Misantropie vs Altruisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Misantropie vs Altruisme

Message par mariel1978 le Ven 10 Juil 2009 - 15:21

Ici devrait se continuer le débat débuté chez O.D... Razz
Le temps de copier/coller tout ça! Suspect

À trop vouloir en savoir a écrit:C'est tout de même assez incroyable cette misanthropie récurrente! Tout les surdoués ne semblent pas en être forcément atteints (si on peut le dire ainsi…) mais un mélange de misanthropie et d'altruisme est peut être plus souvent constaté. Je me trompe?
Je me base sur ce que j'ai lu ici. Ce n'est qu'une synthèse à la louche de ce que je constate et ressens…

Syïlis a écrit:Synthèse à la louche pas trop bancale !
A ce niveau je peux passer d'un extrême à l'autre très vite. Il suffit d'un rien.
Sans doute pas la peine de développer, vous comprenez ^u^

À trop vouloir en savoir a écrit:On est d'accord oui…

Scarbo a écrit:misanthropie ou altruisme, altruisme ou misanthropie... j'en suis même arrivé à douter de ma propre sincérité...

mariel1978 a écrit:
Syïlis a écrit:A ce niveau je peux passer d'un extrême à l'autre très vite. Il suffit d'un rien.
Sans doute pas la peine de développer, vous comprenez ^u^

Je comprend, oui...
Pour ma part j'oscille moins. Sans doute moins qu'avant d'ailleurs.
J'ai choisi de croire en l'humain...

En fait, malgré tout, j'aime cette fourmilière, cette société.
Pas la peine de me dire à quel point elle peut être laide... je le sais Wink
Mais je ne sais pas, je crois que j'ai compris la logique psycho derrière tout ça et que j'ai l'attitude "pardonnez leurs mon père, ils ne savent pas ce qu'ils font".
Je crois que je vois le beau même dans le pire des hommes... Il y a toujours, en chacun de nous une particule de lumière, peu importe.
Partant de cette prémice, je dirais que je suis philanthrope, incapable de réelle misanthropie...

Enfin, je dis ça aujourd'hui, mais qu'en sera-t-il demain?

J'ai mon côté sombre, blessé, rebellé, blasé (oh oui!), sauvage, forte et volontaire... mais je crois en la beauté dans tout... et j'aime ça!
Je n'aurais pas dit ça il y a 4 semaines...

À trop vouloir en savoir a écrit:Question ultra terre à terre : à votre avis existe-t-il un terme pour définir cet état oscillant entre altruisme et misanthropie. Ça éviterait de longues explications ennuyeuses à des non initiés… Héhé!

Scarbo a écrit:
À trop vouloir en savoir a écrit:Question ultra terre à terre : à votre avis existe-t-il un terme pour définir cet état oscillant entre altruisme et misanthropie. Ça éviterait de longues explications ennuyeuses à des non initiés… Héhé!
La lucidité Wink

À trop vouloir en savoir a écrit:Mmmmmhhhhhhhh ça me plaît : un poil teinté de cynisme!

mariel1978 a écrit:La lucidité, oui... mais ce qui créé ce balancement c'est le cocktail "théoriquement" impossible de lucidité/naïveté... JSF utilse d'autres termes... ça va bien me revenir!

O.D a écrit:
Voilà, vous l'avez très bien dit. Je parle beaucoup de ma misanthropie extrême et trop peu de cette philantropie maladive qui fait que l'on étouffe viscéralement d'amour pour l'individu, le triste et éternellement solitaire et touchant individu, qui nous fait face et nous renvoie à notre propre compassion. C'est l'amour de la Beauté toute puissante, résidant en chaque chose, chaque être. La Beauté est pour moi indissociable de la mort. La Beauté, injuste, cruelle, salvatrice, divine, me fait mourir. Explose dans mes entrailles et m'arrache le coeur. L'Amour est de cette trempe, la fille unique de l'alma mater, la matriarche toute puissante en qui s'incarne la Beauté. L'Amour est si intolérablement beau, puissant, marbré comme Vénus, qu'il en est singulièrement méphistophélique. C'est le Tartare de la conscience, la nuée de corbeaux qui fond sur un coeur éclaté. Et Dieu sait que j'aime les corbeaux, oiseaux maladroits et plus humains que les humains, plus poètes que nos prétentions vaines. Voilà, une brève digression articulée autour de l'Amour, quand je parlais de philanhtropie. Création et Destruction, Amour et Haine. Les choses les plus banales ne prennent un sens que lorsqu'on sait les concevoir, et ces notions ne font pas exceptions. Les concevoir à peu près c'est aussi les avoir ressenties. Mais je ne vous apprends certainement rien. Vous savez aussi bien que moi que la sur-conscience, l'extralucidité et la clairvoyance, nous sont un fardeau à trainer le long de nos chemins impraticables (sauf pour nos pieds meurtris et acoutumés, avec la nécessité de supporter le pèlerinage de l'Absolu).

O.D a écrit:"Question ultra terre à terre : à votre avis existe-t-il un terme pour définir cet état oscillant entre altruisme et misanthropie. Ça éviterait de longues explications ennuyeuses à des non initiés… Héhé!"

Scarbo, tu n'as qu'à parler d'Inconstance-anthropopsychoaffective

Scarbo a écrit:Peut-on même s'empêcher de digresser ?

Inconstance-anthropopsychoaffective, c'est très joli, je trouve Smile

O.D a écrit:
Merci Scarbo, c'est une tentative parmi d'autres! Il y a bien des termes possibles, j'imagine. Ta photo m'intrigue, et ma question y trouvera sûrement sa réponse : tu es photographe?


Dernière édition par mariel1978 le Ven 10 Juil 2009 - 16:00, édité 1 fois

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Scarbo le Ven 10 Juil 2009 - 15:24

En attendant, je propose "opti-pessimisme". jocolor

Scarbo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 39
Localisation : Liège (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par À trop vouloir en savoir le Ven 10 Juil 2009 - 15:48

Ou "espoirs fébriles"?

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Scarbo le Ven 10 Juil 2009 - 15:51

L'espoir fait rire

Scarbo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 39
Localisation : Liège (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par À trop vouloir en savoir le Ven 10 Juil 2009 - 15:56

Alors ça je note! Je t'enverrai les droits mon cher!

Dans un genre cynique grinçant :
"J'ai arrêté d'être altruiste cela rendait mon entourage dépendant."

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par mariel1978 le Ven 10 Juil 2009 - 16:01

À trop vouloir en savoir a écrit:
Dans un genre cynique grinçant :
"J'ai arrêté d'être altruiste cela rendait mon entourage dépendant."
Razz Laughing geek

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par À trop vouloir en savoir le Ven 10 Juil 2009 - 16:55

Content de voir que ça t'a plu…

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Tonio le Ven 10 Juil 2009 - 20:41

Je pense qu'au départ de ces deux sentiments/émotions il y a de l'amour, et que l'un dirige l'amour vers les autres (altruisme), tandis que l'autre le retourne vers soi uniquement, poussant l'égoïsme qui en résulte à son paroxysme jusqu'à la misanthropie, si on considère une quantité toujours variable d'amour dirigée sur un seul et unique objectif.

Tonio
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 27
Localisation : Vers Lyon, genre à l'est

http://exutoire.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par TmichelT le Sam 11 Juil 2009 - 14:48

l'application de l'équilibre de Nash dans la vie, comme équilibre parfait entre égoïsme et altruisme me semble être la "stratégie du cœur" ...malheureusement, inapplicable dans un contexte "compétitif"...
Mais tout comme les bactéries l'ont fait, nous y voila, je reste confiant...l'"évolution" est en route (visible, même d'un point de vue global, si on prend un peu de distance...) et elle est en accélération...
Lorsque les gens voulant "s'élever" au dessus des autres (comme Végéta) se mettront a chercher leur limites (comme Sangoku Cool )... cheers
en conscience de ce que consubstantialité de l'Etre signifie...
Et il suffirait d'un changement de perspective...

TmichelT
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 37
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par mariel1978 le Sam 11 Juil 2009 - 21:28

Ouhla! Vous m'avez perdu là!!!
Je me sens comme ce stéréotype de fille blonde entourée de geeks Wink
Pour atteindre la haute-voltige, je dois être dans le beat et j'ai perdu le beat... du coup, les mots se suivent mais le sens... je n'en suis plus trop sûre Razz

Je vais essayer à ma façon Wink

L'altruisme/philanthropie vs egoïsme/misanthropie

Au fond de nous nous avons cette immense philantropie, cette empathie qui nous rend altruiste nous perd: encore cette quête de l'absolu!
Pourquoi n'arrivons nous pas à aider autant que nous le voudrions?
Pourquoi ceux pour qui nous avons tant d'empathie ne se laissent pas pénétrer, refusent notre aide, ne nous écoutent pas...
Pourquoi nous rejettent-il?
Et ce système qui nous met des bâtons dans les roues, qui glorifie la normalité alors que nous voudrions élevé tout le monde au niveau au dessus...
Notre difficulté à comprendre, à accepter les limites... les nôtres mais surtout les leurs...
Frustration, impression qu'ils ne pourront jamais comprendre.

Hop, revirement total.
S'ils ne veulent pas de nous, de notre aide c'est qu'ils ne sont pas à la hauteur, pas méritants.
Colère contre cette société, ces personnes qui nous rejettent alors que nous les aimons tant.
Que d'histoire, de films, de roman sur ce point tournant... de l'amour à la haine par l'incompréhension des deux côté.

Quelqu'un m'a dit il y a peu de temps que l'empathie devait être utilisée avec beaucoup de précaution. Après un long débat, j'ai compris Wink

Il faut savoir se mettre à la hauteur de l'autre. Comprendre ses limites, ses attentes. Ne pas le regarder d'en haut, ni d'en dessous. Face à face. Le temps venu. Ne pas lui faire comprendre que nous avons la solution. L'être humain est ainsi fait, il ne croira réellement ce qu'il a réellement compris, intégré... enfin, sauf si on exclut le mystique et ses dogmes!

Je suis si pressée, tellement peu patiente... je veux tellement aidé... Mais on m'a si souvent fuit après que j'aie "pénétré l'âme" de quelqu'un. Je m'y croyais invitée pourtant. Ces personnes n'étaient pas prêtes Sad

C'est mon expérience personnelle... vous en avez tous une, j'en suis sûre!

Alors, le milieu?! Je crois que nous y sommes, comme sur un fil de fer.

Quant à le nommer... je dirais que ce serait un terme qui voudrait dire "saisir les réels besoins de l'Homme, ses réelles attentes et les accepter tout en tentant de les remplir sans attentes en retour"... ce terme existe-t-il? Je dois dire qu'aujourd'hui mon intellect est à... 10%... j'arrive pas à me forcer! Smile

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Scarbo le Dim 12 Juil 2009 - 0:18

J'ai l'impression que tout ça fonctionnerai comme un genre de balance. Dans la vie, lorsque l'on donne, il faut "nécessairement" recevoir en retour. Bien sûr il ne s'agit pas de réclamer un cadeau lorsqu'on en fait un, disons qu'il me paraît nécessaire de pouvoir compter sur les gens qui comptent sur nous, d'arriver à une sorte d'équilibre, sinon, c'est injuste. Et si le déséquilibre est trop marqué, il y a un conflit (au sens large du terme).
Peut-être que le zèbre, accumulant ces frustrations dont vous parliez, a besoin de rééquilibrer lui-même sa balance. En s'éloignant, en méprisant aussi (c'est plus facile), pour vider la merde, quoi... Et quand la balance reprend une position neutre, BIM BAM BOUM, zebra is in da house!
J'ai un code avec mes potes. Quand je leur dit "aujourd'hui, je décide d'emmerder la société" (je suis un vieux keupon Twisted Evil ), ben ça veut dire, sans moi les gars, A+. La plupart l'acceptent et n'insistent pas, d'autres... euh... qu'ils aillent se faire foutre Razz

Scarbo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 39
Localisation : Liège (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par TmichelT le Dim 12 Juil 2009 - 10:52

Adopter une strategie de vie axee sur l'equilibre de Nash pourrait être le pied...mais c'est une stratégie fondée sur un niveau de conscience élevée...necessitant de la confiance, de la communication...en majuscules...
je vous renvoye a l'idee de planter une graine dans ce monde...

TmichelT
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 37
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par sine nomine le Dim 26 Juil 2009 - 21:38

edit


Dernière édition par Tanssija le Ven 28 Aoû 2009 - 21:51, édité 1 fois

sine nomine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 73
Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Dilbert le Dim 26 Juil 2009 - 22:39

Tanssija > je suis preneur de ce type de documentation.

Merci bien

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: Misantropie vs Altruisme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum