Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Jeu 1 Nov 2012 - 1:35

Avant de commencer ce message, je m'excuse pour le titre bidon, j'ai pas trouvé mieux, et pour le nombre assez incroyable de fautes de grammaire et de conjugaison, voir d'orthographe, j'ai toujours eu des "facilités" en science mais par contre tout ça... j'ai toujours eu du mal, et je craint de ne jamais trouver le remède a ce problèmes la. Et je m'excuse pour les spoilers que j'utilise pour autre chose que des spoilers, tout simplement parce que ce post... devait être long, et que j'ai décidé de limiter sa longueur en mettant les grandes parties en spoiler, ça limite la taille pour les gens ne voulant lire que la présentation ^^


Ce message la passer, je me dois d'en rajouter un autre, oui je sais ça fais long comme introduction mais bon... "officiellement", je suis un adolte (oui adolte, 18ans, moitié ado moitié adulte, j'ai pas trouvé mieux non plus) intelligent avec des "facilités" et... un caractère très "bizarre", des problèmes "illogiques" et accessoirement une scolarité... qui s'est planté malgré une adoration totale des professeurs et des avalanches de compliments, donc pas... comme vous, mais en faite on a beau se creuser la tête, on ne trouve jamais d'origine possible a tout ça, et je pense qu'au vu des... "points communs" (de votre wiki, très très très utile d'ailleurs, bravo et merci) que j'ai, et l'étrange similitude de mon parcours et de celui de bien des gens sur ce forum dont j'ai lu les témoignages, je pense que sois je suis l'incarnation même de la coïncidence et de la malchance, sois je suis des votre, je préférerai la deuxième solution personnellement... après en avoir parler a mon ancien psy, il m'a donner le nom d'une psy connue et spécialisé dans les "surdoués", mais depuis un an j'attends de pouvoir passer le test, le prix assez... exorbitant (200€) me bloquant un peu.... Mais bon, je commence déjà a parler de moi, donc on reprend ça un peu plus bas, c'est surement mieux niveau organisation du message... même si l'organisation des messages, c'est vraiment pas mon truc...


Bref, donc je m'appel Vincent, de mon pseudo.... ben en faite, au moment où je post ce message, je sais que je le modifierai parce qu'en faite, mon pseudo ne convient pas trop dans le sens où j'ai le même partout... donc sur cette donnée la, vous avez plus d'info que moi. J'ai, comme je l'ai mis plus haut, 18ans. Pour me décrire rapidement, je dirai que j'ai un physique d'ours, c'est a dire un gros qui n'aime pas trop le rasoir, même si ces derniers temps j'essai de me raser un peu... la flemme de le faire habituellement. A pars ça je suis un geek qui adore (logique) les jeux vidéos, mais aussi la musique, et surtout rêvasser.

Fin de la présentation ! Maintenant on passe au roman de mon histoire. C'est idiot de tout vous dire comme ça, façon pavé, je dois l'avouer, et..... et.... raaaaa... ah ben voila, je l'ai trouvé, ma rime en a... j'adore les rimes mais j'ai jamais été doué pour les poèmes. Bref, je me dis qu'au final, pour comprendre pourquoi je viens ici alors que je ne suis officiellement qu'un adolte intelligent mais sans plus, il faut voir tous les éléments qui ont fais que mon raisonnement a fini en "tient mais peut être qu'en faite, je suis peut être surdoué (oui a l'époque je vous connaissais pas) !"... et puis ma venue ici c'est une sorte d'appel a l'aide donc même dans l'éventualité où personne ne lirai mon message en entier, au moins, j'aurai enfin dis quelque pars tout ce que je dis ici, et au moins ça me fera du bien lol

Avant de commencer les 2 grandes parties, a savoir tenter de décrire mon caractère de manière objective, très compliqué, et ma scolarité sans me jeter des fleurs, extrêmement compliqué, je me dois de vous expliquer un truc a propos de mon poids, en spoiler, comme ça le post gardera une longueur... lisible !

Spoiler:
J'ai une alimentation très limitée, ce qui provoque mon surpoids. En faite, depuis a peux prêt 5ans d'après ma mère, je refuse de manger autre chose que des féculents ou des bonbons. J'ai arrêté la viande, le poisson, les fruits, les légumes... Tout. Et aujourd'hui, ça n'a pas changer, mon alimentation se limite uniquement a des pattes, du riz, des frittes (je suis a moitié chti, c'est THE repas sacré), des bonbons et des chocolats... niveau fruit et légume, j'aime que les pommes et encore, c'est une par mois maximum, sinon je n'aime plus. La cause de ce problème ? Officiellement, il n'y en a pas. Officieusement, bizarrement, ça a commencer le jour où j'ai changé d'école et où je me suis senti un peu rejeté, loin des grands héros de la cour. Logiquement on en viens a se dire que le stress pourrai être la cause et que le fait d'être rond serai donc un "bouclier" contre les autres, et que donc ça ne va en rien dans le sens de la thèse qui dis que je serai un zèbre, mais j'ai fini par me dire qu'au final, ça pourrai être quand même être un peu lié, je sais pas trop comment, le stress plus important par exemple... mais je n'ai pas de réponse et ça, ça m'énerve ! Parce que le blocage est la, il est toujours la, toutes les viandes me donnent envi de vomir rien qu'a les voir, le poisson rien que l'odeur je peux pas... et les légumes me font envie cru, mais après, plus rien. Et comme pour tout, je souhaiterai avoir une réponse, je ne suis absolument pas sur de l'avoir ici... mais au moins, c'est une possibilité, et la seule chose que je perd, quoi qu'il arrive, c'est du temps, et vu tout le temps que j'ai perdu, je me fiche un peu d'en perdre un peu plus, surtout quand la possibilité positive est si belle...

Calmons nous en partant sur la partie déprimante, a savoir.... ma scolarité.

Mais vu que je suis sympa, je vous met ça en spoiler !

Spoiler:
Je suis sur que beaucoup de mes camarades ont été jaloux tout le long, sauf en maternelle où j'étais juste un élève banal. A partir de la primaire, j'ai commencé a sortir du prototype d'élève banal. Incapable de trouver de l'intérêt aux enfants de mon âge, je zonais avec les plus petit, j'étais une sorte de protecteur. J'avais l'impression que eux me comprenais, qu'ils m'aimaient bien, c'était sympa. Niveau cours, jusqu'en CE2, c'était le top. Premier de la classe en math, exemple type du bon élève, toujours la sauf quand malade, bon bosseur, j'avoue que je ne comprenais pas pourquoi les autres n'étaient pas comme moi. Et en CE2... je me suis ennuyé, donc je trouvais des jeux sympas, comme répéter ce que disais la prof. D'après ma mère, je complétais même ses phrases de temps en temps. Jusqu'au fameux jour affreux où la prof a amener ses tables de multiplications...

Et la le drame commence. La table de 2 ? Yep, facile. La table de 5 ? Pfff trop simple. Celles de 10 et de 9 ? Les doigts dans le nez. 7x7 ? Non. Impossible de m'en souvenir. Mais si Vincent, 7x7, c'est 7x5+7+7 vu que 7 c'est 5+2, et rajouter 7 a 35, ça tu sais faire. Avec du recul, je me dis que ce raisonnement était peut être un peu trop... "poussé", pour un enfant de CE2... En tout cas, la prof m'a hais et maudit ce jour la. Elle me pose ça, et je réfléchi, et la elle s'écria dans la classe quelque chose comme "Vincent, tu arrête de RÉFLÉCHIR ET TU APPREND !"... j'étais devenu le mauvais élève, moi ? Pourquoi ? J'y arrivais pas, et puis, ça ne me servais a rien de toute façon, au lieu de le sortir en 3s chrono en main, j'en mettais 30 (oui j'ai toujours été mauvais en calcul mental), mais j'y arrivais ! On m'avais engueulé... pour avoir réussi ? Cette année fut abominable.

Le CM1 fut une année géniale où j'ai découvert un principe que j'adore : le problème a la manière de ce professeur la. On nous pose une question, il faut trouver la réponse en se creusant la tête, et on gagne quelque chose. La joie de la réussite suprême au premier (j'ai écrasé tout le monde) m'a marqué, tout autant que la frustration d'être arrivé 3ème au second.... Après avoir été critiqué pour une réussite, voila qu'en plus, on me passait devant !

Pas grand chose a dire sur le CM2, a pars que la prof m'a dis "tu finira président ou ministre toi" lorsque, résolvant un problème d'emploi du temps tout simple, je réussissais a faire gagner a la classe 45min de jeu dans la cours (fin, de "cours de sport", officiellement). Ah et sur les puissances de 10, curieux, je demande a la prof les puissances de 4, sans avoir compris le principe (je lui ai dis un truc du genre "regardez, pour 4, ça fais 40, 400, 4000 !"), elle me l'explique de manière plus complète, ma fainéantise l'emporte : boarf, finalement, si ça se résume a faire x4 a chaque fois, c'est trop inintéressant, on oublie. La même année un ancien élève parle a la prof des nombres négatifs et des noms au delà du milliard, hum... ça c'est intéressant, mais a l'époque, mon rôle de premier de la classe me suffit amplement, on garde ça de côté puis on oubli, tant pis, ce n'est pas intéressant. La même année, mes parents, qui avaient divorcés, explosent l'un contre l'autre devant le tribunal, mon père étant manipulé par sa nouvelle compagne qui voudrai bien avoir un 4ème enfant a charge. Ce que je n'ai pas supporté n'est ni les passages chez le juge, ni tout autre chose. Il n'y a que deux choses que je n'ai pas supporté, la première c'est que ma mère souffre, inconsciemment j'ai tenté de la protéger... le jour où le juge a rendu son verdict, j'ai passé la journée a pleurer et a vomir, manque de bol, on ne m'avais pas dis ce qui se passais ce jour la, comment l'ai-je deviner... ça, personne ne le sais. La deuxième chose que je n'ai pas supporté, c'est que mon père sois d'accord avec une femme qui me disais bête et qui disais que je ne savais pas parler. Papa que j'aimais tant est devenu papa que je hais, et ça mettra plus de dix ans a partir. Au moment où j'écris ce message, ce n'est pas totalement parti... Je n'ai toujours pas réussi a accepter ce moment la. Bref, revenons au domaine scolaire !

On entame donc... la transition entre Vincent heureux et Vincent dépressif, a savoir, les 4 années du collège. Rien a dire sur l'année de 6ème, tout va bien, je deviens ami avec le dernier de la classe que je connaissais déjà (il était aussi dans la même école, et il était aussi le dernier de la classe avant... d'après ma mère, qui travail dans le social, sa famille était un cas et, livré a lui même, il ne pouvais que mal finir) et l'aide toute l'année, je me dis que je suis le meilleur (j'étais très arrogant a l'époque, suite a mon écrasante réussite en primaire où j'ai toujours été sois le 1er sois le 2ème meilleur élève de la classe) et qu'en tant que tel, je ne peux pas ne pas l'aider. Et puis... je sens que ce mec, il a pas eu de bol, mais ça peux changer, et je peux faire en sorte que ça change ! C'est une réussite, il réussit magnifiquement bien son année, moi aussi. C'est la dernière que je réussirai a ce point, psychologiquement parlant.

La 5ème... moquerie et compagnie, rivalité, cours de physique intéressant mais c'est malheureusement bien le seul, les maths sont trop lent pour moi, les cours de langue... je ne leur trouve aucun intérêt, depuis toujours, ça ne changera pas a ce moment la. Quand a l'histoire géo... du par coeur, très peu pour moi. La physique chimie c'est nouveau, c'est donc fun, les maths... si ça allait, disons, 10 fois plus vite, ça serai intéressant, il faut faire fonctionner son cerveau, on a un problème et une méthode, il faut comprendre comment l'utiliser puis l'utiliser sans faire de fautes, yes, ça c'est fun, y a de la nouveauté, mais pas assez, dommage, c'est ennuyeux finalement, pourquoi redire 10 fois la règle, une seule fois suffit non ? Puis début troisièmes trimestres, j'en ai marre, je m'amuse plus chez moi avec mes légos que la bas, alors je n'y vais plus. Bilan des professeurs ? Je suis un excellent élève, et mon trimestre raté ne change rien, de toute façon, je serai meilleur que les autres en 4ème malgré ça, donc je passe.

La 4ème... on reprend les même et on recommence, sauf que ce coup ci, la physique, c'est pas nouveau, c'est pas intéressant. Dommage, le prof d'histoire est géniale, très drôle, il me manquera, le reste, absolument pas, les autres en particulier. Je suis marqué en particulier cette année la par la religion de mon seul ami, lui crois en dieu et en plus, il a eu plein de cadeaux. Il vis dans une maison, a deux parents, moi je vis dans un petit apart, j'ai ma mère et... mon père pendant les vacances, et encore, c'est l'enfer. Je le hais, cet homme, qui ose être heureux, alors que moi je le suis pas, qui a osé me prendre pour un adulte quand j'étais un enfant (j'apprendrai plus tard qu'il réagi toujours comme ça, et que particulièrement pour moi... c'est explicable), qui n'a jamais tenter de m'aider... Bref, cet ami, j'en suis jaloux. On rajoute les moqueries sur mon poids et mon côté "chouchou des profs", qui adorent toujours autant cet élève qui suis les cours, participe, ne fais pas toujours ses devoirs mais est toujours la pour poser une question ou pour aller chercher un 12 aux contrôles quand les cancres stagnent a 3... Moitié du 2ème trimestre, je n'en ai peu plus, au revoir, a jamais. Je repars de temps en temps, en particulier parce que ma mère m'a retiré mes consoles de jeu et m'a promis un super anniversaire si je fais cet effort... mais ce n'est que temporaire. Cette année la on met un nom que je trouve tellement... faux, mais qui est celui que l'on garde aujourd'hui, sur ce que j'ai : "phobie scolaire". M'enfin, je n'ai fais que la moitié de l'année, le verdict est simple : je m'en sortirai sans problèmes en 3ème, bonne chance !

La 3ème c'est simple, fin du premier trimestre, je reste chez moi. Pareil, je refais des mini-passages mais.... boarf, non, pas intéressant, et trop dur, on se moque de moi, on me met la pression... Le brevet ? Je l'ai eu, mention assez bien. Les cours ? Jamais lu, jamais appris. Je suis allé au feeling... et ba faut avouer que c'est passé, pour une raison inconnue. Je dois avouer qu'en math je me suis éclaté, a tenter de résoudre les problèmes de 3ème avec les connaissances de 6ème, et encore, ce qu'il m'en restait. Je crois que c'est l'avant dernier moment, a ce jour, où les maths ont été intéressant pour moi.

On passe au lycée, entre temps, problème sentimentaux, je sombre. Et cette réussite, je n'en suis pas fière, pas du tout. Pourquoi. Pourquoi moi je l'ai eu. Pourquoi je suis différent des autres ? Je me réfugie sur WoW, la au moins, on ne me juge pas sur mon physique ou ma réussite... mais sur le skill ingame et sur mon équipement, et la, au moins, je suis a égalité avec les autres. J'y rencontre deux amis qui vont m'être précieux pour la suite, mais bon de même, je recadre, on parle de la scolarité !

Alors, la seconde... année bénie ? Pas psychologiquement. Je craque pour une fille et lorsqu'elle se trouve moche, je lui dis de manière... "perverse"... qu'elle m'attire beaucoup, la rumeur cours, ma réputation est morte, tout le monde me hais, je suis seul de nouveau, alors que tout le monde m'apprécié. Vient se rajouter a ça le fait que tout le monde va en soirée pour boire et faire la fête. Pourquoi, pourquoi de nouveau, suis-je différent ? Pourquoi quand eux pensent au football, je pense a comment on pourrai transformer l'antimatière en source d'énergie (mon prof de physique chimie a adorer quand je lui ai posé cette question la) ? Pourquoi quand eux pensent a boire, a faire la fête, au sexe, moi je pense a... mes jeux vidéos, et a moi. Pourquoi quand eux sont si parfaits, si bien, moi je suis si mal et si imparfait ? Ils sont si minces, je suis si gros, ils vont tellement bien, je vais tellement mal, ils ont plein d'amis, je n'en ai aucun, ils se moquent des profs, j'entre en salle en disant "bonjour monsieur" ou "bonjour madame"... et après vient une autre question sur ça... pourquoi eux ont 16, quand moi j'ai 12 ?


En langue, histoire géo et svt, la réponse des profs est simple : je n'apprend rien, donc j'ai de mauvaises notes. Le par coeur suivant un peu de logique, j'adore, le par coeur sans rien, je peux pas.

En physique chimie, la réponse est la même. La logique a quitté cette science qui, a mes yeux, est devenu une matière littéraire avec un autre alphabet. Les TP ne sont pas des exercices de logiques, ce sont juste des mise en situation bête et méchantes.

Les maths... une phrase du professeur résume la situation. "Sur ce dernier exercice, le plus compliqué, seulement 2 personnes ont réussi, Sam, 16, et... Vincent, 12. Vincent, tu es incroyable quand même. Tu te plante tout le premier exercice, et tu réussi le dernier en passant par une méthode que je n'avais pas imaginé !". Le premier exercice a toujours été une récitation de la leçon, que ce sois directement ou par des calculs a faire, suivant la formule apprise. Impossible pour moi, les + deviennent des -, les 9 des 6, les 5 des 2... par contre pour les problèmes, c'est déjà plus simple. Une situation, une question, des données, je sais quoi faire, la plupart du temps, et hop, la je prend mon pied.... au début. La matière devient tout aussi bête et répétitive que les autres. Je suis tombé dans une classe de nuls, qui ne comprennent jamais rien !!!! En faite, un peu plus tard dans l'année, le prof a comparé ses classes, j'étais dans la meilleur.

Le jour où les maths deviennent enfin intéressant est celui où on apprend a se servir d'une calculatrice pour faire des programmes. Le prof de math a hais ce jour. Une semaine après, tous ses cours étaient traduis en programme. Nouveau, intéressant, compliqué mais avec un langage que je comprend. Le top !

Malheureusement cette année bénie se fini et débute alors la pire année scolaire de ma vie. J'ai décidé de changer de lycée, tentant ainsi de chasser enfin les SVT, matière que je déteste, manque de bol, la matière qui la remplace est... du par coeur, en circuit électrique. Le lycée est trop grand, les gens trop... inconnus, pire, le seul que je connais est celui qui se moquais de moi au collège ! Je me fais un ami, qui reste encore aujourd'hui mon meilleur ami. Lui est un geek, il est un peu fou, mais il est intelligent, rejeté par les autres (un geek métaleux...), et surtout, lui, quand je rigole, il rigole. Il ne se moque pas, lui, il comprend mes blagues, il est tellement différent de moi mais a la fois... tellement pareil. Mais c'est le seul point positif, au bout d'une semaine, je fais une grève, je veux retourner dans l'autre lycée. Au bout de 2 semaines, j'ai gagné, youhou...

Mais mon prof de SVT est un taré. Il choisi où on écris, avec quel couleurs, et comment. Pire, c'est un sadique. Un sadique marrant certes, mais un sadique quoi qu'il arrive. Je suis sa tête de turc. J'écris au stylo, et pas au feutre. Je colorie au feutre, et pas au crayon. J'écris en noir, au lieu du bleu, et mon vert est trop sombre a son goût. Pire, je n'apprend rien de son cours, et ça, il ne supporte pas. 2 semaines après, a l'infirmerie, inviter je ne sais plus comment, j'apprend qu'il a interdiction d'avoir des terminales S. Une année, il a sauté une partie du programme, parce qu'il ne l'appréciais pas, elle est sortie au bac, toute sa classe s'est vautrée. Entre lui et un prof principal... bien trop négatif au début, et toujours trop speed, il n'y a rien de positif, a pars le commentaire du professeur du sport. "Vincent est trop gentil pour faire de la boxe française". Monsieur, je vous adore...

... mais vous êtes bien le seul, goodbye le lycée, bienvenu a la maison, encore. Pour la première fois, une CPE dis a ma mère "il faudrait peut être qu'on vois comment aider votre fils pour qu'il puisse réussir une scolarité normale !"... les années collèges, que ce sois pour les infirmières, les CPE, les profs, les aides sociales et même les psy, c'était normal ?

Il n'en suffit pas de plus pour mettre ma mère en rage, et avec l'aide de mon père (pour une fois qu'il fais quelque chose de bien celui la !), j'arrive a la coinvaincre... L'année suivante se fais au CNED ! Mais... tout seul, je tient 2 mois, je prend du retard parce que je décide de tout noter, me disant que ça sera un travail plus efficace, j'abandonne. Fin d'année, on décide d'abandonner, je n'aurai jamais mon BAC. Voila comment se fini une scolarité en dents de scie...

Pfiou. Je peux vous dire qu'écrire ce long pavé a été difficile, ce n'est pas vraiment le froid agressant mes mains qui fais mal mais plus le fait de déterrer certains cadavres enterrés... et encore, la j'ai centré sur la scolarité, y a eu tellement de choses a côté, et le pire, c'est que je me suis promis de continuer a me faire "mal", parce que j'ai bien envie de tenter de résumer mon caractère ! Et comme le reste, je le fais en spoiler...

Spoiler:
Alors, on va faire ça en liste...

- Déjà, la base... pour une raison inconnue, je suis extrêmement lunatique. En faite j'ai pour habitude de considérer que j'ai 4 "faces principales", a savoir heureux, dépressif, en colère et excité sexuellement parlant (bizarrement mon cerveau fonctionne vraiment différemment, donc je me devais de rajouter ça dans la liste). Ce lunatisme (tient, google chrom ne connais pas ce mot, pas grave, on va dire que je l'invente) fais que je considère qu'on ne peux pas me cerner, vu qu'en faite, on peux être sûr et certains de me connaître, et je vais changer de face a cause d'un truc bidon et... tout va changer... la moindre frustration et je retombe en dépression sévère...

- Je suis extrêmement curieux, on a pu le voir dans la fin de ma scolarité et j'ai rarement croisé quelqu'un qui un jour étudie le fonctionnement des futurs centrales nucléaires et le lendemain veux comprendre comment fonctionne un réacteur d'avion...

- Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi sensible que moi. Ne me faites pas écouter "ne me quitte pas", je pleure. Ne me faites pas parler de mes souffrances... je fond en larme. Titanic ? Je l'ai vu 10 fois, je le vois demain je me vide de toute mon eau a la fin... ça a été un grand centre de moquerie au lycée, et une grande source de souffrance pour moi, je me suis souvent dis "les vrais mecs, ils ne pleurent pas, ils sont forts" et moi... non... on m'a toujours dis "un jour, tu saurai te maîtriser, ça deviendra une grande qualité", ce n'est toujours pas arrivé... D'ailleurs, je n'ai aucun contrôle sur mes émotions, que ce sois en bien ou en mal, ce qui fais que je suis très mauvais au poker, je prend une bonne main je me met a sourire...

- Je suis borné. Autant le dire, mon meilleur ami essai de me convaincre de ne pas haïr certains éditeurs de jeux vidéos, ça fais bien 2ans de travail pour passer de "mais ça devrai pas exister !" a "mais c'est pourri !"...

- J'adore parler, je parle vite, je ne sais pas articuler. Donc, on ne me comprend pas quand je parle. En plus très souvent je commence mes phrases dans ma tête, genre "... ais pas la dernière ?", la phrase est complète sauf que j'ai oublié de dire "mais tu s" que j'ai dis, mais pas a l'oral, c'est très embêtant.

- J'ai une imagination débordante et très souvent... beaucoup moins avec le temps, mais avant très souvent je me perdais dans mon imagination. En voiture sur l'autoroute j'imaginais un personnage volant qui passerai dans le paysage, récoltant les objets pour améliorer ses armes ou son armure... Quand j'ai commencé a me sentir différent et a aller mal, je me suis imaginer un moi idéal, grand, fort, mince, super méga beau, bien dans sa peau et qui aurai la classe, et j'ai commencé a lui raconter ma vie. Avec le temps, cet idéal a été remplacé par une copie de moi, tout gros, tout moche, tout triste, tout seul surtout. Le problème de mon imagination, c'est qu'elle est tellement... débordante, qu'elle est incontrôlable. C'est inimaginable pour moi de faire un dessin par exemple, parce qu'en faite si j'en faisais un, j'aurai des idées pour un manga, mais si j'écrivais un scénario de manga, j'aurai des idées pour un jeu vidéo... C'est tout le temps comme ça. D'ailleurs je crois que si on déroule tous les spoilers et qu'on regarde la longueur du message, on vois que j'ai beaucoup de mal a faire quelque chose de court net et précis..

- Je suis une sorte de mix entre le paresseux (l'animal qui dors tout le temps) et un hyperactif. Je ne supporte pas de ne faire qu'une chose a la fois, mais d'un autre côté, je suis hyper méga fainéant. Lorsque je ne fais rien, que je suis enfin tranquille, que je me sens enfin bien, j'ai un scénario qui se met en place dans ma tête et qui commence toujours de manière tragique, donc a chaque fois que je suis enfin bien, en faite, je vais mal, donc je fais toujours quelque chose, de peur de penser et donc, de souffrir. D'ailleurs, je n'ai jamais réussi a me concentrer sur une seule et unique chose a la fois. Lorsque je n'ai pas la possibilité de trouver une occupation, je joue avec mes mains, ça fais une occupation que mon cerveau aime bien et qui lui permet de penser a deux choses a la fois... c'est très ennuyeux pour les jeux vidéos demandant une grande concentration, comme les manic shooters... et ça l'est aussi lorsqu'une des deux activités que je choisi est le dessin ou le comptage de pavés, voir l'imagination des choses que je pourrai voir sur un papier peint ou un rideau qui ne représente rien. D'ailleurs j'ai lu sur votre forum que la méditation permet de calmer un peu le cerveau... j'essaierai, ça serai utile, très très très utile...

- Petit détail qui influe beaucoup sur mon caractère, je n'ai absolument aucune mémoire, en faite la j'avais les 10 prochaines points en tête, la je n'en ai plus aucun, a pars celui la, c'est embêtant...

- Je suis paranoïaque en permanence (c'est assez ironique comme formulation). Dans la rue j'ai l'impression que tout le monde me regarde, chez moi j'ai l'impression qu'on va nous cambrioler, en parlant a un ami j'ai toujours peur de dire un mot de travers... ça fais de ma vie un véritable enfer.

- Involontairement, je fais toujours mal aux gens a un moment. Sans véritable raison. Comme si je faisais ça pour le plaisir... ça a toujours pour conséquence de les faire fuir, et j'ai l'impression que c'est ce que je veux, être seul, d'ailleurs irl je déteste tellement être avec quelqu'un que je suis un solitaire. Il n'y a qu'une seule personne qui arrive a sortir de cette règle, c'est mon meilleur ami, avec lui tout est différent, c'est bizarre d'ailleurs.

- Je me prend la tête en permanence... dans une série, je note toujours les moments où les lèvres bougent de manière bizarre a cause d'un mauvais doublage, je reconnais les doubleurs assez souvent, même si j'oubli leurs noms (je vous jure, celui qui fais Lockon Stratos dans Gundam 00, il fais tellement de chose que ça en deviens énervant...), et d'ailleurs, petit point marrant, selon les situations, je suis plus ou moins observateur. Dans la rue, je vais regarder tous les gens pour tenter de lire en eux grâce a leurs gestes, ce que je n'arrive pas a faire, mais je peux pas m'en empêcher. Sur un animé ou un film, je vais plutôt tenter, sauf si je suis pris dans l'action, de juger le réalisme ou la cohérence de certains éléments... Par exemple, j'adore les animés de mécha, a condition que, selon moi, les méchas sois possible dans un futur plus ou moins lointain !

- Je suis incapable d'être fière de moi en temps normal. J'ai plutôt tendance a dire que ce que je fais est normal. J'avais trouvé le nom tout a l'heure, je l'ai oublié, ça prouve mon manque de mémoire... et d'ailleurs, je déteste les compliments

- A l'heure où j'écris ce message, j'espère que ça changera, j'ai énormément de mal a différencier l'amour et l'amitié ce qui fais que très je me crois amoureux alors qu'en faite... ben non

- J'ai un sens de l'humour assez particulier. Très gras, très noir... ça colle bien avec mon état d'esprit habituel

- Je suis extrêmement timide

- J'ai une image de moi... plus sombre que sombre

Et bien voila, plus qu'une partie. Au final, j'aurai mis dans les... 3h je dirai, a rédiger ce message. Vous ne pouvez pas savoir (fin si surement en faite) le bien que ça fais, de rédiger tout ça... de tout mettre a plat, voila, mon passé, mon caractère, tout ça je l'affronte en l'écrivant... c'est un peu idiot en faite, mais c'est comme ça que je le vois. Et encore, il y a certains points que je n'aborderai pas ici... trop personnels. Dernière catégorie donc de ce long premier message, a savoir, "pourquoi est ce que je me dis potentiellement zèbre ?" ! Et encore en spoiler, je suis gentil, c'est tellement rare...

Spoiler:
Tout d'abord, cette... affirmation, viens d'un constat. Lorsque l'on a vu un reportage sur des surdoués (dixit direct 8 ou tf1, me souvient plus), ma mère et moi, on s'est vite rendu compte que je leur ressemble. Et après un peu de documentation, on a fini par se dire que je rentre quand même beaucoup dans les "points communs" des surdoués.

Si on prend la liste des caractéristiques des adultes surdoués disponible sur le wiki, ironiquement, il n'y a que peu de chose que je n'ai pas. Aller pour le fun, je fais une liste !

Je ne suis consommateur de théorie que de temps en temps, je n'ai jamais pris de "vrais" médicaments dans la liste, a pars des trucs naturels proscris par un médecin, le reste c'était plus lié a une situation particulière, des anxiolytique j'en ai pris avant un concert avec la chorale du collège au zenith de Pau et avant des rendez vous chez le dentiste, j'ai la malchance d'avoir la langue accrochée au mauvais endroit (me souvient plus si c'est trop haut ou trop bas) dans la gorge ce qui fais qu'elle est hyper sensible, on me la touche je vomis... donc il valait mieux qu'on "l'endorme" un peu avant les rendez vous chez le dentiste... l'autodérision, je fais ça quand ça va très bien, syndrome d'imposteur... un peu. Par contre, le blocage des sensations, ça je le voudrai bien hein !!! La visualisation, j'ai pas non plus, au jour d'aujourd'hui, les thérapies alternatives... j'ai pas testé, l'anorexie : c'est le contraire pour moi, fin c'est même genre. Le syndrome d'Asperger... je ne m'y connais pas assez pour juger, les TOC j'en ai pas a ma connaissance, mais par contre d'après ma nutritionniste je suis "très ritualisé" et j'avoue que j'aime que les journées soient organisés, quand a la synesthésie, je comprend pas vraiment ce que c'est (il est 1h21 du matin, mon cerveau s'éteint a minuit et se rallume quand je souhaiterai qu'il reste éteint...)

Je ne vais pas continuer, vous l'avez compris, en voyant ce genre de liste, on a vite fais le lien. Il y a beaucoup de choses que je n'ai pas, il y en a plus que j'ai. Qui plus est, j'ai toujours été en avance, mais avec une maturité assez aléatoire, comme si inconsciemment je souhaitais de nouveau être enfant parce que je considère que je ne l'ai pas été, a cause de mon père, mais aussi parce que très vite je n'ai pas pensé a m'amuser ou a être un enfant, ça ne m'intéressais pas.

Tout ça pour dire que je pense être un zèbre, et que je viens ici, tout autant pour tenter de trouver des réponses et pourquoi pas des amis, que pour me rassurer. Me dire que finalement, je ne suis pas si seul que ça, et pas si "unique" (très longtemps je me suis considéré comme un monstre vu que seul "représentant d'une espèce différente"...). Et puis, vu les témoignages que j'ai lu, au moins, en mettant mon histoire ici, déjà ça me fais du bien d'en parler, et en plus je sais qu'ici j'ai de forte chance de ne pas recevoir de moquerie, voir d'avoir des gens qui me comprennent.

Si je viens c'est aussi pour vous demander... et ça je le vire du spoiler, parce que c'est très très très important... si il y a des gens sur pau, ou dans les environs, est ce que vous savez où je pourrai passer un test pour avoir le coeur net ? Comme je le disais, on m'a conseillé une psy spécialisée mais... ben c'est super cher quoi... je suis d'une famille moyenne / pauvre, 200€ pour un seul rendez vous c'est quoi, deux semaines de bouffe a une époque, peut être un mois entier aujourd'hui, juste pour un test... et a cause de ça, je reste dans l'hésitation, est-ce ça, n'est-ce pas ça, est ce que j'aurai trouvé une autre raison si je n'avais pas pensé a celle la, y en a-t-il vraiment une autre... et je me dis qu'ici, j'ai une chance de peut être avoir une adresse, une "astuce" ou tout autre moyen qui me permettrai de passer ce test sans avoir a ruiner ma famille entière...


Voili voilou, a vrai dire, plus rien ne me vient a l'esprit, donc je pense qu'il est l'heure de conclure ce message. Je remercie toutes les personnes qui auront lu, ne serai-ce qu'un morceau, et félicite ceux qui auront pris une heure de libre pour tout lire d'un seul coup.

Vincenz' (oui c'est un pseudo tout pourri mais j'ai pas trouvé mieux...)

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Elijah Kvar le Jeu 1 Nov 2012 - 1:50

Bienvenue par ici, Vincent !

Je suis désolé de ma réponse très courte suite à ton message très riche...
Je ne suis pas sur Pau, donc personne à te conseiller.

Pour la nourriture : tu prends des compléments alimentaires pour compenser un peu ?

Je te souhaite de pouvoir trouver ici ce que tu es venu y chercher.
N'hésite pas à participer à des rencontres irl sur ta région, ça pourrait te faire du bien.

Encore désolé de la minusculité (si, si, à 2h du mat', ça se dit Rolling Eyes ) de cette réponse...


Encore une fois, bienvenue sunny

Elijah Kvar
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 580
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Darkside le Jeu 1 Nov 2012 - 2:15

Bienvenue Wink

J'ai beaucoup aimé le terme "adolte" ^^

Pour le reste :

Désolé, je n'ai pas tout lu (mais beaucoup quand même)...

Le plat a l'air bon, mais il est un peu trop copieux pour moi ce soir...et il y a peut-être un peu de gras "superflu", sans rentrer dans le jugement, évidemment.

Avis perso' Wink

Ce que je veux dire c'est que tu es allé bien au-delà d'une présentation (au sens classique), notamment pour un premier message.Ce qui n'est pas interdit...

Evidemment c'est un exercice utile et personnel, mais est-ce le lieu adapté ou pertinent ? Un professionnel sérieux me semble plus indiqué pour ce type de démarche introspective.

Mais on sent le besoin de déposer un poids et chercher des solutions...de la à en trouver ici ?

Courage, en plus tu vas peut-être hiberner en bon ours, garde un peu de réserve, lol.

Bravo pour ce pavé, tu as su néanmoins me transmettre une forme de sympathie à ton encontre...voire d'empathie Smile

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Jeu 1 Nov 2012 - 7:55

Bonjour aux gens qui auront le courage de passer ici au réveil =)


Perso, pas trop trop le choix d'être réveiller, malgré mon absence de travail... je ne trouve pas dans quel domaine partir, aucun ne m'intéresse plus qu'un autre ou en faite, trop de domaines m'intéressent... parce que mon inconscient a décidé de sanctionner mon pavé de cette nuit, a savoir rêve interminable sur un jeu vidéo où j'ai souffert tout le long et réveil avec mal partout, en particulier au crane Suspect


@Eleu Tessera : avant de répondre... j'adore ton avatar ! C'est un jeu que je n'ai pu qu’effleurer (je n'ai que la démo) mais waow... il a l'air vraiment énorme ! Maintenant, je peux te répondre... Je ne prend pas de compléments alimentaires parce qu'on ne m'en a jamais "prescris", le poids est vraiment la seule conséquence (pour une raison inconnue) de mon alimentation, a pars ça... je n'ai aucun problème. Mon cholestérols est toujours a 0 sur les prises de sang... je sais que c'est pas top, mais je pencherai plutôt pour le contraire et... non. On a l'habitude de dire que j'ai un super corps, j'ai aucun problème de santé, j'ai une peau qui bronze super vite et qui ne prend aucun coup de soleil... j'ai de la chance sur ce point la ^^

Pour ce qui est des rencontres irl... a l'heure actuelle, seul mon meilleur ami arrive a me faire sortir de ma tanière, je n'aime vraiment pas être dehors... et je suis hyper méga timide moi, déjà parler a des inconnus a l'oral sur skype, mumble ou teamspeak, j'ai beauc oup de mal, alors rencontrer des inconnus irl... ça je peux pas actuellement.

Et c'est plutôt ton message qui est d'une taille "normale", le mien est un bon vieux pavé hyper méga long ^^

@Darkside : pour une fois qu'un mot que j'invente plait... m'enfin, je l'aime bien aussi

Après pour ce qui est de la longueur, j'ai voulu, comme je l'ai mis, expliquer les raisons de mon arrivée ici... ma scolarité entière et mon caractère sont les deux principaux points, je me suis dis qu'il valait mieux tout dire, et que de toute façon, je me sentirai mieux en étant trop complet qu'en ne l'étant pas assez. Est ce que le lieu est adapté ou pertinent... non, bien évidemment, le rôle de ce forum n'est pas de m'écouter raconter ma vie mais... je serai incapable de parler de ça devant un psy. Le fait d'être caché derrière un pseudo, ça permet de passer outre ma timidité... c'est bête, je le sais, mais bon... j'ai pas trouvé une autre solution...

Après, je pense qu'au final ce forum est aussi plutôt pas trop mal choisi parce que... ben il y a des gens, ici, qui ont vécu des choses similaires et qui donc me comprendront. Comme tu le dis, j'avais besoin de déposer un poids... et le faire sur jv.c ou un autre forum du même type ne m'aurai pas aidé. Après, j'ai longuement hésité avant de poster tout ça, je me suis dis que ça se faisais pas et qu'en plus ça serai juste pour me faire mal et rien d'autre, et j'ai pris mon courage a deux mains et je l'ai fais... et je dois avouer qu'hier soir, je me sentais bien, c'est plutôt rare ^^

J'hiberne sur internet moi, je suis un ours 2.0 ! Meilleur que les ours normaux, plus grand, moins de ventre, moins dangereux... ah et oui, il faut racheter tous les équipements, c'est pas compatible...

Bref, pour ce qui est de ta conclusion, elle me fais un peu peur. C'est le fait d'avoir du mal avec les définitions des deux mots que tu as utilisés qui créé cette peur... pour moi, la sympathie et l'empathie, c'est un peu comme la pitié, je veux pas qu'on ai pitié de moi... ça arrive depuis 10ans déjà, faudrait que ça cesse un jour... je viens en paix pour proposer une alliance ours et humain dans le but de me comprendre, je viens pas chercher la pitié, malgré mon très long message...

Merci a vous deux d'avoir lu au moins une partie de mon premier message ici et d'y avoir répondu =)


Dernière édition par Vincenz' le Jeu 1 Nov 2012 - 7:59, édité 2 fois (Raison : J'avais oublié un morceau du message...)

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Darkside le Jeu 1 Nov 2012 - 8:39

"Un ours 2.0" excellent ^^

Si tu relis mon message mot à mot, avec les nuances qu'il comporte, les guillemets etc tu verras que c'est pas critique (au sens péjoratif).

Quant aux deux termes en fin de com', "la sympathie" est naturelle car tu utilises une image (l'ours) sympa', tu as un certain talent narratif (je t'ai lu presque exhaustivement).Bref, t'as l'air sympa'.
Quant à "l'empathie" je t'invite à creuser la définition de ce terme (par tes propres moyens) quand il est utilisé par quelqu'un qui accorde du sens aux mots choisis : c'est un terme positif, qui n'évoque en rien une quelconque pitié à ton égard me concernant.

L'empathie est une qualité rare, que j'essaie de cultiver.

Je connais peu de gens REELLEMENT empathiques, au sens profond.

J'ai beaucoup souffert du manque d'empathie, y compris de proches.

Les autres restent sur leur vision personnelle des choses qui te concernent et veulent t'amener à eux en général...l'empathie c'est le chemin inverse.

Mais être empathique est un exercice complexe, toujours imparfait...même quand on est sincère et doué.

Bref, ta présentation te ressemble sans doute c'est pour cette raison que je suggérais de prendre garde à toi, tout le monde ne va pas te proposer un échange empathique et surtout certains aspects dévoilés seraient sans doute utiles à un pro' pour t'accompagner, mais ici ça peut avoir un usage moins positif.Y a pas que des bisounours ici ^^

Amicalement...

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Jeu 1 Nov 2012 - 9:41

J'ai fais quelques recherches... en effet, ma connaissance de ces mots était... un peu éloigné de la vérité !

Je pense que ma présentation me ressemble en effet, je peux pas faire de choses simplement et... c'est bordélique, comme tout avec moi (mon ordi, ma chambre...).

Par contre comme je l'ai dis... avec quelqu'un en face, impossible de dévoiler le quart de ce que j'ai dis la. C'est l'anonymat donné par le pseudo qui me permet de "contourner" un peu ma timidité...

Et je prend note de ta dernière remarque, au pire de vrais bisounous j'en ai pas croisé beaucoup alors bon... j'ai l'habitude.

Je viens de me rendre compte que j'ai oublié de préciser que j'ai un système immunitaire façon gruyère, c'est le seul autre problème lié a mon alimentation, et donc la en faite... fièvre, mal de gorge, gros mal de tête, mal partout... je suis malade, youpi pale


Edit : ayant vu cette possibilité sur un autre topic et.... étant curieux, malgré que les questions du questionnaire m'ont un peu bloqué, j'ai fais le test mbti... le résultat qui sort est "INFP"... j'ai tenté de comprendre l'analyse en anglais, mais malheureusement mon faible niveau d'anglais... et la difficulté de reverso a me traduire tout ça... m'empêche de vraiment tout comprendre, en tout cas, c'était marrant a faire

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Mégalopin le Ven 2 Nov 2012 - 15:53

Bonjour Vincenz, bienvenue sur Zébra Wink

Vincenz' a écrit: Je viens de me rendre compte que j'ai oublié de préciser que j'ai un système immunitaire façon gruyère, c'est le seul autre problème lié a mon alimentation

Le seul autre problème...? Je ne crois pas.
Ton alimentation affecte aussi complètement ton humeur, tes pensées,
ton (manque d')énergie, ta sur-émotivité... Suspect








Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4106
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Ven 2 Nov 2012 - 18:25

Merci mais je ne suis pas vraiment d'accord, je ne vois pas trop en quoi c'est lié...

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Mégalopin le Sam 3 Nov 2012 - 12:10

J'ai passé des décennies à ne pas le savoir non plus, et c'est bien dommage

Si tu es un zèbre, pars à la chasse aux infos Wink

Vu ton profil alimentaire, il est très important que tu aies une idée correcte de ce que tu mets en jeu








Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4106
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Elijah Kvar le Sam 3 Nov 2012 - 19:12

Vincenz' a écrit:Bonjour aux gens qui auront le courage de passer ici au réveil =)


Perso, pas trop trop le choix d'être réveiller, malgré mon absence de travail... je ne trouve pas dans quel domaine partir, aucun ne m'intéresse plus qu'un autre ou en faite, trop de domaines m'intéressent... parce que mon inconscient a décidé de sanctionner mon pavé de cette nuit, a savoir rêve interminable sur un jeu vidéo où j'ai souffert tout le long et réveil avec mal partout, en particulier au crane Suspect


@Eleu Tessera : avant de répondre... j'adore ton avatar ! C'est un jeu que je n'ai pu qu’effleurer (je n'ai que la démo) mais waow... il a l'air vraiment énorme ! Maintenant, je peux te répondre... Je ne prend pas de compléments alimentaires parce qu'on ne m'en a jamais "prescris", le poids est vraiment la seule conséquence (pour une raison inconnue) de mon alimentation, a pars ça... je n'ai aucun problème. Mon cholestérols est toujours a 0 sur les prises de sang... je sais que c'est pas top, mais je pencherai plutôt pour le contraire et... non. On a l'habitude de dire que j'ai un super corps, j'ai aucun problème de santé, j'ai une peau qui bronze super vite et qui ne prend aucun coup de soleil... j'ai de la chance sur ce point la ^^

Pour ce qui est des rencontres irl... a l'heure actuelle, seul mon meilleur ami arrive a me faire sortir de ma tanière, je n'aime vraiment pas être dehors... et je suis hyper méga timide moi, déjà parler a des inconnus a l'oral sur skype, mumble ou teamspeak, j'ai beaucoup de mal, alors rencontrer des inconnus irl... ça je peux pas actuellement.

Et c'est plutôt ton message qui est d'une taille "normale", le mien est un bon vieux pavé hyper méga long ^^

Oh, pourquoi il te sanctionne pour ton pavé ? C'est triste, ça.

Oui, ce jeu est superbe Smile

Pourquoi tu n'irais pas à une rencontre avec ton meilleur ami, sinon ?

Elijah Kvar
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 580
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Sam 3 Nov 2012 - 22:25

Parce qu'il est très rarement disponible, a peux prêt une fois par mois, donc ça serai un peu chaud...

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Jeu 31 Jan 2013 - 21:53

Double-post (bon vu l'écart entre les 2, vous me pardonnerez) mais j'ai trouvé les paroles d'un fandub qui collent tellement bien a mon état d'esprit actuel (je suis en phase blanche / bonne / limite euphorique, je précise) :

Spoiler:
"Au cœur des ténèbres qui s'étendent,
J'ai juré de me révolter.
Malgré mes blessures, je garde l'espoir, vu l'importance.
Même si cet infini précipice parviendra à mes fins,
Je ne laisserai personne se mettre en travers de mon chemin.

Le fruit défendu révèle mon avenir
Ce péché maudit m'était destiné
Quelle importance, car je sais désormais
Que mes rêves deviendront réalité

J'étouffe ici
Tant pis, ce n'est plus qu'une question de temps
Chacun de nous espère un tel épilogue

Au cœur des ténèbres qui s'étendent,
J'ai juré de me révolter.
Malgré mes blessures, je garde l'espoir, vu l'importance.
Même si cet infini précipice parviendra à mes fins,
Je ne laisserai personne se mettre en travers de ma route

Un jour, à la fin de tout, je te montrerai
Un monde étincelant de lueurs

J'étouffe ici
Tant pis, ce n'est plus qu'une question de temps
Chacun de nous espère un tel épilogue

Au cœur des ténèbres qui s'étendent,
J'ai juré de me révolter.
Malgré mes blessures, je garde l'espoir, vu l'importance.
Même si cet infini précipice parviendra à mes fins,
Je ne laisserai personne se mettre en travers de ma route

Un jour, quand tout sera fini, je te montrerai
Un monde étincelant de mille éclats"

(fandub français du premier opening de death note : http://www.youtube.com/watch?v=uvrp63XJ7j8)

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Bliss le Mar 2 Juil 2013 - 22:45

Bon annif Vincen'z Bisous 



Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Mer 3 Juil 2013 - 0:21

Merci Bliss =)

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Lun 29 Juil 2013 - 18:05

J'aspirais à une vie normale.
Sans doute un énième râle.
J'aspirais à une vie d'hermite.
Tout en rêvant d'être roi.

Alors je me mis à rêver d'une vie d'artiste.
Mais tous les arts sont trop noble pour moi.
Alors j'ai accepté ma vie pitoyable.
Avec le sourire, j'ai livré mon âme au diable.

Une éternelle complainte.
Une terrible désillusion.
Un ours qu'on éreinte.
Un énorme manque d'action.

Pourtant, je ne veux pas grand chose.
Juste un peu de bonheur.
Ce n'est pas encore mon heure,
Et l'on me le répète, "ose".

Mais je refuse de mourir.
Je ne les laisserai pas rire
De ma sombre déchéance
De l'échec de mes idées

Alors relançons les dés,
Une partie supplémentaire,
Une nouvelle chance,
D'enfin arrêter de me taire,

Me libérer de mes chaînes,
Qu'enfin plus rien ne retienne,
La naissance du vrai "moi"
La renaissance du vrai Roi.

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Lun 27 Jan 2014 - 3:40

Bon ben voila... 1000ème message... demain faudra que je fasse mon bilan de cette année de zébra, ce soir trop la flemme *-*


Dernière édition par Vincenz' le Mar 8 Avr 2014 - 0:25, édité 1 fois

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Invité le Lun 7 Avr 2014 - 21:23

...


Dernière édition par ⴱⵉⴱⴰⴱⴳⴷⵓⵏⵉⵜ Teryel le Ven 18 Avr 2014 - 1:09, édité 1 fois (Raison : Sous l'action de substances illicites...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Théodicée le Lun 7 Avr 2014 - 21:24

ah ouai bah bonne chance hein

Théodicée
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 20/07/2013
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Invité le Lun 7 Avr 2014 - 21:27

... ...


Dernière édition par ⴱⵉⴱⴰⴱⴳⴷⵓⵏⵉⵜ Teryel le Ven 18 Avr 2014 - 1:11, édité 1 fois (Raison : Vraiment pas très licites)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Mar 8 Avr 2014 - 1:23

Cher Teryel... avant de commencer, par pur curiosité, que sont censés être les symboles avant ton pseudo ? Chez moi ils ne s'affichent pas, et je suis curieux... et est-ce madame Teryel ou monsieur Teryel ? Je n'ai jamais su au final, et même si ton avatar est féminin, je n'ai pas de réponse sûre à cette question... alors autant te la poser directement.

Bref, sache que si tu recherche un quelconque pardon de ma part, tu fais fausse route... le pardon est sur la liste des concepts qui vont au-delà de mes capacités de compréhension. Ce n'est pas réellement la méthode qui m'est incompréhensible, mais l'utilité. Tes actes m'ont ennuyé et énervé, pour autant, doit-on condamner l'arbre, la branche, la foudre ou la victime qui s’abritait de la pluie, c'est un questionnement permanent chez moi.

Devrai-je te pardonner pour ton attitude ? Devrai-je me condamner pour la mienne ? Suis-je censé être éternellement en colère à cause d'un simple point de vue ou devrai-je à chaque nouveau message faire de mon mieux pour oublier les précédents ? Ou surtout, dois-je limiter ton entière personne à une dizaine (ou vingtaine) de messages, tous centrés sur un seul et unique sujet ?

Dans l'un des premiers posts de... comment dire, "l'histoire de notre conflit" peut être, je t'exposais mon point de vue, t'expliquais en quoi il était tout à fait possible (et selon moi probable) que nous ayons tous deux tord (et raison), et, même si j'ai tendance à reproduire ce modèle, tant que ma mémoire s'en souviendra je t'en voudrai pour avoir camper sur tes positions, sache que je suis touché par tous les êtres dont le fonctionnement me rappel le mien car ces êtres me rappel à quel point je ne suis pas unique, ce que mon égo a du mal à supporter, et seul le contexte fait en sorte que ce sois en bien ou en mal. Pour autant, est-ce important ? Mon meilleur ami me le reproche, comme il me reproche des tas de choses, pour autant, il fini toujours pas revenir et pire, l'on fini toujours par retomber dans un débat sans fin, et je crois que l'on aime ça. Au final, on peut donc considérer que ce que je te reproche est un mur infranchissable, tout comme l'on peut considérer que c'est un simple détail.

Pour être tout à fait honnête, en lisant ton message, la première question qui m'est venu à l'esprit... c'est sont-ce la des excuses honnêtes ou un message forcé par la modération. Je n'ai pas cherché à y réfléchir, je ne comprend pas les humains, l'honnêteté est donc toujours pour moi moins probable, ma réflexion serai donc plus que biaisé et qui plus est, finalement, je m'en fiche, ce n'est qu'un autre détail. Si c'est un acte dicté par un pseudo foncé, alors il est fait et va être oublié, si c'est un acte délibéré, alors sache qu'il suffirait que je te croise dans d'autre contextes pour voir d'autres facettes de toi et pouvoir ainsi modifier mon point de vue, et te "pardonner", vu qu'au final c'est une des définitions que j'ai pu trouvé à ce concept, le temps s'occupera du reste... la seule partie manquante, c'est la compréhension, mais ça, c'est un rêve inatteignable, nous avons deux visions opposés de la même personne et je ne crois pas être assez intelligent pour faire consciemment une exception à mes "préjugés" en ne me basant que sur ton avis. J'avoue ma propre faiblesse sur ce point la, je ne suis qu'un humain au final...

Ah, et avant que j'oubli, je néglige la possibilité d'une attaque personnelle cachée, ou d'une manipulation ou ce genre de chose, normalement, le paranoïaque que je suis n'aurai pu penser à autre chose mais... depuis toujours, l'art permet de faire passer toutes sortes de messages, qu'ils soient acceptables ou non, et l’éloquence en est un, même s'il tend à être mal vu à cause des humains qui osent l'utiliser pour des raisons non-louables, et ta maîtrise de cet art m'a assez impressionné pour que, dans ce contexte de simple discutions sur un forum, j'accepte de négliger des possibilités négatives. Bien évidement, l'italique doit influencer mon avis (en créant une originalité non désagréable et un détail supplémentaire, la beauté se trouvant, selon moi, dans les détails), mais il n'y à pas que ça, alors soit, pour une fois, je met ma paranoïa de côté, qui plus est, j'espérais te dire ce que je te dis aujourd'hui, alors au pire, je ne serai pas totalement perdant.

Pour conclure, j'ai fini par accepter les moqueries qui m'ont poussé à me renfermer sur moi-même, dans mon bunker, en pensant chaque jour plus que le précédent à sauter par la fenêtre dans une grande symbolique de l'âme perdue cherchant la lumière, je n'ai même plus aucune colère contre les auteurs, alors quelques messages et conflits... ce n'est qu'une vaguelette dans un océan, à toi de le remodeler pour en faire une cité si tu le souhaite.

Par contre, Théodicée, soit je ne t'ai jamais croisé soit je ne m'en souvient pas, et si c'est le cas j'en suis désolé, mais ton pseudo ne me dit rien alors peut-être es-tu juste un troll, peut-être as-tu lu un grand nombre de mes messages et peut-être crois-tu me connaître, je suis dans l'ignorance la plus totale alors autant ne rejeter aucune possibilité, mais je te prierai à l'avenir, dans ce topic en tout cas, de ne pas tenter de prévoir mes réactions. L'on m'a très souvent dit que je suis hautement prévisible, disque rayé, mais le fait que tu soit autant à côté de la plaque sur un sujet pareil me fait dire que tu ne l'as pas écouté assez, cet album, pour pouvoir le chanter sans peur d'écorcher le sens du texte, aussi mal écrit soit-il. Je te prierai donc de respecter mes règles sur ce topic, c'est à dire de respecter les membres souhaitant rejoindre cette discutions. La dernière fois que que Teryel a voulu m'attaquer, le staff a vite réagi en lui reprécisant que les attaques directes sur les membres n'étaient pas les biens-venus sur ce forum, tu devrai peut-être te soucier toi aussi de cette règle, maintenant, si tu veux expliquer plus longuement en quoi je ne devrai pas accepter les excuses, ou en quoi Teryel à eu de la chance, je t'invite à le faire, j'adorerai avoir ton point de vue, à condition qu'il soit exprimé dans le respect, bien évidemment.

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Invité le Dim 13 Avr 2014 - 0:37

.


Dernière édition par ⴱⵉⴱⴰⴱⴳⴷⵓⵏⵉⵜ Teryel le Ven 18 Avr 2014 - 1:08, édité 1 fois (Raison : j'ai déliré)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par MissYves le Dim 13 Avr 2014 - 13:58

.


Dernière édition par MissYves le Dim 13 Avr 2014 - 14:35, édité 1 fois

MissYves
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 02/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Dim 13 Avr 2014 - 14:09

MissYves a écrit:Dis moi Nounours d'amour, si les rôles étaient inversés, en aurais tu fait autant ? Wink

Non, je n'aurai pas osé et les excuses ne sont pas dans mes habitudes... par contre je confirme, tu n'as pas tout lu *-*

Vincenz' a écrit:Pour être tout à fait honnête, en lisant ton message, la première question qui m'est venu à l'esprit... c'est sont-ce la des excuses honnêtes ou un message forcé par la modération. Je n'ai pas cherché à y réfléchir, je ne comprend pas les humains, l'honnêteté est donc toujours pour moi moins probable, ma réflexion serai donc plus que biaisé et qui plus est, finalement, je m'en fiche, ce n'est qu'un autre détail. Si c'est un acte dicté par un pseudo foncé, alors il est fait et va être oublié, si c'est un acte délibéré, alors sache qu'il suffirait que je te croise dans d'autre contextes pour voir d'autres facettes de toi et pouvoir ainsi modifier mon point de vue, et te "pardonner", vu qu'au final c'est une des définitions que j'ai pu trouvé à ce concept, le temps s'occupera du reste... la seule partie manquante, c'est la compréhension, mais ça, c'est un rêve inatteignable, nous avons deux visions opposés de la même personne et je ne crois pas être assez intelligent pour faire consciemment une exception à mes "préjugés" en ne me basant que sur ton avis. J'avoue ma propre faiblesse sur ce point la, je ne suis qu'un humain au final...

Ah, et avant que j'oubli, je néglige la possibilité d'une attaque personnelle cachée, ou d'une manipulation ou ce genre de chose, normalement, le paranoïaque que je suis n'aurai pu penser à autre chose mais... depuis toujours, l'art permet de faire passer toutes sortes de messages, qu'ils soient acceptables ou non, et l’éloquence en est un, même s'il tend à être mal vu à cause des humains qui osent l'utiliser pour des raisons non-louables, et ta maîtrise de cet art m'a assez impressionné pour que, dans ce contexte de simple discutions sur un forum, j'accepte de négliger des possibilités négatives. Bien évidement, l'italique doit influencer mon avis (en créant une originalité non désagréable et un détail supplémentaire, la beauté se trouvant, selon moi, dans les détails), mais il n'y à pas que ça, alors soit, pour une fois, je met ma paranoïa de côté, qui plus est, j'espérais te dire ce que je te dis aujourd'hui, alors au pire, je ne serai pas totalement perdant.

Par contre j'ai une question, qu'est-ce qui me vaux ce surnom affectif ? Je suis un ours, pas un nounours è_é !

Et Teryel je te répondrai quand j'aurai le temps, je n'ai pas envie de faire un message à la va-vite ^^

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Ven 9 Mai 2014 - 22:22

Bon, j'en ai marre de poster chez les autres et pas chez moi ! Il est temps de poster un peu de musique et de jolies images ici aussi ! Mes deux musiques du jour :





Ce groupe je l'avais découvert via une pub pour un de leurs albums et j'avais jamais réussi à retenir leur nom assez longtemps pour chercher leur musique sur le net, et aujourd'hui (merci JdG !) j'ai pu le faire et... j'adore ces deux chansons la !  Very Happy Ce type de chant (que j'appel à tord "chant lyrique") est vraiment magnifique mais malheureusement... y en à pas beaucoup dans la musique que j'écoute habituellement... et niveau image, on commence avec Saturne !



"Image en ultra violet de Saturne et de son aurore (HST)"



Et une bien jolie image sans nom =p

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Vincenz' le Jeu 15 Mai 2014 - 3:46



Un jour viendra où le ciel ne sera plus le seul à m'accompagner dans mon voyage... j'ai le courage d'attendre l'éternité pour ça... ce jour la je n'aurai peut être les heures ne seront plus sombres... peut être ne me sentirai-je plus coupable, qui sais... l'espoir fait vivre... il paraît...




Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4505
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ours a la recherche d'une véritable tanière...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum