syndrome de la marmotte

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par haku" le Jeu 22 Aoû 2013 - 0:41

perso quand j'etais en depression je faisais de l'hypersomnie..je dormais point.avec des moments ou je ne dormais pas le soir cerveau surexcité incontrolables(je pensais que j'étais folle et bipolaire looolll) mais j'ai fais des recherches et jen suis la!!ça me rapelle les psy qui ne pouvaient rien faire pour moi et que je devais faire des recherches pour trouver ce que j'avais bordel(désolé du gros mot) c'est un parcours mortel !!!par contre maintenant sommeil et tout sa ça va j'espere que vous reussirez Laughing  a réguler tout ça

haku"

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par abou le Jeu 22 Aoû 2013 - 3:15

J'ai toujours aimé dormir, bien que j'aimerais ne pas avoir à dormir pour pouvoir faire plus de choses dans ma journée... En fait, j'aurais sans doute plus de temps pour procrastiner, mais bon. Depuis l'adolescence, je me couche le soir en me disant «ça y est, ici, je suis normale : tout le monde dort», et je me disais souvent que je voudrais m'endormir pour toujours, pas pour mourir, mais pour rêver.

Et j'aime dormir tard le matin. J'aime me coucher tard et me lever tard, très difficile pour moi de me lever tôt, malheureusement, je dois le faire 5 jours par semaine, et chaque fois, je me dis que j'ai hâte au soir pour me recoucher, mais le soir, je pourrais veiller jusqu'à 2 h am quand même.
abou
abou

Messages : 125
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Invité le Ven 23 Aoû 2013 - 11:20

haku\" a écrit:perso quand j'etais en depression je faisais de l'hypersomnie..je dormais point.avec des moments ou  je ne dormais pas le soir cerveau surexcité  incontrolables(je pensais que j'étais folle et bipolaire looolll) mais j'ai fais des recherches et jen suis la!!ça me rapelle  les psy qui ne pouvaient rien faire pour moi et que je devais faire des recherches pour trouver ce que j'avais bordel(désolé du gros mot) c'est un parcours mortel !!!par contre maintenant sommeil et tout sa ça va j'espere que vous reussirez Laughing  a réguler tout ça
Et t'as fait comment? (si pas indiscret). Moi, maniaco-dépressif depuis l'âge de 16 ans, trouvé bon psychiatre et bon lithium à 40 (dosage très souple, m'empêche pas de déconner mais freine quand je pars en vrille). Au fait, dans mes déprimes je pouvais dormir jusqu'à 22/24 plusieurs jours de suite, si on me laissait faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par haku" le Ven 23 Aoû 2013 - 13:30

Franchement j'en ai aucune idée..je crois que je dois vraiment etre très très résiliente...j'ai vu 15 OOO psy(que je trouvais assez glauque d'ailleurs j'essayais de les aiguiller mais rien a faire...première fois seroplex mais je ne l'ai jamais pris jusqu'au bout,deuxième fois sertraline pareil j'ai fais ma tetu loooll)et puis j'ai décidé de me demerder seule(ça rend très très sauvage...qd personne peut t'aider mais vraiment personne...(famille 0 ami 0(des merdeux parasites)amour(pareil merdeux pervers)je realise aujourd'hui).
je crois que j'ai pu m'en sortir d'une part parceque j'ai la foi je ne crois pas au néant ..sinon sans rigoler je me serais suicider depuis sans aucune vergogne mais vraiment aucune... deuxièmement je crois etre très resiliente(pas tant que ça je n'ai jamais reussi à travailler correctement(phobie social qui trainait depuis et perfectionnisme)
troisièmement le fait d'etre très tetu sa aide aussi merci a mes cornes et mes ailes invisibles lol
et enfin l'art ou chercher ce qui ns passionne et s'y adonner sans retenue.
Et Quand la ptite vievie me dit:NON je lui répond:t sérieuse toi,SI,tu crois que tu peux me mettre a genoux dégage!!lol jvais m'en sortir C...sse!
ce genre d' experience ça change la vie à jamais et ça eloigne definitivement des "normaux"moi qui était si bien suradapté sniiffff looll (une part de soi ne sera jamais avc parce qu'ils ne comprendrons jamais dc totale accpetation de l'incomprehension meme si eux je l'ai comprend(très frustrant maisplus rien a cirer)) .
La grande question est:est il possible de s'autoguerir(je pense que oui ) si on exploite a bon escient les informations qu'on recoltent(les zèbres on deja une avance: la chance de toucher les choses ou il faut) bemol l'autoanalyse rend egocentrique mais ça se regule petit a petit.
Je me souviens,je me reveillais je regardais mon appart et je me rendormais direct looll sans transition doublé d'une depersonnalisation et derealisation c'etait salé.
je fais le parcours suradaptation-inadaption-adaptation(cette fois a masauce mahahaha)

salut a toi licorne et bonne zournée a tous
haku
haku"

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 31
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par -Wa- le Sam 24 Aoû 2013 - 12:26

Je me suis posé la question également il n'y a pas longtemps, car j'aime énormément dormir aussi et je suis parfois fatiguée sans raisons. Je suis d'accord avec certain qui ont émis l'hypothèse d'une relation avec les questionnements incessants qui fatiguent beaucoup. Je pense aussi que c'est parfois lié à l'émotivité, j'ai l'impression que pour moi c'est une forme de protection, pour arrêter de réfléchir trop, et a des choses qui me touche profondément. J'ai remarqué aussi que lorsque je me trouve en présence de personnes que je ne connais pas, ou lorsqu'il y a un enjeux social, j'ai aussi envie de dormir ! Bizarre ...scratch
Enfin bon... Baille 
-Wa-
-Wa-

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par fleur de canard le Ven 20 Sep 2013 - 13:54

Pareil. Trop bon de dormir...!!!
C'est + qu'une envie, c'est un besoin, une nécessité.

Quand je travaille en posté et que je suis du matin, c'est une horreur.
Je suis décalquée mais un truc de fou. Le pire c'est qu'on a trop envie de dormir, mais quand on est chez soi, et qu'on a des choses à faire, on se dit qu'on va se coucher tôt cette fois-ci... tu parles, j'aime pas me coucher tôt, et mon chéri qui travaille de jour ça ne m'aide pas pour avoir un rythme. mouais 
Et faire une sieste ? Trop bon une tite sieste... tu re-parles. Si je fais une sieste, c'est minimum 3h, et ça te bouffe ton aprèm, ou alors je mets le réveil pour 1h30 de dodo ou moins, je suis redécalquée mais pire, avec le coeur qui s'affole, et beaucoup de mal à redormir au soir... Bref, je suis condamnée à être décalquée en travaillant du matin.
Etre d'aprèm, c'est cool !!! parce-que je fais un gros dodo le matin. Sauf que, ben j'ai plus de temps pour faire grand chose de ma journée.

J'ai remarqué aussi un truc. Quand je me force/suis obligée à ne pas dormir mon quota d'heures (8-9h), mais juste en dessous (genre 6-7h), c'est la grande forme morale, la pêche totale, l'énergie débordante, juste la tête qui aurait aimé se reposer un peu plus...

Comme quoi, Vivre ou dormir, il faut parfois choisir...
fleur de canard
fleur de canard

Messages : 80
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Aethos le Ven 20 Sep 2013 - 15:02

Adalcy a écrit:en parallèle à la grosse dépense énergétique liée aux stimuli pris par le cerveau, j'avais lu aussi qu'elle peut être provoquée par une lutte contre ses propres sensations et émotions envahissantes -pour espérer s'adapter à l'environnement notamment social, j'imagine-.
C'est une autre explication qui me parle.
Donc pour mémoire, le vrai souci des hyperneuroatypiquedérangésdubulbe que nous sommes vient bien du fait que si la pensée en général est l'une des choses qui demande le moins d'énergie à l'humain, c'est encore plus flagrant chez nous... on en consomme encore moins pour penser... Donc le coup d'une fatigue extrême liée à trop de pensée...moui dans la mesure ou on aurait dépassé largement le seuil de penser caloriquement tolérable par l'organisme, ce que je me permets de remettre en question...

M'est avis qu'il s'agit plus de la seconde solution, un effet collatéral de l'amygdale qui déconnecte..et qui par effet boule de neige cva nous plonger dans la torpeur, mais moi en ce moment je me contente de six heures par nuit...

Je crois que la fatigue est plus liée à l'aspect affectivo-emotionnel qu'intellectuel... le rapport entre l'un et l'autre dans la population concernée étant très étroit... il est possible qu'il y a amalgame physiologique ;-)
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par fleur de canard le Ven 20 Sep 2013 - 15:36

Aethos a écrit:Je crois que la fatigue est plus liée à l'aspect affectivo-emotionnel qu'intellectuel...
Aussi. Idem pour la torpeur à l'état conscient dans laquelle on se sent plongé sans pouvoir y faire quoique ce soit, le mutisme que cela induit. Bizarrement, chez moi c'est quasiment tout le temps. Trop de choses à régler dans cette caboche ?
Sans aucun doute.
fleur de canard
fleur de canard

Messages : 80
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Linaewen le Lun 23 Sep 2013 - 11:28

marmotte aussi \o/ Mais c'est une catas à vivre, car j'aimerais bien être réveillée et péter la forme pour pouvoir faire plein de choses sans pour autant devoir me forcer. Rien que pour passer de meilleures soirées aussi .... Je dors rien la nuit et du coup je suis en permanence fatiguée, le jour où je me suis cassé le coude, j'ai dormi pendant 3 jours, je me levais seulement pour manger et petit coin, seulement après ça j'ai pu profiter de mes journées pendant quelques temps (enfin profité, avec un bras dans le plâtre on profite pas tellement)
Linaewen
Linaewen

Messages : 72
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 31
Localisation : entre noir et blanc vers Lyon

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Invité le Lun 23 Sep 2013 - 11:41

Dormir. Que de fois j'ai fait mienne - en exagérant, c'est vrai - la devise "Ce que j'aime dans la vie, c'est dormir" de l'allumeur de réverbères du Petit prince. Et comme cet allumeur, je restais éveillé jusqu'au bout de la fatigue car "c'était la consigne". Jusqu'à me coucher pour des mois, cassé en deux (ou en davantage).
Maintenant, je ne dors pas tant que ça - je ne peux guère traîner au lit au-delà de huit heures, même le dimanche, et je n'aime pas ça. Mais la fatigue est une compagne. Je ne me suis pas réveillé en me sentant en forme depuis des années, même le jour où, malgré tout, nous nous sommes envoyé, contre tous les pronostics, les 1400 m de dénivelé du Mt Thabor (près de 8h de marche en tout). Rien ne me libère d'une espèce de fatigue vague et poisseuse, le genre de truc toujours à la limite de vous faire basculer vers l'inaction, et qui, dans le cas contraire, vous empêchera de pleinement goûter l'action. Et des coups de barre réguliers. Il n'y a pourtant rien question apnée du sommeil, alors qu'on y avait pensé: ce n'est pas "assez" et pas assez régulier.

Oui, ça doit être la pensée qui dévore de l'énergie pour perpétuellement digérer l'excès de sensations, traitées dans l'excès, exigeant un effort d'ajustement excessif. Je suis en quête d'un retour à un état d'adéquation. Cela devrait me libérer de cette colle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par cesarine le Ven 27 Déc 2013 - 16:23

mon expérience de marmotte, tend vers de l'hypersomnie. Quand il y a trop de pressions, trop de choses dans la tête, au bout d'un moment, le cerveau crie STOPPE et je dors bcp 24H sur 27 par exemple. C'est juste que mon cerveau a besoin d'une grosse pause. Et je me réveille avec encore plus de choses dans la tête.....
cesarine
cesarine

Messages : 472
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 46
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par lilipop le Dim 12 Jan 2014 - 22:48

J'ai aussi un côté marmotte. J'alterne des phases de sommeil avec des phases de forte activité. Je dors pour procrastiner et avoir ensuite à courir pour faire vite les choses. Je crois que j'aime la rapidité. Dormir me recharge aussi émotionnellement pour être en mesure de me battre ensuite ou d'entrer en relation avec les autres.
lilipop
lilipop

Messages : 652
Date d'inscription : 22/08/2009
Localisation : Boulogne Billancourt

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Lucile11 le Lun 17 Fév 2014 - 0:34

Moi, je suis une vraie marmotte. Je n'ai pas d'insomnies (sauf crises de toux épisodiques) et je dors 10 heures par nuit si je le peux, pas quand je vais au travail. Quand je ferme les yeux, je m'endors rapidement. Ensuite, je travaille mieux, je suis plus motivée.

Lucile11

Messages : 79
Date d'inscription : 27/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par ISIS75 le Ven 3 Mar 2017 - 12:39

j'aime dormir mais j'ai rarement l'occasion de pouvoir dormir beaucoup... (asthme qui me réveille, par exemple, ou maux de ventre). Je crois aussi que je suis beaucoup les rythmes de la nature...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2822
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par ZEBRE MASQUE le Jeu 20 Juil 2017 - 21:59

un grand merci d'avoir posté le message "du syndrome de la marmotte"
oui c'est fatiguant toutes ces pensées qui se croisent dans notre tête de zèbre
c'est une fatigue psychique .Ces derniers jours j'étais contrariée, heureusement que j'ai moins d'heures de travail, j'ai pu en profiter pour dormir, dormir, dormir etc
Il y a quelques années, j'avais pratiquement dormi pendant 2 jours et demi, je me levais pour aller aux toilettes ,je mangeais deux biscuits avec du lait , deux fois par jour et hop dormir dormir dormir
on en a vraiment besoin car après on se sent beaucoup mieux !!
ZEBRE MASQUE
ZEBRE MASQUE

Messages : 104
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 60
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Dodie le Mer 20 Déc 2017 - 17:44

Marmotte aussi, beaucoup de fatigue mentale/émotionnelle. Mais un sommeil pas terrible car entrecoupé de microréveils avec également de la fatigue dès le lever.
Je pense aussi que c'est un moyen comme un autre de déconnecter un peu. Et puis les émotions en ébullition, l'anxiété d'anticipation,... ça me fatigue tout ça !

Dodie

Messages : 27
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par I am just Nath le Mer 20 Déc 2017 - 18:07

Ca nous fait le syndrome pathologique de la marmotte du papier, a lu Je suis dehors
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13247
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Dodie le Mer 20 Déc 2017 - 18:16

tout à fait ! avec le chocolat en prime quand même, sinon ça n'a pas beaucoup d’intérêt...

Dodie

Messages : 27
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Stauk le Mer 20 Déc 2017 - 18:19



Ce questionnaire appelé « Typologie circadienne de Horne et Östberg » n’a pas pour objectif le diagnostic de troubles du sommeil. Il s’agit simplement de déterminer si vous êtes plutôt du matin ou du soir. Et parfois, les apparences peuvent être trompeuses…
http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie-de-la-personnalite/test-questionnaire-typologie-circadienne-horne-ostberg
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Lujan le Jeu 21 Déc 2017 - 12:20

Pas du tout.
Je me couche quand je n'ai plus rien à faire, ou quand j'en ai marre et que je veux "couper".
Sinon je dors peu, et je suis plutôt du matin.
Ca ne m'empêche pas de procrastiner pour autant.

Lujan

Messages : 125
Date d'inscription : 08/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Ana1974 le Mer 27 Déc 2017 - 21:25

Moi aussi, je dors mais je suis tout le temps fatiguée. Ça énervait mon copain.
Dès que je suis contrariée, c’est pire : je m’endors facilement mais je me réveille à 5h du matin et là je m’ennuie, assaillie par des millions de pensées. Je doute, j’ai peur... J’ai besoin de réconfort, de protection mais les hommes ne comprennent pas quand je leur dit que j’ai besoin qu’on me protège de moi.
Ana1974
Ana1974

Messages : 50
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 45
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Ana1974 le Mer 27 Déc 2017 - 21:26

Moi aussi, je dors mais je suis tout le temps fatiguée. Ça énervait mon copain.
Dès que je suis contrariée, c’est pire : je m’endors facilement mais je me réveille à 5h du matin et là je m’ennuie, assaillie par des millions de pensées. Je doute, j’ai peur... J’ai besoin de réconfort, de protection mais les hommes ne comprennent pas quand je leur dit que j’ai besoin qu’on me protège de moi.
Ana1974
Ana1974

Messages : 50
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 45
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

syndrome de la marmotte - Page 2 Empty Re: syndrome de la marmotte

Message par Blossac le Jeu 28 Déc 2017 - 19:55

Blossac
Blossac

Messages : 815
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 42
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum