Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Tav le Lun 22 Oct 2012 - 3:54

Salut Smile

Suite à une discussion ce dimanche, j'ai écrit un article sur mon blog parlant justement de ma démarche en tant que "bloggeur exutoire".
Dans le sens où mon journal intime est partagé à celui qui veut le lire, n'importe quelle personne est ouverte à mon esprit, ou du moins à ce que je décide de partager. Si je ne parle pas que de ces sujets intimes, ils sont quand même en nombre conséquents.

J'ai expliqué mes raisons dans un article, la versionLisible est ici, sinon c'est dans le petit spoiler plus bas.

En gros, pour ceux qui auraient la flemme, le blog exutoire est pour moi un moyen de dédramatiser ses "secrets", de leur enlever leurs charges émotionnelles et ne plus les voir comme des handicaps, plutôt comme des faits froids. Ca comporte un gros danger, surtout si l'on publie sous son "vrai nom", mais je trouve les avantages bien supérieurs aux inconvénients (en tout cas, de mon expérience, mais je suis encore jeune).

Spoiler:
Cet article est une vision personnelle d'un outil qui m'a servi pendant maintenant plus d'un an. J'essaierai d'exposer en quoi il est puissant et salvateur, voici le sujet : le blogging personnel est un moyen de se dévoiler, de rendre compte de ses faiblesses aux yeux de tous. Le principal problème lorsqu'on expose ses faiblesse de manière non secrète, c'est que l'autre, quel qu'il soit, possède alors des informations sur nos états d'âme, notre vie privée, nos tristesses et nos peurs. De plus vient naturellement la question "Si on peut l'utiliser contre toi, à quoi ça sert ?!". Je vais tenter de faire le tour de la question en apportant les divers points de vue.



Expliquons brièvement la pratique. Il s'agit de créer un blog sur lequel on racontera des anecdotes personnelles, parfois ancrées profondément dans notre vie comme des traumatismes, des peurs, des peines. Ce blog sera disposé sur le net et tout le monde pourra le lire. Concernant le pseudonyme, il existe plusieurs options : publier anonymement, publier sous pseudonyme, publier sous son vrai nom. J'ai personnellement opté pour la dernière option, et même si je pense sérieusement que cela pourrait me retomber dessus, je n'ai encore pas eu à en répondre. Je vais donc considérer cette dernière option puisque c'est celle que je connais le mieux.

Les bénéfices de la démarche

La quête de faiblesse

La quête de la faiblesse est une pratique qui peut paraître masochiste, mais elle est en fait perfectionniste. Il s'agit là de se mettre à nu et de déclarer à celui qui veut l'entendre, que l'on est faible. C'est à dire que par le récit de votre traumatisme, tristesse ou peine, vous allez d'une part signifier que vous êtes faible, mais d'autre part expliquer pourquoi vous l'êtes. Cela peut paraître inutile, mais ça a au moins le mérite de vous désolidariser de l'image forte que chacun peut avoir de vous. Avouer une de ses faiblesses, c'est aussi casser une certaine illusion, celle de la force de votre personnalité.

S'affranchir du secret

Il s'agit dans cette démarche de dépouiller le secret qu'on expose de sa valeur émotionnelle. Parce qu'en effet, les mauvaises expériences, si elles ne sont pas refoulées consciemment dans un exutoire, vont être l'occasion pour l'inconscient d'être remâchées indéfiniment. Notre cerveau possède la capacité de stocker ce genre d'informations, et même si l'information ne "partira pas" avec son écriture, cela permettra tout de même de le synthétiser sous une forme lisible, de posséder l'objet du démon devant nous. Pour être plus précis, lorsqu'on écrit un secret, on lui donne une existence qui dépasse l'intellectuel, la propriété personnelle sous forme d'idée, de pensée. Ensuite, on pourrait garder cet écrit pour soi, mais il me semble qu'on en resterait à la moitié de l'acte. Si l'on garde son écrit, on lui accorde une existence, on aura dépouillé le secret d'une moitié de sa valeur émotionnelle car nous serons encore les seuls possesseurs de cette idée. Une idée non partagée est une idée non développée, ou en tout cas pas bien développée. Il nous faut partager ce secret dans l'espace collectif afin de le dépouiller totalement d'une valeur émotionnelle, d'en perdre la seule propriété.

Exposition du secret aux yeux de tous

Il me semble que la notion de l'espace collectif est important, car elle implique notamment trois choses sur le "lecteur" :

Il peut vous être inconnu
Il peut ne jamais vous dire qu'il l'a lu
Il peut redonner l'information
Ainsi, nous perdons un contrôle quasi total de l'information que nous délivrons, et nous n'avons plus aucun remède. Si une personne nous interpelle sur ce secret, nous aurons forcément à y répondre, provoquant ainsi en nous une remise en cause, une synthèse et la création d'un dialogue. Lorsqu'on expose ce secret dans l'espace collectif, il n'appartient plus à vous mais plutôt à chacun, et la perception de ce secret ne sera plus qu'a vous. Pour moi, c'est une manière de briser la solitude. Les peines sont souvent un amplificateur de la solitude, une sensation d'être seul face à ce monde cruel. Mais justement, lorsqu'on partage, on accepte forcément l'existence de l'autre. Le contraire serait antinomique, le partage n'existe pas sans un autre. Pour les curieux, un homme s'est placé dans une démarche de réception et publication de secrets.
L'être humain est faible et fort à la fois

Ce dernier point peut paraître anecdotique, mais il est pour moi révélateur d'une société loin de la perfection. Les histoires que l'on raconte dans tous les médias (livres, musiques, films, etc.) possèdent souvent des héros à la fois forts et faibles. Pourtant, lorsqu'il s'agit Qu'on le veuille ou non, l'être humain est tantôt fort, tantôt faible. Personne ne peut dire qu'il n'a jamais eu de coups de mous, de petits coup de déprime, de peurs ou de peine. C'est donc une composante commune à chacun.

Les dangers de la démarche

L'information est le pouvoir

Une critique tout à fait valable et qu'on m'a souvent opposé est la suivante : une personne mal intentionnée pourra rediriger toutes ces informations contre vous et l'utiliser pour faire du mal sur le plan moral. Par exemple, votre employeur avec qui vous êtes en désaccord va se servir de ça pour vous blesser dans votre intimité. Pourtant, ce qu'il n'a pas envisagé c'est que, si vous en avez parlé il y'a une raison : on ne parle que ce dont on assume l'existence. Si ce "secret" que vous avez établi est parfaitement clair dans votre tête, ce genre d'insultes vous glissera normalement dessus, ou alors ce sera plutôt le fait que ça sorte de la bouche de votre détracteur, plus que le propos en lui même, qui vous choquera. Pour moi, ce n'est pas à cause de ce secret qu'il y'a un mauvais contact, c'est plutôt pour d'autres raisons du genre : comportement de gros(se) connard(sse), besoin financier, etc.

C'est de l'exhibitionnisme, tout le monde s'en branle !

La différence entre cette démarche et l'exhibitionnisme et que l'on ne cherche pas vraiment à ce que tout le monde le sache. C'est tout à fait différent de la télé réalité par exemple, où les gens se placent sur le devant de la scène public, risquant parfois leur vie comme ce fut le cas pour un participant de Secret Story 3. Non, il s'agit plutôt là de rendre publique sans mettre en avant.

Voici mon contre-argument du contre argument >> Raison de plus non Smile ? Plus sérieusement, si pour vous ce genre de démarche n'a aucune utilité, c'est que vous n'êtes pas en quête de sens sur votre personnalité, que vous vivez au jour le jour et que c'est très bien comme ça. Vous faites avec et ne ressentez pas le besoin de cette démarche. Tant mieux pour vous j'ai envie de dire.

Pour finir

Je suis conscient que le premier contre argument, c'est à dire que cela peut se retourner contre nous est un très bon argument, assez valide, et j'espère ne pas y être confronté. J'ai pensé à une comparaison pour ce cas précis : la banque. Placer l'intégralité de son argent dans un livret A sans en profiter, vous aurez le sentiment d'être dans une zone sûre, mais vous n'aurez pas goûté au plaisir de dé-rationnalisation de la consommation. Il s'agit pour moi d'arrêter d'avoir peur, d'essayer de combattre ses démons et de prendre le risque que ce combat soit réutilisé. En plus d'un an de blog personnel, pour moi aujourd'hui le jeu en vaut la chandelle.

Tav
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 24

http://www.gandhirules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par chamane76 le Dim 11 Nov 2012 - 16:08

Bonjour Tav :-)
Quel plaisir de lire ce post ! ...
transparence et vérité...

"Je suis conscient que le premier contre argument, c'est à dire que cela peut se retourner contre nous est un très bon argument, assez valide, et j'espère ne pas y être confronté"

Je te le souhaite aussi... néanmoins si cela t'arrive sois rassuré sur ce point les gens ne te font jamais aussi mal que sur ce que tu caches...
De plus l'autre avantage à être véridique et transparent c'est (en plus de te rendre plus fort face aux "méchants"^^) de savoir, lorsque tu es apprécié, que c'est pour ce que tu es réellement et pas pour un masque mondain ... et ça, c'est une richesse innestimable !

sunny

chamane76
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 40
Localisation : Skype (même pseudo)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Invité le Sam 13 Avr 2013 - 19:13

Tav, je me permets un UP de ton message. Je suis allée visiter ton blog. J'adore !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Tav le Sam 20 Avr 2013 - 15:30

Merci Smile
Hélas j'ai pas mal d'articles très personnels qui ont sauté (bug wordpress, toussa toussa), mais il en reste beaucoup sur l'hypersensiblité & co.

Tav
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 24

http://www.gandhirules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Invité le Sam 20 Avr 2013 - 17:53

Ben où t'etais donc passé hein ? j'ai cru que t'avais deserté Zebras.

Tu les avais pas "sauvegardé" ? ca doit faire mal au coeur purée !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Tav le Sam 20 Avr 2013 - 18:36

Disons que j'ai eu une longue et grosse période de boulot dernièrement (qui se termine lundi !), donc j'étais moins présent. De toute façon j'ai jamais été à fond sur le forum non plus ^^...

Si je les avais sauvegardé, ton message m'a même donné la motivation de les remettre :p Voilà une bonne chose de faite !

Du coup j'avais oublié de te répondre chamane 76, je ne sais pas trop si ça permet de savoir si je suis apprécié pour ce que je suis réellement. Disons que ça fait longtemps que j'ai laissé tomber le masque, en tout cas en grande partie. De plus les gens qui lisent à la fois le blog et avec qui je parle IRL sont assez rares... Et puis j'écris toujours "pour moi", donc personne n'y comprend un beignet :p

Tav
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 24

http://www.gandhirules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Invité le Sam 20 Avr 2013 - 18:42

chouette, + de lectures !!

Je t'avoue que je suis quand meme tres impressionnée par ta maturité d'analyse. A ton age, j'etais encore un bébé moi.
euh en fait je crois toujours d'ailleurs.

Meme si tes textes sont "pour toi", c'est comme les chansons, ca parle à d'autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Tav le Sam 20 Avr 2013 - 18:46

Je préférerais être un bébé plutôt qu'une machine à tout analyser en permanence, pour sûr.
Pour info les articles rétablis c'est ceux qui étaient marqués en "privé", et qui en fait était justes vides ^^...

Tav
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 24

http://www.gandhirules.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Invité le Sam 20 Avr 2013 - 20:32

Tiens un frère d'armes !! Ca fait plaisir !
Je n'ai pas visiter ton blog. Mais j'ai lu le spoiler.
C'est une très belle analyse.
Tu y vas fort. Tu ne laisses que peu de chances.
Effectivement, ton jeune âge est assez impressionnant je rejoins Manouchka. A cet âge. Euh, j'étais encore puceau ! Euh ?? Oui, je crois. Mais c'était pour bientôt !!!
Ainsi tu viens de comprendre, que je suis croyant pratiquant. Depuis 2008. En ça, je suis qualifié pour apporter, s'il y avait un doute, une validation totale de tes arguments et contre-arguments.
Si jamais, tu avais d'ailleurs un quelconque doute, je peux t'assurer que tu ne risques absolument rien. Ou si peu. Tout dépendra de tes interlocuteurs. Mais en vérité, si tant est qu'il y en ait une, tu fous une trouille monstre à tes lecteurs ! De plus, ta façon d'écrire très posé, (du moins ici) très analytique, ne leur laissera jamais aucune chance de t'atteindre, puisque tu travailles sans compromis, ni pour eux, mais surtout pas pour toi. Et en ça, tu deviens intouchable. Ou le deviendra avec la pratique.
Si en parallèle tu as entamé une quête personnelle, je ne sais pas puisque je n'ai pas lu ton blog, tu iras de surprise en surprise. Et dans trois ans, quand tu reliras tes premiers billets, tu te diras probablement un truc du genre "oh putain comment j'ai pu oser écrire ça, comment j'ai pu oser écrire autant de connerie !" ^^ Il faudra le gérer ^^

Ce que tu as entrepris est absolument génial. Et tout le monde devrait s'y coller. Mais ne le répète pas après nous n'aurions plus de lecteurs ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Bleuenn le Dim 17 Mai 2015 - 21:17

J'ai un blog depuis 2011, moi seule et un ami sommes au courant. Il me permet de laisser libre cours à mes émotions, mes réflexions sans jugement des autres. Je peux y faire des pavés, développer ma réflexion sans jugement, sans crainte que les autres se perdent dans mon raisonnement!!! C'est une libération! Il est peu lu mais je n'en ai rien à faire, je le fais pour moi avant tout; je peux être moi, utiliser des mots compliqués sans les expliciter, faire de gros pavés bien lourds, aller loin dans la réflexion, exprimer mon opinion même si elle est diamétralement opposée à celle du commun des mortels sans qu'on ne me juge ou me remette à ma place.

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog personnel en tant qu'exutoire des émotions ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum