Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Pandore79 le Jeu 4 Aoû 2011 - 12:10

Merci Luc, encore un post très intéressant Smile
avatar
Pandore79
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Invité le Jeu 4 Aoû 2011 - 16:54

Merci Luc

Pour tout te dire, j'ai pris un énorme coup de pied aux fesses en lisant cela. Un grand coup de déprime, en fait.
Indépendamment des remarques, commentaires et précisions apportés par les différents zèbres qui t'ont répondu et qui semblent (je dis bien semblent) prendre cela pour un fait "digérable", je dois t'avouer que ce n'est pas mon cas.
Ayant reconnu des sous-jacents à mes actes dans à peu près 95% des informations que tu nous communiques, ma réflexion s'est axée ainsi :

- La différence est confirmée
- Notre "intelligence", notre "sensibilité", notre "processus d'analyse", tout cela permet de la prendre en conscience, même si les attendus que nous en tiront divergent quant aux fondements

Mais, car il y a, je pense, un mais (non pas sur le cumul des aptitudes et sa prise de conscience personnelle, mais sur la manière de les gérer en le sachant)

Comment cette constitution, que je qualifierais de "cérébrale" (Faute de trouver terme plus adapté sur l'instant), peut-elle se satisfaire de ne pas avoir les moyens de comprendre réellement ce que sont les gens dits "normaux" ?

Je m'explique : Je sais, par ma propre sensibilité et pour avoir discuté avec d'autres zèbres, que nous détectons pour la plupart les mécanismes des "autres" (Là encore, je n'ai pas de terminologie adaptée à les désigner, et c'est ce mot entre guillemets qui me semble le plus neutre) et très souvent les sous-jacents où les "manœuvres" auxquelles ils se livrent. Cependant, bien qu'en en voyant les mécanismes et en en prévoyant les effets, il me semble que nous n'arrivons pas à en comprendre l'origine.
Ceci dit, je me permet de penser parfois, à ce sujet, que je me cache quelque chose. Le problème de vision et de compréhension de ces mécanismes qui me sont opposés doit me faire réagir ou anticiper sur le futur proche, et induit un sans doute un feedback, feedback de protection devant ce qui parait être un impondérable à mon interlocuteur.
Ainsi, la non-compréhension des origines dont je parlais plus haut n'est-elle pas un genre de manifestation qu'on pourrait assimiler au principe d'incertitude mis en avant par Heisenberg en 1927 ? Que cette incertitude soit ou non causée par l'une ou l'autre des parties ?

Ces questions ne trottent dans la tête. A plus d'un titre.
Elles me trottent dans la tête parce que je ne sens pas l'envie de vivre "en dehors".
Elles me trottent dans la tête parce que je pense que les zèbres (Par leur perception élargie, ont pour la plupart une bonne image de ce qu'est l'arbitraire, une notion assez claire des équilibres (quand il leurs sont extérieurs, Laughing), une assez grande empathie, etc) ont un rôle social à jouer.
Parce que je pense que, s'il est avéré que les notions que tu exposais se vérifient dans la majorité des cas, l'effort reste à faire pas celui qui comprend le mieux. A ce propos d'aucuns me taxeront peut-être d'être prétentieux, d'autres d'être masochiste ... Il s'avère cependant que le mûrissement de ma réflexion me conduit à une certaine acceptation et à la mise en œuvre d'une stratégie d'apaisement ne me freinant pas:

- Comprenant cette différence, je souffre beaucoup moins qu'avant du regard et ressenti qui m'étaient opposés;
- Ce calme revenant, je peux me permettre d'être plus patient, et de rentrer dans ce jeu d'attente et de détachement (Ceci étant, l'échange se trouve appauvri de tensions, tensions que je créais pour grande part en ne voyant pas mes différences). En substance, je n'observe plus le chat dans sa boîte (Merci M. Schroedinger Laughing)

Là se trouve, en mon cas personnel, le moyen de retrouver un certain équilibre, et d'admettre que je peux mener plusieurs tâches en parallèle sans froisser personne, si tant est que je les fasse chacunes avec des groupes qui n'ont aucun contact entre eux.

Ai-je encore fait une oiseuse digression ? Tout ça pour dire que ton post m'a déstabilisé par la violence de l'agrégat qu'il fait ? J'avais conscience "souterraine" des phénomènes de surface et les lire tous rassemblés m'a choqué, simplement.

Amicalement. Et encore merci.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Boq-Boq le Ven 23 Sep 2011 - 12:23

Je débarque tardivement sur ce fil mais il m'apporte tellement que je mets une réaction : merci mille fois à Luc et Louise Lune (?) d'avoir déniché et mis en lumière cet article.

Je reconnais très bien tout un tas de choses, en particulier le stress de réprimer des aptitudes qui veulent vivre. J'ai l'impression d'appuyer sur le couvercle d'une cocotte-minute où un autre morceau de moi-même est en train de bouillir. C'est tuant, alors même que j'ai actuellement un boulot pas idiot, voire très intéressant par certains côtés, mais je rumine constamment une énorme frustration de ne pas faire plein d'autres choses.

Donc l'énorme, gigantesque, insurmontable problème serait de trouver un boulot où on peut exprimer toutes ses facettes. Je ne vois pas concrètement ce que ça peut être.

Une autre solution est d'avoir deux jobs. J'ai pratiqué l'année dernière une solution un peu similaire : le boulot salarié pas trop prenant, la famille et l'écriture le soir quand tout le monde est couché. Je me sens moins creux mais par contre je suis fatigué, forcément ça mord sur le sommeil. Et il faut à 22h trouver l'énergie de s'y mettre pour éviter le goût fadasse du gâchis dans la bouche le lendemain. Et il y a une soif inassouvie de reconnaissance.
avatar
Boq-Boq
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 69
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Foreigner le Sam 24 Sep 2011 - 1:55

"Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes"
le vrai problème serait de ne pas en avoir (assez).


Oui. Mais justement toute là question est là. Au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Celui qui a deux yeux est-il vraiment un prodige ?
avatar
Foreigner
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Invité le Sam 24 Sep 2011 - 10:29

Euhh...

Même sans job, ou boulot doublé, le souci reste le même.


En ce qui me concerne, ce sont mes loisirs qui me laissent affamée. Embarassed
Lire, écrire, faire des poèmes, dessiner, personnaliser mes chaussures et vêtements, ceux de ma fille quand ça lui chante, refaire mon mémo-géant de recettes de cuisine, jardiner mes pots d'intérieur, faire le feng-shui de l'appart, celui du bureau, graver sur verre, se documenter en sciences et actualité, écouter les musiques, voir des films...

Rahhhhhhhhhhhhhh...

L'impression que mon ange-gardien est suivi de sa cohorte d'esprits qui veulent tous pouvoir "faire" quelque chose ...

Pis forcément personne ne veut attendre son tour.
Tiens Mr "Peinture sur verre" susurre que je l'ai oublié longtemps dans son placard, et voudrait tenir compagnie à Mme "Gravure sur verre"... Reconcontre au sommet.

lol!


Vivement qu'on découvre le dédoublement quantique et que je puisse me multiplier en simultanné. ^^
En attednant, je vais lire avec soin tout ceci et chercher une solution-maison pour satisfaire toutes les passions, sans me faire dévorer par elles non plus. :p
Un peu de discipline que diable... Ange
Vive le chaos, mais le chaos maîtrisé et organisé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Aeud le Dim 25 Sep 2011 - 16:17

Merci bien pour ce post très interessant, qui nous explique ce que nous vivons et nous montre que nous ne sommes pas étrange ou seul dnas ce cas :p

Aeud
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Prudence le Sam 8 Oct 2011 - 20:26

Merci pour cet article, c'est troublant, encore une fois, comme vous lire, j'ai l'impression de n'avoir rien à dire car vous avez déjà si bien exprimé comment ça vous touchait et comme ça me touche. Comme quand je lis Rimbaud ou Prévert et que je me demande pourquoi continuer à égrainer mes mots qui ont si bien poussé chez eux. Je digresse mais ce trop d'aptitudes c'est quelque chose dont je souffre depuis vraiment petite, notamment dans les loisirs comme Kara, on me flatte toujours avec "tous ces dons" qui ne sont que des germes et qui sont trop nombreux et encombrants pour que je m'en occupe soigneusement, l'impression de tout faire à moitié, de trop en faire à la fois mais la nécessité aussi, et d'atteindre un niveau moyen alors que les débuts sont fulgurants. Et ça me provoque une tristesse...
avatar
Prudence
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 31
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par the black frog le Sam 8 Oct 2011 - 23:57

Ah, tiens c'est moi aussi ça... hé ben...
avatar
the black frog
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 44
Localisation : Berlin

http://www.dynamografika.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Kilimandjaro le Lun 10 Oct 2011 - 0:33

YES!!! Ca remue, ça bouscule, ça chamboule: ça fait du bien de lire des mots qui m'expliquent, nous expliquent. Je me reconnais dans tous les sens du terme :-) L'impression de ne plus être seul dans ma particularité mais compréhensible parce que "ça" existe, parce que ce que je suis existe, porte un nom, pas un "non" ;-) Merci pour ces lignes et vos commentaires. K*
avatar
Kilimandjaro
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2011
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Sam 18 Fév 2012 - 20:39

très intéressant, merci Smile reste à voir si la synesthesie peut s'apprendre par visualisation etc, par développement de ses capacités sensorielles. je pense que oui.

perso j'en ai 20 sur les 21 points, y'a juste les maths mais je pense que c'est dû au fait de pas les avoir apprises, en général y'a pas a calculer mais j'ai du mal avec les suites j'ai pas appris a les décoder


Dernière édition par floran le Lun 20 Fév 2012 - 12:55, édité 2 fois
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Corsaire le Sam 18 Fév 2012 - 21:27

Merci pour cet article très intéressant, qui me fait un peu penser au sujet "êtes vous plutôt littéraire ou scientifique ?", une question qui m'embarrasse bien, et au sujet sur les scanneurs...

Prudence a écrit:Je digresse mais ce trop d'aptitudes c'est quelque chose dont je souffre depuis vraiment petite, notamment dans les loisirs comme Kara, on me flatte toujours avec "tous ces dons" qui ne sont que des germes et qui sont trop nombreux et encombrants pour que je m'en occupe soigneusement, l'impression de tout faire à moitié, de trop en faire à la fois mais la nécessité aussi, et d'atteindre un niveau moyen alors que les débuts sont fulgurants. Et ça me provoque une tristesse...

C'est quelques choses que je vis aujourd'hui et que je me souviens d'avoir vécu aussi, malgré qu'auparavant mes capacités, étaient, en partie, camouflées ou étouffées (passé difficile). Le phrase type que j'ai entendue de nombreuses fois c'est "Tu devrais en faire quelque chose !", ou équivalent, que ce soit en science (physique, météo,...), en écriture, en dessin, en musique, etc... Mais presque à chaque fois, cela manque de développement voir c'est en jachères... J'ai ni un temps infini ni une énergie inépuisable, et souvent l'envi de changer de sujet. Il y a même une "hiérarchie" entre mes nombreuses passions, ils a celles qui durent des mois (puis reposent des mois), celles des semaines, celles des jours, les petits intérêts d'une journée ou de quelques heures, et au delà des précédentes il y a les latentes, qui ne me quittent jamais vraiment mais dont les rythmes d'intéressement sont trop irréguliers. Et régulièrement des passions naissent. C'est un fonctionnement ressenti comme vital ! Je ne peux presque pas faire autrement, je fonctionne à l'envie, sans ça je peux mourir d'ennui et de désespoir... Comment voulez-vous vraiment construire quelque chose dans ces conditions ? :-/

L'autre phrase type entendue c'est "Pourquoi tu ne t'orientes pas là dedans ?", mais cette question est trop douloureuse, à chaque fois que j'essaye de faire un choix c'est la même angoisse qui revient et parfois les pleurs ou les conflits à haut volume vocal. J'ai fini par faire un choix, mais je retombe souvent dans l'angoisse et le doute, la peur de ne pas pouvoir faire le reste de mes passions...

floran a écrit:reste à voir si la synesthesie peut s'apprendre par visualisation etc, par développement de ses capacités sensorielles. je pense que oui.

Je ne sais pas si ça s'apprend, certaines théories parlent de "fils qui se touchent", d'hémisphères plus en contact que de raison, engendrant légers mélanges des sens et créativité. Chez moi, je n'ai jamais rien cherché, et le passé parle même d'un long sommeil de mes capacités. Pourtant depuis des années avant la connaissance de la douance et de la synesthésie je me demande "Mais pourquoi diable ces lettres et ces chiffres possèdent-ils ces couleurs, ces nombres se ressentent-ils en 3D (visuo-spatiale) ? Les gens ont-ils leurs couleurs propres et leurs propres visualisations spatiales eux aussi ?". En bref ce que je veux dire c'est qu'il m'a toujours semblé qu'il s'agissait de quelque chose qui était comme ça, comme un fonctionnement propre, comme la douance... Mais qui sait !
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 317
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 30
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Dim 19 Fév 2012 - 1:58

Corsaire a écrit:Le phrase type que j'ai entendue de nombreuses fois c'est "Tu devrais en faire quelque chose !"

en ce moment c'est plus "arrête t'es chiant on suit plus là, calme posé retrouve une nana stable et calmos" Laughing pour ma part

sinon pour la synesthésie si c'est possible j'avais déjà un peu poussé le délire en fait, sans savoir que ça avait un rapport avec ça à l'époque

mais c'est juste inutile (à première vue et pour mon cas toujours), ça aurait une importance si ça avait un impact direct sur les capacités, mais les capacités sont déjà là pas la peine de se servir de ça. par exemple pour reprendre le cliché le plus gros : l'aura. pas la peine de voir quelque chose pour sentir les gens, on discerne déjà largement assez bien ce qu'ils sont et où ils veulent en venir par toute une tripotée de détails, l'erreur existe mais une synesthésie doit tout aussi bien pouvoir mener à l'erreur, d'autant plus si on se repose sur elle mais pas je pense pas que les synesthètes avertis le fassent de trop


Dernière édition par floran le Dim 19 Fév 2012 - 12:29, édité 1 fois
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Corsaire le Dim 19 Fév 2012 - 12:27

Je ne sais pas à quel point la synesthésie peut être "utile". D'un point de vue purement pratique, en tous cas, chez moi, je constate qu'elle m'aide à mémoriser parfois des mots ou des nombres, en permettant de discriminer ceux dont la couleur correspond quand je les confonds. J'ai aussi constaté qu'elle me faisait aller plus vite, par exemple, dans un sudoku : "d'un coup d’œil dans la zone je constate qu'il n'y a pas de rouge vif, donc pas de 4, sans regarder chacun des chiffres". Pour être franc, ça m'a été utile de manière très ponctuelle, parce que j'y prêtais peu attention, mais à présent j'essaye de l'utiliser pour un peu mieux mémoriser, et avec mon déficit d'attention, ce qu'il me reste parfois c'est juste les couleurs, donc c'est pas inutile de ce point de vue. Smile
Au delà de cela, il y a beaucoup de types de synesthésies et certains artistes semblent s'en être inspirés pour créer (Liszt en musique,...). Me concernant, ça a un impact esthétique évident, mais puisqu'il est personnel et donc moins ressenti par les autres, l'intérêt est peut être seulement d'engendrer une création originale.

Ensuite, si l'on met de côté l'intérêt d'utilisation, la synesthésie est peut être juste le symptôme d'un fonctionnement cérébral. Rimbaud avec sa vision des lettres et des mots, Feynman et sa vision spatiale des nombres et des calculs en plus des couleurs, possèdent la même synesthésie graphème-couleur + visuo-spatiale que moi et sont comme par hasard mes préférés dans leur domaine (depuis bien avant que je ne les sache synesthètes) : c'est à dire qu'ils possèdent une même manière de fonctionner en terme de réflexion imagée ou physique, un même système d'intuitions et de ressentis en physique (Feynman le décrit longuement dans ses bouquins), etc. Tout ça c'est bien sûr une idée, très subjective, fondée sur des hypothèses scientifiques encore trop rares et sur un ressenti personnel, mais puisque les théories parlent d'un certain agencement ou d'un certain fonctionnement cérébrale engendrant la synesthésie, il est logique d'imaginer que la manière de voir les choses peut être en rapport. (surtout si l'on ajoute la découverte récente qui dit que les graphèmes couleurs sont presque toujours aussi visuo-spatiaux comme par hasard, et presque toujours HPI alors que la synesthésie est plus rare que les HPI) Mais je fais peut être complètement fausse route ! C'est juste une idée. :p

Edit : pour en revenir à l'utilité en terme de mémorisation, chez moi elle est parcellaire mais je sais que chez certains cas extrêmes c'est un avantage important, et ça a même été rencontré chez des Asperger.
Edit 2 : à part ça, ça me sert aussi pas mal dans les calculs et les estimations, parce que je vois et ressent (palpe virtuellement :p) les nombres, les quantités et les calculs mentaux. Smile
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 317
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 30
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Dim 19 Fév 2012 - 12:32

merci pour ce retour Very Happy j'ai envoyé des bases de réflexion sur le sujet à pas mal de gars comme edgar morin, soam chomsky etc là, y'a moyen que ça aide un peu question recherches
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Corsaire le Dim 19 Fév 2012 - 13:14

C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup moi aussi. Very Happy

J'apporte juste un exemple "concret" pour le calcul mental visuo-spatial, le célèbre asperger Daniel Tammet le décrit un peu ici vers le début :

http://www.youtube.com/watch?v=JLk68GlpAjk

Bon bien sûr, même si l'on dit de moi que je suis rapide en calcul mental, c'est rien du tout par rapport à ce mec !
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 317
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 30
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Dim 19 Fév 2012 - 13:26

ah j'connaissait pas suila, fin j'ai fait le lien entre asperger et moi même y'a peu aussi

edit : yeah c'est un bon, y traine par ici à l'occasion ?
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Corsaire le Dim 19 Fév 2012 - 13:38

floran a écrit:edit : yeah c'est un bon, y traine par ici à l'occasion ?

Aucune idée ! Smile
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 317
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 30
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Dim 19 Fév 2012 - 13:40

En tout cas il a l'air bien motivé à enseigner et a déjà développé pas mal de méthodes apparemment, y'a bon
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par CYP3A4 le Dim 19 Fév 2012 - 14:17

Euh ?!? Ce serait pas plutôt Noam le prénom de Chomsky ?!?
avatar
CYP3A4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 81
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 37
Localisation : ...dans ta tête... euh ! ...dans ton ordi...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Dim 19 Fév 2012 - 15:29

ah oui effectivement, c'est cool aussi soam.
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par shima_uma le Dim 19 Fév 2012 - 17:29

Merci pour cet article.

shima_uma
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 225
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 48
Localisation : Paris, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Wam le Lun 20 Fév 2012 - 12:57

Ah mais la synesthésie en fait tu vois pas le truc comme genre avec une hallucination ? c'est de l'imagerie mentale (ou sonorisation ou autre) en temps réel ?

ben mince jcroyais que tout le monde fonctionnait comme ça moi scratch mais du coup oui ça s'enseigne forcement
avatar
Wam
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par rv le Lun 20 Fév 2012 - 17:36

merçi Luc

j'ai lu beaucoup de chose sur le développement personnel et la stratégie militaire. quand on se disperse, on est plus vulnérable, quand la ligne de front est immense, la logistique ne ravitaille plus rien, les forces sont faibles, ne sont plus coordonnées, n'ont aucune portée.
Voir comme ça m'a aidé à analyser, à me comprendre, à intégrer en moi même mes différentes composantes, et les faire travailler ensemble, en coopération.
Je sais que les termes militaires heurtent. Il n'y a pas d'ennemis, pas de hiérarchie psychorigide. mais un objectif à atteindre, un prince qui gouverne, un pays exsangue à faire prospérer, des relations diplomatiques à pacifier...
avatar
rv
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 41
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par pandorine le Lun 27 Fév 2012 - 22:55

Hum hum,

Jusqu'à aujourd'hui je me disais que les gens qui faisaient une drôle de tête à l'énoncé de mon parcours pro (cuisinière,agricultrice,chargée d'insertion socio pro, enquêtrice) je suis soulagée de constater qu'une brave case m'attendait quelque part.... Twisted Evil
avatar
pandorine
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 50
Localisation : Le Chaffal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Invité le Ven 9 Mar 2012 - 19:11

^^

Se disperser ?
Hum...


Moi j vois plutôt ça comme une "activation de base"... Multipliée, car plusieurs activations de abse simultannées, ou qui se succèdent.
Certaines plus que d'autres.
Le scan donc, clair.

Pour la dispersion militaire citée par rv, je joue stratégie, donc c'est vrai si l'on pense efficacité immédiate.
Si l'on pense efficacité à long terme, cela devient au contraire une force. Wink

Tu investis ce qui te servira plus tard.
Tu plantes des graines qui pourront se développer sans toi.
Tu récoltes des graines trouvées en chemin, pour les étudier, ou les planter dans ton propre jardin... etc...


Aujourd'hui, je sais que je peux être autonome sur pas mal de sujets, de compétences... Le jour où j'en ai besoin pour un projet, hop je les active, ré-active. Et le tour est joué.
Plus je vieillis, plus j'ai ainsi de graines dans mon sac à malices... Very Happy


Et plus je peux surprendre en cas de besoin, en terme de stratégie militaire puisque le sujet est venu sur le tapis... Laughing (cela me plait bien d'ailleurs, j'adore ça)
Puisque je peux ré-activer des ressources qui ne sont pas visibles actuellement, mais pourtant bel et bien activables... Elles sont "en sommeil", non-visibles, mais là. Et si j'en ai besoin, hop, en urgence comprise, je serai la plus réactive si cela se joue en terme de vitesse. Twisted Evil
Si cela se joue en terme d'esbrouffe pour en mettre plein la vue, là aussi, je peux bondir très loin en activant des capas parallèles qui boostent la compétence principale en l'enrichissant et en la rendant plus créative, mais aussi plus solide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum