Comment vivez-vous vos séparations?

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Ven 6 Déc 2013 - 5:25


Quelqu'un m'a racontée une histoire presque similaire ya pas très longtemps. Je trouve sacrément dommage ce genre de séparation. Je crois même que c'est la pire des séparations de se séparer lorsque les sentiments sont "toujours là" mais que pour des raisons professionnelles par ex il faut mettre fin à cette relation.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par imposteur le Mer 1 Jan 2014 - 13:44

azhrael a écrit:Je vous souhaite à tous de vivre ce que j'ai vécu car je peux dire "j'ai aimé et j'ai été aimé".

Smile


J'viens poster cette image. Les deux dernières cases me décrivent assez bien. Tout ce que j'ai déjà pensé, revécu, écrit, … pour en fin de compte me dire que non.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Pola le Mer 1 Jan 2014 - 14:13

Imposteur, Choisir de ne rien dire ou de ne rien provoquer ?

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par sandymaly le Sam 4 Jan 2014 - 10:16

je les vis plutot pas trop mal....

bon, la plupart ont une durée de moins de quinze jours dont dans les 3/4 des cas, la rupture est de mon fait....le dernier quart, j'ai tendance à garder espoir  Amoureux et puis, l'important, c'est qu'il soit heureux, tant pis si ce n'est pas avec moi....

(bien sûr, y'a le côté "ch'uis trop nulle, pourquoi il m'aime pas, ch'uis pas digne d'être aimé, ect qui tourne.....mais en même temps, il n'attend pas forcément une rupture pour se mettre en route)

une relation de 2 mois avec une rupture pré programmée....saisonnier Rolling Eyes

une relation de 10 ans entrecoupée de 2 ruptures suite à clash ( elles ont durée quelques jours ) sur son initiative....et la rupture finale sur la mienne (je n'avais rien a lui "reprocher" juste que nos chemins se séparait là....)

en fait, je n'aime pas le terme de rupture....pour moi, ce n'en est pas une, c'est un changement dans nos relations....pourquoi y mettre de la "haine", de la colère et tutti quanti?

dans le cas de ma relation de 10 ans...la rupture s'est au départ bien passée...quelques contact téléphoniques....on s'est croisé deux trois fois chez un pote commun, sans tension, 'fin pour moi normal quoi....et pi le "drame"...
plus possible de passer à l'improviste chez le pote, plus possible d'aller chez ma belle mère (si si on s'entendait bien Smile), et même plus possible d'aller boire un coup avec une ex-belle soeur dans le village ou il venait d'emménager.....il ne voulait plus me voir  confused 

tout le monde trouve sa réaction "normale"......mais je comprend pas  confused   il est là, le truc que je ne gère pas Laughing
pourquoi trancher le lien comme ça? pourquoi la colère, le rejet? là, je n'arrive pas à empathiser, à comprendre.....et je me retrouve complètement démunie face à ça (et profondément triste...).... No 

une rupture amicale cet été....et je m'aperçoit qu'ils m'ont joué le même type de scène.....et que je ne comprend toujours pas Laughing Crying or Very sad(d'autant moins quand ça parle "d'Amour", d'ouverture du coeur, ect....chouette, on parle la même langue Smile....ah merde, en fait pas tout à fait  Sad  )

je ne comprend pas...............c'est con............ Crying or Very sad
sandymaly
sandymaly

Messages : 129
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Christelle le Sam 4 Jan 2014 - 11:52

sandymaly a écrit:

dans le cas de ma relation de 10 ans...la rupture s'est au départ bien passée...quelques contact téléphoniques....on s'est croisé deux trois fois chez un pote commun, sans tension, 'fin pour moi normal quoi....et pi le "drame"...
plus possible de passer à l'improviste chez le pote, plus possible d'aller chez ma belle mère (si si on s'entendait bien Smile), et même plus possible d'aller boire un coup avec une ex-belle soeur dans le village ou il venait d'emménager.....il ne voulait plus me voir  confused 

tout le monde trouve sa réaction "normale"......mais je comprend pas  confused   il est là, le truc que je ne gère pas Laughing
pourquoi trancher le lien comme ça? pourquoi la colère, le rejet? là, je n'arrive pas à empathiser, à comprendre.....et je me retrouve complètement démunie face à ça (et profondément triste...).... No 

une rupture amicale cet été....et je m'aperçoit qu'ils m'ont joué le même type de scène.....et que je ne comprend toujours pas LaughingCrying or Very sad(d'autant moins quand ça parle "d'Amour", d'ouverture du coeur, ect....chouette, on parle la même langue Smile....ah merde, en fait pas tout à fait  Sad  )

je ne comprend pas...............c'est con............ Crying or Very sad

Il y en a pour qui les ruptures en sont vraiment : une douleur, une arrachement d'une partie de soi-même, ou encore la prise de conscience qu'on s'était vraiment trompé, quel que soit la configuration, tout contact avec "l'ex" devient un rappel parfois violent de ces sentiments douloureux.
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par sandymaly le Sam 4 Jan 2014 - 12:28

j'entend bien (ou plutot, je lis bien Wink ), je conçois que ce soit le cas pour une majorité (je garde espoir qu'il existe des personnes branchées sur ma longueur d'onde, c'est pas gagné Pété de rire )....

mais je le comprend pas....Crying or Very sad......c'est trop loin de mes propres conceptions, cette traduction de la souffrance par la colère, le rejet, ect.....je la prend de plein fouet et je peux pas......c'est pas mon univers.....
dans le cas d'un ex "toxique" je comprend la necessité de couper les ponts.....mais toujours pas la colère, le rejet......pourquoi????

(zut, je devrai pas suivre ces pensées de bon matin.....envie d'un calin maintenant Laughing )
sandymaly
sandymaly

Messages : 129
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par 1 le Lun 6 Jan 2014 - 10:48

.

1

Messages : 1
Date d'inscription : 04/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Jadalcy le Mer 8 Jan 2014 - 23:42

Christelle je compatis avec toi, ma dernière rupture j'ai mis trois ans à m'en remettre (encore plus longtemps que la durée de ma relation), non parce qu'il me manquait et qu'il était génial, mais parce que je suis restée avec un "pourquoi ?" traumatisant...
Enfin, je projette peut-être/sans doute mon propre vécu sur ce que tu dis, mais voilà, les ruptures pour moi c'est atroce, surtout celle-là !
Jadalcy
Jadalcy

Messages : 104
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 35
Localisation : Orléans/Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Christelle le Jeu 9 Jan 2014 - 23:09

Merci, Jadalcy, je parlais de vécu, mais qui est digéré.
Pour le présent c'est très compliqué, psychologiquement houleux, mais vivable (enfin bon, je dis ça aujourd'hui !!!)
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Jeu 9 Jan 2014 - 23:13

Moi ça date d'hier. J'essaie de mettre les sentiments en équation pour digérer.

- Ce qui n'allait pas, faire une liste et la relire souvent +++
- Cela aurait-il pu changer? Restreindre la liste et la relire souvent +++
- Savait-on que c'était voué à l'échec? (OUI dans mon cas)
- Avait-on souhaité rompre? (OUI dans mon cas)
- Souvent? (OUI dans mon cas)
- Donc, pourquoi ça fait mal? Vraie douleur ou simple manque somme toute très normal?
- Le vide ça se comble : combler le vide.
- Le reste c'est le deuil et c'est incompressible.
- Deuil de quoi, puisque c'était voué à l'échec? Deuil du fantasme que cela puisse changer. Mais les gens ne changent pas vraiment.

A ce stade normalement le deuil est bien plus surmontable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Jeu 9 Jan 2014 - 23:53

Dernièrement , fruit d'une discussion sur le sujet des ruptures:
Une clé peut être ?
Arrêter de se baser sur le potentiel d'évolution que nous voyons (croyons voir) chez l'autre et réussir à le/ la voir tel qu'il/elle est....

@House
Aujourd'hui , 4 mois après...j'arrive toujours pas à me coller dans les yeux et le cœur tous ces OUI de ta liste...qui ressemble à la mienne !
à laquelle pourtant, j'avais ajouté:
- Pour quelle raison la relation pourrait reprendre:le vide sidéral !

Donc, j'essaye de me concentrer sur mon potentiel à évoluer ...
Plus tard: la possibilité future d'une rencontre où l'accord pourrait être : accompagner (de pas trop près) l'autre dans sa propre évolution et faire plutôt évoluer ensemble " le potentiel du couple" (être bien réaliste...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Free le Jeu 9 Jan 2014 - 23:56

une de perdue dix à chopper

*s'enfuit très loin*
Free
Free

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Jadalcy le Ven 10 Jan 2014 - 0:12

Excellent ta liste House, faut que je me la mette en tête pour la prochaine fois (non je pars pas défaitiste du tout  Rolling Eyes )
Jadalcy
Jadalcy

Messages : 104
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 35
Localisation : Orléans/Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Syndrome de l'abandon

Message par RisingSun le Jeu 23 Jan 2014 - 22:37

Je vis très mal les séparations.
En fait je les vis comme de véritables abandons, et ce pour tous types de séparations (que ce soit au sein de mon groupe de musique, ou quand en grandissant les ami(e)s que j'avais au lycée m'oublient peu à peu et se voient sans moi, pour mes relations amoureuses..) j'ai eu une longue période où j'anticipais tellement qu'on me laisse que je bloquais tout sentiments amicaux ou amoureux, et donc la "relation" ne commençait pas en fait.

Quand par la force des choses j'ai su que je ne serais jamais heureuse avec cette carapace, j'ai fais une grosse dépression.
Et c'est seulement après que j'ai commencé à donner de ma personne, et à partir de là que j'ai véritablement appris ( et j'apprends toujours) a prendre ce risque d'aimer les gens avec la peur qu'ils me laissent.

C'est pas encore tout rose, je vis encore beaucoup de déceptions, et je les vis très mal.
Mes peurs me contrôlent toujours un peu, forcément, c'est dure de faire comme ci il n'y avait jamais eu de douleur.

Et c'est dingue de voir comme tout ce que l'on peut interpréter comme un signe ( un CANAAAAARD !) me panique ( premièrement de l’intérieur, puis à l’accumulation ça explose et je deviens moi-même la saboteuse de la relation).

Ma dernière relation s'est terminé comme ça: mes peurs, je pense que ça a été le début de la fin. Et maintenant, je pense que l'on ne m'aimera jamais autant que lui m'a aimé..

Ca fait plus d'un an que je vis une nouvelle relation depuis, et j'ai plus ou moins laissé traîner les choses au départ.
Et maintenant que je suis amoureuse, je n'ai qu'une peur c'est de le gonfler avec mes tracas (du coup j'ose pas lui téléphoner, j'ose pas l'engueuler, je veux que ça se passe le mieux possible quand on se voit, parce qu'on ne se voit pas trop trop en ce moment (stage, voyage), j'ose pas m'incruster dans sa vie alors que je suis sa copine quoi x) )
Enfin voilà, le travail sur-soit n'est pas facile, mais c'est un travail constant !    

RisingSun

Messages : 7
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 27
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Tête d'Ampoule le Ven 24 Jan 2014 - 1:03

C'est un véritable désastre, je le vois comme ce qui peut m'arriver de pire dans la vie  Sad Autant je peux survivre facilement à ceux qui finalement me trahissent ou ne m'aiment pas vraiment, autant je considère que je choisis ceux qui font partie de ma famille (étant méprisée et haïe par celle où je suis née) et quand ils s'en vont... L'univers s'écroule. Je n'ai jamais intégré l'idée du "pas pour toujours", et je pense que je ne l'assimilerai jamais (ou sinon au prix de la perte de ma nature profonde). Je viens définitivement d'une autre planète pour ce qui est des relations humaines...
Tête d'Ampoule
Tête d'Ampoule

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par psyché-dream le Ven 24 Jan 2014 - 2:07

Très mal ....
Je n'arrive pas avancer , accepter , tirer un trait sur une relation car je cherche à comprendre ce qui ne s'explique pas .Je déprime puis je m'autodétruis longtemps avant de tenter de remonter à la surface , mais je bois encore la tasse une fois par semaine comme une malédiction pour avoir goûté au bonheur .
Je n'ai pas encore trouver de magicien pour me libérer , mais je veux croire que je le rencontrerai bientôt .
Je ne cesse pas d'aimer les personnes avec qui j'ai partagée des moments forts , ils font parties de mon coeur même s'ils s'éloignent .Le rejet est le sentiments le plus douloureux à comprendre pour moi , je créer une carapace pour me protéger , mais elle me protège aussi de certains petits bonheurs .
Je ne guéris pas de celui à qui j'ai donnée mon coeur et c'est surement parce que je l'aime entièrement ou "trop" qu'il est parti et je comprends que donner son coeur puisse faire peur quand on l'a déjà connu .
psyché-dream
psyché-dream

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Ven 24 Jan 2014 - 21:46

Se peut-il quand aimant (comme des aimants) on se liquéfie, on fond, on disparaisse totalement ? "Parce que je l'aime entièrement ou "trop"..." J'ai aimé comme ça il y a encore dix ans... Aimer à fondre. "Hey! il est où Dedezhu?". Dedezhu... une flaque!

Je peux aimer à 1000% tout en conservant mon enveloppe corporelle. Ma tête et mon énergie. Prenant conscience de mes "trop", je suis plus mesuré dans mon "maintenant" quotidien. Je n'aimerais sans doute plus ainsi. Dans les "trop".

L'amour a pris une autre route, un amour plus lent, étincelant.

Et la séparation plus détachée, maintenant. La souffrance n'est, au fond, que ce que je croyais. Et comme d'aimer, être aimé et mis à nu.

Alors la séparation c'était peut-être avant? En aimant, je me suis coupé en deux, en morceaux, je me suis laissé écrabouiller, je me suis écartelé. Et j'ai fini essorillé!

Je me suis donné à fond, j'ai cru (et j'étais tout cru tombé dans l'escarcelle, la nasse) que je l'aimais. Je lui ai donné mon cœur (bon sang! à Faust on lui donne sa vie) et qu'en a t'elle fait?

Si on aimait à égalité (un rêve sans doute), l'amour ne serait pas de trop, dans les trop, ni au trot. On ne grillerai pas toutes ses cartouches pour se retrouver nu, sans rien.

Avant de dire "je t'aime" dire "je m'aime". La meilleure garantie de moins souffrir.

L'amour on est trois, elle, moi et nous. Nous, une dilution?

Dedezhu, 9.45 pm



dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par krapopithèque le Ven 24 Jan 2014 - 22:29

@dedezhu:
Il y a ,il me semble, deux "nous" le sien et le mien et ils ne seront jamais identiques.
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Sam 25 Jan 2014 - 2:02

"Il y a ,il me semble, deux "nous" le sien et le mien et ils ne seront jamais identiques".

Oui exact! Tu as pris la balle au bond merci!

En réalité, je crois qu'il y a une foule de personnes dans une relation:

Côté garçon:
- moi Dedezhu (mais celui-là est probablement le seul qui n'existe pas),
- ce que Dedezhu croit être
- ce Dedezhu tel qu'il est perçu de l'extérieur
- ce Dedezhu tel que je veux (c'est elle qui le dit) qu'il soit
- le "nous" auquel il croit (ce "nous"-là peut être celui d'une histoire qui démarre ou bien c'est un "nous" possessif - pas touche! cette femme elle est à moi, elle m'appartient puisque je l'aaaaaime)

côté fille, même topo.

Cela en fait du monde dans cette relation à deux!!

Je me suis souvent demandé s'il n'y avait pas tout simplement pas une incompatibilité fondamentale entre les hommes et les femmes... Ce qui n'empêche pas l'amour!

A discuter, avec le sourire, évidemment...





dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par zebraski le Mer 29 Jan 2014 - 15:09

.

zebraski

Messages : 3
Date d'inscription : 29/01/2014
Localisation : AIX en PROVENCE

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Jeu 30 Jan 2014 - 0:46

Mais voilà que je dois maintenant me séparer d'une partie de mon corps. Celle qui servait à mâcher les aliments. Je vais être pour une quinzaine de jours dans l'obligation de fermer ma bouche! Car si avant j'avais des dents dans le genre de montagnes russes maintenant j'attends la cicatrisation des extractions... Pas marrant ça... Mais voilà je voulais me séparer de cette dentition devenue gênante pour sourire à une fille, femme, amie, et employeur...

Je me demande comment les moines bouddhistes du temps de l'Empereur de Chine faisaient pour accepter l'émasculation! Et devenir des eunuques...

Avez-vous aussi une partie de corps dont vous avez dû vous séparer? (enfin pas le zizi tout de même)... Oui la question est sans doute un peu indiscrète mais comment vit on cela c'est ici que j'aimerais avoir votre avis...

Avoir à se séparer d'un morceau de soi... pour des raisons médicales ou de choix personnel...

Zèbre avec dentier intégral ça ne doit par courir les rues tout de même!

Dede

dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Deedee le Jeu 30 Jan 2014 - 10:48

J'ai du me séparer de plusieurs grains de beauté, et pour certains ça n'a pas été facile, je les voyais tout le temps, je les trouvais jolis, ils me manquent !
Deedee
Deedee

Messages : 1909
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par ISIS75 le Sam 1 Fév 2014 - 4:17

@deedee : t'as pas eu trop de cicatrices à la place ?
@sandy : si c'est toi qui a "rompu", ça peut se comprendre, non ?
En tout cas, je me reconnais dans la plupart de vos témoignages.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Sam 1 Fév 2014 - 8:49

la tige le tronc rompt
le corps se plie
insupportable
oui c'est ça
quand ton cœur épris
est pris éclate

(mauvaise poésie et métrique du matin)

Des séparations c'est toute la vie
La première est du placenta
on était bien dans la piscine
dans la poche kangourou
quelle idée de se séparer
et puis de s'éloigner


dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Deedee le Sam 1 Fév 2014 - 12:27

ISIS75 a écrit:@deedee : t'as pas eu trop de cicatrices à la place ?

Si bien sûr ! L'une est quasi invisible maintenant, les autres sont assez chanmax. J'ai un rapport particulier avec mes cicatrices, je les aime bien même si elles ne sont pas toutes jolies et que l'une en particulier me pourrit un peu la vie.
Deedee
Deedee

Messages : 1909
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Sam 8 Fév 2014 - 19:12

Je me suis séparée de mon autre.
Ça revient à dire qu'on m'a amputée de tout.

Je crois que cette fois-ci c'est mon cœur qu'on a extrait de moi. D'ailleurs de toutes façons je n'allais plus m'en servir.

Les ruptures se suivent et ne se ressemblent pas.
Je pensais avoir traversé tous les possibles, qu'est-ce qui pouvait bien succéder à ces passions dantesques et somptueuses de toutes manières?
Et bien ce qui succéda est une chose dont je n'arrive pas à parler. Il n'y a pas d'arc-en-ciel qui apparait à des moments symboliques comme un signe majestueux... non... vu comme ça, ça n'a l'air de rien. Une amourette, une lubie, une histoire que je me serais faite toute seule, comme bien des fois. C'est très loin d'être aussi petit et aussi simple cependant.

Ce qui succède à un amour étrange et unique comme celui-ci, c'est le désert surpeuplé.
C'est le silence au milieu de la foule.
Ce sont ces gens qui te regardent et que toi tu ne vois pas.
Ce sont les gens que tu touches et que tu ne sens pas.
C'est la cataracte qui s'est installée.
C'est tes sens qui se sont envolés.

Mais en tous cas c'est une certitude désormais : celle que l'histoire cessera de se répéter.

En cela peut être, c'est une bénédiction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Sam 8 Fév 2014 - 19:22

L'amours n'est pas une quelque chose de nécessaire ni de suffisant pour qu'un couple fonctionne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par ISIS75 le Dim 9 Fév 2014 - 15:33

désir, intimité et engagement... je crois que c'est ça qui est mentionné dans un livre canadien que j'ai lu...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Dim 9 Fév 2014 - 17:25

je vais sans doute monologuer... ne comprendre que ce je suis capable de comprendre de sentir d'apprécier

je vais écrire et j'écris ce que je sens maintenant... dans "mon" présent

(il n'y a déjà aucune ponctuation sauf les ... que j'affectionne comme des entre quelque chose des vides)

"Je me suis séparée de mon autre. " ça revient à (me) dire que je ne sais pas de quoi je me suis séparé sans doute pas de moi de ce moi qu'elle a voulu qu'elle a pris qu'elle a phagocyté de ce moi qui est son "de moi" je ne suis amputé de rien car je n'étais rien de ce qu'elle a cru j'étais tout de ce que j'étais de ce que j'ai toujours été de ce que je serai il n'est rien arrivé c'est juste un truc extérieur plaqué un concept un mot une direction ça s'appelle l'amour aimer elle m'a aimé je l'ai aimé on ne m'a amputé de rien

"Les ruptures se suivent et ne se ressemblent pas. " les ruptures se suivent se ressemblent le même mot le même élan le même moi la même elle toujours le même la même la recherche du même tu/du m'aimes même et ne se nouent les nœuds laineux rupture

"Je pensais avoir traversé tous les possibles, " je ne pense pas je traverse la pensée compense qu'on pense compense la souffrance compresse qu'on presse tous les possibles toute la vie et la mort possible possibles ne plus penser possible traverser

"comme bien des fois. " comme come back baby come back une fois une autre fois comme je gomme comme

'cependant" ce pendant ce suspens suspension la vie suce la vie l'avion l'envie la vie suspendue l'avis d'autres je m'en fous je vais ici de cep en dent je sème la vie en scies la vie dans ce pan ce paon c'est beau se pend se répand je réponds cependant

"Ce sont ces gens qui te regardent et que toi tu ne vois pas. " ce sont des gens qui ne regardent pas et que moi je vois je vois le pas le sillage l'immobile un presque rien leur sourire en coin ce sont des gens ce sont des riens des petits riens des petits riens qui font la vie songeant ces gens

"C'est tes sens qui se sont envolés." c'est essence l'essence évanescence envolés dans un bol tes sens évaporés j'étais feuilles pétales sur ton eau étale je flottais paisible noyé au fond infusé incrusté tu détales tu m'emballes tu t'envoles vivant vent vie plus envie plus de son

"Mais en tous cas c'est une certitude désormais : "en toucan t'as ri tapi tu m'as fait toupie tout petit désormais désordre en mai en juin ou ent'cas tu me hantes homme que j'ai serti servi rude homme rude en tout cas

"En cela peut être, " en cela mon cervelas en lacets t'souviens-tu enlacés bah délassée prélassée mmm... va te faire mettre va paître en cela mmm om

inspiré respiration voilà
.
A Histrion
dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 9 Fév 2014 - 18:34

Smile

Tu es toujours un peu fou toi dede. ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par the_thought le Sam 22 Fév 2014 - 12:51

Ma copine m'a quitté il y a deux semaines environ...Et je ne le supporte toujours pas, pourtant j'ai tout fait pour essayer d'être bien avec elle. J'étais et suis encore fou amoureux. J'ai vécu quelque chose de très fort, pourtant nous ne sommes pas resté longtemps ensemble. Le pire étant que nous fréquentons les mêmes soirées (où l'ambiance est assez...hot). Et quand elle est là, je ne peux m'empêcher d'avoir ce pincement au coeur avec le souffle court. Tout de suite après cette montée de haine, et le monsieur avec elle, j'ai qu'une envie, c'est d'y aller pour le défoncer...Mais elle n'est plus mienne...du coup je ne peux rien dire. Et pourtant ensemble nous avons ouvertement vécus nos fantasmes, ceux que je ne pensais jamais faire en soirée ! Et j'étais tellement bien avec elle !!!! Cela dit il est vrai que nous n'étions pas d'accord sur la définition du couple, et qu'en dehors de notre sexualité nous n'avions que très peu de points communs...Mais je ne cesse de penser à elle !!!!
the_thought
the_thought

Messages : 448
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 31
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par dedezhu le Dim 23 Fév 2014 - 23:46



"Ma copine m'a quitté... Et je ne le supporte toujours pas, pourtant j'ai tout fait pour essayer d'être bien avec elle. J'étais et suis encore fou amoureux. J'ai vécu quelque chose de très fort, pourtant nous ne sommes pas resté longtemps ensemble... Et quand elle est là, je ne peux m'empêcher d'avoir ce pincement au coeur avec le souffle court. Tout de suite après cette montée de haine, et le monsieur avec elle, j'ai qu'une envie, c'est d'y aller pour le défoncer...Mais elle n'est plus mienne...du coup je ne peux rien dire. Et j'étais tellement bien avec elle !!!! Cela dit il est vrai que nous n'étions pas d'accord sur la définition du couple, et qu'en dehors de notre sexualité nous n'avions que très peu de points communs...Mais je ne cesse de penser à elle !!!!"

Qué dolor! Qué dolor! Combien de fois ai-je vécu cela... !!! Comment? elle est avec ce type (celui qui m'a remplacé)! Merde alors... Après tout ce que j'ai fait pour elle... Tout ce qu'on a fait ensemble, tous les voyages, les restos, les moments d'amour, les fantasmes, ah oui! nos conservations à bâtons rompus, nos promenades sur la plage... Une seule fois en trois ans elle a dit: mon chéri je t'aime... Et après plus jamais... Jusqu'à ce qu'elle sorte de sa manche un autre! D'où qui sort cui-là??

Oui j'étais comme toi, fou amoureux, fou peut-être... Et le gars oui le type qui est avec elle, quelle humiliation! Je ne suis plus rien! Bon ça suffit! On se refait quand même, CES BAFFES dans la tronche, cela appartient tout de même à ce qui fait/fera ma FORCE intérieure, ça veut pas dire que je serais aigri et rageur. J'ai eu aussi ces élans sexuels déments dans une relation par exemple pendant 3 mois, rien que du sexe et du meilleur! et puis une relation qui se traîne après... qu'on ne sait finir.

Il n'y a pas d'erreur dans la vie, il n'y a que des élans momentanés. Mais comment se dire "au revoir"?? ou adieu?

"Je ne cesse de penser à elle" cela veut dire pour moi, je ne cesse de penser à moi... Si je savais comment me vider d'un coup... peut-être du yoga ou une cure de sommeil... J'ai eu des cicatrisations qui ont duré des années... Utilise tes talents the_thought et tu en as oui!

Tu pourras rebondir et vite!

Gambatte kudasai!
.
dedezhu
dedezhu

Messages : 2163
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 64
Localisation : sud-ouest pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par ISIS75 le Lun 24 Fév 2014 - 19:58

c'est quoi ton profil MBTI ? tu le sais ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Sam 1 Mar 2014 - 12:32

Et bien, nous verrons la suite, je viens de lui dire il y a moins d'une heure que je demande le divorce.

en avant pour la galère ! haut les coeurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Deedee le Sam 15 Mar 2014 - 17:10

Alors Chipoteuse, tu en es où ?
Deedee
Deedee

Messages : 1909
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Kodiak le Dim 16 Mar 2014 - 16:45

Mes réactions aux ruptures sentimentales que j'ai connues dans ma vie ont été très évolutives.

La première que j'ai vécue, que j'ai subie, de manière brutale et traumatisante (logement vidé à un retour de congés), m'a quasi anéanti psychologiquement et affectivement. Il faut dire que j'avais vécu avec mon ex-femme 15 ans d'une relation toxique: passionnelle, fusionnelle, hyper sexuelle, paranoïaque, conflictuelle. Le terrain sur lequel cette séparation est intervenue était donc déjà bien fragilisé, et propice à une implosion psychique, sous forme d'une dépression dont j'ai mis plus d'un an à émerger.

Par la suite, un peu comme une terre dévastée et brûlée après une éruption volcanique reste stérile pendant une certaine durée, je n'ai pas pu me réinvestir affectivement de manière durable et profonde. Par conséquent, j'ai vécu les séparations qui couronnaient invariablement ces brèves et fades relations avec fatalisme et quasi-indifférence.

Enfin, mû par la raison et le pragmatisme, j'ai connu en dernier lieu une relation démarrée comme un pari de Pascal, qui a duré 3 ans, et à laquelle j'ai mis fin quand j'ai réalisé qu'elle était profondément déséquilibrée en ma défaveur et insatisfaisante pour moi. Et bien cette rupture ci, je l'ai vécue avec soulagement puis avec joie!!

Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par fantomas le Dim 16 Mar 2014 - 19:00

Cowboy Cowboy Cowboy 
fantomas
fantomas

Messages : 167
Date d'inscription : 27/02/2014
Age : 54
Localisation : GRENOBLE

http://alainstollproduction.com

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par gyps le Jeu 20 Mar 2014 - 23:01

une horreur, hypersensible, j'idéalise mes relations, suis envahissant, exigeant, peur de la rupture, trop tout et quand survient la séparation c'est une descente aux enfers, mourir semble un soulagement

gyps

Messages : 10
Date d'inscription : 16/03/2014
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par fantomas le Ven 21 Mar 2014 - 11:46

bienvenue au club
fantomas
fantomas

Messages : 167
Date d'inscription : 27/02/2014
Age : 54
Localisation : GRENOBLE

http://alainstollproduction.com

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 14:30

Je n'ai jamais été amoureuse, cependant je ressens mes séparations avec violence. Même si c'est toujours moi qui prononçais et tranchais la séparation. Pour mon ex, où nous sommes restés un an et demi ensemble, quand je l'ai quitté, avec toute l'honnêteté que je possède, j'ai bien cru mourir.

Je suis très attachée aux habitudes, aux points de repères. En me forçant à faire face et à couper net en rompant, je rompais par la même avec toutes ces habitudes etc.

Peut-être que le fait qu'il ait excessivement mal réagi à ma décision a amplifié mon état (colère démente, etc. Puis période de "je t'ignore mais je fais tout pour que tu me vois quand même faire des trucs qui vont TE TUER moralement" puis très vite période de harcèlement pendant des mois). Après la rupture je me sentais complètement vidée, démunie, j'avais mis trop d'énergie pour affronter le fait de lui dire que c'était fini, peut-être. J'ai pleuré pendant des jours, j'étais presque incapable de me lever mais je me forçais pour faire illusion auprès de mes parents, je m'étonne encore de ma force intérieure qui a fait que je réussissais même à sourire ! ça me paraît totalement dingue vu ce que je vivais intérieurement, c'était l'apocalypse sans cesse renouvelée. Il m'était impossible de dormir, je tremblais, j'avais de gros sanglots que j'étouffais pour que surtout mes parents ne m'entendent pas (sait-on jamais). Je n'ai jamais pris de drogues ni quoi que ce soit d'autres mais j'avais l'impression de vivre ce qu'un toxico vit sans sa dose, mais dans une autre mesure. Disons qu'il m'avait retenue pendant 6 mois alors que je voulais le quitter car, définitivement, je ne pouvais pas être bien avec lui. ça m'avait littéralement épuisée, et être tranchante, ferme, face à quelqu'un que j'aimais d'amitié, c'était très dur pour moi, surtout en le voyant pleurer toutes les larmes de son corps puis entrer dans une colère immense. Bref. Je n'ai plus dormi pendant des jours et des jours. Je ressentais tellement d'émotions opposées, soulagement, colère, culpabilité, peur, et autres. Je me noyais dans tout ça, et la tristesse était dominante, une tristesse qui vient du plus profond de soi. J'ai mis environ 2 semaines il me semble (notion du temps catastrophique, je le rappelle) à sortir de cet état. S'en est ensuivi une sorte de vide émotionnel, d'anesthésie générale pendant quelques jours. Je croyais que j'allais mourir pendant ces deux semaines, sans exagérer le moins du monde, je ne comprenais pas moi-même la violence de la réaction de mon corps. En même temps c'est certainement logique car je ne conçois pas la demie-mesure et je m'étais énormément vouée à lui (je ne vois pas l'intérêt du couple sans dévotion), nous passions presque tout notre temps ensemble, si ce n'était pas ensemble chez moi ou chez lui ou en sortie, c'était par msn ou appel ou sms, nous étions constamment "reliés". Nous avions des tonnes d'habitude, au quotidien. Avoir tout couper d'un seul coup était ultra brutal. Puis comme je disais plus haut les phases par lesquelles il est passé ne m'ont pas aidée, heureusement après 3 semaines de séparation j'étais redevenue plus "normale" et en possession du contrôle de ma personne, je pouvais le rembarrer s'il devenait insultant etc.

Je vis les choses avec une intensité incroyable, je pense donc qu'il est naturel que mes séparations suivent cette lignée. Puis c'était le seul homme avec qui je suis sortie avec lequel j'étais "fixe" pour moi il était clair que ça allait être "à la vie à la mort", c'était ainsi, j'aime avoir certaines certitudes, certains points d'ancrage. Même si je n'étais pas amoureuse, car je doute tomber amoureuse un jour (peut-être en suis-je simplement incapable, qui sait ?), et je n'avais pas envie de virevolter pendant des années, j'aime la construction et la création sur le long terme. Puis il était complètement fixé sur moi lui aussi, donc je trouvais logique que ce soit jusqu'à notre mort. Au final, nous étions trop différents pour ce long terme (oui, je n'en démordrais pas, pour moi il faut trouver quelqu'un qui est le plus possible similaire à soi, même dans les amis proches, la différence n'est enrichissante qu'à petites doses ou en "amis comme ça" c'est sympa on échange et voilà), et pas mal de choses qui m'ont blessée, puisque j'aime la certitude je me haïssais de songer à rompre, puis c'est devenu un souhait verbal puis il m'a retenue 6 mois, puis rupture définitive. Mais ce fût horrible de changer de position de vie pour moi.

Pour mes autres ex, bon je ne compte que celui avant le jeune homme dont j'ai parlé précédemment, les autres c'était parce que je ne savais pas dire non et je rompais très vite (entre 1 semaine et 1 mois) mais donc je n'étais pas du tout fixée sur eux, les ruptures m'atteignaient très peu. Même celui avant, pendant 6 mois, je n'étais pas "fixée" sur lui, mais j'ai un peu plus mal vécu le fait que je rompe car perdre des habitudes, etc.


Non, la rupture dont j'ai parlé depuis le début de ce message a été comme une déflagration émotionnelle et un ouragan, un tourbillon. J'ai toujours anesthésié au maximum mes émotions depuis toute petite (par désir de survie et par chocs émotionnels) mais parfois, lors de gros chocs ainsi, je perds la domination que j'exerce en permanence sur moi-même, et c'est affreux, déjà de sentir que je n'ai plus aucun contrôle, puis d'être déchiquetée ainsi de toutes parts par des émotions très extrêmes.


Alors soit je tomberais amoureuse un jour je trouverais ce fameux jumeau, soit je ne me remettrais jamais en couple ! (je n'ai vraiment pas le coeur à construire pour de l'éphémère, c'est une position personnelle)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par keyofspirit le Dim 23 Mar 2014 - 14:42

Je les vis tres mal car je ne comprend pas comment quelque chose entre deux etre qui peux etre si beau se transforme lentement en cauchemar via des shémas inconscient chez les personnes incohérentes et peux lucides...

Tres amoureux, m' attachant facilement , je me demande toujours pourquoi ca ne fonctionne pas alors que ca devrais.... Finalement quand je regarde en arriere je me dit qu il est possible qu on ne m' ai jamais réelement aimé , sinon pourquoi l autre gacherais ce qui etais beau? ( dans mon cas, 90% du temps , je n ai pas de vrai raison de rupture, c est plus genre je suis bien avec toi mais je sais pas ou j' en suis, ou je ne suis pas prete, ou je sais pas ce que je veux, etc etc....Et je reste comme un con dans mon imcompréhsension et cette tristesse qui me ravage le ventre, de savoir que les bons moments sont partis, comme ca, pour on ne sait quel raison inconsciente.....je prefererais qu on me reproche mon comportement ou que je sois reelment fautif, au moins je comprendrais.....)
keyofspirit
keyofspirit

Messages : 128
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 32
Localisation : 71

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Tête d'Ampoule le Dim 23 Mar 2014 - 14:56

@ Strigide : Ton couple te procurait-il une sécurité d'avoir toujours cet ami auprès de toi, sécurité qui a volé en éclats ce jour-là ? Est-ce que ce dont tu as fait le deuil était cette sécurité ?
Tout le monde n'est pas fait pour tomber amoureux. Il y a beaucoup plus de gens que certains le pensent qui ne vivent jamais ce sentiment, qui en sont conscients ou qui ont cru être tombés amoureux par pur désir sexuel. Ce sont des aromantiques (je précise que je n'ai pas inventé ce mot, tu peux entrer "aromantique" ou mieux "aromantic" si tu parles anglais sur Google). Les aromantiques peuvent vivre des relations platoniques, aussi fortes que de l'amour, mais basées sur l'amitié et l'engagement, avec ou sans sexe. Peut-être cela te conviendrait-il mieux que le couple basé sur la romance ?
Peut-être devrais-je ouvrir un sujet dessus, ça pourrait être intéressant.
Tête d'Ampoule
Tête d'Ampoule

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 17:40

Tête d'ampoule, je te remercie d'avoir porté attention à mon post. Je suis assez familière de tout ce qui est asexualité et aromantisme, j'ai dans mon entourage plusieurs personnes qui ont l'un ou l'autre ou les deux. Smile Il est intéressant que tu le soulignes... ! En effet parfois je me demande si je ne suis pas aromantique, cependant je pense au fond de moi qu'il est possible que je tombe amoureuse un jour, et je pense vraiment que si j'aime ce sera une personne qui sera extrêmement similaire à moi (simple constat, les gens les plus proches de moi ont des points communs avec moi, de plus en plus selon le degré de proximité en fait). Je ne pense pas que cela me rendrait triste de ne jamais tomber amoureuse, par contre j'aspire à une relation très, très spéciale.

Pour la sécurité en effet, je pense qu'il y a de cela. En fait j'ai du mal à envisager la vie comme quelque chose où l'on doit errer sans jamais trouver personne avec qui on se sent profondément accompagné, au delà de la simple présence physique je veux dire. Je n'ai pas vraiment fait le deuil de ma douance sur cet aspect là, je sais qu'on est tous condamné à une solitude éternelle, même si certaines relations seront géniales, au final on est toujours seul face à soi-même où que l'on se tourne, un peu comme dans une galerie des glaces infernale. L'idée reste tout de même teintée de tristesse et de lassitude. un arrière-goût "d'à quoi bon".
Je pense qu'on vit pour soi mais qu'on ne peut pas vivre exclusivement pour soi, l'important c'est d'apporter aux autres, de contribuer à la civilisation, à l'Humanité, plus ou moins selon notre échelle/nos envies/nos capacités.
Je vois la relation idéale comme la construction d'un univers, une création constante, arborescente, qui n'en finit jamais. Quelque chose de transcendant et d''immortel, qu'on aurait voulu éternel même. Faire de cette relation quelque chose au delà du commun des mortels, pas par pédantisme ou autre, simplement par volonté sincère, joyeuse et innocente.
Savoir faire de notre existence quelque chose qui ne soit pas vain. Et pour moi cela passe aussi par des relations grandioses, partager ces envies/besoins de perfectionnement constant sur tous les plans, pouvoir partager oui car en fait quand on est tout seul avec les choses qu'on peut faire, on est toujours content de faire ce qu'on fait parce que c'est ce qu'on aime, mais il y a cette sorte de tristesse à les regarder car c'est de nous et cela reste vers nous, point. Je ne peux pas envisager une vie comme ça. Donc oui la sécurité et le fait de pouvoir construire de façon commune au lieu de juste construire et créer avec et pour soi-même.

Ce qui m'a tuée c'était de voir en boucle tout ce qui avait été fait, pour que tout vole en éclat justement au final. Ecoeurant. J'en avais envie de vomir.
le deuil de la personne concernée, oui, je continue de lui parler parfois maintenant car j'ai réussi à beaucoup l'apaiser il ne me harcèle plus du tout etc. Mais je me sens très distante de lui, il m'a énormément déçue. Donc sur cet aspect pas de souci.
En revanche je refuse de faire le deuil de ma relation idéale, ce sera ça ou rien. Je ne nécessite pas le fait d'être en couple, ainsi je ne suis pas dépendante de cette notion et cela me permet une plus grande liberté de choix et de ne pas avoir à me contenter d'une demie-mesure qui finirait par me tuer.

Je n'ai jamais vraiment compté sur les gens, j'ai du mal à faire confiance, mais dans ce cas je lui avais donné une confiance de comportement, c'est-à-dire que je ne pensais pas qu'il pourrait adopter des comportements aussi bassement humains, c'est cela qui m'a profondément choquée, je crois.
Je vois la confiance en plusieurs dimensions, certaines se donnent spontanément et ensuite on en retire selon les paroles et les actes de la personne, ou on en rajoute, on la dose donc. D'autres viennent au fil du temps. Enfin du moins c'est ainsi que je fonctionne. C'est vrai que je lui avais donné plus de dimensions qu'à la majorité, c'est pour cela qu'il a pu autant me blesser et que renier mon choix initial (rester éternellement coûte que coûte) m'a été très difficilement, je n'apprécie guère le changement lorsque c'était un choix profond du moins.

Je pense qu'au delà de la sécurité c'était surtout le changement de position de ma part qui m'a "traumatisée" et m'a mise dans un tel état, il y avait de lui qui m'avait fortement déçue à réagir comme ça mais il y avait aussi moi, je ne supporte pas de manquer de cohérence, et je ne trouvais pas cohérent de le quitter même s'il me faisait du mal alors que j'avais décrété que je devrais rester avec définitivement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Tête d'Ampoule le Dim 23 Mar 2014 - 18:04

Tout ce que tu dis pourrais sortir de ma bouche aussi, mais habituellement je ne le dis pas car les gens m'accusent souvent par ce biais d'être possessive. Ça fait vraiment du bien de savoir que je ne suis pas seule à avoir ces idéaux en amour  cheers 
Qui sait, peut-être es-tu demiromantique (comme moi), ça expliquerait que nous ayons un idéal similaire. À ton âge je n'étais pas encore tombée amoureuse. Depuis ça m'est arrivé quand même mais bon, même après ça, il reste quand même une différence considérable entre la façon dont je fonctionne et la moyenne des gens. Dur dur  Pas sûr 
Ne sois pas si pessimiste cependant, on n'est pas nécessairement seul dans la vie, même si l'on est dans le spectre aromantique. Je croyais à une solitude éternelle avant aussi et l'idée de l'âme sœur (romantique ou platonique) n'était alors pour moi qu'un fantasme que je cachais à tous : comment faire comprendre cet idéal d'absolu fusionnel dans une société aussi individualiste ? Ça ne m'a pas empêché de faire une rencontre magnifique et même dans les pires moments comme maintenant, je sais que je peux compter sur lui pour être auprès de moi par l'esprit et je sais que même le jour où la vie nous séparera, il restera toujours dans mon cœur, comme un talisman, comme une partie de moi qui m'a transformée de chenille en beau papillon...
Que ce soit romantique ou platonique, je te souhaite de trouver celui qui pourra avoir cette place dans ton cœur.
Si jamais un jour tu as envie de papoter, mes MP sont ouverts !
Tête d'Ampoule
Tête d'Ampoule

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 18:25

Strigide tu as un don pour poser des termes précis et clairs sur ce qu'on est visiblement plusieurs à partager, c'est troublant et fascinant à la fois. Quoiqu'il en soit ça soulage bon sang de pipe.

" je sais que même le jour où la vie nous séparera, il restera toujours dans mon cœur, comme un talisman, comme une partie de moi qui m'a transformée de chenille en beau papillon"

Eh oui, car souvent tomber amoureux c'est aller à la rencontre d'une partie de soi enfouie et dont nous ignorions le potentiel...
Parfois je me dis que les "aromantiques", idéalement, sont des personnes qui sont allées au bout du processus d'individuation, et que c'est pour ça qu'ils n'ont pas besoin d'une révélation amoureuse. Ils sont "complets" d'une certaine façon, et cherchent plus des compagnons de route pour partager, mais pas une "moitié" ni la "partie manquante" d'eux mêmes.
Le dilemme c'est de vivre cette marche vers l'individuation comme une solitude douloureuse, avec cette mélancolie toute particulière de laisser derrière la jubilation liée aux émois innocents (dont nous ne percevions pas l'origine - interne - et que nous projetions sur l'autre).
Je ne pense pas être jamais parvenue à me faire comprendre là dessus, je n'en suis toujours pas sûre en écrivant cela ici, c'est très frustrant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Tête d'Ampoule le Dim 23 Mar 2014 - 18:45

Je ne pense pas, car même dans la période de ma vie où j'ai été totalement aromantique, j'avais besoin d'un compagnon, mais platonique. Les sentiments impliqués sont aussi forts mais de nature très différente, chez moi ils sont plutôt familiaux (je considère un partenaire platonique comme un frère jumeau). Je ne saurais dire avec totale exactitude ce qui sépare platonique de romantique mais une chose est sûre, il n'y a pas la part physique du romantique dans le platonique. Quoique, on peut avoir une relation platonique et sexuelle en même temps ("friends with benefits"), il y a tout simplement la romance en moins.
Tête d'Ampoule
Tête d'Ampoule

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 18:58

Je précise, je ne me sens pas aromantique, même si j'ai vécu ce que tu décris, et que c'était d'autant plus consistant que nous n'étions pas parasités par le sentiment amoureux.
Aujourd'hui il me manquerait quelque chose, mais c'est aussi, et bêtement, parce que je n'ai depuis jamais vraiment éprouvé d'attirance sexuelle pour quelqu'un qui était aussi proche de moi. Ce qui donne des situations totalement foireuses bien sûr, où on ferait mieux d'en rester à de la philia sans mêler de l'eros. clown
J'ai bien appris ma leçon depuis, même si c'est compliqué de ne pas se rapprocher physiquement quand il y a déjà une si grande entente/intimité intellectuelle et/ou spirituelle.  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Harpo le Dim 23 Mar 2014 - 19:02

Je trouve étrange cette vision de l’a-romantisme comme complétude de l'individuation. L'individuation permet plutôt à mon sens de ne plus vivre en couple pour les mauvaises raisons (surtout la dépendance affective). C'est un peu différent Wink. C'est justement quand on a plus besoin de l'autre qu'on commence enfin à vraiment partager non ? Enfin, dans une vision très idéale...

Pareil pour les "relations grandioses" dont parle Strigide. A force de placer des marches trop hautes, on s'interdit de les franchir me semble t-il.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 19:08

Harpo: justement c'est parce que je distingue aimer et avoir des sentiments amoureux, ces derniers impliquant désir, possession, projection...

D'ailleurs, pour le parallèle pas très anodin, le romantisme en tant que mouvement s'illustrait entre autres par cette nostalgie d'un état de complétude originelle et fantasmée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Invité le Dim 23 Mar 2014 - 19:12

Harpo, je n'ai pas compris précisément ce qu'entendent tes propos. "Pareil", Pour l'étrangeté à tes yeux ?
J'ai quelques amitiés qui se comptent à peine sur les doigts d'une main certes mais je préfère la qualité à la quantité, qui sont des relations grandioses à mon sens, même si ce n'est pas LA relation que je recherche, et j'ai nommé "couple" par défaut, mais je vois plus ça comme une relation d'Alliés.

Mini-HS : Lorsque j'étais enfant, je plaçais déjà le mot "alliés" sur ce lien, entre autres. Et je vois l'intelligence côtoyant une certaine folie (sans entrer dans le domaine du malsain bien évidemment, à mon sens en tout cas), Nous aurions donc été des Fous Alliés, et je trouvais cela magnifique que cette expression existe déjà... ! Puis, un jour, je l'ai lue... "fous à lier", et tout s'est écroulé ! Je préfère toujours ma version.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment vivez-vous vos séparations? - Page 5 Empty Re: Comment vivez-vous vos séparations?

Message par Harpo le Dim 23 Mar 2014 - 19:16

@Luna Lunneda : Je ne fais pas une telle distinction de mon côté. Je crois plutôt que le verbe aimer est bien insuffisant par rapport à tout ce qu'il peut recouvrir de sens différents. Trop polysémique pour moi Wink.

@Strigide : c'est le mot grandiose qui me gène. Trop grand pour moi ou pour la vie réelle ce type d'adjectifs.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum