Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par lesideesfixes le Sam 20 Oct 2012 - 13:54

Premier message, je me lance...!

Suite à un sac de nœuds intérieur, j'ai commencé une thérapie il y a quelques temps. Puis un jour, ma psy m'a suggéré qu'elle était persuadée que j'étais surdouée... je lui rie au nez puis je me dis peut être, ça expliquerait mon saut de classe, mon décalage avec les autres, mon sentiment de différence et toutes mes aspects bizarroïdes... Donc je me décide à passer le test pour lui prouver qu'elle se trompe, qu'elle a vu en moi quelque chose qui ne pouvait pas y être...

Ce matin j'ai passé le WAIS IV (j'ai 24ans) et verdict j'ai 151 de QI! Assez difficile à digérer... comment y croire, moi qui suis si souvent à coté de la plaque, incomprise et regardée comme intuitive mais nunuche parce que je n'arrive pas à expliquer les choses? Et en même temps j'ai l'impression qu'une partie de moi l'a toujours su... mais la refoulé, l'a caché pour être comme tout le monde, pour être acceptée, pour ne plus être "l'intello de service"... mais du coup j'ai la sensation de ne pas être moi même, de me cacher, de mettre de coté tout ce qui a trait avec l'intelligence, avec la réflexion...

Comment avez vous pris le fait d'être contrôlé positif au test de la Zébritude? Est ce que vous avez fini par l'accepter? Est ce que ça vous a aidé à changer, ou plutôt à devenir vous même: ce soi profond enfoui et déguisé pour ne plus se sentir si seul? Même si au fond, à faire semblant pour pouvoir être avec les autres on reste seul intérieurement...

bref je ne sais pas si vous me suivez! Je me sens un peu perdue et maintenant que peut être la raison de ma différence a été élucidée (enfin si ce test est vraiment fiable...) j'ai l'espoir de trouvé ici des gens comme moi ou un peu moins différents de moi que les autres...

lesideesfixes
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 28
Localisation : ile de france

http://lesideesfixesdeceline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Sam 20 Oct 2012 - 17:40

Hello Miss !
Un tel score est écrasant, pitié pour les autres...
A part ça bienvenue "quand même" !
Sans rire, j'ai vu que personne n'a répondu à ton premier message, et je me suis dit voyons qui c'est. J'ai lu j'ai comparu et j'ai vaincu... mon sentiment d'écrasement. En me disant mais alors la pauvre si ça se trouve, les souffrances que je vis en ayant bien moins de 151, elle les vit au centuple... Si c'est vrai eh bien voilà, sache que tu n'es pas seule. Et puis autre point positif : tu as 24 ans... Moi j'en ai 43 et je viens juste de le découvrir, j'ai eu tellement le sentiment d'avoir raté la moitié de ma vie que je me dis que toi tu as la chance de le savoir aujourd'hui, alors lis tout, communique, et apprends à vivre avec ta différence, tu as toute la vie devant toi, profites-en
Bise
Ise

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Invité le Sam 20 Oct 2012 - 17:49

J'ai 53 ans et connais ma zébritude depuis uniquement deux ans. Je suis aussi au dessus de 150 ...
Il m'a fallu beaucoup de temps pour admettre mes différences, pour les assumer pleinement, les accepter et parcourir un chemin qui est forcément beaucoup plus solitaire que celui des autres.
Je ne me sens plus seul puisque je suis moins déchiré. En fait, me rassembler, en quelque sorte, m'a donné une meilleure estime de moi, ce qui m'a conduit à ne plus m'offusquer des remarques variées que d'aucuns exprimaient sur mon "état". J'ai pleinement admis qu'ils ne pouvaient comprendre et que leurs réactions l’exprimaient à leur manière.
Alors, je me vis à présent et la désacralisation de ces ressentis m'a libéré, et m'a permis d'accepter plus facilement les divergences temporelles dues à l'écart de niveau d'abstraction.

En tout cas, bienvenue ici, et puisses-tu y trouver partie des briques qui serviront à la construction de ta réflexion Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Sol# le Sam 20 Oct 2012 - 18:12

Bonjour Lesideesfixes,

Bienvenue sur zebra ! Very Happy

151, effectivement c'est un sacré score Shocked : seule une personne sur 3000 environ l'atteint... ! Je comprends ta stupeur ; ça doit faire un sacré quelque chose de recevoir d'un coup une telle révélation... mais en tout cas tu n'as aucune raison de mettre en doute la validité du test : d'abord, parce que le WAIS (comme tous les [bons] tests de QI) est précisément conçu pour évaluer des performances qui varient peu en fonction de l'âge de la vie et de la forme du moment, et ensuite parce que même si le test se trompait de 15 points (ce qui serait énorme !) la conclusion relative à ta surdouance serait la même... Cool

Pour ma part j'ai été découvert zébré très jeune, alors je ne saurais répondre spécifiquement aux interrogations que tu nous partages. Mais je pense qu'apprendre ta zébritude ne peut être qu'une bonne nouvelle pour toi, car ça va te donner un nouvel éclairage pour mieux avancer dans ta vie ! Very Happy Car de toutes façons, décelée zèbre ou pas, tu resteras la même personne dans le fond de toi-même, alors autant se réjouir du fait d'avoir maintenant un nouvel outil dans ta trousse pour te comprendre toi-même ! Smile

Mais d'autres pourront te répondre bien mieux que moi sur tout cela. Ce que je voulais avant tout, c'est te souhaiter la BIENVENUE !! cheers J'espère que ce forum t'apportera plein de bonnes choses et de nouvelles connaissances sympathiques — et je n'en doute guère, du reste ! Wink

Bonne soirée,
Sol♯

Sol#
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 31
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par wkndmarkt le Sam 20 Oct 2012 - 18:16

Je suis d'accord avec Ise: c'est génial de le découvrir à 24 ans. Personnellement je faisais déjà une psychanalyse à cet âge là - m'a psy n'a rien vu, ou ne m'a rien dit. Résultat j'ai tourné en rond jusqu'à cette année, 20 ans plus tard...
Sinon, tout comme Mjöllnir: le savoir c'est un élément fondamental pour avancer, comprendre comment on fonctionne, se dégager de ses blocages et commencer à vivre - enfin c'est en cours chez moi, et c'est du boulot, mais ça commence enfin à se décoincer après 10 mois d'errances. Donc oui ça s'accepte, ça se digère - ça doit pouvoir se refouler aussi mais ça va te demander énormément d'énergie pour juste te pourrir la vie Smile

Tu devrais trouver ici à la fois des pistes et des semblables.

wkndmarkt
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 49
Localisation : Parijs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Sam 20 Oct 2012 - 18:33

au fond je l'ai toujours su, mais que la psy me le dise, ça à débloquée plein d'inhibitions, et les amis le disent aussi maintenant.
Mais je n'ai pas passer le test par ce que je me dit que ça doit ètre particulièrement rasoir, qu'en est il?
comment ça se passe? c'est des tests aussi c..que ceux des entretients d'embauche?
C'est long?

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Sam 20 Oct 2012 - 18:38

C'est pas rasoir mais c'est lourd pour le porte-monnaie ! En fait tu en trouves plein d'exemples dans le commerce, jusque sur les aires d'autoroute ! Si j'aurais su j'aurais pas v'nu, euh je me serais exercée pour avoir encore plus, genre... 151 !

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par wkndmarkt le Sam 20 Oct 2012 - 18:42

ah non je l'ai trouvé super drôle le test! (enfin le WAIS IV en tout cas, parce que le III est plus long apparemment). Par contre c'est pas donné effectivement, pour une heure de rigolade.

wkndmarkt
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 49
Localisation : Parijs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Sam 20 Oct 2012 - 18:57

bon, je vois à peu près, j'avais un livre (au siècle dernier) je l'avais potassé pour un entretient d'embauche, c'était des algorithmes en fait, et effectivement ils m'avaient convoquée avec 2 autres.
Je m'était présentée en punk rendeer,
je comprend pas ils m'ont pas prise

Je n'irais pas le passer

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Sam 20 Oct 2012 - 19:03

ho lala lala je n'ai pas surveillé l'orthoqraphe;
encore une négligence

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Assez de soupe! le Sam 20 Oct 2012 - 19:18

Plus de 150... toujours vécu avec (1er diagnostique vers 1ans)

Mais je passe mon existence à le refoulé, me faire découvrir, fuir, revenir vers mes semblables puis retourné me déguisé et me cacher chez les "normaux", me refoulé et ainsi de suite...

Assez de soupe!
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 322
Date d'inscription : 30/05/2010
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Sam 20 Oct 2012 - 19:36

t'a bien raison : face à certain, il me parait judicieux de refouler

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Sam 20 Oct 2012 - 19:58

follofficielle a écrit:bon, je vois à peu près, j'avais un livre (au siècle dernier) je l'avais potassé pour un entretient d'embauche, c'était des algorithmes en fait, et effectivement ils m'avaient convoquée avec 2 autres.
Je m'était présentée en punk rendeer,
je comprend pas ils m'ont pas prise

Je n'irais pas le passer

Personnellement dès que j'ai lu un livre, puis deux puis trois qui parlaient de moi côté personnalité mais que je me disais que non impossible d'être aussi bête, nulle, pas sûre de moi mais surdouée, j'ai voulu connaître ma "maladie". Je n'avais donc pas le choix : passer les tests. Ainsi j'aurais pu prouver à ces écrivains qu'on pouvait avoir tous ces traits de personnalité sans l'être... ! Pas de chance le diagnostic s'est confirmé : sur-douée, la belle affaire ! Oui je réussis tout ce que j'entreprends mais je n'entreprends rien que je ne saurais faire ! Alors je n'ai pas l'impression de faire grand chose... D'où un énorme gigantesque sentiment d'inutilité qui me remplit et me fait me sentir un monstre en société
Boah assez pleurniché, je reviens à ta question, pour te dire que tu es la seule à décider en ce qui te concerne, et personne n'a le droit de te juger. Si l'incertitude et son côté aventurier, non-conventionnel te correspondent punkette, reste comme tu es, et profite de ta vie !

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Dim 21 Oct 2012 - 8:54

"je n'entreprends rien que je ne saurais faire"

Tu es d'une grande sagesse

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Dim 21 Oct 2012 - 9:25

Tiens, je vais me dire ça, et le dire à mon mari et mes enfants ! En effet c'est bien plus positif que de ne savoir comment justifier mes refus... Mais bon honnêtement c'est plutôt de la procrastination tu ne crois pas ?
Particulièrement concernant mon gros problème actuel : comment aimer mon boulot. Pour mon mari je dois reprendre des études (la psy clinicienne de mes tests aussi est pour) mais moi I HATE la fac ! L'impossibilité d'écrire une ligne quand le sujet me paraît trop dur ou que je crois que je n'ai rien à dire, et du coup la peur qui te tient au ventre car tu vois le temps qui passe et tu n'as toujours rien fait, tu vas rendre copie blanche, tu vas rater ton UV, tu vas rater ton diplôme, tu vas tout rater !!! Donc pas de reprise d'études ou je vais faire des ulcères !
J'aurais la possibilité de passer le concours d'Attaché mais pareil : peur de rater, mais surtout le réussir m'amènerait à occuper un poste de manager. Je l'ai déjà dit, agoraphobe. J'exagère, je peux me balader en centre ville et aller au théâtre. Mais je sens tellement ce qui se passe dans mes interlocuteurs que je ne suis à l'aise que dans une conversation à deux, voire trois. Plus, et je m'affaire à apporter des rafraîchissements ou à enlever des poussières sur mon jean !!! Alors tu imagines une situation de chef, ou je bafouillerais dès que j'aurais à demander quelque chose ?!
Voilà ma grande sagesse, qui se retourne contre moi et me fait végéter...
Mais ce n'est pas la première fois que je constate qu'une "qualité" a son revers et peut être considérée par certains comme un défaut, et inversement. C'est un peu ma philosophie et c'est ce que j'essaie de montrer à mes interlocuteurs lorsqu'ils tiennent des propos que je juge trop catégoriques. Avec le risque d'être prise pour une donneuse de leçons. Mais au moins je m'exprime, et ne laisse pas ces propos me blesser moi, ou blesser d'autres indirectement.
Cela dit je crois avoir lu que toutes les critiques sont un fonctionnement normal des "normaux-pensants" et qu'il me faut plutôt apprendre à ne pas en souffrir et laisser faire car je ne les changerai pas et eux y voient du positif !!!
Le serpent qui se mord la queue...
Have a good day

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Dim 21 Oct 2012 - 9:42

la procastination c'est l'art de ne faire ce qui n'est pas essentiel, qu'après l'essentiel.
Je trouve ça très sain

Et si tu n'a pas l’âme d'une "manager" je trouve très sain aussi que des barrières se dressent en toi pour ne pas le faire.

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Invité le Dim 21 Oct 2012 - 9:46

Particulièrement concernant mon gros problème actuel : comment aimer mon boulot. Pour mon mari je dois reprendre des études (la psy clinicienne de mes tests aussi est pour) mais moi I HATE la fac ! L'impossibilité d'écrire une ligne quand le sujet me paraît trop dur ou que je crois que je n'ai rien à dire, et du coup la peur qui te tient au ventre car tu vois le temps qui passe et tu n'as toujours rien fait, tu vas rendre copie blanche, tu vas rater ton UV, tu vas rater ton diplôme, tu vas tout rater !!! Donc pas de reprise d'études ou je vais faire des ulcères !
J'aurais la possibilité de passer le concours d'Attaché mais pareil : peur de rater, mais surtout le réussir m'amènerait à occuper un poste de manager.

Ce qui me frappe dans ce paragraphe c'est qu'à aucun moment il n'est question de toi et de libres choix de ta part... C'est ton mari qui te pousse aux études (tu ne veux pas), c'est ton profil qui t'impose un métier (et tu n'en veux pas)...
Et toi ? Que ferais-tu, librement, par toi-même et pour toi, en-dehors des injonctions des autres ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Dim 21 Oct 2012 - 9:57

Hello Fusain, un dimanche matin tout gris et tout mouillé ça nous colle au PC !
Bon, ben justement, j'ai plein d'idées mais irréalisables
J'ai envie d'être ostéopathe, j'en connais 2 qui ont une méthode douce que j'admire. Mais il faut être kiné avant tout
J'ai envie de faire du reiki, je me vois avec des patients qui ressortent de mon cabinet relaxés et toute douleur effacée. Mais je connais une personne qui fait ça et qui a du mal à joindre les deux bouts
J'ai trouvé une formation pour "soigner" les dyslexiques, méthode américaine pour la modique somme de 8000euros ! Ca me botte trop. Je suis en train d'en faire mon deuil car il vient de nous tomber dessus les impôts fonciers, charges sociales et autres et on est négatifs depuis 3 mois. Ca commence le WE prochain à Paris et mon fils aîné de 15ans vient d'être dépisté dyslexique...
Toutes ces pistes ont pour points communs que je suis mon propre chef, que je suis dans une relation d'aide à l'autre, et dans une relation à deux... Tu vois Fusain que mon esprit m'a soufflé les solutions.... J'en suis malade rien que de te le raconter car je ne vois pas de porte du bonheur dans le mur face à moi

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Dim 21 Oct 2012 - 10:10

pardon d'intervenir, mais j'en vois une porte "mon esprit m'a soufflé les solutions"

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Ise le Dim 21 Oct 2012 - 10:18

Ficelle, c'est plus joli, c'est comme un fil qui s'est posé sur notre épaule et qui nous suit dans nos déambulations...
Ficelle, tu le vois, j'ai des envies mais ne peux les réaliser
Tu fais ce que tu veux toi ? Dommage que Lyon soit si loin j'aimerais te voir
J'ai rencontré sur forum un zèbre cueilleur de pommes ! Il est heureux. Mais pas de femme d'enfants, il cueille des pommes quand le porte-monnaie est vide. Libre... Ma liberté je dois la trouver en accord avec l'équilibre dans la famille que j'ai créée et qui est ma force.

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par follofficielle le Dim 21 Oct 2012 - 10:23

non,
je vais ce que je veux mais n'ai pas de client. et mon mari me vire pour avoir une bouche de moins à nourrir.

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par lesideesfixes le Dim 21 Oct 2012 - 17:06

Ise a écrit:Hello Miss !
Un tel score est écrasant, pitié pour les autres...
A part ça bienvenue "quand même" !
Sans rire, j'ai vu que personne n'a répondu à ton premier message, et je me suis dit voyons qui c'est. J'ai lu j'ai comparu et j'ai vaincu... mon sentiment d'écrasement. En me disant mais alors la pauvre si ça se trouve, les souffrances que je vis en ayant bien moins de 151, elle les vit au centuple... Si c'est vrai eh bien voilà, sache que tu n'es pas seule. Et puis autre point positif : tu as 24 ans... Moi j'en ai 43 et je viens juste de le découvrir, j'ai eu tellement le sentiment d'avoir raté la moitié de ma vie que je me dis que toi tu as la chance de le savoir aujourd'hui, alors lis tout, communique, et apprends à vivre avec ta différence, tu as toute la vie devant toi, profites-en
Bise
Ise


Merci beaucoup d'avoir répondu! J'avoue ça me fait du bien d'enfin avoir mis un mot sur ma différence, je sais maintenant que je ne suis ni folle ni bizarre, je pense juste différemment des autres et comme tu l'a dit je ne suis pas seule... et ça ça fait vraiment du bien! Pour le fait d'avoir raté sa vie, je comprends ce que tu ressens même si ça doit te faire rire vu que je n'ai que 24ans... J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps à me cacher, j'ai un peu de rancœurs envers ceux qui s'en doutait depuis des années mais qui n'ont rien fait... Ma vie aurait pu être tellement différente, j'aurai choisi une autre voie, j'aurai peut être eu un peu plus confiance en moi... Enfin bon, tout ça est derrière maintenant, il faut aller de l'avant et m'accepter pour pouvoir enfin être en accord avec moi même!

Je te souhaite à toi aussi de pouvoir rattraper le temps et ne pas regarder en arrière mais plutôt profiter de cette nouvelle vie où tu pourras être toi même!

lesideesfixes
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 28
Localisation : ile de france

http://lesideesfixesdeceline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par lesideesfixes le Dim 21 Oct 2012 - 17:11

Mjöllnir a écrit:J'ai 53 ans et connais ma zébritude depuis uniquement deux ans. Je suis aussi au dessus de 150 ...
Il m'a fallu beaucoup de temps pour admettre mes différences, pour les assumer pleinement, les accepter et parcourir un chemin qui est forcément beaucoup plus solitaire que celui des autres.
Je ne me sens plus seul puisque je suis moins déchiré. En fait, me rassembler, en quelque sorte, m'a donné une meilleure estime de moi, ce qui m'a conduit à ne plus m'offusquer des remarques variées que d'aucuns exprimaient sur mon "état". J'ai pleinement admis qu'ils ne pouvaient comprendre et que leurs réactions l’exprimaient à leur manière.
Alors, je me vis à présent et la désacralisation de ces ressentis m'a libéré, et m'a permis d'accepter plus facilement les divergences temporelles dues à l'écart de niveau d'abstraction.

En tout cas, bienvenue ici, et puisses-tu y trouver partie des briques qui serviront à la construction de ta réflexion Smile

Merci beaucoup! Je pense qu'effectivement ici je vais enfin pouvoir avancer! Déjà pouvoir parler de ce que je suis, de ce qu'on est tous ici ça change tout... quand on dit à quelqu'un qu'être un adulte "surdoué" (j'aime définitivement pas ce terme!) ça nous rends malheureux il nous regarde comme quelqu'un de prétentieux, d’orgueilleux, qui se plaint alors qu'il devrait se réjouir et ne pas gâcher toutes les possibilités qui s'offre à lui... du genre "oh le pauvre petit il est trop intelligent pour être heureux"...

Si c'est pas indiscret, comment as tu découvert ta zébritude si tard?

lesideesfixes
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 28
Localisation : ile de france

http://lesideesfixesdeceline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par lesideesfixes le Dim 21 Oct 2012 - 17:16

Sol# a écrit:Bonjour Lesideesfixes,

Bienvenue sur zebra ! Very Happy

151, effectivement c'est un sacré score Shocked : seule une personne sur 3000 environ l'atteint... ! Je comprends ta stupeur ; ça doit faire un sacré quelque chose de recevoir d'un coup une telle révélation... mais en tout cas tu n'as aucune raison de mettre en doute la validité du test : d'abord, parce que le WAIS (comme tous les [bons] tests de QI) est précisément conçu pour évaluer des performances qui varient peu en fonction de l'âge de la vie et de la forme du moment, et ensuite parce que même si le test se trompait de 15 points (ce qui serait énorme !) la conclusion relative à ta surdouance serait la même... Cool

Pour ma part j'ai été découvert zébré très jeune, alors je ne saurais répondre spécifiquement aux interrogations que tu nous partages. Mais je pense qu'apprendre ta zébritude ne peut être qu'une bonne nouvelle pour toi, car ça va te donner un nouvel éclairage pour mieux avancer dans ta vie ! Very Happy Car de toutes façons, décelée zèbre ou pas, tu resteras la même personne dans le fond de toi-même, alors autant se réjouir du fait d'avoir maintenant un nouvel outil dans ta trousse pour te comprendre toi-même ! Smile

Mais d'autres pourront te répondre bien mieux que moi sur tout cela. Ce que je voulais avant tout, c'est te souhaiter la BIENVENUE !! cheers J'espère que ce forum t'apportera plein de bonnes choses et de nouvelles connaissances sympathiques — et je n'en doute guère, du reste ! Wink

Bonne soirée,
Sol♯

Merci! 1 sur 3000?? Je comprends mieux pourquoi la psy s'est moquée de moi parce que je pensais avoir raté le test... C'est vrai tu as raison, après tout ça ne change rien, c'est juste que maintenant ma différence a un nom! Et du coup je ne suis plus si différente puisqu'on est nombreux sur ce forum à partager la même différence!

Merci encore! Je pense que ce forum va beaucoup m'aider! Et j'espère pouvoir enfin rencontrer des gens avec qui je pourrais être moi même! Porter un masque ça épuise...!


lesideesfixes
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 28
Localisation : ile de france

http://lesideesfixesdeceline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par lesideesfixes le Dim 21 Oct 2012 - 17:22

wkndmarkt a écrit:Je suis d'accord avec Ise: c'est génial de le découvrir à 24 ans. Personnellement je faisais déjà une psychanalyse à cet âge là - m'a psy n'a rien vu, ou ne m'a rien dit. Résultat j'ai tourné en rond jusqu'à cette année, 20 ans plus tard...
Sinon, tout comme Mjöllnir: le savoir c'est un élément fondamental pour avancer, comprendre comment on fonctionne, se dégager de ses blocages et commencer à vivre - enfin c'est en cours chez moi, et c'est du boulot, mais ça commence enfin à se décoincer après 10 mois d'errances. Donc oui ça s'accepte, ça se digère - ça doit pouvoir se refouler aussi mais ça va te demander énormément d'énergie pour juste te pourrir la vie Smile

Tu devrais trouver ici à la fois des pistes et des semblables.

Pfff je trouve ça hallucinant qu'on ne sensibilise pas les psy à ce genre de pathologie... J'en ai vu une adolescente mais elle n'a rien vu... Celle que je vois actuellement l'a senti tout de suite (je la suspecte d'être un zèbre mais elle n'a pas voulu me le dire, règles de psy...!) et elle m'a conseillé de passer le test...

C'est sur qu'il faut se laisser le temps d'apprendre à vivre avec... c'est assez étrange d'ailleurs, on a toujours vécu avec mais avant d'avoir le papier magique qui nous met face à cette réalité on passe à coté, on n'apprends pas à vivre avec car on en a pas vraiment conscience.

En tout cas je te souhaite que ça continue de se décoincer pour que tu puisses vivre mieux! Tu as raison, le refouler ça doit épuiser... !!

lesideesfixes
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 28
Localisation : ile de france

http://lesideesfixesdeceline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre un zèbre, ça s'accepte? ça se digère? ça se refoule?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum