice le Mar 7 Jan 2014 - 11:28

Bonjour Free  Very Happy 
Je n'ai pas compris ce que tu souhaites soulever, j'aimerais bien que tu m'expliques si tu le souhaites et quand tu fer à repasseras par ici.

Mardi : J'Y suis J'Y reste

Je le poste à nouveau, ici, en préambulle de savon : Merlin l'enchanteur en version intégrale.



Parce que mobylette tel est mon bon plaisir.  clown 

Merlin a dit : "L'intelligence vous donne la vraie puissance".
J'ai eu beau me le répéter hier, en grimpant la colline sur mon petit vélo, ça ne m'a pas empêché de frôler l'infarctus.
Pourtant, je m'étais servie de mon intelligence au préalable pour étudier le trajet et faire en sorte qu'il soit le plus facile possible.
Vu que je me remets tout juste au sport, et que je ne fume plus depuis 21 jours seulement...
Spoiler:
...Je me suis dit : "Va t'en pas charger la mule, mieux vaut un itinéraire plat qu'un encéphalogramme plat."
(Même si : http://www.jolpress.com/derriere-mort-cerebrale-cerveau-fonctionnerait-encore-activite-electrique-article-821889.html )

Bref.

On ne peut pas tout avoir, à ce qui paraît.
Et sur le chemin, y'avait un obstacle.
Une portion de route ultra-pentue.
Je l'ai sentie arriver, je l'ai attaquée en douceur.
Et puis, quelques mètres plus tard, ça a commencé.
Je me suis sentie vieille.
J'ai commencé à ralentir.
Puis j'ai zigzagué mollement.
Puis j'ai ralenti encore.
J'ai respiré mais pas trop,
Desfois que les automobilistes me verraient et qu'ils se diraient :
"Ah, celle-là est en train de galérer sa mémé, parole ; si c'est pas triste, à son âge !"
J'ai commencé à en baver sérieusement.
La courbe du zigzag s'amplifiait.
La nuit tombait.
Je n'avais même pas de casque.
Ni de gilet.
Ni de lumières.
L'issue de l'expédition s'annonçait défavorable.

La petite fille qui passait tout son temps libre dans les arbres,
Qui courait allègrement dans les collines,
Qui plongeait tête la première dans les rivières,
Qui voltigeait sur les barres asymétriques,
Qui lançait son bicloune dans les pistes de vélo-cross sans réfléchir,
Cette petite fille a eu de la peine, en me regardant pédaler dans la semoule.

Si bien que j'ai failli descendre de ma monture pour marcher à côté, tellement je me sentais pathétique.

Et puis, finalement, NON.

J'ai mieux observé la petite fille : elle n'avait pas de peine, elle me souriait sans malice.
Je l'ai écoutée, elle me racontait un souvenir.
- "Tu te rappelles la fois de la plus grande côte du monde ?"
- "Oui, c'était dans la Drôme."
- "Oui ! Et tu te rappelles qu'on a failli descendre de cheval au moins dix fois ?"
- "Oui. Ce n'était pas un cheval, c'était un vélo. Et puis la plus grande côte du monde, ça ne peut pas se trouver dans la Drôme."
- "N'empêche, il y passe le tour de France dans la Drôme. Et n'empêche, on n'a pas posé le pied par terre."
- "C'est vrai. Et cette fois-là aussi on a cru qu'on allait y passer."
- "Oui, on a même cru qu'on allait redescendre toute la pente en marche arrière, tellement qu'on faisait du sur-place."
- "Oui, c'est vrai."
- "Et finalement on était vivante et fière et on s'était sentie drôlement bien ensuite."
- "C'est vrai. Et en plus y'avait un de ces soleils... ça dorait tout partout."

La figure de la petite fille s'est illuminée.
Elle avait mis son chapeau bleu à paillettes, pour rien, juste parce qu'elle l'aimait.
Elle portait son pull en laine tout couleur et son caleçon mickey, ça jurait un peu mais elle s'en fichait.
Parce qu'elle aimait ces deux choses-là, et que ces deux choses-là iraient forcément ensemble.
Elle avait un trou immense entre les deux dents, et ça lui faisait plaisir.
Parce que, à ce qu'on lui avait dit, elle avait les dents du bonheur.

J'ai souri à mon tour.
J'ai passé ma langue contre mes dents de devant, pour sentir le petit espace qui est resté.
Puis j'ai constaté le miracle : j'avais atteint le haut de la colline, sans même m'en rendre compte.

Je vous dit pas la descente que je me suis payée, avec la chanson de Didier Wampass dans la tête et les papillons dans le ventre.

Et le sourire qui ne m'a plus quitté ensuite, malgré mon genou en moins,
Et la patate que ça m'a mis pour le reste de la soirée.
C'était tellement bien que, la petite fille et moi, on a décidé de recommencer aujourd'hui.
Et les jours d'après.

Peut-être que ça ne vous paraît pas grand-chose, mais y'a un truc qu'il faut bien avoir à l'esprit.
De huit à vingt-huit ans j'ai fait des études, j'ai rencontré des tas de gens, j'ai déménagé, j'ai bossé, appris, fait, voyagé, eu plein d'amourettes...
...Tout un tas de choses.
Mais en vrai, je n'étais pas là.
En vrai, tout ce temps-là, j'ai marché à côté de ma monture.

Hier, j'étais là.
Aujourd'hui, je suis là.
Maintenant, je suis là.

J'y suis, j'y reste, bordel.

Et je vous souhaite la même chose.









Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Ise le Ven 10 Jan 2014 - 23:56

Ca c'est parleré !

La première côte est la plus dure
Celle de la petite fille t'a aidée mardi, celle de mardi va t'aider pour la prochaine et ainsi de suite

Spoiler:
Merlin pour merci !

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timbrée ou équili(zé)brée ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum