La pudeur a-t-elle disparu ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 26 Oct 2012 - 20:31

Je ne savais pas trop où placer ce sujet; je fais le choix de supposer que le phénomène que je vais décrire m'est d'autant plus pesant à cause de l'hypersensibilité Z, et je le place donc ici.

Histoires de chaque matin dans le bus : que nous soyons tous en contact quand il est bondé, est inévitable et désagréable à tout le monde.
Réciproquement, l'homme, animal grégaire mais tout de même un peu territorial, possède une distance de fuite : il ne tolère que difficilement l'intrusion physique d'un étranger tout près de son corps, à une distance de l'ordre de 30 centimètres environ, à vue de nez.
Mais n'avez-vous pas remarqué que depuis quelques années, la tendance est à ne pas hésiter à se tenir beaucoup plus près de l'autre que ça, même quand les circonstances n'y obligent pas, voire à le bousculer incidemment, et à mener néanmoins sa petite vie en plein dans la zone rouge d'un autre qu'on ignore aussi superbement que s'il s'agissait d'une plante ? Alors qu'il pourrait aisément faire un pas en avant, Untel va, à 18 cm de ma tête, entamer une longue conversation téléphonique. Il est dans ma zone rouge et j'en souffre : mais je suis dans la sienne aussi et visiblement il s'en fout. Charge à moi de fuir.

C'est le premier point: mais peut-être est-ce plus une simple manifestation d'égoïsme que cette non-prise en compte absolue de l'autre qui amène à le laisser dans sa propre zone rouge sans gêne.

Second : chaque matin, la plupart de mes voisins de bus téléphonent... mais alors ! Voix forte et bien timbrée, je sais tout d'eux, de leurs histoires de couple, leurs problèmes avec la collègue de bureau, et même les ennuis juridiques qu'ils déblatèrent à leur avocat ou conseiller en présence de quarante personnes qui n'en perdent pas une miette (du moins, pour ceux qui ne sont pas en train de faire la même chose...) J'ai même eu la fille qui enregistrait son journal "intime" pendant 40 minutes de rang sur la fonction dictaphone de son machin...

Troisième : on va passer sur la femme qui toussait à bruit maximal - OK, tousser est incoercible, mais outrer le mouvement des épaules, racler la gorge à chaque passage, bouche grande ouverte et protégée par aucune main cela va sans dite, pendant une demi-heure, n'est-ce pas un peu exagéré ? - et passer à l'adorable petit couple qui, pendant une demi-heure itou, a alterné : une phrase, un bécot fougueux et surtout le plus sonore possible, vous savez, le "Schliiiouuuurrrrp" fait pour être entendu à l'autre bout du canton. Quand je dis alterné c'est : cinq mots, schlourp, trois mots, schlourp, toutes les dix à vingt secondes. Autrefois, je pensais que c'était mon statut de célibataire aigri qui me rendait insupportable ce genre de démonstration. Mais non : c'est toujours pareil à présent, et j'avoue ne pas trop savoir pourquoi cela provoque une exaspération aussi immédiate...

Peut-être parce que c'est un vrai manque de pudeur ?

Est-ce que c'est normal de tout faire dans un bus blindé comme si on était dans son salon ? Suis-je réellement devenu un beauf réactionnaire à l'esprit étroit ?

Je suis inquiet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 26 Oct 2012 - 20:49

Je suis désolé si j'éclate de rire...le rire est trop mon probleme en tant qu'homme.

Qu'en est-il de ceux qui parlent une langue que l'on comprend même pas?
De ceux qui écoutent de la musique rythmée bien fort?
De celles qui ne s'habillent pas convenablement? On se croyait même dans une boite de nuit...


C'est super dérangeant. Je ne juges pas mais les gens n'ont pas un minimum de civisme. Les gens ne savent plus ce qui s'appelle etre en public.

Au risque de me faire traiter de raciste à chaque fois, je suis obligé de me taire. Quand c'est dans le train je change de voiture. Mais tu sais, ils sont partout; quand je change je tombe sur le pire.

Ben, je suis obligé parfois de mettre des bouchons. Ils sont toujours dans mes poches d'ailleurs.

Sinon je ferme mes yeux...je ne peux pas voir la décadence de ce monde; la connerie humaine. Il y a des choses que l'on doit faire dans son salon ou dans sa chambre.

Ils s'en fichent. Je pense qu'ils sont bienheureux.

A chaque fois je pointe mes pieds dehors, je dis seigneur aide moi à tolérer ce qui m'attend aujourd'hui. Cela devient une corvée de sortir surtout en transport en commun.



Dernière édition par Zebran le Ven 26 Oct 2012 - 21:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par le navet le Ven 26 Oct 2012 - 21:20

Bonsoir Fusain,

Je ne sais pas s’il s’agit d’un manque de pudeur, ou d’un besoin de faire attester par autrui (en trouvant des spectateurs/oreilles/voyeurs), ce qui constitue leur vie. Un peu comme si elle était devenue si potentiellement inconsistante, si fragile, qu’il faudrait la mettre en scène pour lui donner une épaisseur (si on m’écoute et qu’on me voit, alors j’existe vraiment). Et ce qui se passe dans le bus trouverait son prolongement sur facebook ou même sur des forums, en un sens. La question de la pudeur ne se poserait plus, au regard de la peur de disparaître tout à fait.
C'est une hypothèse, bien sûr.

Le plus souvent ça ne me gêne pas, voire ça m’intéresse, enfin disons plutôt que l’intérêt dépasse la gêne (et pourtant je déteste la foule et la promiscuité). J’aime beaucoup observer les gens, et imaginer ce qu’il y a derrière, ou glaner des détails intrigants, des trucs qui ne collent pas, des écarts.

En écrivant je me dis qu'il y a peut-être aussi une incapacité plus grande qu'avant à la simple présence et contemplation (être dans un bus et simplement regarder, sans rien faire), mais je ne sais pas. Comme s'il fallait être tout le temps dans le multi-tâches, rentabiliser à mort chaque instant, n'être jamais vraiment là mais toujours un peu ailleurs, avec d'autres.
(Mais mes remarques visent plus le téléphone, là).

le navet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 26 Oct 2012 - 21:54

Qu'en est-il de ceux qui parlent une langue que l'on comprend même pas?

Ben tu vois, à moins qu'ils ne parlent vraiment très fort, ils ne me dérangent pas. Puisque je ne les comprends pas, je ne reçois pas l'information qu'ils énoncent, je ne suis pas obligé de l'absorber à mon corps défendant. Et eux savent que personne, sauf cas peu probable, ne les comprend en-dehors de leur interlocuteur. Donc, il n'y a rien d'impudique dans leur attitude.

Ils s'en fichent. Je pense qu'ils sont bienheureux.

Je suis plutôt enclin à penser comme Le navet que cette agitation ostentatoire n'est pas le signe d'une grande paix intérieure mais plutôt d'un besoin douloureux de se sentir exister...

Je ne sais pas s’il s’agit d’un manque de pudeur, ou d’un besoin de faire attester par autrui (en trouvant des spectateurs/oreilles/voyeurs), ce qui constitue leur vie. Un peu comme si elle était devenue si potentiellement inconsistante, si fragile, qu’il faudrait la mettre en scène pour lui donner une épaisseur (...)

En somme, non seulement ils s'en foutent de rendre leur intimité visible, mais ils le recherchent même... Ben je pense que ça rentre toujours dans la catégorie manque de pudeur, c'est même un cran plus loin.

J’aime beaucoup observer les gens, et imaginer ce qu’il y a derrière, ou glaner des détails intrigants, des trucs qui ne collent pas, des écarts.

Ach, moi je n'aime pas. Je me sens indiscret, justement, et toujours à la merci des clichés. Ou alors je m'amuse à me dire "Lui, il a une tête de..." en sachant que je suis en train de jouer du cliché, que c'est certainement faux, et que cela doit rester un jeu. Et puisque tu parles d'écarts, de trucs qui ne collent pas... ça me rappelle un jour, il y a quelques années, dans un bus du 9-3 : arrive un jeune présentant tous les attributs du rappeur accessoirisé dans chaque détail, le genre qu'on imagine éructer 100 mots de vocabulaire dont 50 en verlan; il s'assied, fouille dans son sac et se plonge profondément dans... un épais roman russe (Les Frères Karamazov, je crois...) Laughing Pan sur les clichés ! Laughing

En écrivant je me dis qu'il y a peut-être aussi une incapacité plus grande qu'avant à la simple présence et contemplation (être dans un bus et simplement regarder, sans rien faire), mais je ne sais pas. Comme s'il fallait être tout le temps dans le multi-tâches, rentabiliser à mort chaque instant, n'être jamais vraiment là mais toujours un peu ailleurs, avec d'autres.
(Mais mes remarques visent plus le téléphone, là).

C'est sûr. Le toujours plus, toujours plus vite, tout à la fois, couplé à une envie (légitime dans le bus bondé, bruyant, nauséabond, il faut bien le dire...) de s'évader. Mais c'est encore autre chose : on peut très bien le faire sans impudeur. Comme mon rappeur avec son gros casque et son bouquin. Ou ce que je fais tous les matins avec mon propre bouquin et casque...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par le navet le Ven 26 Oct 2012 - 23:25

Fusain a écrit:

En somme, non seulement ils s'en foutent de rendre leur intimité visible, mais ils le recherchent même... Ben je pense que ça rentre toujours dans la catégorie manque de pudeur, c'est même un cran plus loin.


Oui, c’est quand même de l’impudeur, effectivement (au sens où le résultat, quel qu’en soit la cause, enfreint une sorte de code tacite de bienséance — mais n’y a-t-il pas du coup un nouveau code en train d’émerger ? Et là ce serait toi et le rappeur russophile, qui deviendraient obscènes, à force de silence et de discrétion…).

D’ailleurs c’est marrant, mais contrairement à toi j’ai énormément de mal à lire dans les transports en commun, et c’est sans doute lié à une sorte de pudeur extrême, bizarre, cette idée que la lecture est si intime pour moi que je ne peux la pratiquer que dans un espace où je suis seule ou, à la rigueur, en présence de quelqu’un avec je me sens extrêmement bien. Je n’avais pas réalisé ça, mais l’attribuais essentiellement à ma nature avide de moments suspendus, où il est facile de ne rien faire sans même culpabiliser, sinon regarder et écouter. En revanche j’ai toujours envie de savoir ce que les gens lisent, bien entendu…

Et j’aime beaucoup le choc des représentations dont tu parles, ça me réjouit, un peu comme quand quelqu’un qu’on croit connaître très bien, dont on pourrait dire qu’on le connaît très bien au point qu’on pourrait presque le trouver (trop) prévisible, agit ou dit quelque chose de surprenant, de radicalement différent de ce à quoi on pourrait s’attendre. J’aime beaucoup ça, parce qu’à chaque fois ça me rappelle à quel point plus on connaît, moins on connaît. J’aime bien les failles et les gouffres que ça introduit dans la pensée, la perception de l’autre et de soi, et que les clichés que je trimballe explosent en plein vol, paf.

le navet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 26 Oct 2012 - 23:39

Et là ce serait toi et le rappeur russophile, qui deviendraient obscènes, à force de silence et de discrétion

Anormaux sans doute mais obscènes, ça paraît difficile : ça nécessiterait déjà que les autres soient en mesure de s'intéresser à ce(ux) qui les entoure(nt) au point de remarquer même ceux qui sont discrets...

Quant à l'impudeur, je ne l'employais pas au sens de transgression mais au sens d'étalage. Elle est une transgression mais je ne qualifierai pas toutes les transgressions d'impudeur. Un look extravagant fait pour attirer l'attention, par exemple, je ne le mettrai pas dans cette catégorie : la tenue qu'on porte à l'extérieur est destinée à être visible, sinon destinée à être vue.

Mais bon, en fin de compte, c'est vrai que tout ça est cohérent avec le fait d'étaler sa vie privée de façon non anonyme sur Fessecroûte...

En revanche j’ai toujours envie de savoir ce que les gens lisent, bien entendu

Moi pas... Peut-être à force de retomber presque toujours sur les mêmes choses. Quelques mois après l'épisode du rappeur dostoïevskiste, Dan Brown avait sorti son bouquin. Pendant un an, dans les transports, je n'ai plus vu personne ouvrir autre chose que celui-ci ou un sudoku. C'était impressionnant.

Et j’aime beaucoup le choc des représentations dont tu parles, ça me réjouit

Oui, ça fait partie des moments où on se dit qu'on a pris une bonne leçon, en éclatant de rire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Pieyre le Sam 27 Oct 2012 - 5:50

Je suis d'accord avec le constat, et avec le sens général des commentaires.
Reste ta dernière question : « Suis-je réellement devenu un beauf réactionnaire à l'esprit étroit ? »
Personnellement j'ai toujours été gêné par l'extériorisation des particularités individuelles, notamment leur visibilité la plus immédiate : vue, son, rapprochement physique. Dès l'enfance cela a empiété douloureusement sur mon espace vital. Aussi l'un des types les plus détestables d'humanité est-il pour moi le sans-gêne.
Dans cette mesure, même si cela ne me convient pas sur d'autres plans, j'aurais sans doute pu être qualifié depuis toujours de réactionnaire. À la limite c'est plutôt maintenant que je commence à me blaser, mais c'est un autre problème.
Alors je me pose la question : comment est-ce qu'on peut devenir réactionnaire sans l'avoir toujours été ? et pourquoi s'être efforcé de ne pas l'être ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15329
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Andromaque le Jeu 8 Nov 2012 - 19:15

comment est-ce qu'on peut devenir réactionnaire sans l'avoir toujours été ?

Non. Mais on peut, l'âge aidant, comprendre que le refus pavlovien de la réaction n'est qu'un comportement conformiste imposé socialement. Et souhaiter sur le tard se débarrasser des carcans inutiles...


et pourquoi s'être efforcé de ne pas l'être ?

Par conformisme. Very Happy


Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Pieyre le Ven 9 Nov 2012 - 5:56

On peut répondre cela, en effet. Mais mes questions n'impliquaient pas une réponse obligée, même si elles en avaient tout l'air. Je me demandais si l'on devait avoir pensé la même chose antérieurement ou bien pas, soit qu'on ait occulté ce qu'on pensait, soit qu'on ait évolué. Mais là on sort du sujet.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15329
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Andromaque le Ven 9 Nov 2012 - 9:40

Mais là on sort du sujet.

Je crois au contraire qu'on est au cœur du sujet, et votre question me semblait proposer un axe de réflexion intéressant.

M'enfin...

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Kyphros le Ven 9 Nov 2012 - 9:57

Zebran a écrit:Qu'en est-il de ceux qui parlent une langue que l'on comprend même pas?
De ceux qui écoutent de la musique rythmée bien fort?
De celles qui ne s'habillent pas convenablement? On se croyait même dans une boite de nuit...

C'est super dérangeant. Je ne juges pas mais les gens n'ont pas un minimum de civisme. Les gens ne savent plus ce qui s'appelle etre en public.

Au risque de me faire traiter de raciste à chaque fois, je suis obligé de me taire. Quand c'est dans le train je change de voiture. Mais tu sais, ils sont partout; quand je change je tombe sur le pire.
Héhéhé. Ca sent l'vécu.Laughing

Mais t'as aussi oublié tout ce qui touche aux enfants. Quand le genre de personnes qui écoutent de la musique pourrie avec leurs téléphones en mode haut parleur ont des gamins, ça donne d'insupportables petits fouille-merde sans éducation (oui, je suis grossier, mais franchement, ils méritent cette appellation) qui insultent les gens, qui crient, qui courent partout dans vos jambes... Une fois y'en a même un qui s'est mouché dans mon pantalon à Paris, j'ai halluciné.

D'ailleurs, en parlant d'éducation, le problème de tous ces gens là, justement, c'est l'éducation. Ils n'ont aucun sens des valeurs parce que les valeurs françaises disparaissent en même temps que la culture française, noyée dans celle d'autres parties du monde qui se déversent ici sans aucun contrôle ni adaptation.
Après bon, je ne dis pas que les valeurs françaises sont les seules à respecter; les british gentlemen sont aussi tout à fait respectables, par exemple.
Mais le fait est que la civilisation occidentale, elle est en train de mourir à petit feu. Et comme l'a dit Aristote, « La tolérance et l'apathie sont les dernières vertus d'une société mourante ». On ne fait rien pour empêcher cette descente spiralée de la société qui se transforme en une sorte de cloaque puant où de trop rares personnes essaient de vivre dans le respect des autres malgré leur environnement; et c'est la preuve que l'occident est sur son déclin.

Après faut pas prendre ce paragraphe pour une sorte d'apologie des temps anciens non plus, il faut vivre avec son temps. Mais il y a une différence entre évoluer et se gangréner.

Kyphros
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 220
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Andromaque le Ven 9 Nov 2012 - 10:15

Merci Kyphros. C'est pour cela que je considère que la question de la "réaction" n'est pas du tout hors de propos.

La réaction c'est la vie qui réagit contre ce qui l'agresse. L'absence de réaction, c'est la mort.

Je ne joue pas sur les mots, au contraire. La réaction n'est pas le passéisme, ni la nostalgie.

Mais c'est parfois, le "il faut bien vivre avec son temps" ne cache qu'un odieux conformisme aveuglant et suicidaire.

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Bitterlings le Ven 9 Nov 2012 - 10:17

Parce que chez ces gens là, Monsieur,...


Bitterlings
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 285
Date d'inscription : 08/08/2012
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Vincenz' le Ven 9 Nov 2012 - 11:33

Aujourd'hui, les gens font des enfants sans vouloir les responsabilités qui vont avec (suffit de regarder la télé pour le voir...), ça fais des enfants qui donc après sont livrés a eux même (ben oui quoi, je fais un enfant, vous voudriez en plus que je m'en occupe ? J'ai un travail !), vu qu'ils n'ont pas eu une éducation digne de ce nom, ils n'ont que les valeurs qu'ils se sont fais eux même, qu'ils ont acquis avec leur entourage ou ce qu'ils ont entendu... et très souvent, si les parents ne sont pas la, ça ne suffit pas pour que l'enfant apprenne le respect ou la tolérance ou d'autres valeurs qui peuvent être utiles dans la vie.

Et ces jeunes la vont faire des enfants qui n'auront pas de valeur non plus (en tout cas pour une majorité) et qui seront délaissés pour la même raison (un parent aujourd'hui c'est quelqu'un qui fais la fête et qui s'amuse...) etc.

Et tous les gens qui ont la chance d'avoir eu une éducation vont finir par devenir une "élite", connaissant le respect et le pratiquant... c'est triste

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Kyphros le Ven 9 Nov 2012 - 11:45

Ce qui est triste, ce n'est pas cette déchéance progressive.

Ce qui est vraiment triste, c'est l'inaction de ceux qui ont encore ces valeurs et qui sont là, à coté, et qui ne font que regarder parce qu'ils ont peur d'agir. Ils ont peur d'enfreindre le politiquement correct, peur de s'affirmer en tant que référence de culture, peur d'apparaître comme des dominateurs au lieu d'apparaître comme des enseignants.
Ils ont peur d'aider leur civilisation à prospérer, et ce à cause de principes moraux vicieux et faux qui se sont développés à cause des récents évènements traumatisants de l'histoire.
Voilà pourquoi j'estime que notre société est mourante.

Peut être que quand le pétrole aura disparu et que la crise économique sera à son sommet, elle aura un dernier sursaut de vie suivi d'un nouvel âge d'or.
Ou peut être qu'elle disparaîtra pour être remplacée par une autre, primitive et stupide d'un point de vue culturel. Et le cycle recommencera, quel que soit le temps que ça prendra. Parce qu'au fil des temps, les gens ne changeront pas et resteront enfermés dans les mêmes logiques étriquées.

Kyphros
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 220
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 9 Nov 2012 - 12:25

Le problème de fond n'est-il pas la rupture du consensus sur le caractère positif de ces valeurs, justement ?
D'un côté, il y a un système, le respect et tout, qui est contraignant.
De l'autre, il y a la permissivité totale, qui conduit à ce que l'autre fasse des trucs qui nous emmerdent à l'occasion, mais qui nous garantit aussi le droit de tout faire. Eventuellement d'équilibrer les comptes ou plutôt de croire le faire en rendant la pareille. "L'autre m'a pété les couilles avec sa zic à fond, et ben Sa mère la pute ! la prochaine fois je foutrai ma zic à fond. C'est plus confortable.
Alors, pourquoi consommer de l'énergie en réagissant ? Est-ce vraiment une bonne idée ? N'est-il pas plus confortable de choisir de ne jamais dire "Vous n'avez pas le droit de faire ça" et de saisir à deux mains la contrepartie "Moi aussi, j'ai tous les droits" ?
Toutes les valeurs s'effacent devant ce saint-graal de supermarché qui nous semble maintenant à portée de mains : "Moi, je fais c'que j'veux !"
Et si ce saint-graal là est accessible alors pas question de faire un pas en arrière."

Tu as peut-être raison, Kyphros, sur le fait qu'il faudra peut-être passer par l'effondrement économique, coupant le flux d'abondance matérielle qui est la matière première de ce saint-graal à la noix, pour qu'on mesure à quel point il n'est qu'un hochet de barbare, et que ses vraies implications, c'est la barbarie, sans limites.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Kyphros le Ven 9 Nov 2012 - 12:48

De toute manière, dans le cas de la France, même si l'effondrement économique ne suffit pas à tout briser, une guerre civile va apparaître. Cette même guerre civile larvée qui pour l'instant attend, recluse dans les banlieues de Paris et autres lieux Marseillais; sous la forme de ces gens qui détestent la société telle qu'elle était avec ses règles, il y a quelques années.
Les apathiques de notre société, quand ils verront la barbarie en question étalée au grand jour, se mettront à se battre contre elle. Mais avant, j'en doute fort...
Et après ça, si ça arrive; à cause des imbéciles qui ont voulu avoir trop de liberté, on va se retrouver avec une France pire que la Corée du Nord, sous la loi martiale, avec des taxes impossibles à payer pour rembourser les dettes, et des unités de police omniprésentes. Et rien que pour ça, je me demande si ça vaut le coup d'essayer de freiner le mouvement...Si on agit, on se fait écraser. Si on attend, on se fait écraser aussi.

Kyphros
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 220
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 9 Nov 2012 - 12:56

Je ne crois pas à l'option guerre civile. Regarde comment ça s'est passé en 2005 ou à Lyon il y a 2 ans. Ces barbares-là n'ont ni audace ni ambition, hormis de contrôler leur petit donjon, et d'ailleurs leur système est entièrement suspendu à un fil : le bon fonctionnement du trafic de cannabis. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on s'attaque peu à eux. Ils n'entreront pas en guerre contre le système global, sinon, qui leur vendra ce dans quoi ils claquent leur fric ? Je pense beaucoup plus probable l'avènement d'un régime policier dont la brutalité sera sans commune mesure avec l'ampleur réelle de l'insécurité et du désordre. Je crois même qu'à l'heure actuelle, la seule raison pour laquelle ce régime n'est pas déjà là, c'est l'absence de leader charismatique dans l'échiquier politique. L'opinion, elle, est parfaitement mûre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Vincenz' le Ven 9 Nov 2012 - 13:04

Kyphros a écrit:Ce qui est triste, ce n'est pas cette déchéance progressive.

Ce qui est vraiment triste, c'est l'inaction de ceux qui ont encore ces valeurs et qui sont là, à coté, et qui ne font que regarder parce qu'ils ont peur d'agir. Ils ont peur d'enfreindre le politiquement correct, peur de s'affirmer en tant que référence de culture, peur d'apparaître comme des dominateurs au lieu d'apparaître comme des enseignants.
Ils ont peur d'aider leur civilisation à prospérer, et ce à cause de principes moraux vicieux et faux qui se sont développés à cause des récents évènements traumatisants de l'histoire.
Voilà pourquoi j'estime que notre société est mourante.

Est ce une peur, ou est ce un désespoir ?
Pourquoi tenter de convaincre un jeune, quand 100 autres feront la même chose après, et quand ce jeune finira par être convaincu par eux et que donc le travail n'aura servi a rien ? Pourquoi s'opposer en noble chevalier solitaire face a une marée entière ? Autant donner un coup d'épée dans l'eau....

Pour ça, comme d'ailleurs pour d'autre problème lié a la jeunesse actuelle, je ne vois qu'une seule solution... Devenir connu sur le net, par exemple en faisant des vidéos sur youtube, pour pouvoir être écouté par les "masses adolescentes", et faire passer ce genre de message via cette notoriété. Ainsi le travail fais une fois servira pour des milliers de gens, ce n'est pas suffisant certes, mais c'est déjà bien mieux. Malheureusement pour moi, ça demande d'être connu et je n'aime pas trop me faire de la pub, donc je suis pas prêt d'être connu sur le net ^^


Pour la guerre civile... Je suis de ceux qui disent qu'il y aura une révolution, bientôt. Le système économique actuel est de moins en moins supporté, la corruption des politiques est de plus en plus décrié, et les yeux s'ouvrent petit a petit sur l'absence totale de solution politique pour se sortir de la situation actuelle. Le problème, c'est qu'on ne peux pas faire de révolution, ben oui, nos amis les politiciens ont l'armée, nous ne sommes pas assez puissant pour la vaincre. Il faudrait un vrai leader (les communistes ne sont pas assez populaire... Mélenchon, corrompu, Poutou n'ira jamais jusque la) et un fournisseur d'arme assez riche pour alimenter le pays entier.

Par contre, ça serai sanglant. A force d'appuyer sur le ressort qu'est le peuple, il va finir par se relâcher.... et ça risque de piquer. Boarf, on s'éloignera un peu du nombre maximal d'humain sur terre, c'est déjà ça...

La dernière phrase est une blague bien évidemment...

Edit : l'ironie de ce message, je l'ai écris en écoutant une chanson que j'adore... qui s'appel "Revolution" (d'un groupe japonais, Vamps) et dans laquelle le chanteur cri "Welcome to Reality" dans le refrain... ça va parfaitement avec ce débat

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Kyphros le Ven 9 Nov 2012 - 13:09

@Fusain: Les réseaux extrémistes sont bien plus répandus que l'on ne le croit. Il y aura des attentats, ça j'en suis certain.
Il n'y a pas si longtemps que ça, un type a voulu bombarder le Sénat américain avec des avions radiocommandés équipés de C4. En France, ça arrivera aussi.

@Vincenz': Ce mouvement ne viendra pas forcément des communistes, hein. Les gens de l'extrême droite sont en train de s'amasser aussi.
Quant à la réduction de la population planétaire, c'est prévu par les gouvernements parallèles de ce monde comme la FEMA, chaque chose en son temps.
Tu as joué à Deus Ex? La Peste Grise, le nanovirus qui tue tout le monde, ça te dit quelque chose? Eh bien bonne nouvelle! Ca n'existera jamais, de toute manière certains labos du monde (y compris 1 à Lyon) disposent de souches d'Ebola qui a un taux de tués de 98%! Pourquoi s'embêter avec la technologie quand il suffit d'ouvrir une bouteille?

Kyphros
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 220
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Vincenz' le Ven 9 Nov 2012 - 13:16

Parler du communisme c'est un peu ma façon a moi de positiver... quitte a choisir un extrême, je préfère le modèle chinois a un modèle allemand de l'époque nazi, qui est pour moi le modèle type d'un pays post-révolution d'extrême droite...

Deus Ex... la licence a laquelle je n'ai jamais joué a ma grande déception... mon ordi n'est pas assez puissant pour faire tourner le dernier !!! Raaaa... pour un geek comme moi c'est une honte... par contre pour ta dernière question, je crois que j'ai une réponse possible.

Si on met un virus, on tue tout le monde y compris ceux qui sont restés chez eux et qui ont soutenu le pouvoir en place, si on tue avec des militaires, on peux les épargner. C'est la seule explication que j'ai trouvé...

Je concluerai par le refrain de la chanson que j'écoute en boucle même si je suis pas trop d'accord avec les paroles, j'entend pas "real life" mais "reality" moi... mais bon pas grave... et cette chanson va tellement bien avec ce débat...

Spoiler:
Welcome to real life
(Let's break away, chains are unlocking, you have so many ways)
Welcome to real life
(Hey, don't worry, chasing your calling, you can go anywhere)
Welcome to real life
(Let's break away, chains are unlocking, you have so many ways)
Welcome to real life
(Hey, don't worry, chasing your calling, you can go anywhere)

Rise up in revolution, yeah

https://www.youtube.com/watch?v=VwsI5UrX5lo#start=0:00;end=4:53;autoreplay=true;showoptions=false

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 9 Nov 2012 - 14:27

Les réseaux extrémistes sont bien plus répandus que l'on ne le croit. Il y aura des attentats, ça j'en suis certain.

Ce ne sont pas eux les barbares. Les extrémistes ont des lois. Ce que j'appelle barbarie c'est le système de non-loi, où seul le plaisir de l'individu compte, le système qui n'a encore jamais été testé, le système qui se traduit par le chaos total et immédiat et d'où émerge en un rien de temps l'extrême inverse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Vincenz' le Ven 9 Nov 2012 - 14:30

Un tel système chaotique n'est il est l'idéal des anarchiste ?

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Invité le Ven 9 Nov 2012 - 14:32

Pour ce que j'en sais, l'anarchie est au contraire un système auto-régulé où les "lois" sont basées sur un consentement général plutôt que proclamé d'en haut, mais qui n'en sont pas moins réelles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Vincenz' le Ven 9 Nov 2012 - 14:37

Une sorte de giga communauté où tout le monde serai a égalité au niveau des lois... tient, j'aurai plutôt penser au chaos qu'a ça, mais en faite je pense plutôt que tu as raison.

Encore une preuve que je fais des conclusions simples en permanence... faudrait que j'apprenne a réfléchir

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4490
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pudeur a-t-elle disparu ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum